b +

  • Rififi politique autour de la centrale nucléaire à Nandrin

    Lien permanent

    « Cette convention, depuis 1996, rétribue les communes concernées en fonction d’une série de critères et cet argent doit être justifié par des dépenses dans la culture et le sport », introduit Michel Lemmens.

    La nouvelle convention, valable pour trois ans, a été négociée entre la direction d’Electrabel et quatre bourgmestres mandatés (Javaux, Jonet, Dejon et Lacroix).

    Pour la commune de Nandrin, cela représente 32.284 euros à multiplier par trois années, soit un peu plus qu’avant (31.800 euros).

    « Un problème éthique »

    Pour le groupe d’opposition Vivre Nandrin, les termes utilisés dans la convention (« maintenir et pérenniser l’exploitation sur le site de Tihange ») posent problème.

    Les membres VN s’opposent fermement au « bunker » d’entreposage des combustibles proposé par Electrabel et voient une incompatibilité éthique entre accepter l’argent et s’opposer à ce projet.

    Le bourgmestre a rétorqué que les 96.000 euros étaient nécessaires au budget de Nandrin, les supprimer signifierait couper dans certains investissements.

    Pour Michel Lemmens, ces propos sont populistes.

    « Christophe Collignon et Jean-Michel Javaux n’ont pas le même discours que vous... Pactiser avec le Diable a un prix. »

     

    PAR A.G

    Source 

    Construction d’un ensemble de 3 bâtiments sur le site de la Centrale nucléaire de Tihange , AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE du 12/06/2019 au 12/07/2019 clic ici  :

  • Clash au conseil communal de Nandrin entre deux élus d’opposition Christophe Ovidio (Vivre Nandrin) et Eric Cop (TE)

    Lien permanent

    Le conseiller communal Christophe Ovidio (Vivre Nandrin) s’est fendu d’une déclaration pas piquée des vers, destinée à un autre élu d’opposition, Eric Cop (Tous Ensemble).

    Novice en politique, l’édile a reproché à son homologue de choisir son apparentement politique en fonction de ses propres intérêts, dans l’unique but d’être désigné au sein de l’IDEN.

    « J’ai l’impression que vous vous apparentez MR juste pour être administrateur de l‘IDEN. Votre concurrent, Marc Evrard (Pour Nandrin citoyenne) est libéral depuis 32 ans, c’est donc logique pour lui, mais vous, vous avez fait campagne comme un candidat apolitique !

    En outre, pendant la campagne régionale, fédérale et européenne il y a trois semaines, vous avez affiché le cdH partout chez vous… Alors, qu’êtes-vous, MR, cdH, apolitique ?! », a-t-il demandé.

    Selon lui, le positionnement d’Eric Cop est téléguidé par le fait que le MR et le cdH ne peuvent avoir chacun qu’un seul représentant à l’IDEN ; le cdH ayant déjà la candidature d’Isabelle Lejeune (de la majorité) B+, le conseiller TE avait tout intérêt à être MR pour concurrencer Marc Evrard et rallier les votes des proches du bourgmestre. Ce qui a effectivement été le cas.

    Il a été élu, par bulletins secrets, par 9 voix contre 5 pour Marc Evrard, et 2 votes blancs.

    « Je ne considère pas que changer ses appartenances politiques en fonction des postes à pourvoir soit éthique.

    Si vous êtes MR, moi je vous propose d’envoyer un courrier à tous les Nandrinois pour dire que vous leur avez menti pendant toute la campagne », a-t-il encore taclé avant de reprocher la position de la majorité, « qui vote systématiquement en faveur de Tous Ensemble. »

    « Quel est le deal ? La majorité vous donne ses voix et en échange vous êtes une opposition moribonde pendant 6 ans ?

    Je vous donne mes voix et en échange vous dites oui à presque tous les points, sans remous et surtout en n’étant pas trop constructif ? Depuis le début, beaucoup ont l’impression d’avoir une majorité à 11 plutôt que 9… Ce genre de petit marché entre amis, c’est personnellement tout ce qui m’écœure en politique », a-t-il conclu.

    « L’opportuniste »

    Des propos ponctués en musique par Marc Evrard qui a sorti le baffle reçu pour sa fête des pères, et de passer la chanson « L’opportuniste » de Jacques Dutronc clic ici ...

    Eric Cop n’a pas réagi outre mesure, assurant néanmoins que c’était sa femme qui était cdH, pas lui. Nous avons tenté de le joindre ce mercredi, sans succès.

    « c’est Le jeu »

    Le bourgmestre (PS), Michel Lemmens, a quant à lui relevé la naïveté (`) de Christophe Ovidio.

    « Ce n’est pas amusant mais c’est le jeu. Il y a des règles et il faut les connaître.

    Il est vrai que Tous Ensemble est un groupe avec qui nous avons envie de travailler, notre philosophie de travail est proche.

    Ce n’est pas le cas des autres groupes, ni Marc Evrard pour une raison évidente, je n’ai pas envie de m’appesantir sur les rancœurs et malhonnêtetés du passé, ni le groupe de Daniel Pollain qui n’a toujours pas digéré sa défaite aux élections et dont la campagne a laissé des traces», a-t-il commenté.

     

    Article par ANNICK GOVAERS

     
    la naïveté (`)

    La réplique du conseiller communal Christophe Ovidio (Vivre Nandrin) en ce qui concerne la naïveté : il a  répondu au Bourgmestre:

    "Pour moi, la naïveté c’est de dire et de croire que parce que la politique est ainsi depuis 30 ans on ne peut pas la changer. »

     

     

    Lire la suite