Météo

  • Le mois d’octobre le plus chaud dans le monde

    Lien permanent

    Octobre 2019 a été le mois d’octobre le plus chaud jamais enregistré sur la planète, a annoncé mardi le service européen Copernicus sur le changement climatique, notant qu’il s’agit du 5e mois consécutif battant ou s’approchant d’un record. Le mois d’octobre de cette année a été 0,63ºC au-dessus de la température moyenne de la période de référence 1981-2000, battant de très peu (0,01ºC) octobre 2015, mais à 1,2ºC au-dessus de la température préindustrielle.

     

    Source

  • Le temps sera moins pluvieux qu’en octobre, mais le soleil percera peu

    Lien permanent

    Après un premier week-end de novembre assez nuageux, le reste du mois sera assez instable au niveau des précipitations, mais globalement moins pluvieux que le mois d’octobre, où il avait plu 20 jours… Mais ne vous réjouissez pas trop : on aura aussi moins de lumière car le ciel restera très chargé.
    Ce mois de novembre a débuté par des températures un peu plus élevées que la normale, avec des pointes de 14 degrés ce samedi. Pour ce dimanche, malgré un ciel nuageux dans l’est et le centre du pays, quelques éclaircies sont prévues, notamment à l’ouest. Les maxima pourront sensiblement varier selon la zone : le mercure pourrait afficher 8 degrés en Haute-Fagnes et 12 à la côte. Les vents, par contre, seront de plus en plus faibles en cours de journée.
    Des orages à prévoir
    Et le reste du mois se profile également assez variable. Selon Météo Belgique, les températures seront légèrement plus élevées que la normale et il fera un peu moins pluvieux, notamment pendant les deuxième et troisième décades du mois. Mais d’ici le 10 du mois, il va falloir supporter la pluie, le ciel gris et l’absence de belle lumière automnale…
    Selon les prévisions de l’IRM, la journée de lundi sera caractérisée par un temps variable avec des pluies et averses, voire même des coups de tonnerre en soirée. Les températures vont osciller entre les 8 et les 13 degrés comme maxima.
    « Mardi et mercredi, il y a aura aussi des risques d’averses, mais en quantités plus faibles par rapport à lundi », affirme David Dehenauw, météorologue à l’IRM. Le mercure va afficher des maxima autour des 10-11 degrés, ce qui est dans la moyenne pour la saison. Les averses feront leur retour jeudi en raison d’une perturbation en provenance de la France.
    Le risque de pluie sera là également le week-end prochain, vendredi et samedi. Pour les balades dans les bois, c’est loupé.
    De la neige !
    Si le temps restera assez variable sur l’ensemble du pays pendant toute la semaine prochaine, il existe un véritable risque de voir les premières neiges de l’automne tomber sur les hauteurs du pays.
    « Dans les Hautes Fagnes, le ciel sera couvert pendant toute la semaine. On prévoit également beaucoup de pluie avec des maxima de 9 degrés, qui pourraient davantage baisser dans les jours suivants pour atteindre les 5 degrés mercredi ou jeudi et des minima de 0 degré à partir du week-end » affirme le météorologue de l’IRM.
    « Un risque de neige existe pendant la nuit, mais il s’agit d’une neige qui ne va tout de même pas tenir pendant la journée ».
    Un espoir après le 15
    Pour la semaine suivante, les premières éclaircies pourraient enfin se manifester entre samedi 9 et lundi 11 novembre.
    Même s’il ne s’agit que de tendances, la semaine du 11 au 16 novembre s’annonce moins catastrophique, avec des éclaircies possibles et une réduction des pluies.
    Les maxima vont rester autour des 8 degrés, sauf pour la journée de lundi 11, où l’IRM ne prévoit que 4 degrés. Sortez vos écharpes et vos bonnets ! Les tendances de l’IRM prévoient toutefois un temps plus sec -et moins gris- dès le 13 novembre.
    Si la grisaille ne va donc pas nous abandonner, on peut être rassurés car, selon les tendances de l’IRM, des conditions anticycloniques vont s’établir près de chez nous.
    Cela pourrait donc favoriser un climat plus froid, mais aussi plus sec.
    Par L.R.
     

  • Rallye du Condroz la météo du Week-end

    Lien permanent

    De grosses rafales samedi: voici les prévisions météo région par région pour ce long week-end

    Samedi

    Samedi, le ciel sera changeant avec quelques averses locales. L'après-midi, le temps pourrait devenir généralement sec sur une large partie centrale du pays. Il fera encore assez doux avec des maxima de 12 à 15 degrés. Il faudra toutefois composer avec un vent soutenu de sud-ouest; celui-ci sera assez fort dans l'intérieur des terres et fort au littoral. Les rafales seront voisines de 70 km/h, voire 80 km/h à la côte.

     

     

    Dimanche

    Dimanche, le temps restera variable avec risque de quelques averses par endroits. Une perturbation sur la France pourrait déborder sur le sud du pays et y conduire à une nébulosité abondante avec des pluies plus prolongées. Le vent sera moins soutenu mais les températures perdront quelques degrés, avec des maxima de 8 à 13 degrés.

     

    Source

  • Beau week-end avec des températures au-delà de 20 degrés

    Lien permanent

    Aujourd'hui Samedi, un courant de sud-ouest très doux caractérisera la journée. Des pluies pourront toujours déborder sur le nord-ouest du pays, tandis que le soleil devrait se montrer plus généreux en allant vers la Gaume. Une petite averse n’est pas exclue en soirée. Les températures atteindront 16 à 20 degrés.

    Dimanche, la zone de pluie qui ondule sur les Iles Britanniques et la Mer du Nord s’avancera lentement sur la Belgique. A l’avant de ce front pluvieux, il fera particulièrement doux avec des maxima de 18 à 23 degrés. Quelques rayons de soleil sont encore attendus mais l’atmosphère deviendra plus instable avec possibilité de quelques averses.

     

    Source

  • Cela faisait 3 ans et 3 mois qu’il n’avait plus autant plu

    Lien permanent

    «Le long épisode de sécheresse que nous avons connu jusqu’à récemment a fait place à une transition particulièrement pluvieuse depuis la dernière semaine de septembre», témoigne le météorologue de l’IRM, Pascal Mormal.

    Il nous livre les statistiques récoltées à la station climatologique d’Uccle.

    «Au pluviomètre, on a déjà récolté 104,4 mm ces 30 derniers jours.

    Mais le plus remarquable est la concentration des pluies: depuis le 22 septembre: 100,5 mm sont tombés en seulement 17 jours.

    Un total de plus de 100 mm tombés en un peu plus de deux semaines, c’est assez remarquable et sensiblement plus que la moyenne qui se situe autour d’une quarantaine de mm pour un tel laps de temps, à ce moment-ci de l’année.»


    181,6 MM AU MONT RIGI!

    En tenant compte des pluies qui étaient encore attendues mercredi, il faut remonter au mois de juin 2016 pour trouver trace d’une période aussi pluvieuse sur un espace de temps similaire.

    «À cette époque, on avait enregistré à Uccle entre le 7 et le 23 juin, 141,4 mm tombés principalement sous forme de précipitations orageuses».


    Ailleurs dans le pays, les pluies de ces deux dernières semaines ont donné lieu à des cumuls localement remarquables (totaux compris entre le 22 septembre et le 8 octobre).

    Quelques exemples: Stembert près de Verviers 103,3 mm, Beitem 106 mm, Bougnies près de Mons 116,5 mm, Vezon près de Tournai 121,9 mm, Buzenol 129,6 mm, Bièvre 135,1 mm, et Mont Rigi… 181,6 mm! «Si le temps actuel est plutôt déprimant pour la plupart d’entre nous, il faut souligner que ces pluies régulières et pas trop violentes sont bénéfiques pour la recharge des nappes phréatiques qui vont pouvoir commencer à résorber l’important déficit observé depuis trois ans».

