le budget total des communes wallonnes raboté

  • Le budget total des communes wallonnes raboté !!! à Nandrin -0,3

    Lien permanent

    -03.JPG

    Bourgmestres wallons en colère. Et ce n’est pas peu dire. Depuis qu’ils ont reçu un courrier du SPF Finances quant aux estimations de leurs recettes liées à l’impôt des personnes physiques (IPP).

    C’est une véritable douche froide qui s’est abattue, et pour cause, puisque ce sont plus de 200 millions d’euros en moins que prévus que les communes du sud du pays inscriront dans leur budget.

    Dans ce dossier, les problèmes sont multiples. Il y a tout d’abord le timing. Généralement, pour début octobre, le SPF Finances renvoie aux communes les dernières estimations de leurs recettes IPP, histoire que les autorités puissent les prendre en compte pour une dernière modification budgétaire avant l’élaboration des comptes.

    Avec un mois de retard, cela rend toute modification impossible au regard du respect des procédures diverses et des examens par la tutelle. Ensuite, il y a les chiffres. Ils sont mauvais, très mauvais, même. Pour faire simple : aucune commune wallonne n’est épargnée. Aucune. Toutes les estimations sont revues à la baisse. De 21 % en moyenne. Chiffre qui peut même grimper, dans certains cas, à 35 %.

    Au total, ce sont 200 millions d’euros de moins que les estimations initiales.

    Cela pose également un problème plus global. Les communes doivent assumer de plus en plus de charges, sans le financement qui va avec.

    Mentionnons ainsi les zones de police, les zones de secours (pompiers), les exclus du chômage qui retombent sur les CPAS, etc. Disons-le tout de go : nombreux sont les bourgmestres contactés qui ne savent trop vers quoi se tourner.

    Et d’évoquer des impacts potentiels pour les localités : hausse de la fiscalité communale, diminution des services au public, craintes sur l’emploi, réduction des investissements.

    Découvrez notre dossier spécial avec le manque à gagner pour toutes les communes wallonnes.