maxime alexandre

  • Il reçoit de nombreuses invitations de la part des lecteurs de son blog trekkingetvoyage.com

    Lien permanent

    Source Photo trekkingetvoyage.com Maxime Alexandre  

    Le passionné de randonnée, Maxime Alexandre (31), lance une nouvelle expérience alliant rencontre et partage : « J’irai randonner chez vous ».

    Grâce à cela, le Claviérois reçoit de nombreuses invitations de la part des lecteurs de son blog trekkingetvoyage.com.

    Un projet de randonnée participative qui l’a conduit dans les Calanques.

    Lorsqu’on est un baroudeur, il arrive parfois de tomber à court de destination de voyage. Mais Maxime Alexandre, lui, a trouvé la solution. Ce Claviérois de 31 ans (originaire d’Ocquier) a lancé en janvier 2017 un projet de randonnée participative sous le nom « J’irai randonner chez vous ».

    « Pas mal de lecteurs de mon blog me proposaient de passer chez eux.

    Du coup, j’ai eu cette idée de marcher le long des sentiers en compagnie du lecteur qui souhaite me faire découvrir son chez lui

    Dès janvier, les demandes ont très vite afflué. Maxime découvre d’abord les Hautes Fagnes avec Aurélie. Ensuite, l’Office du tourisme belge lui propose de rencontrer des intervenants locaux dans la région de l’Ourthe. Mais le projet de Maxime gagne de l’intérêt bien au delà des frontières belges.

    « La France a manifesté son intérêt. Aujourd’hui, j’ai même une invitation d’un Français aspirant guide montagne habitant au Chili ! » L’un de ses derniers voyages participatifs l’a amené à se rendre dans les Calanques à Marseille. « J’ai été invité par Sylvain ».

    Ce qui plaît à Maxime dans ce projet ? « L’aspect de partage d’idées pour se promener dans des petits trésors pas forcément lointains. Et puis je fais à chaque fois de chouettes rencontres, enrichissantes à tous points de vue. Cela permet aussi au lecteur de mon blog de voir l’envers du décor des articles que j’écris ».

    En effet, Maxime est un peu un vagabond publicitaire sans le vouloir. Cela fait 3 ans qu’il a ouvert son blog où au travers d’articles orientés « rando », il fait part de ses randonnées et donne des conseils. « Tout en restant transparent et honnête ». Cela constitue un métier complémentaire à son travail d’éducateur physique qui lui permet de voyager, tout en étant payé. 

    maxime@trekkingetvoyage. com

    Article de CL 

    Lire l'article complet clic ici 

  • Bien connu à Nandrin Maxime Alexandre un trekkeur partage ses expériences sur un blog

    Lien permanent

    MA.JPGLorsqu’on parle de voyages, on pense souvent aux paysages tropicaux. Mais Maxime Alexandre n’est pas de cet avis.

    Ce randonneur claviérois parcourt l’Europe depuis 10 ans. Grâce à son blog, « trekkingetvoyage.com », il partage ses expériences, photos et conseils. Le Claviérois est professeur d’éducation physique à l’ILC Saint-François d’Ouffet.

    Tout commence en 2005, quand il prend goûts aux sensations de la montagne en participant à un stage avec ses élèves de deuxième secondaire. « Chaque année, on part une semaine découvrir le milieu montagnard dans le Val d’Anniviers en Suisse », explique-t-il.

    D’ailleurs, pour satisfaire ses envies d’évasion, il part, dès qu’il en a l’occasion, sac à dos à la main. «Je me rends beaucoup en Suisse, France, Belgique, Luxembourg, Allemagne, etc. Pour le moment, je reste en Europe.» Selon le professeur claviérois, rien ne sert d’aller loin. « Lorsque je parle de mes voyages, les gens me disent que je les fais rêver. Je leur dis de faire comme moi, pas besoin d’aller au bout du monde.»

    Et parler de ses voyages, Maxime Alexandre adore cela. D’ailleurs, puisqu’un bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé, il a créé, il y a un an, son blog. « Cela me permet de partager mes expériences avec mes lecteurs en abordant des thèmes en relation avec la randonnée.»

    Tel un journaliste en herbe, il partage photos et propose même des réflexions, tests de matériel et des conseils. «Je fais cela pour donner mon avis et dire ce que j’ai sur le cœur.» Mais que serait la vie de nomade sans l’adrénaline ? « Cet été, je suis parti avec une connaissance au pied du massif du Mont-Blanc.»

    Cette promenade de santé s’est transformé en un voyage compliqué.

    « On a eu de la grêle, du vent, de la pluie. J’ai été retranché dans mes limites.» Et pour avoir de telles sensations, pas besoin d’aller bien haut.

    «Je vais jusqu’à 3.500 m d’altitude. Je ne fais pas encore de l’alpinisme, mais c’est un projet.» En tant que trekkeur solitaire, Maxime Alexandre est amené à rencontrer des autochtones. «Un jour, un tenancier d’un café et sa femme, ont préparé, avec ce qui leur restait dans le frigo, un vrai festin. Ils n’étaient pas obligés de faire ça.» Mais le Claviérois rêve de partir plus loin.

    «Je souhaiterais vivre de ma passion si l’on me donnait les moyens pour partir.» Si vous souhaitez suivre ses aventures, rendez-vous sur www.trekkingetvoyage.com. 

    Source info Sudpresse article de 

    CAMILLE  LEVÊQUE

    Journal en PDF