nandrinoise

  • la Nandrinoise Mélanie Defize tuée dans le métro à Maelbeek ,77 minutes de musique rendent hommage

    Lien permanent


    le métro,maelbeek,mélanie defize,nandrinoise,tuéeMélanie Defize avait 29 ans quand, le 22 mars, elle s’est retrouvée dans la rame de métro à Maelbeek où Khalid El Bakraoui s’est fait exploser.

    Elle était musicologue et travaillait pour le label Cypres. Son collègue, Cédric Hustinx, a souhaité lui rendre hommage à travers 77 minutes d’une ballade musicale à la découverte de Mélanie.

    « Pour le label, Mélanie a travaillé sur plusieurs projets qui aboutissent seulement maintenant. «L’oreille de Mélanie»,reprend des musiques sur lesquels elle a travaillé pour le label. Mais aussi des musiques qui sont mes choix comme «Les amis de Mélanie» d’Alain Chamfort. Cela faisait sens.

    C’est une ballade musicale qui s’écoute dans son ensemble. Il y a des changements d ’ atmosphère avec des morceaux plus dramatiques et d’autres plus festifs », raconte Cédric Hustinx.

    Mélanie travaillait pour le label Cypres depuis 2012.

    Passionnée de musiques anciennes, elle s’était intéressée à l’émergence d’une conception vocale pour les voix féminines, à travers les madrigaux de Maddalena Casulana, première compositrice occidentale à avoir été publiée.


    DOUCEUR ET PASSION

    Cette jeune violoniste baroque de 29 ans, musicologue et férue de musicothérapie, restait une chercheuse insatiable et préparait le diplôme universitaire d’Histoire de la médecine à Paris Descartes.
    Les bénéfices de l’album seront d’ailleurs reversés à la recherche en musicothérapie au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc.

    « De Mélanie, je retiens beaucoup de douceur et de passion ainsi que de l’exigence dans le travail qu’elle a fait », précise Cédric.

    Il se souvient, le 22 mars 2016, il avait appelé Mélanie pour lui dire de ne pas venir au bureau… Trop tard, elle était déjà à Maelbeek.

    Article de I. A. Source Sudinfo 

     

    Les articles de 2016 Attentats de Bruxelles métro Maelbeek

    Mélanie Defize de Nandrin tuée dans l'attentat du métro à Bruxelles sera inhumée ce vendredi

     

    Le drapeau belge en berne à Nandrin jusque lundi 4 avril 2016

     

    Les funérailles de la Nandrinoise Mélanie Defize, tuée dans le métro à Maelbeek, ont eu lieu vendredi

    Plus d'info 

    le métro,maelbeek,mélanie defize,nandrinoise,tuée

  • Julie Remacle Nandrinoise fait la part belle à son ancien instituteur d’Ombret dans « Huit ans »

    Lien permanent

    Julie Remacle fait la part belle à son ancien instituteur d’Ombret dans « Huit ans ».JPG

    Aujourd’hui comédienne,metteuse en scène et maman d’une petite fille, Julie Remacle (30 ans) signe son premier livre « Huit ans ».
     Elle y raconte un souvenir marquant de sa jeunesse, quand elle était élève à l’école communale d’Ombret.
    Une anecdote où son instituteur de l’époque, Jean-Philippe Thirion,joue un rôle important. 
    Dans la seconde partie, Julie Remacle adopte la vision du monde d’un enfant dans un style très personnel.
     
