top des communex riches

  • Nandrin en 5 ème positions dans le Top 10 des communes les plus riches avec 22.383 € en moyenne de revenu net par habitant

    Lien permanent

    Statbel publie le revenu net imposable moyen des Belges pour l’année 2014. Il concerne l’exercice fi scal 2015 et montre, on s’y attendait, de belles disparités en fonction des régions et même des provinces. Dans le top 100 des communes les plus riches, on retrouve 18 Wallonnes et… zéro Bruxelloise.

    À l’instar de l’année dernière, c’est dans la commune de LaethemSaint-Martin, dans la banlieue cossue de Gand, que le revenu moyen est le plus élevé. Les données livrées par Statbel concernent l’année de revenus 2014, soit l’exercice fiscal 2015.

    Quand on parle de revenu, il s’agit du revenu net imposable. Ces montants sont calculés au départ des déclarations à l’impôt des personnes physiques.

    Sont compris : les revenus imposables au titre d’une profession, les revenus de remplacement, les pensions, les dividendes, le revenu cadastral et les rentes alimentaires. Les revenus non imposables, comme les allocations familiales et le revenu d’intégration, ne font pas partie des revenus fiscaux.

    En 2014, le revenu moyen pour un habitant de LaethemSaint-Martin était de 27.679 €, soit 56,6 % de plus que la moyenne nationale qui est de 17.684 euros. Suivent Keerbergen dans le Brabant fl amand (25.779 €) et Lasne dans le Brabant wallon (25.040 €). Dans le top 10 des plus riches, il n’y a que cette commune pour la Wallonie. Dans le top 100, on retrouve… 82 communes fl amandes, 18 wallonnes et… zéro bruxelloise.
    TRÈS PAUVRE SAINT-JOSSE Un Wallon moyen affiche un revenu de 16.671 €. C’est 12 % de moins que le Flamand moyen (18.949 €). Le Bruxellois est encore moins gâté avec une moyenne de 13.839 €. C’est 27 % de moins que le Flamand !

    Il n’est donc pas étonnant de voir 7 communes bruxelloises sur 10 dans le « fl op 10 » national. Les moins bien nantis sont Saint-Josse-ten-Noode (8.824 €), Molenbeek (10.350 €) et Anderlecht (11.618 €).

    Par rapport à l’exercice fiscal 2014, on constate une hausse du revenu pour chaque région. « Elle est en partie artifi cielle », explique Statbel dans un communiqué.

    « Depuis 2014, la déduction des prêts hypothécaires a été considérée comme une réduction d’impôt et non plus une dépense déductible, ce qui a nettement augmenté le revenu net imposable ». Avant 2012, certaines dépenses déductibles, comme les dons et les dépenses pour la garde d’enfants, étaient également déduites du revenu net.

    Depuis la réforme de 2012, elles ne sont déduites des impôts à payer que lors du calcul des impôts. Au niveau des provinces, les différences de revenu moyen sont importantes.

    On retrouve le Brabant flamand (20.749 €) et le Brabant wallon (20.167 €) dans le haut du tableau. De l’autre côté, le Hainaut (15.517 €), Liège (16.487 €) et le Luxembourg (17.075 €) font figure de parents pauvres de la Belgique.

    Seule la région bruxelloise est moins bien lotie que ces trois provinces wallonnes.

    Article de PIERRE NIZET source Sudinfo

     

     

    revenu source sudinfo.JPG

    Bien sûr, ces statistiques ne tiennent compte que de ce qui a été déclaré au fi sc. L’argent gagné par exemple en effectuant du travail au noir n’est pas comptabilisé. La Belgique compte désormais huit communes où le revenu moyen par habitant se situe au moins 30 % en deçà de la moyenne nationale. C’est deux de plus que l’année précédente.

    Ces communes sont Saint-Josse-tenNoode, Molenbeek, Anderlecht, Schaerbeek, Farciennes, Dison, Bruxelles et Saint-Gilles. La commune à facilités de Messines, en Flandre occidentale, est celle où le revenu moyen est le plus bas de Flandre.

    Au niveau des dix villes ou communes les plus peuplées de Belgique, Bruges est celle qui s’en sort le mieux avec 19.727 euros en moyenne de revenu net par habitant.

    Suivent Gand (18.013 €), Namur (17.604 €), Mons (15.724 €), Anvers (15.615 €), Liège (14.624 €), Charleroi (13.170 €), Bruxelles (12.254 €), Schaerbeek (11.663 €) et Anderlecht (11.618 €). Les « championnes » par province wallonne sont Lasne (Brabant wallon, 25.040 €), Attert (Luxembourg, 22.841 €), Neupré (Liège (22.574 €), Ham-surHeure-Nalinnes (Hainaut, 21.002 €) et La Bruyère (Namur, 20.593 €).

    La commune de la Côte où le revenu est le plus élevé est, ce n’est pas une surprise, Knokke-Heist avec 24.542 €. Elle précède Coxyde de 354 euros.- P.N.