pas de consultation populaire

  • Parc du Péry de Nandrin : pas de consultation populaire

    Lien permanent

    pery.JPG

    Pour l’opposition PN, l’avenir du site doit être débattu

    Les élus « Pour Nandrin » ont proposé, mardi soir, de consulter la population au sujet de l’avenir du parc du Péry. Dans la ligne de mire de l’opposition, les projets de construction de la majorité. Pour le bourgmestre, une consultation populaire à ce sujet coûte trop cher (30.000 euros) et n’intéresse pas assez de Nandrinois pour être organisée.

     

    « Le parc communal du Péry au cœur du village de Fraineux joue un rôle social important et constitue un poumon vert dans un milieu urbanisé.

    De nouveaux projets susceptibles d’affecter cet environnement de façon durable et définitive font leur apparition (création de logements sociaux et d’une future résidence-services NDLR).

    Il nous semble donc opportun de consulter la population nandrinoise sur l’avenir du site », introduit Marc Evrard, conseiller d’opposition « Pour Nandrin », lors de la présentation du point complémentaire au conseil communal de mardi soir.

    Il regrette par ailleurs que ce dispositif légal ne soit pas plus fré quemment activé, comme ça a été le cas à Namur en février (sur la question d’un centre commercial à la place du parc Léopold).

     Bodgan Piotrowski (PN) a abondé en soulignant que cet avis de la population n’était pas contraignant et qu’il permettrait aux élus de décider de l’affectation du site en toute connaissance de cause. L’échevine de l’environnement Anne de Potter a tenu à présenter les diverses actions et plans adoptés sur base volontaire par la commune pour préserver le parc du Péry.

     « On prévoit l’installation de nichoirs, de panneaux didactiques, ainsi que la réhabilitation des mares du site et la plantation de 500 mètres de haies. L’un des arbres remarquables du parc, un hêtre, est malade et nous avons déjà fait venir la DNF trois fois pour cibler le problème. De nombreux citoyens ont rejoint le PCDN, que vous n’avez pas approuvé, pour mettre en place des actions concrètes à court terme. Vous n’êtes pas cohérents», a-t-elle réagi.

     « 55 réclamations nous sont parvenues à l’issue de l’enquête publique sur les logements sociaux, on les a pris en considération : on a reculé le bâtiment et augmenté la verdure autour. La résidence-services n’a pas encore fait l’objet d’une étude mais on souhaite regrouper les constructions.

    Le parc sera mieux aménagé et entrera dans le domaine public », a ajouté Charlotte Tilman. «Une consultation populaire coûte 30.000 euros. Pour qu’elle soit validée, il doit y avoir 10 % de participation, soit 500 Nandrinois qui se déplacent un dimanche.

     Sur un tel sujet, je n’y crois pas», a indiqué Michel Lemmens.

    Le point a été rejeté par 8 non, 2 abstentions (TE) et 3 oui (PN).

    Source info Sudpresse l ANNICK GOVAERS