Urbanisme

  • Deux nouveaux bassins d’orage à Nandrin

    Lien permanent

    Quels aménagements la commune va-t-elle entreprendre pour éviter de nouvelles inondations ?

    « Beaucoup d’eau est venue de la route du Condroz.

    Deux nouveaux bassins d’orage sont prévus : un devant le Live & Café mais de l’autre côté de la route du Condroz.

    Une ferme va y être transformée en logements et nous avons demandé une servitude de bassin d’orage, pour faire tampon.

    L’autre bassin se trouvera au niveau d’Alain Henry, mais nous attendons les plans de notre ingénieur.

    Les deux bassins coûteraient 120.000 euros, avec une participation de la DGO4 », révèle Michel Lemmens, le mayeur.

    Article de A.G.

    Source 

  • Pas assez de logements certifiés et à Nandrin ?

    Lien permanent

    Deux tiers des logements wallons affichent une certification PEB «E», «F» ou «G», soit les trois plus mauvais scores de performance énergétique des bâtiments. La majorité des logements au sud du pays sont donc particulièrement énergivores.

    Pour rappel, la certification de la performance énergétique des bâtiments (PEB) consiste à évaluer de manière globale et selon une méthode de calcul définie, la performance énergétique d'un bâtiment. Depuis 2010, la certification PEB est obligatoire lors d’une mise en vente ou en location d’un bâtiment. Le parc wallon compte un million 615.774 logements dont 497.236 disposent d’une certification PEB, soit moins d’un tiers. Alors que l’objectif européen est de tendre vers le label «A» en moyenne, d’ici 2050.

    «Si le nombre de certifications est en constante augmentation, il reste du pain sur la planche», avoue la Ministre wallonne du Logement, Valérie De Bue. Elle rappelle au passage les mesures déjà prises pour stimuler les rénovations comme une réforme des primes, dans le sens d’une simplification et d’une augmentation des montants, ou une simplification de la procédure de prêts à taux zéro pour les rénovations.

    La province de Liège ne compte que 9,3% de logements certifiés en classes réunies «A» et «B» et représente 30,2% des logements certifiés au niveau wallon.

    Répartition par commune           

    Nandrin 518 logements certifiés dont 2 en classe A

    En ce qui concerne la répartition des logements certifiés en Province de Liège, le trio de tête est évidemment composé, en fonction du nombre de logements, de Liège (39.688 logements dont 278 en classe A, A+, A++), Seraing (9.935 logements dont 15 en classe A) et Herstal (4.933 logements dont 51 en classe A).

    Pour Huy-Waremme, on trouve ensuite la Ville de Huy avec 4.144 logements certifiés dont 30 en classe A, A+, A++ devant Waremme (2.324/55) et Hannut (2.108/22). Arrivent ensuite dans l’ordre les communes d’Amay (1.745 logements certifiés dont 17 en classe A), Wanze (1.557/16), Saint-Georges (906/0), Engis (793/11), Braives (708/10), Villers-le-Bouillet (619/3), Ferrières (597/4), Remicourt (596/19), Marchin (570/1), Hamoir (569/0), Héron (519/3), Nandrin (518/2), Clavier (493/1), Modave (462/6), Anthisnes (437/2), Oreye (397/0), Faimes (390/2), Verlaine (369/8), Lincent (353/0), Berloz (348/0), Burdinne (334/5), Wasseiges (325/1), Crisnée (314/6), Geer (300/4), Donceel (282/2), Fexhe-le-Haut-Clocher (281/0), Ouffet (266/1) et Tinlot (232/3).

    Plusieurs communes n’ont donc toujours pas de logements en classe A !

    Par MARC GÉRARDY

    Source 

  • Renouvellement:appel aux candidatures pour Commission Consultative communale d'Aménagement du Territoire et Mobilité " (C.C.A.T.M) de Nandrin

    Lien permanent

     Appel aux candidatures pour Commission Consultative communale d'Aménagement du Territoire et Mobilité " (C.C.A.T.M)de Nandrin du 21/03/2019 au 20/05/2019 inclus.

    Le Collège communal annonce le renouvellement intégral de la commission consultative communale d’aménagement du territoire et de mobilité en exécution des articles D.I.7 à D.I.10 du Code du Développement Territorial et en fait l'annonce sur son site internet http://www.nandrin.be/

    Appel candidature CCATM clic ici.pdf

    Formulaire de candidature CCATM.docx

     

    Dans le souci d'une plus large participation de la population à la gestion de son cadre de vie, le Code du Développement Territorial prévoit la possibilité pour les autorités communales de créer une Commission Consultative communale d'Aménagement du Territoire et Mobilité " (C.C.A.T.M). Cette commission permet aux habitants d’être associés aux décisions de la commune en matière d'urbanisme et d'aménagement du territoire. Elle rend des avis sur les dossiers que lui soumettent le conseil et le Collège communal. Elle peut également donner des avis d'initiatives sur les sujets qu'elle estime pertinents.

    L'avis de la CCATM est obligatoire dans une série de cas et de procédures prévues par le CODT

    L' avis de la CCATM est notamment obligatoire pour les dossiers suivants :

    1. L'élaboration ou la révision des Schémas de développement pluricommunal (SDP), de développement communal  (SDC) et d’orientation local (SOL)
    2. La révision du Plan de secteur
    3. L'élaboration ou la révision du guide régional (GRU) et du guide communal d’urbanisme (GCU)
    4. L'élaboration des rapports et études des incidences sur l’environnement
    5. L'élaboration des outils d'aménagement opérationnels (Périmètres de remembrement urbain, Sites à réaménager et sites de réhabilitation paysagère et environnementale, Rénovation urbaine
    6. La liste des arbres et haies remarquables

    La consultation de la CCATM est  facultative pour les dossiers suivants :

    1. le collège, le Fonctionnaire délégué et l'autorité de recours peut, s'il estime nécessaire, demander l'avis de la CCATM sur tous les dossiers de Permis et Certificat d’urbanisme n°2
    2. les permis uniques peuvent également faire l'objet d'un avis de la CCATM sur demande conjointe du fonctionnaire délégué et du fonctionnaire technique
    3. Tout dossier que le collège ou le conseil communal estiment pertinents ou toutes questions relatives au développement territorial, tant urbain que rural, à l’aménagement du territoire et à l’urbanisme.

    La CCTAM peut également rendre des avis d’initiative sur tout sujet qu’elle estime pertinent en matière d’aménagement du territoire, urbanisme et mobilité.

    Le Code de l’Environnement prévoit  également que la CCATM puisse rendre des avis d'initiative sur des permis d'environnement

    La Commission est composée de membres délégués par le conseil communal qui constituent le quart communal et  des membres de la société civile dont la candidature a été retenue en fonction de plusieurs critères (géographiques, âge, intérêts et sexe). 

    Les missions, la procédure de sélection et le mode de fonctionnement de la CCATM sont explicitées dans le vademecum

    http://lampspw.wallonie.be/dgo4/tinymvc/apps/amenagement/views/documents/directions/dal/ccatm/CCATM%20-%20Vademecum%20renouvellement%202018_vers%20def.pdf

     

    Source 

     

  • Ce sera plus qu’une pharmacie classique à la place de l’ancienne gare de tram de Saint-Séverin qui a été rasée

    Lien permanent

    Les plus attentifs auront remarqué les engins de démolition à l’œuvre sur la route du Condroz à Nandrin, à côté du Terminus, sur ce qui fut l’ancienne gare de tram de Saint-Séverin. Le travail est à présent terminé, la construction d’une nouvelle bâtisse, dont le permis a été accordé, devrait débuter incessamment sous peu. C’est une pharmacie qui sera construite à la place. « Nous sommes plusieurs pharmaciens à nous être associés pour ce projet. Je ne peux pas encore dévoiler le concept, qui doit être affiné, mais ce sera plus qu’une pharmacie « classique », davantage de services seront proposés », indique, sibyllin, Jean-Christophe Lion, pharmacien nandrinois qui conservera en parallèle son officine de la place Ovide Musin. Le bâtiment, dont l’architecture se veut « dans la continuité du Terminus voisin, donc classique », abritera également une autre surface commerciale dédiée à la santé.

    Cette nouvelle construction remplacera donc l’ancienne gare de tram de Saint-Séverin qui a servi d’habitation et d’atelier de réparation de machines agricoles à Albert Lemmens, de Lemmens et Fils sprl, de 1985 à 2017. « Il y a deux ans, je suis parti m’installer à Tinlot car le bâtiment devenait vétuste, je devais refaire un atelier et je suis tombé sur celui terminé de Tinlot, c’était une opportunité. J’y suis aussi plus au calme que sur la route du Condroz », retrace l’ancien propriétaire. « Quand mon ancienne maison a été rasée, j’ai reçu une vingtaine de coups de téléphone de mes clients et copains, ça fait quelque chose, quand on habite quelque part pendant trente ans, c’est normal », sourit-il.