    Pas toujours évident pour un enseignant de jouir d’une forme de reconnaissance.
     Bien souvent, elle se limite à quelques mots échangés avec d’anciens élèves, devenus grands. Alors un livre, ça n’arrive pas tous les jours.
    Jean-Philippe Thirion, instituteur en 5e et 6e primaire à l’école d’Ombret pendant 10 ans et aujourd’hui directeur de l’école d’Ampsin et des Tilleuls, a donc été très surpris de découvrir « Huit ans », le premier bébé littéraire de Julie Remacle. 
    « Je n’avais plus de contact avec elle depuis les primaires,sauf avec sa maman que je croisais parfois au magasin. 
    Un jour, elle m’a appelé pour me demander de lire son bouquin et de lui donner mes impressions. 
    Je me suis rendu compte que cette histoire me disait quelque chose et qu’en fait, oui, c’était vraiment arrivé et je me suis reconnu ! », raconte Jean-Philippe Thirion.
    L’anecdote, vécue par la petite Nandrinoise qu’elle était, Julie Remacle nous la résume : « Un inspecteur de la Communauté française m’avait demandé d’écrire un texte à lire sur l’école idéale.
     Sauf que moi, j’avais décrit tous les problèmes rencontrés (pavés défoncés etc.) dans mon école d’Ombret qui restait malgré tout, à mes yeux, une école idéale. 
    Autant dire que l’idée n’est pas passée !, rit-elle. 
    J’ai dû réécrire mais finalement j’ai laissé tomber.
     Ma personnalité s’est affirmée à ce moment-là. »
    La deuxième partie de « Huit ans » se compose d’une série de textes courts, décrivant la vision du monde d’un enfant dans les années nonante. 
    «J’y évoque par exemple l’affaire Dutroux ».
     La particularité du style saute aux yeux : il n’y a en effet pas de ponctuation,ce qui colle à l’essence enfantine du récit.
    Qu’a donc poussé cette comédienne,metteuse en scène et maman accomplie, à coucher ses souvenirs sur papier ? 
    «J’ai toujours écrit, depuis mon plus jeune âge.
     J’ai toujours beaucoup lu aussi.
    Je me suis un jour dit : allez Julie,fais-en quelque chose, un vrai objet et tente ta chance ! 
    Ce projet m’a pris environ deux ans. 
    J’ai envoyé mon livre à différentes maisons d’édition et de la chance, j’en ai eue puisque Antoine Wauters, directeur de la collection IF aux éditions amaytoises de l’Arbre à paroles,m’a retenue. 
    « Huit ans »s’inscrit dans la catégorie des textes hybrides, entre romans et poésies.
    Il est accessible à tous, à partir de l’adolescence.
     Je raconte le plus de choses en un minimum de mots.
    Ce livre, je l’ai écrit en parlant »,confie la jeune femme de 30 ans.
    Son bouquin est officiellement sorti le 13 février dernier, coûte 12 euros et est commandable partout.
    Julie Remacle était présente à la Foire du livre et prépare Les Parlantes,le festival international de lecture de Liège, qui aura lieu le 7 mars prochain.
     « Comme je suis dans la création artistique, je voulais plus qu’une simple lecture.
     J’ai eu l’idée de faire enregistrer la première partie du livre consacrée à Ombret dans un style de feuilleton radio où mon instituteur préféré,Jean-Philippe Thirion, joue son propre rôle ainsi qu’un petit garçon de son l’école, Anthony Reth.
    Les autres personnages du conte sonore sont lus par deux acteurs (David Murgia qui incarne le narrateur et David Daubresse) », décrit Julie Remacle.
     Notons par ailleurs que les écoliers amaytois ont réalisé une panoplie de dessins sur des mots précis du récit qui seront projetés aux Parlantes. 
     
    Article ANNICK GOVAERS Pour La Meuse 
     

    Journal en PDF

    Lundi 2 Mar. 2015

    Lundi 2 Mar. 2015

  • Joyeuse fête de Pâques Nandrinois,Nandrinoise

    Lien permanent

    mc247mk9.gif

    Pâques est la plus importante fête religieuse chrétienne.

     Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa passion.

     La solennité commence le dimanche de Pâques, qui marque pour les catholiques la fin du jeûne du carême, et dure pendant huit jours (semaine de Pâques ou semaine radieuse ou semaine des huit dimanches).

     Voir calendrier chrétien.

    « Pâque », du latin populaire pascua, altération (par influence de pascua « nourriture », du verbe pascere « paître ») du latin écclésiastique Pascha, emprunté au grec πάσχα / páskha, lui-même emprunté à l'hébreu פסח Pessa'h « il passa  », d'où « passage », est le nom de la fête juive qui commémore la sortie d'Égypte. D'après les Évangiles, c'est pendant cette fête juive4 qu'eut lieu la résurrection de Jésus ; c'est pourquoi le nom en a été repris pour désigner la fête chrétienne.

    La formule « Pâque orthodoxe » est parfois utilisée pour désigner cette fête lorsqu'elle est célébrée par les Églises orthodoxes à une date qui diffère de la date occidentale.

    Mais cet usage est incorrect car le « s » de Pâques ne fait pas référence à une pluralité de dates.

    La langue française distingue en effet « la » Pâque originelle juive et la fête chrétienne de Pâques.

    La première commémore la sortie d'Égypte par un repas rituel qui s'appelle aussi « la Pâque ».

     La fête chrétienne est multiple.

    Elle commémore à la fois la sortie d'Égypte, l'institution eucharistique lors du repas de la Pâque, la crucifixion du Christ et son repos au tombeau durant trois jours, sa résurrection, passage de la mort à la vie, et la nouvelle création inaugurée le troisième jour.

    Il existe également une Pâque quartodécimaine pratiquée par certaines Églises chrétiennes : certains groupes religieux, comme l'Église de Dieu (Septième Jour) ou certains Baptistes du Septième Jour, choisissent de pratiquer cette cérémonie en concordance avec la Pâque juive.

