les grands-parents

  • Les grands-parents peuvent garder leurs petits-enfants

    Lien permanent

    Les grands-parents ne faisant pas partie d’un groupe à risque peuvent à nouveau garder leurs petits-enfants, s’ils sont inclus dans la bulle sociale choisie, c’est l’annonce de Wouter Beke, ministre flamand de la Famille, ce dimanche. « Une bonne nouvelle pour de nombreuses familles et un soutien supplémentaire pour celles-ci », a-t-il affirmé sur Twitter.


    La règle sera aussi d’application en Wallonie, comme nous le confirme la porte-parole de Christie Morreale, ministre wallonne de la Santé (PS) : « Il s’agit d’une application des règles édictées par le CNS. En ce sens, nous les suivons également : chacun peut revoir sa famille (4 personnes maximum) pour autant qu’il soit prudent, surtout en ce qui concerne les personnes âgées ».


    Les grands-parents en question ne peuvent pas avoir plus de 65 ans et ils ne doivent pas présenter de soucis de santé. Ils doivent également faire partie de la bulle sociale élargie avec laquelle on peut désormais entrer en contact, c’est-à-dire les quatre personnes extérieures au foyer.


    Le centre de crise a toutefois nuancé : « Si la mesure de distanciation physique d’un mètre et demi devient de plus en plus difficile à tenir l’objectif n’est pas que les enfants restent dormir chez leurs grands-parents ».
    Les grands-parents ne peuvent pas non plus être membre du personnel soignant, a précisé Erika Vlieghe, la présidente de groupe d’experts en charge du déconfinement (GEES).


    Le porte-parole du centre de crise, Yves Stevens, a encore ajouté que les petits-enfants n’étaient pas censés passer la nuit chez leurs grands-parents.


    Article et rédaction par P.G.

    Source