parc conteneurs de nandrin

  • Le parc à conteneurs de Nandrin encore saccagé

    Lien permanent

    Source Sudinfo et facebook.JPG

    Les voleurs se sont emparés d’électroménagers

    Drôle de surprise ce vendredi matin pour les préposés du parc à conteneur Intradel de Nandrin. En arrivant sur leur lieu de travail, quel ne fut pas leur désarroi en découvrant le parc sens dessus dessous. Des voleurs ont encore sévi, la nuit de mercredi à jeudi. Un problème récurrent qui reste non résolu.

     

    Ils ont tout saccagé sur leur passage, c’était un vrai carnage ce vendredi matin au parc à conteneur de Nandrin.

    « Ils ont coupé les clôtures et se sont emparés d’électroménagers et de métaux », explique un préposé du parc à conteneur Intradel de Nandrin.

    Un ou plusieurs individus se sont introduits en soirée entre le 20 et le 21 juillet dans le parc pour se servir.

    Les préposés ont découvert la scène ce vendredi alors qu’ils commençaient leur service.

    « Tout était en désordre, il nous a fallu une heure pour tout ranger. »

    Malheureusement, il ne s’agit pas là d’un fait unique. Toujours selon notre même source, il semblerait qu’un jour sur deux, le parc soit victime de cet acte de vol et de vandalisme gratuit.

    « C’est le cas pour tous les autres parcs à conteneur aussi.

    C’est juste plus fréquent en période de grandes vacances. »

    Ce qui motiverait ces individus ?

    La facilité d’action.

    « Certains parcs sont munis de caméras mais à Nandrin, nous ne possédons pas de caméras fixes.

    Du coup, nous avons installé des panneaux dissuasifs mais cela ne semble pas fonctionner.

    De plus, les parcs sont excentrés, du coup, cela serait trop onéreux d’installer des patrouilles de nuit dans les 49 parcs de la province de Liège.

    Ils ont un système bien rodé.

    Les individus sont déposés devant le parc en voiture et, en 30 secondes, les faits sont commis. »

    Malheureusement, aucune mesure ne semble être prise du côté d’Intradel.

    «Aujourd’hui on en a ras le bol, cela devient difficile à gérer. »

    Article de C.L