Social

  • Fin

    Lien permanent

    Merci 2020.jpg

    0 commentaire Catégories : 02 808 96 54 Covid-Solidarity, 0800 14 689 Coronavirus, 0800 30 030 #Arrête, 1 Le Drive-in Dépistage Covid-19, 1 page Soutenons nos indépendants, 112, 1718, 1722, À donner, À la découverte de nouveautés, A vendre, À vous la parole, AA de Nandrin, Accident à Nandrin, Accident de la route, Accueil temps libre de Nandrin, Action Laïque, Activités seniors, Actu des communes voisines, Actualités Enfants, Actualités jeunesse, Actualités sportives, Administratif, Agenda, Agriculteurs, Agriculture et produits, Al-Anon Nandrin, Alcooliques Anonymes de Nandrin, Alerte info, Alimentaire, Animaux, Annulations suite du covid-19, Appel, Arnaques, Artistes, ASBL, Associations, Attention, Avis décès de la région, Avis de disparition, Baby-sitters ,crèches, Balades, Battues, Be alert.be, Bénévolat, Bénévolat à Nandrin, Bibliothèque Nandrin, Bpost, Brocante, BUS, Cambriolage, Centrale Nucléaire, Centre Culturel, Changement d'heure, Chasse, battue, CHR Huy, Cimetière, Ciné Club à Nandrin, Cinéma, circulation routière, Citations du Blog de Nandrin, Climat, comité d’action laïque du CONDROZ, Concert, Concours, Condroz, Conférence, Conseil Communal, Conseil Communal Par la Blogueuse, Convocation du conseil communal, Coupe du monde 2018 à Nandrin, Coupe du monde En Russie 2018, CPAS, Dans l'histoire, Dans le journal Huy-Waremme, Dans les communes voisines, Décès, Déconfinement, Dégâts, Des Condrusiens vu à la TV, Des infos sur les routes, Des mots devenus des mots de tous les jours, Destination Voyage sur le Blog Villageois, DNF, Don de sang, Dossier Justice, Éco Responsable, Écoles, Enquête publique, Eolien, Euro 2020, Evolution à Nandrin, Fermeture, Festivals de musique, Finances, Foot, GAL, HEMECO, Hôpitaux, Humour sur le Blog, Idées sorties, IDEN Nandrin, Incendie, Incivilités, Intradel, Jeux ou Concours, Jogging à Nandrin, Jumelage, Ki Cé Cé Où, Kicécékoi, l'art et la culture, La poste à Nandrin, La Rubrique de L'électeur, La rubrique des photos insolites, La rubrique du lecteur, Le Poste Médical de Garde, Le recyparc, Le top 3 des articles les plus vus de la semaine, Le week-end sur Nandrin, les animaux à Nandrin, Les Balades, Les cérémonies patriotiques, Les chemins de la mémoire sur le Blog, Les Chorales sur le Condroz, les comités ou collectifs sur Nandrin, Les commerces, Les communales 2018 chez nos voisins, Les divers, Les fêtes ...., Les grèves, Les intercommunales, Les journées de ......, Les Marches à Nandrin, les milieux d'accueil enfants à Nandrin, Les noces d'or, Les nouvelles mesures, Les petites histoires du Blog, Les rendez-vous de la semaine, Les rendez-vous du week-end, les restaurants, Les stages, Les toutes boîtes sur Nandrin, les trucs et astuces, Les trucs et astuces Jardin, Les utiles, Location, Location de salle, logement, Logements sociaux, Loris Demarteau, lotto, Manifestation patriotique, Marché, Médecins, Médecins de garde, Météo, N63 à Nandrin, Nandrin dans l'histoire, Nandrin et le Black Out, Nandrin la mobilité, Nature, Neige à Nandrin, Nouveau sur le Condroz, Nucléaire, Nuisances, Offre d'emploi, On nous demande de vous informer de, Organisations festives, Organisations festives Nature, Paroisses catholiques, Patrimoine, Patrimoine immobilier, PCS de Condroz, Perdu, Pharmacies, Police, Politique, Politique à Nandrin, Population, Portrait, PPNa, Projet éolien, RESA, Rétrospective sur le Blog de Nandrin, Rubrique culinaire, Rubrique Lecture, Rubrique Mode, Santé, Social, Sondage, Spectacles à Nandrin, Sportifs Nandrinois, Stage enfant, Télé Service du Condroz, Test d’alerte Seveso, Travaux, TSC, Unité pastorale du Condroz, Urbanisme, Vandale, Villages-Solidaires.be, Vu à la TV, Zone Police Imprimer
  • Ce sont 150 familles qui ont été gâtées par Pepone et son équipe pour Noël.

    Lien permanent

    oii.jpg

    Pepone, le youtubeur de St-Georges, a offert un Noël à 150 familles démunies

    Pour la cinquième édition du Noël de Pepone, les records ont été largement battus cette année. Après les 43 familles récompensées en 2019, ce sont donc 150 familles qui ont été tirées au sort (par Hugo, son fils de 8 ans) dimanche dernier lors du live facebook où le Saint-Georgien a pu annoncer le nom de tous les gagnants. Pour rappel, il y a deux règles pour participer à ce Noël de Pepone : « La première, il faut que la famille soit dans le besoin. La seconde, il faut au moins un enfant », explique-t-il.

    Cette nouvelle aventure s’est déroulée sur quatre jours. Chaque famille a pu recevoir un repas complet avec desserts, boissons et amuse-bouche. Et les enfants ont eu droit à des jouets. À bord de sa camionnette « Full Gaz » et d’un camion-frigo, l’équipe aura sillonné toute la Wallonie en parcourant plus de 3000 kms. Bastogne, Sint-Pieters-Leeuw, Vielsam, Frameries, Martelange ou encore Dinant, sans oublier notre région. Nous avons pu le suivre sur Amay où plusieurs familles l’attendaient avec impatience.

    « Nous n’étions pas au courant au départ de l’événement et c’est génial de pouvoir passer les fêtes un peu plus sereinement » nous dit Nathalie, accompagné de ses enfants Alizée et Noha et son compagnon Nicolas. Quelques rues plus loin, c’est Virginie et Julien ainsi que leurs trois enfants Shanna, Tiziano et Inaya qui attendent Pepone sur le trottoir devant leur maison où chacun a réalisé un beau dessin pour le remercier.

    Dans le centre amaytois, c’est la petite Rosanna qui s’impatiente également, tout sourire de voir son livreur personnel débarquer pour la gâter de cadeaux ainsi que sa sœur Kelly, 9 ans.

    « Une amie m’a identifié dans le live, c’est comme ça que j’ai pu découvrir le tirage au sort. Elle a aussi été tiré au sort et c’est vraiment super. Les enfants sont très contents et puis ça fait des souvenirs d’avoir une célébrité du net venir en personne chez nous », indique encore Stéphanie, la maman.

    Accompagné de son fils pour les deux derniers jours de livraisons, Pepone a une nouvelle fois découvert toute la gentillesse des gens. « Ils sont reconnaissants. Je pense même que le top du top, c’est le voisinage. Par exemple, lundi soir, il devait être 22h et nous étions à Amay. Des gens sont sortis sur leur balcon pour applaudir et crier merci ». Au milieu de ce grand périple, la situation d’une personne l’a particulièrement touché. « À Jemeppe, une dame avait tout perdu à cause de l’explosion de son appartement. C’est très touchant d’apporter un peu de réconfort dans des moments pareils ».

    Au final, à peine quelques heures de sommeil sur ces trois jours mais que du bonheur pour Pepone et les siens. « J’ai dû dormir 4h depuis le live facebook de dimanche soir. Chaque matin, nous chargeons tout vers 6h du matin puis on livre jusqu’à très tard. Mardi soir, la dernière famille du jour a été livrée à 1h30 du matin. Mais quel retour en échange de tout cela ! Beaucoup de joie, de larmes de bonheur puis tous ces dessins que j’ai reçus des enfants, c’est magique. Je dois en avoir une quarantaine » rajoute-t-il encore.

    Sans compter le téléphone qui sonne du matin au soir entre impatience des uns et abus des autres qui veulent recevoir plus que prévu. Une gestion pas évidente mais toujours très perfectionniste du Saint-Georgien. « L’année prochaine, on sera encore là. On va se professionnaliser et s’organiser encore mieux », conclut Pepone.

    «Un grand merci à tous ceux qui m’ont aidé»

    Une initiative pareille, ça se prépare et s’exécute en équipe. Des fournisseurs aux amis en passant par la famille, Pepone a pu compter sur beaucoup de monde. « Andres, ma femme et Laurie, ma belle-sœur, ont été super importantes au bon fonctionnement. Elles ont dû éplucher tous les profils facebook pour éviter les doublons puis organiser les feuilles de route tous les jours »

    Sans oublier son fils, Hugo, qui a tenu à aider son papa durant deux jours. « Je remercie mes associés François Garsou et Geoffrey Vanempten mais aussi Jean-Marie Van Hove, gérant de l’Intermarché d’Ohey et tout son personnel qui a bossé gratuitement et volontairement pour la préparation de repas. Merci aussi à Maxime Diederickx, Ludovic Bougard et la société AC First qui nous ont offert énormément de jouets et repas. Puis un grand merci aux collaborateurs cette année que sont Les Délices d’Angel, UDH Dépollution, Garage Rigo, Transports TRM, WC Loc Belgique, Benoît Verhulst ». Pour les repas, tout cela venait de divers traiteurs et magasins comme Le Bon Gourmand, le traiteur Carmelo à Amay, le traiteur Belmonte, Geoffrey Delvenne, sans oublier tous les repas raclettes offerts par les Intermarché de Villers-le-Bouillet et Ohey.

