Manifestation patriotique

  • Simon Gronowski a reçu l’Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne

    Lien permanent

    Simon Gronowski a eu l’immense honneur de recevoir par l’ambassadeur allemand, sur décision du président d'Allemagne Frank Steinmeier, l’Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne.

    Source Simon Gronowski

     

     

    Articles archives du Blog des venues à Nandrin de Simon Gronowski 

    Simon Gronowski rescapé de la Shoah conte son histoire aux enfants des écoles de Nandrin clic ici

    Témoignage le mardi 15 mai 2018 à Villers le Temple de Monsieur Simon Gronowski qui a survécu à la déportation  clic ici

    Voir l'album photo clic ici 

     

     

    Une vidéo  Rencontre avec Monsieur Simon Gronowski (BX1 ) sur Youtube vous permettra de découvrir son histoire . Clic ici 

     

  • Massacre d'Oradour-sur-Glane il y a 76 ans aujourd'hui 10 juin 1944, souvenirs sur le Blog avec photos

    Lien permanent

    Le massacre d’Oradour-sur-Glane , le 10 juin 1944, de ce village de la Haute-Vienne, situé à environ vingt kilomètres au nord-ouest de Limoges, et le massacre de sa population (642 victimes), par un détachement du 1er bataillon du 4e régiment de Panzergrenadier « Der Führer » appartenant à la Panzerdivision « Das Reich » de la Waffen-SS.

    Il s'agit du plus grand massacre de civils commis en France par les armées allemandes, assez semblable à ceux de Marzabotto, ou de Distomo (ce dernier perpétré lui aussi le ), qui transposent sur le front de l'Ouest des pratiques courantes sur le front de l'Est.

    Ces événements marquèrent profondément les consciences ; leurs conséquences judiciaires suscitèrent une vive polémique, notamment à la suite de l'amnistie accordée aux Alsaciens « Malgré-nous » qui avaient participé au massacre. Depuis 1999, le souvenir des victimes est célébré par le Centre de la mémoire d'Oradour-sur-Glane, situé non loin des ruines du village à peu près conservées en l'état.

    Source info 

    Massacre d'Oradour-sur-Glane clic ici

    403785_4204614883896_392929992_n.jpg

    428797_4204609563763_1290400429_n.jpg

    486508_4204611483811_1802284752_n.jpg

    548971_4204614643890_1316814648_n.jpg

    576030_4204614443885_2127488825_n.jpg

    549137_4204610163778_343303864_n.jpg

     

     

     

     

     

    Institut National de l'Audiovisuel http://www.ina.fr Abonnez-vous http://www.youtube.com/subscription_

    https://www.youtube.com/watch?v=uhu12RiJYL0

  • D Day le 6 juin 1944 ! Opération Overlord

    Lien permanent

    Photo de Sainte-Mère-Église JP 

    Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone». Ces vers tirés d’un poème de Verlaine sont lus le 5juin 1944 sur les ondes de la BBC. Trois vers qui changeront la face d’un monde alors en guerre.

    Ils sont adressés aux membres de la résistance qui les attendaient depuis si longtemps. Ils annoncent le débarquement des troupes anglosaxonnes.

    L’occupant allemand, Hitler à sa tête, savait qu’il aurait lieu un jour. Pour leurrer l’ennemi, les forces alliées pilonnent les côtes du Pasde-Calais pour lui faire croire que c’est là, un peu plus près de la frontière belge, qu’aurait lieu l’attaque. Menée dans le plus grand secret, l’opération «Overlord» est, au départ, décidée pour le 1er mai 1944.

    L'expression jour J (en anglais D Day) désigne le 6 juin 1944, jour où a débuté le débarquement allié en Normandie lors de la Seconde Guerre mondiale

    Le jour J, qui marque le premier jour de la bataille de Normandie, est un débarquement prévu le 5 juin 1944 sur des plages normandes, mais finalement repoussé au mardi 6 juin en raison des conditions météorologiques.

    Le 4 juin, les gigantesques convois, qui ont déjà appareillé des ports anglais, doivent faire demi-tour sur une mer de plus en plus démontée. Vers 22 heures, après avoir pris connaissance du communiqué météorologique, le chef allié Dwight David Eisenhower annonce l’irrévocable décision que le débarquement aura lieu le 6 juin : « Je n’aime pas cela, déclare-t-il, mais il me semble que nous n’avons pas le choix… Je suis absolument persuadé que nous devons donner l’ordre… »

    La nuit du 5 au 6 juin l'armada la plus formidable jamais rassemblée s'approche des côtes françaises : 2 727 bateaux de types les plus variés chargent ou remorquent plus de 2 500 engins de débarquement escortés par 590 navires de guerre, dont 23 croiseurs et 5 cuirassés.

    À 3 h 14 le 6 juin, des bombardiers larguent leurs cargaisons sur les plages choisies. À 3 h 30, 15 500 unités aéroportées américaines et 7 900 unités aéroportées britanniques sont larguées à proximité des plages. Ces unités ont pour missions de tenir et capturer des têtes de pont en libérant les accès des plages, et permettant ainsi aux troupes fraîchement débarquées de pénétrer à l'intérieur des terres. Les erreurs de largages alliées engendrent une totale désorganisation du côté allemand empêchant une contre-attaque. De nombreux parachutistes se noient dans les zones volontairement inondées par les Allemands, en partie à cause du poids de leur équipement.

    36 parachutistes des Forces françaises libres du Special Air Service furent aussi parachutés en Bretagne vers minuit dans la nuit du 5 au 6 juin ; 18 dans le Morbihan (opération Dingson) et 18 dans les Côtes-d'Armor (opération Samwest). L'un d'eux, le caporal Emile Bouétard, un Breton, fut tué au combat entre minuit et une heure le 6 juin à Plumelec, Morbihan. Il fut probablement le premier mort du débarquement, d'autres sources mentionnant toutefois plutôt un mort de l'opération Tonga, le lieutenant britannique Den Brotheridge 

    Les Alliés sont de diverses nationalités: des Britanniques et Canadiens (83 115),des Américains (73 000) mais aussi des Français, Polonais, Belges, Tchécoslovaques, Néerlandais, Norvégiens, etc., soit environ plus de 200 000 combattants en tout.

    Des différentes plages où ont débarqué les Alliés, c'est Omaha Beach, surnommée « Bloody Omaha » (Omaha la sanglante), qui connut le plus de pertes humaines. 

    Source info Wikipédia clic ici 

    Voir les pages souvenirs 

    le jour le plus long 1 Clic ici.pdf

    le jour le plus long 2 clic ic.pdf

    le jour le plus long 3 clic ici.pdf

    le jour le plus long4 clic ici.pdf

    le jour le plus long 5 clic ici.pdf

    le jour le plus long 6 clic ici.pdf

     

    L'Album Photo clic ici 

     

    Voir le Photos du Mémorial Day clic ici

     

    Voir l'Album Photo clic ici  

     

    Voir les  photos clic ici 

  • Memorial Day virtuel pour commémorer la mémoire des soldats US, hier lundi 25 mai 2020 les discours !