    La ligne Clavier-Station – Nandrin-Quatre-Bras – Val-Saint-Lambert, du groupe de Clavier, desservie notamment par la gare de Saint-Séverin donc, avait pour objectif de désenclaver les régions rurales, de favoriser les mouvements de voyageurs et de marchandises, d’ouvrir le Condroz vers la vallée mosane industrielle et vers l’agglomération liégeoise. D’une longueur de 25,03 km, elle avait été ouverte à l’exploitation le 22 janvier 1890. Le transport des voyageurs s’est effectué jusqu’en 1952, celui des marchandises sur la portion Nandrin-Quatre-Bras-Val-Saint-Lambert jusqu’en 1953. La suppression du trafic (marchandises) sur la section Nandrin-Quatre-Bras-Clavier-Station a quant à elle lieu en 1958.

    Article de AG 

    Source  

     

  • « L’urbanisation de la N63 route du Condroz est un fiasco »

    Lien permanent

    N 63 , route du condroz ,nandrin ,commerce ,urbanisme ,ccatmAndré Jaminon, citoyen et ardent défenseur du patrimoine local, est outré par cette destruction.

    Il s’insurge contre «l’indifférence fataliste et sans attache au caractère patrimonial condruzien ». « La typologie et l’architecture du patrimoine local étaient judicieusement implantées dans les paysages ruraux de notre beau pays condruzien, elles évoquaient l’âme du pays. La typologie du Condroz est en effet bien différente des terroirs de Hesbaye, du Tournaisis, de la Famenne, de l’Ardenne et de tant d’autres ! », s’exclame-t-il.

    Le Nandrinois plaide pour que «le souci de confort et les nouveaux besoins » soient conjugués avec la tradition locale « pour sauver ce qui peut encore l’être, et pour que la Belle du Condroz ne ressemble pas encore davantage aux banlieues sans caractère. »

    Selon lui, « l’urbanisation de la route du Condroz est un fiasco.

    La pulvérisation de la gare n’est qu’un pas de plus de cette banalisation et de la mainmise des promoteurs saccageurs », et de conclure en reprochant l’absence, au niveau communal, d’une gestion du territoire « préventif » avec un schéma de structure sur tout le territoire nandrinois.

    Précisons que la gare de Saint-Séverin n’était pas un bâtiment classé.

    « Elle est jolie sur les anciennes photos mais entre-temps, cela a bien changé. Je vous assure, il n’y avait plus rien à garder, si on avait pu, on l’aurait fait », assure pour sa part Jean-Christophe Lion.

    Article de A.G.

    Source 

    L ancienne gare de Saint-Séverin Nandrin route du Condroz à rendu l'âme .

    1 gare.jpg

     
     
     
  • L ancienne gare de Saint-Séverin Nandrin route du Condroz à rendu l'âme .

    Lien permanent

    2 gare.jpg

    L ancienne gare de Saint-Séverin Nandrin route du Condroz à rendu l'âme .

    Depuis fin de cette semaine, en ce début du mois de mars 2019, les utilisateurs de la route du Condroz N 63 entre Liège et Marche auront peut-être remarqué le balai des grues .
    Non pas les grues oiseaux, mais les grues machines .
    L'ancienne gare des trams, repris dans de nombreux ouvrages sur le vicinal, qui trônait depuis des générations , à laisser la place au futur.
    Elle était debout depuis bien plus longtemps que l'ancienne Maison communale, ou autre habitation sur le territoire de Nandrin .
    Comme l'a dit certaines personnes au moment de la destruction du la maison communale , il faut vivre avec le futur ,et pas dans le passé !!!


    Les photos gardées précieusement par certain, les livres, dont celui de PPNa sur le vicinal ,et le Musée Christan Blavier permettront aux jeunes Nandrinois du futur de connaitre son histoire .
    Et l'architecture du passé .


    Et il en sera ainsi certainement dans les générations futures .
    Ou même nos nouvelles constructions Eco passive seront démodée et le renouveau s'installera .


    N'empêche que dans la mémoire de votre Blogueuse , cette gare à toute son histoire .


    Mes grands-parents revenant de Liège, un 6 mars il y a très longtemps (il faisait froid ), ma grand-mère enceinte en fin de grossesse, n'ira pas beaucoup plus loin que la gare de Saint-Séverin pour donner naissance à ma maman .


    Nous avons tous des histoires dans nos villages, un endroit ,un moment , un instant qui marque nos vies .

     

    Article de JP 

    ©Photos Archives 

    Et ©Nandrin Blog JP 

    1 gare.jpg

  • Déclaration de politique communale Nandrin

    Lien permanent

    Ce mardi soir, la majorité (liste du bourgmestre et Ecolo) a soumis au vote du conseil sa déclaration de politique communale.

    Elle comprend sept thématiques et la majorité annonce qu’elle est capable de concrétiser tous les points lors de cette mandature.

    Pour les trois groupes d’opposition, cette déclaration est incomplète, incohérente et comporte beaucoup d’inconnues.

    La déclaration de politique communale a engendré un vif débat, mardi soir, au conseil communal. Elle comprend sept thématiques : enseignement et jeunesse ; administration générale et finances ; environnement, nature et agriculture ; culture et sports ; action sociale ; mobilité, urbanisme et travaux ; commerces et PME.

    On y retrouve la construction d’une nouvelle aile pour l’école de Villers, une rénovation partielle de l’école de St-Séverin, l’acquisition du bâtiment de la Poste pour la police locale, une modernisation des moyens de communication, la réalisation d’une étude de faisabilité et de rentabilité de la construction d’un hall omnisports, un soutien aux projets de résidence-service, la concrétisation du rapido-bus Marche-Liège, la restauration des rues de Villers et Saint-Donat, la sécurisation des rues des Quatre-Bras et de la Chapelle notamment mais aussi l’engagement d’un éco-conseiller et création d’un service communal d’environnement notamment, une demande des Verts.

    Pour rappel, la déclaration de politique communale, désormais obligatoire en début de mandat, reprend les grandes lignes de la politique que la majorité compte mener pendant six ans.

    « Nous sommes en train de mettre sur pied le Programme Stratégique Transversal qui beaucoup plus complet et détaillé, notamment en terme de budget », a précisé le mayeur.

    C’est cette absence de volet budgétaire qui a fait tiquer Vivre Nandrin et Pour Nandrin Citoyenne. « Il est bien indiqué dans le Code que la déclaration doit comporter au moins un volet budgétaire », ont-ils relevé. « Je n’en ai pas vu dans les autres communes », a répondu le bourgmestre.

    L’ex-échevin Daniel Pollain (VN) a reproché une incohérence dans la mesure où certains points repris dans la Déclaration sont déjà en cours ou acquis : «Comme le rond-point du Monastère, qui en plus, n’est pas du ressort de la commune mais de la Région, ou les logements publics au Péry ou à la Gendarmerie ! ».

    « Je passe des journées de réunion avec la DGO1, s’il n’y a pas une volonté communale de faire avancer ces dossiers, ils ne vont pas se concrétiser par l’opération du Saint-Esprit », a rétorqué Michel Lemmens.

    Marc Evrard (PNc) a décrit un catalogue de bonnes intentions, proche de la propagande. «Il s’agit d’une simple retranscription de tracts électoraux, vous n’avez opéré aucun choix, ce qui laisse croire aux citoyens que tout est réalisable dans les six ans ». « Si, nous avons fait des choix », a assuré l’échevine Gaëtane de Smidt. « Et ce que nous avons indiqué, c’est ce que nous pensons pouvoir réaliser effectivement. »

    Le mayeur a abondé dans son sens, tout en précisant que certaines décisions ne dépendaient pas de la commune et que certains projets étaient liés à l’octroi d’une subvention.

    Eric Cop (TE) a déclaré qu’il y avait trop d’inconnues, notamment concernant l’engagement d’instituteurs ou de création d’une crèche communale. Le bourgmestre a indiqué qu’une crèche communale représentait un trop gros investissement pour le peu de places ouvertes.

    La Déclaration a été approuvée par 9 voix pour, 7 abstentions et un non (de Marc Evrard).

    Article de ANNICK GOVAERS

    Source 

  • Renouvellement de la Commission consultative communale d'aménagement du territoire et de mobilité

    Lien permanent

    4. Renouvellement

    Lorsqu'une commission existe, l'article D.I.8 du CoDT stipule que le Conseil communal doit, dans les trois mois de sa propre installation, décider de la renouveler ou non. La procédure est la même que celle de l'institution.

    Source 

  • Aujourd'hui réunion 11/02/19 construction de 3 bâtiments destinés à la manutention et à l’entreposage temporaire d’emballages contenant du combustible nucléaire usé.

