rentrée

  • Bientôt la rentrée à Nandrin Voici l'école Saint-Martin

    Lien permanent

    STM.JPG

    Enseignement 5 enseignants en maternelle 14 enseignants en primaire 2 professeurs en psychomotricité et éducation physique 1 professeur de langues, 2 professeurs de musique et les accueillantes extrascolaires. Ecole Saint-Martin - 4, rue de la Rolée - 4550 Nandrin Tél: 085-51-21-28 - Mail: saintmartin.nandrin@skynet.be Site: www.saintmartinnandrin.be

    sm2.JPG

  • Saint-Martin Nandrin accueille deux petits réfugiés tunisiens

    Lien permanent

    rentrée ecole stm.JPGLa famille Hamzaoui, originaire de Tunisie, a elle aussi fait sa rentrée, à l’école Saint-Martin.

    Abd Arhmen et Nermin Sara intègrent respectivement une classe de première et troisième années maternelle, chez Mme Cécile et Mme Monique.

    Le troisième enfant du couple est un petit garçon de 5 mois. M. Hamzaoui est Tunisien, sa femme Marocaine. Avant d’arriver en Belgique, ils ont transité par l’Italie « mais il n’y a pas de travail là-bas», glisse le papa, boulanger.

    Demandeurs d’asile en attente d’un statut officiel de réfugiés, les membres de la petite famille sont installés temporairement dans un logement ILA (Initiative locale d’accueil) du CPAS de Nandrin, à deux pas de l’école. Problème : les parents parlent peu français, les enfants pas un mot. L’équipe pédagogique compte tout faire pour intégrer les enfants le plus rapidement possible.

    « À cet âge, ils apprennent vite et s’adaptent.

    Ils observent leurs camarades et les imitent. Ils comprennent d’eux-mêmes», souligne Monique Delcommune, institutrice en 3e maternelle qui a déjà connu une situation similaire avec une Chinoise.

    « LES ENFANTS S’ENTRAIDENT »

    «Je communique beaucoup par gestes, je montre des images pour qu’ils saisissent le sens des mots, j’organise des jeux.

    J’explique aussi aux autres élèves pourquoi ils ne comprennent pas tout et, en général, ces derniers les aident spontanément.

    Comme pour tous les petits le jour de la rentrée, le plus dur reste la séparation avec papa et maman. Ce sont souvent des enfants débrouillards qui parviennent à parler français après quelques mois. C’est plus compliqué de communiquer avec les parents mais quand les enfants ont un certain âge, ils traduisent», ajoute Cécile Verreck qui s’occupe cette année d’une classe de 27 élèves en 1re maternelle.

    « Nous ignorons combien de temps ces enfants fréquenteront l’école, tout dépend de l’Office des étrangers.

    Si décision est prise de les expulser, ils deviennent sans papier.

    Soit ils retournent dans leurs pays d’origine soit ils se réfugient dans de la famille en Belgique.

    C’est très perturbant pour nous quand cela arrive.

    Pas plus tard que fin juin, des Irakiens de Seny très bien intégrés à Sainte-Reine depuis trois ans ont été forcés de partir », regrette Jean-Claude Wilmes, directeur des deux implantations.

     

    Source info Sudpresse article de  ANNICK GOVAER

     

    Journal en PDF

    Mercredi 2 Sept. 2015

    Mercredi 2 Sept. 2015

  • Déjeuner familial ce mardi 1 er septembre 2015 dès 7h45 à Nandrin

    Lien permanent
    1. DSCN7389.jpg

      A l’école St-Martin à Nandrin: déjeuner familial ce mardi dès 7h45 avec la découverte par les enfants et les parents des zones de couleur dans la cour réalisées par les enseignants et qui permettront l’aboutissement de notre projet bien-être en récréation (règlement simplifié, zones régulées, zone de réconciliation, cercles de paroles dans les classes...).
  • Le petit-déjeuner de la rentrée à l'école communale de Nandrin le 1 septembre 2015 dés 08h00

    Lien permanent

    DSC_0813.jpg

    Pour commencer l’année du bon pied, venez partager le petit-déjeuner de la rentrée offert par le comité scolaire !

    Au menu : café, pains au chocolat, céréales, fruits, jus... 

    Au programme : l’accueil des nouveaux élèves, le petit mot du directeur, la présentation des enseignants...

    Bonne rentrée à tous !

  • Nandrinois ce qui va changer à la rentrée

    Lien permanent

    enfant.gifCours de religion ou de morale, frais scolaires et, surtout, le nombre de jours d’absence injustifiée en secondaire, voilà ce qui va changer en septembre.

    Les frais scolaires augmentent légèrement : 80€ (au lieu de 75€) pour les photocopies

    Photocopies plus chères de 5 euros

    Parmi les frais qui peuvent être demandés aux parents figurent les photocopies distribuées aux élèves. Pour l’année scolaire 2015/2016, le montant a été indexé : il passe de 75 à 80 euro.

    Il s’agit d’un montant maximum (qui n’avait plus été revu depuis plusieurs années). Rappelons que des décomptes périodiques écrits doivent être remis aux parents et que le non-paiement des frais ne peut mener à un refus d’inscription, une exclusion définitive ou à toute autre sanction.

    L’école ne peut pas non plus imposer des frais pour l’achat du journal de classe, les diplômes ou les bulletins scolaires. Pour les services proposés durant le temps de midi, autres que la surveillance proprement dite, une participation aux frais peut être réclamée (bol de soupe, repas, etc.).

    Article de dans le journal La Meuse  D.SW.

    La ministre de l’Éducation a donc décidé de prendre  taureau par les cornes et de raboter sérieusement les demi-journées d’absence injustifiée tolérées jusqu’à présent dans l’enseignement secondaire : ce n’est donc plus après 20 demi-journées, mais après 9 « seulement » que les ennuis débuteront pour les élèves récalcitrants ou les parents « distraits ».

    Absences injustifiées en secondaire : 9 demi journées au lieu de 20

    On applique simplement à l’enseignement secondaire la règle qui prévaut déjà en primaire, partant du principe logique que de nombreuses absences injustifiées se révèlent un vrai toboggan qui mène l’élève au décrochage scolaire.

    Dans votre journal de ce mardi et sur support numérique

    Journal en PDF

    Mardi 4 Aoû. 2015

    Mardi 4 Aoû. 2015