    Il devrait faire plus sec jusqu’au week-end. Dimanche, les températures devraient franchir la
    barre des 20oC.

    «Au niveau des précipitations, cette accalmie ne devrait être toutefois que temporaire car de nouvelles précipitations sont attendues dès le début de la semaine prochaine».

    Pascal Mormal précise que les chiffres fournis pour Uccle proviennent de la station climatologique historique et sont mesurés à 8 h chaque jour.

    «Ils diffèrent très légèrement des données publiées sur notre site et qui sont établies à partir d’une station automatique sur un pas de temps 0h-24 h depuis le mois de février 2019».

    Pour la cohérence climatologique et pour favoriser la comparaison avec les données historiques plus anciennes de cette station, il a donc préféré nous fournir les données de la station historique d’Uccle.

    Par PIERRE NIZET

    Source

  • Bonne nouvelle : pas d’hiver précoce

    Lien permanent

    Une fois encore, les prévisions de MeteoBelgique MeteoBelgique ont été très bonnes pour le mois de septembre. Tout ce qui avait été dit, ou presque, s’est vérifié: la première décade froide et la dizaine de jours de beau temps d’arrière-saison, avec quelques jours estivaux, se sont vérifiées. 


    « Et pour les trois prochains mois ? », demanderez-vous.

    « Les indices de confiance sont vraiment très faibles pour ces mois-là », prévient Philippe Mievis que nous suivons depuis quelques années dans ses tendances. « Actuellement, le trimestre s’annonce assez doux, surtout novembre et décembre. »

    Octobre et décembre devraient être très pluvieux. « À priori, pour l’instant, pas d’hiver avant l’heure, mais cela peut encore évoluer. Nous ferons notre première analyse de l’hiver qui nous attend le mois prochain. » 

    OCTOBRE. Un mois morose se confirme, du moins dans sa première moitié, avec un temps automnal à la clé.

    Le premier jour du mois, 23,8 mm de précipitations ont ainsi été récoltés à l’Observatoire Royal d’Uccle. Les températures seraient parfois un peu plus douces ou un peu plus fraîches que la normale, mais sans excès.

    Bref, un temps à la… normande. Comme les dépressions seront plus proches, on devrait avoir une première quinzaine venteuse et perturbée. « En seconde partie du mois, et surtout en dernière décade, une nouvelle influence anticyclonique devrait nous donner un temps progressivement plus sec et plus ensoleillé.

    Mais l’indice de confiance reste faible et le mois d’octobre, comme celui de septembre, est assez délicat à cerner. »

    En résumé, on devrait récolter beaucoup d’eau en ce mois d’octobre!

    NOVEMBRE. « Ici aussi, nous avons la confirmation d’un mois doux tel qu’annoncé dans notre précédente analyse. Mais, finalement, il ne devrait pas être trop pluvieux », écrit Philippe Mievis.

    Ce sera dû, dit-il, à la présence récurrente d’un anticyclone souvent placé pas trop loin de nous. « Par contre, sa présence ne devrait pas nous gratifi er d’une insolation généreuse, les nuages bas et brumes et brouillards joueront souvent les trouble-fête. » 

    DÉCEMBRE. L’indice de confiance pour ce mois n’est que de 55%. A priori, ce mois devrait être doux et à nouveau perturbé. « Pas d’hiver précoce en vue pour l’instant, mais ce sera encore à confirmer lors de nos prochaines analyses. » -


      Par PIERRE NIZET

     

    Source

    météo.JPG

     

     

  • Il y a de très grandes chances que vous chaussiez des pneus hiver d’ici quelques semaines.

    Lien permanent

    Même si le soleil brillera ce week-end, Françoise s’interroge : doit-elle acheter un nouveau jeu de pneus hiver ou opter pour des 4 saisons. L’automne commence ce samedi. Elle n’est pas la seule à se poser la question. Beaucoup ont déjà tranché. Selon une enquête de l’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR), 28 % des automobilistes qui n’ont pas de pneus hiver ont fait ce choix parce qu’ils sont équipés de 4 saisons. « Cela représente au total 12 % des conducteurs wallons », note Pierre-Laurent Fassin, de l’AWSR.

    Ce taux d’équipement ne répond pas à la question de notre lectrice. Faut-il oui, ou non, passer à ces pneumatiques ? « La technologie de ces pneus 4 saisons a évolué. Ils devraient permettre de continuer à se déplacer lors d’un hiver normal. Je n’aurais pas dit cela il y a vingt ans. Toutefois, les derniers hivers ont été froids avec des routes enneigées. Les pneus hiver sont plus adaptés à ces conditions atmosphériques et donc renforcent la sécurité », précise notre interlocuteur.

    La principale raison pour les Wallons de ne pas acheter des pneus hiver est le coût d’acquisition et de stockage (47 %). Viennent ensuite l’utilisation des 4 saisons (28 %), le faible kilométrage parcouru (28 %), l’absence d’utilité (19 %) et le manque de place pour le stockage (16 %). Enfin 4 % de la population ne sait pas pourquoi elle fait l’impasse.

    Six conducteurs sur dix (58 %) disposent de pneus hiver, 59 % chez les hommes et 56 % chez les femmes. Les 18-34 ans sont les principaux usagers (62 %), contre 55 % pour les 35-54 ans et 56 % pour les plus de 55 ans. Avec un taux de 79 %, les gros rouleurs, plus de 30.000 km par an, sont, de loin, les plus assidus. Les pourcentages baissent progressivement sous ce seuil : 60 % pour les conducteurs entre 20.000 et 30.000, 55 % entre 10.000 et 20.000, 56 % entre 5.000 et 10.000 et 52 % pour les moins de 5.000.

    « Nous constatons que 30 % de la population ne dispose pas de pneus adaptés au mauvais temps », déplore Pierre-Laurent Fassin, appelant à ne pas s’y prendre au dernier moment : « Les utilisateurs de voitures de société vont devoir prendre rendez-vous avant le 1er novembre. Pour les autres, il ne faut pas attendre les premières neiges. Les garages seront alors pris d’assaut ».

    613 accidents depuis 2016

    L’AWSR a analysé les chiffres des accidents survenus entre 2016 et 2018. « En Wallonie de novembre à mars, un sinistre sur vingt survient lors de conditions hivernales, neige ou verglas. Pour la province de Luxembourg, c’est un accident sur huit », prévient le porte-parole de l’Agence. Pour la période étudiée, l’AWSR a enregistré 613 accidents corporels sur une route enneigée ou verglacées en Wallonie. Le bilan était de six tués et de 817 blessés. Plus d’une fois sur trois (250/613 sinistres), l’un des usagers impliqués avait perdu le contrôle du véhicule (5 tués et 333 blessés). « Les conditions hivernales sont un facteur favorisant les pertes de contrôles », rappelle Pierre-Laurent Fassin.

    Par YANNICK HALLET

     

    Source

  • La sécheresse se poursuit en Belgique

    Lien permanent

    À l’instar de la semaine dernière, notre week-end sera baigné par une température estivale.

    Un conseil : profitez bien de ce dimanche car, dès lundi, les températures vont chuter.

    Et ceux qui attendent la pluie avec impatience vont avoir leur vœu (un peu) exaucé : elle est annoncée et sera le lot quotidien de la semaine prochaine.

    Mais il n’y aura pas de quoi faire disparaître la sécheresse qui est fortement marquée chez nous. On annonce, en tout, l’équivalent d’une vingtaine de millimètres qui tomberont, avec un pic annoncé le jeudi (5 mm).

