le «cervinia»

  • Il quitte son resto à Liège pour en ouvrir un à Nandrin

    Lien permanent

    AL iège, en l’espace de 27 ans, le restaurant «Il Caffettino» est devenu une institution. Installé dans la galerie Cathédrale, il est connu de tous les Liégeois.

    Ce mardi, il va changer de tête: son fondateur, Sandro Giusto, va ouvrir un nouveau restaurant , le «Cervinia», à Nandrin, avec sa compagne Aurore.

    Mais «Il Caffettino» poursuit son existence galerie Cathédrale avec, aux commandes dès mardi, Georges Delcour.

     

    La galerie Cathédrale, qui fait la jonction entre la place Cathédrale et la rue Charles-Magnette, est bien connue des Liégeois pour deux restaurants qui sont devenus de vraies institutions.

    Au premier étage, il y a l’inamovible Shanghaï.

    Et, au rez-de-chaussée, depuis le 3 mai 1990, on trouve un restaurant italien baptisé «Il Caffettino». C

    e lundi, le fondateur du Caffettino, Sandro Giusto, va effectuer sa dernière journée en cuisine. Sa compagne, Aurore Santkin, fera de même en salle.

    D’ici un bon mois, en décembre, Sandro et Aurore vont, en effet, ouvrir un nouveau restaurant à Nandrin, sur la route du Condroz, près du restaurant Jacob’s.

    Un nouveau défi que Sandro relève à l’âge de 51 ans. Pourquoi ?

    « Parce qu’au centre-ville, je trouve qu’il y a de l’insécurité et, pour les clients, le parking est vraiment trop cher.

    A Nandrin, avec le «Cervinia», nous disposerons d’une salle de 54 places, de parking, et d’une grande terrasse de 30 couverts .»

    Le bâtiment où s’installera le «Cervinia» est en cours d’aménagement, avec un mélange de bois et de moellons qui lui donneront un aspect pouvant évoquer un chalet de montagne, et donc le nom de Cervinia, qui est celui d’une station italienne de sports
    d’hiver.

    « Là-bas, je serai toujours aux fourneaux, et Aurore en salle.

    Nous conserverons la même cuisine italienne, mais nous pourrons y ajouter des plats plus élaborés, comme la côte à l’os, le foie de veau, l’osso buco, le carréd’agneau... »
    AGRANDISSEMENT

    Sandro Giusto, qui est diplômé de l’école d’hôtellerie de Liège, poursuit donc sa carrière dans ce secteur.

    Un secteur où il a bien progressé: les plus anciens se rappellent bien que, lors de l’ouverture, «Il Caffettino» n’occupait qu’un petit espace au rez-de-chaussée de la galerie Cathédrale.

    Puis, au bout de dix ans, il s’est agrandi, pour accueillir une cinquantaine de couverts. Que les clients habitués du Caffettino se rassurent: même si le fondateur s’en va, le restaurant ne connaîtra pas un jour de fermeture.

    Sandro Giusto a, en effet, trouvé un repreneur en la personne du Liégeois Georges Delcour.

    Celuici, à l’âge de 63 ans, a un parcours atypique derrière lui, avec des études en philologie romane et en journalisme à l’ULg, assorties d’études... à l’école d’hôtellerie.

    « J’ai toujours aimé la cuisine », explique-t-il.

    D’ailleurs, outre une longue carrière d’enseignant à Liège, il a aussi géré des restaurants.

    Cette fois, il s’installe donc dans le centre de Liège pour poursuivre l’existence d’«Il Caffettino».

    « Dans la continuité , préciset-il.

    Je ne vais pas révolutionner les choses, puisque le restaurant est bien connu et fonctionne bien.. .»

    Sandro Giusto et sa compagne, Aurore Santkin, quant à eux, ont décidé d’ouvrir leur nouveau restaurant sept jours sur sept, avec de la restaurtation non-stop de 11h à 22h.

    Un fameux challenge, qu’ils vont relever avec une équipe de cinq personnes...

    Article de CHARLES LEDENT source Sudinfo