Sondage

  • Une Belge recontaminée par Covid-19 après un appauvrissement rapide de ses anticorps

    Lien permanent

    Coronavirus: une Belge en bonne santé recontaminée après un appauvrissement rapide de ses anticorps

    Selon lui, il s’agit probablement du premier cas au monde décrit dans lequel on a constaté que la personne infectée avait un système immunitaire intact et une bonne réponse immunitaire après la première infection.

    « Dans les cas précédents de recontamination, la réponse immunitaire n’avait pas été mesurée ou ne fonctionnait pas de manière optimale », dit-il.

    « Ce cas fait en tous les cas penser aux autres coronavirus, qu’ils soient bénins ou qu’il s’agisse du SRAS ou du MERS.

    Là aussi, nous avions vu l’immunité tomber rapidement sous un ’seuil critique’».

    La femme réinfectée, soignante dans un hôpital belge, avait encore des anticorps lorsqu’elle a été contaminée pour la deuxième fois mais cela n’a apparemment pas suffi.

    « Soit le fait d’avoir des anticorps n’était pas suffisant, soit leur nombre était tombé en dessous de ce seuil critique », explique le virologue de l’ITG.

     

    Ce cas d’étude pourrait s’avérer très important.

    D’une part, il peut servir d’argument contre l’obtention d’une immunité de groupe et, d’autre part, il peut être nécessaire d’en tenir compte dans la recherche sur les vaccins.

    Un vaccin qui offrirait une très bonne protection contre le Covid-19 à court terme pourrait ainsi ne pas fonctionner dans la durée.

    « Mais nous ne saurons pas cela avant des mois ou même des années », prévient Kevin Ariën.

    « Quant aux résultats des études actuelles sur les vaccins, telles que celles de Pfizer et celles qui suivront sans doute dans les semaines à venir, il s’agit de personnes qui ont été vaccinées il y a quelques semaines seulement.

    Nous pourrons alors nous exprimer sur la protection à court terme, mais pas sur la durée de cette protection ni sur la nécessité, par exemple, d’un complément avec un autre vaccin à un moment donné. Les gens en sont conscients et des études continueront à être menées pour le savoir ».

    On ne sait pas non plus encore exactement à quel niveau se situe ce « seuil critique » du nombre d’anticorps nécessaires pour prévenir une (ré)infection, constate le scientifique.

    Le cas d’étude peut être consulté sous forme de préimpression via Medrxiv, une archive de prépublications consacrée à la recherche médicale, et a été soumis à une revue scientifique, mais n’a pas encore fait l’objet d’un examen officiel par les pairs.

    Pendant ce temps, Kevin Ariën et ses collègues travaillent sur une étude portant sur un groupe plus important de professionnels de la santé, soit 150 personnes de deux hôpitaux toutes infectées lors de la première vague.

    « Nous les suivrons pendant un an », explique-t-il.

    « Jusqu’à présent, nous avons eu des signalements concernant cinq recontaminations, mais il est trop tôt pour les commenter. »

     

     Par Sudinfo avec Belga

     

    Article complet clic ici 

     

     

     

  • Le télétravail est devenu la règle et 4500 agents SPW travaillaient à distance au plus fort de la crise

    Lien permanent

    Depuis le premier jour de la crise sanitaire, le quotidien des agents des services publics de Wallonie a été bouleversé.

    « Je tiens à saluer leur réactivité.

    Qu’ils soient chez eux ou sur les routes suivant leur fonction, ils ont répondu présents. Les centres d’information ont continué à fonctionner par courriel ou par téléphone. »

    Comment avez-vous géré le boom du télétravail ?

    « Le télétravail est devenu la règle et 4500 agents travaillaient à distance au plus fort de la crise. Cela a été une révolution.

    Heureusement, le SPW avait mis en place un plan digitalisation et un grand nombre d’agents ont pu travailler à distance en toute sécurité.

    Le débat du télétravail ronronnait avant la crise et aujourd’hui, c’est devenu un véritable enjeu de société. »

    Il en reste combien actuellement ?

    Ils sont heureux ?

    « Une enquête a été faite et les agents ont une perception positive du télétravail.

    Aujourd’hui, le télétravail reste hautement recommandé.

    Il est laissé à l’appréciation des directions.

    Pour le moment, on est au moins à 3000 agents en télétravail.

    On a chargé le collège des fonctionnaires dirigeants de produire un rapport pour le gouvernement au sujet de l’avenir du télétravail dans la fonction publique. »

    Allez-vous le généraliser ?

    « On ne peut pas généraliser le télétravail : il y a des avantages mais il faut tenir compte des contacts sociaux sans oublier le management des équipes en présentiel.

    Tous les jobs ne sont pas adaptés au télétravail : les plongeurs qui vérifient les voies hydrauliques, les fonctionnaires qui réparent les routes ou les agents de Nature et Forêt… Nous avons 180 personnes dans les districts routiers et 330 dans les éclusiers. »

    Avez-vous les moyens de rénover le parc informatique de l’administration ?

    « On a anticipé la digitalisation. Avec la crise, le plan d’informatisation qui devait se terminer en 2021 a été avancé pour que tout soit prêt fin 2020.

    L’administration a montré sa réactivité et sa souplesse pour anticiper le rebond.

    On a investi 4,6 millions pour améliorer les services informatiques : les équipements, les logiciels et la sécurisation. »

     

    Article de V.Li.

    Source Sudinfo 

  • Le nouveau président d’Electrabel plaide pour une prolongation de trois réacteurs belges pour 20 ans!