    Depuis le 1er septembre, il n’a plu à Uccle que 11,9 mm alors que la moyenne, pour un mois de septembre complet, est de près de 69 mm. On devrait atteindre, pour ce mois de septembre, environ 32 mm. Ce qui n’est pas beaucoup.

    Nous avons épluché le site de l’IRM. Sur les trente derniers jours, seulement 17,4 mm de précipitations ont été récoltés. Depuis le début de l’année, on est à 527,8 mm. Entre le 1er janvier et le 30 septembre, la normale est de 620,5 mm. On ne l’atteindra certainement pas. Au niveau du nombre de jours de pluie, on est actuellement à 116 jours. S’il pleut tous les jours entre le dimanche 22 septembre et le lundi 30 septembre, on sera à 125 jours de pluie. Or, la normale à Uccle pour les 9 premiers mois de l’année est de 144 jours. Cela veut dire qu’il nous manquera au moins 19 jours de pluie par rapport à la normale.

    Pas alarmante, mais...

    Jeudi, la cellule « sécheresse » en Wallonie s’est réunie pour faire le point. Elle a déclaré que les trop faibles précipitations de ces quatre dernières semaines entraînent une aggravation de la situation de sécheresse en Wallonie. « Dans les prochains jours, les prévisions prévoient de faibles pluies qui ne devraient pas entraîner une modification notable de la situation ».

    Mais la situation, que ce soit au niveau de la distribution d’eau, des volumes d’eau dans les barrages réservoirs ou des nappes souterraines n’est pas alarmante.

    La cellule constate tout de même que les débits des cours d’eau ont fortement décru et atteignent à présent des valeurs historiquement faibles. « Les pluies attendues dans les prochains jours ne devraient pas inverser durablement la tendance. Il faudra pour cela attendre des pluies automnales abondantes ».

    Retraité depuis le printemps dernier, Paul Dewil reste toujours un expert de la question en Wallonie. « Des cours d’eau comme la Semois, l’Ourthe et l’Amblève sont à des niveaux très bas. Il suffit d’aller voir à la cascade de Coo pour le constater », témoigne-t-il. « Si on a un bon hiver avec une bonne recharge, ça ira mieux mais cela fait deux ans que ce n’est plus le cas ».

    Par PIERRE NIZET

     

    Source

  • Sécheresse Les débits des cours d’eau trop faibles

    Lien permanent

    Les trop faibles précipitations de ces quatre dernières semaines ont aggravé l’état de la sécheresse. Les débits des cours d’eau ont fortement décru et atteignent à présent des valeurs historiquement faibles. Une situation qui ne devrait pas s’inverser durablement malgré les quelques pluies attendues dans les prochains jours. Si la distribution publique d’eau est satisfaite partout, certaines communes maintiennent leurs arrêtés visant à interdire l’usage de l’eau non lié à des besoins essentiels. Il s’agit de Ciney, Clavier, Tinlot, Somme-Leuze, Tellin, Rochefort, Gouvy, Hamois, Havelange, Hotton, Durbuy, Nassogne et Tenneville.

    Source 

     

    Les débits des cours d’eau ont fortement décru et atteignent à présent des valeurs historiquement faibles. Une situation qui ne devrait pas s’inverser durablement malgré les quelques pluies attendues dans les prochains jours.

    Si la distribution publique d’eau est satisfaite partout, avec une consommation stable et normale pour la saison, certaines communes maintiennent leurs arrêtés visant à interdire l’usage de l’eau non lié à des besoins essentiels. Il s’agit de Ciney, Clavier, Tinlot, Somme-Leuze, Tellin, Rochefort, Gouvy, Hamois, Havelange, Hotton, Durbuy, Nassogne et Tenneville, qui vient de s’ajouter à la liste.

    Du côté des cours d’eau, les débits ont fortement décru et atteignent des valeurs historiquement faibles. Il faudra manifestement attendre des pluies automnales abondantes pour inverser durablement la tendance.

    Le kayak reste interdit sur tous les tronçons, sauf l’Amblève. Pour la navigation, l’obligation de regroupement des bateaux aux écluses reste généralisée en Wallonie, tandis que concernant les eaux de baignade, la saison balnéaire a pris fin le 15 septembre. Le pêche, elle, reste autorisée partout.

    Enfin, pour le secteur agricole, le bilan apparaît positif de manière générale en ce qui concerne les céréales mais un peu moins pour les oléo-protéagineux et en voie d’amélioration pour les prairies.

    Une prochaine réunion de la cellule sécheresse sera organisée le 22 octobre à 10h00.

    PAR BELGA

     

    Source

     

  • Jusqu’à 28 dégrés attendus ce week-end

    Lien permanent

    Le ciel deviendra partiellement à très nuageux à partir du nord mardi après-midi, avec la possibilité de quelques gouttes, essentiellement le long de la frontière avec les Pays-Bas. Mais dès demain, ça va aller beaucoup mieux…

    Le temps restera toutefois assez ensoleillé au sud du sillon Sambre et Meuse ce mardi, selon les prévisions de l’IRM. La Gaume bénéficiera des conditions les plus ensoleillées avec des maxima jusque 20 degrés. Ailleurs, les températures atteindront des valeurs comprises entre 15 degrés en Hautes-Fagnes et 18 degrés dans le centre.

    Aujourd'hui soir et la nuit suivante, les champs nuageux se dissiperont en grande partie mais, dans le nord et l’ouest du pays, les éclaircies resteront rares. Le temps se refroidira sensiblement, les minima seront alors compris entre 1 et 6 degrés en Ardenne (où de faibles gelées au sol seront possibles), entre 5 et 8 degrés dans le centre, et entre 10 et 12 degrés sous la couverture nuageuse de la région côtière, de l’ouest ainsi que du nord du territoire.

    Mercredi, le ciel sera à nouveau partiellement à très nuageux dans le centre et le nord du pays. Les éclaircies concerneront surtout le sud du territoire ainsi que les régions proches de la frontière française. Le temps restera majoritairement sec mais quelques gouttes seront localement possibles dans le nord. Les maxima seront compris entre 13 degrés en Hautes-Fagnes et 19 degrés dans l’ouest ainsi que le sud du pays.

    Jeudi, nous prévoyons souvent assez bien de champs nuageux pouvant localement laisser échapper quelques gouttes de pluie ou de bruine et ce, essentiellement dans l’extrême nord du pays ; ce risque de faibles précipitations sera toutefois très limité. L’extrême sud du territoire devrait à nouveau bénéficier d’éclaircies plus larges et fréquentes. Les maxima seront compris entre 13 et 16 degrés en Ardenne, et entre 16 et 19 degrés ailleurs, sous un vent faible à modéré de secteur nord à nord-est.

    Vendredi, après la dissipation du brouillard et des nuages bas présents dans certaines régions (et a priori surtout dans le nord-ouest du pays), le temps sera sec, ensoleillé et aussi plus doux avec des maxima de 15 degrés sur les hauteurs de l’Ardenne à 20 ou 21 degrés en plaine. Le vent sera faible à modéré de secteur est.

     

    La journée de samedi sera marquée par de belles conditions d’arrière-saison. Le temps sera en effet sec et très ensoleillé sur l’ensemble du pays. Il fera aussi sensiblement plus chaud avec des maxima de 20 ou 21 degrés sur les hauteurs de l’Ardenne à 25 ou 26 degrés en plaine. Le vent sera généralement modéré de secteur est à sud-est.

