Loris Demarteau

  • Vous êtes 1,2 million à nous choisir pour vous informer !!!

    Lien permanent

    C’EST NOTRE GRANDE FIERTÉ ET UN PLAISIR DE VOUS SERVIR 

    Vous êtes 1,2 million à nous choisir pour vous informer  

    La nouvelle étude du CIM conforte notre position de leader de la presse francophone 

    Sudpresse est plus que jamais le numéro 1 de la presse quotidienne francophone.
     
    Et de loin… Chaque jour, 1,2 million de personnes choisissent l’un de nos produits pour s’informer.
     
    Ce résultat qui fait notre fierté, nous le devons certes à notre travail acharné, mais aussi et surtout à votre fidélité pour laquelle nous n’avons qu’un mot que nous ne répéterons jamais assez : merci !
     
    La preuve que vous attachez une grande importance aux informations de proximité que nous vous apportons au quotidien.  

     

    Elle est toujours très attendue cette étude du CIM (Centre d’Information sur les Médias) qui le confirme, une fois de plus : La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Éclair, La Capitale et Sudinfo sont les médias préférés des Belges francophones.
     
    Si l’on comptabilise toutes les personnes qui ont un contact quotidien avec l’une de nos marques (lecteur du journal « papier », abonné « papier » ou digital, visiteur de notre site gratuit Sudinfo, etc.), nous touchons donc 1,2 million de Belges francophones chaque jour.
     
    Rossel en force
     
    Si l’on y ajoute les 800.000 contacts quotidiens du journal « Le Soir », cela renforce encore la position de leader du groupe Rossel dans la presse francophone belge.
     
    Suivent ensuite, La DH (783.000), L’Avenir (675.000), La Libre (500.000) et l’Écho (184.000).
     
    Un coup d’œil sur la diffusion payante de nos médias (papier et digital) montre une progression de 15 % en une année pour notre groupe de presse, Sudpresse étant l’un des rares médias en progression (avec La Libre et L’Écho).
    Nous enregistrons même la plus forte hausse parmi tous les quotidiens du pays, y compris en Flandre.
     
    Proximité avec nos lecteurs
     
    « Notre fierté, c’est cette proximité avec nos lecteurs », commente Vincent Brossel, le directeur du marketing. « Les citoyens ont un intérêt de plus en plus marqué pour la proximité.
     
    On le voit avec l’engouement de plus en plus prononcé pour la presse régionale et locale, mais aussi dans leurs centres d’intérêt, ce qui vaut par exemple pour l’alimentation et les circuits courts (...) Nos marques sont présentes partout en Belgique francophone.
     
    Nous avons des rédactions aux quatre coins de la Wallonie, aussi à Bruxelles. Nous sommes les seuls à faire cela et c’est ce qui fait aussi notre force. »
     
    Si Sudpresse est fort dans toute la Belgique francophone, nos titres sont incontournables dans deux provinces : à Liège et dans le Hainaut.
     
    Là, c’est plus d’une personne sur trois qui choisit, jour après jour, une de nos marques pour s’informer.
     
    Belle récompense
     
     
    « C’est la récompense de beaucoup de travail de toutes les équipes, le fruit de toutes les réformes au sein de la rédaction », précise Demetrio Scagliola, directeur des rédactions et rédacteur en chef.
     
    « La proximité et la transformation digitale sont au cœur du projet, c’est aussi la proximité avec les centres d’intérêt des lecteurs et lectrices : l’info de proximité sur leur commune, le sport local avec les résultats des rencontres des jeunes, etc.
     
    On a également fait tout un travail sur la ligne éditoriale et la déontologie qui renforce notre crédibilité. Nous faisons, par exemple, intervenir de nombreux experts dans nos colonnes. »
     
     
    Vincent Brossel insiste sur nos produits numériques, en plein boom (on a doublé notre audience Web en un an), plus encore depuis le début de la crise du Covid-19.
     
    « On vend un petit peu moins de journaux au numéro, mais on stabilise nos abonnés et on les remercie d’ailleurs pour cette fantastique fidélité », reprend le directeur du marketing.
     
