lanterne rouge après un 0 sur 9

  • Lanterne rouge après un 0 sur 9, Templiers-Nandrin se cherche un nouveau coach

    Lien permanent

    foot.JPGSuite à un très mauvais départ en championnat et à de grosses difficultés à gérer le groupe, Ives Dietens, le T1 de Templiers-Nandrin, a décidé de démissionner ce lundi soir.
     Le président, Éric Hossay, et le comité désigneront son successeur dans les prochaines heures dans l’espoir que l’équipe subisse un électrochoc


    Alors que la troisième journée de championnat s’achève à peine, la valse des entraîneurs a déjà débuté en P2A.
     Et le premier à en faire les frais n’est autre qu’Ives Dietens, le mentor de Templiers-Nandrin qui occupe la lanterne rouge du classement avec un zéro pointé. 
    «J’ai décidé de me retirer pour le bien du club. 
    J’ai toujours dit que j’étais là pour assurer un intérim et je pense qu’il est temps que quelqu’un d’autre me succède », assure Ives Dietens, qui précise : «Je visais un 6 sur 6 à la maison avec la venue de Xhoris et Geer avant le déplacement à Vyle-Tharoul.
     Or, on est loin du compte puisque nous n’avons pas engrangé la moindre unité. De plus, j’avais du mal à trouver une cohésion au sein du groupe.
     J’ai dès lors demandé au comité, dont je fais partie, de se réunir afin de leur proposer ma démission.
     Ce que la majorité des membres ont accepté.»
    L’entraîneur condruzien a donc préféré se retirer pour le bien du club.
     «Le projet de jouer avec des jeunes est extraordinaire mais mon message ne passait pas.
     Je regrette que ça n’ait pas marché mais il valait mieux que je m’en aille au plus vite afin de créer un électrochoc et qu’un autre coach commence son boulot au plus vite. De mon côté, je reste membre du comité et à la disposition du club pour d’autres tâches.»
    « RIEN À LUI REPROCHER »
    Si la décision n’a pas été facile à prendre, le nouveau président, Éric Hossay, la comprend totalement. «J’avais déjà senti que ça ne passait pas super bien entre une partie du groupe et Ives lors de la préparation.
     Le match de dimanche m’a confirmé cette tendance car j’ai senti notre entraîneur complètement dépité et désespéré par le manque de respect de certains éléments. Au final, ce sont beaucoup de petits détails qui ont poussé notre entraîneur à se retirer.
     Il a été assez intelligent que pour faire un pas de côté pour le bien du club. Pourtant, hormis les résultats négatifs, nous n’avions rien à lui reprocher », confie l’homme fort du club, qui compte bien parler aux joueurs au plus vite.
     «Je vais leur expliquer qu’ils ont des échéances et des objectifs à respecter.
     Templiers-Nandrin disposera bientôt d’infrastructures superbes et les joueurs ont la chance d’évoluer dans un club qui fait confiance à ses jeunes pousses. 
    Je suis conscient qu’on ne jouera pas la tête du classement et qu’on devra batailler ferme pour se sauver mais on doit le faire avec nos qualités.»
    Et pour cela, le président compte bien dénicher un nouveau coach (voir ci-contre) qui possèdera un regard extérieur sur le groupe.
    «Afin que tout le monde reparte de zéro au sein du noyau et que la cohésion se fasse enfin.
     Nous n’aurons de toute façon rien à perdre lors de notre déplacement à Oreye, ce dimanche», termine Éric Hossay. 
    Article de OLIVIER JOIE pour le journal La Meuse H-W du 28 août 2013