    Dimanche, le temps restera ensoleillé durant la majeure partie de la journée, avec des maxima de 24 ou 25 degrés sur les hauteurs de l’Ardenne à 27 ou 28 degrés en plaine. Le vent sera souvent modéré, d’abord de secteur sud-est, virant graduellement au secteur sud. En fin de journée ou la nuit suivante, le ciel pourrait devenir plus nuageux à partir de l’ouest avec un risque croissant d’averses.

    Par Belga/IRM

     

    Source

  • Luc Trullemans annonce presque le retour de l’été!

    Lien permanent

     

    Aujourd'hui Samedi :

    L’anticyclone dirigera un air continental sec sur le pays avec un soleil omniprésent et des températures pas encore trop élevées mais toutefois relativement douces pour la saison : 15 à 19º en Ardenne, 20º au littoral et 20/21º ailleurs.

    Dimanche :

    De l’air plus chaud en provenance du midi de la France sera aspiré sur nos régions amenant les températures jusqu’à des valeurs estivales de 25 à 27º en plaine et entre 20 et 24º ailleurs.

    Lundi :

    Un nouveau faible front froid arrivera l’après-midi et le soir par le nord avec seulement quelques passages nuageux.

    Mais avant son arrivée il fera encore agréable avec des températures agréables de 20 à 26º.

    Évolution et tendance pour la période allant du mardi 17 au mardi 24 septembre :

    Persistance du temps sec et souvent ensoleillé. Les maxima resteront au-dessus des normales de saison avec des valeurs voisines de 20º en bordure de mer, entre 17 et 21º en Ardenne et de 20 à 23º en plaine.

    Minima nocturnes de 6 à 9º en Ardenne et de 9 à 14º ailleurs.

     

     

    Source 

     

  • Pas de panique il arrive ......

    Lien permanent

     Temps agréable d’arrière-saison avec temporairement même une ambiance estivale ce dimanche  écrit Luc Trullemans dans son billet météo.

    Ce jeudi nous profiterons d’un air océanique très doux avec une grisaille matinale qui laissera rapidement la place à des éclaircies dans le courant de la journée. Notons d’agréables maximales de 18º en Hautes Fagnes, de 19 à 21º au sud du sillon Sambre et Meuse et 21 à 23º en plaine.

    Vendredi :

    Un faible front froid arrivera par le nord avec le matin déjà beaucoup de nuages mais peu ou pas de pluie. L’après-midi le ciel s’éclaircira d’abord sur la Flandre, ensuite en Wallonie. Un anticyclone arrivé sur les Îles britanniques commencera à diriger un air de nord à nord-est plus sec sur le pays dans lequel les températures diurnes, en légère baisse, afficheront 17º en bordure de mer, 15 à 17º en Ardenne et 18 à 20º en plaine.

    Samedi :

    L’anticyclone dirigera un air continental sec sur le pays avec un soleil omniprésent et des températures pas encore trop élevées mais toutefois relativement douces pour la saison : 15 à 19º en Ardenne, 20º au littoral et 20/21º ailleurs.

    Dimanche :

    De l’air plus chaud en provenance du midi de la France sera aspiré sur nos régions amenant les températures jusqu’à des valeurs estivales de 25 à 27º en plaine et entre 20 et 24º ailleurs.

    Lundi :

    Un nouveau faible front froid arrivera l’après-midi et le soir par le nord avec seulement quelques passages nuageux.

    Mais avant son arrivée il fera encore agréable avec des températures agréables de 20 à 26º.

    Évolution et tendance pour la période allant du mardi 17 au mardi 24 septembre :

    Persistance du temps sec et souvent ensoleillé. Les maxima resteront au-dessus des normales de saison avec des valeurs voisines de 20º en bordure de mer, entre 17 et 21º en Ardenne et de 20 à 23º en plaine.

    Minima nocturnes de 6 à 9º en Ardenne et de 9 à 14º ailleurs.

     

     

     

    Source 

     

  • Bonne nouvelle, les températures vont grimper la semaine prochaine

    Lien permanent

    Aujourd'hui Lundi, après dissipation de la grisaille matinale, les éclaircies laisseront la place en cours de journée à un ciel plus nuageux mais le temps devrait rester pratiquement sec. Quelques gouttes près des Pays-Bas sont possibles. Les températures maximales seront comprises entre 13 degrés en Ardenne et 18 degrés localement ailleurs. Le vent sera faible ou par endroits modéré de secteur sud-ouest. En fin de journée, il deviendra faible de direction variable.

    Mardi, le temps devrait rester sec sous un ciel peu à partiellement nuageux. Le vent sera généralement faible de direction variable. Maxima de 15 degrés en Haute Ardenne à localement 21 degrés dans l’ouest.

    Mercredi, la journée débutera avec un temps sec et des éclaircies dans l’est, sous un ciel nuageux dans l’ouest.

    La nébulosité augmentera ensuite sur la plupart des régions et de faibles pluies suivront depuis le littoral.

    Seul le sud-est du pays pourrait être épargné par la dégradation.

    Maxima entre 18 et 20 degrés.

    Vent modéré et à la mer assez fort de sud-ouest.

    Source 

     

  • Le gel est déjà de retour après un été caniculaire, le saviez-vous ?

    Lien permanent

    Il s’agit (presque) d’une première.

    Vendredi passé au matin il a fait -0,5º à Elsenborn, en province de Liège. Ce qui est plutôt étonnant lorsqu’on pense qu’il y a moins d’une semaine, le mercure frôlait les 30º.

    « C’est comparable à la saison 2003, où on a connu un été très chaud, suivi de premiers gels nocturnes à Saint-Vith et à Elsenborn le 3 septembre », affirme David Dehenauw, météorologue à l’IRM.

    Cette même année, les températures avaient ensuite augmenté, pour finalement redescendre en dessous du zéro dans certaines communes des provinces de Luxembourg et de Liège à la fin du mois. À l’époque, le mercure avait affiché -3º !

    Si les gelées au mois de septembre ne sont pas exceptionnelles -on en a connues par le passé –, pour le météorologue, c’est la rapidité des changements de température qui demeure très remarquable.

    L.R.

    Source 

  • Météo du Week-end 7 et 8 septembre 2019

    Lien permanent

    Le temps sera variable ce samedi, alternant éclaircies et passages nuageux parfois porteurs d’averses, voire de coups de tonnerre. Le temps sera un peu frais pour la saison. Ce temps mitigé devrait se poursuivre tout le week-end.

    Le thermomètre affichera entre 14 degrés en Hautes-Fagnes et 16 à 19 degrés ailleurs. Le vent sera faible à modéré, au littoral modéré à assez fort, et soufflera de secteur nord-ouest.

    Le ciel sera à nouveau chargé pendant la nuit, marquée par quelques averses résiduelles et des minora compris entre 8 et 13 degrés. Le vent sera faible à modéré de secteur nord-ouest

    Dimanche, le temps restera inchangé. Comme la veille, le ciel balancera entre éclaircies, nuages et passages pluvieux. Un coup de tonnerre restera possible sur le relief et les températures oscilleront entre 12 et 17 degrés.

    Lundi matin, des bancs de brume et de brouillard sont bien probables. Après leur dissipation, les éclaircies laisseront la place à un ciel nuageux mais seules quelques faibles précipitations seront possibles ici et là. Le temps restera sec dans la plupart des régions. Les températures maximales seront comprises entre 13 degrés en Haute Ardenne et 18 degrés sur l'ouest et en Campine. Le vent sera faible ou modéré, de secteur sud-ouest puis de direction variable.

    La météo dans votre région.

    Source 

  • Une dizaine de villes wallonnes sont toujours en alerte sécheresse

    Lien permanent

    Pays à risque de pénurie, la Belgique manque d’eau

    La chaleur de cet été et celle qui nous attend toute cette semaine n’arrangent rien au manque d’eau que connaissent aujourd’hui certaines communes.