    « Et un dernier merci à Intermarché Belgique qui nous ont offert deux palettes complètes d’apéritifs en tous genres : chips, olives, cacahuètes ».

    Article de  CEDRIC MONTULET

     

    Article complet et photos clic ici 

    Nathalie, Nicolas et leurs enfants très émus de ce geste de solidarité de Pepone.

    Nathalie, Nicolas et leurs enfants très émus de ce geste de solidarité de Pepone. - C.M.
  • Des repas offerts aux personnes isolées de Hamoir en ce jour de réveillon

    Lien permanent

    Thierry Vincent, président du club de football de Hamoir, alias Tatam, a le coeur sur la main. Il a décidé cette année d’organiser une distribution de repas aux personnes isolées de Hamoir et de Durbuy.

    « Au départ, nous voulions organiser un souper au hall omnisports de Hamoir pour tous les isolés avec une animation mais le coronavirus en a décidé autrement. Finalement, nous allons distribuer ces repas en ce jour de réveillon de Noël. Ce n’est peut-être pas plus mal car nous allons rencontrer directement les personnes isolées, tout en respectant les mesures sanitaires. Le côté humain est important. Je connais de nombreuses personnes âgées isolées à qui je vais apporter ce repas. J’aurais voulu faire plus mais les conditions actuelles ne l’ont pas permis. C’est une année test et on recommencera en 2021 », promet Thierry Vincent.

    Au total, ce sont 115 repas qui sont distribués ce jeudi. Les préparatifs ont eu lieu ce mercredi au hall omnisports de Hamoir avec son gérant, Rony, aidé par le traiteur Xavier Colson (Il Saverio à Comblain) et de quelques bénévoles. « Dès que Tatam est venu me proposer l’idée, j’ai foncé. Je ne fais rien à la Noël alors autant m’occuper pour faire plaisir. Et vu que le souper ne peut pas être organisé, je prépare les repas ce mercredi. Il s’agit d’un filet de dinde avec de la purée et une poire aux airelles avec une sauce fine champagne puis comme dessert, une petite bûche en pâtisserie », détaille Rony, le gérant du hall et cuisinier.

    Le CPAS de Durbuy est intervenu financièrement. « Et pour Hamoir, on a trouvé du sponsoring. Ils nous ont donné une liste de personnes âgées isolées mais j’en connais aussi beaucoup depuis plusieurs années. On doit se montrer solidaire avec les personnes âgées. L’objectif de l’opération est de montrer que ces personnes âgées, parfois qui ont plus de 90 ans, ne sont pas seules. Je vais devoir me discipliner pour ne pas trop djoser (parler) avec elles. Ma femme m’a proposé de prendre un sablier mais je ne sais pas si je saurai le respecter. Je distribuerai les repas avec mon bonnet de Père Noël. Je l’avais déjà fait il y a environ 20 ans avec le bourgmestre et un échevin de Hamoir aux côtés du Père Noël dans un quartier de Hamoir.

    Par Marc Gérardy

    Journaliste à La Meuse

    Le menu: filet de dinde, purée, poire aux airelles et sauce fine champagne avec une bûche en dessert.

    Le menu: filet de dinde, purée, poire aux airelles et sauce fine champagne avec une bûche en dessert. - D.R.

  • L'Esprit de Noël ? les temps changent, la pauvreté elle ne change pas !!!

    Lien permanent

    La petite fille aux allumettes
    Découvrez l'histoire de La Petite Fille aux allumettes", conte écrit par Hans Christian Andersen, publié la première fois le 18 novembre 1845 dans le cinquième volume de ses Contes (Nye Eventyr).

    Auteur : Hans Christian Andersen

    L'histoire du conte "La petite fille aux allumettes"

    Il faisait vraiment très, très froid ce jour là; il neigeait depuis le matin et maintenant il faisait déjà sombre; le soir approchait, le soir du dernier jour de l'année. Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait pieds nus dans la rue. Lorsqu'elle était sortie de chez elle ce matin, elle avait pourtant de vieilles chaussures, mais des chaussures beaucoup trop grandes pour ses si petits pieds.
     
    Aussi les perdit-elle lorsqu'elle courut pour traverser devant une file de voitures; les voitures passées, elle voulut les reprendre, mais un méchant gamin s'enfuyait en emportant l'une d'elles en riant, et l'autre avait été entièrement écrasée par le flot des voitures.

    Voilà pourquoi la malheureuse enfant n'avait plus rien pour protéger ses pauvres petits petons.

    Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes: elle en tenait une boîte à la main pour essayer de la vendre. Mais, ce jour-là, comme c'était la veille du nouvel an, tout le monde était affairé et par cet affreux temps, personne n'avait le temps de s'arrêter et de considérer l'air suppliant de la petite fille.

    La journée finissait, et elle n'avait pas encore vendu une seule boîte d'allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traînait de rue en rue.

    Des flocons de neige couvraient maintenant sa longue chevelure. De toutes les fenêtres brillaient des lumières et de presque toutes les maisons sortait une délicieuse odeur de volaille qu'on rôtissait pour le festin du soir.

    Après avoir une dernière fois offert en vain son paquet d'allumettes, l'enfant aperçut une encoignure entre deux maisons. Elle s'y assit, fatiguée de sa longue journée, et s'y blottit, tirant à elle ses petits pieds: mais elle grelotte et frissonne encore plus qu'avant et cependant elle n'ose pas rentrer chez elle.

    Elle n'y rapporterait pas la plus petite monnaie, et son père la battrait.
    L'enfant avait ses petites menottes toutes transies.

    "Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour réchauffer mes doigts?"
    C'est ce qu'elle fit. Quelle flamme merveilleuse c'était! Il sembla tout à coup à la petite fille qu'elle se trouvait devant un grand poêle en fonte, comme elle en avait aperçut un jour. La petite fille allait étendre ses pieds vers ce poêle pour les réchauffer, lorsque la petite flamme de l'allumette s'éteignit brusquement et le poêle disparut.
     
    L'enfant resta là, tenant dans sa main glacée un petit morceau de bois à moitié brûlé.
    Elle frotta une seconde allumette: la lueur se projetait sur la mur qui devint transparent. Derrière cette fenêtre imaginaire, la table était mise: elle était couverte d'une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine. Au milieu, s'étalait une magnifique oie rôtie, entourée de pommes sautées: et voilà que la bête se met en mouvement et, avec un couteau et avec une fourchette, vient se présenter devant la pauvre petite affamée. Et puis plus rien: la flamme de l'allumette s'éteint.

    L'enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d'un splendire arbre de Noël. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs: de tous côtés, pendait une foule de merveilles. La petite fille étendit la main pour en saisir une: l'allumette s'éteint. L'arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles. Il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une trainée de feu. "Voilà quelqu'un qui va mourir" se dit la petite.

    Sa vieille grand-mère, la seule personne qui l'avait aimée et chérie, et qui était morte tout récemment, lui avait raconté que lorsqu'on voit une étoile qui file vers la terre cela voulait dire qu'une âme montait vers le paradis.

    Elle frotta encore une allumette: une grande clarté se répandit et, devant l'enfant, se tenait la vieille grand-mère. - Grand-mère, s'écria la petite, grand-mère, emmène-moi. Oh! tu vas aussi me quitter quand l'allumette sera éteinte: tu vas disparaître comme le poêle si chaud, l'oie toute fûmante et le splendide arbre de Noël. Reste, s'il te plaît!... ou emporte-moi avec toi.

    Et l'enfant alluma une nouvelle allumette, et puis une autre, et enfin tout le paquet, pour voir sa bonne grand-mère le plus longtemps possible. Alors la grand-mère prit la petite dans ses bras et elle la porta bien haut, en un lieu où il n'y avait plus ni froid, ni faim, ni chagrin.

    Le lendemain matin, les passants trouvèrent sur le sol le corps de la petite fille aux allumettes; ses joues étaient rouges, elle semblait sourire : elle était morte de froid, pendant la nuit qui avait apporté à tant d'autres des joies et des plaisirs. Elle tenait dans sa petite main, toute raidie, les restes brûlés d'un paquet d'allumettes.
    - Quelle petit sotte! dit un sans-cœur. Comment a-t-elle pu croire que cela la réchaufferait ?

    D'autres versèrent des larmes sur l'enfant; mais ils ne savaient pas toutes les belles choses qu'elle avait vues pendant la nuit du nouvel an, ils ignoraient que, si elle avait bien souffert, elle goûtait maintenant, dans les bras de sa grand-mère, la plus douce félicité.
     

    Lire la suite

  • Benjamin lourdement handicapé et placé à la résidence de Nandrin a retrouvé avec de multiples blessures sur le corps

    Lien permanent

    Nandrin: elle retrouve son fils lourdement handicapé avec des multiples blessures!

    Depuis quelques jours, Véronique est abasourdie et anéantie. Elle a retrouvé son fils, Fabien dit Benjamin, âgé de 30 ans avec de multiples blessures sur le corps : coups au visage, vertèbres et cervicales fracturées.

    Il y a plus d’un an, Véronique a placé son fils au sein d’une maison de soins psychiatriques, l’Entre D’eux à Nandrin, où sont prises en charge des personnes adultes atteintes d’un handicap mental profond. Depuis sa naissance, son fils est lourdement handicapé et souffre d’une microcéphale. Mais cette maman était à mille lieues de penser qu’un jour elle allait retrouver son fils dans cet état.

    « Benjamin souffre de crises d’épilepsie. Il suit un traitement médical assez lourd. Chaque jour, il doit prendre un médicament pour atténuer ces crises. Il avait normalement un rendez-vous en urgence chez le neurologue au CHU, prévu le 30 novembre dernier. Mais le centre qui devait s’en charger ne l’a jamais amené  », explique-t-elle.