    Lien permanent

    Depuis 1993, le combustible nucléaire usé n’est plus retraité à l’extérieur du site mais stocké à Tihange, dans une piscine hautement sécurisée. Le problème, c’est que cette piscine commence à être saturée et sera, selon les prévisions, pleine dès 2023.

    Engie Electrabel souhaite dès lors construire un nouveau site pour entreposer des assemblages de combustible nucléaire usé sur le site de Tihange. La différence par rapport à l’ancien site de stockage : les déchets seront conservés non plus dans une piscine, mais « à sec » dans des containers sécurisés. Ce projet est urgent puisque le démantèlement des centrales nucléaires après 2025 approche à grands pas.

    A l’Ipes avenue Delchambre

    Le bâtiment principal abritera, outre l’espace d’entreposage destiné au combustible usé, un hall de manutention des emballages et deux halls de surveillance. Il devrait être construit sur l’actuel parking de Tihange 3.

    Une réunion d’information concernant ce projet se tiendra le 11 février, à 19 heures, à l’Ipes avenue Delchambre à Huy. Cette réunion d’information a pour objet de permettre à Electrabel de présenter son projet, mais aussi d’offrir la possibilité au public de s’informer et de faire des suggestions. Suite à cette réunion, chacun est invité à adresser ses observations et suggestions destinées à la réalisation de l’étude d’incidences par écrit au Collège Communal de la Ville de Huy, Grand Place, 1 à 4500 Huy (avec une copie à Electrabel S.A., Monsieur Damien Carton, Avenue de l’Industrie 1 à 4500 Huy) et ce jusqu’au 26 février 2019.

    L’étude d’incidence englobe une large zone, puisque les communes de Huy, Amay, Engis, Marchin, Modave, Nandrin, Verlaine, Villers-le-Bouillet et Wanze.

    Source 

     
  • Réunion le 11/02/19 construction de 3 bâtiments destinés à la manutention et à l’entreposage temporaire d’emballages contenant du combustible nucléaire usé.

    Lien permanent

    Depuis 1993, le combustible nucléaire usé n’est plus retraité à l’extérieur du site mais stocké à Tihange, dans une piscine hautement sécurisée. Le problème, c’est que cette piscine commence à être saturée et sera, selon les prévisions, pleine dès 2023.

    Engie Electrabel souhaite dès lors construire un nouveau site pour entreposer des assemblages de combustible nucléaire usé sur le site de Tihange. La différence par rapport à l’ancien site de stockage : les déchets seront conservés non plus dans une piscine, mais « à sec » dans des containers sécurisés. Ce projet est urgent puisque le démantèlement des centrales nucléaires après 2025 approche à grands pas.

    A l’Ipes avenue Delchambre

    Le bâtiment principal abritera, outre l’espace d’entreposage destiné au combustible usé, un hall de manutention des emballages et deux halls de surveillance. Il devrait être construit sur l’actuel parking de Tihange 3.

    Une réunion d’information concernant ce projet se tiendra le 11 février, à 19 heures, à l’Ipes avenue Delchambre à Huy. Cette réunion d’information a pour objet de permettre à Electrabel de présenter son projet, mais aussi d’offrir la possibilité au public de s’informer et de faire des suggestions. Suite à cette réunion, chacun est invité à adresser ses observations et suggestions destinées à la réalisation de l’étude d’incidences par écrit au Collège Communal de la Ville de Huy, Grand Place, 1 à 4500 Huy (avec une copie à Electrabel S.A., Monsieur Damien Carton, Avenue de l’Industrie 1 à 4500 Huy) et ce jusqu’au 26 février 2019.

    L’étude d’incidence englobe une large zone, puisque les communes de Huy, Amay, Engis, Marchin, Modave, Nandrin, Verlaine, Villers-le-Bouillet et Wanze.

    Source 

     
  • Le remerciement des familles dans le cadre du dossier Manoir à Villers le Temple Nandrin

    Lien permanent

    Non, dans l'état actuel pour les douze appartements dans le parc du Manoir de la Tour à Villers le Temple

    Nandrin: le promoteur assure vouloir sauver le Manoir de la Tour

  • Non, dans l'état actuel pour les douze appartements dans le parc du Manoir de la Tour à Villers le Temple

    Lien permanent

    Nandrin: le promoteur assure vouloir sauver le Manoir de la Tour

    Le dernier projet déposé par MT Building, une entreprise générale de construction basée à Liège, consiste en un nouveau bâtiment abritant 12 appartements, 8 de 2 chambres et 4 de 3 chambres, dans le parc du Manoir de la Tour. Étonnamment, le Manoir n’est pas mentionné dans la demande de permis d’urbanisme. Des riverains se sont alors insurgés, craignant que le Manoir classé soit laissé à l’abandon et non sauvé comme espéré.

    Olivier Machiels, représentant légal de MT Building, se défend de vouloir délaisser le Manoir. «  Au contraire, c’est parce qu’il constitue un patrimoine intéressant que nous l’avons acheté. La rénovation est d’ailleurs le créneau de notre entreprise qui s’est occupée de plusieurs immeubles de la rue Léopold à Liège. Notre intention est d’enlever les parties « modernes » ajoutées au château pour lui rendre son lustre d’antan. »

    Oui, mais avec 12 logements sur une parcelle qui, urbanistiquement parlant, ne peut en comprendre que 13, n’est-ce pas condamner le Manoir ? «  Non. Quand les annexes auront disparu, et puisque les combles ne peuvent pas être utilisés, il restera environ 300 ou 400 m², soit assez pour une maison unifamiliale et/ou profession libérale. Nous souhaitons construire les 12 appartements du parc dans un premier temps, et réhabiliter le château dans un second temps  », soutient-il.

    « Des avis divergents »

    Pourquoi ces deux volets ne figurent-ils pas dans une seule demande de permis ? «  Car dans le cadre de la réhabilitation du Manoir, il ne faut pas un permis d’urbanisme, mais de démolition des parties évoquées  », affirme-t-il. Olivier Machiels évoque aussi les «  avis divergents  » rendus par la commune de Nandrin. «  Depuis 2014, nous avons rentré plusieurs projets qui ont systématiquement reçu un avis défavorable. Chaque fois, nous avons été confrontés à des avis divergents. Aujourd’hui, nous avons pris en compte l’ensemble des recommandations qui nous ont été soumises. »

    MT Building se dit prêt à avancer sur le projet ou bien à revendre le Manoir au prix coûtant (quelque 900.000 euros pour l’ensemble du bien) à la commune «  si tel est son souhait  ».

    Le bourgmestre: «D’abord le Manoir, ensuite on verra»

     

    Michel Lemmens, le bourgmestre de Nandrin, n’a pas bien pris le communiqué envoyé à la presse par MT Building. Les propos rassurants du représentant légal ne le convainquent pas. «  D’abord, le manoir. On verra pour la suite. Il n’y a pas eu d’avis divergents, depuis le départ on leur demande un projet global. S’ils ne comprennent pas, je suis désolé, mais le nouveau Collège (composé de 4 anciens membres) ne changera pas d’avis sur ce dossier  », prévient-il.

    Le Collège s’est d’ailleurs récemment penché sur la demande de permis d’urbanisme pour les 12 logements et «  le refus a été catégorique. La demande de permis n’est donc pas passée. »

    Quant à la proposition de rachat du Manoir, le mayeur ne dit pas non. « Ce n’est pas impossible, pourquoi pas... C’est sûr qu’une telle somme n’est pas évidente à gérer pour les finances communales mais on n’en est pas encore là.  »

    Par A.G.

     

    Source 

     

    Sauver le Manoir de la Tour à Villers le Temple Nandrin

  • Sauver le Manoir de la Tour à Villers le Temple Nandrin

    Lien permanent

    Un avis d’annonce de projet (sorte d’enquête publique allégée) est en cours jusque lundi 5 novembre à propos du projet de la société MT Building à Villers-le-Temple. Les Nandrinois sont invités à soumettre leurs avis et réclamations à la commune avant que le Collège ne statue sur le dossier. Et André Jaminon, Villersois passionné de patrimoine, entend bien faire entendre sa voix et celle des amoureux du bâti de leur village.

    Petit retour en arrière. MT Building a acheté le bien classé du Manoir de la Tour (dont la tour remonte au 12e siècle), à l’abandon depuis 2008, et compte y mener un projet immobilier. Au départ, par le biais d’un avocat, il avait sollicité l’avis préalable de la commune concernant une réhabilitation du Manoir en appartements et la construction de maisons dans le parc. Le Collège dans son ensemble ne s’était pas montré favorable au projet, approuvant la transformation du château en appartements mais préférant que le parc du château soit préservé.

    13 logements maximum

    Le promoteur vient cette fois de déposer une demande de permis d’urbanisme en bonne et due forme. Le projet a de quoi étonner, dans la mesure où le Manoir ne fait plus partie du dossier. C’est un nouveau bâtiment abritant 12 appartements, 8 de 2 chambres et 4 de 3 chambres, qui est prévu.

