train

  • L'actualité des communes voisines Un camion arrache le passage à niveau à Hamoir

    Lien permanent

    depannage.jpgUne barrière du passage à niveau de la rue du Pont, à Hamoir, a été percutée ce mardi matin. Vers 7h55, un camion est sorti de la rue de la Station avant de tourner sur la droite pour remonter la rue du Pont. Une portion de route qui, selon le bourgmestre de Hamoir, Michel Legros, est interdite au plus de 3,5t.

    « Les camions n’ont pas le droit de circuler dans la rue de la Station », explique-t-il.

    « Or, ce mardi matin, un camion est bel et bien sorti de cette rue. Il a emporté avec lui, en tournant, la barrière du passage à niveau ainsi qu’une partie de la signalisation lumineuse. »

    Il ajoute que le camion a continué sa route. La police est intervenue rapidement. Entre-temps, suite aux dégâts provoqués par le camion, les trains passant à proximité de ce passage à niveau ont dû rouler à pas d’homme.

    « Le trafic s’est adapté. Les trains ont donc roulé autour de 5km/h », dit Frédéric Sacré, porte-parole d’Infrabel.

    « Cela a notamment entraîné des retards de 20 à 30 minutes sur la ligne Liers-Marloie. »

    L’incident a également causé des perturbations sur le trafic routier.

    « Les gens ont été punis par cet acte en se retrouvant bloqués »,
    continue le bourgmestre.

    D’autant plus que le second passage à niveau, situé avenue des Villas, est lui aussi resté abaissé par sécurité. Vers 12h15, le passage à niveau a été réparé par une équipe d’Infrabel.

    Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incident se produit.

    « Il y a quelques mois, un véhicule a tourné à la sortie de la rue de la Station, toujours vers la rue du Pont, mais cette fois sur la gauche. Il a alors arraché la corniche descendante du toit de l’hostellerie de la poste », conclut Michel Legros.

    Article de J.G. Source Sudinfo 

  • Nandrinois attention Pas de bus, ni de train ce lundi en Province de Liège

    Lien permanent

    atten.jpg

    Ce lundi 19 octobre, la première des « grèves tournantes par province », décrétée par la FGTB, va toucher celle de Liège (et celle de Flandre-Orientale).

    Les syndicats CSC et CSLB ont décidé de ne pas y participer.

    « L’objectif est que la province soit à l’arrêt durant 24 heures, explique-t-on à la FGTB. Il y aura des piquets de grève devant les entreprises et, partout où on pourra arrêter, on arrêtera. »

    En clair, il ne sera donc pas possible d’aller travailler à moins de forcer le piquet. Il est vraisemblable que les affiliés aux deux autres syndicats respecteront le piquet.

    Seuls les nonaffiliés pourraient être tentés de les forcer.

    À moins que des procédures d’extrême urgence ne soient demandées en justice pour lever les piquets ? « Les patrons ne pourront pas demander l’extrême urgence vu que la grève est annoncée bien à l’avance », commente-t-on à la FGTB en espérant qu’il n’y en ait pas.

    « Même si Infrabel y a eu recours la semaine dernière pour la grève de la SNCB à Bruxelles. »

    Concrètement donc, il faut s’attendre à ce qu’il n’y ait pas de bus en province de Liège lundi, les piquets empêchant le personnel d’entrer dans tous les gros dé- pôts (Jemeppe, Robermont…) Il n’y aura pas de train non plus, ils seront limités à Bruxelles et à Namur, y compris les Thalys.

    Il y aura des perturbations prévues dans l’enseignement officiel (le libre étant plus souvent épargné car davantage occupé par les affiliés au syndicat chrétien). Du côté des hôpitaux, il devrait y avoir un service minimum et d’urgence (pas ou peu de consultations donc).

    Les administrations communales devraient être fermées (en tout cas celles situées sur des communes à majorité socialiste).

    Et tout le bassin sidérurgique sera à l’arrêt (ArcelorMittal, FN, Techspace, CMI…) Le Parc Scientifique du Sart Tilman devrait à nouveau avoir la visite des piquets volants.

    Y aura-t-il aussi des barrages filtrants sur les routes et autoroutes comme il y a un an ? « Ce n’est pas prévu prioritairement car il faudra d’abord organiser les piquets un peu partout.

    Mais cela pourrait arriver… »

    Autant prendre ses précautions !

     

    Source SudPresse article de LUC GOCHEL

     

     

    Attestation de perturbation TEC

     

    Une attestation de perturbation sera disponible en ligne dès mardi matin.