    Une dizaine de villes wallonnes sont toujours en « alerte sécheresse ».

    À certains endroits, les réserves n’ont jamais été aussi basses. Des restrictions d’eau sont donc imposées aux citoyens.

    L’arrosage, le nettoyage des terrasses et trottoirs, le remplissage des piscines et réserves d’eau, le nettoyage des véhicules et les jeux d’eau sont interdits.

    22e sur 150

    Il faut dire que notre pays est classé parmi les régions les plus menacées par une pénurie d’eau.

    C’est ce qui ressort du rapport du World Resources Institute (WRI) qui a évalué la rareté future de l’or bleu dans quelque 150 pays sur la base de modèles climatiques, de critères démographiques et de tendances socio-économiques.

    Côte à côte avec le Maroc, la Belgique occupe la 22e place. Nous sommes en « pénurie hydrique élevée ».

    Rappelons que l’institut World Resources alerte depuis plusieurs années les autorités belges sur notre situation à « haut risque » face à la crise de l’eau, alors que nos pays voisins font beaucoup mieux.

    A.V.

    Source 

  • L’été météorologique termine en fanfare avec plus de 30 degrés !

    Lien permanent

     

    Hier à 15h, le thermomètre affichait 26,1 degrés à l’Observatoire Royal de Belgique. On a donc dépassé les 25 degrés et cela devrait être le cas pour les cinq voire les six jours à venir !

    Par contre, on ne devrait atteindre qu’à deux reprises la barre des 30 degrés. Le lundi 26 août (30º) et le mercredi 28 août (32º). Ce samedi, la température maximale devrait atteindre les 29º. Ce sera sans doute le cas aussi ce dimanche. Pour mardi, l’IRM prévoit 28 degrés. David Dehenauw parle de 40 à 50 % de probabilité d’avoir une vague de chaleur. « Ce serait alors la troisième canicule de l’année », explique-t-il. « Les premières précipitations sont attendues pour jeudi », poursuit le météorologue avec quand même un petit risque de pluie le mardi.

    Du vendredi 30 août au vendredi 6 septembre, les prévisions de l’IRM sont plutôt optimistes au niveau des averses : il ne devrait pas tomber grand-chose sur la tête des écoliers qui seront rentrés de congés.

    L’été météorologique se termine le 31 août (et pas le 21 septembre). La température moyenne enregistrée durant les mois de juin, juillet et août devrait atteindre les 18,9 degrés. Cet été se situera entre la 6e et la 9e place au classement des étés les plus chauds enregistrés depuis 1833.

    18,9º de moyenne

    Au niveau des précipitations, David Dehenauw les estime à 190 voire 195 millimètres. « Sauf en cas de fort orage à Uccle », précise-t-il. « L’été dernier, c’était beaucoup moins avec 134,7 mm récoltés à Uccle ». Nous aurons 32 ou 33 jours de pluie, contre 20 l’été dernier. Du côté de l’ensoleillement, on peut dire que nous avons eu de la chance cette année. « On sera aux alentours des 700 heures d’ensoleillement », pronostique le météorologue. En 2018, il y en avait eu 693.

    Quand on lui demande si cela arrive souvent que le mois d’août se termine avec des températures aussi élevées, il répond que cela avait été le cas il n’y a pas si longtemps que cela. « En 2016, nous avions eu une vague de chaleur entre le 23 et le 27 août ».

    PIERRE NIZET

    Source 

  • Le mauvais temps, c’est enfin terminé !!! il fera beau… jusqu’à la fin du mois!

    Lien permanent

    Il a beaucoup plu ce week-end.

    Ce qui nous a donné l’impression que ce mois d’août a été beaucoup trop humide.

    Rassurez-vous, le soleil va refaire son apparition.

    Les prévisions sont au beau fixe. Et ce, jusqu’à la fin du mois !

    Nous l’avions annoncé en ce début de mois : la fin août serait beaucoup plus sympa que son début. Une affirmation optimiste que nous tenions des tendances saisonnières livrées par Philippe Mievis de la société MeteoBelgique.

    Et, après avoir annoncé les canicules de juin puis de juillet, il semble à nouveau avoir tapé dans le mille.

    Le mauvais temps enregistré ce week-end fait partie du passé.

    David Dehenauw, le météorologue de l’IRM le confirme : il fera beau… jusqu’à la fin de ce mois.

    Soit plus de dix jours où le soleil régnera.

    La pluie ?

    On ne le verra plus ou quasiment plus car on n’est jamais à l’abri d’un orage.

    « La semaine qui s’annonce sera sèche », prévoyait ce dimanche le météorologue de Blankenberge.

    Il était alors 15h et les averses avaient tendance à se dissiper.

     

    Source 

  • Pluies abondantes, risque d’orages et de fortes bourrasques ce dimanche 18 août 2019 la semaine prochaine s’annonce plus calme et généralement sèche

    Lien permanent

    Dimanche, le temps sera d’abord pluvieux avec des précipitations parfois abondantes, surtout sur le centre et l’est du pays.

    En cours de journée, le temps deviendra plus sec à partir de l’ouest avec des éclaircies progressivement plus larges. Sur le sud-est du pays, des averses ou orages resteront possibles jusqu’en fin d’après-midi avec un risque de fortes bourrasques sous les orages.

    Les maxima seront compris entre 18º et 22º. Le vent sera généralement faible de directions variables. En Ardenne, il deviendra modéré à assez fort de sud-ouest avec des rafales de 65 à 75 km/h. En cours d’après-midi, il deviendra finalement modéré d’ouest à sud-ouest dans toutes les régions.

    Dans la nuit, le temps redeviendra sec dans la plupart des régions avec de larges éclaircies. Des bancs de nuages bas pourront se former en Ardenne et une petite ondée pourra éventuellement se produire en seconde partie de nuit dans la région côtière. Les minima seront compris entre 7º ou 8º sur les hauts plateaux de l’Ardenne et 15º en bord de mer. Le vent sera faible à modéré d’ouest à sud-ouest, le long du littoral parfois assez fort.

    En revanche, la semaine prochaine s’annonce plus calme et généralement sèche avec du soleil et des passages nuageux. Les maxima seront en hausse, passant de 21º à 25º en fin de semaine.

    Source 

  • Les prévisions météo ne sont pas bonnes

    Lien permanent

    Pluie, fraîcheur… les prévisions météo ne sont pas bonnes: mais rassurez-vous, Luc Trullemans a une excellente nouvelle pour la fin du mois!

    « Persistance du temps variable et généralement frais avec souvent des épisodes pluvieux jusqu’au week-end », nous annonce-t-il. Ensuite, ce sera de mieux en mieux, avec une excellente nouvelle pour la fin du mois. Voici le bulletin des prévisions météo de Luc Trullemans.

    Ce jeudi, une petite dépression traversera d’ouest en est la Mer du nord et sa perturbation donnera encore beaucoup de grisaille et de petites pluies le matin sur la moitié est du pays. L’après-midi le ciel sera bien changeant avec de belles éclaircies au littoral mais encore des averses surtout sur le relief ardennais. Le temps sera encore bien frais pour la saison avec maxima de 15 à 18º en Ardenne et 18 à 21º ailleurs.

    Vendredi :

    Après une nuit relativement claire avec minima entre 10 et 16º, le ciel sera variable en matinée mais se couvrira un peu plus à partir de la côte l’après-midi. Une nouvelle zone de pluie associée à une autre dépression océanique arrivée au nord-ouest des îles britanniques abordera le littoral en soirée se décalera dans le courant de la nuit vers l’intérieur du pays. Températures diurnes un peu plus élevées, comprises entre 18 et 23º.