    « J’ai porté plainte »

    Dimanche il y a une semaine, Véronique se rend au sein de l’institution pour l’anniversaire de son fils. Tout allait bien. Quatre jours plus tard, après avoir été contactée par l’établissement, elle le découvre avec de multiples contusions sur le corps. Un des membres du personnel l’avait contacté pour prévenir que Benjamin tombait de plus en plus. Très vite, Véronique se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond. « Pour une raison que j’ignore, ils ont arrêté ses médicaments pour l’épilepsie. On lui donnait uniquement une fois par semaine au lieu de tous les jours. Ce qui provoquait ses chutes et ses absences. J’ai demandé qu’on appelle une ambulance car la maison de soins disait qu’il n’y avait pas besoin. Il a été transféré à l’hôpital et là-bas, on a découvert qu’il souffrait de fractures au nez et qu’il avait les vertèbres et cervicales fracturées », poursuit-elle.

     

    Benjamin et sa maman, avant d’être placé à l’Entre D’eux.
    Benjamin et sa maman, avant d’être placé à l’Entre D’eux. - D.R.

     

    Rapidement, Véronique pointe du doigt l’Entre D’eux à Nandrin. Selon cette maman, ils sont responsables de l’état de santé actuel de Benjamin. « J’ai porté plainte à la police pour négligence. Si on avait donné les médicaments comme c’était prévu, il ne serait pas là où il est maintenant avec une minerve et un corset. Sachant que Benjamin est atteint d’une microcéphale, il ne peut donc pas avoir de coups à la tête. De plus, pour eux, ce n’était pas nécessaire d’appeler une ambulance ».

    Peu de temps après son arrivée à l’hôpital, Benjamin a dû être transféré aux soins intensifs durant trois jours. Mais il ne peut être opéré. « L’opération est trop dangereuse car la moelle épinière est proche et il y a un risque de paralysie. Il va devoir être alité durant six à huit semaines et il va évidemment être placé dans un nouveau centre. C’est hors de question qu’il retourne à Nandrin. Depuis qu’il est là, son état s’est dégradé. Déjà en été, il avait dû être hospitalisé pour déshydratation… Depuis qu’il est là-bas, il a perdu 30 kilos. Cela commence à faire beaucoup. Je n’avais pas eu le choix que de le laisser là, faute de places dans d’autres institutions ».

     

    Sa maman estime que Valentin n’a pas été soigné correctement.
    Sa maman estime que Valentin n’a pas été soigné correctement.

     

    Véronique aimerait reprendre son fils à domicile mais cela requiert d’une assistance permanente et d’aménagements dans la maison, ce qui est impossible. « Les médecins parlent de lui mettre une sonde à l’estomac. J’aimerais le reprendre chez moi mais il ne peut pas aller aux toilettes seul. Il arrache les sondes, ce n’est pas possible. Cela me rend triste car j’ai eu mon fils pendant 28 ans avec moi… Pour une maman, je vous assure que c’est dur », conclut Véronique qui ne va pas en rester là.

    De notre côté, nous avons contacté l’établissement de l’Entre D’eux à Nandrin pour obtenir des explications mais la directrice s’est refusée à tout commentaire.

    «Habillée avec un sac poubelle»

    Claudia a travaillé à l’Entre D’eux à Nandrin mais elle a décidé de quitter l’institution. Aujourd’hui, elle accepte de témoigner sous couvert d’anonymat. Ce qui est arrivé à Benjamin, cela ne l’étonne pas. « Il y a un des bâtiments qui n’est pas isolé. Il fait assez froid dans les chambres. C’est déjà arrivé que, quand il n’y a plus de gants de toilette, on lave les résidents avec des chaussettes dans une petite douche. D’ailleurs, les dames avant d’être lavées, doivent attendre nues dans la salle à manger », déclare-t-elle.

    « Les gens sont livrés à eux-mêmes »

    Choquée par ce qu’elle voyait, Claudia a décidé de quitter la résidence. « Ce sont des personnes lourdement handicapées qui y sont. Je me souviens d’une résidente qui déchirait constamment ses habits. La direction a alors demandé en plein été de l’habiller avec un sac poubelle...Les gens sont livrés à eux-mêmes. J’ai décidé de quitter car il y a des choses humainement qu’il n’est pas possible d’accepter ».

     

    Par Amélie Dubois

    Journaliste à La Meuse Huy-Waremme
  • Sudpresse soutient l’opération Papa Noël !!! 2.000 € de dons offerts à l’association !!!

    Lien permanent

    2.000 € de dons offerts à l’association et des dizaines de cadeaux offerts aux enfants  

    Cette année saint Nicolas a même donné un coup de main au Père Noël pour gâter les familles. Cinq d’entre elles ont été sélectionnées par Sudpresse… par surprise. On vous raconte tout !  

     

    C’est l’histoire d’une belle histoire. Tout part d’un constat : il y a 5 ans déjà. Anaïs et Nicolas, parents de 2 enfants, lancent un appel sur internet. Parce que leurs armoires sont définitivement trop chargées en bonbons et sucreries après les fêtes. Un appel auquel ont répondu de nombreux foyers proches de chez eux, n’ayant malheureusement pas la possibilité d’offrir cela à leur progéniture.
    L’ASBL « Opération papa Noël » allait naître ainsi et ne cesse depuis de gâter des enfants et de faciliter le quotidien des familles. Le leitmotiv qui veut tout dire ? « Le Père Noël n’a plus toute sa tête… Il passe plusieurs fois pour certains enfants et en oublie d’autres, démunis. Aidons-le ! »
    Soyez lutin !
    Comment ça marche ? Si vous êtes dans le besoin, il vous est demandé d’inscrire vos enfants sur le site de l’association. Un questionnaire est à compléter et on vous y demandera des informations sur ce qui ferait plaisir à vos petits. A contrario, si la vie a été plus clémente avec vous, inscrivez-vous comme lutin du Père Noël et « choisissez » un de ces enfants pour le parrainer. Votre mission, si vous l’acceptez, sera de faire parvenir à ce petit protégé, un cadeau neuf et emballé avant les fêtes.
    Joli bilan. En 2019, ce sont un peu plus de 5.000 enfants qui ont ainsi pu être gâtés. Cette année, le cap des 10.000 enfants a été dépassé ! Un grand succès pour les gestionnaires qui croulent sous les demandes et les mails à traiter. Ce succès s’explique peut-être par le soutien apporté par les journaux La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Éclair et La Capitale. Un soutien en deux temps. Une campagne média complète a été réalisée et offerte à l’ASBL. Vous les avez peut-être découverts grâce à une page dans votre Ciné-Télé-Revue ou à un article sur Sudinfo.be par exemple. L’effet boule de neige a été bénéfique et a permis à Nicolas et son épouse de faire exploser les compteurs !
    En parallèle à cela, 5 familles ont été sélectionnées et invitées par Sudpresse le vendredi 11 décembre. Des familles qui ne s’y attendaient pas et ont accueilli cette nouvelle avec beaucoup de plaisir. « Nous avons contacté nos partenaires de longue date qui ont répondu présents pour aider ces personnes », nous explique Florence, coordinatrice de cette action chez Sudpresse. « Cela nous a permis de leur offrir un moment magique, des cadeaux, des jouets, des chocolats… Une véritable parenthèse hors du temps en cette période si difficile pour tous ». Et de poursuivre : « La Vache qui Rit, Kidibul, Fly in, Kellogg’s, Lidl, Hubo, Les Schtroumpfs, Panini, Skydive Spa, le Domaine des Grottes de Han ou encore Point Chaud sont autant de marques au grand cœur qui se sont investies pour que cette soirée, où les familles sont venues les unes après les autres, la faute au virus, soit inoubliable. Je pense notamment à La Vache qui Rit qui a commandé des cadeaux et nous les a fait livrer dans de jolis sacs de Noël au nom des familles ».
    À l’issue de cette soirée, un chèque d’une valeur de 2.000 euros a été offert à l’ASBL de la part de Sudpresse et de ses généreux partenaires. Un cadeau qui a ému Anaïs aux larmes car ce sont près de 100 enfants qui pourront en profiter. « N’oublions pas les magasins Pointcarré, les jouets Haba, Galler, le Zèbre à pois, Casterman, LEGO, l’École des Loisirs, Planet Parfum, Day One Pm, Clairefontaine, Les 4 Maisons, Shop for Geek et Toysplanets qui nous ont offert des cadeaux personnalisés allant de la figurine Fortnite, aux parfums pour les parents ou encore au maxi-cosy pour poupée… et qui ont inévitablement fait mouche dans le cœur de ces petits invités ».
     
  • Même sans être sur Facebook vous pouvez continuer à voir les infos du Blog Villageois Via une page Blog

    Lien permanent

    Dans quelques jours le blog Villageois de Nandrin et du Condroz va disparaître .

    Sudpresse mettra fin de cette aventure après 10 ans le 31 décembre 2020 et le blog disparaîtra le 1 er février 2021 .

    plus ou moins 500 albums photos ont été transféré  depuis une semaine sur un blog autre .

    Ainsi que toutes les informations seront dans les prochaines semaines petit à petit rapatriées dans cet endroit .

    Pour les personnes qui ne sont pas sur les réseaux sociaux, pas de soucis il est possible de voir sans avoir un compte Facebook .

    Par contre pour mettre un commentaire, il faut un compte .

    Même si je serais moins active qu'à l'époque du Blog , je serais toujours vigilante pour certaines informations.

    L'information du Condroz ne sera plus moi exclusivement , mais également vous via le groupe ou tous vous avez la possibilité de mettre de l'information, Accidents, décès, travaux , commerces  etc ...

    Donc n'hésitez pas .

    Encore merci à vous toutes et tous pour vos visites pendant 10 ans .