    Lien permanent

    L’ambassade des États-Unis en Belgique a rendu lundi un hommage aux milliers de soldats américains qui ont perdu la vie durant les deux Guerres mondiales sur le sol belge, lors d’une cérémonie virtuelle en raison de la crise sanitaire.


    Les États-Unis commémorent chaque année fin mai, sur leur territoire et dans les 151 cimetières militaires américains dispersés dans le monde.

    Ce Memorial Day, qui s’est tenu ce lundi, est un jour férié pour honorer les membres des forces armées qui ont donné leur vie pour l’Amérique.


    Des presque 500.000 soldats américains qui ont perdu la vie durant les deux Guerres mondiales, plus de 14.000 sont inhumés en Belgique, dans les cimetières militaires Flanders Field de Waregem (Flandre occidentale), de Neuville-en-Condroz et de Henri-Chapelle (tous deux en province de Liège).


    En raison de la pandémie du coronavirus, la cérémonie de lundi s’est déroulée de manière virtuelle, sous la forme d’une « expérience interactive unique » en ligne.


    L’ambassadeur des États-Unis en Belgique, Ronald Gidwitz, l’a dirigée, depuis sa résidence en rappelant que les circonstances empêchaient la visite des cimetières abritant des tombes de soldats américains par « les amis, les (membres des) familles et les volontaires ».


    Le Memorial Day constitue une importante tradition en Belgique, où des cérémonies se déroulent depuis 1923. L’édition 2020 se tenait alors que s’achève le 75e anniversaire de plusieurs événements décisifs de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, dont la libération de la Belgique, la Bataille des Ardennes et le jour de la Victoire en Belgique, le 8 mai dernier.


    À Washington, le président américain Donald Trump a participé à une cérémonie en comité restreint au cimetière national d’Arlington, à l’extérieur de la capitale fédérale.

    Source

     

    Reportage photo de Jean-Pol Gurnade et Brigitte Ledieu.

    L'Album Photo clic ici 

     
     
     
     

    25 ab.jpg

    25ba.JPG

     

     

     

     

    Lire la suite

  • Assistez cette année à la cérémonie inédite en ligne du Memorial Day aujourd'hui lundi 25 mai à 18h

    Lien permanent

    La cérémonie du souvenir en mémoire aux soldats américains qui ont perdu la vie durant les deux Guerres mondiales sur le sol belge qu’organise chaque année l’ambassade des Etats-Unis en Belgique se déroulera lundi sous un format virtuel, avec la participation de l’ambassadeur en Belgique, Ronald Gidwitz, et de la Première ministre Sophie Wilmès, a annoncé vendredi l’ambassade.
    Les Etats-Unis commémorent chaque année fin mai le «Memorial Day», une fête nationale du souvenir pour les soldats qui ont donné leur vie pour l’Amérique, et qui tombe cette année lundi.
    Des presque 500.000 soldats américains qui ont perdu la vie durant les deux Guerres mondiales, plus de 14.000 sont inhumés en Belgique dans les cimetières militaires Flanders Field de Waregem (Flandre occidentale), de Neuville-en-Condroz et de Henri-Chapelle (tous deux en province de Liège).
    La cérémonie se tiendra cette année, en raison de la pandémie du coronavirus, de manière virtuelle lundi à 18h00 sous la forme d’une «expérience interactive unique» en direct et en ligne, a précisé l’ambassade dans un communiqué.

    Tout un chacun est invité à participer et à se connecter à https://memorialdayonline.com.
    Importante tradition
    L’ambassadeur Gidwitz inaugurera l’événement en direct depuis la Belgique. D’autres personnalités prendront la parole au cours de ces commémorations, dont la Première ministre Sophie Wilmès, le représentant militaire des États-Unis auprès de l’OTAN, le général John Love, et le secrétaire de l’"American Battle Monuments Commission» (ABMC), William Matz.
    Cette expérience en ligne du Memorial Day est réalisée en coopération avec Accenture Interactive.
    Le Memorial Day constitue une importante tradition en Belgique, où des cérémonies se déroulent depuis 1923. L’édition 2020 se tient alors que s’achève le 75e anniversaire de plusieurs événements décisifs de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale, dont la libération de la Belgique, la Bataille des Ardennes et le jour de la Victoire en Belgique

    Source

     

    Assistez cette année à la cérémonie inédite en ligne du Memorial Day ce lundi 25 mai à 18h via le lien www.memorialdayonline.com.

    Rien n’empêchera les Belges et les Américains de rendre hommage à ces militaires morts pour notre liberté

    Commune de Neupré

     

    memo.jpg

     

  • La cérémonie du Memorial Day au cimetière américain des Ardennes du 23 mai 2020 annulée, commémorons les morts de guerre américains en Belgique malgré la pandémie

    Lien permanent

    ANNULE: La cérémonie du Memorial Day au cimetière américain des Ardennes

    ce lundi 25 mai à 18h via le lien www.memorialdayonline.com.

    Le Cimetière Américain des Ardennes 4121, Neupré, Belgique

    Toutes les infos clic ici 


    Afin de protéger la santé et la sécurité publiques au milieu de la pandémie de Covid-19, les cérémonies du Memorial Day dans les cimetières américains des Ardennes, Flanders Field et Henri-Chapelle en Belgique sont annulées.

    Cependant, l'ambassade des États-Unis auprès du Royaume de Belgique, l'American Battle Monuments Commission et l’AOMDA Foundation sont déterminées à remplir notre mission de commémorer les morts de guerre américains en Belgique malgré la pandémie.

    Les cérémonies du Memorial Day en Belgique cette année seront composées de commémorations digitals .

    La cérémonie du Memorial Day au cimetière américain des Ardennes 25 mai 2019 clic ici

    Nandrin au Mémorial Day 2018 en photos et vidéo clic ici

    Des 5.328 tombes du cimetière américain des Ardennes, 792 sont inconnues, plus de 13 pourcents.
     
      De plus, presque 3/5e des militaires enterrés ici étaient aviateurs, abattus au-dessus de l’Europe pendant la guerre. 
     
    Il s’agit d’une cérémonie visant toutes les vies perdues dans le cadre du conflit. 
    Les hommes qui sont enterrés ici viennent de presque tous les états de l'Union ainsi que du District de Columbia, Canada, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Philippines, Royaume Uni et les Antilles britanniques. 
    Ils sont décédés partout en Europe, et même en Asie. 
    Ils proviennent de l’ensemble des divisions des forces armées des Etats-Unis : l’armée, l’armée de l’air, la Navy et les Marines.
      En ce sens, la cérémonie du Memorial Day at ce cimetière représente l’Amérique même au temps de ces guerres.
     
     

    Reportage photo de Jean-Pol Gurnade et Brigitte Ledieu.

