masure

  • L'ancienne discothèque brasserie La Masure a brûlé cette nuit

    Lien permanent

    DSC_0723.JPG

    Un important incendie s’est déclaré samedi vers 2 heures 30 du matin à Amay, dans un immeuble de la rue Gaston Grégoire.

    C’est immeuble, a abrité l’ancienne discothèque La Masure devenue le Goldeneye, autrefois bien connue dans la région.

    Les pompiers hutois et des renforts des pompiers de Liège sont intervenus durant plus de quatre heures sur les lieux. Les dégâts sont conséquents, mais personne n’a été blessé. Le logement était inoccupé au moment du sinistre dont l’origine est a priori accidentelle.

    Photo Blog de Nandrin info Belga et Sudinfo CC 

     

    Benoît Fouarge et Émilie Naharro ont perdu leur bien le plus précieux durant la nuit de vendredi à samedi: leur nouvelle brasserierestaurant, le Mary’s bar située place Sainte-Ode à Amay. Un feu pour le moins violent s’est déclaré à l’étage du bâtiment à 2h40 et l’a complètement ravagé. «Je suis perdue, c’est mon projet, mon boulot qu’il y avait là-dedans. Avant j’étais aide-soignante à temps plein et je travaillais comme serveuse dans un bar les week-ends.

    C’était mon rêve d’ouvrir cette brasserie. On a pris du temps pour le mettre en place et à peine réalisé… tout est parti en fumée» , exprime Émilie Naharro. La brasserie allait fêter son premier mois d’ouverture ce dimanche 4 décembre. «C’était une ancienne discothèque, le Goldeneye, un endroit très connu et populaire. On a eu du mal à contenir le feu, c’était vraiment conséquent. C’est pourquoi les pompiers de Liège sont venus en renfort» , détaille un pompier de la zone Hemeco.

    Fort heureusement, les lieux étaient inoccupés, il n’y a donc eu aucune victime. C’est le bourgmestre, Jean-Michel Javaux, qui a prévenu les propriétaires. «Une Saint-Nicolas était organisée ce samedi et les Amaytoises s’organisaient juste en face histoire aussi de mettre à l’honneur ce nouveau commerce qui était partenaire de l’événement. Ça l’aurait bien mis en valeur» , ajoute le maïeur avec tristesse.

    Vu l’ampleur du feu, les pompiers ont dû faire un trou dans la toiture de l’immeuble mitoyen, pour l’empêcher de se propager. Le locataire habitant l’appartement sera relogé, le temps que les réparations se fassent. L’enquête est toujours en cours mais le parquet n’enverra pas d’expert. «Selon les éléments en notre possession, il n’y a rien de suspect, la cause semble être accidentelle.»

    Article de CYNTHIA CHAROT