    Puisque la parcelle en question (d’un peu plus d’un hectare) ne peut accueillir que 13 logements maximum selon les Lignes directrices communales urbanistiques de Nandrin, cela signifie que le Manoir (1.400 m² sans les murs) ne pourra abriter qu’un seul logement. « Contrairement à la première intention du projet que j’avais pu examiner à la CCATM à l’époque, la demande de permis ne parle plus de sauver le Manoir, or c’est lui la priorité! », s’enflamme André Jaminon. «  À la limite, peu importe le nombre de logements, l’important est que ce patrimoine soit valorisé et cesse de tomber en ruines. Il faut sauver le Manoir! »

    Aucune réunion d’information n’étant prévue, il a décidé de sensibiliser lui-même les Nandrinois en faisant découvrir le dossier actuel et les archives qu’il a collectées sur le Manoir au sujet duquel il est intarissable. Dimanche dernier, il était d’ailleurs devant la boulangerie de Villers-le-Temple pour récolter des signatures de soutien. La pétition compte pour l’heure une quarantaine de signatures, nous assure-t-il.

    Nous avons tenté d’entrer en contact avec le propriétaire, sans succès.

    La commune: «Il ne tient pas compte de nos demandes»

     

    Les élus sont étonnés de la nouvelle mouture du projet déposé. «  Mon idée était de transformer le château en logements, quitte à construire une annexe plus contemporaine du côté abîmé du Manoir. Car un château sans parc perd énormément en qualité, cela n’a pas de sens. Nous demandions également à l’époque de bien étudier le parking pour qu’il se fonde dans le paysage et de veiller à l’écoulement et l’épuration des eaux. Désormais, il n’est plus question dans le dossier que de nouveaux appartements, sans restaurer le château... Cela comporte un énorme risque: que le Manoir ne soit finalement jamais rénové. Or, pour moi, c’était la priorité. De plus, un château « écrasé » dans les constructions perdra ses qualités  », estime Charlotte Tilman, actuelle échevine de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme qui siégera dans l’opposition lors de la prochaine législature.

    Le bourgmestre, Michel Lemmens, ne semble pas non plus «  emballé ». «MT Building est une société d’une société, ce qui n’est pas très rassurant. Nous souhaitions que toute la parcelle et le Manoir qui se dégrade soient valorisés. Le nouveau dossier ne tient pas compte de cela

    A.G.

    Source Article et photos 

    Pétition des VILLERSOIS pdf clic ici

    Manoir - .pdf clic ici

    2.JPG

    Clic sur l'image 

    3.JPG

    Clic sur l'image 

    4.JPG

    Clic sur l'image 

  • Il abandonne son recours à Nandrin

    Lien permanent

    Depuis le début de la procédure, André Jaminon contestait le projet de la nouvelle maison communale, «  un bâtiment hors cadre qui dénature la place de Nandrin, construit sur un ruisseau dont il bloque le passage  », dénonçait-il.

    Devant le Conseil d’état, il avait fait valoir ces mêmes arguments. « Personne ne les contestait  », se souvient le Nandrinois. Mais en mai dernier, il a déchanté en découvrant l’avis de l’auditeur qui lui était défavorable, «  l’auditeur estimait que vu la distance entre mon domicile et l’administration (plus de 2 km), je n’étais pas concerné par la question ».

    Sachant que les avis de l’auditeur sont généralement suivis, le Nandrinois s’attendait à être débouté. Il a préféré abandonner la partie tout de suite au risque de voir la facture s’alourdir encore un peu plus.

    M-CL.G.

    Source 

  • Dans la rubrique "À vous la parole à Nandrin" Enquête publique VILLERS-LE-TEMPLE : « LE MANOIR DE LA TOUR »

    Lien permanent

    Bonjour Madame, Messieurs les bloggeurs,

    Dans le cadre de l’enquête publique sur le projet rue de la Tourette, je profite de la rubrique « A vous la parole ». Pourriez-vous, SVP, inclure l’article ci-joint (document avec photos) et la pétition associée et ajouter également un lien pour permettre aux citoyens de la télécharger.

    Je vous en remercie d’avance et vous souhaite une agréable journée.

    Cordialement.

    André Jaminon

     

    LE MANOIR DE LA TOUR Á VILLERS-LE-TEMPLE
    condamné à l’abandon ???
    Dans le nouveau dossier d’urbanisme qui vient d’être déposé à la commune de Nandrin par la société immobilière MT BUILDING SPRL, propriétaire du bien, il n’est plus question d’aménager le Manoir en y créant des appartements mais seulement de rentabiliser le terrain attenant pour y construire des immeubles à appartements. Avec ce nouveau projet, LE MANOIR DE LA TOUR Á VILLERS-LE-TEMPLE est destiné à l’abandon et le restera !
    Décidément, les promoteurs sur Nandrin ne pensent qu’à des projets très rentables sans aucune considération du bâti existant, du patrimoine et de l’environnement local.
    La vue ci-jointe parle d’elle-même… bâtiments cubiques, toits plats, … comme dans les centres cilles, et encore !!!
    Si vous êtes sensibles à une certaine qualité urbanistique, à la sauvegarde de ce qui reste de notre patrimoine communal, marquez votre opposition à ce type de projet.
    Il suffit de signaler votre opposition à la commune en signant la pétition ci-jointe que vous pouvez télécharger.
    Je serai présent DIMANCHE MATIN 28 octobre devant LA BOULANGERIE MICHAUX dès son ouverture pour collecter les signatures des personnes désireuses de manifester leur soutien à la défense du patrimoine de notre beau village.
    Il est également possible de déposer votre feuille signée et complétée de votre nom et adresse chez :
    Josiane et André JAMINON
    Rue des Six Bonniers, 9
    Villers-le-Temple
    085/51 17 15  Les photos  ici 

    Manoir - Article pour le blog clic ici .pdf

    Pétition des VILLERSOIS pour le blog clic ici .pdf

    Enquête publique
    VILLERS-LE-TEMPLE : « LE MANOIR DE LA TOUR »
    Non seulement des Villersois mais aussi des Nandrinois sont soucieux de la sauvegarde et du maintien du patrimoine local, en réponse à la demande du promoteur MT Building SPRL pour l’obtention d’un permis d’urbanisme concernant la construction de 12 appartements sur le site remarquable du patrimoine historique villageois où se situe le château dénommé « LE MANOIR de La Tour ». Pour rappel, celui-ci est classé par l’administration du conservatoire du patrimoine culturel des monuments et des sites remarquables.
    La demande concerne un immeuble élevé sur deux et trois étages pour 12 appartements dans le parc du château ! La règlementation communale autorise un maximum de 13 logements sur le site. Avec le dépôt de ce nouveau projet, la restauration pour tout l’ensemble des bâtiments du Manoir se porterait sur un seul et unique logement, réduisant ainsi ses chances de survie à sa plus simple expression !
    La sauvegarde effective de ce patrimoine exceptionnel exige que tout projet d’urbanisation du site soit conditionné par la priorité essentielle de la réaffectation et de la restauration des bâtiments classés en respectant l’âme de l’ensemble du site !
    Initialement, le même promoteur avait introduit une demande d’aménagement en dix appartements de 120m² dans les bâtiments du Manoir de la Tour ainsi qu’une maison dans ses annexes. Il projetait également la construction de 2x2 maisons mitoyennes en bordure de la rue Nicolas Dardenne. Il proposait de bien respecter les caractéristiques locales et les maisons voisines, d’ouvrir une percée visuelle et aménager un chemin piéton de la rue vers le Manoir, soucieux de préserver au mieux le parc partiellement partagé par les jardins des nouvelles constructions.
    Le nouveau projet actuel oublie et de surcroit, balaye intégralement la sauvegarde de l’exceptionnel Manoir, hypothèque irréversiblement ses possibilités de survie et contribue à la continuité de sa dégradation accélérée depuis son total abandon en 2008, le conduisant à terme à sa ruine !
    Pour ces motifs, nous exprimons notre ferme opposition à cette demande de projet de construction. Nous revendiquons du Collège Communal un refus du permis.
    Conscient qu’il est difficile d’assumer les charges d’une telle propriété, la possibilité de sa réaffectation en plusieurs logements doit rester prioritairement sauvegardée pour aider à sa rénovation et son sauvetage. (Le Château d’Ochain et son parc est un clair exemple de résidence service et de soins !)
    Soutenant cette démarche collective j’y souscris par ma signature ci-jointe :
    Nom :
    Prénom :
    Adresse :
    Signature :

    Manoir - Article pour le blog clic ici .pdf

    Pétition des VILLERSOIS pour le blog clic ici .pdf

  • URBANISME AVIS D’ANNONCE DE PROJET : Le terrain concerné est situé Rue de la Tourette, 42 à 4550 Nandrin

    Lien permanent

    URBANISME AVIS D’ANNONCE DE PROJET

    Le Collège communal fait savoir qu’en vertu du Code de Développement Territorial, il est saisi d’une demande de permis d’urbanisme

    Le demandeur est MT BUILDING SPRL rue Ferdinand Henaux, 11 à 4000 Liège.

