Les trucs et astuces Jardin

  • L’arbre à papillons souvent cité comme utile dans nos jardins serait-il nuisible ?

    Lien permanent

    ü Yves, un fidèle lecteur du Blog, nous fait revenir sur l’article « Attirez les papillons et les abeilles dans votre jardin grâce à nos 4 conseils sur le Blog ! » du 18 juillet.

    Voici un extrait de son commentaire :

    • On pourrait croire à ce fameux arbre à papillons, mais l'impact de ce nuisible est catastrophique pour ces insectes !

    Vous pouvez lire l’intégralité de son commentaire sous l’article cité plus haut.

    ü Notre recherche approfondie confirme ses propos … et aussi ceux du Blog.

    Nous avons trouvez dans l’article en suivant ce lien (et repris ci-dessous) la confirmation des propos d’Yves.

    Ce texte attire l’attention sur les conséquences nuisibles de l’arbre à papillons et son caractère invasif. Celui du Blog (Proposé par Pierre, autre fidèle lecteur) mettait en avant son attractivité intéressante pour la pollinisation d’autres espèces végétales.

    jard.png

    On est toujours heureux de le voir au milieu d’un chantier ou d’une friche.

    Il fleurit tout seul, attire de jolis papillons, mais peut aussi… les éradiquer.

     

    • Qui l’eut cru ?

    Cet arbre aux papillons peut, dans certains cas, menacer directement les insectes qu’il attire. L’arbuste salvateur devient alors exterminateur.

     

    • Il nourrit les papillons mais pas leurs chenilles

     Introduit en France en 1869 par le père David, Buddleia davidii est originaire de Chine. Il a vite séduit au point de compter aujourd’hui plus de 300 cultivars issus de l’espèce type. Certes, ses longues inflorescences (de 20 à 70 cm) couvertes de petites fleurs bleu pâle, mauve, pourpre, vieux rose, blanc, attirent les papillons grâce à leur nectar. En revanche, les feuilles ne nourrissent pas les chenilles de ces papillons alors que des essences locales le faisaient. Résultat : quand l’arbuste se propage, il devient vite invasif, chasse les autres plantes et vient bloquer la reproduction des papillons qu’il attire. Paradoxalement, l’arbre aux papillons peut contribuer très directement à l’extinction des papillons qu’il nourrit.

     

    • Il est déjà invasif

     Cette menace est réelle uniquement sur les zones ou l’arbuste est dominant. C’est tout de même souvent le cas dans le sud-ouest, le sud-est, par endroits en Bretagne, en Ile-de-France. Et la situation peut rapidement empirer si on n’y prête pas attention.

     

    • Jusqu’à 3 millions de graines

     En effet, on a tous déjà constaté cette capacité incroyable des buddleias à se ressemer un peu partout sans aucune aide de l’homme. On en voit sur des friches industrielles, au milieu de chantiers en plein centre-ville, sur des bords des voies ferrées et des routes, sur les talus, les berges des rivières, les trottoirs. En réalité, quand l’arbuste fane, des petites capsules beiges se fendent pour libérer les graines ailées qu’elles contiennent. Celles-ci sont emportées parfois très loin et se ressèment sur tous types de sols et expositions. Et comme un seul arbuste peut produire jusqu’à 3 millions de graines on peut, dans certains cas, craindre une prolifération de l’espèce. D’autant que le buddleia est très rustique, très résistant aux fortes chaleurs et aux sécheresses prolongées, et qu’il n’est jamais malade. De plus, il peut fleurir, et donc grainer et ressemer dès la première ou seconde année.

     

    • Des cultivars stériles

     Le buddleia qui pousse spontanément un peu partout n’est pas toujours l’espèce type. Les hybrides plantés dans les jardins peuvent eux aussi coloniser les alentours. Restez attentifs, surtout si vous êtes dans une région à forte implantation. Mais sachez aussi que désormais les obtenteurs ont sélectionné des nouveautés stériles comme les Buddleia x weyeriana.

    C’est parfois plus prudent de les privilégier.

     

    • Remerciement du Blog :

    Le Blog remercie bien évidemment, autant Yves que Pierre, pour nous proposer (ou réagir sur) des articles qui sont des sujets de notre terroir local et rural !

