tai-chi-chuan

  • Christian Londot de Nandrin est décédé, il avait fondé le club d’arts martiaux Budo Ryu à Nandrin

    Lien permanent

    Christian Londot, fondateur du Budo Ryu à Nandrin, est décédé

    Christian Londot (Nandrin) est décédé ce dimanche. Ce Nandrinois avait fondé le club d’arts martiaux Budo Ryu à Nandrin et y a enseigné pendant des années.


    Il était vu dans notre région comme une référence dans les arts martiaux. Christian Londot est décédé ce dimanche 10 mai à l’âge de 76 ans. Né à Jambes le 30 mai 1943, cet amoureux de la Chine a vécu à Nandrin pendant une grande partie de sa vie.

    Pendant de nombreuses années, il a travaillé chez Cockerill, tout en cultivant son amour pour les arts martiaux. Au début des années 2000, il a fondé à Nandrin le « Budo Ryu », l’« école de la voie martiale », toujours en activité aujourd’hui.


    « Les arts martiaux étaient sa passion. C’était très important pour lui ! Il a fait construire le dojo pour transmettre et enseigner les arts martiaux. Je suis un des plus anciens élèves et je pratique toujours. Il m’a tout appris. C’était quelqu’un de très passionné », explique Sylvain Roquet, qui est désormais professeur de ju-jitsu dans le dojo de Nandrin.


    Professeur honorifique
    Christian Londot connaissait de nombreuses disciplines sportives.

    Il a ainsi enseigné le judo, mais également le ju-jitsu et le tai-chi-chuan.

    Plus discret ces dernières années, mais toujours présent, il était d’ailleurs devenu le professeur honorifique de son club nandrinois.

    Le Nandrinois était également connu bien au-delà de sa commune.

    « Il était connu et respecté dans le milieu des arts martiaux. D’ailleurs, notre fédération à titre posthume l’a promu au grade de huitième dan de ju-jitsu. C’est mérité », souligne le professeur de ju-jitsu Sylvain Roquet.


    Sa passion pour l’Asie dépassait d’ailleurs largement le cadre sportif. « Il connaissait très bien les arts martiaux, mais aussi la culture orientale. Il lisait beaucoup.

    C’était quelqu’un de très éclectique, qui connaissait aussi la médecine chinoise. Il était fort apprécié, mais aussi discret et tolérant », indique Christiane Duchesnes, l’actuelle professeure de tai-chi-chuan, qui connaissait le Nandrinois depuis une dizaine d’années.


    Le dojo de Nandrin est aujourd’hui en deuil, mais l’équipe semble déterminée et ne compte pas abandonner l’institution. « On compte continuer à enseigner dans le dojo et faire vivre son style », assure Sylvain Roquet.

     

    Article et rédaction Par Ro.Ma.

    Source

    Avis décès Monsieur Christian LONDOT Epoux de Madame Annie DEGUÉE de Yernée-Fraineux Nandrin

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

    Lire la suite