    Samedi :

    Comme la zone perturbée ne se déplacera que lentement vers l’est, la journée s’annonce médiocre et souvent pluvieuse dans une atmosphère presque douce avec températures de 16 à 19º au sud du sillon Sambre et Meuse et entre 20 et 23º en plaine et à la mer. Précipitations attendues entre 5 et 10 L/M².

    Dimanche :

    La matinée sera encore bien pluvieuse avec localement assez bien de précipitations comprises entre 5 et 10L/M² en plaine et de 10 à 20 L/M² en Ardenne. À partir de midi le ciel commencera à s’éclaircir à la mer et les embellies se propageront l’après-midi vers le centre et l’est du pays. Maxima toujours bas pour la saison avec valeurs de 19 à 21º en plaine et au littoral et entre 16 et 19º en Ardenne.

    Lundi :

    La nuit sera claire avec minima entre 5 et 11º sur la région ardennaise et entre 11 et 14º du centre à la côte. Pendant la journée nous aurons droit à la formation de nuages cumuliformes dans l’intérieur du pays avec maximales entre 17 et 22º. De rares ondées seront possibles par endroits.

    Évolution pour la période du mardi 20 août au jeudi 22 août :

    Temps généralement sec et lumineux avec toutefois encore des développements de cumulus en cours de journée dans l’intérieur du pays. Des averses très locales resteront possibles surtout en Ardenne.

    Il fera encore frais pour la saison avec minimales de 4 à 10º en Ardenne et de 10 à 12º ailleurs. Maximales entre 16 et 19º sur le relief de l’est et entre 19 et 22º ailleurs.

    Tendances probables pour la période du vendredi 23 août au mardi 27 août :

    Temps agréable, sans pluies et de plus en plus doux avec températures diurnes remontant graduellement entre 20 et 25º…

    Source 

  • Attention l'IRM met l'ensemble du pays en alerte jaune!

    Lien permanent

    C’est le retour de la pluie, ce vendredi. L’IRM émet d’ailleurs un avertissement. Des pluies intenses sont prévues entre 10 heures et 20 heures. Le week-end, le temps redeviendra sec.

    Des averses intenses avec probablement beaucoup de précipitations en peu de temps sont prévues ainsi qu'un risque de fortes rafales. Il pourra y avoir localement des averses orageuses, qui pourront être localement accompagnées de grêle dans l'après-midi, principalement sur la partie sud-est du pays.

    Par contre, il fera chaud puisque les températures grimperont jusqu’à 27°C.

    Cette nuit, la nébulosité deviendra variable et le temps généralement sec.

    A la mer, le risque de l'une ou l'autre averse sera plus grand. Le temps restera très doux avec des minima entre 14 et 19 degrés. Le vent sera modéré de sud à sud-ouest, se renforçant en fin de nuit pour devenir assez fort et à la côte, fort. Rafales de 50 à 60 voire 65 km/h en cours de nuit.

    Samedi, le temps sera doux mais venteux avec une nébulosité variable et quelques averses. Maxima de 20 à 22 degrés dans la région côtière et en Ardenne, et de 22 à 24 degrés dans les autres régions. Le vent de sud-ouest sera assez fort avec des pointes de 70 km/h, le long du littoral parfois fort avec des pointes de 80 km/h.

    Dimanche, le temps sera doux et généralement sec avec un ciel partiellement nuageux. Le vent d'ouest à sud-ouest diminuera pour redevenir modéré. Maxima de 20 à 24 degrés.

    Lundi, temps variable avec des averses. Localement un orage sera possible. Les maxima ne dépasseront pas les 20 ou 21 degrés.

    Mardi, la nébulosité sera variable avec quelques averses. Le temps restera toutefois généralement sec mais frais avec des maxima de l'ordre de 19 ou 20 degrés.

     

    Source 

  • Les faibles précipitations des derniers jours ont eu un effet positif, mais le sud de la Wallonie reste en déficit avec des zones très sèches

    Lien permanent

    Des restrictions d’eau à Clavier

    Face à la sécheresse, les citoyens sont invités à poursuivre leurs efforts. Certaines communes ont pris des arrêtés de police pour interdire les usages de l’eau non dédiés à des besoins essentiels.

    Les faibles précipitations des derniers jours ont eu un effet positif, notamment sur le verdissement de la végétation, mais le sud de la Wallonie reste en déficit de précipitations avec des zones sèches à très sèches, a constaté la cellule «sécheresse» réunie mardi par le Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W). Désormais, une douzaine de communes wallonnes ont pris des mesures visant à restreindre l’utilisation de l’eau.

    Si de faibles précipitations sont attendues dans les prochains jours, on ne s’attend pas à ce que la situation de sécheresse actuelle s’améliore.

    Pour le secteur agricole, les récentes pluies ont été bénéfiques mais il faudra encore attendre quelques semaines pour déterminer les impacts de la sécheresse notamment pour certaines cultures comme la pomme de terre, les betteraves ou le maïs.

    La distribution publique de l’eau est satisfaite partout et «les messages prônant un usage parcimonieux de l’eau ainsi que les mesures de restrictions prises dans certaines communes ont eu des effets positifs sur la consommation d’eau qui connait un niveau stable et normal pour la saison», souligne le CRC-W, encourageant les citoyens «à poursuivre leurs efforts.» Les communes de Ciney, Clavier, Somme-Leuze ont pris des arrêtés de police pour interdire les usages de l’eau non dédiés à des besoins essentiels, à l’instar d’autres communes avant elles (Tellin, Havelange, Hamois, Hotton, Durbuy, Nassogne, Gouvy et Rochefort).

    Plusieurs mesures restent par ailleurs d’application comme l’interdiction de l’exploitation hydro-électrique sur l’ensemble des cours d’eau non navigables. La navigation des kayaks est interdite partout sauf sur une portion de l’Amblève (entre sa confluence avec la Warche et le pont de Chaîneux).

    Au niveau de la navigation, l’obligation de regroupement des bateaux aux écluses est généralisée depuis le 26 juillet à l’ensemble des écluses en Wallonie, sans restriction de gabarit, rappelle-t-on.

    Et les eaux de baignade ?

    S’agissant des eaux de baignade, la qualité est bonne dans les 20 zones ouvertes au public à l’exception du Lac de Bambois touché par la présence de cyanobactéries.

    La pêche reste autorisée partout et aucune mortalité de poissons n’a été signalée à la suite l’épisode de fortes chaleurs.

    Enfin, en forêt, la circulation est autorisée et les consignes de prudence restent de mise.

    Le CRC-W continue à suivre de près la situation et, sauf évolution défavorable, la prochaine réunion de la cellule «sécheresse» est fixée au 21 août.

    BELGA

    Source

     

  • Les prévisions météo ne sont pas réjouissantes, fraîcheur et la pluie la semaine prochaine!

    Lien permanent

    Les prévisions météo de Luc Trullemans ne sont pas réjouissantes: orages possibles vendredi, avant la fraîcheur et la pluie la semaine prochaine!

    Un temps « fort changeant devenant très doux avec pluies ou des orages » est annoncé pour ce vendredi, indique Luc Trullemans dans son billet météo. Par contre, s’il fera « plus sec le week-end », « la semaine prochaine s’annonce très fraîche et régulièrement pluvieuse ». Voici ses prévisions détaillées.