    Si vous avez d’autres propositions qui rappellent, à tous, que nous vivons à la campagne (et non en ville), le Blog est le premier intéressé !

    Encore MERCI à vous deux !

     

    ü Sources

    o   Article tiré du site :
    « JARDIN PRATIQUE », le magazine des conseils simples et faciles à appliquer au jardin.
    Texte signé de Catherine Larenaudie. ce lien 

    Article de GyM.

    Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager pour en faire profiter d’autres !

  • Efficaces, les trucs de grand-mère ? désherber: un vrai casse-tête !!! trucs et astuces ici

    Lien permanent

    Efficaces, les trucs de grand-mère ? 

    Le vinaigre

    Il va brûler les parties aériennes des mauvaises herbes. Mais il va aussi acidifier le sol. A éviter dans le potager ou les parterres. A utiliser avec parcimonie et par temps chaud sur la terrasse ou le sentier en graviers. Certains conseillent de le diluer dans de l’eau salée. 5 litres d’eau, 1kg de sel iodé et 200 ml de vinaigre. 

    L’eau de cuisson des pommes de terre ou des pâtes

    A utiliser bouillante. En fait l’amidon est néfaste pour les plantes. Mais il vous en faudra une grande quantité si vous voulez atteindre les racines. Idéal pour les mauvaises herbes qui se glissent entres les dalles de votre terrasse ou de votre sentier. Attention aux autres plantes.

     

    Le bicarbonate

    A éviter sur les sols qui accueillent des cultures. A n’utilisez que sur les terrasses ou les graviers. Vous pouvez le saupoudrer directement avant d’arroser de façon parcimonieuse en évitant que l’eau ne glisse vers vos parterres ou votre pelouse. Le bicarbonate freine la repousse. A ne faire que deux fois sur l’année et par temps sec. 

    Le purin d’ortie

    Enfin une solution pour les parterres de fleurs. Il vous faudra 2 kg d’orties pour 10l d’eau. Coupez les orties en lamelles et laissez macérer 3 à 7 jours. Filtrez et versez. Les feuilles filtrées peuvent être mises au compost : c’est un excellent accélérant de décomposition. 

    La cendre de bois

    Si vous avez une cheminée ou un poêle à bois, prélevez de la cendre froide et dispersez-la sur la mousse de votre pelouse. Frottez pour faire pénétrer. Attention : n’en abusez pas. Dépourvue en azote, la cendre va corriger la trop grande acidité et limiter l’apparition de la mousse.

     

    PAR M.PAREZ

     Source  

    Les pissenlits garnissent déjà les allées, les chardons apparaissent dans les pelouses. Mais comment s’en débarrasser ? Dans les jardineries, vous ne trouverez plus que des produits écologiques qui sont nettement moins radicaux que le glyphosate. Mais rappelons que si ce dernier a été interdit, c’est qu’il présente des dangers pour les humains, les animaux domestiques, les insectes et les micro-organismes et qu’il pollue les nappes phréatiques et les sols.

    Pourquoi les formules écologiques sont-elles moins efficaces ? Parce qu’elles détruisent les feuilles et très rarement les racines. Vous devrez donc répéter l’opération de nombreuses fois durant le printemps et l’été. Le mieux est encore d’arracher à la main en vérifiant bien que vous avez retiré l’entièreté de la mauvaise herbe. Et puis, il y a les bonnes recettes de grand-mère.

    Conseils d’un spécialiste

    Qu’en pense un spécialiste ? Nous avons posé la question à Olivier Vanderpoorten, responsable chez Jardiland Gozée. Pour lui, dans le potager, le mieux, c’est de biner. D’abord parce que vous allez arroser moins et puis, en binant, vous pouvez vous débarrasser au fur et à mesure des plantes indélicates.

    Dans les parterres, il conseille le paillage. Il y en a de différents sortes en vente dans les jardineries : du lin, du chanvre, des écorces, des copeaux de bois, etc… Ce paillage empêchera les mauvaises herbes de pousser et de défigurer votre joli coin de fleurs. Economique : le paillage à partir des résidus de tonte. Mais ici attention, nous explique M. Vanderpoorten, qu’il n’y ait pas l’un ou l’autre pissenlit qui traîne dans votre bac de tondeuse.

