les restaurants

  • Ouvert il y a trois ans au rond-point des Vaches à Nandrin, le restaurant Batatraf a quitté le Condroz pour venir s’installer en août dernier à Marchin

    Lien permanent

    La bistronomie «Batatraf» a déménagé à Marchin

    Grâce à son chef, Gaëtan Marchetti (33), l’ambiance au sein de la bistronomie y est chaleureuse et conviviale. Des valeurs essentielles au restaurateur, qui ont en partie motivé son déménagement. « Sur la Route du Condroz les charges sont de plus en plus élevées, tout comme le nombre de restaurants. On avait envie de revenir dans un cadre plus calme et convivial pour les clients mais aussi pour notre cuisine », confie Gaëtan Marchetti.

    Avec une cuisine française mêlée aux inspirations méditerranéennes, le cuisinier a taillé sa bosse dans divers établissements de renoms. « J’ai débuté au restaurant Le Narval à Sprimont. C’est là-bas que j’ai appris à gérer de gros services grâce à une mise en place organisée. J’ai aussi beaucoup appris au sein de L’Atelier Cuisine où j’ai développé mon identité culinaire et puiser de nombreuses inspirations quand j’ai décidé de me lancer à mon compte », renchérit le chef.

    Cuisine intuitive

     

    Gaëtan Marchetti possède une cuisine intuitive où il laisse parler ses sens et ses émotions. « Je connais toutes mes bases et je lis énormément, c’est ce qui me donne d’innombrables idées pour mêler les techniques afin de revisiter des plats traditionnels comme du ris de veau, des cailles farcies, du saumon confit, en y ajoutant une touche personnelle atypique, mais tout aussi gourmande ». D’ailleurs, Gaëtan travaille sur ardoise et change continuellement sa carte, suivant l’arrivage des produits et son inspiration du jour.

    En ce qui concerne les prix, comptez 27 euros pour une entrée et un plat, et 50 euros pour un menu cinq services.

    Le Batatraf est ouvert le mercredi midi, le jeudi et le vendredi midi et soir et le samedi soir. Intéressez par découvrir la cuisine du Batatraf, n’hésitez pas à visiter la page Facebook, Le Batatraf Restaurant ou à contacter le 0493/69.24.28 pour réserver votre table.

     

    Article par LA MA 

     

    Source Sudinfo 

  • Tous les vendredis et samedis de septembre le menu 5 ème péché chez Saveurs & Traditions Nandrin

    Lien permanent

    Tous les vendredis et samedis de septembre nous vous proposons le menu
    5eme péché

    Soufflé de sole et saumon,
    Saint Jacques rôtie
    Sauce vin blanc

    Suprême de pintadeau aux champignons des bois
    Pois gourmand
    Tagliatelles et tomates séchées

    Le pain perdu, pommes caramélisées
    Et son coulis de vanille

    Réservation :085 23 24 64
    Prix : 35 euros / pers emporté
    37 euros / pers sur place

    Route du Condroz 129/2 4550 Nandrin, Belgique

     
    085/23 24 64
     

     

     

     

  • « La Roseraie » a rouvert ses portes à Modave !

    Lien permanent

    « La Roseraie »   a rouvert ses portes !  

    Le restaurant gastronomique a subi d’importantes transformations 

    Depuis qu’elle travaille côte à côte avec son père, Vincent Trignon, Marie Trignon-Whymark désirait apporter sa touche à l’établissement tenu par le chef depuis 38 ans.
     
    « Le restaurant était très classique et monotone.
     
    Il était temps de lui apporter une touche plus contemporaine, avec un côté cocooning », souligne la restauratrice. « C’est notre vision à La Roseraie, apporter un moment de détente, hors du temps ».
     
    Les trois salles du restaurant, comptent une vingtaine de couverts, dont une salle privative avec une table pouvant aller jusqu’à 10 convives. Le tout dans une ambiance contemporaine, chic mais sobre.
     
