route du condroz : deux bandes d’accès aux commerces

  • Route du Condroz : deux bandes d’accès aux commerces

    Lien permanent

    bern.JPGL’implantation de grosses enseignes et le développement des magasins existants sur la route du Condroz, à Nandrin, représentent un challenge communal en matière de sécurité et d’aménagement urbain. 
    Parmi les projets de la commune : créer une berme centrale pour le trafic de transit.


    La route du Condroz est en plein boom et attire les grands magasins.
     Le dernier exemple en date (voir nos éditions du 8 juin dernier) : l’arrivée en juillet de l’hyper-librairie Thema.
    L’enseigne va quitter le zoning commercial de Boncelles, où elle s’était développée depuis 9 ans.
     Un signe révélateur, selon le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens. «Nandrin devient un objet de balade pour les gens, notamment le week-end.
     Pour l’instant, les clients font leurs courses de dernière minute à Nandrin mais pas les gros achats qu’ils font de préférence dans les supermarchés de Flémalle ou Boncelles, par exemple. » 
    Le plus gros magasin d’alimentation de la route du Condroz est, pour l’instant, le Delhaize qui va doubler de taille (de 400 à 800 m2 ),les travaux ont d’ailleurs commencé.
     L’implantation potentielle d’un Okay et/ou d’un Carrefour (sur Tinlot) pourrait changer la donne. 
    Depuis l’installation de l’Intermarché en 1997, Nandrin essaie de gérer le développement économique et la sécurité de sa partie de route du Condroz. 
    «Le rond-point du Monastère (prévu en 2014 NDLR) conditionne tout le reste, précise le bourgmestre.
     Nous aimerions créer une berme centrale sur l’ensemble de la route du Condroz.
     Ces deux bandes centrales (une dans chaque sens) seraient réservées au trafic de transit (70 km/h). Et il y aurait deux bandes latérales pour entrer et sortir des commerces où la vitesse serait limitée à 50 km/h», explique-t-il.
    Entre le futur rond-point du Monastère et celui de l’Intermarché, impossible de changer de bande.
    Autre avantage : ce dispositif empêche de tourner à gauche, source de nombreux accidents.
     Nandrin prend pour exemple le boulevard urbain de Marche-en-Famenne, qui sera inauguré le 28 juin prochain. Cet aménagement de voirie, qui court sur 2 kilomètres depuis l’entrée de Marche vers Rochefort, contient, lui, une bande centrale réservée aux piétons et aux cyclistes. «Ce ne sera pas le cas à Nandrin, la berme centrale sera une zone de transit», nuance Michel Lemmens.
    La berme centrale pourrait être garnie de végétation et le rondpoint de l’Intermarché doté d’un élément monumental pour signifier aux automobilistes qu’ils entrent dans une zone commerciale. Un nouveau rond-point (avant celui des 4 bras, sur Tinlot)
    est également envisagé. Bref, les élus espèrent «casser cette mare de béton» qu’est la route du Condroz.
    Article de ANNICK GOVAERS écrit pour le Journal La Meuse H-W du 19 juin 2013