    En ce qui concerne les produits dits « bio » comme le vinaigre, le bicarbonate ou le sel, M. Vanderpoorten souligne qu’ils peuvent rendre le sol stérile et tuer la microbioversité.

    Et pour l’eau de cuisson des pommes de terre, il faut qu’elle soit bouillante et que vous en disposiez en grande quantité pour atteindre la racine.

    Autre solution : couvrir le sol de bâches noires avant d’effectuer les plantations mais ce n’est pas très joli.

    Il y a aussi le désherbant thermique mais ici aussi, il s’attaque aux feuilles, pas aux racines.

    Et pour votre pelouse, mauvaise nouvelle aussi : les produits sélectifs qui détruisaient mousse et mauvaises herbes sont interdits depuis janvier de cette année. Le conseil de M. Vanderpoorten : ne pas couper trop bas. Une tonte plus haute vous garantira une pelouse plus saine.

    Cela peut vous coûter jusqu’à 10.000 euros

    SAMEDI, AVRIL 20, 2019 - 12:02

    PAR M.P.

     

    En mai dernier, le couperet tombait : interdiction de vendre l'ensemble des herbicides à utilisation non professionnelle en Belgique. Il faut savoir que, même s’ils étaient encore en vente, ils ne pouvaient toutefois plus être utilisés par les particuliers. Le principal pointé du doigt par les autorités : le Roundup.

    En ce qui concerne les herbicides sélectifs (par exemple, le désherbant qui permet d'éliminer les pissenlits, pâquerettes, etc. dans une pelouse), l’interdiction de commercialisation est tombée en janvier de cette année.

    La France a pris les mêmes décisions. Or, de nombreux Belges allaient encore s’approvisionner de l’autre côté de la frontière malgré l’interdiction d’utilisation. Certains ont décidé de se rabattre sur les ventes en ligne, sur des sites comme Amazon.

    Mais attention, si vous êtes pris en train d’utiliser du glyphosate, l’amende peut aller de 50 à 10.000 euros. Mieux vaut donc se retrousser les manches !

     

     
  • Pour vous, les Nandrinois aux mains vertes !

    Lien permanent

    Avec le printemps qui nous revient et qui s’annonce dans les normales saisonnières, il va valoir déjà s’occuper des pelouses. Contrairement à ce que beaucoup pensent, ce n’est pas une mince affaire pour avoir une belle pelouse !

    Au travers les 12 conseils (d’un spécialiste) ci-dessous vous allez vous en rendre compte qu’une belle pelouse demande beaucoup d’attention, de l’huile de bras et n’est pas gratuite :

    1. Ne marchez pas sur une pelouse enneigée ou gelée.
    2. Emiettez en mars-avril, ajouter de la chaux à un sol acide.
    3. Traitez la mousse tenace avec un produit anti-mousse ou Gazon-pur.
    4. Tondez votre pelouse chaque semaine et ne laissez pas pousser plus haut qu’une fois et demi la hauteur d’une tonde idéale.
    5. Donnez-lui en avril, 2 Kg d’engrais organique spécial gazon par are à répéter toutes les huit semaines.
    6. Tondez régulièrement en cas de sécheresse, tondez un peu plus court.
    7. N’arrosez qu’n cas de sécheresse prolongée. Dans ce cas, faites-le abondamment.
    8. Combattez les mauvaises herbes à l’aide de produits sélectifs.
    9. Donnez la même quantité d’engrais en juillet-août.
    10. Si nécessaire, émiettez à nouveau en septembre.
    11. Arrêtez les tondes, fin octobre et procédez à une nouvelle fertilisation.
      Ne tondez pas plus court que 4 Cm.
    12. Ratissez les feuilles mortes d’automne.

    À ces conseils, nous ajouterons que l’entretien de la tondeuse est très important, surtout veillez que les couteaux soient régulièrement affutés. Votre pelouse n’en sera que plus belle.

    Enfin pour le respect du voisinage, il convient de bien choisir les moments pour tondre et surtout de tenir compte des recommandations (certes forts différentes en fonction des communes) suggérées par les conseils communaux.