    Une profonde dépression arrivera ce jeudi à l’ouest du Golfe de Gascogne et remontera ensuite vers le nord-est en direction de l’Irlande. De par sa position, elle commencera à aspirer un air chaud de l’Espagne vers la France et nos régions avec des températures qui augmenteront ce jeudi entre 18 et 21º en Ardenne et de 22 à 24º ailleurs sous un ciel passagèrement nuageux voire même très nuageux à l’ouest de la capitale.

    De petites pluies seront possibles la nuit prochaine à la mer dans un air où les minima ne descendront pas sous de 17 ou 18º sur la moitié ouest et de 14 à 17º sur l’est du pays.

    Vendredi

    Le ciel deviendra de plus en plus menaçant à partir des Flandres avec des pluies pouvant être accompagnées de quelques coups de tonnerre. L’après-midi le soleil reviendra d’abord à la mer ensuite également sur le centre du pays. Il fera très doux voire même chaud avec des maximales entre 23 et 26º à la côte et en plaine mais seulement de 19 à 22º en région ardennaise. La nuit suivante sera sèche et très douce avec minimales entre 16 et 21º!

    Samedi

    Le centre de dépression venteuse continuera sa progression vers le nord-est sur l’Ecosse. Le vent de sud-ouest augmentera en force pour souffler avec des pointes de 65 à 85 km/h. Le temps sera généralement sec avec assez bien de soleil et des températures encore agréables variant l’après-midi entre 20 et 25º.

    Dimanche

    La dépression s’éloignera sur la Scandinavie et le vent mollira graduellement. Il continuera à faire sec et doux avec assez bien de soleil. Maximales sans grands changements. Une nouvelle dépression originaire d’Espagne se développera la nuit suivante sur la France en se déplaçant vers le sud de l’Allemagne. La zone de pluie y associer sera assez active et arrosera progressivement le sud de l’Ardenne.

    Lundi

    Cette même zone de pluie touchera en matinée ensuite toute l’Ardenne et s’étendront également vers le centre et l’ouest du pays. Elle s’évacuera l’après-midi vers l’Allemagne en étant suivie par de larges éclaircies à partir du littoral. Un air plus frais venant du nord-ouest envahira le pays maintenant les températures diurnes entre 15º (Hautes Fagnes) et 20 à 21º (plaine et littoral).

    Mardi

    Une poussée anticyclonique se manifestera des Açores vers le nord des Alpes et nous procurera un temps sec toutefois un peu plus nuageux sur les provinces ardennaises. Fraîcheur assurée avec minimales entre 5 et 10º au sud du sillon Sambre et Meuse et de 10 à 12º ailleurs. Maximales restant bloquées entre 15 et 21º.

    Evolution pour le reste de la semaine et tendance probable jusqu’au 20 août

    La fraîcheur devrait encore persister pendant toute la période avec régulièrement de la pluie. Les températures diurnes resteront d’abord entre 15 et 20º mais devraient remonter quelque peu en fin de période pour afficher 17 à 22º.

    Source 

  • La canicule ne va pas durer de fortes pluies, des chutes de grêle et de très fortes bourrasques!

    Lien permanent

    La canicule ne va pas durer, de violents orages arrivent: Luc Trullemans annonce de fortes pluies, des chutes de grêle et de très fortes bourrasques!

    Après deux jours encore torrides, de violents orages vont éclater et seront suivis ce week-end par un très net rafraichissement.

    La semaine prochaine le temps se rétablira quelque peu avec des températures plus raisonnables.

    L’air subtropical le plus chaud arrivera ce jeudi sur nos régions avec des températures voisines de 23º à 1500 mètres d’altitude ce qui permettra des températures maximales entre 33 et 36º sur le relief ardennais et de 36 à 40º dans les autres régions avec encore des possibilités de battre l’un ou l’autre record de température.

    Le ciel sera lumineux avec l’après-midi quelques voiles nuageux à très haute altitude sur l’ouest du pays. La nuit suivante sera calme mais suffocante avec des minima restant également exceptionnellement très élevés !

    C’est ainsi que la température ne devrait pas descendre en-dessous de 24 à 26º à la mer et en plaine, et de 18 à 23º au sud du sillon Sambre et Meuse.

    Vendredi, une dépression orageuse se déplacera vers le nord-est sur la France ce qui favorisera une tendance à l’orage en fin de journée à partir du sud-ouest.

    Avant cela il fera encore torride et de plus en plus lourd avec quelques formations nuageuses et des orages en soirée.

    Les températures seront encore très élevées dans l’intérieur du pays avec des valeurs maximales de 25 à 29º au littoral mais de 29 à 35º sur le centre mais encore 33 à 39º suivant l’altitude sur l’est du pays.

    Les orages qui se déclencheront en soirée et la nuit suivante risquent d’être localement violents avec de fortes pluies, des chutes de grêle et de très fortes bourrasques de vent.

    Samedi, il y aura quelques éclaircies matinales sur l’est de l’Ardenne mais en général le temps sera ou deviendra pluvieux partout avec localement beaucoup de précipitations.

    Il fera lourd et des orages restent possibles. Maxima diurnes autour de 19º à la mer et compris entre 22 et 26º dans l’intérieur du pays.

    Dimanche, une vaste dépression orageuse recouvrira l’Europe centrale et le centre du Bassin méditerranéen. Un air encore plus frais envahira le pays sous un ciel nuageux ou variable et encore quelques pluies ou averses.

    Températures de seulement 13 à 17º en Ardenne et de 18 à 23º dans les autres régions

    Lundi, un petit anticyclone viendra se dissiper sur l’ouest de la France ce qui nous amènera d’avantage d’éclaircies et un temps généralement sec avec cependant encore quelques passages nuageux.

    Minima entre 11 et 16º et maxima entre 20 et 26º.

    Mardi et mercredi, de l’air très doux voire même assez chaud nous arrivera par le sud-ouest, à l’avant d’une dépression océanique qui évoluera sur les îles britanniques.

    Le temps sera agréable avec alternance d’embellies et de passages nuageux mais peu ou pas de pluie. Températures diurnes entre 21 et 27º.

    Evolution pour le jeudi 1er et le vendredi 2 août

    La même dépression restera évoluer sur les îles britanniques mais pourrait diriger un air un peu plus instable sur le pays avec un plus grand risque d’averse.

    Source

  • Des orages, fortes précipitations, grêle locale et bourrasques en début soirée aujourd'hui mercredi 24 juillet 2019

    Lien permanent

    Dans la région Durbuy , Barvaux même des gouttes région Hamoir , Bruit de tonnerre Esneux Tilf , Mery 

    Info Belgorage

    Des orages sont actuellement en cours sur l'extrême nord de la province de Luxembourg et le sud de la province de Liège. Au vu de l'instabilité, fortes précipitations, grêle locale et bourrasques sont possibles sous ces orages

    Info Meteo

    EN CE MOMENT SUR TROIS-PONT-COO, ORAGE FORT 

    Une cellule isolée mais bien active sévit actuellement sur le nord-est de l'Ardenne, des dégâts à cause du vent sont reportés.

     

  • Il fait chaud ! Voici où se baigner au soleil en province de Liège

    Lien permanent

    Toute l’offre dont dispose la province de Liège en matière de piscines extérieures et de lacs surveillés par des maîtres-nageurs se trouve sur www.liegetourisme.be/plouf

    9 piscines extérieures et deux lacs sous surveillance proposent des infrastructures de qualité aux baigneurs. Voici le rappel exhaustif de ces sites qu'il est toutefois conseillé de contacter préalablement en cas de temps variable.