    « On voulait une ambiance synonyme de convivialité et de bien-être. Pour cela, on a misé sur des matériaux bruts, des contrastes dans les couleurs mais également un mariage très doux à l’œil qui apporte sérénité ».
     
    Cuisine fonctionnelle
     
    Gros changement également, la cuisine qui a été agrandie côté jardin avec désormais une ouverture et un bar pour permettre l’accueil des clients.
     
    « À présent, on a une cuisine beaucoup plus fonctionnelle, où chaque chose est à sa place. Cela permet un gain de temps dans la préparation des plats mais aussi une meilleure organisation et harmonie dans notre travail », souligne la cheffe qui a travaillé chez Ducasse à Londres (3 étoiles au Michelin).
    « D’ailleurs pour la réouverture, après 6 mois d’absence, on a repensé tous nos classiques qui ont fait la renommée de l’établissement afin de leur apporter une touche de modernité et ce petit « twist » en plus ».
     
    Les trois suites ont également été complètement rénovées.
    Au printemps, « La Roseraie » va agrandir son offre d’hébergement en implantant à la lisière du bois voisin quatre chalets perchés à une dizaine de mètres de haut.
     
    Complet jusque novembre
     
    La Roseraie était très attendue des clients. Depuis sa réouverture, le restaurant fait salle comble et cela n’est pas prêt de s’arrêter.
    « On est complet tous les jours et on commence les réservations pour novembre », renchérit Marie Trignon-Whymark.
     
    D’ailleurs si vous voulez déguster la cuisine de La Roseraie, contactez le 085/41.13.60. Le restaurant est ouvert du mercredi soir au dimanche midi.
     
    Article LA MA 
     
     
     
     

    Vincent Trignon est le chef depuis 38 ans.D.R.

  • Don Camilló à Nandrin vous gâte -50% sur votre addition du midi !

    Lien permanent

    vous gâte  -50% sur votre addition du midi !  Jusqu'au vendredi 16 octobre, tous les plats du midi sont à moitié prix (hors boissons). Pour en profiter, il suffit de réserver votre table au plus tard
     
     
     
    04 361 12 61   +32 494 94 21 74
     
    Route du Condroz 304 4550 Nandrin, Belgique
     
     
     

  • Tous les vendredis et samedis de septembre le menu 5 ème péché chez Saveurs & Traditions Nandrin

    Lien permanent

    Tous les vendredis et samedis de septembre nous vous proposons le menu
    5eme péché

    Soufflé de sole et saumon,
    Saint Jacques rôtie
    Sauce vin blanc

    Suprême de pintadeau aux champignons des bois
    Pois gourmand
    Tagliatelles et tomates séchées

    Le pain perdu, pommes caramélisées
    Et son coulis de vanille

    Réservation :085 23 24 64
    Prix : 35 euros / pers emporté
    37 euros / pers sur place

    Route du Condroz 129/2 4550 Nandrin, Belgique

     
    085/23 24 64
     

     

     

     

  • Tous les vendredis et samedis de septembre le menu 5 ème péché chez Saveurs & Traditions Nandrin

    Lien permanent

    Tous les vendredis et samedis de septembre nous vous proposons le menu
    5eme péché

    Soufflé de sole et saumon,
    Saint Jacques rôtie
    Sauce vin blanc

    Suprême de pintadeau aux champignons des bois
    Pois gourmand
    Tagliatelles et tomates séchées

    Le pain perdu, pommes caramélisées
    Et son coulis de vanille

    Réservation :085 23 24 64
    Prix : 35 euros / pers emporté
    37 euros / pers sur place

    Route du Condroz 129/2 4550 Nandrin, Belgique

     
    085/23 24 64
     

     

     

     

  • Un nouveau burger fera son apparition en septembre dans les restaurants Huggy’s Bar liégeois !!! Le Huggy’s Bar et Jean Galler se sont associés

    Lien permanent

    Un nouveau burger fera son apparition en septembre dans les restaurants Huggy’s Bar liégeois : le THB Mac. Il est le résultat d’une première collaboration entre le Huggy’s et Jean Galler.
     