    Le terrain concerné est situé Rue de la Tourette, 42 à 4550 Nandrin, et cadastré 02 D 634 N, 638 D, 641 K, 642 B, 668/02H, 678 H, 678 L.

    Le projet est de type : construction d'un immeuble de 12 appartements, et présente les caractéristiques suivantes : Art. R.IV.40-2 §1er,

    1° : la construction ou la reconstruction de bâtiments dont la hauteur est d'au moins trois niveaux ou neuf mètres sous corniche et dépasse de trois mètres ou plus la moyenne des hauteurs sous corniche des bâtiments situés dans la même rue jusqu'à vingt-cinq mètres de part et d'autre de la construction projetée, la transformation de bâtiments ayant pour effet de placer ceux-ci dans les mêmes conditions ; Art. R.IV.40-2 §1er,

    2° : la construction ou la reconstruction de bâtiments dont la profondeur, mesurée à partir de l’alignement ou du front de bâtisse lorsque les constructions voisines ne sont pas implantées sur l’alignement, est supérieure à quinze mètres et dépasse de plus de quatre mètres les bâtiments situés sur les parcelles contiguës, la transformation de bâtiments ayant pour effet de placer ceux-ci dans les mêmes conditions;

    Le dossier peut être consulté durant les jours ouvrables du lundi au mercredi de 08.30h à 12.00h et de 14.00h à 16.00h, le jeudi de 08.30h à 12.00h et de 18.00h à 19.30h, le vendredi de 08.30h à 12.00h

    à l’adresse suivante : Commune de Nandrin, Service Urbanisme, Place Ovide Musin, 1 à 4550 Nandrin.

    Des explications sur le projet peuvent être obtenues auprès de M. LIZEN Dominique , téléphone : 085/51.94.79,

    mail : urbanisme@nandrin.be, dont le bureau se trouve Place Ovide Musin, 1   4550 NANDRIN.

    Les réclamations et observations écrites sont à envoyer du 22/10/2018 au 05/11/2018 au collège communal :

     par courrier ordinaire à l’adresse suivante : Commune de Nandrin, Place Ovide Musin, 1 à 4550 Nandrin ;

     par courrier électronique à l’adresse suivante : urbanisme@nandrin.be

    Source 

  • Nandrin dans le top 20 des communes les plus chères

    Lien permanent

    Calculées selon les données communiquées par le SPF Finances - entendez le cadastre -, les statistiques publiées le 27 septembre dernier par Statbel se veulent d’une précision absolue.

    Toutes les ventes enregistrées sur les 589 communes de notre royaume durant les 6 premiers mois de l’année ont été scrupuleusement analysées.

    Pour être le plus précis possible, l’office belge de statistiques a présenté ses résultats selon nos trois régions (wallonne, flamande, Bruxelles-Capitale) et a différencié les appartements des maisons, cette dernière catégorie étant scindée en 3 critères : les maisons ouvertes, c’est à dire à 4 façades, les maisons fermées, c’est à dire mitoyenne de deux côtés et les maisons demi-fermées, c’est à dire mitoyenne d’un seul côté.

    Pour l’ensemble de la Belgique, on retiendra que le prix moyen, pour une maison de type fermé ou demi-fermé, s'élève à 195.000 € alors que le prix d'une maison de type ouvert avoisine autour des 280.000 €.

    Sans grande surprise, c’est la région de Bruxelles-Capitale qui décroche la tête du palmarès.

    La Région flamande arrive en 2e position et, comme on pouvait s’y attendre, c’est la Wallonie la moins chère de nos trois régions.

    Sur ses 262 communes, surprise, deux situées en province de Liège figurent parmi les 20 communes les plus chères de notre région.

    Celle de Jalhay tout d’abord qui décroche la 18e position et est suivie, juste après, avec une moyenne de 277.500 €, par celle de Nandrin.

    « Nandrin est une commune rurale qui s’est fortement développée ces dernières années.

    Pas moins de trois supermarchés sont présents sur le territoire », commente Nelson Bissot, agent immobilier sur la commune voisine de Neupré.

    « Toutefois, ces résultats me surprennent un chouïa. J’aurai davantage vu Neupré dans ce classement, mais il est vrai que, à l’inverse de Neupré, composé de plus petites maisons à l’exception peut-être du Bois de Rognac, le bâti de Nandrin est essentiellement constitué de grosses fermes, d’immenses villas. Les terrains sont également très vastes ce qui influe fortement sur le prix de ces statistiques. »

    Cet étonnement est moins partagé par Anthony Scalia, agent au sein de Cosy Immobilier. « A Nandrin, le quartier du Bois de la Croix Claire ou du Parc de la Gotte sont extrêmement recherchés, pour leur côté clos, leur extrême tranquillité. Une maison neuve, 4 façades, qui s’y construit peut facilement être estimée entre 500 et 600.000 euros.

    Grâce à la route du Condroz, Nandrin allie les facilités de la ville aux charmes de la campagne.

    Le marché a stagné durant un bon moment.

    Depuis 2 ans, il est en train de reprendre, à la hausse.

    Avec une forte demande pour des bâtiments neufs ou totalement rénovés.

    Ça tombe bien, Nandrin offre quantité de belles propriétés qui ne demandent qu’à être réveillées. »

    50 médecins pour 5.800 habitants

    LUNDI, OCTOBRE 8, 2018 - 19:17

    « Je ne suis pas tellement surpris par ces chiffres», affirme le bourgmestre sortant de cette commune en passe de devenir ultra prisée.« Toute proportion gardée, il y a déjà un moment que nous sommes comparés à un Lasne ou un Rixensart liégeois. Le petit village de Villers-le-Temple, par exemple, avec ses vastes demeures toutes en pierres de pays, est, depuis longtemps, prisé par de nombreux médecins, chirurgiens, des professeurs d’université qui officient sur le site du Sart-Tilman. Le territoire n’étant pas extensible à l’infini et les commerces et magasins ayant fleuri de façon considérable, toute la commune, même le long de la grand route, est maintenant très recherchée.

    Nandrin a cette particularité de compter plus de 50 médecins pour moins de 6.000 habitants, sans référencer le nombre d’infirmiers, d’assistants médicaux. Un cas unique pour toute la Belgique ! Notre population est un peu spécialisée dirons-nous, ce qui a forcément une incidence sur l’immobilier.

    A titre d’exemple, un chiffre me vient à l’esprit : nous ne comptons que 12 revenus d’intégration, alors que la commune voisine d’Engis en compte 250. »

     

    Grosses villas

    Michel Lemmens pointe également une autre tranche de la population.

     « Il faut souligner que Nandrin compte pas mal de grosses villas qui sont, pour la plupart, propriétés de personnes plus âgées.

    Ses grosses demeures commencent à se vendre, ce qui explique probablement notre entrée dans ce top 20.

    Depuis ces dernières années, on constate aussi que ces personnes plus âgées créent deux demandes, assez nouvelles sur notre territoire.

    Nous manquons d’appartements et de mains d’œuvre qualifiée, des femmes de ménage, des jardiniers… »

    Face aux chiffres publiés par Statbel, le bourgmestre de Nandrin reste prudent. « Ne tirons pas de conclusions hâtives. Ce n’est qu’un classement réalisé sur les 6 derniers mois !

    Nous ne serons peut-être plus présents au prochain semestre ».

    Avant de conclure : « Ou alors… nous pourrions encore avoir gagné quelques places ! »

    Article de B.D.

     

    Article complet et photo clic ici 

     
  • Les grands dossiers des archives du Blog de Nandrin Le dossier logements sociaux à Fraineux Nandrin

    Lien permanent

     Revenons à la rétrospective dans les grands dossiers du blog: Le dossier logements sociaux à Fraineux Nandrin 

    Rebondissement Urbanistique et politique  entre 2015 - 2018

    Urbanisme

    Enquête publique Nandrin

    C'était en 21 AOÛT 2015 

     ENQUÊTE PUBLIQUE clic ici Permis d’urbanisme à Nandrin

    Le dossier logements sociaux à Fraineux Nandrin  clic ici une fois de plus au Conseil Communal du 30 janvier 2017 

     


    Le dossier logement sociaux du tige des saules à Fraineux sera une nouvelle fois sur la table du Conseil communal lundi 30 janvier 2017 à 20 h .