    Voici l'adresse ou les infos seront à l'avenir 

     

    Chaîne infos du Condroz Blog Villageois Clic ici

     

    Chaîne infos du Condroz Blog Villageois | Facebook

     

     

     

     

  • Aujourd'hui 18 décembre 2020 à Nandrin boîtes à Vivre

    Lien permanent

    La page Facebook de Nandrin  l'annonce

     

    Boîtes à "vivre".
     Dans cette période de cadeaux, aidez les personnes de notre commune qui en ont besoin! Comment? En leur offrant une boîte à chaussure de vivres non périssables, de produits d'entretien et d'hygiène en la déposant à l'espace-jeunes.

    Place Botty, 1 à Nandrin
     Mercredi 16/12 de 14h à 18h
     Vendredi 18/12 de 17h à 20h30
     Samedi 19/12 de 14h à 18h.

    Une initiative du CPAS de Nandrin en collaboration avec l'administration communale, l'ATL et l'espace-jeunes de Nandrin.

     0476 75 27 09

    1338826544.2.jpg

  • Aujourd'hui à Nandrin boîtes à Vivre

    Lien permanent

    La page Facebook de Nandrin  l'annonce

     

    Boîtes à "vivre".
     Dans cette période de cadeaux, aidez les personnes de notre commune qui en ont besoin! Comment? En leur offrant une boîte à chaussure de vivres non périssables, de produits d'entretien et d'hygiène en la déposant à l'espace-jeunes.

    Place Botty, 1 à Nandrin
     Mercredi 16/12 de 14h à 18h
     Vendredi 18/12 de 17h à 20h30
     Samedi 19/12 de 14h à 18h.

    Une initiative du CPAS de Nandrin en collaboration avec l'administration communale, l'ATL et l'espace-jeunes de Nandrin.

     0476 75 27 09

     

  • Note importante à lire : l'aventure des blogs Sudinfo se termine le 1er janvier 2021

    Lien permanent

    L'année 2020 aura été une année noire pour beaucoup de personnes .

    Annus horribilis utilisée par la Reine Élisabeth II pour qualifier l'année 1992, dans un discours prononcé le 24 novembre 1992.


    J'ai eu la chance pendant 10 ans d'être à la tête d'un blog Villageois de Sudinfo bénévolement  ! 


    Je remercie l'enseigne Sudinfo  de la confiance qu'ils m'ont accordée pendant les 10 dernières années, ainsi que le soutien et la reconnaissance .


    Aujourd'hui nous avons reçu l'information Sudinfo :

    sic" Nous avons dû prendre la décision d'arrêter les blogs pour diverses raisons"

    Plusieurs solutions nous sont proposées 

    Je fais mon possible pour faire le meilleur choix 

     

    La page Facebook La Meuse "Blog villageois " .  Elle va normalement rester et devenir Blog Villageois 

    Ainsi Chaîne infos du Condroz Blog Villageois

    Ou  les 15 prochains jours je vais essayer de rapatrier les 550 albums photos 

    Le Blog en chiffres :


    1 523 742  Nouveaux utilisateurs


    3 954 359 Pages vues   3 389 838 Vues uniques


    2 847 586 Sessions

    202 pays 

    312 langages différentes 


    18870 Articles 550 albums photos 


    2798 commentaires

    Plus ou moins 3650 news letters 

    J'ai vécu une belle aventure, je ne regrette rien, j'ai aidé au mieux que j'en avais la possibilité.

     Mon père me disait quand j'étais toute jeune, quand tu fais quelque chose, fais le bien, Depuis cette époque, j'ai toujours essayé de m'appliquer dans chaque chose que j'entreprends, je n'y arrive peut-être pas toujours, mais je fais de mon mieux .

    Avec le Blog Sudinfo Nandrin la boucle est bouclée.

    10 ans de rendez-vous sur le blog, pages Facebook, réseaux sociaux et dans vos boîtes mails via les News letters.

    Donc pour ceux qui veulent récupérer des photos ou articles profiter des 15 prochains jours.

    Je vous souhaiterais mes vœux, jusqu'à la dernière minutes, le 31 décembre 2020, j'essayerais de soutenir les indépendants locaux par des articles, qui resterons visibles jusqu'ai 1 février 2021.

    Je remercie les personnes anonymes, ou pas, de l'aide pendant les 10 ans : Emilie, Anaïs, Loris, Jean-Claude, Joseph 1, Joseph2 +, Marc, Guy, Myriam, Julien, Christophe, Claude, Eric, Jean-Pol , Brigitte etc etc ....  beaucoup trop nombreux j'en oublie certainement beaucoup .

    Puis Nos journalistes , Annick, Christophe, Amélie, Sonia, Eric , Pierre, Romain, Michel, Pierre2, Didier, Alison, Aurélie, Marie-Claire, Joël, Laura Fiona ,Etc ....... de nouveau pareil j'en oublie beaucoup désolée. 

    11 commentaires Catégories : 02 808 96 54 Covid-Solidarity, 0800 14 689 Coronavirus, 0800 30 030 #Arrête, 1 Le Drive-in Dépistage Covid-19, 1 page Soutenons nos indépendants, 112, 1718, 1722, À donner, À la découverte de nouveautés, A vendre, À vous la parole, AA de Nandrin, Accident à Nandrin, Accident de la route, Accueil temps libre de Nandrin, Action Laïque, Activités seniors, Actu des communes voisines, Actualités Enfants, Actualités jeunesse, Actualités sportives, Administratif, Agenda, Agriculteurs, Agriculture et produits, Al-Anon Nandrin, Alcooliques Anonymes de Nandrin, Alerte info, Alimentaire, Animaux, Annulations suite du covid-19, Appel, Arnaques, Artistes, ASBL, Associations, Attention, Avis décès de la région, Avis de disparition, Baby-sitters ,crèches, Balades, Battues, Be alert.be, Bénévolat, Bénévolat à Nandrin, Bibliothèque Nandrin, Bpost, Brocante, BUS, Cambriolage, Centrale Nucléaire, Centre Culturel, Changement d'heure, Chasse, battue, CHR Huy, Cimetière, Ciné Club à Nandrin, Cinéma, circulation routière, Citations du Blog de Nandrin, Climat, comité d’action laïque du CONDROZ, Concert, Concours, Condroz, Conférence, Conseil Communal, Conseil Communal Par la Blogueuse, Convocation du conseil communal, Coupe du monde 2018 à Nandrin, Coupe du monde En Russie 2018, CPAS, Dans l'histoire, Dans le journal Huy-Waremme, Dans les communes voisines, Décès, Déconfinement, Dégâts, Des Condrusiens vu à la TV, Des infos sur les routes, Des mots devenus des mots de tous les jours, DNF, Don de sang, Dossier Justice, Éco Responsable, Écoles, Idées sorties, La Rubrique de L'électeur, Les élections en politique, Les nouvelles mesures, Les petites histoires du Blog, On nous demande de vous informer de, Politique, Politique à Nandrin, Population, Portrait, Santé, Social, Zone Police Imprimer
  • À bord de leur Renault 4L, Gaspar Michel, Modavien et Gauthier Adams, Neupréen se sont lancé un véritable défi !

    Lien permanent

    C’est un beau projet humanitaire qui attend Gaspar Michel et Gauthier Adams au mois de février prochain. Les deux jeunes hommes étudiants, âgés de 21 ans et originaires de Modave et de Neupré s’apprêtent à participer à la 24e édition du 4L Trophy, qui se déroulera du 18 au 28 février. Avec pas moins de trois pays à traverser, les deux étudiants en finance à l’Université de Rotterdam prendront le départ à Biarritz à bord de leur Schtroumpffette, une Renault 4L.

    « Nous serons équipés d’une boussole et d’un roadbook. Chaque jour, nous rallierons un point A à un point B sans aucun système GPS. Nous traverserons les plus grands espaces du sud-est marocain et nous irons à la rencontre des populations locales pour terminer le raid à Marrakech, si la situation sanitaire le permet », nous expliquent-ils.

    Durant dix jours, Gaspar et Gauthier, amis depuis toujours parcourront plus de 6.000 kilomètres sur les routes de France, d’Espagne et du Maroc. Ce raid humanitaire qui a lieu chaque année a pour but de soutenir l’association « Enfants du désert » qui encourage l’accès à l’éducation pour tous les enfants.

    Collecter des vêtements

    Au total, 2.400 jeunes, de nationalités différentes, âgés de 18 à 28 ans participeront à cette expérience hors du commun pour accomplir une mission engagée et durable. Des dons matériels ainsi que des dons financiers seront acheminés dans le coffre de leur Renault 4L. « Dans nos vies étudiantes, nous avons décidé de nous offrir un break pour vivre cette expérience unique. Nous avons le besoin d’aller voir ce qui se passe à l’autre bout du monde pour mieux se rendre compte et s’ouvrir à l’esprit : vivre les choses pour mieux les comprendre. Nous collecterons des fournitures scolaires et des vêtements de sport destinés aux enfants les plus démunis du Maroc. Nous sommes extrêmement fiers de représenter notre belle région liégeoise au sein d’une telle aventure humaine. Cette expérience est un rêve de gosse », ajoutent les deux amis.

    Depuis 2012, 26 salles de classe ont été ouvertes, 260.000 enfants ont bénéficié du matériel scolaire et sportif et de plus de 70 projets ont vu le jour. « Toutes les personnes qui possèdent des fournitures scolaires, des vêtements, elles peuvent nous contacter. Tous les dons seront acheminés dans notre coffre », indique Gauthier Adams.

    En dépit de crise sanitaire, les deux amis espèrent tout de même pouvoir partir. « On a peur que ce soit annulé mais si ça l’est, cela devrait être reporté », s’inquiètent-ils. Si l’organisation maintient cette aventure, vous pourrez suivre leur voyage sur Instagram ou sur Facebook avec Les Aventures de la Schtroumpfette

     

     

    .