    « Et il y a donc de plus en plus de lecteurs pour nos journaux en version numérique, nos applis, nos sites, payant et gratuit, qui jouissent d’un très vif intérêt. »
     
    Et ce n’est qu’un début…
     
    Et on n’en est qu’au début : Pierre Leerschool, administrateur délégué du groupe Sudpresse promet la poursuite de cette montée en puissance.
     
    « On va proposer d’autres services indispensables aux lecteurs (personnalisation de l’information, newsletters thématiques, résultats et vidéos de sport, jeux…).
     
    On se réjouit aussi de voir une communauté de plus en plus jeune s’intéresser à nos médias, c’est très positif. Ici, l’intérêt pour l’info sportive est très marqué, aussi pour l’info de proximité.
     
    C’est un bon choix de leur part, puisque nous sommes numéro 1 en Belgique francophone et nous sommes les seuls à avoir des bureaux dans toutes les régions. Nous offrons une information complète : locale, nationale et internationale. »
     
    Un groupe qui s’agrandit
     
     
    Par ailleurs, depuis le 1 er septembre, notre groupe s’est agrandi en accueillant au sein de ses structures des filiales du groupe Rossel : Vlan, 7Dimanche et le magazine Ciné Télé Revue.
     
     
    « Notre objectif est de renforcer l’identité de chacune de ses marques pour la faire rayonner davantage encore au sein du public wallon et bruxellois », précise Pierre Leerschool.
     
    « Et il est d’ailleurs réconfortant pour moi de voir les très bonnes performances réalisées par ces médias ».
     
     
    Ainsi, dans le segment des magazines, Ciné Télé Revue renforce son leadership en progressant de près de 8 % pour flirter avec la barre du million de personnes (980.000).
     
    Au niveau de la presse gratuite, le 7Dimanche et les éditions du Vlan affichent une belle stabilité.
     
    « Pour ce dernier, le résultat est d’autant plus important que nous travaillons actuellement sur une nouvelle offre éditoriale et commerciale plus qualitative soutenue par une distribution performante » poursuit Pierre Leerschool.
     
     
    Un grand merci
     
     
    Tout cela ne serait pas possible sans vous, lecteurs, internautes, annonceurs, organisateurs d’événements qui nous faites confiance au quotidien et faites vivre nos marques au quotidien .
     
     
     
    LA RÉDACTION
     
     
     
  • Rencontre avec Julien Cohen et d'autres acheteurs d'Affaire conclue !!! reportage photos de Loris Demarteau pour le blog Villageois

    Lien permanent

    L’émission « Affaire conclue » est de plus en plus suivie, que ce soit en France (sur France 2) ou en Belgique (sur la RTBF). Et les vendeurs de plus en plus nombreux à vouloir vendre leurs objets… qui réservent donc parfois des surprises !

    Rencontre de notre reporter local  Loris Demarteau avec Julien Cohen, écrivain et acheteur de l’émission « Affaire Conclue »Pepinster.

    Ainsi que Pierre-Jean Chalençon ,Gérald Watelet et Stéphane Vandandhenhoven rencontré à différent endroit 

    103337452_251129136306459_8810523546499542978_n.jpg

     

    Il y avait de l’agitation dans l’air ce jeudi matin au dépôt d’antiquités de Chinheid, à Pepinster. Et pour cause, parmi les nombreux clients venus des quatre coins du pays, un homme aux lunettes bleues déambulait parmi les objets exposés. Cet homme, c’est Julien Cohen, l’une des stars de l’émission « Affaire conclue ». Un programme où des particuliers choisissent de soumettre à un collège d’acheteurs professionnels un objet, préalablement expertisé, selon le principe d’une vente aux enchères.

    Les visiteurs sont donc venus en nombre pour voir et espérer rencontrer la star de l’émission. Ils étaient plus ou moins 150 à s’être déplacés. Une aubaine pour l’antiquaire Johnny Masset. « Ça nous permet d’avoir beaucoup de publicité car sa venue attire énormément de monde. Le fait d’avoir des personnalités comme lui qui viennent nous voir tous les trimestres, c’est un énorme avantage. Nous avons soupé ensemble mercredi et c’est lui qui m’a proposé d’annoncer sur son compte Facebook qu’il serait ici jeudi matin », nous raconte-t-il.

