jean-claude nanni

  • Ce dramatique accident est survenu il y a près de trois ans et demi à Nandrin N 63

    Lien permanent

    accident n63.JPG

    «Ma vie est foutue depuis qu’il est parti»

    Jean-Claude Nanni, le chauffard qui a tué Raphaël Tomballe en 2014 risque 5 mois de prison.

    Cinq mois de prison et 12 mois de déchéance du permis de conduire. Voici ce que risque Jean-Claude Nanni, un Liégeois de 26 ans. Ce chauffard, sous licence au moment des faits, a le 27 avril 2014, fauché Raphaël Tomballe alors que ce dernier changeait une roue de voiture sur la route du Condroz à Nandrin, peu après le Monastère. Le prévenu était entendu ce mardi matin par le juge du tribunal de police de Huy afin qu’il s’explique des faits. La maman de la victime, n’accepte pas les excuses de Nanni.

    Ce dramatique accident est survenu il y a près de trois ans et demi et pourtant, la douleur de la famille Tomballe était toujours très vive ce mardi matin lors de l’audience du tribunal de police de Huy.

    Ce dossier passait une nouvelle fois entre les mains de la juge afin de permettre à cette dernière d’entendre Jean-Claude Nanni, le chauffard qui avait fauché Raphaël Tomballe le 27 avril 2014. Il était aux alentours de 5h45 ce jour-là lorsque Raphaël, un Liégeois de 27 ans au moment des faits, sort de la discothèque le Monastère située route du Condroz à Nandrin.

    Alors qu’une amie le reconduit chez lui avec sa Ford Ka, un pneu de la voiture crève et Raphaël se dévoue pour changer le pneu. Au même moment, Jean-Claude Nanni, un Liégeois de 26 ans, percute la Ford Ka et emporte Raphaël dans l’accident. Il sera projeté 21 mètres plus loin et perdra la vie. Nanni prendra la fuite et causera ensuite un second accident au niveau du rond-point de la RN63.

    « Aujourd’hui je n’attends qu’une chose, rejoindre Raphaël (…) ma vie est foutue depuis qu’il est parti », a exprimé Fatima Nifa, la maman de Raphaël Tomballe, venue affronter le regard de Jean-Claude Nanni.

    « Aujourd’hui, je demande à la justice de rendre un verdict équitable. Il faut arrêter de trouver sans cesse des circonstances à tous ces chauffards car nous, victimes, resterons condamnées à vie !» Cette déclaration de la maman de la victime faite en fin d’audience avait pour but de pointer du doigt la peine que risque Jean-Claude Nanni.

    «5 mois de prison et 12 mois de déchéance de permis, c’est incompréhensible, je ressens une injustice », nous a-t-elle confié. « C’est peu », a ajouté la juge après le réquisitoire du substitut du procureur du Roi. Une sanction suffisante pour les deux conseils du prévenu qui ont demandé de voir la peine assortie d’un sursis pour ce qui excède la détention préventive.

    « Il était sous licence et n’aurait pas dû prendre la route, certes mais il n’a surtout pas mesuré sa fatigue », a expliqué l’un des deux conseils qui a pointé l’imprudence de Raphaël et le manque de visibilité de la Ford Ka. « D’autres usagers ont dû se déporter pour éviter l’impact .»

    Le prévenu a exprimé des regrets mais maintient n’avoir rien vu. « Je pensai avoir pris une bordure, j’avais bu quelques verres… » Le sort de JeanClaude Nanni sera fixé le 21 mars. En attendant il continue à sillonner les routes, cette fois muni d’un permis de conduire.

    Article de C.L Source Sudinfo 

    La partie civile réclame plusieurs milliers d’euros

    Simon Tomballe, le grandpère, Didier Tomballe, le père, Laurent Tomballe, l’oncle et Mélanie la cousine, se sont constitués partie civile dans ce dossier. Ils espèrent que la justice hutoise mesurera l’ampleur du mal qui ronge aujourd’hui la famille. Seul Simon, accompagné de Fatima Nifa, la maman ont eu le courage de venir se présenter sur le banc de la partie civile.

    « L’on réclame 5000 euros pour le préjudicié Didier Tomballe. La somme de 1250 euros est réclamée comme dommage moral pour Laurent, il en va de même pour la cousine Mélanie. Simon Tomballe réclame quant à lui 2500 euros de dommages et intérêts », a précisé l’avocat des parties civiles, Me Defraigne.

    Même si, pour beaucoup, l’argent ne fera pas revenir Raphaël, il s’agit ici surtout de la part de la famille de marquer le coup.

    « Nous serons toujours en deuil. La justice est mal faite, je m’attendais à ce que Nanni s’en sorte et ne risque que 5 mois. Mais nous voulons que cette justice change en matière de sanctions concernant les infractions routières », nous a confié Brandon Nifa, le demi-frère de Raphaël Tomballe.

    En plus de la famille, de nombreux proches et amis ont tenu à montrer leur soutien. Certains, tout comme le grandpère, sont venus vêtus du t-shirt créé en hommage à Raphaël sur lequel l’on pouvait lire « Rafa se souviendra toujours de vous ».

    Article de C.L. source Sudinfo