     

    Article Par A.D.

    Article complet Sudinfo clic ici 

     

     

     

    Deux Liégeois à l’assaut de 6.000 km dans le désert marocain pour la bonne cause

  • Le Collectif Femmes Condroz-Huy-Hesbaye a trouvé un plan B : remettre des colis festifs

    Lien permanent

    Ocquier: une trentaine de colis festifs distribués par le Collectif Femmes

    La distribution s’est tenue vendredi à Ocquier, là où la Croix-Rouge délivre ordinairement ses colis alimentaires. Cette fois, les bénéficiaires ont reçu un sachet en plus avec pralines, pâtés, vins, fromages etc. et friandises pour les enfants.

    Une trentaine de familles va ainsi pouvoir fêter Noël comme il se doit, avec quelques plaisirs.

    « Les gens étaient très surpris et contents de recevoir leur colis festif, ça se voyait dans leurs yeux », se réjouit Fabienne Dubois, secrétaire du Collectif Femmes. Qui remercie au passage Annie Luymoeyen, bénévole au Collectif Femmes et à la Croix Rouge d'Ocquier qui a fait le relais en préparant ces sachets.

     

    Article Par A.G.

    Article complet Sudinfo Clic ici 

    Le Collectif Femmes Condroz-Hesbaye-Huy réuni.
    Le Collectif Femmes Condroz-Hesbaye-Huy réuni. - D.R.
  • Une récolte de produits d’hygiène corporelle pour les plus démunis à Amay

    Lien permanent

    L’accent est mis sur les produits d’hygiène corporelle (savon, shampoing, après-shampoing, dentifrice, brosse à dents, déodorant etc.), ainsi que d’entretien de la maison (lessive, adoucissant, nettoyant multi-usages etc.). « Souvent, quand on n’a pas beaucoup d’argent, on va à l’essentiel, au détriment des soins du corps ou du nettoyage. En discutant avec une association membre, Saint-Vincent de Paul, ils nous ont dit qu’ils manquaient de ces produits là. Alors, nous avons mis en place cette récolte, la première du genre pour le centre culturel mais peut-être pas la dernière », explique Axelle Fuks, chargée de communication. Le centre culturel entend ainsi garder le contact avec les citoyens malgré l’arrêt temporaire de ses activités.

    Des vivres non périssables peuvent aussi être déposés, de même que quelques douceurs et des cartes de voeux ou dessins réalisés par des enfants ou des adultes, afin de les distribuer aux personnes isolées.

    « Saint-Vincent de Paul Amay et Ampsin tiennent un carnet des familles de Huy-Waremme avec leurs besoins spécifiques. Les dons seront donc distribués en fonction des besoins de chacun », précise-t-elle.

    Quatre dates de collecte ont été fixées

    Mercredi 16/12 :

    - de 12h30 à 13h30 devant le café Le Tambour à Jehay

    - de 16h30 à 17h30 sur le parking de l'école d'Ombret

    Jeudi 17/12 :

    - de 12h30 à 13h30 à la Maison de quartier d'Al Bâche

    - de 16h30 à 17h30 devant le hall omnisports d'Amay

    - de 14h à 18h au Centre culturel

    Vendredi 18/12 :

    - de 12h30 à 13h30 à la Maison de quartier de Flône

    - de 16h30 à 17h30 sur la place d'Ampsin

    - de 14h à 18h au Centre culturel

    Samedi 19/12 :

    Les scouts d’Amay seront présents sur le marché hebdomadaire de 10 à 13 heures.

     

    Article complet Clic ici 

     

  • Le CPAS de Nandrin collecte des boîtes à chaussures remplies de vivres

    Lien permanent

    « Même à Nandrin, il y a de la détresse humaine, souligne d’emblée Murielle Brandt, la présidente du CPAS de Nandrin. Certaines personnes finissent le mois avec plus un seul aliment dans le frigo », rappelle-t-elle. Pour les aider en cette période de fêtes d’autant plus compliquée au vu de la crise sanitaire, le CPAS de Nandrin a décidé d’organiser une collecte de vivres non périssables et de produits d’entretien et d’hygiène, à destination de ses bénéficiaires (RIS mais aussi aides ponctuelles comme les colis alimentaires). « Cela représente une cinquantaine de personnes à Nandrin. Pas besoin de s’inscrire pour en bénéficier, nos assistantes sociales connaissent les situations personnelles. »

    Une première pour le CPAS de Nandrin. « Avant, c’était le Plan de Cohésion sociale qui organisait une collecte au marché de Noël de Villers-le-Temple, pour différentes communes. Cette année, le CPAS de Nandrin prend le relais pour les Nandrinois, en collaboration avec la Maison des Jeunes. »

    Trois permanences sont prévues à l’Espace Jeune, place Arthur Botty (à côté de la maison communale) : mercredi 16 décembre de 14 à 18h, vendredi 18 décembre de 17 à 20h30 et samedi 19 décembre de 14 à 18h.

    Le principe est d’apporter une boîte à chaussures remplie de vivres non périssables (pâtes, riz, chips etc.), ou de produits d’entretien et d’hygiène (gel douche, shampoing...). Le contenu des boîtes sera trié pour correspondre aux besoins de chaque famille ou bénéficiaire.

    « Nous essayerons de distribuer les différents colis avant Noël », conclut la présidente de l’action sociale.

     

    Article de AG 

    Article Complet Sudinfo clic ici 

     

    127138911_2830338620535811_6615874458631084727_o.jpg

     

  • Une idée cadeau pour les fêtes ? Le SAC A DOS de l'équipe du Centre Médical Héliporté, voilà une idée sympa pour  apporter votre soutien au CMH

    Lien permanent

    Le SAC A DOS de l'équipe du Centre Médical Héliporté, voilà une idée sympa pour
     apporter votre soutien au CMH de manière originale
     promouvoir le CMH de manière utile en l'utilisant dans vos activités
     faire un cadeau solidaire
    Le bénéfice de cette action est investi intégralement dans l'achat de matériel médical utilisé lors des missions de secours du CMH
     POUR VOUS PROCURER LE SAC A DOS DU CMH
     C'est très simple : il est vous expédié par voie postale sur simple commande
     Versez le montant de 45 € sur le seul n° de compte de l'ASBL CMH IBAN BE34 2480 4404 4090 - (ce montant correspond à 39 € pour le sac +6 € pour les frais d'envoi )
     
     En communication bancaire, indiquez "MON SAC CMH" + vos coordonnées postales
     
     Merci de compter 8 jours ouvrables pour l'expédition de votre colis après réception du montant de votre commande
     Et en bonus de remerciement, vous recevez 3 lanyards aux couleurs du CMH
     

  • Les Restos du cœur lancent un appel pour offrir un repas de Noël à 3.500 personnes

    Lien permanent

    Les Restos du cœur ambitionnent de fournir un repas à 3.500 personnes via une centaine de restaurants répartis sur tout le territoire belge. Pour atteindre cet objectif, ils espèrent que chaque établissement pourra préparer en moyenne 35 menus de fête à emporter. Ceux-ci seront distribués gratuitement aux bénéficiaires.

    Les restaurateurs seront rémunérés grâce au soutien financier de particuliers et d’entreprises. Les dons peuvent se faire sur la plateforme des Restos du cœur. L’organisation sollicite en outre une modeste contribution financière des gouvernements provinciaux, régionaux et nationaux socialement responsables.

    «Cette action inédite initiée par les Restos du cœur fait écho à l’appel en 1985 du comique français Coluche qui avait exhorté tous les donateurs potentiels à participer en vue d’ouvrir des ’cantines’ couvrant le territoire français, afin que plus personne ne souffre de la faim et du froid au cours de l’hiver», a déclaré le président de la Fédération des Restos du cœur de Belgique, Jean-Gérard Closset. «Les Restos du cœur espèrent, 35 ans après cet appel mythique, créer la même émulation en offrant un repas pour le réveillon du 24 décembre à ceux qui en ont besoin.»

     
     

    Les donateurs et restaurateurs souhaitant participer à l’action peuvent se rendre sur le site internet des Restos du cœur (www.restosducoeur.be/fr/) et s’inscrire via l’onglet «Nous aider».

    Par Sudinfo avec Belga

    Article complet Clic ici 

  • Une distribution de colis festifs aux démunis ce vendredi à Ocquier par Le Collectif Femmes Condroz-Huy-Hesbaye

    Lien permanent

    Le Collectif Femmes Condroz-Huy-Hesbaye distribue des colis festifs aux démunis

    C’était pourtant une tradition du Collectif Femmes Condroz-Huy-Hesbaye.

    Le dîner de Noël habituellement organisé dans les locaux de la Croix Rouge de Huy n’aura pas lieu cette année à cause de l’épidémie de coronavirus.

    L’organisation philanthropique a toutefois voulu maintenir une action caritative à l’approche des fêtes pour les plus démunis de notre région. « On a voulu trouver une autre solution : on fait donc des colis festifs pour les familles », explique Fabienne Dubois, secrétaire du Collectif Femmes Condroz-Huy-Hesbaye.

    Avec la Croix Rouge

    Grâce à Annie Luymoeyen, une membre de l’association également active à la Croix Rouge d'Ocquier, le Collectif organise la distribution des colis festifs le 11 décembre à Ocquier (commune de Clavier) en même temps que la distribution des habituels colis alimentaires.

    Les packs du Collectif contiendront du pâté, des carbonades, du vin, du jus, du fromage, des friandises… « On veut permettre aux gens de passer un Noël chaleureux malgré les circonstances », souligne Fabienne Dubois.

     

    Article de par Ro.Ma.

