la voyante nandrinoise

  • La voyante nandrinoise a vraiment apprécié l’expérience ce week-end au Monastère

    Lien permanent
    freya1.JPGUne voyante qui tire les cartes dans une discothèque, ce n’est pas courant.
    La Nandrinoise Madame Freya a testé cette nouvelle formule ces vendredi et samedi au Monastère à Nandrin. 
    Une expérience un peu stressante pour elle.

    Installée dans l’une des salles du Monastère, dans un endroit un peu plus calme de la discothèque,la voyante Madame Freya tire les cartes pendant deux heures aux filles présentent. 
    « C’est une façon de me faire connaître.
     Elles peuvent me poser une question gratuitement.
    Mais ce n’est pas toujours simple d’arriver à les stopper», explique Brigitte Bennaets, de son vrai nom. 
    Cette idée un peu saugrenue lui est venue par l’entremise de l’une de ses filles. «Elle m’a dit qu’il y avait des soirées spéciales filles au Monastère.
     Et que le gérant invitait différents métiers.
    J’ai voulu tenter l’expérience et j’ai contacté le patron. » C’est un retour aux sources pour la Nandrinoise.«Je sortais là quand j’étais plus jeune.
    Mais je n’aurais jamais pensé que j’y tirerai les cartes un jour », sourit la quadragénaire qui est satisfaite de l’expérience. «Sur les deux jours,j’ai eu plus d’une soixantaine de questions.
     De nombreuses filles voulaient savoir si leur ex allait revenir...
    C’était très sympa et je le referai sans problème. »
    Brigitte Bennaets s’est lancée dans la voyance sous le nom de Freya il y a deux ans. « Mais j’ai ce don depuis que je suis toute petite.
     Je le tiens de mes grand-mères et toutes les filles de la famille l’ont. »
     Elle a pourtant cherché sa voie pendant longtemps. De la vendeuse de vêtements à la podologue en passant par la pédicure, elle a essayé différents métiers. « Mais je me suis rendu compte que la voyance était la seule et unique chose pour laquelle je me lève le matin. » Ce n’est qu’après deux ans de travail qu’elle a décidé de révéler sa véritable identité. «J’essayais de rester anonyme. J’avais un peu peur des ragots. »
     Elle a cependant toujours été soutenue par sa famille. « Mon mari a eu un peu de mal au début.
    Ma fille de 15 ans a aussi eu un peu plus de mal.
     Par contre, l’autre m’accompagnait dans les salons et à la radio.
     Maintenant, elles parlent toutes les deux de moi à leurs copines.
    » Brigitte Bennaets tient d’ailleurs a gardé du temps pour sa famille. 
    « Au début, j’étais à mitemps.
    Maintenant, je travaille un peu plus. 
    Mais je veux garder du temps libre pour pouvoir m’occuper de mes filles. » 
    Pour se faire tirer les cartes, il faut compter 10 euros pour une question, 30 euros pour trente minutes et 60 euros pour une heure. 
    Freya consulte aussi par téléphone pour les questions urgentes. 
    Il faut alors compter 1,5 euro par minute avec un maximum de 9 minutes 30. 
    Pour plus d’infos, consultez le site

    freya 2.JPG

    www.voyancefreya.be.
    article de cédric Willems dans le journal La Meuse H-W d'aujourd'hui 25 février 2013

    Lire la suite