    Qui, pour l’occasion, fournira du pain réalisé par sa boulangerie artisanale, « Chez Blanche ».
     
    Le Huggy’s Bar, avec ses dix restaurants installés en région liégeoise, n’est pas plus à présenter.
     
    Pas plus que Jean Galler, que tous connaissent pour ses chocolats. Mais l’homme s’est maintenant reconverti, dans le vin, avec Septem Triones, mais aussi dans le pain, en ouvrant la boulangerie artisanale « Chez Blanche », qui se décline maintenant en cinq magasins en province de Liège.
     
    Après avoir noué un premier contact en 2016, pour la création d’un burger éphémère à base de chocolat, ils se retrouvent à nouveau, quatre ans plus tard, pour proposer cette fois le THB Mac, un burger qui mettra cette fois en valeur le pain de Jean Galler.
     
    « Habituellement, le pain est considéré comme le support d’un bon burger. Ici on a voulu qu’il soit l’ingrédient phare du THB Mac », explique Virginie, à la tête du département R&D du Huggy’s Bar. « Blanche, en plus d’être une véritable boulangerie de tradition, partage les valeurs du Huggy’s Bar : générosité, authenticité et passion. Des qualités que nous recherchons chez tous nos partenaires », renchérit-elle.
     
    Le résultat ? Un pain à trois étages, composé entre autres de farine bio, de farine de seigle et de malt noir, créé pour l’occasion par l’équipe de « Chez Blanche ».
     
    « Notre équipe a réalisé plusieurs tests avant de trouver la recette parfaite pour une mie moelleuse et une rondeur en bouche. Nos deux entreprises sont complémentaires, nous avons une nouvelle fois réalisé une belle association de savoir-faire liégeois », se félicite Jean Galler.
     
     
    Quant au nom choisi, il fait évidemment référence au produit-phare d’une chaîne de fast-food bien connue. « Le Huggy’s a voulu innover en proposant la version 2.0 du hamburger le plus emblématique au monde.
     
    Ce burger aux codes universels est composé d’ingrédients prestigieux comme le pain de chez Blanche, mais aussi d’un Cheddar irlandais d’exception », soulignent les Liégeois.
     
    A découvrir durant tout le mois de septembre.
     
    Article de  G.W.
     

  • Le Batatraf Restaurant ouverture prévue ce mercredi 26 août 2020 dès midi à Marchin maintenant !!!

    Lien permanent

    Voilaaa! Ça y est! Nous REVOILÀ!

    L ouverture est prévue ce MERCREDI 26 août... dès midi... 

    Nous nous réjouissons de vous voir ou revoir.. 
    Un petit aperçu de votre nouveau restaurant à MARCHIN 

    Rue Joseph Wauters,49 
    4570 Marchin, Belgique
     
    0493 69 24 28
     

     

     

  • Depuis ce vendredi 7 août Antonio Matassa, a rouvert les portes de la Brasserie Hutoise, dans le zoning commercial de Tihange

    Lien permanent

    La Brasserie Hutoise revit depuis vendredi 

    Depuis ce vendredi 7 août, la Brasserie Hutoise, dans le zoning commercial de Tihange, a rouvert ses portes !
     
    Depuis la faillite annoncée en avril 2019, c’était pratiquement le calme plat sur le zoning commercial. Un calme qui s’est désormais estompé.
    Antonio Matassa, Modavien travaillant dans l’équipement automobile et dans l’organisation du Nandrin Festival, a repris la brasserie en février pour y lancer une nouvelle activité. Un projet familial : « C’est un concours de circonstances. Avec les membres de l’ASBL, nous cherchions un lieu pour organiser des spectacles musicaux, de théâtre ou encore d’humour. C’était compliqué pour s’organiser avec les autres salles et en avoir une à notre disposition était devenu important ».
    Une salle de spectacle
    Un lieu qui est en réalité divisé en deux. La partie spectacle et la partie restaurant : « en période normale, la salle de spectacle pourra accueillir jusqu’à 150 personnes debout et 80 personnes assises. Du côté du restaurant, nous pourrions accueillir 180 personnes. Évidemment, nous avons limité l’accès à 60 couverts en raison de la crise sanitaire », détaille Antonio.
     
