manif

  • Nandrinois manif anti-nucléaire de ce dimanche 15 mars 2015 à Tihange (HUY )

    Lien permanent

    11563933-vector-nuclear-power-plant-silhouette (1).jpgCe dimanche, dès 14 heures, 3 à 4.000 manifestants réunis par le collectif « Stop Tihange » arpenteront les rues de Huy.

    Comme l’a précisé Léo Tubbax, porte-parole du collectif dans cette manif a été programmée avant les nouvelles révélations relatives aux fissures.

    La date choisie commémore la catastrophe de Fukushima.

    N’empêche, l’actualité récente liée au nucléaire, mais aussi le contexte global tendu depuis les attentats de Paris, font de la manifestation un événement particulier.

     

    Voir l'article complet Sudinfo 

     

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif

  • 400 personnes à la manif du Nandrinois Eric Cop

    Lien permanent

    liège eric cop.JPG

    « Pas touche à nos prépensions ! », ont-elles lancé au MR

    À l’initiative du conseiller nandrinois Eric Cop, 400 personnes se sont rassemblées à Liège ce jeudi matin. 
    Elles ont crié leur indignation face à une mesure du gouvernement qui oblige les prépensionnés de moins de 60 ans à rechercher activement du travail.
     
    Eric Cop est satisfait.
    L’appel du Nandrinois, lancé sur Facebook, a été largement entendu. 
    «Je ne m’attendais pas à autant de monde,il y en avait même plus que prévu sur Facebook », s’exclame l’ancien syndicaliste CSC chez ArcelorMittal.
    Parmi les 400 personnes rassemblées devant les bureaux du MR à Liège ce jeudi matin, beaucoup d’anciens de la sidérurgie,aujourd’hui à la prépension, choqués d’apprendre que s’ils n’ont pas atteint 60 ans, ils deviennent des chômeurs actifs, c’est-à-dire qu’ils doivent pouvoir prouver leurs recherches d’emploi.
     «J’ai l’impression d’avoir trahi mes collègues car à l’époque, je leur avais conseillé de prendre leur prépension.
    Changer un accord en cours de route, c’est vraiment scandaleux », nous avait confié le Nandrinois.
    Sa manifestation a reçu le soutien officiel de la CSC.
     Le permanent CSC Metea Jordan Atanasov était présent au rassemblement, comme annoncé.
     «Mon but était de faire prendre conscience du problème aux syndicats.
     Je suis content que la CSC prenne le dossier en main. J’espère que la FGTB va embrayer.»
    Aucun incident à déplorer. 
    «Tous ont respecté l’appel au calme et au respect. 
    Rien n’a été jeté sur la façade du MR. » 
    Seuls quelques slogans convaincus et des pétards ont été lancés. 
    À l’issue du cortège, une délégation a été reçue par le parti libéral. 
    «Fabian Culot a pris note de nos remarques et va informer le ministre des pensions Daniel Bacquelaine.
     J’ai aussi pris rendez-vous avec le cdH et le PS. 
    Si nous ne sommes pas entendus, je n’écarte pas de nouvelles actions. » 
     
    Article de A.G. pour La Meuse