    Le projet de logements publics clic ici refusé lors du Conseil Communal de Nandrin

    Logements sociaux rejetés à Nandrin: clic ici  la conseillère de majorité Murielle Brandt se retourne contre son groupe

    Fin du blocage à Nandrin: clic ici la conseillère Murielle Brandt (cdH) accède à la présidence du CPAS

    Coup de théâtre au Conseil communal de Nandrin clic ici ce mardi 21 juin 2016

    Nandrin clic ici Le permis pour les logements sociaux est accordé

    Nandrin clic ici 8 habitations sociales rue Tige des Saules

    ENQUÊTE PUBLIQUE clic ici Permis d’urbanisme à Nandrin

    logement sociaux,nandrin,fraineux

     

     

     

     

    nandrin,politique,brandt mutielle,lemmens michel,pollain daniel,tilman charlotte,cravn,tige des saules,logements sociaux,cdh,ps,dossier,fraineux

     Pourquoi les grands dossiers du Blog ?

    Pendant 7 ans, presque 8 ans, il y a eu des articles phares , ou des sagas ..... sur le blog de Nandrin .

    Presque 11000 articles sur 7 ans = à 4 ou 5 articles par jour et 2000 commentaires .

     

    En raison des rumeurs, des messages tendancieux, reçus soit pour effrayer votre Blogueuse sur Nandrin , soit pour faire pression.

    Le Blog serait sur la fin de son existence, quand votre Blogueuse, diffuse des informations,  Quelque soit l'article certain(e)s interpellent "l'Enseigne du blog", toujours les mêmes d'ailleurs, afin de faire censuré.

    Les même, censurent également l'Enseigne presse en refusent l'information, la communication ou le débat.

    Bien la preuve que les plaignants, non même pas chercher à savoir, Qui, Quoi Comment est , et fonctionne un blog .

    Par contre les mêmes, plébiscitent d'autres Blogs Villageois, pour le même style d'article, Ou quelle que soit le sujet reproché à Nandrin, approuvé ailleurs . 

    Au début du Blog en 2011,  était permis une collaboration avec la Commune,  à l'époque, il a été permis au Blog et la Blogueuse de réalisé, de très beau reportage : Noces d'Or , Diamant ,Accueil des nouveaux habitants ,primes de naissances ,jumelages, centenaire  etc ......

    Afin de montrer qu'à Nandrin il faisait bon vivre .

    Et si le blog vit ses derniers jours , je vous confirme que malgré une certaine forme de censure que j'ai vécue , j'ai toujours essayé de faire mon possible pour être le plus démocratiquement correct et objectivement neutre . (même s il est exploité que j'ai été élue)

    J'ai fait de mon mieux afin de montrer les richesses du village , mais également donner des informations utiles pour les habitants .

    Sans désinformation, les vérités ne sont pas toujours bonnes à dire ou à écrire.

    Par amour au village de mes racines, j'ai bien souvent éviter de noircir la situation.

      Et vous avouerez que cette rubrique (les grands dossiers ) ne devrait contrarier personne .


    Le Blog à proposé la rubrique "A vous la Parole" cette rubrique n'était pas exclusivement dédiée aux personnes plaignante , j'espérais que certains mettre en avant leurs actions , 
    La Rubrique de l'électeur , bien exploité par des lecteurs afin de faire passé leurs messages  ...... permettre le débat .


    Voilà ,

    Mes Dames, Messieurs,  les Lecteurs, votre blogueuse vous salue, vous fixe rendez à demain, peut-être  pour les prochains mois ,années .

     

    Ou la démocratie, la liberté d'expression ,  aura encore perdu, le Blog de Nandrin deviendra :

    " Il était une fois à Nandrin "  

     

     

     

  • Dés aujourd'hui 17 septembre 2018 les déviations pour la N63 à Nandrin toutes les explications sont ici

    Lien permanent

    Pendant 8 mois, les automobilistes qui empruntent la route du Condroz à hauteur de Nandrin vont devoir faire preuve de patience. La construction concrète du rond-point dit du Monastère, au croisement de la N63 et des rues Famioul et Petit-Fraineux, débute en effet ce lundi 17 septembre. La circulation passera de 4 à 2 bandes. Deux phases de travaux sont prévues.

    Étudié en… 2002, le projet d’aménagement d’un rond-point au niveau du Monastère à Nandrin se matérialise enfin. Après avoir longtemps priorisé d’autres giratoires à Nandrin et à Neupré, la Région wallonne (via la SOFICO) a finalement débloqué un budget de 467.000 € HTVA pour sécuriser cet axe régional accidentogène. Si on a bien cru que le permis délivré allait arriver à expiration vu le délai d’attente, le projet a été sauvé par le gong grâce au CoDT qui a fait passer la validité du permis de 2 à 5 ans. Bref, tout est à présent fin prêt pour entamer la phase concrète des travaux, entendez qui va impacter le trafic et les commerces de la route du Condroz.

    Pendant la durée du chantier (normalement 8 mois), à l’approche du carrefour, les 4 bandes de circulation vont être réduites à 2 : l’une vers Liège, l’autre vers Marche, toutes deux limitées à 30 km/h. Les rues Famioul et Petit-Fraineux seront également inaccessibles via la N63 pour éviter de ralentir davantage la circulation.

    Les travaux sont découpés en deux phases : jusqu’au printemps, réalisation des accotements et des bandes extérieures de l’aménagement ; du printemps 2019 à l’automne 2019, réalisation de la partie centrale de l’aménagement. Les commerces restent toutefois accessibles. Un passage piétons sera par ailleurs créé après le rond-point en venant de Marche, il sera doté d’une zone entourée de barrières au milieu de la route pour éviter que le piéton traverse l’ensemble des voies d’un coup.

    Malgré la fermeture du Monastère, la zone reste importante à sécuriser aux yeux de la commune de Nandrin. «La route du Condroz connaît un développement commercial important, avec de plus en plus d’entrées et de sorties sur la nationale. La réalisation d’un giratoire reste pertinente dans la mesure où il permettra de ralentir les véhicules », insiste l’échevine de l’aménagement du territoire de Nandrin, Charlotte Tilman.

    L’aménagement futur d’une berme centrale végétalisée et de voies de desserte (une à 70 km/h, une autre à 50 km/h pour quitter ou entrer sur la route du Condroz) contribuera à sécuriser davantage la nationale. « On pourra quitter ou rejoindre un commerce avec moins de danger qu’aujourd’hui et la berme empêchera de couper les bandes, on devra faire le tour du rond-point», précise l’échevine qui espère que le chantier (deux millions d’euros ont été promis par la Région pour ce faire) verra le jour lors de la prochaine législature.

    À noter que la réalisation du parking multimodal de la route du Condroz devrait être terminée en même temps que les travaux du rond-point du Monastère.

    Article et plan clic ici

    N63 Nandrin giratoire modifs les plans des déviations Clic ici .pdf

     

    L’intervention se déroule à hauteur du carrefour formé par la N63, les rues Famioul et du Petit Fraineux (aussi appelé «carrefour du Monastère »).

    Le chantier, d’une durée d’un an, doit permettre de créer un rond-point afin de «sécuriser cette zone accidentogène», explique vendredi la Sofico (Société wallonne de financement des infrastructures).

    Pendant les travaux, une voie sera maintenue dans chaque sens sur la nationale à l’approche du carrefour avec une vitesse limitée à 30 km/h.

    Les rues Petit-Fraineux et Famioul ne seront pas accessibles via la N63 afin de fluidifier au maximum le trafic.

    Des déviations seront mises en place

     

    Source Par Belga 

    Source 

     

    Pendant tout le chantier, une voie sera maintenue dans chaque sens sur la N63 à l’approche du carrefour avec une vitesse limitée à 30 km/h.

    Pendant toute la durée des travaux, la rue Petit-Fraineux et la rue Famioul ne seront pas accessibles via la N63 afin de fluidifier au maximum le trafic.

    Ce chantier représente un budget de près de 467 000 € HTVA, financé par la SOFICO. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec le partenaire technique de la SOFICO : le SPW Infrastructures.

    Le chantier se déroulera en deux phases. L’accès aux commerces sera toujours maintenu.

    A partir de la semaine du 17 septembre, jusqu’au printemps prochain : réalisation des accotements et des bandes extérieures de l’aménagement.

     Du printemps 2019, à l’automne 2019 : réalisation de la partie centrale de l’aménagement. 

    Les déviations  seront mises en place :

    - Pour relier Marche à la rue Petit-Fraineux, via la N696 

    - Pour relier la rue Petit-Fraineux à Liège, via la rue d’Engihoul 

    - Pour relier Nandrin à, Liège : via la rue de la Halète et la Rue d’Esneux. 

    - Pour relier Nandrin à Marche : via la rue de la Gendarmerie.