    Une partie restaurant qui mélange cuisine traditionnelle de brasserie et bistronomie : « Notre carte se compose de plats connus comme les boulets, le pavé de bœuf, mais également d’une partie plutôt axée bistronomie avec du poisson comme le thon rouge.
     
    Nous essayons de travailler au maximum avec des producteurs locaux et tout ce que nous proposons est frais ».
     
    Pour la salle de spectacle, il faudra par contre encore patienter avant d’assister à une représentation : « Avec les mesures, il nous est impossible de pouvoir programmer un événement.
     
    Financièrement, ce n’est pas possible », précise le Modavien.
     
    Des groupes de musique et de théâtre ont néanmoins déjà pris contact pour le futur.
     
    Des débuts positifs
     
    Le coup d’envoi de ce nouveau chapitre a été donné vendredi. Une première rocambolesque : « Cela faisait un moment que l’équipement n’avait pas pleinement fonctionné donc il y a eu une surtension et quelques coupures de courant.
    Heureusement, tout a pu se régler au fur et à mesure et désormais tout se passe bien ».
     
    Ouvrir pendant cette période particulière, est-ce une bonne idée ?
     
    Antonio y voit là une occasion de se parfaire : « Cela permet à l’équipe, 8 personnes maximum, de pouvoir faire ses armes, tenir compte des remarques des clients concernant des modifications à apporter, de réagir aux aléas et offrir un service de qualité ».
    La Brasserie Hutoise se situe rue Arbre Sainte Barbe 1C, en face de la centrale nucléaire le long de la RN90, et est ouverte tous les jours de 10h à 22h, excepté le mardi.
     
     
    Article MAXIME GILLES
     
     

    Bonjour à tous,

    Je me permets de faire suite à la publication concernant l’ouverture de la Brasserie Hutoise située à Tihange, près de la centrale et non sur la Grand Place. Étant donné la curiosité, je vais éclairer un petit peu...

    Nous avons ouvert ce vendredi 7 août avec un tout nouveau concept de bistronomie.
    Pour les personnes qui étaient habituées, il n’y a donc plus de charbonnades ni de buffet à volonté.
    C’est une carte plus élaborée, je vous joint les photos ci-dessous.

    L’intérieur a été complètement repeint afin d’avoir un espace plus « cosy ».

    En quelques jours, j’ai déjà eu beaucoup d’inquiétudes et d’échos de clients vis à vis du personnel qui était là avant et de la nourriture aussi... Je vous rassure tout de suite aucun employé n’a été repris, que ce soit niveau serveur ou cuisine. Pour le moment, vous serez principalement accueilli par le patron ou moi-même.

    Pour une question d’organisation, nous préférerions que vous réserviez, attention le numéro de téléphone n’est plus le même!!!

    >>> 085 25 36 50 <<<


    Ou me contacter personnellement sur messenger si cela est plus facile pour vous.

    Bien sur, même sans réservation, nous vous accepterons dans la mesure du possible.
    Nous sommes ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 22h00.

    Si vous avez des questions ou autres, n’hésitez surtout pas à commenter cette publication ou m’envoyer un message privé, je me ferais un plaisir de vous répondre !

    En vous remerciant et en espérant vous voir à la Brasserie !

    PS: je vous laisse avec un petit aperçu :
    - Le mi-cuit de thon rouge pané aux graines de sésame sauce soja et citronnelle.
    - Le duo de jambon, Parme et Serrano, melon de Cavaillon.
    - Le carpaccio de veau marqué au fer rouge, huile de truffe et vieux parmesan.