    L'Album Photo clic ici 

     
     
     
     

    25 ab.jpg

    25ba.JPG

     

  • Le 8 mai 1945 Jour V, 75 ans cette année 2020

    Lien permanent

    Les Alliés proclamèrent solennellement que le 8 mai 1945 serait considéré comme le Jour V, jour de la victoire totale.

    la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l'annonce de la capitulation de l'Allemagne.

    8 Mai 1945 : fin de la guerre en Europe
    Après plus de cinq années d'une guerre en Europe qui a coûté la vie à des dizaines de millions de personnes, les forces alliées pénètrent en Allemagne en février 1945.

    Trois jours après le suicide d’Adolf Hitler dans son bunker, le 30 avril, les troupes nazies qui défendent Berlin capitulent, le 2 mai 1945.

    Dans la nuit du 6 au 7 mai, le général Alfred Jodl - chef d'état-major de la Wehrmacht - signe à Reims la capitulation sans condition de l’Allemagne.

    L'acte de capitulation fixe la cessation des hostilités au 8 mai à 23h01.

    Un nouvel acte de capitulation du IIIe Reich est alors signé à Berlin entre les commandements militaires allemands et alliés. La guerre prend officiellement fin sur le continent européen.

    Ce jour est appelé par les anglophones le Victory in Europe Day ou V-E Day pour « Jour de la Victoire en Europe » ; le mot Europe est ajouté par les Américains pour le différencier du Victory over Japan Day ou V-J Day qui correspond au 2 septembre 1945, jour de la signature de la capitulation du Japon ; pour mémoire les pertes humaines pendant la Seconde Guerre mondiale ont été de l’ordre de 60 millions de morts ;
    les manifestations indépendantistes algériennes réprimées par l'armée française lors des massacres de Sétif, Guelma et Kherrata en Algérie, massacres qui auraient été la cause de 3 000 à 30 000 morts.

    Source

    8 mai5.jpg

     

  • Commémorations patriotiques 8 mai en ligne pour les anciens combattants ?

    Lien permanent

    Circonstances actuelles dues au Corona virus / COVID-19 :
    Chers Membres,
    En accord commun avec le service responsable de la ville de Liège, nous vous confirmons que la journée nationale des porte-drapeaux et la célébration de 101 ans FNC/NSB à Liège, est REPORTEE. du 13 juin 2020
    Une autre date en automne est à fixer. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant dès que possible.
    Un communiqué sera publié dans le prochain Journal des Combattants d’avril/mai 2020.
    Entre-temps, soyez prudent !
    Bien à vous,
    Leon De Turck
    Président National

    Vu les circonstances actuelles dues au COVID-19 / Coronavirus,
    Les cérémonies suivantes ont été annulées :

    Le 8 mai 2020 : Bruxelles : cérémonie officielle à la Tombe du Soldat Inconnu

    Source

     

    Album souvenirs clic ici 

     

    Ce 8 mai marquera le 75e anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale. Un événement qui, cette année, ne verra pas les associations patriotiques venir rendre hommage devant les monuments aux héros tombés pour la patrie.


    A Aywaille, pour pallier cette absence de cérémonie imposée par la crise du Covid-19, on a donc décidé de commémorer ce 75e anniversaire… en ligne.


    « On a annoncé voici deux ou trois semaines déjà que les porte-drapeaux ne pourraient pas se rendre aux monuments cette année, explique Mélanie Leponce, la secrétaire des associations patriotiques d’Aywaille. Mais certains vivaient assez mal le fait qu’on ‘oublie’ ces cérémonies. On a donc eu l’idée de faire un 8 mai confiné. »

    Le principe ?

    Chacun est invité à arborer drapeaux et couleurs nationales sur la façade de son habitation et à partager ensuite la photo, par mail ou via les réseaux sociaux.

    Un événement Facebook (8 mai 2020 confiné en NOIR JAUNE ROUGE (75ans) a en effet été créé par l’association aqualienne, qui espère être rejointe par d’autres sections locales de tout le pays.


    Etonnante donc cette association entre réseaux sociaux et anciens combattants. Et pourtant, cette version 2020 des commémorations de la fin de la deuxième guerre mondiale séduit d’ores et déjà.

    « Tous nos membres arriveront à s’en sortir, avec les mails ou Facebook, assure Mme Leponce.

    Et, d’un autre côté, on se rend compte qu’on parvient ainsi à toucher également un public qui ne sortait auparavant jamais lors des commémorations. »


    Mais sans doute cette guerre menée contre le virus ravive-t-elle la flamme patriotique chez certains.

    « C’est un autre type de bataille, termine Mélanie Leponce. Mais le but de cet événement, c’est de rendre hommage au héros d’hier, mais aussi à ceux d’aujourd’hui… »

    8 mai 2020 confiné en NOIR JAUNE ROUGE (75ans)


    Article et rédaction par G.W.

    Source

     

  • Aujourd'hui 21 juillet 2019 la Fête Nationale, discours du roi Philippe de Belgique

    Lien permanent

    21jui.gif

    La Fête nationale belge (Belgische nationale feestdag, en néerlandais, Belgischer Nationalfeiertag, en allemand), est célébrée le 21 juillet, depuis une loi du 27 mai 1890.

    Cette journée commémore le serment prêté, le 21 juillet 1831 par Léopold de Saxe-Cobourg, premier roi des Belges, de rester fidèle à la Constitution.

    Le serment du roi marquait le début d'une Belgique indépendante, sous le régime d'une monarchie constitutionnelle et parlementaire.

    source info clic ici 

     

    Mesdames et Messieurs,

    Il y a deux mois, vous avez accordé votre confiance à des hommes et des femmes dont vous attendez qu’ils apportent des réponses à vos préoccupations. Votre voix s’est exprimée de façon diverse, mais elle demande une attention particulière pour les mêmes sujets : l’emploi, le climat, la précarité, la migration. Ces inquiétudes nous les partageons d’ailleurs avec de nombreux pays de par le monde.

    Il s’agit maintenant de faire la synthèse et de s’accorder sur des solutions. Je me rends compte des contraintes dans lesquelles nos dirigeants politiques doivent travailler. Mais les défis sont tels qu’il faut les relever sans tarder, avec courage et détermination. Et ils sont à ce point liés entre eux qu’ils nécessitent une intense coopération à tous les niveaux.

    Notre pays regorge de talents et d’énergie. Les bonnes volontés et les idées ne manquent pas, au contraire. Vous êtes nombreux à vous engager avec conviction dans votre environnement immédiat. A vous impliquer dans votre communauté ou lors de grandes actions de solidarité. A aspirer à des projets porteurs et ambitieux. Il importe de mobiliser toutes ces volontés.

    Les grands projets mobilisateurs naissent dans le dialogue et se réalisent dans la coopération.

    Utilisons l’immense potentiel du dialogue ouvert et vrai. Dialoguer dans l’ouverture, c’est vouloir comprendre l’autre dans ses convictions et ses choix, même si on ne les partage pas. C’est faire sentir à l’autre qu’il est indispensable à la recherche de solutions, sans exclusive. C’est éviter le mensonge et le mot qui blesse.

