test

  • Nandrinois attention: Des escrocs se font passer pour Test-Achats !

    Lien permanent

    Des escrocs se réclament de Test-Achats pour arnaquer des victimes par téléphone, alerte lundi l’organisation de protection des consommateurs.

    Les personnes sont contactées soi-disant parce qu’elles vont être indemnisées suite à des campagnes de télémarketing abusives.

    Elles sont ensuite recontactées et invitées à donner leurs coordonnées bancaires ce qui permet aux escrocs de les débiter.

    Le bon réflexe ?

    Ne rien dire et raccrocher

    Source info 

  • Nandrinois Testez votre connaissance du code de la route

    Lien permanent

    Depuis l’examen que vous avez brillamment réussi, les années ont passé. Certaines règles du code de la route ne sont plus très fraîches dans notre mémoire de conducteur, d’autres ont changé. L’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR) lance donc un grand quiz pour permettre aux automobilistes de rafraîchir leurs connaissances.

    Lors de la première édition en 2016, l’AWSR n’avait comptabilisé que 65 % de bonnes réponses pour 27.000 participants.

    « Ces résultats montrent que la connaissance des règles peut encore être améliorée », indique Belinda Demattia de l’Agence. Beaucoup de candidats (68 %) s’étaient trompés quant à la direction à prendre dans un carrefour contrôlé par un agent.

    Le réglage de l’heure sur un disque de stationnement avait été aussi généré son lot d’erreurs (66 %), tout comme l’usage d’un cyclomoteur sur une piste cyclable (66 % d’erreurs).

    Jusqu’au 30 novembre, tentez votre chance sur quizdelaroute.be autant de fois que vous voulez puisque les vingt questions à choix multiple sont changées à chaque tentative. Il faut répondre en maximum 40 secondes à chaque question.

    Le but est d’obtenir un score minimum de 14/20 pour avoir le droit de participer à un tirage au sort.

    DES ABONNEMENTS À GAGNER

    Plus de 200 lots sont en jeu dont un chèque voyage de 1.000 euros, un vélo électrique, des vélos pliables, des coffrets Bongo bien-être, des bons cadeaux, des tickets de cinéma, ainsi qu’un abonnement (un an) pour l’édition papier de notre journal et 15 abonnements à notre édition digitale (trois mois).

    Vous pouvez participer en individuel ou via votre entreprise. L’année dernière, 50 firmes avaient mis leur personnel au défi, soit près de 3.000 travailleurs. Pour l’édition 2017, près de 100 entreprises sont déjà inscrites.

    Elles recevront un compte rendu à la fin du quiz avec le nombre de participants, la moyenne des résultats, les questions avec le meilleur et le pire résultat ainsi que le nom de meilleurs quizeurs. Ici, il s’agit de remporter un stage de conduite en groupe. Pour rappel, un accident du travail sur dix survient sur la route.

    Une troisième version du quiz a été conçue pour les amateurs de football. Baptisée « Coupe de la sécurité routière », elle permet de repartir avec des cadeaux « complètement foot » : tickets pour des matches, vareuses aux couleurs des équipes, gadgets exclusifs, etc.

    « La sécurité routière repose sur des principes fondamentaux.

    Une connaissance approfondie et actualisée du code de la route fait évidemment partie des indispensables », rappelle le ministre Carlo Di Antonio en charge de la sécurité routière. -

    Article de Y.H

    Source info Clic ici 

  • Nandrinois Que faire en cas de nuage radioactif?

    Lien permanent

    CLIN-D-OEIL.jpgL’exercice, mis au point par le centre de crise, a impliqué 17 communes et de nombreux services

    Ce mardi a eu lieu un exercice simulant un incident radiologique à la centrale nucléaire de Tihange.

    Organisé par le centre de crise, dépendant du SPF Intérieur, il a mobilisé les services de secours et 17 communes situées dans un rayon de 10 km autour de la centrale. La Protection civile s’est déployée à Engis afin d’établir un camp de base pour procéder à des mesures de radioactivité. 