    Source clic ici 

     

     

  • Gérard Miller était bien connu sur le Condroz et à Nandrin patron de L’industrie, les débuts des deux ours à Nandrin, le Paparazzi

    Lien permanent

    Entre recettes et bonne table, il était connu aussi bien en ville que dans le Condroz !!!

    De l'humour au grand cœur .

    Aujourd'hui mercredi matin , est un bien triste jour et Ton "Love is all", restera dans nos souvenirs !!!

    Aujourd'hui ses amis et les amateurs de bonnes bouffes ont le cœur triste  !!!

    Nos pensées à la famille, ses enfants et la grande famille d'amis de GG 

    L’image contient peut-être : Gérard Miller, bandes

    Photo Source Gérard Miller

     

    Les articles de Gerard Miller sur le Blog Villageois de Nandrin :

    Paparazzi, nouveau restaurant italien à Nandrin clic ici

    Le resto « Paparazzi » ouvre ses portes

    Le patron Gérard Miller s’est entouré d’une équipe de 7 pensionnés pour faire tourner son restaurant.

    Le restaurant Paparazzi quitte Nandrin pour Liège clic ici

    Trois ans après l’ouverture de son restaurant « Paparazzi », au rond-point des vaches, Gérard Miller et sa compagne, Mélissa Septon, sont finalement retournés en ville, sur Liège.

    Un vol de 1.600 € au resto Barbacao de Nandrin clic ici

    Mauvaise semaine pour Gérard Miller, le patron du restaurant Le Barbacoa, à Nandrin.

    Son établissement Condruzien (route du Crondroz) a été cambriolé, tout comme son autre resto, Le Labo4, à Liège (Quai van benedden).

    Une salle de concerts à Nandrin Les Deux ours clic ici

     

    L’étage du resto « L’industrie » a été transformé en salon chaleureux.

    Ouverture ce samedi.

    « Écouter de la musique comme à la maison », voilà le concept développé par Fred Maquet et Gérard Miller, route du Condroz à Nandrin.
     Ils ont aménagé l’étage du restaurant « L’industrie » en un espace décoré d’un bric-à-brac chiné un peu partout.
    « C’est une salle de jeux pour les quadras que nous sommes », sourient-ils.
     
    Les non habitués de « L’industrie » risquent d’être surpris en pénétrant dans la salle de concerts « Deux ours » à l’étage.
     
     
     

    Décès d’un restaurateur bien connu à Liège: Gérard Miller avait 52 ans

     Cliniquement mort depuis plusieurs jours, ses proches ont décidé de débrancher la prise, non sans avoir donné l’autorisation aux médecins de prélever certains organes

     

     
     
     

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

     

     

  • Dernier week end pour le festival du homard réservation pour le jeudi 30 juillet 2020 au plus tard !!! congé annuel du 02 août au 24 août 2020 inclus

    Lien permanent

    Dernier week end pour le festival du homard réservation pour le jeudi 30 au plus tard.
    congé annuel du 02/08/2020 au 24/08/2020 inclus

    Tous les vendredis et samedis du mois de juillet,  le festival du homard au prix du menu 35 euros :
    - demi homard froid à la parisienne
    - demi homard à la citronnelle
    - demi homard à la nage
    Sur réservation 085/232464


    A emporter ou à consommer sur place dans le restaurant !!


    Également disponible : 12 autres plats, des sandwichs de qualité avec des préparations maison, des potages frais et des desserts fait maison .
    Également disponible pour vos barbecues des crudités et salades fraîches

    Retrouvez les menus de Saveurs et Traditions sur la page Facebook  Saveurs et Traditions clic ici 

    Route du Condroz 129/2 
    4550 Nandrin
     
    085 23 24 64
     
  • A Nandrin, Pascal Ligotti a eu l’idée originale de remplacer l’encodage papier pour COVID-19 par un simple... SMS!