    Dialoguer dans la vérité, c’est faire face à la complexité en cultivant la nuance et en recherchant la complémentarité. Dans des domaines comme le climat et l’emploi, mais aussi la mobilité, l’énergie, l’enseignement et la formation, seule une action coordonnée dans un dialogue ouvert et vrai peut rendre l’action plus efficace.

    Rassembler nos forces pour atteindre un objectif commun, nous le pratiquons déjà dans beaucoup de domaines. Voyez les nouvelles cultures de coopération au sein de nos entreprises. Voyez nos scientifiques qui interagissent dans des domaines de pointe, nos metteurs en scène et nos artistes qui expriment l’âme de notre pays. A Hollywood comme au pavillon belge, primé récemment à la Biennale de Venise et qui est le fruit d’une belle coopération entre les différentes communautés du pays.

    C’est aussi cette capacité à favoriser le dialogue et à rassembler que nous mettons avec succès au service du projet européen.

    Notre diversité et notre complémentarité sont notre force. C’est comme cela que le monde nous connaît et c’est là qu’on nous attend. Peut-être que nous n’en avons pas suffisamment conscience. C’est pourtant notre nature profonde. Cela doit être notre fierté.

    De tout ceci peut naître une ambition nouvelle pour notre pays. Elle est aussi le meilleur remède contre la peur, le sentiment d’impuissance et la résignation. Notre démocratie ne pourra qu’en bénéficier.

     

    Voilà le vœu que je forme aujourd’hui : que nous encouragions le dialogue responsable, que nous développions davantage notre esprit de collaboration et que nous soyons fiers de ce qui rend notre pays si unique.

     

    La Reine et moi vous souhaitons une belle Fête Nationale.

     

    Vive la Belgique.

    Source 

     

    Roi.jpg

     

  • Anne Frank , une histoire d'aujourd'hui du 4 mai au 22 mai 2019

    Lien permanent

    ann2.jpg

  • Les Territoires de la Mémoire ont 25 ans

    Lien permanent

    En 25 ans, l’association liégeoise a formé plus de 800.000 personnes à la citoyenneté.

    Des portes ouvertes sont organisées ces 8, 9 et 10 décembre.

    Fondés à Liège en 1993, les Territoires de la Mémoire fêtent leurs 25 ans.

    C’est à l’occasion de la journée internationale des droits humains, à l’initiative du Centre d’Action Laïque de la province de Liège, que des citoyens et anciens prisonniers politiques des camps de concentration nazis ont posé les premières pierres du centre d’éducation à la résistance et à la tolérance, devenu centre d’éducation à la résistance et à la citoyenneté.

    Les Territoires de la Mémoire défendent les libertés fondamentales en s’adressant aux jeunes pour les encourager à construire une société démocratique et solidaire. On estime que plus de 800.000 personnes ont été formées à la citoyenneté en 25 ans.

    «Près de 50.000 personnes sont sensibilisées chaque année à travers l’exposition permanente ’Plus jamais ça !’, des voyages pour la Mémoire, la campagne Triangle Rouge pour résister, la bibliothèque George Orwell, des publications et diverses activités.

    Depuis sa première version inaugurée en décembre 1999, l’exposition a vu passer plus de 200.000 personnes, principalement des jeunes venant des écoles de Wallonie et de Bruxelles», souligne-t-on du côté de l’association liégeoise. A l’occasion du 25e anniversaire, des portes ouvertes sont organisées ces 8, 9 et 10 décembre.

    Le public est ainsi invité à aller découvrir un parcours conté par le comédien Jean Claude Piérot ainsi que plusieurs expositions, dont ’Plus jamais ça !’, qui seront accessibles gratuitement.

    Le 10 décembre, le public est convié à un moment solennel à 18h, qui sera suivi de la représentation de la pièce de théâtre ’De l’ombre à la lumière’ par la compagnie du Bout de nez, lauréat du prix Passeurs de Mémoire du Parlement de Wallonie. -

     

    Source 

  • Ce dimanche 6 mai, prélude aux commémoration du Victory Day à Nandrin

    Lien permanent

    Ce dimanche 6 mai, prélude aux commémoration du Victory Day, un peu partout dans le pays. Cette date du 8 mai marque la fin du plus meurtrier des conflits de l'Histoire de l'humanité: la Seconde Guerre mondiale. Ici à Nandrin, le ciel était bleu et le soleil brillait pour rendre hommage aux différents héros qui ont hélas aussi été les victimes durant ce terrible conflit. 

    Discours du nouveau Président Jean Lizin,également du Bourgmestre Michel Lemmens , minute de silence , une pensée émouvante à Tony Evellette .

    Dépôts de Fleurs aux monuments Villers , Fraineux ,Saint-Séverin la Falie et Nandrin .

    La Messe avec un superbe sermon : l'Amour, le respect ,la paix . Dans nos coeurs ,dans nos couples ,avec nos familles ,dans nos communes et villages .

    Le Respect de tous ......

    La Fanfare de la Lyre Nandrinoise , la Brabançonne  l'inauguration de la nouvelle plaque voir un autre article .

    Le verre de l'Amitié .

    Voir l'Album Clic ici 

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/ce-dimanche-6-mai-prelude-aux-commemoration-du-victory-day-a/

     

     

     

  • Un retour au monument sur la place de Saint-Séverin Nandrin pour les commémorations du 8 mai 1945

    Lien permanent

    C'était une volonté du Président Tony Evelette , ainsi que des autres membres des Associations patriotiques et de la FNC de Nandrin.

    Cette année c'était le retour des commémorations face aux tablettes sur la place de Saint-Séverin Nandrin .

    Le nouveau Président Jean Lizin a expliqué qu'une solution était à l'étude avec le Soutien de la commune .

     

    31939543_10215421010628707_3989596220766027776_n.jpg

    31957066_10215421036109344_6394970909471408128_n.jpg

     

  • Inauguration de la nouvelle plaque commémorative à Nandrin le 6 mai 2018

    Lien permanent

    IMG_2667.JPG

    En présence  de Deux représentants de la section du Mouvement Dynastique de Verviers

     

    Président  Monsieur Christian SCHAUS de la section du Mouvement Dynastique de Verviers.

    Et Monsieur Beaujean qui à Offert la nouvelle plaque .

    Ainsi que les autorités Communales , La Fanfare .

    Les familles et ami(e)s 

    L'inauguration de la nouvelle plaque le 6 mai 2018 à Nandrin .

    Photos de Monsieur Schaus Christian 

    IMG_2657.JPG

  • C'était le 8 mai 1945« Victory in Europe Day »

    Lien permanent

     

    Le 8 mai 1945 la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l'annonce de la capitulation de l'Allemagne. Ce jour est appelé par les Anglophones le « V-E Day » pour « Victory in Europe Day » 

     

    Voici pourquoi le 8 mai n’est plus un jour férié

    C’est en 1983 que le gouvernement belge a pris la décision de retirer la date du 8 mai de la liste officielle des jours fériés légaux.