     

    Article complet Sudinfo Clic ici 

  • Colloque le 10 décembre 2020 Les enfants exposés à la violence conjugale et les mineures victimes de violences sexuelles

    Lien permanent

    10 décembre 2020 – Webinaire interactif
    C’est avec grand plaisir que la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial vous invite le 10 décembre 2020, de 9h15 à 15h30, au colloque organisé dans le cadre du projet intersectoriel DPO qui vise à améliorer les pratiques de terrain des professionnel.les de première ligne à Bruxelles et en Wallonie en matière de Détection des violences conjugales et sexuelles, Prise en charge et Orientation des victimes.
    La thématique du colloque de cette année est centrée sur les enfants exposés à la violence conjugale et les mineur.es victimes de violences sexuelles.
     

  • Votre don pour en finir avec la pandémie de la pauvreté

    Lien permanent

    don2.jpg

    don3.jpg

    don1.jpg

     

    AppelAuxDONS-Avent 2020-Vivre-Ensemble clic ici .pdf

     

    Cathocondroz – Site des paroisses catholiques

    d'Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot

  • La Donnerie Condruzienne vous connaissez?

    Lien permanent

    La Donnerie Condruzienne vous connaissez?

     

    https://www.facebook.com/groups/856470395160490

     

    Il s'agit d'une nouvelle initiative du Plan de Cohésion Social du Condroz destinée aux citoyens des communes d'Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet, et Tinlot.

    L'idée est, d'une part, de mettre à disposition un groupe Facebook où pourront être donnés des objets dont les citoyens n'ont plus l’usage. Cette initiative solidaire permet, à la fois, d'éviter le gaspillage, de recycler, tout en faisant profiter autrui. En plus de faire des heureux, ce projet offre surtout l'occasion aux citoyens de nos communes de s’entraider. 

    Le concept est simple, et est ouvert à tous: le donneur poste sur le groupe Facebook une photo de l’objet dont il n’a plus besoin, en décrivant l’état dans lequel il se trouve; tandis que le potentiel "receveur" du don marque son intérêt pour celui-ci en le contactant sur Facebook par message privé. Les personnes à la recherche d'un objet précis peuvent également rédiger un message faisant appel aux membres du groupe. Dans le cadre des fêtes de fin d'année, nous lançons une action spéciale Noël en faisant appel à des dons de jouets, jeux de société et de décorations de Noël... 

    En tant qu'agent communal, intervenant du CPAS ou autre acteur de nos communes,... Si vous rencontrez des citoyens intéressées par le projet de don mais ne disposant pas d'un accès internet, merci de nous transmettre leurs coordonnées et nous nous chargerons de faire l'intermédiaire. De façon exceptionnelle, nous pouvons également stocker, à court terme, certains dons au sein de notre garage situé à Clavier-Station. 

    Enfin et à long terme, le projet, vise la mise en place d'événements physiques et ponctuels de donnerie sur nos communes.

    N'hésitez donc pas à partager l'info

    L'équipe du PCS-Condroz.

    image.png

     

  • N’oubliez pas vos cartes de voeux ou dessins d’enfants pour Noël à l’attention de nos ainés

    Lien permanent

     
    N’oubliez pas vos cartes de vœux ou dessins d’enfants pour Noël à l’attention de nos ainés  qui résident dans l’une des deux maisons de repos de Neupré.
     
    Pour ce faire, il suffit:
    de mettre votre carte ou dessin sous enveloppe avec la mention « le Noël des ainés de Neupré »
    entre le 23 novembre et le 23 décembre
    de l’envoyer ou de la déposer dans la boîte aux lettres de l’administration communale, rue des Deux Églises,16.
     
    Le courrier sera distribué par nos services communaux le 24 décembre à tous les pensionnaires du Doux Repos et du Berny
     

    Lire la suite

  • N’ayez pas peur de pousser la porte des CPAS

    Lien permanent

    C’est le conseil de Karine Lalieux aux Belges en difficulté 

    La ministre Karine Lalieux annonce l’engagement de personnes dans les CPAS pour traiter les dossiers qui découlent de la crise du Covid.  

     

    Cette pandémie sans précédent frappe durement tous les Belges mais surtout les personnes plus fragilisées et les indépendants qui avaient peu de réserve. La ministre des Pensions, de l’Intégration sociale et de la Lutte contre la pauvreté, Karine Lalieux, entend soutenir tous les Belges face à cette épreuve : « Nous avons les moyens de les aider. Ceux qui sont en difficulté ne doivent pas avoir peur de pousser la porte des CPAS. Il faut dédiaboliser l’institution dans la tête de certains. »
     
    Une institution qu’elle connaît bien pour en avoir été la présidente à Bruxelles : « Je conseille à tous les hommes et femmes politiques d’être un jour conseiller CPAS pour se rendre compte de la réalité de terrain. »
     
    La santé mentale, le défi
     
    Elle entend aussi déposer avec ses collègues un projet pour mieux soutenir les implications de cette crise au niveau de la santé mentale : « Nous y sommes très attentifs.
     
    Dans le cadre des 115 millions qui ont été dégagés, on peut soutenir les gens qui ont envie d’aller chez le psy gratuitement. Avec mon collègue David Clarinval, là, on regarde les pistes qu’on pourrait utiliser pour mieux aider les indépendants. Aujourd’hui, pour beaucoup de personnes, demander de l’aide à un psy, c’est honteux. »
     
    Elle veut que les indépendants qui le souhaitent « puissent, être aidés gratuitement et qu’ils puissent être soutenus par le psychologue qu’ils veulent. Je pense que la semaine prochaine des pistes seront sur la table à ce niveau. »
     
    Utiliser les 2 e et 3 e piliers
     
    Dans un autre domaine, elle souhaite que l’argent des Belges soit mieux utilisé : « En toute transparence et sécurité, parce qu’il s’agit de l’argent des pensions des Belges, les deuxième et troisième piliers devraient pouvoir être investis dans l’économie réelle et dans l’économie durable et la transition. C’est dans l’accord du gouvernement. Là, la FSMA notamment doit nous aider à travailler dans ce cadre-là. »
     
     
    Enfin, elle avoue qu’un véritable effort doit être fait pour la personne handicapée : « On doit le reconnaître, nous ne sommes pas une société inclusive.
     
    Déjà au niveau de l’emploi dans la fonction publique, on pourrait faire mieux.
     
    Ce n’est pas un choix d’être une personne handicapée.
     
     
    Il y a encore un regard qui n’est pas positif à leur encontre tant dans le milieu du travail qu’au niveau scolaire.
     
    On doit faire aussi un réel effort au niveau de la mobilité. Pour « Le Prix de l’amour », on ne descendra plus les allocations après le 1 er janvier. »
     
    La personne qui choisit de vivre en couple ne sera plus pénalisée.
     
     
    Article de V.LI.
     
  • À 10 ans, Luna Nandrinoise lutte courageusement contre le syndrome de Noonan

    Lien permanent

    Envoyez vos messages à la petite Luna à Nandrin pour qu’elle oublie sa maladie

    Fin 2019, on vous emmenait à la rencontre de Luna, une fillette nandrinoise de 9 ans atteinte du syndrome de Noonan.

    Cette maladie rare d’origine génétique, apparentée à une forme de nanisme, l’empêche de se développer comme les autres enfants. La petite souffre d’anomalies cardiaques, de difficultés à s’exprimer et d’un léger retard mental.

    Une mini-ferme lui était offerte en 2019

    Les nombreuses opérations et les passages fréquents à l’hôpital font du quotidien de Luna une épreuve stressante. « Elle vit ça depuis qu’elle est née, donc c’est naturel pour elle. Elle est toujours souriante », remarque fièrement Muriel, sa maman.

    Au début de l’été 2019, Luna se rend à l’ASBL « Générosité pour les Sans Voix », à Flémalle, en vue d’adopter un chaton. Une fois sur place, elle jette son dévolu sur un chaton roux auquel il manque une patte.

    Touché par ce geste, le président de l’association Logan Putzeyse propose de réaliser le rêve de la fillette : avoir une mini-ferme dans son jardin.

    « On lui a fait la surprise d’amener des animaux chez elle.

     

    Elle a reçu un couple de canards, deux lapins, deux poules et un coq », se remémore Logan.

    « Elle a un petit cabanon où elle prépare la nourriture pour ses animaux. Ils sont vraiment bien ».

    En attente d’un Holter pour son cœur

    Un an plus tard, à l’approche des fêtes de fin d’année, le président de l’ASBL veut à nouveau marquer son soutien et son amitié envers la petite Nandrinoise de 10 ans en lançant une action de solidarité.

    « L’année passée, la rencontre avec Luna était un très beau moment, qui m’avait fortement touché.

    Malgré sa maladie, c’est une fille souriante et une battante. Elle vit actuellement des moments compliqués avec ses soucis cardiaques. On avait envie de mettre quelque chose en place pour elle ».

     

    Effectivement, le Covid-19 ne facilite en rien le quotidien de Luna.

    À cause de sa cardiopathie pulmonaire, elle ne doit surtout pas attraper le virus.

    « Certains rendez-vous médicaux sont reportés. Mais elle garde un suivi cardiologique strict », précise sa maman. « Lors de sa dernière visite, le docteur a dit qu’elle devrait porter un Holter, mais on ne peut pas lui donner tout de suite car ils les gardent pour les patients Covid.

    On la surveille constamment ».

    Dans cette période un peu sombre, l’appel à solidarité lancé par Logan Putzeyse vise à offrir de jolies fêtes de fin d’année à Luna en lui envoyant une carte, un petit mot, un dessin ou un cadeau. « Je pense que l’action de solidarité aura du succès. Quand sa maman va lui lire les messages, elle aura des étoiles dans les yeux », espère Logan.

