les jeunes agriculteurs de nandrin inquiets

  • les jeunes agriculteurs de Nandrin inquiets pour la survie de leur métier

    Lien permanent
    924509155_ID7939055_nandrinagriculture_181221_H3ZHEW_0.JPGLa fédération des jeunes agriculteurs (F.J.A.) a dénoncé, ce lundi à Nandrin, le manque de renouvellement au sein de la profession. Ainsi, moins de 5% des agriculteurs wallons ont moins de 35 ans. Lorsque dix agriculteurs partent à la pension, seules deux exploitations sur dix sont reprises. “Ceci implique un phénomène de diminution du nombre des exploitations”, explique Grégory Etienne, le secrétaire général de la F.J.A. Inquiétant.
    La F.J.A. avance plusieurs causes à ce manque de renouvellement du monde agricole.
    Au premier rang, elle pointe les choix de la politique agricole commune (P.A.C.), dont les conséquences sont que les agriculteurs ont des revenus relativement bas et que les exploitations agricoles deviennent de plus en plus grandes.

    La F.J.A. considère aussi que les capitaux à engager pour des personnes voulant reprendre une exploitation sont de plus en plus lourds alors que les prix de vente des denrées agricoles sont fluctuants.

    Les jeunes agriculteurs wallons regrettent aussi une image négative du métier. “ La revalorisation de cette image passera indéniablement par une amélioration des revenus du travail ”, explique Grégory Etienne.

    La F.J.A. réclame une meilleure information sur les transactions et les cessions foncières, un soutien des prix et une revalorisation de la profession.

    asm_gifs_pwoutrspdeub103.27.gif