    Les piscines extérieures

    Domaine Provincial de Wégimont - Complexe de Piscines

    Tickets en vente et infos sur www.liegetourisme.be

    Piscine extérieure Wiesenbach

    Piscine extérieure Mon Repos

    Piscine Communale de Spa

    Plaine de jeux et piscine extérieure - Complexe Les Bressaix

    Piscine communale de Theux

    Thermes de Spa

    Tickets en vente et infos sur www.liegetourisme.be

    Piscine en plein air d'Ocquier

    Lago Eupen Wetzlarbad

    Deux lacs surveillés par des maîtres-nageurs

    Enfin on peut aussi se baigner, en toute sécurité, dans deux lacs :

    Lac de Bütgenbach

    Lac de Robertville

    https://www.liegetourisme.be/lieux-baignade-province-de-liege.html

    Source infos 

  • Attention , attention l’IRM conseille de fermer portes et fenêtres

    Lien permanent

    L’entièreté du pays placé en alerte orange: l’IRM conseille de fermer portes et fenêtres, les prévisions météo région par région!

    L’Institut Royal Météorologique de Belge a placé le pays en alerte orange. Les fortes chaleurs qui vont toucher le pays ces prochains jours vont être intenses

    L’entièreté du pays sera placée en alerte orange à partir du lundi 22 juillet minuit jusqu’au vendredi 26 juillet à minuit : « Dans de telles circonstances de températures élevées, les règles suivantes minimales sont d’application : boire régulièrement, se vêtir légèrement, passer ses journées dans des endroits frais, se conformer aux règles habituelles de santé, fractionner les portions alimentaires, éviter la chaleur extérieure en fermant portes et fenêtres. Soyez prêts et suivez les conseils donnés par les autoritéśs compétentes. », renseigne l’IRM.

    Les prévisions région par région

    Une zone de haute pression se renforce sur la France et nos régions ; elle se décalera graduellement vers l’Europe Centrale en début de semaine. Elle maintient de l’air encore d’origine maritime, mais stable, sur notre pays. Ce lundi, la masse d’air se réchauffera et, à partir de mardi, nous serons sous l’influence de courants méridionaux secs et extrêmement chauds.

    Mardi

    Mardi, temps ensoleillé et déjà très chaud avec des maxima de 28 degrés en bord de mer et sur les hauts plateaux de l’Ardenne à 31 ou 32 degrés dans de nombreuses régions. Vent faible de sud-est s’orientant à l’est, le long du littoral au nord-est.

    Mercredi

    Mercredi, la chaleur s’accentue avec des maxima de 32 à 36 degrés. Une petite brise de nord-ouest pourrait éventuellement ramener de l’air un peu moins chaud sur l’ouest du pays en fin de journée. Les températures nocturnes sont également élevées et ne repassent pas sous la barre des 20 degrés en de nombreuses régions. Ciel bien ensoleillé

    Jeudi

    Jeudi sera la journée la plus chaude. La chaleur sera accablante avec des températures particulièrement élevées, de 36 ou 37 degrés, voire même un peu plus. Ciel toujours bien ensoleillé avec probablement quelques nuages en fin de journée.

    Vendredi

    Vendredi, l’atmosphère devrait devenir plus instable avec possibilité de quelques averses orageuses. De l’air plus frais devrait revenir sur l’ouest du pays avec des maxima proches de 25 degrés mais les températures pourraient encore dépasser 30 degrés sur les provinces de l’est. Forte incertitude sur ce changement de temps.

    Source 

     

  • La vague de chaleur que nous attendons cette semaine du 22 juillet au 28 juillet 2019

    Lien permanent

    La canicule pourrait battre un record absolu en Belgique: jusqu’à 38 degrés, annonce Luc Trullemans!

    La vague de chaleur sera provoquée par un courant tropical provenant en ligne droite du midi de la France où les températures avoisineront les 40º en début de semaine.

    C’est ainsi à partir aujourd'hui lundi l’anomalie thermique va augmenter en Belgique et sur le nord de la France vers des valeurs exceptionnellement élevées qui devraient aller se situer mercredi et jeudi autour de +12º ce qui équivaut à des températures minimales de 21 à 23º (!) et des maximales entre 36 et 38º (!) sur le centre du pays.

    Ces températures caniculaires devraient faiblir, dès vendredi prochain, pour revenir au cours du week-end prochain entre 22 et 27º mais avec des orages.

    A titre d’info, le record absolu des maxima à la station de l’IRM à Uccle est actuellement établi à 36º6 datant du 27 juin 1947 et celui du minimum le plus élevé est de 22º8 relevé le 2 juillet 1923.

    Le maximum le plus élevé relevé à Uccle au mois de juillet date du 19 juillet 2006 avec 36.º2

    Ces records devraient donc être approchés ou battus la semaine prochaine !

    Source 

     

  • Quand peut-on parler de vague de chaleur ?

    Lien permanent

    Officiellement, une vague de chaleur est décrétée lorsque les températures dépassent les 25 degrés pendant cinq jours d’affilée, avec trois jours au-delà des 30 degrés.

    Quand cette deuxième vague de chaleur arrivera en Belgique ?

    Pour rappel, notre pays avait été touché par une première vague de chaleur qui s’était étendue du 23 au 30 juin. Si l’on en croit les dernières prévisions de l’IRM, la prochaine devrait arriver à partir de mercredi prochain.

    Les températures devraient augmenter petit à petit pour atteindre les 35 degrés mercredi, jeudi et vendredi. Nous passerons donc la fin de semaine prochaine sous un soleil de plomb mais attention tout de même puisque des précipitations et des orages ne sont pas exclus.

    L’été va revenir en force: 35 degrés, soleil de plomb, canicule

    Tous les météorologues s’accordent pour le dire : après une mi-juillet moins chaude, une deuxième vague de chaleur nous attend pour la fin du mois.

     

    David Dehenauw de l’IRM le confirme: une deuxième canicule la semaine prochaine, avec des températures au-delà des 30 degrés!

    «Le retour de la canicule»: l’été revient enfin, voici les prévisions météo de Luc Trullemans!

    Ressortez les barbecues, les transats et la crème solaire. Après quelques jours plus doux (des températures ne dépassant pas les 25 degrés), la chaleur devrait revenir en force dans notre pays. C’est en tout cas ce que l’Institut royal de météorologie et plusieurs météorologues s’accordent à dire puisqu’ils prévoient même une nouvelle vague de chaleur.

    «   À partir de lundi, des températures de 30 degrés »

    Cette deuxième vague de chaleur est également relayée par David Dehenauw, météorologue de l’IRM, qui donne plus de précisions. « L’arrivée d’une deuxième vague de chaleur est possible. À partir de lundi, des températures de 30 degrés seront possibles et même davantage dans les jours suivants ».

     

    Canicule

    Pour Luc Trullemans, le mercure grimpera également en début de semaine prochaine pour atteindre les 33 degrés. Ensuite, à partir de mercredi, il y aura une persistance de la canicule avec beaucoup de soleil mais également un risque de développement très local d’orages de chaleur en fin de journée.

    Source

     

  • Une éclipse partielle de Lune ce mardi 16 juillet

    Lien permanent

    Ce mardi soir 16 juillet, dans la nuit du 16 au 17 juillet se déroulera une éclipse partielle de Lune, un événement que tout le monde pourra admirer de 23 h 30 à 1 h du matin, il y aura une éclipse partielle de Lune.

    Elle sera visible dans une grande partie de l'Europe, Océanie, Asie et Amérique du Sud, un phénomène sera pour une fois, visible à l'œil nu de chez vous .

    Elle fait suite à l'éclipse totale de janvier.

    Le bon vouloir de la météo sera la seule condition ,  étant donné la couverture nuageuse qui pourrait pointer son nez.

    Une occasion à ne pas manquer elle sera la dernière éclipse de Lune, tous types confondus, que nous pourrons voir sur les deux prochaines années.