    Lien permanent

    Tracing des clients: à l’Apéro Café de Nandrin, les clients envoient un SMS au patron

    Les clients fréquentant les restaurants et les bars doivent laisser leurs coordonnées en arrivant ou en quittant leur table. Le tracing des clients est en effet obligatoire depuis ce samedi.

    Les « livres d’or », petits papiers et autres registres ont donc fait leur apparition un peu partout dans les établissements Horeca.

    À Nandrin, l’encodage traditionnel a été remplacé par un système original.

    Pascal Ligotti, la patron de l’Apéro Café, sur la route du Condroz, propose en effet à ses clients de lui envoyer plutôt un SMS via leur portable en s’installant et/ou en quittant le café.

    « Samedi matin, je me suis demandé quelle solution je pourrais trouver pour rendre le tracing plus facile pour moi, les clients, et le plus efficace possible.

    J’ai pensé aux SMS car je connais 90 % de ma clientèle. »

    Une question de fidélité.

    « Mes clients me suivent sur Facebook et m’ont sur Messenger, ou alors possèdent mon numéro de GSM.

    C’est donc très facile de m’écrire un petit message en arrivant ou en partant. »

     

     

     

    Et les autres ?

    « Les clients de passage, je viens leur expliquer ma démarche et je leur donne mon numéro de GSM.

    À eux, je leur demande d’inscrire leur nom aussi », rapporte le patron du café.

    Une façon de s’assurer de l’exactitude des coordonnées des clients.

    Sans être à l’abri de plaisantins. « On pourrait imaginer que certains m’envoient un SMS alors qu’ils ne sont pas venus au café mais bon... Aucune solution n’est parfaite. En version papier, les clients écrivent ce qu’ils veulent et peuvent décliner une fausse identité, sans que je puisse la vérifier puisque je ne peux pas demander la carte d’identité », pointe le Tinlotois.

    « Ils jouent le jeu »

    Après 24 heures d’utilisation, le système du patron de l’Apéro Café semble convaincre la clientèle. « Mes habitués me disent que c’est une belle idée, ils jouent le jeu.

    Il y a toujours 2 ou 3 récalcitrants qui avancent l’argument de la vie privée mais j’essaie de discuter avec eux pour essayer de les convaincre. »

    Le contenu des messages consiste en « Bonjour », « Au revoir » ou encore « Santé ».

    « Il n’y a pas encore eu de créativité dans le domaine, sourit-il.

    Mais on pourrait imaginer que les clients me laissent une impression sur le service par exemple, pourquoi pas. »

    L’idée de l’envoi d’un SMS a déjà été reprise par deux autres indépendants, le Café des sports à Villers-le-Temple et un autre bar à Rotheux.

    Article et rédaction Annick Govaers 

    Source

  • La fin du mois de juillet arrive !!! Tous les vendredis et samedis du mois de juillet, festival du homard chez Saveurs et Traditions Nandrin

    Lien permanent

    Tous les vendredis et samedis du mois de juillet,  le festival du homard au prix du menu 35 euros :
    - demi homard froid à la parisienne
    - demi homard à la citronnelle
    - demi homard à la nage
    Sur réservation 085/232464


    A emporter ou à consommer sur place dans le restaurant !!


    Également disponible : 12 autres plats, des sandwichs de qualité avec des préparations maison, des potages frais et des desserts fait maison .
    Également disponible pour vos barbecues des crudités et salades fraîches

    Retrouvez les menus de Saveurs et Traditions sur la page Facebook  Saveurs et Traditions clic ici 

    Route du Condroz 129/2 
    4550 Nandrin
     
    085 23 24 64
     
  • II Cervinia Nandrin annonce une nouvelle terrasse !!!

    Lien permanent
    Il cervinia Annonce une nouvelle terrasse à l'arrière 
    Route du Condroz 203 (11,35 km)
    4550 Nandrin
     
    0474 89 70 56

     

     

  • les restaurants de Huy-Waremme déplorent une ombre au tableau, les annulations sont en hausse.

