virus

  • Il faut surtout réinventer l’école ?

    Lien permanent

    Jean-Pierre Coenen: «Il faut surtout réinventer l’école»

    Président de la Ligue des Droits de l’Enfant, Jean-Pierre Coenen n’est pas opposé à une reprise des cours lundi prochain.

    Ce qui ne signifie pas qu’il l’accueille avec enthousiasme et sans commentaire.

    Sa position, c’est plutôt un « oui mais… » et un « mais » en lettres grasses auxquelles il donne beaucoup de consistance.


    « Reprendre l’école, c’est important, car elle a un rôle social au-delà des apprentissages. La situation actuelle est difficile à vivre, surtout pour les enfants confinés dans de petits appartements sans terrasse ni jardin », dit Jean-Pierre Coenen. « Mais il faut voir tous les aspects et aussi ce que l’on va faire à l’école. »


    Faire le tri


    Pour le responsable de la Ligue des Droits de l’Enfant, tout ce qui n’a pas été vu au cours des dernières semaines ne représente qu’un faible pourcentage de toute une vie scolaire.

    « Faisons le tri dans ce qui doit être vu et n’hésitons pas à dire qu’il y a des choses vues à l’école qui n’ont pas beaucoup de sens », dit-il.

    « Cela n’a pas de sens d’essayer de rattraper les mêmes choses pour tout le monde.

    Je pense qu’il faut réinventer l’école, c’est le moment ; réinventer la certification et que cette question soit reposée chaque année.

    Inventer une école plus juste qui prend chaque élève en compte.

    Qu’apprend-on aux élèves qui peut leur être utile pour plus tard ?

    Comment apprend-on en équipe ou comment fait-on de la remédiation avec une distanciation sociale d’un mètre et demi ? »

    Jean-Pierre Coenen veut une école plus équitable vis-à-vis de tous les élèves « et qui protège tout le monde : les enseignants, les enfants, les parents aussi ».

    Il pense que recommencer l’école sans tester tous les enseignants, c’est prendre un risque.
    Le débat sur les risques est loin d’être épuisé.

    Article Par D.SW

    Source

     

  • Grippe: le seuil épidémique sera atteint cette semaine

    Lien permanent

    grippe.jpgDu 2 au 8 janvier 2017, 133 personnes pour 100.000 habitants ont consulté un généraliste en raison d’un syndrome grippal, selon l’Institut de Santé publique (ISP). Entre le 25 et le 31 décembre, on ne dénombrait que 70 cas pour 100.000 habitants. Le nombre de cas a donc presque doublé en une semaine! Pour qu’il y ait officiellement épidémie, le seuil de 140 consultations pour 100.000 habitants doit être dépassé durant au moins deux semaines consécutives et 20% des échantillons respiratoires analysés en laboratoires doivent être positifs.
    LE VIRUS CIRCULE!

    Le seuil épidémique est donc presque atteint, à quelques unités près. « On ne peut pas encore déclarer l’épidémie, mais la grippe circule, c’est un fait. Le seuil épidémique sera atteint dans le courant de la semaine », assure Sébastien Daems, porteparole de l’ISP.