    Auparavant, le jour de l’anniversaire de l’Armistice était journée de relâche pour les seules écoles et administrations.

    Il n’était pas généralisé comme l’est encore aujourd’hui le 11 novembre marquant, lui, la fin de la Première Guerre mondiale.

    Contrairement à la France, où le 8 mai est jour férié pour tous, la Belgique estime ne pas avoir d’implication directe dans l’Armistice du 8 mai 1945.

    Elle la considère comme une « simple » date diplomatique.

    Libérée en septembre 1944, la Belgique estime être sortie de la guerre à la fin janvier 1945, à l’issue de la Bataille des Ardennes.

    La contre-offensive allemande, qui a débuté le 16 décembre 1944, n’a pas touché tout le territoire de la même façon.

    À noter qu’aux Pays-Bas, par exemple, la fin de la Seconde Guerre mondiale est célébrée le 5 mai. 

    Source sudpresse article de C.M. 
     Le général Eisenhower, commandant en chef des forces alliées en Europe, avait installé son quartier général dans le collège moderne et technique de Reims. 
    C’est là que fut signée un premier armistice, le 7 mai 1945 à 2h40 du matin, dans la salle des opérations (la war room.). 
     
    Le général Jodl (un émissaire allemand envoyé par l’amiral Donitz.) 
    signa alors l’acte de reddition sans conditions de l’armée allemande.
     
     Étaient aussi présents ce jour là le général américain Bedel Smith (représentant le commandement suprême des forces expéditionnaires alliées.) et le général Susloparov (représentant le haut commandement soviétique général.).
    Le général français Sevez signa l’acte de reddition à titre de témoin.
    L’armistice du 7 mai prévoyait la fin des hostilités sur les deux fronts pour le 8 mai à 23h01 (a noter que quelques mois après, Jodl fut condamné à mort par le tribunal de Nuremberg, et fut pendu le 16 octobre 1946.).
     
    Staline, quant à lui, considérait que l’armistice du 7 mai n’était valable que pour la zone occupée par les anglo-saxons. Il décida donc d’en faire signer une seconde à Berlin, au cœur de la zone d’occupation soviétique. Un second armistice fut alors signé le 9 mai à 0h28, dans le quartier général des forces soviétiques. Le général allemand Keitel signa donc l’acte de reddition. Étaient aussi présents le maréchal Joukov, le maréchal Tedder (envoyé par le général Eisenhower.), le général Saatz et le général de Latre de Tassigny.
     
    En fait, le premier armistice fut signé le 7 mai, mais il est vrai que les hostilités prirent fin, en France, le 8 mai (ce fut le Général de Gaulle qui annonça la fin des combats ce jour-là à 15 heures.).
     
    A noter que la date retenue par la Russie pour commémorer cet événement n’est ni le 7, ni le 8, mais le 9 mai. 
     
    Cependant, n'oublions pas que des milliers de soldats se battirent encore pendant des mois dans le Pacifique, après la signature de l’acte de reddition du 7 mai… en ce qui concerne la lutte contre le Japon, il faudra attendre que les États-unis aient lancé leurs deux bombes atomiques à Hiroshima et Nagasaki (les 6 et 9 août 1945.) pour que l’on commence à parler de reddition… au final, les Japonais capitulèrent seulement le 2 septembre 1945, soit près de 4 mois après l’Allemagne nazie.
     
    C’est pour cela que de nos jours, les États-unis différencient le Victory Europe Day et le Victory Japan Day. 
     
    Le 8 mai a été déclaré jour férié de commémoration en France le 20 mars 1953.
     
    Le président Charles de Gaulle supprime le caractère férié de ce jour par le décret du 11 avril 19594
     
    En 1975, pour se placer dans une logique de réconciliation avec l'Allemagne, le président Giscard d'Estaing supprime également la commémoration de la victoire alliée de 1945.
     
    C'est à la demande du président François Mitterrand que cette commémoration et ce jour férié seront rétablis, par la loi du 2 octobre 1981.
     
     
  • Remise de décorations à Monsieur Joseph Nandrin le 10 novembre 2016 à Nandrin

    Lien permanent
    En cette fin de journée du Relais Sacré en commémoration du 11 novembre, sur la place de Nandrin .
    Un moment émotion clôturait cette manifestation de la mémoire et du respect par la mise à l'honneur des remises de décorations à deux personnes de l'entité de Nandrin.

    L'ancien Bourgmestre de 1994 à 2012 Monsieur Joseph Nandrin s'est vu décerner plusieurs décorations .
     
    La première : Les Palmes d'OR de la croix d'honneur de la FNC .
    Pour son grand dévouement à la FNC durant 20 années d'affiliation à la FNC au sein de la section de Nandrin .
    La deuxième :  la croix d'honneur de la FNC à titre de reconnaissance pour 5 années d'affiliation à la Fédération Nationale des Combattants de Belgique .
     
    Ainsi que la Rosette de la Croix d'honneur de la FNC en témoignage de 10 années d'affiliation et de dévouement au sein de la section FNC  Nandrin.

    Le tout devant les enfants de l'école libre de Saint-Martin les enseignants ,ainsi que les porte-drapeaux ,les clairons .
    Et une foule d'habitants Nandrinois réunis au monument de la place en cette après-midi de commémoration patriotique . 
    Après la remise protocolaire par le président Tony Evelette Monsieur Nandrin ému et surpris à fait honneur par un petit discours et remerciement . 
    Voir le deuxième article pour l'autre personne mise à l'honneur et décorée.
     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/remise-de-decorations-a-monsieur-joseph-nandrin-le-10-novemb/

      

     

     

     

  • Remise de décoration à Mademoiselle Linda Lizin le 10 novembre 2016 à Nandrin

    Lien permanent
    Lors des cérémonies patriotiques du 11 novembre à Nandrin et devant les enfants ,les habitants présents, les portes-drapeaux et les autorités communales.
     
    Mademoiselle Linda Lizin s'est vue décernée une décoration par le président Tony Evelette la Croix d'Honneur  au nom de la FNC section de Nandrin à titre de reconnaissance .
     

    DSC01399.JPG

    DSC01400.JPG

     
     

     

     

     

  • Cérémonie du relais sacré aujourd'hui 10 novembre 2016 à Nandrin en photos

    Lien permanent

    Cette année de petite nouveauté au programme des cérémonies du Relais Sacré à Nandrin .
    Le circuit identique aux autres années, Villers le Temple ,Fraineux ,Saint-Séverin ,Nandrin .
    Avec Discours ,Chants ,poésies des enfants ,dépôt des fleurs  et présence des portes-drapeaux belge ,français et américain .
    La grande nouveauté de cette année ,la présence de  deux Clairons ,qui viennent succéder à Monsieur Frère qui a été de service pendant plus de 70 ans, ainsi que Monsieur de Cheron qui l'avait remplacé depuis son départ.
    Cette année nos deux Clairons venus de la Musique Royales des Guides ont été chaleureusement applaudis aussi bien par les enfants que par toutes les personnes présentes .
    Le président de Monsieur Evelette entre discours et la longue liste de nom de personne de notre village mort pour la patrie et notre liberté .
    En fin de cérémonie remise des décorations à deux personnes de l'entité de Nandrin .
    Voir les deux articles sur le blog de la remise de décorations à Mademoiselle Lizin Linda et Monsieur Nandrin Joseph.
    Cette cérémonie permet de ne pas oublier que des vies ont été sacrifiées pour notre liberté il y a 98 ans .