    « La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres ! »

  • Des méthodes peuvent être efficaces contre la limace

    Lien permanent

    Des méthodes peuvent être efficaces contre la limace, selon Patricia Martin.

    > Un mulch de robinier faux acacia ou de fougères. Mais le robinier n’est pas fréquent et son bois est souvent utilisé pour fabriquer des piquets. Quant aux fougères, on n’en trouve pas partout. Et puis la limace s’adapte aux répulsifs trop souvent utilisés.

    > La moutarde est un engrais vert qui permet au sol de se bonifier, de se régénérer. Autre avantage : en croissant au potager, elle freine le développement de la population de larves de limace. Coup double, donc. Mais le potager n’est pas tout et beaucoup se déplacent, relativise Patricia Martin…

    > Les nématodes, des vers microscopiques, c’est intéressant. On peut acheter des œufs sous forme dormante. Sous certaines températures, ce parasite peut tuer la limace qu’il rencontre, en répandant en elle des bactéries pathogènes. Mais l’efficacité est limitée dans le temps et il est difficile, selon Patricia Martin, d’en mesurer l’impact.

    > Les barrières métalliques faisant obstacle à l’arrivée de la limace. Mais elles sont inefficaces contre celles déjà présentes dans le sol, à l’intérieur du périmètre.

    source 

  • Nandrinois Comment se débarrasser des mouches avec des répulsifs naturels

    Lien permanent

    mouche.gifMarre d’entendre bbzzz ? Il faut le reconnaître les mouches ne sont pas méchantes mais elles deviennent très vite énervantes … Pour se débarrasser des mouches au plus vite et naturellement, suivez vite ces 5 astuces de grand-mère.
    Les clous de girofle
    Piquez des citrons ou des oignons de plusieurs clous de girofle. Renouvelez l’opération toutes les deux semaines. C’est une bonne méthode pour se débarrasser des mouches au plus vite !
    La lavande
    Si vous avez de la lavande dans votre jardin, profitez-en pour l’utiliser contre les mouches. Celles-ci sont repoussées par l’odeur de la lavande. Déposez des sachets de lavande dans toutes les pièces de votre maison. C’est un excellent répulsif anti mouches !
    Le vinaigre blanc
    Disposez dans votre maison des petites coupelles remplies de vinaigre blanc. Ici encore l’odeur les fera fuir.
    Le basilic et la menthe
    Ces plantes dégagent un parfum très désagréable pour les mouches. Si vous mettez des pots de basilic ou de menthe à vos fenêtres, il y a de grandes chances que les mouches ne rentrent plus dans votre maison.
    Les huiles essentielles
    Mettez quelques gouttes d’huile essentielle de géranium rosat ou d’huile essentielle de citronnelle dans votre diffuseur. Ce répulsif naturel repoussera les mouches loin de chez vous.
     

  • Les Jeunes Naturalistes du Condroz vous invitent à la Fête de la Nature le samedi 18 Avril 2015

    Lien permanent

    JN.JPG

    Les Jeunes Naturalistes du Condroz

    vous invitent à la

    Le samedi 18 Avril 2015

     

    À FRAITURE  E/C

     

    Programme :

     

     À 10h :          Aménagement du ruisseau et du sentier de la Biennegotte, en collaboration avec le CNN de Nandrin (se munir de bottes et de gants) (sur inscription)

                           Collation offerte aux participants (fin prévue vers 12h00)

    Dès 14h. :        w Visite libre de l’arboretum et du jardin des plantes sauvages

                                w Bourse aux plantes

    À 14h. :        Le potager bio avec Cycle en terre

    Qu'est-ce que c'est, Cycle en Terre ?

    C'est un projet de production professionnelle de semences de légumes en agriculture biologique à Strée.

    Plus d’infos : www.cycle-en-terre.be

    Présentation des semences de Cycle en Terre par Fanny Lebrun, qui cultive un terrain de 25 ares pour produire des semences.

    Vous souhaitez produire vos propres semences ? N’hésitez pas à venir avec vos questions !

