enseignants

  • De nombreuses écoles vont rouvrir leurs portes d’ici quelques jours , la rentrée scolaire est trop risquée ?

    Lien permanent

    Sylvia Gibilaro est maman deux enfants, Alessandro (en 2ème secondaire) et Maëva (en 6ème primaire). Il y a quelques jours, elle a décidé qu’ils ne retourneraient pas à l’école avant le mois de septembre. L’annonce de la rentrée pour certaines classes le 18 mai prochain est une décision prématurée selon la Saint-Georgienne.
    De nombreuses écoles vont rouvrir leurs portes d’ici quelques jours. Un retour progressif en classe dans des conditions restrictives afin de limiter les risques de propagation du coronavirus.
    Certains parents restent inquiets et ne veulent pas renvoyer leurs enfants à l’école. Parmi ces parents, on retrouve Sylvia Gibilaro, maman de deux enfants, scolarisés à l’école communale de Verlaine et à l’Agri de Saint-Georges.
    Pour cette maman, le retour à l’école est bien trop prématuré. « Mes deux enfants sont concernés. Mon fils est en deuxième secondaire et ma fille en 6ème primaire. Il me semble qu’il y a trop de risques. Mes enfants ne reprendront pas le chemin de l’école avant le mois de septembre », indique Sylvia, originaire de Saint-Georges.

    Les devoirs à la maison
    Pour Sylvia, les mesures de distanciation sociales ne pourront pas être respectées par ses enfants. « Ma fille est très tactile et câline avec ses copines. Ce n’est pas possible pour elle de prendre ses distances », ajoute Sylvia.
    Suite à cette décision, les deux établissements scolaires ont bien réagi. « Les directrices ont dit qu’elles comprenaient très bien mon choix. Quand j’ai expliqué que remettre ses enfants à l’école n’était pas une obligation, les écoles m’ont donné raison. Je préfère prendre toutes les précautions nécessaires », continue la Saint-Georgienne.
    Une décision parentale qui n’a pas, dans un premier temps été facile à accepter pour ses enfants.
    « Mes enfants sont confinés depuis 10 semaines. Quand j’ai expliqué mon point de vue, ils étaient un peu tristes de ne pas pouvoir revoir leurs amis. Mais ils ont compris que même s’ils retournaient à l’école, ils ne pourraient pas serrer leurs amis dans les bras, que tout allait changer et ils ont mieux réagi ».
    Jusqu’en septembre, cette maman continuera à travailler avec ses enfants à domicile. « Nous continuerons à envoyer les devoirs par mail. J’ai pris contact avec d’autres parents qui sont du même avis que moi. Il y a beaucoup d’élèves qui vont manquer à l’appel le 18 mai prochain ».
    Les deux enfants, Maëva et Alessandro devront patienter encore quelques mois avant de reprendre le chemin de l’école.


    Article et rédaction par Amélie Dubois

    Source

    Lire la suite