l’ex-policier nandrinois accusé de viol se prostitue

  • L’ex-policier Nandrinois accusé de viol se prostitue

    Lien permanent

    rené.JPGR. Dumonceau aurait abusé de ses patientes

    René Dumonceau, l’ancien policier nandrinois devenu thérapeute énergéticien en France, est accusé d’avoir violé ses patientes par la justice française.
    Pour continuer à exercer son « art », il a opté pour une solution radicale : il a pris le statut de prostitué afin de pouvoir continuer à pratiquer sa technique très particulière, qui passerait par des contacts très intimes avec les dames.
     
    Les femmes qui ont déposé plainte contre René Dumonceau sont outrées. 
    Celui qu’elles considèrent comme leur agresseur est aujourd’hui officiellement un escort boy.
    Il a créé un nouveau site Internet.
    Il y explique que suite à ses ennuis avec la justice, il n’a plus le droit de pratiquer sa technique en tant que thérapeute et qu’il a choisi d’afficher clairement les particularités de sa méthode. Selon lui,
    des contacts sur les parties intimes de ses patientes sont parfois nécessaires. 
    Nous avons contacté Françoise (prénom d’emprunt), une personne qui est en relation avec plusieurs victimes et qui les aide à se rassembler pour se battre contre celui qu’elles considèrent comme un charlatan, un escroc et un prédateur.
    « René Dumonceau est en liberté. Il a fait 40 jours de prison et a été relâché.
     Il est aujourd’hui en liberté surveillée. Et ça ne l’empêche pas de recommencer de plus belle. 
    Prendre le statut d’escort boy, c’est insultant pour ses victimes. C’est un énorme pied de nez à ce qu’elles ont vécu ».
    Du côté des victimes, la colère semble bien présente par rapport à l’attitude de René Dumonceau.
    Il se sert allègrement des réseaux sociaux, de ses sites, de ses blogs pour se défendre contre les accusations qui pèsent sur lui.
     Et il n’hésite pas, au passage, à s’en prendre à celles qui ont déposé plainte. 
    « Il a lui-même décidé de passer par la justice. Il veut nous attaquer pour faux et usages de faux en écriture électronique.
     Il dit que les captures d’écran que nous avons faites de ses sites sont des montages.
    Il a aussi porté plainte contre le gendarme qui s’occupe du dossier ». 
    Pour rappel, René Dumonceau est un ancien policier de Villers-leTemple.
     L’homme était parti s’installer en France et s’était reconverti en thérapeute énergéticien.
     Il prétend avoir développé une technique qu’il appelle « l’acupressure sensitive globale » et qu’il décrit comme suit : « technique intuitive qui travaille tant sur l’ensemble du corps de la consultante que sur les points réflexes se trouvant au niveau de son intimité ». 
    Il se prétend spécialisé dans les problèmes liés à la femme, notamment, au niveau des parties intimes. Le souci, c’est que plusieurs dames qui sont allées le consulter ont déposé plainte. Il aurait pratiqué des attouchements assez poussés mais sans les prévenir de
    ce qu’il allait leur faire. Pour elles,c’est une agression sexuelle et même un abus de confiance.
    « Beaucoup de femmes ont peur de témoigner. Elles étaient malades, en position de faiblesse, prêtes à faire confiance pour arrêter de souffrir.
    Et elles ont reçu ces attouchements.
    Ce n’est pas évident de dire à ses proches en rentrant ce qui s’est passé. 
    Et le fait qu’il se définisse maintenant comme un prostitué n’arrange évidemment rien », conclut Françoise. 
    « Il espère échapper à la justice, mais nous souhaitons vivement qu’il soit jugé et reconnu coupable.
     Il faut prévenir les gens qu’il est dangereux et qu’il arrête de faire du mal à des personnes malades ». 
    Article de NOÉMIE BOUTEFROY pour le Journal La Meuse H-W  du 1 octobre 2013

    Un reportage sur l’affaire  ce mercredi soir dans Indices

    Ce mercredi, un long reportage sera consacré à cette affaire, dans l’émission Indices sur RTL-TVi,avec Georges Huercano. René Dumonceau s’y exprime largement.
    « Il donne sa version des faits et nous expliquons les tenants et les aboutissants de l’affaire. 
    Nous sommes déçus qu’aucune victime n’ait souhaité témoigner lors du reportage. 
    Nous avons rencontré des avocats, des témoins, mais pas de femme qui dit avoir subi des attouchements. Dans ce qu’il dit, M.
    Dumonceau reconnaît tout de même des rapports sexuels avec des patientes », nous a expliqué le journaliste Georges Huercano.
    Les victimes qui ont déposé plainte sont méfiantes vis-à-vis du reportage, comme l’explique Françoise. « C’est lui qui a envoyé la journaliste vers nous. 
    Je ne sais pas vraiment ce qu’ils vont faire, mais j’espère que ce n’est pas uniquement un sujet à décharge pour Dumonceau ».
    Vous pourrez vous faire votre propre idée en regardant l’émission Indices ce mercredi soir à 19h45 sur RTL-TVi. 
    Article de N.B.
     
    rené2.JPG« De thérapeute à... thérapute » 

    Pour continuer son activité, René Dumonceau a décidé de prendre le statut d’escort boy.
     Et c’est dans une lettre postée sur un de ses blogs qu’il explique cette décision. Il l’a intitulée : « De thérapeute à thérapute ». 
    Il s’y épanche longuement sur ses ennuis avec la justice. «Lorsqu’on s’inscrit ouvertement dans une démarche de thérapeute alternatif, travailler dans le corps d’un
    être humain constitue, aux yeux de la loi, de l’exercice illégal de la médecine». 
    Il y explique donc qu’il continuera à exploiter sa technique si particulière avec un statut de prostitué. «Dorénavant, le mot d’ordre de l’ensemble de mes activités sera l’AMOUR et rien que
    l’AMOUR», écrit-il encore. 
    Il a donc créé un nouveau site, intitulé « Reveillezvotreféminité.com »,
    où il se décrit comme un thérapeuteescort boy. Il y précise même qu’à l’avenir, il n’acceptera plus que les dames âgées de plus de 50 ans en consultation privée.
     Les plus jeunes n’auront droit qu’à des séances par téléphone ou par webcam. l
     
    Article de N.B.