    Lien permanent

    Tihange 1 et 3 jusqu’en… 2045!

    Le nouveau président du conseil d’administration d’Elelctrabel, Johnny Thijs, remet la prolongation du nucléaire à l’ordre du jour dans une interview accordée au Soir et au Standaard. « On va mettre le dossier sur la table, et c’est aux responsables politiques de décider », dit l’ex-patron de bpost. « On fera de notre mieux pour que (le gouvernement) ait tous les éléments en main pour prendre une décision. Quand je regarde l’impact d’une prolongation sur la sécurité d’approvisionnement, sur les émissions de CO2, et sur les prix, je me dis que mon dossier n’est pas trop mal. Mais il faut que tout le monde soit vraiment convaincu que sortir du nucléaire n’est peut-être pas une bonne chose », ajoute Johnny Thijs, lui-même convaincu.

    L’homme estime qu’il y a « de la place » pour prolonger trois réacteurs, et plutôt pour 20 ans que pour 10. « Si on le fait, il faut investir 1,3 milliard pour les mettre à niveau, car les normes de sécurité évoluent. Alors autant bénéficier de cet investissement pendant 20 ans. Mais si les responsables politiques disent que deux centrales suffisent pendant 10 ans, il faudra discuter. Ça ne me paraît pas logique, mais on verra… »

    Cela remet-il en cause tout le calendrier de sortie du nucléaire en Belgique ? Ce ne serait pas la première fois que l’on donne du bois de rallonge au nucléaire. La loi de sortie du nucléaire date de 2003 : le gouvernement décidait alors de fermer les centrales après 40 ans de fonctionnement. Mais cette loi a été modifiée en 2013 et en 2015 pour prolonger la durée d’exploitation de 10 ans de Tihange 1, Doel 1 et Doel 2. En principe, le calendrier est le suivant : fermeture de Doel 3 en octobre 2022, Tihange 2 en février 2023, Doel 1 en février 2025, Doel 4 en juillet 2025, Tihange 3 en septembre 2025, Tihange 1 en octobre 2025 et Doel 2 en décembre 2025.

    Les trois réacteurs dont l’activité pourrait être prolongée sont Tihange 1 et 3 et Doel 4 selon Damien Ernst, prof de l’Uliège, spécialisé en énergie.

    Marie-Christine Marghem (MR), la ministre de l’Energie en affaires courantes, a demandé de la « stabilité dans les directions politiques » et a indiqué avoir « travaillé au respect du calendrier ». Mais ce sera à son successeur, au gouvernement, fédéral (toujours pas formé) à traiter du dossier.

    Par . DE H.

    Source

  • Les résultats du sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Lien permanent

     

    sondage,nouvelle administration communale,nandrin,condroz

    Pour 32,5%

    Contre 66,2%

    Autre 1,3 %

     

    994414_787522324596279_463961643_n.jpg

    AdmNNew.jpg

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

    Résultats Vendredi 29 avril 2016 à 12 h 00

  • Sondage Pour ou Contre la nouvelle Administration Communale de Nandrin

    Lien permanent

    994414_787522324596279_463961643_n.jpg

    AdmNNew.jpg

    Les plans 3D clic ici  de la nouvelle administration de Nandrin

    Nandrin« Repartir dans une spirale d’endettement clic ici »

    Résultats Vendredi 29 avril 2016 

  • Le résultat du sondage sur votre Blog Sudinfo Nandrin

    Lien permanent

    sondage pourcentage.JPG 2.JPG

    Voici le résultat graphique du sondage réalisé sur votre blog Sudinfo Nandrin

    97,8 % de oui
    2,2 % de Non
    2,2 % de Autre

    Je vous en remercie , je continuerais à faire de mon mieux, afin de vous satisfaire.

    Merci également de vos suggestions constructives ,j'en prends bonne note !!!


    Il y a un grand nombre d'associations, de commerçants, d'écoles ,d'extra scolaire ,de groupes de pensionnés, d'activités communales, administratifs; politiques, sportives,comités de jumelages ou autres, etc..

    Ou simplement, une annonce de location ,de vente ou de recherche ,un chien perdu, un vélo retrouvé, etc....


    Alors organisateurs Nandrinois, Nandrinoises , animateurs de groupes de jeunesses, religieux et autres ,n'hésitez pas à me faire savoir vos organisations,pour que l'annonce soit faite sur le blog, mais également des reportages en photos et vidéos.

    Je répondrai toujours présente dans la mesure du possible !!!

    il n'y a aucune obligation, juste mettre en valeur notre beau village , vos organisations ,manifestations ou messages faire à passer .

    L'information sur le blog est gratuite, une réalisation bénévole,tous les lecteurs peuvent se connecter sans mot de passe ,ou autre obligation, afin de voir la vie à Nandrin ,ou de Nandrin.

    Renseignez le blog à vos amis, afin qu'ils bénéficient également des annonces et reportages de leurs activités .

    La blogueuse, a un contact très fréquent avec la rédaction du journal La Meuse Huy-Waremme ,ce qui peut-être un article version papier est en version papier avec souvent un résumé sur le blog le soir ou le lendemain.

    Voilà je vous ai donné le mode d'emploi du blog, si par quelques circonstances, un oubli, un boycotte de ma personne, ou autre, vous ne communiquez pas vos infos, c'est le village et votre organisation qui en est la victime pas moi !!!

    Piron Jeannick 
     
    GSM 0476/211775 ou 085/514142 
     
     
    nandrin.blog@gmail.com