    Lien permanent

    Les restaurateurs de Huy-Waremme constatent une augmentation des annulations

    Suite au déconfinement et à la réouverture de l’horeca, les restaurants ont perdu entre 25 % à 30 % de leur capacité habituelle.

    Malgré cela, les différents établissements se sont adaptés dans le but de recevoir la clientèle dans les meilleures conditions possibles.

    « Nous faisons de notre mieux pour répondre à la demande de notre clientèle et de les recevoir dans des conditions optimales pour eux comme pour nous », soutient Grégory Baruthio, le gérant du Cadre Culinaire à Huy.

    Un constat partagé

    Toutefois, même si la réouverture se passe relativement bien, les restaurants de la région constatent un fait récurrent très déplaisant : une hausse des annulations à la dernière minute.

    « Samedi sur deux services, on a eu sept couverts perdus, soit parce que les gens ne se présentent pas, soit parce qu’ils annulent à la dernière minute et nous n’avons pas la possibilité de donner la table à quelqu’un d’autre.

    Ce qui est agaçant quand on a près de cent demandes derrière », souligne Florence Noël du Delys à Verlaine.

    Un constat partagé par d’autres confrères.

    Des pertes considérables

    « Depuis notre réouverture il y a trois semaines, on a eu une trentaine d’annulations et on a perdu un peu moins de vingt couverts. Cela n’est pas négligeable dans notre métier », renchérit Grégory Baruthio.

    Le chef étoilé, Philippe Fauchet compte lui aussi une vingtaine de tables perdues depuis sa réouverture, dont une à deux tables par jour.

    « Les gens ne se rendent pas compte des conséquences de leurs actes quand ils ne nous préviennent pas.

    Dans les conditions actuelles, ce sont des pertes considérables en argent, en temps mais aussi en matières premières quand on travaille déjà avec un nombre de couverts restreints ».

    Acompte et liste noire

    La coupe est pleine pour les restaurateurs qui commencent doucement à penser à prendre les mesures nécessaires par la mise en place d’un système d’acompte ou d’empreinte bancaire.

    « On y pense de plus en plus et on se renseigne pour faire une procédure correcte pour notre clientèle. Si on franchit le pas, on espère que nos clients comprendront nos motivations qui sont principalement de sensibiliser afin d’éviter des pertes inutiles », souligne la gérante du Delys.

    Une démarche adoptée par plusieurs établissements, comme L’Air du Temps à Éghezée qui ne comptabilise désormais plus d’annulations.

    Un potentiel acompte

    Le Cadre Culinaire de son côté penche de plus en plus à dresser une liste noire afin d’imposer un potentiel acompte sur les personnes qui annulent régulièrement leur réservation.

    L’acompte est la seule garantie des restaurants

    Gianni Caruso, le gérant du restaurant Lucana à Wanze, n’est pas particulièrement concerné par les annulations à répétition. Toutefois, dans les conditions actuelles, le cuisinier soutient ses confrères. « Avec déjà une clientèle restreinte, devoir subir des annulations est inadmissible. C’est un comportement irrespectueux et même si je ne suis particulièrement partisan, pour moi procéder à un acompte à la réservation ne me choque pas du tout. Cela pourrait nous assurer à tous une perte minime en cas de désistement tardif ».

    Article et rédaction par LA MA La.Ma

    Source 

    Lire la suite

  • Tous les vendredis et samedis du mois de juillet, festival du homard chez Saveurs et Traditions Nandrin

    Lien permanent

    Tous les vendredis et samedis du mois de juillet,  le festival du homard au prix du menu 35 euros :
    - demi homard froid à la parisienne
    - demi homard à la citronnelle
    - demi homard à la nage
    Sur réservation 085/232464


    A emporter ou à consommer sur place dans le restaurant !!


