l’hélicoptère allume l’éclairage d’un terrain de foot par sms à

  • L’hélicoptère allume l’éclairage d’un terrain de foot par SMS à Nandrin aussi

    Lien permanent

    Helico.JPG

    Le système permet aux secouristes de poser leur hélicoptère en pleine nuit sur un terrain

    Un SMS pour allumer l’éclairage d’un terrain de football : grâce à ce système, le médecin à bord de l’hélicoptère permet au service d’urgence d’intervenir de nuit. Plus de 90 terrains en sont équipés et celui de Donceel a déjà servi une fois

    Des terrains de football dont l’éclairage s’allume grâce à l’envoi d’un SMS pour qu’un hélicoptère médicalisé puisse s’y poser de nuit : plus de 90 terrains sont déjà équipés de ce système en provinces de Liège et du Luxembourg.

    Dans l’arrondissement, les terrains de Anthisnes, Clavier, Comblain-la-Tour, Limont, Ferrières, Hamoir, Hannut et Nandrin sont équipés de ce balisage automatique pour les interventions de nuit du Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne : « C’est une carte SIM insérée dans un boîtier de 30 cm sur 30.

    Ce module, installé dans le système électrique nécessaire à l’éclairage, est programmé pour reconnaître une série de numéros de téléphone.

    Lors d’une intervention urgente de nuit, le pilote de l’hélicoptère ou le médecin qui l’accompagne envoie un SMS au numéro du terrain de football et celui-ci s’allume alors pour une durée renouvelable de cinquante minutes», explique Olivier Pirotte, coordinateur opérationnel du Centre Médical Héliporté (CMH).

    Cette technologie permet donc au CMH de se poser de nuit en toute sécurité pour intervenir avec la même efficacité qu’en journée et ainsi transporter un patient vers l’hôpital le plus adéquat en un temps record.

    Lancé en 2009 en communauté germanophone, le système fonctionne aujourd’hui sur nonante terrains.

    Le CMH a réussi à développer un maillage géographique de terrains accessibles très rapidement de nuit pour des missions d’aide médicale urgente.

    « Les terrains de football restent un choix arbitraire, car ces espaces ré- pondent parfaitement aux normes aéronautiques propres aux vols de nuit qui imposent aux pilotes d’hélicoptère de poser leur appareil sur des terrains adaptés pour un atterrissage sécurisé », évoque Olivier Pirotte.

    Outre les critères de visibilité, l’absence de lignes à haute tension et d’arbres, une superficie de dégagement importante et un éclairage aux normes font partie des facteurs favorables à l’installation du système.

    La région subventionne l’installation du dispositif : « Le Centre Médical Héliporté doit secourir rapidement des personnes dans des endroits difficiles d’accès ou éloignés, pour ensuite les transporter en hélicoptère.

    Le ministère wallon des sports octroie un subside de 2.000 euros pour l’installation du système. La demande ne doit pas forcément émaner d’une commune, puisque n’importe quelle association ou club sportif peut introduire un dossier », précise Pierre Wiliquet, responsable de la cellule sports du ministre René Collin.

    À Donceel, c’est l’organisation des œuvres sociales qui a mené le projet.

    Le système a été utilisé à une reprise au terrain de Limont, soit un investissement qui a sans doute déjà sauvé une vie.

    Source Sudpresse article de  JULIEN MARIQUE

    Photo  CMH - CÉDRIC MEUNIER

    Journal en PDF

    Vendredi 17 Avr. 2015

    Vendredi 17 Avr. 2015