    À 16h. :        Construction d’un hôtel à insectes (sur inscription)

    Pour attirer les insectes utiles au jardin, rien de tel que d’y installer des refuges, abris, gîtes, nichoirs conçus pour les héberger. Vous pouvez leur offrir aussi un hébergement de première classe en les rassemblant dans un hôtel à insectes.

    Dès 18h. :        wBarbecue(réservation obligatoire au 085/512836)

    En permanence :bar, petite restauration, tombola…

     

    Adresse : Rue Bouhaye n°36 à Fraiture-en-Condroz

    Organisation : JNC     Avec le soutien du CNN

     

    ------"-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Talon d’inscription pour le barbecue :

     

    Menu enfant (1 saucisse, patates, crudités) : 6

    Menu adulte (1 saucisse, 1 brochette, patates, crudités) : 9

     

    Nom : ………………………………………..   Prénom : ……………………………………..

     

    Réserve … menu(s) enfants à 6 € : …

    Réserve … menu(s) adultes à 9 € : …          TOTAL :

    • Je joins la somme de … €.
    • Je verse la somme sur le n° de compte du club : BE97 7426 1602 9049 (à effectuer avant le 05/04).
  • Nandrinois: se débarrasser des mauvaises herbes,ça marche et c’est bio !

    Lien permanent

    ta.jpgA utiliser dans les endroits où  rien ne doit pousser (le bord du trottoir et les interstices des dalles de béton par exemple)

    "BIO et Bon marché :

    Prendre 1 kg de sel (20 cents), le dissoudre dans 2 litres d'eau, dès que le sel est presque dissous, ajouter 3 litres de vinaigre (soit 2 bouteilles à 40 cents). 

    Cela fait 5 litres d'anti-herbes pour 1€00. 

    J'ai testé la formule, en plus elle dure longtemps, elle est efficace sur la mousse aussi, pour autant qu'il ne pleuve pas dans les jours qui suivent...

    il tue "toutes" les plantes sauf les arbres et arbustes."

  • Faut-il nourrir les oiseaux à Nandrin en hiver, et comment ?

    Lien permanent

    nourrir-les-oiseaux.jpgL'hiver, c'est la saison durant laquelle il est conseillé de nourrir les oiseaux dans son jardin ou sur son balcon.

    Même lors des hivers assez doux, il est utile de les aider, car leurs ressources alimentaires "naturelles" (graines laissées sur pied dans les cultures, baies dans les arbustes...) ont tendance à diminuer à cause des techniques agricoles modernes.

    Ce sera ainsi l'occasion d'observer des espèces qui, le reste de l'année, ne s'approchent pas des maisons ou sont discrètes (grives, troglodytes, mésanges...).
    Dans cet article général, nous synthétisons les points importants pour aider efficacement les oiseaux en hiver.
     
    Conseils importants
    Certaines espèces d'oiseaux préfèrent certaines graines.
    Il ne faut pas donner trop d'aliments salés et évitez le pain sec.
     Vous pouvez déposer vos restes de repas (comme le riz bouilli, les gâteaux rassis, les pommes de terre cuites, les croûtes de fromage...). Vous pouvez bien entendu acheter des graines dans le commerce.
    Pensez aux graisses animales ou végétales (beurre, margarine...).
     
     
    A boire !
     
    Servez leur aussi à boire ! Rien de plus simple ici pour le menu, de l'eau et toujours de l'eau pure sans aucun additifs, sel, huile ou antigel. 
    Cela peut paraître paradoxal, mais les oiseaux ont besoin d'eau, même en hiver. Veillez à recouvrir l'abreuvoir d'un grillage (à mailles moyennes) pour éviter que par temps de gel, ils ne se baignent et gèlent par la suite.
     Disposez des petites soucoupes ou des récipients peu profonds (3 à 4 cm ) dont vous changerez régulièrement l'eau à heures régulières pour que les oiseaux prennent l'habitude de venir boire avant que l'eau ne gèle.