    « Ça nous touche et ça nous fait plaisir pour elle », explique Muriel, la maman.

    « Vu que les animaux font son bonheur, rien qu’une petite carte avec des animaux dessus, c’est un cadeau énorme. C’est moi qui intercepterai le courrier ».

    Si vous souhaitez vous aussi faire plaisir à Luna, vous pouvez envoyer une carte ou un petit cadeau (bien désinfecté) à l’adresse suivante : Rue de la Vaux, 7, 4550 Nandrin.

     

    Article par P.Tar.

    Article Complet Sudinfo Clic ici 

     

    APPEL A LA SOLIDARITE
    Bonjour à toutes et tous,
    Aujourd'hui, l'équipe et les bénévoles logistiques, interventionnistes & Co de Générosité Pour Les Sans Voix ASBL décident de se mobiliser pour Luna.
    Les fêtes de fin d'année ont en effet un goût amer. Mais cette année, c'est encore plus le cas. En effet, nous sommes toutes et tous ralentis et victimes d'une crise sanitaire sans précédents liée à la pandémie du COVID-19. 
    Dès lors, l'an passé, nous avions fait la chouette et magique rencontre de Luna. Luna, cette petite fille toute jeune, pleine de vie, atteinte d'un handicap sévère : LE SYNDROME DE NOONAN.
    Tiens, c'est quoi le Syndrome de Noonan ? (Explications: https://www.sante-sur-le-net.com/.../syndrome-de-noonan/)
    Résumé: "Le syndrome de Noonan est un syndrome d'origine génétique qui se manifeste par un aspect particulier des traits du visage, des malformations du cœur et une petite taille. Il existe parfois un déficit intellectuel et un retard d'acquisition du langage."
    Malgré cela, pour avoir rencontré Luna, nous pouvons vous dire qu'elle a une intelligence, un dynamisme et un envie de se battre terribles. Luna passe presque son quotidien dans les hôpitaux. Sa maman nous disait il y a quelques jours sur une publication de notre Président Logan Putzeyse: "Merci mon parrain des animaux, tu me manques et Jerry aussi, oh ça va, tu sais, maman veille à me protéger un max et oui je peux pas avoir le COVID avec ma cardiopathie pulmonaire, mais je reste aussi souriante, remuante, et toujours ma bonne humeur. Les docteurs me laissent assez tranquille pour le moment, en attente de réopérer mon petit cœur, mes yeux, mon oreille gauche car maintenant presque complètement sourde de ce côté, et ma rate. Là, apparemment, je commence à faire des crises d'épilepsie, et les muscles de mon petit cœur s'épaississent, d'où je dois porter un Holter, mais je suis en attente car avec le COVID, les hôpitaux ne donne plus d'Holter, ils en ont trop besoin donc à part attendre ce qui est un peu stressant pour maman, je n'y aurai droit plus rapidement que si je devais à nouveau rentrer en urgence à l'hôpital. Mon chat Émilie va très bien, elle me console quand je suis triste bisous".
    Dès lors, dans le but d'offrir des fêtes de fin d'année exceptionnelles à notre petite Luna, nous vous demandons de PARTAGER un maximum cette publication et surtout de lui envoyer une petite carte, un petit mot, un dessin, un cadeau à l'adresse et coordonnées suivantes: LUNA BOUGARD, RUE DE LA VAUX, n°7 à 4550 Nandrin, Belgique.
    Vous pouvez déposer aussi des dons à notre bureau, Rue du Maréchal Joffre n°1 à 4400 Flémalle. Nous nous chargerons de lui acheminer ces derniers avec toutes les précautions sanitaires nécessaires. 
    PARTAGEZ, DEPASSONS LES FRONTIERES, FAISONS LE MAXIMUM POUR OFFRIR UN SOURIRE ET UN ZESTE DE JOIE DE VIVRE A LUNA, NOTRE COEUR SOURIANT ET BATTANT! 
    MERCI,
    L'équipe de Générosité Pour Les Sans Voix ASBL

     

  • Rouler 5.000 km à vélo et franchir 100 côtes entre le 11 novembre et le 23 décembre, le défi que se sont lancé les cyclos de Marchin

    Lien permanent

    5.000 km et 100 côtes à vélo pour aider les enfants: le défi des cyclos marchinois

     

    Viva for Life - Accueil

    Viva for Life - Les cyclos de Marchin et leurs amis roulent pour Viva for Life clic ici !

    « En tant que jeune parent, les difficultés auxquelles peuvent être confrontés les enfants me touchent. Subir la pauvreté tout petit, alors qu’on n’a rien demandé, c’est très difficile à vivre » introduit Geoffrey Ligot, trésorier du club de cyclos Vélo Marchin.

    Depuis plusieurs années, il est solidaire « Viva for life », l’opération mise sur pied par la RTBF, qui vient en aide aux enfants victimes de pauvreté.

    Cette année, il avait envie de faire davantage qu’un don personnel, notamment parce que, pandémie oblige le « Viva for life » 2020 se déroule dans des conditions très particulières.

    La crise sanitaire amplifie les besoins

    Pour des raisons sanitaires « le cube » dans lequel s’enferment les animateurs ne pourra pas s’installer en ville (les animateurs seront en studio NDRL).

    Et les événements qui rassemblent beaucoup de monde, tels que des soupers, sont aussi évidemment proscrits. Pourtant, la crise sanitaire amplifie les besoins au sein des associations. Les personnes précarisées se retrouvent dans une difficulté accrue.

     

    « Viva for life » a donc incité le public à faire preuve d’imagination et à proposer des défis respectant les mesures sanitaires.

    Et Geoffrey Ligot a décidé de se lancer : « J’ai d’abord réfléchi à un défi personnel et puis je me suis dit que mobiliser le club serait positif. J’ai donc lancé l’idée de parcourir 5.000 km à vélo et de franchir 100 côtes.

    Les membres du club ont embrayé et ont même été rejoints par certains de leurs amis.

    Nous avons donc décidé d’ouvrir le défi à tout le monde, il suffit de s’inscrire et d’encoder ses kilomètres sur notre page Facebook. » Une vingtaine de participants sont inscrits.

    « Chacun roule à son niveau »

    Chacun roule à son niveau : « Certains effectuent une sortie de 100 km avec 9 côtes, d’autres roulent 50 km.

    Ce qui compte ce n’est pas la performance, c’est la participation. » En raison de la situation sanitaire, aucune sortie collective n’est organisée. Les participants roulent seul, ou par groupe de trois maximum.

    « En cette période de l’année, avec le froid qui s’installe, on hésite parfois à sortir à vélo. Ce défi nous donne de la motivation : je pense que les cyclos de Marchin n’ont jamais autant roulé à cette période de l’année » sourit le trésorier.

    Depuis le 11 novembre, 3.407 km ont déjà été parcourus, 90 côtes franchies et 1.410 euros récoltés !

    Un départ tonitruant qui donne le sourire au trésorier : « C’est très chouette de voir un tel engouement ! Si on dépasse ce qui était prévu, tant mieux, ce sera tout bénéfice pour les enfants » s’enthousiasme Geoffrey.

     

    Article de A BT 

     

    Article complet Sudinfo Clic ici 

  • Confiné mais pas isolé : « Papote fenêtre » dans le Condroz !!! Dans cette pandémie qui n’en finit pas : Besoin d’aide ? A qui s’adresser ?

    Lien permanent

    Vous connaissez dans votre quartier des personnes isolées ou qui ont moins de contacts avec leur famille ?


    Vous n’osez pas y aller de peur de la contamination ?


    Et puis, avec ce masque, ce n’est pas agréable de se parler…


    Pourquoi pas une « papote fenêtre » ?


    Vous sonnez à la porte d’entrée, puis passez à la fenêtre sur le côté.


    En respectant la distanciation, en enlevant le masque, en ouvrant légèrement la fenêtre … vous pourrez vous parler presque !!!comme avant !!!

     

    Dans cette pandémie qui n’en finit pas : Besoin d’aide ? A qui s’adresser ?


    Avec qui partager un moment de « papote », un contact humain ?


    CPAS (dans chaque commune)


    Fournit en priorité une aide matérielle et/ou financière, ainsi qu’une assistance pour remplir des dossiers administratifs.


    En cette période « COVID-19 », certains CPAS ont aussi développé des services spécifiques auprès des aînés et isolés : livraison de courses à domicile, repas chauds à prix modéré, transport pour rendez-vous médical, prêt de tablettes (ordinateur), …


    ASSISTANTE de VIE (Anthisnes & Tinlot)


    En lien avec le CPAS, s’occupe des personnes de plus de 65 ans afin de les rencontrer, les écouter, les aider à analyser leurs besoins et être le relais de leurs demandes.


    Contact : via CPAS (A partir de février 2021, l’Ass. Vie de Tinlot aura numéro direct)
    GAL www.galcondruses.be/bien-vieillir-au-pays-des-condruses/


    Organisme créé par les communes avec l’aide de la Région Wallonne.