    Article Complet et plan clic ici 

     

  • Début des travaux au rond-point du Monastère à Nandrin réunion d'information

    Lien permanent

    Après une demande d’urbanisme introduite en 2014 auprès de la Région wallonne, voilà qu’environ 4 ans après, les travaux du rond-point « Monastère » vont finalement débuter.
    Une réunion d’information s’est tenu le 5 septembre à la maison communale de Nandrin, en présence d’une déléguée de la DG1 du SPW, du bourgmestre et de l’échevine de la mobilité.
    Les travaux se dérouleront en 2 phases de 80 jours ouvrables (sauf intempéries),

    - Une première phase côté rue du Petit-Fraineux
    - Une seconde phase côté rue de Famioul,
    Au cours de ces phases, la voirie sera réduite à 1 bande de circulation dans chaque sens avec une limitation de vitesse conséquente.
    L’accès à la rue du Petit-Fraineux sera fermé dès le début des travaux et le restera jusqu’à la fin des travaux.

    L’accès à la rue de Famioul sera condamné au cours de l’autre phase.
    Des itinéraires de déviations seront mis en place par la commune.
    Après les travaux, l’accès du rond-point par la N63 se fera sur une seule voie de circulation.

     

    Un résumé de la réunion par Jean-Pierre WYNS 

    Pour fin août-début septembre le rond-point du Mona à Nandrin

     

  • Opération Renov' Energie information communale le 6 novembre 2018 à Nandrin

    Lien permanent

    Soirée d'information pour un accompagnement personnalisé des citoyens, commerces et entreprises dans la rénovation énergétique de leurs bâtiments (isolation, chauffage, solaire, éclairage) en vue de réaliser des économies d’énergie, d’augmenter le confort, la valeur du bâti et la protection de l’environnement. 

    Le tout de manière rentable, et en participant à l’économie locale!

    Plus d'information : https://www.galcondruses.be/2018/08/22/demarrage-du-projet-renovenergi

     

    Organisé par GAL Pays des Condruses

  • ENQUETE PUBLIQUE: construire et exploiter un parc de 5 éoliennes N 63

    Lien permanent

    ENQUETE PUBLIQUE

    Etablissements contenant des installations ou activités classées en vertu du décret du 11 mars 1999 relatif au permis d’environnement.

    Concerne la demande de NPG ENERGY, Tongersesteenweg 99 à 3770 Riemst, en vue d’obtenir le permis unique de classe 1 concernant :

    construire et exploiter un parc de 5 éoliennes avec pose de câbles, aménagements de chemins d’accès, d’aires de montage et construction d’une cabine de tête à Clermont-sous-Huy, Ehein ( N63), cadastré 3 ème division section D parcelle 85 D, 3 ème division section D parcelle 85 E, 3 ème division section D parcelle 87 A, 3 ème division section D parcelle 96 A, 3 ème division section D parcelle 99 B, 3 ème division section D parcelle 99 C, 3 ème division section D parcelle 100 D, 3 ème division section D parcelle 110, 3 ème division section D parcelle 115 C, 3 ème division section D parcelle 115 D, 3 ème division section D parcelle 116 B, 3 ème division section D parcelle 117 E, 3 ème division section D parcelle 117 F.

    Les habitants peuvent consulter le dossier à leur commune respective : ENGIS : Administration communale d’ENGIS, Service Cadre de vie, auprès de la conseillère en environnement, rue Reine Astrid 13 à 4480 Engis (04 259 89 11).

    ANTHISNES : Administration communale d’Anthisnes, rue de l’Hôtel de Ville, 1 à 4160 Anthisnes (04 383.67.17).

    à partir du 16/08/2018 La Fonctionnaire technique et la Fonctionnaire déléguée du Service public de Wallonie peuvent être contactées à l’adresse suivante : Service public de Wallonie, rue Montagne Sainte-Walburge, 2 à 4000 Liège; 04/224 54 11.

    Date d’affichage de la demande 06/08/2018

    Date d’ouverture de l’enquête 16/08/2018 

    Date et heure de clôture de l’enquête le 17/09/2018 à 11h00 

    Les observations écrites peuvent être adressées à :  Administration communale Collège communal Rue Reine Astrid 13 4480 Engis/ Collège communal Rue de l’Hôtel de Ville, 1 à 4160 Anthisnes

    Les Bourgmestres, porte à la connaissance de la population qu’une enquête publique est ouverte, relative à la demande susmentionnée et qu’une étude d’incidence est requise pour ce dossier Le dossier peut être consulté à partir de la date d’ouverture jusqu’à la date de clôture de l’enquête chaque jour ouvrable pendant les heures de service et sur rendez-vous en dehors de ces heures (ENGIS : tél. : 04 259 89 11 – ANTHISNES : tél : 04/383.67.17).

    Tout intéressé peut formuler ses observations écrites ou orales auprès de l’Administration communale dans le délai mentionné ci-dessus, jusqu’à la clôture de l’enquête.

  • Bientôt la rentrée des classes à Nandrin petit retour dans l'histoire

    Lien permanent

    Petit retour dans l'histoire des modules préfabriqués scolaires provisoire à Nandrin , Villers le Temple , Saint Séverin .

    1932777836.2.JPGL'histoire commence en 1995 L'échevin Guy Mottet fraîchement élu sous l'étiquette Nandrin 2000  doit dans l'urgence trouver une solution provisoire pour les deux implantations communales .

     législature 1994 => 2000 

    Guy Mottet a été échevin de l'enseignement de Nandrin 2000 en 1994 => 2000 et de 2000 =>2006 

    Est arrivé Daniel Pollain échevin de l'enseignement sous l'étiquette UPN en 2006=> 2012 et de EC 2012 => 2018 toujours échevin de l'enseignement ainsi que 1 er échevin.

    Achat d’un module préfabriqué temporaire, pour la garderie et l’accueil extrascolaire de Villers-le-Temple

    Un module neuf

    Ce container, neuf, mesure 12 mètres sur 5,5m et est destiné à un usage de garderie et d’accueil extrascolaire uniquement, pas de classe donc.

    Il est installé à côté de l’Espace des Templiers, dans la nouvelle cour.

    Le module restera garderie jusqu’à la construction de ces nouveaux bâtiments scolaires.

    «  Les sanitaires sont juste à côté  », le raccordement électrique sera effectué par la commune.

     

    Extrait Article de A.G. Source Sudinfo de février 2017 article sur le blog au sujet des modules préfabriqués de 1995 

    villers le temple.JPG« N’en profiterait-on pas pour installer la climatisation dans les préfabriqués? », a suggéré Marc Evrard, PNc.

    « Seuls les containers sont conformes, quoi que vous en pensiez, ils ne sont pas si effrayants!

    Ma fille y est et s’en porte très bien.

    Il n’y a pas de plainte », a lancé Michel Lemmens, le bourgmestre EC.

    «Courant 2018, les locaux de la nouvelle Maison du village seront mis à disposition de l’école communale et de l’Accueil temps libre.

    Le temps des travaux (4 ou 5 ans), il faudra sûrement louer d’autres containers.

    Mais la volonté est bien de remplacer les préfabriqués par un bâtiment en dur qui abritera l’ensemble des classes maternelles. La climatisation existe dans l’un des containers de Villers mais n’est pas utilisée… », a ajouté Daniel Pollain EC.

    « Pourquoi voulez-vous remplacer les containers s’ils sont si satisfaisants, comme le prétend le bourgmestre? Cela ne s’apparenterait-il pas à une dépense inutile ?», a rétorqué Marc Evrard PNc.

    Article de A.G. Source Sudinfo 

     

    Juillet 2018 le module préfabriqué provisoire, plus moderne de 23 ans, est en place, depuis quelques jours dans la cour de l'école de Villers le Temple .

    38763901_1816255685133754_3987053046076014592_n.jpg

     

    38813775_467687163640127_4264530073954025472_n.jpg

     Achat d’un module préfabriqué temporaire, pour la garderie et l’accueil extrascolaire de Villers-le-Temple

    Dédoublement des classes à Villers et Saint-Séverin école communale de Nandrin

    Le remplacement des containers à Villers le Temple Nandrin , réclamé par l’opposition, sera l’investissement prioritaire en 2018

     

    Mise en conformité de l’installation électrique des écoles communales de Nandrin

                                             

    Préfabriqué provisire de 1995

    1932777836.2.JPG

    Module préfabriqué temporaire 2018

    38763901_1816255685133754_3987053046076014592_n.jpg

    Lire la suite

  • ENQUETE PUBLIQUE: construire et exploiter un parc de 5 éoliennes N 63

    Lien permanent

    ENQUETE PUBLIQUE

    Etablissements contenant des installations ou activités classées en vertu du décret du 11 mars 1999 relatif au permis d’environnement.