    Voir l'album photo clic ici

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/ceremonie-du-relais-sacre-aujourd-hui-10-novembre/

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/remise-de-decorations-a-monsieur-joseph-nandrin-le-10-novemb/

     

     

     

     

     

  • Citoyenneté

    Lien permanent

    20160914_153842_002 (1).jpg

    La citoyenneté publication à la demande de Claude Hallet 

    Source info et image de Claude Hallet 

  • Une cérémonie patriotique pour la fête Nationale du 21 juillet 2016 aujourd'hui Dimanche le 24 juillet 2016

    Lien permanent

    big_zoomGD145-acheter-drapeau-belgique.jpgMonsieur Tony Evelette , les associations patriotiques, les Porte-Drapeau organisent pour le 21 juillet, une cérémonie patriotique le dimanche 24 juillet 2016 à Villers-le-Temple 10h30 Messe en l'Eglise de Villers-le-Temple, ensuite cérémonie patriotique au monument.

    Nous espérons vous y rencontrer très nombreux. 

    F.N.C. Fraiture et Environs."

  • Dimanche le 24 juillet 2016 une cérémonie patriotique pour la fête Nationale du 21 juillet 2016

    Lien permanent

    big_zoomGD145-acheter-drapeau-belgique.jpgMonsieur Tony Evelette , les associations patriotiques, les Porte-Drapeau organisent pour le 21 juillet, une cérémonie patriotique le dimanche 24 juillet 2016 à Villers-le-Temple 10h30 Messe en l'Eglise de Villers-le-Temple, ensuite cérémonie patriotique au monument.

    Nous espérons vous y rencontrer très nombreux. 

    F.N.C. Fraiture et Environs."

  • D Day aujourd'hui 6 juin une pensée en respect de ce grand jour sur le blog de Nandrin

    Lien permanent

    2941526_CRHWGEskozlowski_condrozmemori_6_0836_jpg_0M4N0LDG.JPGL'expression jour J (en anglais D Day) désigne le 6 juin 1944, jour où a débuté le débarquement allié en Normandie lors de la Seconde Guerre mondiale.

    Le jour J, qui marque le premier jour de la Bataille de Normandie, est un débarquement prévu le 5 juin 1944 sur des plages normandes, mais finalement repoussé au mardi 6 juin en raison des conditions météorologiques.

    Le 4 juin, les gigantesques convois, qui ont déjà appareillé des ports anglais, doivent faire demi-tour sur une mer de plus en plus démontée. 

    Vers 22 heures, après avoir pris connaissance du communiqué météorologique, le chef allié Eisenhower annonce l’irrévocable décision que le débarquement aura lieu le 6 juin : « Je n’aime pas cela, déclare-t-il, mais il me semble que nous n’avons pas le choix… Je suis absolument persuadé que nous devons donner l’ordre… »

    La nuit du 5 au 6 juin l'armada la plus formidable jamais rassemblée s'approche des côtes françaises : 2 727 bateaux de types les plus variés chargent ou remorquent plus de 2 500 engins de débarquement escortés par plus de 700 navires de guerre, dont 23 croiseurs et 5 navires de combat.

    À 3 h 14 le 6 juin, des bombardiers larguent leurs cargaisons sur les plages choisies.

    À 3 h 30, 15500 unités aéroportées américaines et 7900 unités aéroportées britanniques sont larguées à proximité des plages. 

    Ces unités ont pour missions de tenir et capturer des têtes de pont en libérant les accès des plages, et permettant ainsi aux troupes fraichement débarquées de pénétrer à l'intérieur des terres. 

    Les erreurs de largages Alliées engendrent une totale désorganisation du côté allemand empêchant une contre-attaque. De nombreux parachutistes se noient dans les zones volontairement inondées par les allemands, en partie à cause du poids de leur équipement.

    36 parachutistes des Forces françaises libres du Special Air Service furent aussi parachutés en Bretagne vers minuit dans la nuit du 5 au 6 juin; 18 dans le Morbihan (opération Dingson) et 18 dans les Côtes-d'Armor (opération Samwest).

    L'un d'eux, le caporal Emile Bouétard, un Breton, fut tué au combat à 0 h 40 le 6 juin à Plumelec, Morbihan, il fut probablement le premier mort du débarquement.

    Les Alliés sont de diverses nationalités: des Britanniques et Canadiens (83 115),des Américains (73 000) mais aussi des Français, Polonais, Belges, Tchécoslovaques, Néerlandais, Norvégiens, etc., soit environ 156 000 combattants en tout.

    Des différentes plages où ont débarqué les Alliés, c'est Omaha Beach, surnommée « Bloody Omaha » (Omaha la sanglante), qui connut le plus de pertes humaines.

    Source Wikipédia 

  • Plaques cachées à Saint-Séverin Nandrin : « Juste les maintenir »

    Lien permanent

    Monument St S.JPG

    Le conseiller communal d’opposition « Pour Nandrin », Marc Evrard, a souhaité réagir concernant notre article du 24 mai dernier.

    Nous y constations l’installation de croisillons ornés de fleurs sur la façade de l’ancienne maison communale de Saint-Séverin, depuis 1992 revendue à un particulier, et qui dissimulent les plaques commémoratives de la guerre.

    Cette situation choquait Tony Evelette, président des associations patriotiques de Nandrin, et quelques descendants de combattants.

    « Mon groupe est allé consulter l’acte de vente à l’Enregistrement.

    Il est inscrit que la partie acquéreuse sera dans l’obligation de maintenir en leur place actuelle les deux plaques commémoratives se trouvant sur la façade avant du bâtiment, cite-t-il.

    Le propriétaire doit donc juste les maintenir mais à quoi ça sert si elles ne sont plus visibles... Ces croisillons dérogent-ils à la condition posée?

    Il faudrait poser la question à un juriste.

    Personnellement, je défends l’idée de les déplacer sur le pignon de la salle de Saint-Séverin, même si cela a un coût. »

     

    Article de  A.G. source Sudpresse Sudinfo http://journal.lameuse.be/

  • Nandrin et des Nandrinois au Mémorial Day Samedi 28 mai 2016 à Neuville en Condroz

    Lien permanent

    Des Nandrinois ont assisté, ce 28 mai 2016 à Neupré, au MEMORIAL DAY qui s'est déroulé au cimetière américain de Neuville- en- Condroz et ont rencontré Son Excellence, Madame l'Ambassadrice des Etats-Unis auprès du Royaume de Belgique, Madame Denise Campbell BAUER.

