sécurité renforcée pour la fête de villers-le-temple

  • Sécurité renforcée pour la fête de Villers-le-Temple

    Lien permanent

    vil2012.JPGDes casseurs ont semé la panique vendredi et samedi

    Les organisateurs de la fête de Villers-le-Temple (Nandrin) garderont un goût amer de cette édition 2013.
    Vendredi, une bande de casseurs s’est incrustée dans cette soirée conviviale. Samedi, les bagarreurs sont revenus mais, heureusement, la sécurité avait été renforcée et personne n’a été blessé. 
    Cependant, les organisateurs ont dû faire face à un autre problème : une coupure de courant qui a plongé les festivités dans le noir total.
     
    La fête de Villers-le-Temple est censée être l’occasion pour les Nandrinois de se retrouver dans une ambiance « bon enfant ».
     Malheureusement, des casseurs, qui n’avaient rien à faire là, ne l’ont pas entendu de cette oreille. 
    Vendredi, une trentaine de jeunes a rappliqué vers 3 h du matin. Objectif ? Semer la panique. «Les services de sécurité ont été débordés. 
    On ne s’attendait pas à ce genre de problème. Clairement, ces jeunes ne venaient pas boire un verre, mais cherchaient la bagarre », commente le vice-président du comité des fêtes, Marc Bertrand.
    Selon le bourgmestre, Michel Lemmens, deux personnes ont d’ailleurs porté plainte pour coups et blessures.
    Après avoir semé la panique, les jeunes ont promis qu’ils allaient revenir le lendemain.
     Les organisateurs et le bourgmestre ont donc décidé de renforcer la sécurité.
     « La zone de police était en alerte pour le samedi.
     Ils sont intervenus en force avec les maîtres-chiens », explique le bourgmestre.
    Et comme promis, la bande est revenue lors de la soirée du samedi. 
    Sauf que cette fois, ils  ont pris la fuite et personne n’a été arrêté.
     « Ce sont des individus qui sont connus des forces de l’ordre, et qui, d’après ce que l’on m’a dit, sont mineurs d’âge », poursuit Michel Lemmens.
    Selon, nos informations, il s’agirait de la fameuse « bande à Servais », qui a régulièrement agi à Huy. « Oui, j’y étais, mais je n’ai pas porté de coups, et personne de ma bande ne l’a fait »,indique le Servais.
    Évidemment, ce sentiment d’insécurité n’a pas joué en la faveur des organisateurs. «Les gens se disent que s’il y a des bagarres, ils ne viennent pas », raconte Marc Bertrand.
    Malheureusement, le samedi,alors un autre incident est venu jouer les trouble-fête. 
    À croire que le sort s’était acharné sur Villers-le-Temple, comme le souligne le vice-président du comité des fêtes. «Il y a eu une coupure de courant dans tout le village. Nous avons été plongés dans le noir de 23 h à 1h30.
     À cause du vent violent et des orages, un arbre est tombé et est allé sectionner les câbles du réseau électrique. 
    Cela s’est produit en plein spectacle. 
    Nous avons presque perdu la moitié de nos recettes pour cette soirée ». 
    Article de DÉBORAH TOUSSAINT pour le journal La Meuse H-W du 30 juillet 2013