    Articles sur le sujet 

    http://www.ornithomedia.com/pratique/conseils/comment-nourrir-oiseaux-hiver-00411.html

    http://www.natagora.org/index.php?option=com_content&task=view&id=277&Itemid=94

     

    http://www.terrevivante.org/680-aidez-les-oiseaux-a-passer-l-hiver.htm

     

  • Conférence de Société royale horticole de Nandrin par Monsieur Brasseur ce vendredi 18 avril 2014

    Lien permanent

    Quoi de plus agréable que d’avoir des jardins fleuris de février à décembre.

    fleurs.JPG

    Monsieur Brasseur, responsable des plantations de la ville de Herstal et conférencier émérite, mettra toute sa science horticole à votre disposition pour que vous puissiez réaliser cette gageure.

    Conseils de préparation du terrain, de fumure, de plantation, d’entretien et de protection vous seront exposés avec la verve qui caractérise ce conférencier.
    Au lendemain de cette conférence, ce sera à vous de jouer.

      La conférence se donne
                 où :          à l’école Saint-Martin rue Rolée à Nandrin
                 quand :    le vendredi 18 avril à 19H30
                 entrée gratuite
                 tombola gratuite pour les membres
                 cotisation 10 €

    Au plaisir de vous y rencontrer.

    Contacts : LECERF Yvon   0472 339775      yvonlecerf@gmail.com

  • Se débarrasser des mauvaises herbes,ça marche et c’est bio !

    Lien permanent

    ta.jpgA utiliser dans les endroits où  rien ne doit pousser (le bord du trottoir et les interstices des dalles de béton par exemple)

    "BIO et Bon marché :

    Prendre 1 kg de sel (20 cents), le dissoudre dans 2 litres d'eau, dès que le sel est presque dissous, ajouter 3 litres de vinaigre (soit 2 bouteilles à 40 cents). 

    Cela fait 5 litres d'anti-herbes pour 1€00. 

    J'ai testé la formule, en plus elle dure longtemps, elle est efficace sur la mousse aussi, pour autant qu'il ne pleuve pas dans les jours qui suivent...

    il tue "toutes" les plantes sauf les arbres et arbustes."

  • Conférence de Société royale horticole de Nandrin ce vendredi 21 mars 2014 sur le thème : LES LEGUMES OUBLIES

    Lien permanent

    legumes.jpgSociété royale horticole

    La société royale horticole de Nandrin organise sa première conférence de la saison ce vendredi 21 mars sur le thème : LES LEGUMES OUBLIES.

    Le conférencier, M. SANDRAP, remettra à l’honneur ces légumes que nos aïeux cultivaient et qui sont tombés dans l’oubli.
     Depuis quelque temps, nous les voyons réapparaitre au menu de certains restaurants,  les revues de jardinage nous les présentent régulièrement et dans les jardineries, ils retrouvent leur place.

    Parmi les variétés présentées ce vendredi, nous trouverons entre autres le panais, le topinambour et bien d’autres.

    Et comme toujours l’exposé du thème, le conférencier se prêtera volontiers à une séance de «questions-réponses».

    La conférence se donne
                 où :          à l’école Saint-Martin rue Rolée à Nandrin
                 quand :    le vendredi 21 mars à 19H30
                 entrée gratuite
                 tombola gratuite pour les membres
                 cotisation 10 €

    Au plaisir de vous y rencontrer.

    Contacts : LECERF Yvon   0472 339775      yvonlecerf@gmail.com

  • Venez apprendre à composter le 4 septembre 2013 à Nandrin

    Lien permanent

    composte.jpg

    Venez apprendre à composter le mercredi 4 septembre 2013 à la Nandrinoise 

    place Ovide Musin 17,4550 Nandrin

  • Se débarrasser des mauvaises herbes,ça marche et c’est bio !

    Lien permanent

    ta.jpgA utiliser dans les endroits où  rien ne doit pousser (le bord du trottoir et les interstices des dalles de béton par exemple)

    "BIO et Bon marché :

    Prendre 1 kg de sel (20 cents), le dissoudre dans 2 litres d'eau, dès que le sel est presque dissous, ajouter 3 litres de vinaigre (soit 2 bouteilles à 40 cents). 

    Cela fait 5 litres d'anti-herbes pour 1€00. 

    J'ai testé la formule, en plus elle dure longtemps, elle est efficace sur la mousse aussi, pour autant qu'il ne pleuve pas dans les jours qui suivent...

    il tue "toutes" les plantes sauf les arbres et arbustes."

