nandrin : trois festivals par an et pour trois ans

  • Nandrin : trois festivals par an et pour trois ans

    Lien permanent

    festimix 2014.JPG

    La majorité souhaite une convention avec les organisateurs

    C’est officiel, le festival de deejays Festimix prendra bien place, pour une année supplémentaire, sur le site du Péry, à Nandrin. 
    Les festivals de jazz et de musique classique sont eux aussi maintenus. 
    « Nous souhaitons pérenniser ces événements en concluant une convention avec les organisateurs », déclare Michel Lemmens, le bourgmestre nandrinois.
     
    Les fans de musique électronique peuvent d’ores et déjà bloquer la date dans leur agenda : le 6 juillet prochain, Festimix sera de retour sur le site du Péry.
     Le festival itinérant s’est arrêté à Nandrin pour la première fois le 7 juillet dernier. « On était très content de l’accueil du public (plus de 3.500 festivaliers).
    On avait un peu peur après une mauvaise édition mais il n’y a vraiment eu aucun problème à Nandrin.
    Alors on avait vraiment envie de remettre le couvert en 2014 », confie Oli Soquette, le DJ organisateur.
    « Cela s’est très bien passé l’année passée, aucun débordement à signaler.
    Il y a juste un riverain qui s’est plaint du bruit car le festival avait lieu un dimanche et le monsieur travaillait le lundi. 
    On a donc décidé, cette année, de terminer la Garden à minuit plutôt qu’à deux heures du matin », indique le bourgmestre nandrinois, Michel Lemmens.
    Trois scènes sont prévues, comme en 2013.
     Les têtes d’affiche ne sont pas encore connues. 
    «Pour l’instant, on n’a que la date, le 6 juillet 2014.
     On est en train de négocier avec les artistes. Et on va sûrement signer une convention avec la commune pour pérenniser l’événement », annonce Oli Soquette.
    Telle est effectivement la volonté du bourgmestre.
     Et pas qu’avec Oli Soquette. 
    «On voudrait conclure une convention avec les organisateurs de festivals : qu’ils soient électro, jazz ou classique. 
    Les trois ont eu lieu à Nandrin l’année passée et nous voudrions fixer les choses pour ce soit encore le cas pour trois ans supplémentaires », explique Michel Lemmens. 
    Rien d’étonnant à l’attachement du bourgmestre puisque c’était lui qui avait lancé le feu Nandrin Rock Festival.
     Des aides communales, logistiques et/ou financières, pourraient être accordées.
    «Peut-être une somme d’argent ou un achat de places. 
    Mais tout cela n’a pas encore fait l’objet d’un débat au conseil communal. » 
     
    Article de ANNICK GOVAERS dans le journal La Meuse H-W