     

     

     

    « Un endroit exceptionnel »

    Et Julien Cohen n’en est pas à sa première visite, il vient régulièrement au dépôt de Johnny Masset qu’il juge d’ailleurs comme l’un des best of en Belgique.

     

     

    « Il a un choix extraordinaire dans ses 3.500 m2, ce n’est pas rien. Et puis il a aussi des associés qui arrivent à trouver des objets extraordinaires. J’ai acheté de très belles pièces comme un cerf en béton, deux terres cuites des années 1930, une trentaine de croix de cimetière en fonte et en acier pour mon église de Vézelay et quelques petites babioles » nous raconte Julien Cohen.

    Le Français est d’ailleurs très ému de voir que certaines personnes le suivent dans ses différents déplacements. Au détour d’une allée, une dame l’a interpellé en lui disant : « Je vous ai vu à Bruxelles. J’ai vu que vous étiez à Pepinster ce matin alors j’ai décidé de venir vous voir. Je vous suivrai dans votre prochain déplacement » lui a-t-elle lancé en rigolant. L’homme aux lunettes bleues l’a alors invitée à le suivre en Thaïlande ou à Oslo. « Ça fait chaud au cœur, c’est super-agréable de voir que des fans me suivent comme ça. Et il faut leur rendre, il faut être agréable avec eux car si je suis là aujourd’hui, c’est grâce à eux. C’est amusant car ça fait 3 ans que ça dure et ça devient un gros phénomène », confie-t-il.

    Ne vous étonnez donc plus si, au détour d’un recoin des 3.500 m2 du dépôt de Chinheid, vous croisez un visage aperçu à la télévision !

     

    Reportage Photos Loris Demarteau 

     

    Article et vidéo Par Océane Gaspar

    Source

     

    Les adresses des boutiques de Julien Cohen

    Boutique Paul Bert (Paris)

    3 Rue Paul Bert - 93400 Saint-Ouen

    Boutique du marché Dauphine (Paris)

    138 Rue Des Rosiers - 93400 Saint Ouen

    Boutique de Bruxelles

    63 Rue Blaes – 1000 Bruxelles

    Boutique Prémery

    65 Grande rue – 58700 Prémery

    https://mes-decouvertes.com/

    Stéphane Vanhandenhoven la boutique au cœur de Bruxelles

    L’adresse de la boutique de Stéphane :

    50 rue Blaes - 1000 Bruxelles

    http://www.apostrophe1.com/

     

    L’adresse de la boutique de Gerald Watelet :

    885 Chaussée de Waterloo - 1180 Bruxelles

    http://www.geraldwatelet.be/

     

    L'émission sur la RTBf Lundi 17 août à 13:45  Lundi 17 août à 14:35 

    Tous les jours à la même heure 

    https://www.rtbf.be/emission/affaire-conclue

     

     

  • Sébastien Pocognoli en dégustation à La vache à glace de Villers le Temple de Nandrin

    Lien permanent

    Sébastien Pocognoli , est un joueur de football international belge.

    Il évolue au poste d'arrière gauche.

    Formé au Standard de Liège et amateur de bonne glace, il est venu à Villers le Temple en déguster une à La vache à Glace de Villers le Temple .

    Rencontre avec le reporter du Blog Villageois du Condroz Loris Demarteau, qui a immortalisé le moment .

    Il faut dire, que la glace de La vache à glace de Villers le Temple en vaut le détour.

     
    Rue de la ferme de l'abbaye 10
    4550 Villers-Le-Temple, Liege, Belgium
     
     
    0472 48 28 20
     

     

  • Loris de Nandrin dans l'émission Belges à domicile sur RTL aujourd'hui 28 mars 2020

    Lien permanent

    Aujourd'hui 28 mars 2020, Loris bien connu sur le Blog de Nandrin pour les reportages photo, ainsi que souvent correspondant en direct sur le Blog de Nandrin ou rédaction Sudinfo .
    Il était aujourd'hui sur RTL,  dans l'émission Belges à domicile, afin de poser une question
     à monsieur Yves Van Laethem infectiologue dans le Vrai ou Faux 

    Revoir les émissions de Belges à domicile  clic ici 

     

    1loris 28.jpg

    1bj28.jpg

    1bl28j.jpg

    1b28.jpg