  • Comment lutter contre les limaces ?

    Lien permanent

    limace-arion-rufus.jpgLes limaces représentent très souvent un véritable fléau pour les jardiniers. 
    Parce qu’elles peuvent proliférer (en particulier lorsque la météo est pluvieuse et humide)
    et donc anéantir les cultures en place. Un paquet de trucs et astuces circulent sur différents sites internet afin de les combattre mais, dans le fond, qu’est ce qui fonctionne ? Nous avons posé la question à l’agronome qui accompagne le PCDN.
    «En ce qui concerne les limaces, un premier truc fonctionne plutôt pas mal», souligne Didier Van Humbeeck.
    «Il s’agit de placer de grosses pierres plates en différents endroits du potager. 
    Les limaces viendront s’y réfugier et il faudra donc aller les récolter tous les jours.
     Pour les potagers en carrés, il est également possible de placer une barrière spéciale autour des planches.
    Alors, les limaces ne seront pas en mesure d’accéder aux légumes. 
    Autrement, les bols de bière brune attirent les limaces qui vont s’y noyer. Il faut alors les laisser dedans parce que l’odeur de putréfaction va éloigner les autres limaces ».

    article écrit par DA.DE dans le Journal La Meuse H-W du 27 mai 2013

  • Le samedi 23 mars 2013, INTRADEL participe à la Semaine sans pesticides.

    Lien permanent


    flyers-A5.jpg

    Le samedi 23 mars 2013, INTRADEL participe à la
    Semaine sans pesticides
    .

    Dans votre recyparc, vous recevrez gratuitement un sachet de graines de plantes répulsives et une brochure de sensibilisation pour jardiner sans pesticides.

  • Répertoire 2012 Association des commerçants et artisans de Nandrin

    Lien permanent

    REPERTOIRE 2012 1.jpg

    Clic pour agrandir l'image 

    REPERTOIRE 2012 2.jpg

    Clic pour agrandir l'image 

    REPERTOIRE 2012 3.jpg

    Clic pour agrandir l'image 

    REPERTOIRE 2012 4.jpg

    Clic pour agrandir l'image 

    REPERTOIRE 2012 5.jpg

    Clic pour agrandir l'image 

    REPERTOIRE 2012 6.jpg

  • Quid du blog? Sa fille reprend le flambeau

    Lien permanent

    Sans titre5.jpgPuisque Jeannick s’engage en politique, elle préfère ne plus assurer la couverture de l’actualité nandrinoise pour le blog Sudpresse. 

    Néanmoins, le site ne mourra pas car sa fille, Anaïs, bientôt 18 ans, étudiante en puériculture,reprend le flambeau. 

    Sa photo et son numéro devraient très prochainement apparaître sur la page d’accueil du blog.

    “À partir de ce vendredi, je ne serai plus présente aux manifestations locales comme blogueuse mais comme tête de liste de

    “Pour Nandrin”,conclut Jeannick

    Article Annick Govaers journal La Meuse Huy -Waremme du 3 août 2012

  • “Coup de pouce aux oiseaux”Paul Eloy (Nandrin) nous livre quelques trucs

    Lien permanent

    Eloy paul.JPG

    Ce week-end, le thermomètre a affiché jusqu’à - 17°C dans le Condroz.

    Le sol reste gelé et couvert de neige, ce sera encore le cas toute la semaine qui s’ouvre,annoncent les météorologistes. 

    Nous ne sommes pas les seuls à souffrir de cette vague de froid exceptionnelle. 

    Les oiseaux doivent également faire face.

    N’oublions pas de les nourrir et

    les abreuver. ÀNandrin, Paul Eloy nous livre quelques conseils précieux.

     

    Samedi, si le soleil a montré le bout de son nez, le sol s’obstinait pourtant à rester gelé.

    On a beau clamer que c’est bon pour le jardin,que c’est vivifiant, reste que beaucoup souffrent de ce froid,plus intrusif et agressif que les années précédentes.

    Il n’y a pas que les humains qui subissent.

    Les animaux aussi, bien sûr. 

    Paul Eloy,fondateur du Club des jeunes naturalistes du Condroz (Nandrin-Tinlot), ne manque pas chaque jour de donner un petit coup de pouce à la nature.