     

    Joyeuses-Paques.gif


    En Belgique et en France, ce sont les cloches de Pâques qui apportent les œufs de Pâques.

     Depuis le Jeudi saint, les cloches sont silencieuses, en signe de deuil. On dit qu'elles sont parties pour Rome, et elles reviennent le jour de Pâques en ramenant des œufs qu'elles sèment à leur passage.

     En Allemagne et en France, le repas de Pâques est souvent l'occasion de partager un gigot d'agneau rôti accompagné de flageolets.

    7855628a.jpg

    gateau.JPGRecette de Gâteau de Pâques

    • Oeuf(s) : 4 pièce(s)
    • Sucre semoule : 150 g
    • Beurre doux : 200 g
    • Farine de blé : 20 g
    • Poudre d'amande : 100 g
    • Chocolat noir : 100 g
    • Pour le(s) moule(s) 
      Farine de blé : 10 g
    • Beurre doux : 10 g

    • Pour l'étape 2 
      Sucre glace : 170 g
    • Beurre doux : 110 g
    • Colorant poudre jaune : 3 g
    • Colorant poudre rouge : 3 g
    • Préchauffer le four à 220 °C.

      Séparer les blancs des jaunes. Mettre le beurre à ramollir.
      Fouetter les jaunes et le sucre jusqu'à ce que le mélange mousse. Faire fondre le chocolat au bain-marie, puis l'ajouter au mélange précédent. Ajouter ensuite la farine, la poudre d'amande et le beurre pommade.
      Monter les blancs en neige et les incorporer au mélange. Cuire ensuite la préparation dans des moules à savarin individuels beurrés et farinés, au four à 220 °C pendant 10 à 12 min.
       

      Pour la décoration :

      A l'aide d'un fouet, battre dans deux saladiers séparés 85 g de sucre glace, 55 g de beurre à température ambiante et chaque poudre colorée.
      A l'aide d'un cornet réalisé avec du papier sulfurisé, décorer les gâteaux au chocolat de crème colorée de manière à réaliser de petits nids et parsemer d'oeufs en sucre.

     

  • Joyeuse fête de Pâques Nandrinois,Nandrinoise

    Lien permanent

    mc247mk9.gifPâques est la plus importante fête religieuse chrétienne.

     Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ, le troisième jour après sa passion.

     La solennité commence le dimanche de Pâques, qui marque pour les catholiques la fin du jeûne du carême, et dure pendant huit jours (semaine de Pâques ou semaine radieuse ou semaine des huit dimanches).

     Voir calendrier chrétien.

    « Pâque », du latin populaire pascua, altération (par influence de pascua « nourriture », du verbe pascere « paître ») du latin écclésiastique Pascha, emprunté au grec πάσχα / páskha, lui-même emprunté à l'hébreu פסח Pessa'h « il passa  », d'où « passage », est le nom de la fête juive qui commémore la sortie d'Égypte. D'après les Évangiles, c'est pendant cette fête juive4 qu'eut lieu la résurrection de Jésus ; c'est pourquoi le nom en a été repris pour désigner la fête chrétienne.

    La formule « Pâque orthodoxe » est parfois utilisée pour désigner cette fête lorsqu'elle est célébrée par les Églises orthodoxes à une date qui diffère de la date occidentale.

    Mais cet usage est incorrect car le « s » de Pâques ne fait pas référence à une pluralité de dates.

    La langue française distingue en effet « la » Pâque originelle juive et la fête chrétienne de Pâques.

    La première commémore la sortie d'Égypte par un repas rituel qui s'appelle aussi « la Pâque ».

     La fête chrétienne est multiple.

    Elle commémore à la fois la sortie d'Égypte, l'institution eucharistique lors du repas de la Pâque, la crucifixion du Christ et son repos au tombeau durant trois jours, sa résurrection, passage de la mort à la vie, et la nouvelle création inaugurée le troisième jour.

    Il existe également une Pâque quartodécimaine pratiquée par certaines Églises chrétiennes : certains groupes religieux, comme l'Église de Dieu (Septième Jour) ou certains Baptistes du Septième Jour, choisissent de pratiquer cette cérémonie en concordance avec la Pâque juive.

     

    Joyeuses-Paques.gif


    En Belgique et en France, ce sont les cloches de Pâques qui apportent les œufs de Pâques.

     Depuis le Jeudi saint, les cloches sont silencieuses, en signe de deuil. On dit qu'elles sont parties pour Rome, et elles reviennent le jour de Pâques en ramenant des œufs qu'elles sèment à leur passage.

     En Allemagne et en France, le repas de Pâques est souvent l'occasion de partager un gigot d'agneau rôti accompagné de flageolets.

    7855628a.jpg