    Déroulement des événements :

    Arrivée du Représentant de Sa Majesté le Roi 

    Mot de Bienvenue 

    Invocation Allocution du Vice Admiral John N Christenson ,USN Représentant militaire des Etats-Unis d'Amérique auprès de l'OTAN .

    Allocution de M Arthur Cortis Bourgmestre de Neupré .

    Allocution 

    Son Excellence Denis Campbell Bauer Ambassadeur des Etats -Unis d'Amérique auprès du Royaume de Belgique .

    La Brabançonne par les enfants des écoles de Rotheux , The Star Spangled Banner également par les enfants des écoles .

    Dépôt des gerbes et couronnes .

    Passage Aérien ,Bénédiction et les Hymnes Nationaux.

     

    Maître de cérémonie Dr Jerome Sheridan Président de l'AOMDA

    Voir l'Album Photo clic ici  

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/memorial-day-samedi-28-mai-2016-a-neuville-en-condroz/

     

    Lire la suite

  • Nandrin Des croisillons cachent les plaques commémoratives,Tony Evelette et des Nandrinois s’en offusquent

    Lien permanent

    Monument St S.JPG

    Tony Evelette, président des associations patriotiques, et des Nandrinois s’en offusquent.

    Depuis quelques jours, les plaques commémoratives de la guerre 14-18 et 40-45 installées sur la façade de l’ancienne école et maison communale de Saint-Séverin, rue d’Engihoul, sont cachées.

    Le propriétaire actuel du bâtiment a installé des croisillons de la surface des plaques, garnis de fleurs. Du côté des anciens combattants, c’est la consternation Rue d’Engihoul, à Saint-Séverin, deux plaques commémoratives des deux Guerres mondiales 1914- 1918 et 1940-1945 ceinturent la porte d’entrée de l’ancienne école et administration communale de Saint-Séverin.

    De taille imposante, elles comprennent la gravure en relief d’un lion et l’inscription « Gloire et honneur à nos vaillants défenseurs », suivis des noms des morts pour la patrie, des survivants et des déportés politiques.

    Le bâtiment a été revendu à un particulier après la fusion des communes. Depuis quelques années, un nouveau monument aux morts surplombé par le drapeau national a été installé à deux pas de la salle communale de SaintSéverin, pour une question de sécurité (la maison comportant les fameuses plaques étant située le long de la route).

    Des croisillons en bois, ornés de fleurs de la taille des plaques viennent d’être installés sur l’ancienne école, réduisant grandement la visibilité des inscriptions. « Cela fait trois semaines que les plaques de la maison en face de l’étang ont été recouvertes, on s’en est aperçu quelques jours plus tard.

    Un riverain, le fils d’un prisonnier de guerre et un porte-drapeau des prisonniers de guerre de Saint-Séverin m’ont appelé pour me prévenir, ils trouvaient ça honteux », rapporte Tony Evelette, fondateur de Evelette Garden et président des associations patriotiques de Nandrin, de la Fédération nationale des combattants, de la Fédération nationale des anciens prisonniers de guerre de Nandrin, et de l’Armée secrète du Condroz.

    Le patriarche partage cette opinion.

    « Je suis choqué. Pour moi, ça ne se fait pas.

    Quand on achète un bâtiment avec des plaques commémoratives, on respecte.

    Il faut que les plaques restent lisibles car elles comportent les noms des personnes du coin qui ont disparu à la guerre, contrairement au nouveau monument », estime le Nandrinois de 75,5 ans. Le propriétaire de l’habitation incriminée (qui a racheté la maison il y a 25 ans) ne souhaite pas réagir, signalant simplement l’existence du nouveau monument aux morts.

    tony.JPG« J’ai fait part de la situation au bourgmestre, signale Tony Evelette.

    Lors de la commémoration du 8 mai, nous avons fait le tour des monuments aux morts de la commune, et il a été dans notre sens. »

    Article de ANNICK GOVAERS source Sudinfo http://journal.lameuse.be/

     

     

     

     

     

    mlmoai ag.JPGLe bourgmestre

     

    « J’ai envoyé un e-mail aux propriétaires »

    Du côté du bourgmestre, on confirme qu’on est au courant de la problématique.

    Les propriétaires du bien ont-ils le droit de dissimuler les plaques commémoratives inté- grées à leur façade ?

    «A ma connaissance, il n’est pas prévu dans l’acte de vente que les plaques commémoratives doivent rester visibles, bien qu’il existe une servitude.

    La question était déjà venue à l’ordre du jour il y a une dizaine d’années. Suite au coût important que le retrait des plaques engendrait, le risque de les abîmer, et la remise en état de la façade (l’équivalent d’une dizaine de milliers d’euros), il a été décidé à l’époque d’aménager un nouveau monument aux morts, sous forme d’un rocher et d’une stèle (ne comportant pas tous les noms) à côté de la salle Saint-Séverin.

    L’emplacement était plus approprié, pour ne plus se réunir au bord de la route et être plus proche de l’école.

    On ne fleurit donc plus les plaques commémoratives de la maison en question », commente Michel Lemmens, bourgmestre socialiste de Nandrin.

    La pose de croisillons devant les plaques commémoratives le choque-t-il ?

    « Cela ne me choque pas nécessairement mais j’ai été interpellé à ce sujet par quelques personnes.

    J’ai envoyé un e-mail aux propriétaires pour les avertir que leurs installations ne sont pas illégales mais suscitent un émoi dans la population. Je ne peux guère faire plus. »

    - A.G.

  • Les cérémonies patriotiques du 8 mai 2016 avec des petits plus en photos.

    Lien permanent

    DSC_0230.jpg

    Cette année,les cérémonies patriotiques étaient bien différentes des autres années, loin du discours classique avec dépôt de fleurs habituelles. 

    Dès le départ Tony Evelette donnait le ton,avec des petites annonces et surprises sur le programme, de monument en monument c'était la découvert. 

    Au monument de Saint-Séverin a été remis au bourgmestre une photo rare du groupe de prisonnières, cette photo a été réalisée au retour de ceux-ci après la guerre en 1945, à l'arrière de cette photo les noms de chacun d'eux , 

    La conservation de la photo sera à l'Administration Communale ,une copie de l'original remise à l'école du village pour mémoire. 

    Dépôt de fleurs par les autorités en place au monument de chaque village! 

    Il était 10 h 30 pour le rendez-vous de la messe dans l'église de Nandrin, la chorale Méli -Mélo résonnait dans le choeur de l'église , des messages de souvenirs,la date de la libération des camps du 8 mai coïncide cette année avec la fête des Mères. 

    Donc les mamans ont également été mises à l'honneur 

    Après la messe, le cortège accompagné de la lyre Nandrinoise entame la descende sur la place. 

    Ou en mémoire des victimes de guerre,mais également de barbarie, une minute de silence a été respectée ,la toute dernière victime de tel acte en la personne de Mélanie Defize était dans la mémoire de tous, un moment de recueillement ,de respect. 

