ministre prévot

  • La croix calcaire de la rue de la chapelle à Nandrin dans le journal La Meuse Huy-Waremme explication

    Lien permanent

    enquete publique 26 juillet 2016 rue de  la chapelle nandrin.Blog.jpgLa Région wallonne est en train de réévaluer la pertinence des classements comme monuments intervenus dans le passé. Le ministre du patrimoine, Maxime Prévot, a lancé à ce titre une procédure de déclassement concernant la croix en pierre calcaire située rue de la Chapelle, à Nandrin.

    Cette croix, située en face de la chapelle de Yernée-Fraineux, avait été classée par arrêté royal le 17 décembre 1981.

    « La petite chapelle faisait l’objet d’un classement à cette époque, la croix a été intégrée avec », précise Charlotte Tilman, échevine de l’aménagement du territoire. Aujourd’hui, la Région estime que la croix présente « un intérêt historique insuffisant pour répondre aux critères de classement », dans la mesure où « la datation et le commanditaire sont inconnus. Sans inscription, le motif d’édification demeure incertain. »

    Et de s’interroger : serait-ce une croix funéraire? Dans le cadre de la procédure de déclassement, une enquête publique est en cours jusqu’au 30 août. Vous pouvez donc exprimer votre avis, par écrit, au Collège communal. La Région tranchera ensuite. Que changerait concrètement un déclassement?

    « Même déclassée, la croix garde une valeur incontestable de patrimoine religieux nandrinois. Elle restera importante au niveau communal, on ne va pas la démolir ou ne plus y porter une attention.

    On pourrait même y trouver un avantage car classée mais sans assez d’intérêt, elle n’avait aucune chance de décrocher un subside. Or, déclassée, elle pourrait obtenir une subvention comme petit patrimoine populaire », répond Charlotte Tilman.

    Article de  A.G. souce Sudinfo