remise d'un prix à jean-michel comminette

  • Remise d'un prix à Jean-Michel Comminette sportif de Nandrin devenu champion de Belgique

    Lien permanent
    3.jpg Le Nandrinois est en effet devenu champion de Belgique du contre-la-montre  à Maldegem.
     À 38 ans,un rêve devient réalité pour l’élite sans contrat condruzien.

    Remise d'un prix hier à 17 décembre 2013 à 20 h au Conseil Communal de Nandrin.

    Quand on croise Jean-Michel Comminette à bord de son tracteur communal en train de débroussailler les bas-côtés, peu se douteraient que le Nandrinois est aussi champion de Belgique du contre-la-montre (dans la catégorie des élites sans contrat) ! 
    Le coureur de Villers-leTemple, âgé de 38 ans, a réalisé une très belle performance 37 minutes 13 secondes (17 secondes plus rapide que le deuxième), à 47,7 km/h en moyenne, pour deux tours de 14,7 km.
     
    Le caractère battant et les nombreux sacrifices ont forgé un coureur inébranlable.

     «Les gens ne se rendent pas toujours compte de ce que les entraînements et les courses représentent. 

    Cela occupe tout mon temps libre.

     Je vis seul car le vélo n’est pas compatible avec les femmes (rires).
     En tout cas, je n’arrive pas à combiner les deux», confie-t-il.

    Une passion dévorante qui l’a conduit à postuler et à entrer à la commune de Nandrin, comme opérateur de machines. 

    C’est notamment lui qui débroussaille les bas-côtés des champs sur son tracteur en été, creuse des fosses dans les cimetières avec sa grue, fait quelques terrassements, déneige les routes en hiver... Un job qui convient bien à son rythme de vie.

     «J’accumule beaucoup d’heures supplémentaires en période hivernale pour les récupérer en haute saison. 

    J’ai la chance d’avoir un chef tolérant qui me laisse prendre congé en fonction des courses.
     Dans le privé, ce n’était pas possible », glisse-t-il.

    Si aujourd’hui, Jean-Michel Comminette vit et dort « vélo », il n’en a pas toujours été ainsi.

     «J’ai découvert le cyclisme sur le tard, à 25 ans. 
    J’ai acheté un VTT après en avoir fait le rêve une nuit.
     Je ne me débrouillais pas mal et j’ai pris goût à la vitesse.
     Je me suis alors lancé dans les compétitions. »

    Le Villersois a changé de nombreuses fois d’équipe avant de trouver la solidarité qu’il recherchait au sein au sein de l’équipe de Ludovic Capelle puis du Team
    Ottignies-Perwez. 
    Toujours en amateur. 

    2.jpg

    Clic sur l 'image 

    1.jpg