    Cette année au lieu de deux fleurs, c'était avec grande émotion que nous avons vu fleurir le monument de la place de Nandrin par une troisième fleur venue par les anciens militaires franco-belges de Liège. 

    Brabançonne et la Marseillaise jouée par la fanfare clôturai le coté cérémonial. 

    La matinée s'achève sur le verre de l'amitié dans les locaux de la fanfare en musique.

    8 mai ,cérémonies patriotiques,nandrin

    Voir les photos clic ici

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/les-ceremonies-patriotiques-du-8-mai-2016-avec-des-petits-pl/

  • Nandrinois le 8 mai 1945 « Victory in Europe Day »

    Lien permanent

     

    2014-05-04 09.13.20.jpg

     

     

    Le 8 mai 1945 la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l'annonce de la capitulation de l'Allemagne. Ce jour est appelé par les Anglophones le « V-E Day » pour « Victory in Europe Day » 

     

    Voici pourquoi le 8 mai n’est plus un jour férié

    C’est en 1983 que le gouvernement belge a pris la décision de retirer la date du 8 mai de la liste officielle des jours fériés légaux. Auparavant, le jour de l’anniversaire de l’Armistice était journée de relâche pour les seules écoles et administrations.

    Il n’était pas généralisé comme l’est encore aujourd’hui le 11 novembre marquant, lui, la fin de la Première Guerre mondiale. Contrairement à la France, où le 8 mai est jour férié pour tous, la Belgique estime ne pas avoir d’implication directe dans l’Armistice du 8 mai 1945.

    Elle la considère comme une « simple » date diplomatique.

    Libérée en septembre 1944, la Belgique estime être sortie de la guerre à la fin janvier 1945, à l’issue de la Bataille des Ardennes. La contre-offensive allemande, qui a débuté le 16 décembre 1944, n’a pas touché tout le territoire de la même façon.

    À noter qu’aux Pays-Bas, par exemple, la fin de la Seconde Guerre mondiale est célébrée le 5 mai. 

    Source sudpresse article de C.M. 
     Le général Eisenhower, commandant en chef des forces alliées en Europe, avait installé son quartier général dans le collège moderne et technique de Reims. 
    C’est là que fut signée un premier armistice, le 7 mai 1945 à 2h40 du matin, dans la salle des opérations (la war room.). 
    Le général Jodl (un émissaire allemand envoyé par l’amiral Donitz.) 
    signa alors l’acte de reddition sans conditions de l’armée allemande.
     Étaient aussi présents ce jour là le général américain Bedel Smith (représentant le commandement suprême des forces expéditionnaires alliées.) et le général Susloparov (représentant le haut commandement soviétique général.).
    Le général français Sevez signa l’acte de reddition à titre de témoin.
    L’armistice du 7 mai prévoyait la fin des hostilités sur les deux fronts pour le 8 mai à 23h01 (a noter que quelques mois après, Jodl fut condamné à mort par le tribunal de Nuremberg, et fut pendu le 16 octobre 1946.).
     
    Staline, quant à lui, considérait que l’armistice du 7 mai n’était valable que pour la zone occupée par les anglo-saxons. Il décida donc d’en faire signer une seconde à Berlin, au cœur de la zone d’occupation soviétique. Un second armistice fut alors signé le 9 mai à 0h28, dans le quartier général des forces soviétiques. Le général allemand Keitel signa donc l’acte de reddition. Étaient aussi présents le maréchal Joukov, le maréchal Tedder (envoyé par le général Eisenhower.), le général Saatz et le général de Latre de Tassigny.
     
    En fait, le premier armistice fut signé le 7 mai, mais il est vrai que les hostilités prirent fin, en France, le 8 mai (ce fut le Général de Gaulle qui annonça la fin des combats ce jour-là à 15 heures.).
     
    A noter que la date retenue par la Russie pour commémorer cet événement n’est ni le 7, ni le 8, mais le 9 mai. 
     
    Cependant, n'oublions pas que des milliers de soldats se battirent encore pendant des mois dans le Pacifique, après la signature de l’acte de reddition du 7 mai… en ce qui concerne la lutte contre le Japon, il faudra attendre que les États-unis aient lancé leurs deux bombes atomiques à Hiroshima et Nagasaki (les 6 et 9 août 1945.) pour que l’on commence à parler de reddition… au final, les Japonais capitulèrent seulement le 2 septembre 1945, soit près de 4 mois après l’Allemagne nazie.
     
    C’est pour cela que de nos jours, les États-unis différencient le Victory Europe Day et le Victory Japan Day. 
     
    Le 8 mai a été déclaré jour férié de commémoration en France le 20 mars 1953.
     
    Le président Charles de Gaulle supprime le caractère férié de ce jour par le décret du 11 avril 19594
     
    En 1975, pour se placer dans une logique de réconciliation avec l'Allemagne, le président Giscard d'Estaing supprime également la commémoration de la victoire alliée de 1945.
     
    C'est à la demande du président François Mitterrand que cette commémoration et ce jour férié seront rétablis, par la loi du 2 octobre 1981.
     
     
  • Manifestations patriotiques du 8 mai 2016 à Nandrin

    Lien permanent

    Manifestations patriotiques du 8 mai 2016 à Nandrin clic ici.JPG

    Manifestations patriotiques du 8 mai 2016 à Nandrin clic ici.pdf

     

  • Le 11 novembre 2015 à Nandrin en photos

    Lien permanent

    2015-11-10 14.18.20.jpg

    Discours, chants, fleurs, remise d'une médaille, voici en photos le programme de cette journée en mémoire à Nandrin .

    Armistice signé le 11 novembre 1918 dans une clairière de la forêt de Compiègne, proche de la gare de Rethondes.

    Les conditions d'un armistice sont arrêtées le 4 novembre 1918 à Versailles par le Conseil suprême de la guerre des Alliés, puis communiquées par le maréchal Foch à la délégation allemande présidée par le Dr Erzberger, le 8 novembre à Rethondes.
    L'armistice est signé le 11 novembre à 5 h 10 pour prendre effet à 11 heures.
    Il sera renouvelé le 13 décembre 1918 et le 16 janvier 1919, puis reconduit le 16 février jusqu'à la signature du traité de Versailles (28 juin 1919).

    Voir L'Album photos Clic ici 

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/le-11-novembre-2015-a-nandrin-en-photos/

  • Cérémonie du relais Sacré à Nandrin le mardi 10 novembre 2015

    Lien permanent

    Manifestation patriotique clic ici 11 novembre 20150007.jpg

    Cérémonie du relais Sacré à Nandrin le mardi 10 novembre 2015 

    13h 40 arrivée du flambeau et formation du cortège,place Baudouin 1er à Villers le Temple .

    14h15 Monument de Yernée

    14h25 Monument Saint-Séverin 

    14h  55 Monument de Nandrin 

    Ensuite café offert par l'Administration communale au café "Le Musin "

    Place Musin 17/2 Nandrin 4550