    Dans son projet « Bien vieillir au pays des condruses » a (notamment) développé des programmes tels que : Assistante de vie , le taxi social, une Plate-forme d’entraide citoyenne (« Villages solidaires ») pour mettre en contact des bénévoles avec des personnes ayant besoin d’un petit bricolage à domicile, …
    Contact : 085 / 27 46 12 chantal.courard@galcondruses.be

     


    (Le GAL travaille en collaboration avec le plan de cohésion sociale – PCS)


    TELE-SERVICE DU CONDROZ


    Aide pour les déplacements (et déménagements), accueil (à Ouffet) et écoute
    Contact : 086 / 36 67 18 (matin) patriciahotte@hotmail.com


    UNITE PASTORALE DU CONDROZ


    Distribution de vivres 1 ou 2 fois par mois (vous devez faire la demande initiale auprès de votre CPAS). Possibilité parfois de recevoir aussi des vêtements et couvertures.
    Contacts :
    Anthisnes : (Unité pastorale du Condroz) Josette PARIS 0479 / 41 91 93


    Clavier : (Croix Rouge) Ghislaine SACRE 0495 / 77 17 52


    Nandrin/Tinlot : (St Vincent de Paul) Lucy DUMONT 085 / 51 10 35


    Ouffet : (Unité pastorale du Condroz) Pascal ENGLEBERT 0474 / 95 91 36 (après 16 hr)


    ST-Séverin : (St Vincent de Paul) André PETERS 085 / 51 19 77


    POUR TOUT TYPE DE QUESTION :
    L’AVIQ (service officiel Wallonie) a créé un site www.luttepauvrete.wallonie.be ainsi qu’un numéro simplifié 1778 (appel gratuit).


    SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE : Télé-accueil : 107
    « Ecoute et soutien » (diocèse de Liège) : 0486 / 13 60 61


    « Toutes ces aides sont fournies dans la plus grande discrétion. »

    Cathocondroz – Site des paroisses catholiques d'Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot

  • Nandrin boîtes à Vivre !!! à vos agendas !!!!

    Lien permanent

    La page Facebook de Nandrin  l'annonce

     

    Boîtes à "vivre".
     Dans cette période de cadeaux, aidez les personnes de notre commune qui en ont besoin! Comment? En leur offrant une boîte à chaussure de vivres non périssables, de produits d'entretien et d'hygiène en la déposant à l'espace-jeunes.

    Place Botty, 1 à Nandrin
     Mercredi 16/12 de 14h à 18h
     Vendredi 18/12 de 17h à 20h30
     Samedi 19/12 de 14h à 18h.

    Une initiative du CPAS de Nandrin en collaboration avec l'administration communale, l'ATL et l'espace-jeunes de Nandrin.

     0476 75 27 09

     

  • Le nombre de demandeurs d’emploi reste stable dans l’arrondisse !!! Nandrin une évolution de 2%

    Lien permanent

    L’emploi reste stable  à Huy-Waremme 

    Les conséquences économiques de la crise devraient se faire sentir principalement en 2021  

    Le nombre de demandeurs d’emploi reste stable dans l’arrondissement de Huy-Waremme, comme dans la Province de Liège.
     
    Mais toutes les communes ne sont pas logées à la même enseigne…  
     
    On ne compte malheureusement plus les victimes économiques du coronavirus.
     
    Chaque semaine, voire chaque jour, nous apprenons de nouvelles faillites d’indépendants qui « n’en peuvent plus » et décident de mettre la clé sous le paillasson par accumulation de créances ou par absence de perspective de reprise.
     
    Cependant, à la lecture des dernières données du Forem, l’impact du coronavirus sur l’emploi de notre région semble pour l’instant limité, même si « ce n’est qu’une question de temps » nous dit-on.
     
    Entre octobre 2019 et octobre 2020, l’arrondissement de Huy-Waremme a même connu une légère baisse du nombre de « demandeurs d’emploi inoccupés », passant de 9.369 demandeurs à 9.329. Une faible diminution qui se constate également au niveau provincial (de 65.461 en octobre 2019 à 65.353 le mois dernier).
     
    Les Burdinnois et Tinlotois trouvent de l’emploi
     
    Si le nombre de demandeurs d’emploi global reste stable au niveau de l’arrondissement, la situation peut varier fortement entre les différentes communes.
     
     
    Certaines entités connaissent une véritable baisse du nombre de sans-emploi, comme Burdinne (-14%) ou Tinlot (-14% également).
     
    « Burdinne est moins touchée par la crise.
     
    C’est une très bonne nouvelle. Peut-être est-ce dû à la croissance de la commune et à l’arrivée de jeunes couples, qui travaillent souvent dans les grandes villes et ont une situation privilégiée », s’interroge le bourgmestre Frédéric Bertrand (MR).
     
     
    Les grands centres de l’arrondissement connaissent quant à eux une certaine stagnation de la demande d’emploi, qui épouse d’ailleurs la tendance provinciale : Amay (-2% de demandeurs d’emploi), Huy (+1%), Waremme (-2%) et Wanze (-2%).
     
     
    Étonnante baisse à Héron et Lincent
     
    Parmi les communes qui ont vu leur nombre de demandeurs d’emploi augmenter, on retrouve notamment Héron (+15%) et Lincent (+14%).
     
    Les bourgmestres des deux entités hesbignonnes se disent véritablement surpris de ces données assez peu réjouissantes.
     
    « Cela m’étonne.
     
    Nous n’avons pas ressenti cette augmentation au niveau du CPAS par exemple », témoigne le mayeur héronnais Éric Hautphenne (PS).
     
    « On reste bien sûr prêt, avec la commune et le CPAS, à aider les personnes en difficulté à cause de la crise. Il ne faut hésiter à venir au CPAS.
     
    On est là pour ça », affirme le socialiste.
     
     
    Précisons toutefois que ces deux petites communes conservent un taux de demande d’emploi relativement faible (8,7% à Héron et 7,1% à Lincent), du moins en comparaison avec la moyenne provinciale (14,4%) et les centres industriels de l’arrondissement comme Huy (19,2%), Amay (13,2%), Waremme (10,8%), Wanze (10,3%) et Engis (14%).
     
    Nous reviendrons bien sûr dans les prochains mois sur l’évolution de ces chiffres.
     
     
    Article de par RO.MA.
     
     

    emploi 23 nov .jpg

  • Cyber Neupré un lieu accessible aux élèves, à tous, pour qu'ils puissent continuer leur enseignement à distance dans de bonnes conditions matérielles

    Lien permanent

     
    La crise sanitaire que nous vivons ne doit pas laisser certains élèves au bord du chemin 

    est repris, par la Fédération Wallonie-Bruxelles, comme un lieu accessible aux élèves pour qu'ils puissent continuer leur enseignement à distance dans de bonnes conditions matérielles 
     
    Le Cyber Espace du CPAS de Neupré est repris, par la Fédération Wallonie-Bruxelles, comme un lieu accessible aux élèves pour qu'ils puissent continuer leur enseignement à distance dans de bonnes conditions matérielles 
    Vous trouverez sur ce lien le répertoire
     La crise sanitaire que nous vivons ne doit pas laisser certains élèves au bord du chemin
    Tous et toutes doivent pouvoir continuer leur apprentissage dans les meilleures conditions
     N’hésitez pas à partager autour de vous 
     Inscription obligatoire
     Accessible à tous, n’hésitez pas à partager autour de vous
     
     
     
     
     

  • Petits déjeuners Oxfam 2020 Nouvelle formule !!!

    Lien permanent

     
    Nouvelle formule : un délicieux colis petit déjeuner à réserver et à emporter chez vous ! … Se faire plaisir tout en donnant un coup de pouce aux producteurs d’ici et d’ailleurs …
    Réservez votre pack et venez le chercher auprès d’une des 100 équipes Oxfam. S’il y a un lieu de retrait près de chez vous, privilégiez cette option ! Les organisateurs bénévoles vous ont concocté des packs à emporter avec amour … et des produits frais !
    https://www.oxfammagasinsdumonde.be/.../carte-des-petits.../
    Ou réservez votre pack via le formulaire de commande en ligne, il vous sera livré à domicile par La Poste (clôture des réservations le 17 novembre)
    https://www.oxfammagasinsdumonde.be/.../cont.../transact/...
    Un projet à soutenir : la création de la première boutique de commerce équitable en circuit-court à Santiago, Chili. Grâce aux revenus engendrés par cette édition des petits déjeuners, une bourse de 5000€ sera remise à l’organisation chilienne Pueblos del Sur pour développer la première boutique coopérative, de commerce équitable et en circuit-court de Santiago.
    https://www.oxfammagasinsdumonde.be/pueblos
    Un virus nous empêche de nous rassembler en grand nombre dans un même espace ?! Qu’à cela ne tienne, créons un moment de fête à la maison, en famille ou avec des amis !
    Les colis à emporter pour 2, 4 ou 6 personnes seront composés de produits locaux et du commerce équitable. Le tout dans un joli sac d’artisanat équitable en coton bio
     

  • Les « déconfinés » de l’aide alimentaire dans le Condroz

    Lien permanent

    J’avais faim et tu m’as donné à manger… »


    Les « déconfinés » de l’aide alimentaire


    Dans notre Unité pastorale, les conférences de Saint Vincent de Paul de Nandrin/Tinlot et Saint-Séverin, des bénévoles d’Ouffet et d’Anthisnes de même que la Croix Rouge de Clavier continuent à fournir de l’aide alimentaire à des personnes dans le besoin.

     


    Compte tenu des pertes d’emploi et de revenus qui pendant longtemps encore vont frapper les personnes déjà fragilisées, l’U.P. vous invite à être attentifs à ces familles qui, malgré l’aide bienvenue des CPAS, rencontrent de grandes difficultés pour nouer les deux bouts.

     

    Si vous souhaitez aider discrètement des personnes de nos villages, voici la liste des bénévoles auxquels vous pouvez proposer votre aide sous quelque forme que ce soit :


    Conférence de Nandrin/Tinlot : Lucy DUMONT-JACOBY Tél. : 085 51 10 35


    Conférence de Saint Séverin : André PETERS Tél. : 085 51 19 77


    OUFFET : Pascal ENGLEBERT Tél. : 0474 95 91 36 (après 16h)


    ANTHISNES : Josette PARIS Tél. : 0479 41 91 93


    CLAVIER : Ghislaine SACRE Tél. : 0495 77 17 52

     

    http://www.cathocondroz.be/