une websérie avec patrick alen

  • NANDRIN / LIÈGE Une websérie avec Patrick Alen

    Lien permanent
    56.JPGPhénomène de société, les capsules vidéo fleurissent sur le net. 
    Avec plus ou moins de qualité et de succès. 
    Citons, parmi les plus célèbres, les aventures de Cyprien, Norman, Jérôme ou les Défis de Gonzague.
    Le jeune réalisateur liégeois Pierre Prégardien compte bien percer, avec son idée originale.
    Fort Kazin, c’est un fort construit dans le fond des bois belges en 1940 et occupé… par une bande de bidasses, tous plus incapables les uns que les autres
    et qui attendent (en vain) l’arrivée des Allemands. Bref, Fort Kazin, c’est la websérie des pires soldats du net ! 
    Il y aura une quinzaine de capsules de 3 minutes, dans un premier temps.
    Trois épisodes pilotes sont déjà en ligne.
    Au casting, une bande de joyeux lurons dont le chanteur liégeois des Gauff’, Patrick Alen, qui campe le rôle du capitaine et Olivier Soquette, alias DJ Didjé, qui
    joue la Taupe, un personnage mystérieux qui vit sous le fort et pirate les lignes. 
    L’équipe comprend également 15 personnes : cameramen, techniciens du son et des lumières… et une scripte nandrinoise. 
    «J’apprends l’écriture multimédia à la Haute école Léon-Eli Troclet et je poursuis une formation pour devenir réalisateur audiovisuel. 
    Je cherchais un projet à côté de mes études pour aller sur le terrain. 
    Mon père a trouvé Fort Kazin sur internet, les vidéos m’ont fait rire alors j’ai envoyé un mail et le réalisateur a accepté de me rencontrer. 
    Je vais être scripte, ce qui est super car je vais pouvoir toucher à tout : mon rôle, c’est de tout analyser pendant le tournage, voir ce que le
    réalisateur n’a pas le temps de remarquer (les détails, les faux raccords…).
    Une expérience pratique précieuse », explique Maïté Brocha, 19 ans.
    Les capsules seront tournées au printemps prochain, au fort d’Embourg. 
    Pour financer le projet,Pierre Prégardien propose aux internautes de le sponsoriser sur ulule.com (plate-forme de financement participatif) jusque
    dimanche : «Avec contreparties : ils recevront le DVD, des accessoires, des dédicaces en fonction de la somme.
     Mais il faut d’abord qu’on récolte 2.000 euros. »
    Article de Annick G dans La Meuse H-W du 26 janvier 2013


    57.JPG