    “Ilnefaut pasattendredes conditions atmosphériques si rudes pour nourrir les oiseaux, les écureuils...

    Lorsqu’il y aunevague de froid,accompagnée de neige comme maintenant, les animaux dépendent d’un nourrissage artificiel pour assurer leur survie. 

    Il convient de donner un petit complément jusqu’en mars. ”D’autant que Monsieur l’instit(Saint Martin–Sainte Reine à Nandrin)

    précise qu’il n’est pas nécessaire d’acheter de la nourriture coûteuse en commerce.

    “Quelques couennes de lard et de fromage conviendront aux insectivores,ce sont des choses que l’on a chez soi,des restes de repas...Tout comme on peut avoir des noix,

    Hier,les jeunesnaturalistes du Condroz ont participé à la création de nichoirs et mangeoires pour oiseaux, au CRIE de Modave.

    L’activités’inscrivait dans le contexte du recensement annuel des oiseaux par Natagora.

    Le 3 mars, ils seront au Rognac(réservenaturelle de Neuville-en-Condroz), de 14à17h,pour construire des hôtels à insectes(avec caisses à vin en bois,baguettes en bambou).

    Le 10 mars, ils organisent la nuit de la chouette avant la fête du club du 21 avril.

    P. Eloy: 0479/348.702

  • Joyeux anniversaire à Olivier ledocq le conseil de la rubrique les trucs et astuces d'Oli Passion Jardin

    Lien permanent

    378500_2782646695835_1548264404_2926161_1078702654_n.jpgDans la rubrique du lecteur 

    Nous souhaitons un joyeux anniversaire à Olivier Ledocq qui vous offre des conseils dans  la rubrique sur votre blog sud info La Meuse Nandrin 

     

    Les trucs et astuces d'Oli Passion Jardin

  • Votre publicité en 3 clics

    Lien permanent

    adbox.JPG

    Plus d'info clic ici 

    Votre annonce ici pour - de 2€

    1/Créez votre publicité Sur Sudpresse les Blogs et le Soir avec ADBOX 

    - Rédigez le texte de votre annonce

    - Indiquez l'adresse de votre site

    2/Programmez vos campagnes

    - Rédigez le texte de votre annonce

    - Indiquez l'adresse de votre site

    3/Maîtrisez votre budget

    - Rédigez le texte de votre annonce

    - Indiquez l'adresse de votre site

  • Dans la rubrique Les trucs et astuces d'Oli Passion Jardin Décembre

    Lien permanent

    dyn006_original_220_300_gif_2542836_7ced2253558c0c70db5067d_3.gifDECEMBRE

     

    GARDEZ VOTRE VOITURE PROPRE

     

    Passion Jardin livre votre sapin de Noël  sur toute la commune de Nandrin

    Joyeuses fêtes de fin d’année


    0476/43.04.84

    passionjardin@gmx.com

    Plus d'info 

  • Les trucs et astuces d'Oli Passion Jardin pour novembre et décembre

    Lien permanent

    oli.JPG

    Tailles,élagages ,ramassage des feuilles voici les conseils pour les mois de novembre et décembre 

  • Annonce de promo chez Passion Jardin Rubrique trucs et astuces d'Oli

    Lien permanent

    passion jardin1.JPG2.JPG

    PROMO

    Abri de jardin hussum

    Longueur: 2680 mm - Largeur: 1620 mm

    Hauteur: 2237 mm   Avancée: 310 mm

    Latte de 19mm 

    649€ PLANCHER GRATUIT 

     parcs et jardins à Nandrin      Conseils d’automne :  

                                        Plantations     -Scarification   Tailles   Réalisation de talus

       Dessouchage   Ramassage des feuilles 

    REALISATION DE CARPORT, GARAGE ,ABRI,  

      Olivier Ledocq :0476/43.04.84

    www.passionjardin-abris.be

  • Les trucs et astuces d'Oli Pour le mois d'octobre 2011 La rubrique Passion Jardin sur votre Blog de Nandrin

    Lien permanent

    0001 (3).jpg

    http://www.passionjardin-abris.be

    Clic sur l'image pour agrandir

    0001 (2).jpg