nandrin l’ancien policier guy dubois

  • Nandrin L’ancien policier Guy Dubois, victime d’un accident de moto

    Lien permanent

    Gdubois.JPG

    « Je dois rester six semaines sans bouger »
     
    Guy Dubois (67) est une personnalité bien connue dans le Condroz. 
    Il a travaillé comme policier dans le service roulage-circulation.
     Depuis 50 ans, il sillonne les routes sur sa moto. Mais ce jeudi, il a eu un violent accident, route du Condroz à Nandrin. 
    Résultat : il est hospitalisé suite à une fracture du bassin et ne peut plus bouger pendant six semaines.
     
    Ce jeudi, aux alentours de 17h,un violent accident s’est produit route du Condroz à Nandrin.
    Une voiture et une moto sont entrées en collision. 
    Le conducteur de la BMW 1800 RT est Guy Dubois.
    Un nom qui parle à de nombreux Condruziens. 
    Pour cause,cet ancien habitant de Nandrin,à présent Anthisnois, a été policier dans la zone de police du Condroz. 
    Il travaillait pour le service roulage-circulation, et était responsable des radars.
    Pensionné depuis 7 ans, il continue cependant à sillonner nos routes sur sa moto. 
    Ce jeudi, il empruntait la N63, dans le sens Liège-Marche.
     «Je ne roulais pas vite. Entre 70 et 80 km/h.
     À hauteur du Delhaize, j’ai été surpris par une voiture qui sortait du parking.
    Elle a bondi sur la route.
     Je n’ai pas trop osé me déporter car il y avait des véhicules qui dépassaient.
    Je pense que j’ai percuté l’arrière gauche de la voiture ».
     Le choc a été très brutal.
     Le motard s’est retrouvé par terre. 
    «J’ai perdu connaissance peu de temps.
    Quand je me suis réveillé, il y avait des gens autour de moi. 
    Un médecin ou une infirmière qui passait justement par là et qui est restée à mes côtés », se souvient-il.
    Directement, l’Anthisnois a été transporté à l’hôpital du Bois de l’Abbaye, à Seraing. 
    Il souffre d’une fracture du bassin.
     «Je suis couché avec un montage métallique qui tient mon bassin. 
    Je dois rester six semaines comme ça avant de me faire opérer. 
    Je ne peux pas me lever, me retourner. 
    Je dois juste rester sur le dos », nous raconte-il.
     Autant dire que le temps va lui sembler bien long.
    Lorsqu’il sera rétabli, Guy Dubois nous confie se sentir prêt à reprendre le volant. 
    «Mais je ne suis pas convaincu que Madame sera d’accord », confie-t-il. Il est vrai qu’il a fait une belle frayeur à son épouse Danielle.
    Autre problème : l’ancien policier devra acheter une nouvelle moto. 
    «Cela faisait quatre ans que j’avais ce véhicule.
     D’après ce qu’on m’a dit, ma moto est totalement démolie ».
    Cela fait une cinquantaine d’années que Guy Dubois pratique la moto.
     Et il n’avait jamais eu qu’un seul accident, en 68.
    «C’était en Hollande.
     Le Monsieur avait brûlé un feu rouge.
     Je n’avais pas été blessé.
     C’est la première fois que je me retrouve à l’hôpital à cause d’un accident », conclutil.
    Article de DÉBORAH TOUSSAINT dans le Journal La Meuse du 25 mars 2014