raphaël tomballe avait été fauché par jean-claude nanni en sorta

  • Nandrin triste anniversaire Raphaël Tomballe avait été fauché par Jean-Claude Nanni en sortant du Monastère

    Lien permanent

    Raphael Tomballe.JPG

    « Un an après la mort de mon petit-fils, la douleur est la même »

    Le 27 avril dernier était un bien triste anniversaire pour la famille de Raphaël Tomballe.

    Il y a un an, ce Jemeppien de 27 ans était fauché alors qu’il changeait une roue sur la route du Condroz à Nandrin, par Jean-Claude Nanni, un Herstalien de 21 ans. Ce dernier avait pris la fuite, laissant Raphaël agoniser sur la chaussée.

    Le grand-père de Raphaël ne se remet pas de cette tragique disparition.

    Un an déjà et pourtant, la douleur est toujours aussi intense pour Simon Tomballe, le grand-père de Raphaël.

    La colère aussi reste intacte.

    « Mon petit-fils a été tué comme un chien », commence Simon, ému.

    « Cet homme n’est pas un être humain à mes yeux.

    Mon gamin sortait d’une soirée.

    Il a voulu être serviable, il a aidé une copine à changer un pneu crevé.

    On m’a dit qu’il avait à peine eu le temps de mettre son gilet fluorescent.

    Et ce type l’a percuté.

    Mon petit-fils a été projeté à 20 mètres et celui qui lui a fait ça est parti, en le laissant là, sans lui apporter de l’aide ».

    Simon Tomballe ne s’en remet pas, l’attitude de Jean-Claude Nanni est inqualifiable à ses yeux. « Il est allé faire un accident 500 mètres plus loin.

    Et c’est grâce à ça qu’il a pu prendre la fuite. En mettant sa voiture sur la plate-forme du dé- panneur, il a pu éviter les contrôles routiers après avoir fauché mon gamin.

    Je suis content qu’il ait tout de même laissé sa carte d’identité et que la jeune fille l’ait signalé. On a pu le retrouver ».

    « JE N’IRAI PAS AU PROCÈS » Jean-Claude Nanni a été interpellé peu de temps après les faits et a passé quelques jours en prison avant de rentrer chez lui, avec un bracelet électronique.

    « Il n’est pas resté longtemps sous les verrous », commente Simon.

    « Mais il a eu de la chance. Je connais ce gamin, il est de Herstal comme moi.

    J’aurais pu aller me venger, mais je n’ai pas voulu ». Au lieu de cela, Simon et son fils Didier, le papa de Raphaël, se sont portés partie civile et ont pris un avocat.

    « Je n’aurai pas le courage d’aller au procès, mon avocate y sera.

    Moi, j’ai trop peur de perdre mon sangfroid ». Ce qu’espère Simon Tomballe, c’est une condamnation lourde pour celui qui lui a enlevé son Kikou.

    « C’était un gar- çon vraiment adorable, gentil avec tout le monde, serviable. Je ne comprends pas la loi belge qui est si indulgente avec ceux qui tuent au volant.

    Je trouve qu’une condamnation à la prison ferme, c’est le minimum quand on enlève un fils à sa maman ». Fort logiquement, le décès de Raphaël a laissé de lourdes sé- quelles :« Sa maman ne s’en remet pas. Elle est très éprouvée. Ça a été très dur pour elle. Raphaël était aussi sur le point d’être papa. Aujourd’hui, sa fille est née et elle ne le connaîtra jamais. Un après sa mort, la douleur est toujours la même... » Sur les réseaux sociaux, la famille de Raphaël continue à crier sa douleur. «Il a laissé un grand vide, pour tout le monde. Sa sœur, Cassandra, a eu un bé- bé aussi. Elle a beaucoup regretté que son frère ne soit pas là, qu’il ne connaisse jamais le bé- bé. Ce qu’on nous a enlevé est trop énorme pour qu’on puisse le dire ».

    Source info Sudpresse La Meuse H-W

    Article de 

     NOÉMIE BOUTEFROY

    Devant la chambre du conseil le 12 mai prochain

    Le chauffard Jean-Claude Nanni est inculpé d’homicide involontaire et de délit de fuite. Il a été retrouvé par la police le lendemain de l’accident

    . C’est grâce à un deuxième accident qu’il avait commis quelques centaines de mètres après avoir percuté Raphaël, qu’il a pu être retrouvé. Cette fois-là, il s’était arrêté et avait laissé son identité.

    Le dépanneur venu le chercher avait compris que les traces sur la voiture n’étaient pas dues au 2e crash, il a prévenu la police.

    Et des traces du sang de Raphaël avaient été découvertes sur la voiture de Jean-Claude Nanni.

    Détenu plusieurs jours, JeanClaude Nanni avait ensuite pu rentrer chez lui, avec un bracelet électronique.

    Il devrait passer devant la chambre du conseil, le 12 mai prochain. l

    NB

     

    Hommage 

    Sa famille réunie sur la tombe lundi dernier

    Le 27 avril dernier, tous les proches de Raphaël ont décidé de se réunir au cimetière, à la date de l’anniversaire de sa mort, pour lui rendre un vibrant hommage. Sa famille, ses amis, tous avaient fait le déplacement.

    Des ballons blancs et mauves ont été distribués à toutes les personnes présentes.

    Et c’est dans les larmes et le recueillement que les proches endeuillés ont laissé partir ces dizaines de ballons. « C’était très beau et très triste », commente son grand-père, Simon Tomballe.

    « Je lui avais acheté un petit ange, avec une bougie pour mettre sur sa tombe ».

    La maman s’est battue pendant des mois pour pouvoir offrir une belle pierre à son fils, pour lui rendre hommage. Raphaël a désormais un lieu sur lequel ses proches peuvent venir se recueillir.

    La pierre était, lundi dernier, couverte de fleurs, de décorations, de petites statuettes d’ange... Plusieurs personnes, dont la maman de Raphaël, en larmes, ont pris la parole pour évoquer ce garçon tant apprécié.

    Et tous avaient le même espoir, qu’ils exprimaient à haute voix, celui de retrouver Raphaël, un jour, dans un monde meilleur.

    « Je sais que tu veilles sur nous », a conclu sa petite soeur.

    N.B.

    Journal en PDF

    Lundi 4 Mai 2015

    Lundi 4 Mai 2015