social

  • Nandrinois 30% des bénéficiaires du RIS sont étudiants en région hutoise

    Lien permanent

    m.jpgLes CPAS célèbrent leurs 40 ans cette année.

    Pour marquer cet anniversaire, les CPAS d’Amay, Huy, Modave, Villers-leBouillet et Wanze organisent un événement le 11 octobre avec une pièce de théâtre et des tables rondes.

    L’occasion de réfléchir sur l’avenir de cette institution dont les rôles ne cessent d’évoluer et qui accueille de plus en plus de jeunes.

    «Je suis pauvre et alors», ainsi est intitulée la pièce de théâtre qui sera jouée par le collectif «Les grains de sel» le 11 octobre au centre culturel de Huy (1).

    Cet événement gratuit, proposé par les CPAS d’Amay, Huy, Modave, Villers-le-Bouillet et Wanze, est l’occasion de réfléchir sur le rôle du CPAS.

    En 40 ans, l’aide sociale a évolué et couvre à présent un champ très vaste: « La pauvreté n’est pas réservée aux exclus de la société, commente Maritza Ivanovic, la directrice générale du CPAS de Wanze.

    Nous aidons M. et Mme Tout le monde, des femmes et des hommes qui se retrouvent
    subitement dans la précarité suite à une séparation, des couples touchés par le surendettement, des travailleurs à temps partiel et des étudiants.»

    Les jeunes aux études sont de plus en plus nombreux à frapper à la porte des CPAS.

    «À Amay, environ 30% des bénéficiaires du RIS (Revenu d’Intégration Sociale) sont étudiants» commente Luc Mélon, le président du CPAS d’Amay. A Wanze, la proportion est identique: sur les 240 personnes qui bénéficient du RIS, environ 80 sont étudiants.

    À Huy, Geneviève Nizet met aussi l’accent sur la précarité des aînés: «De plus en plus de personnes âgées sont abandonnées par leur famille. Nos équipes doivent effectuer la prise en charge autrefois assumée par les enfants.

    Certaines situations sont catastrophiques…» L’événement du 11 octobre sera l’occasion pour les usagers du CPAS de se rencontrer, mais aussi de mettre à l’honneur le travail des équipes du CPAS: «Un travail difficile qui doit être effectué dans la discrétion» conclut Maritza Ivanovic.

    Article de A.BT Source Sudinfo


    à noter Le 11 octobre au centre culturel de Huy. Accueil à 13 h 45, 14 h pièce de théâtre «Je suis pauvre et alors», verre de l’amitié et tables rondes. Infos et réservations au 085/21.12.06. Entrée gratuite.