nandrin:après le vol des plaques

  • Nandrin:Après le vol des plaques, la voiture s’enflamme

    Lien permanent

    routiers.JPGMercredi soir, entre 21h30 et 21h40, le cuisinier du restaurant « Les Routiers », situé route de Liège à Nandrin, a retrouvé sa voiture, une Audi A1, en feu.
    «Notre cuisinier, Jacques, était en service quand il a vu que sa voiture dégageait de la fumée », raconte Cesidio De Amicis, gérant de l’établissement.
    La vitre arrière-gauche a été fracturée à l’aide d’un bloc de béton retrouvé sur la banquette du véhicule.
    «La voiture était garée dans l’allée bordant le restaurant », indique une source policière.
    Le feu a ensuite été bouté à l’intérieur du véhicule.
     Avec l’aide de personnes présentes, le cuisinier a tenté d’éteindre le début de flammes grâce à l’extincteur de la voiture, mais une intervention des pompiers s’est finalement avérée nécessaire.
    «Ce n’est qu’après que nous nous sommes aperçus que la plaque arrière de la voiture manquait, tout comme les documents d’immatriculation présents dans le vide-poches » ajoute le patron du restaurant.
    « ON SE POSE DES QUESTIONS »
    «Un vol de plaques, ça peut arriver, car certaines personnes peuvent être intéressées, mais nous ne comprenons pas pourquoi on a mis le feu à la voiture de notre cuisinier », explique Cesidio De Amicis.
    Le restaurant « Les Routiers » connaît là un deuxième événement malheureux en un peu plus d’un an. «Nous avons déjà été cambriolés en octobre de l’année passée, c’était déjà une mauvaise nouvelle, et maintenant avec ce qui est arrivé à Jacques, nous nous posons des questions sur les motivations exactes de celui ou ceux qui auraient commis cet acte incendiaire », poursuit le restaurateur.
    «Nous sommes sur les dents au restaurant, il y a un peu de stress car cet événement a eu lieu en pleine soirée au nez et à la barbe de tous et personne n’a rien vu », conclut Cesidio De Amicis.
    Le dossier, pris en charge rapidement par la police est arrivé sur le bureau du parquet. 
    Des experts ont été dépêchés sur les lieux pour trouver d’éventuelles empreintes ou d’autres traces laissées par les malfrats sur l’Audi A1 qui seraient susceptibles d’aider à l’identification des auteurs. Mais le feu, suivi de l’intervention des pompiers, risquent de ne pas faciliter les premières constations. 
    Article de JULIEN MARIQUE danns le journal La Meuse H-W du 15 novembre 2013