     

    Le scénario imaginé par le centre de crise fait froid dans le dos: un nuage radioactif, relativement limité, s’est échappé de Tihange 3. L’air contaminé se dirige de Huy vers Namur. Les communes de Marchin, Modave, Andenne et Ohey sont particulièrement impactées.

    Voilà pour la catastrophe imaginaire. Reste les mesures à prendre. Comment informer la population? Quelles sont les mesures de confinement à prendre?

    Quels services de secours faut-il alerter en priorité? Faut-il également confiner le bétail? Autant de questions auxquelles a été confronté, à des niveaux différents, l’ensemble des participants. L’exercice était baptisé «TIHEX 2016» et organisé par le centre de crise, en collaboration avec l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire, les Services fédéraux auprès des Gouverneurs de Liège et de Namur, les 17 communes situées ainsi que l’exploitant Engie.

    «Lors de cet exercice, nous avons fait un focus particulier sur l’impact de cet incident radioactif en matière de mobilité, précise Benoît Ramacker, porte-parole du centre de crise.

    Les TEC, mais aussi Infrabel et le service de navigation fluviale de la Région wallonne, ont également participé.» Ce mardi, bus, trains et bateaux ont donc été théoriquement arrêtés en urgence suite à l’incident. L’exercice avait pour objectif principal de tester les flux d’information, il n’a pas engendré de réel déploiement des services de secours sur le terrain. À une exception: les services de la Protection civile se sont rendus à Engis pour établir un camp de base afin de mesurer sur place le taux de radioactivité.

    « Ce déploiement des unités de la Protection civile à Engis n’a pas suscité de vent de panique, assure Benoît Ramacker, les riverains étaient bien informés de la tenue de l’exercice.» Du côté des bourgmestres impliqués, on se réjouit du déroulement des opérations: «C’est un exercice sain et utile qui permet de mieux coordonner les services» assure le hutois Christophe Collignon.

    À Marchin, Éric Lomba se montrait également très satisfait: « Cela nous permet d’avoir de bons réflexes et de mettre en place des bases de données nécessaires, comme la liste des agriculteurs ou des personnes à contacter dans chaque école» précise-t-il.

    Et même s’il ne s’est heureusement jamais produit de catastrophe nucléaire, ces exercices se sont déjà révélés bien utiles: «Lors des problèmes électriques liés à la tempête de neige, nous avons appliqué certaines des procédures rodées lors de ces exercices…»

    Article de AURÉLIE BOUCHAT

  • Nandrinois les sirènes des sites nucléaires et Seveso seront testées jeudi 8 janvier 2015

    Lien permanent

    Sirène2015.jpgUn test d’alerte sera effectué par le Centre de Crise du SPF Intérieur ce jeudi 8 janvier, indique-t-il. Les 570 sirènes situées autour des sites nucléaires et des entreprises Seveso « seuil haut », soit la catégorie potentiellement la plus dangereuse, seront activées. Le test est effectué régulièrement, pour s’assurer que les sirènes fonctionnent correctement et rempliraient leur rôle en cas de situation d’urgence

     

    Les sirènes seront activées jeudi entre 11h45 et 13h15 et émettront un signal sonore strident d’environ une minute, suivi de l’indication vocale « signal d’essai ». En cas de réelle situation d’urgence, le son dure plus longtemps et peut être répété.

    «En 2015, les tests sonores auront encore lieu les jeudis 2 avril, 2 juillet et 1er octobre. En situation d’urgence, les sirènes peuvent être activées pour alerter la population. L’Intérieur développe également un système d’alerte par SMS. Les citoyens peuvent s’y inscrire via www.be-alert.be», rappelle le SPF.

    Le SPF Intérieur gère un réseau d’environ 570 sirènes, installées autour des usines comportant des risques industriels importants (Seveso seuil haut) et des zones nucléaires à Doel, Mol-Dessel, Tihange, Fleurus, Chooz (France) et Borssele (Pays-Bas).

    Les citoyens concernés ne doivent pas réagir s’ils entendent le signal de test. En cas d’alerte réelle, ils doivent rentrer chez eux, fermer portes et fenêtres, écouter la radio et la télévision pour être tenus au courant des indications diffusées par les autorités.

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

     

     

     

     

     

    http://centredecrise.be/fr