l'euro

  • Nandrinois L’Euro et la Belgique sous le soleil en juin

    Lien permanent

    météo.JPG

    De nombreux supporters de football se posent deux questions : la Belgique ira-elle loin à l’Euro 2016 et fera-t-il bon au mois de juin et de juillet ?

    Si nous n’avons pas la réponse à la première, on a une tendance pour la seconde !

    Soyez rassurés, le thermomètre reprendra vite des couleurs avec le retour des vingt degrés annoncés pour le lundi 23 mai.

    Nous avons demandé à Philippe Mievis de MeteoBelgique de nous dire à quoi s’attendre pour les mois de juin et de juillet.

    Il ne s’agit pas de prévisions sûres à 100 % mais bien de tendances saisonnières. « La tendance orageuse devrait se confirmer, surtout pour la fin mai et le mois de juin », prévient-il.

    « Quant à l’été qui nous attend, les premières tendances l’annoncent comme assez proche des normales, à la fois pour l’insolation, les températures et pour les précipitations ». Commençons par la seconde décade du mois de mai qui sera donc plus douce que la première avec des périodes ensoleillées plus fréquentes.

    « Ce serait même un temps agréablement printanier qui devrait influencer notre pays durant quelques jours ».

    PAS DE CHALEUR EN JUILLET

    Ensuite, la dernière décade devrait à nouveau être soumise à un temps variable. « Les précipitations ne seront pas toujours au rendez-vous mais une nébulosité assez abondante devrait nous empêcher de profiter des températures qui seront légèrement excédentaires ». Attention au risque d’orages qui pourraient se montrer modérés à forts.

     Juin.

    Ce mois, le premier de l’été météorologique, devrait être un peu plus sec et plus chaud que la normale. « Mais avec une instabilité récurrente.

    Le mois sera souvent sous dominance anticyclonique mais cet anticyclone ne sera pas toujours idéalement placé pour nous installer dans des masses d’air sèches et chaudes ». Le temps sera donc assez variable. « Mais de belles journées seront au programme ».

    Juillet.

    Le premier mois des vacances scolaires s’annonce, poursuit Philippe Mievis, proche des normales pour tous les paramètres : « C’est-à-dire au niveau des températures, des précipitations et de l’insolation. Si l’on excepte l’un ou l’autre épisode orageux, il ne devrait pas y avoir de phénomènes extrêmes ». Donc, pas de vague de chaleur intense.

    Source  PIERRE NIZE  Sudpresse Sudinfo page 19 samedi 14 mai 2016 http://journal.sudinfo.be/