jacob"s nandrin

  • Le Jacob’s de Nandrin ouvre une brasserie à l’Héliport

    Lien permanent

    Jacobs.JPGForts de leur succès nandrinois, Maxime Guldentops et Grégory Franchi ont décidé d’ouvrir un nouvel établissement, à Liège cette fois, qui n’est autre que l’Héliport.

    L’ancien exploitant, Frédéric Salpetier (une étoile au guide Michelin), a en effet décidé de ne pas retourner en bord de Meuse et de rester au château de Colonster, où il s’était installé le temps des travaux.

    « On loue l’Héliport car, à nos yeux, c’est un des plus beaux endroits de Liège, le long de l’eau.

    Les quais viennent d’être refaits, il y a des nouveaux passages pour piétons, la limitation de vitesse a diminué.

    C’est accessible à pied, à vélo, en voiture (il y a un parking privatif) dans un cadre magnifique.

    On ne trouve pas pareille terrasse ailleurs. En plus, tout l’immeuble est refait, il ne reste qu’à l’aménager », s’enthousiasme Max Guldentops.

    En plus des 80 places intérieures, la terrasse en compte 60 supplémentaires.

    Pas question ici d’un steak-house comme au Jacob’s de la route du Condroz, mais d’une brasserie.

    « La gastronomie, ce n’est pas notre travail.

    On voulait quelque chose de simple, ouvert à tout le monde, pour tous les budgets et tous les âges. L’idée est que les gens puissent venir plusieurs fois par semaine.

    C’est de la brasserie, mais de la brasserie haut de gamme tout de même, avec des produits de qualité », souligne le jeune homme.

    La brasserie disposera en outre d’un barman, ex-champion de Belgique, qui concoctera des cocktails à base d’alcool bien sûr mais aussi d’eau et de café.

    Sept emplois seront créés.

    L’ouverture est prévue en septembre prochain.

    Quant au Jacob’s de Nandrin, son existence n’est pas menacée par l’ouverture d’un nouveau restaurant.

    «Il marche très bien, on le garde. »

    Depuis un mois et demi, il est possible d’y réserver sa table via une application gratuite à télécharger sur l’AppStore.

    Source Sudinfo

    article de ANNICK GOVAERS

     

    Journal en PDF

    Mardi 28 Avr. 2015

    Mardi 28 Avr. 2015