libérer un bébé

  • Ils cassent une vitre pour libérer un bébé

    Lien permanent

    23nov.JPGLaurent Defrenne rit encore de son aventure sur venue ce jeudi22 novembre.Alorsqu’il travaillait dans son agence bancaire de Nandrin, près de Liège, une femme paniquée à fait irruption devant son guichet. 
    “Une femme  est entrée dans la banque pour savoir si c’était possible de téléphoner à son mari parce qu’elle avait oublié ses clés dans sa Mercedes ”, raconte-t-il.
    Problème:sur le siège avant, son enfant en pleurs  était enfermé à clé dans l’habitacle.
    “Onest sorti de l’agence pour chercher une solution.
     Elle voulait absolument casser la vitre,mais c’était dangereux pour l’enfant qui se trouvait dans un maxi cosi à l’avant. Donc, pour éviter qu’elle ne fasse une bêtise,ledirecteur de l’agence et moi avons décidé de casser la vitre arrière du véhicule.
    Ensuite, les deux “cambrioleurs amateurs” ont eu recours à des méthodes dignes d’un car-jacking.
    Un manche de parapluie a permis d’ouvrir l’une des portières.
    “La dame a pu récupérer son enfant en pleurs... et surtout ses clés! ”, sourit Laurent.
    Et de conclure: “On en a ri après naturellement. 
    C’est toujours un truc qui sort un peu de l’ordinaire.
    Je n’avais encore jamais cassé de vitre de voiture. 
    À croire qu’on a des talents de bandits! ”article de A CW dans la Meuse du 23 novembre