    Concerne la demande de NPG ENERGY, Tongersesteenweg 99 à 3770 Riemst, en vue d’obtenir le permis unique de classe 1 concernant :

    construire et exploiter un parc de 5 éoliennes avec pose de câbles, aménagements de chemins d’accès, d’aires de montage et construction d’une cabine de tête à Clermont-sous-Huy, Ehein ( N63), cadastré 3 ème division section D parcelle 85 D, 3 ème division section D parcelle 85 E, 3 ème division section D parcelle 87 A, 3 ème division section D parcelle 96 A, 3 ème division section D parcelle 99 B, 3 ème division section D parcelle 99 C, 3 ème division section D parcelle 100 D, 3 ème division section D parcelle 110, 3 ème division section D parcelle 115 C, 3 ème division section D parcelle 115 D, 3 ème division section D parcelle 116 B, 3 ème division section D parcelle 117 E, 3 ème division section D parcelle 117 F.

    Les habitants peuvent consulter le dossier à leur commune respective : ENGIS : Administration communale d’ENGIS, Service Cadre de vie, auprès de la conseillère en environnement, rue Reine Astrid 13 à 4480 Engis (04 259 89 11).

    ANTHISNES : Administration communale d’Anthisnes, rue de l’Hôtel de Ville, 1 à 4160 Anthisnes (04 383.67.17).

    à partir du 16/08/2018 La Fonctionnaire technique et la Fonctionnaire déléguée du Service public de Wallonie peuvent être contactées à l’adresse suivante : Service public de Wallonie, rue Montagne Sainte-Walburge, 2 à 4000 Liège; 04/224 54 11.

    Date d’affichage de la demande Date d’ouverture de l’enquête Date et heure de clôture de l’enquête Les observations écrites peuvent être adressées à : 06/08/2018 16/08/2018 Administration communale le 17/09/2018 à 11h00 Collège communal Rue Reine Astrid 13 4480 Engis/ Collège communal Rue de l’Hôtel de Ville, 1 à 4160 Anthisnes

    Les Bourgmestres, porte à la connaissance de la population qu’une enquête publique est ouverte, relative à la demande susmentionnée et qu’une étude d’incidence est requise pour ce dossier Le dossier peut être consulté à partir de la date d’ouverture jusqu’à la date de clôture de l’enquête chaque jour ouvrable pendant les heures de service et sur rendez-vous en dehors de ces heures (ENGIS : tél. : 04 259 89 11 – ANTHISNES : tél : 04/383.67.17).

    Tout intéressé peut formuler ses observations écrites ou orales auprès de l’Administration communale dans le délai mentionné ci-dessus, jusqu’à la clôture de l’enquête.

  • L'évolution de la construction des logements sociaux de Fraineux Nandrin

    Lien permanent

    Fin des congés du bâtiment , coup d'envoie des constructions aux tiges des saules à Yernée Fraineux . 

    38260476_10216037318516019_3915885287657439232_n.jpg

     

    Logements sociaux rejetés à Nandrin:clic ici  la conseillère de majorité Murielle Brandt se retourne contre son groupe

    Fin du blocage à Nandrin:clic ici la conseillère Murielle Brandt (cdH) accède à la présidence du CPAS

    Coup de théâtre au Conseil communal de Nandrin clic ici ce mardi 21 juin 2016

    Logements sociaux de Fraineux Nandrin, la Région accorde de nouveau le permis clic ici

    Le permis du dossier polémique des huit logements sociaux à Fraineux est annulé clic ici

     

    Article du 8 Novembre 2017

    Le permis du dossier polémique des huit logements sociaux à Fraineux est annulé clic ici

    Article le 1 er février 2017 

    La construction de 8 logements sociaux approuvée à Nandrin clic ici

    Article du 21 octobre 2014 

    Nandrin 8 habitations sociales rue Tige des Saules clic ici

    Logements sociaux à Yernée-Fraineux: le combat juridique continue clic ici 

  • Inauguration de la Nouvelle Administration Commune & CPAS à Nandrin le 26 juin 2018

    Lien permanent

     Un Clic sur les liens pour lire les articles des archives du Blog 

    Bientôt la fin des travaux sur la place de Nandrin

    Clic ici Les plans 3D de la nouvelle administration de Nandrin 

    «Un moment d’histoire» à Nandrin clic ici

    Achat de mobilier pour la nouvelle administration communale et du CPAS de Nandrin

    Nandrin «Picasso en plein Rubens»

    Une page se tourne sur la place de Nandrin aujourdhui 13 février 2017. démolition du bâtiment de l’administration

    Un recours contre la nouvelle administration de Nandrin 

    La démolition du bâtiment de l’administration n’est pas suspendue à Nandrin

    Les travaux vont débuter à Nandrin pour la nouvelle administration 

    Que se passe-t-il place O Musin à Nandrin ?????

    Nouvelle administration ? clic ici « Mais où va-t-on ?... »

     Convocation d’un conseil communal extraordinaire à Nandrin clic ici  le 22 novembre 2016

    L’emprunt d’un million d’euros clic ici passe à la trappe à Nandrin

    Nandrin Administration clic ici : la CCATM rend un avis négatif

    La maison communale de Nandrin au cœur du débat

    Nouvelle administration ? cli ici« Mais où va-t-on ?... »

     Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

    Des tensions politiques au sein de la majorité à Nandrin ?

    Voir l'album Photos clic ici 

  • Un parc de cinq éoliennes, dont une citoyenne, à Clermont

    Lien permanent

    Une enquête publique est en cours concernant le projet d’implantation de cinq éoliennes à Engis, entre la route du Condroz et le château-ferme de Halledet.

    Il s’insère entre les villages d’Ehein, Saint-Séverin, Houx et Sainte-Barbe, en zone agricole.

    NPG Energy a introduit une demande de permis unique pour la construction et l’exploitation de 5 éoliennes, ainsi que la pose de câbles électriques souterrains, l’aménagement de chemins d’accès et d’aires de montage, et d’une cabine de tête, à Engis.

    Il s’agit en fait du projet remodelé déposé séparément en 2012 par NPG Energy et Lampiris.

    Les autorités communales d’Engis et d’Anthisnes étaient alors favorables aux deux projets.

    En revanche, Neupré et Nandrin avaient remis un avis défavorable. 

    Le parc éolien de neuf mâts avait été finalement refusé et le ministre Di Antonio avait été dans le même sens en rejetant le recours introduit par les deux sociétés.

    NPG et désormais BeWatt ont cette fois décidé de développer un projet éolien commun. Le nombre de mâts descend à cinq, uniquement sur le territoire engissois.

    Autre nouveauté, l’ASBL Vent d’Enfan (acronyme de Nandrin, Flémalle, Anthisnes et Neupré) a conclu un accord avec le promoteur pour une participation citoyenne à hauteur de 20%, l’équivalent d’une éolienne sur les cinq.

    Les éoliennes ont une hauteur maximale de 150 mètres en bout de pale. La production du parc est estimée à minimum 26.106 MWh/ an, soit la consommation de 7.056 ménages.

    NPG Energy prévoit d’équiper les éoliennes d’un système de bridage acoustique, d’un module d’arrêt « ombrage » et d’un module d’arrêt pour les chauves-souris.

    La date de début des travaux est estimée au 1er janvier 2019 et la mise en service des éoliennes au 1er juin 2019.

    L’enquête publique se termine le 13 juillet à 11 heures.

    Elle est également menée dans les communes de Neupré, Nandrin, Flémalle et Anthisnes.

    C’est le Collège d’Engis décidera d’octroyer ou non le permis sollicité.

    Vent d’Enfan organise trois permanences d’info : le 26 juin de 18h à 21h à l’école des Houx à Clermont-sous-Huy, le 2 juillet de 18h à 21h à la salle des fêtes de StSéverin, et le 5 juillet de 18h à 21h à la salle des mariages de Neuvilleen-Condroz. 

    ANNICK GOVAERS

    Source 

     

  • Nandrin c'était l'avis d'annonce de projet urbanisme

    Lien permanent

    Nandrin c'était l'avis d'annonce de projet urbanisme 

    Placement d'un conteneur dans la cour de l'école de Villers le Temple 

     

  • Avis d’enquête Publique pour obtenir permis unique parc de 5 éoliennes N 63 Entre Ehein, Saint-Séverin'Nandrin), cadastré Engis

    Lien permanent

    Des panneaux jaunes le long des routes de Neupré, de Flémalle, de Nandrin, d'Engis et Anthisnes vous annonçant le dépôt de l'étude d'incidence réalisé par NPG Energy et Lampiris aux autorités politiques wallonnes compétentes en cette matière !

     

    Vous avez un mois à partir du 14 juin 2018 jusqu'au 13 juillet 2018 à 11 heures (enquête publique) pour notifier par écrit vos remarques et / ou vos objections face à ce projet éolien à Engis.

     

    L'étude d'incidence version papier sera disponible dans votre administration communale à partir du jeudi 14 juin prochain.

    14enquete.jpg

     

     

    Avis Communal Neupré - Parc Eolien à Engis Clermont Saint-Séverin Nandrin Clic ici.jpg