    Également disponible : 12 autres plats, des sandwichs de qualité avec des préparations maison, des potages frais et des desserts fait maison .
    Également disponible pour vos barbecues des crudités et salades fraîches

    Retrouvez les menus de Saveurs et Traditions sur la page Facebook  Saveurs et Traditions clic ici 

    Route du Condroz 129/2 
    4550 Nandrin
     
    085 23 24 64
     
  • Madame Lyly, traiteuse aussi !!!

    Lien permanent

    Les salades de Lyly

    Préparer une salade dans un bocal, c’est le concept atypique lancé par Lydia Meunier, propriétaire de « Madame Lyly, traiteuse aussi », à Tavier.

    « J’avais comme projet de réaliser des conserves stérilisées de sauces tomates et de boulets dans des bocaux.

    J’ai ensuite réitérer l’expérience en tentant de conserver des salades composées », raconte cette passionnée de cuisine.

    Pour pallier l’absence de cuisiner de « L’Atelier du Théâtre du Pain », Lydia Meunier leur a proposé ses salades.

    Les particuliers peuvent transporter leur salade aisément.

    Les salades de Lydia Meunier comportent près de dix aliments positionnés du plus lourd au plus léger tels que du chou chinois, des carottes, de la mangue, des cacahuètes, du poulet, du thon, des légumineuses de saison... « Certains aliments sont proscrits comme les graines de germes ou les poissons crus qui ne se conservent pas. », souligne-t-elle.

    « Le fil conducteur de mes salades est une vinaigrette que je réalise moi-même », ajoute-t-elle.

     
    Les salades sont vendues entre 8,50€ et 10 au pub « Deux ours » (2 Place Georges Hubin, à Modave) et « L’Atelier du Théâtre du Pain » (18 rue de l'Aérodrome, à Dolembreux).
     
    Commandes possibles via la page FB « Madame Lyly, traiteuse aussi».

    Article et rédaction par FIONA SORCE

    Source

  • Le Festival du Homard Chez Saveurs et Traditions à Nandrin sur réservation avant le jeudi 25 juin 2020 midi

    Lien permanent

    Saveurs et Traditions Vous annonce le Festival du Homard 

    En prélude aux vacances, nous vous proposons le "festival du homard "
    Menu à 35 € emporté - demi homard en belle vue
    - demi homard à la citronnelle
    - demi homard à la nage
    Sur réservation au 085/232464 avant le jeudi 25 juin 2020  à midi
    Au comptoir, les homards peuvent être emportés au prix de 23 € le homard entier
    Le menu peut également être servi dans le restaurant

    Saveurs et Traditions

    Route du Condroz 129/2 
    4550 Nandrin
     
    085 23 24 64

     

  • Nouveaux horaires d'ouverture au Chawetay à Nandrin

    Lien permanent

    Chawetay - Officiel  l'annonce 

    Le Chawetay - Officiel est très heureux de vous annoncer ses nouveaux horaires d'ouverture. 
    Vous pouvez désormais nous retrouver le mardi soir, le jeudi midi et vendredi midi  en plus de nos horaires habituels.

    Il seront ouverts tout l'été pour que vous profitiez de la plus belle terrasse de la région.

    Plus de Chawetay pour plus de plaisir, partagez l'information autour de vous et vous allez faire des heureux!  N'oubliez pas de nous faire parvenir votre réservation.

    Au plaisir de vous retrouver.
    #PlusDeChawetayPourPlusDePlaisir #MardiSoirJaiChawetay

    Route du Chawetay 
    4550 Nandrin
     
    085 51 34 71

     

  • Dès aujourd'hui mardi 23 juin 2020 réouverture du Keyaki condroz nouveau système a volonté servi à table

    Lien permanent

    BONNE NOUVELLE
    Nouveau système a volonté servi à table,grâce à une application.

    Pour vous servir en toute sécurité.
    Nous allons ouvrir notre restaurant à volonté le mardi 23/6 dès le service du midi.
    Nous sommes impatients de vous revoir nombreux au keyaki Condroz.
    Une nouvelle procédure à suivre en fonction du covid 19. 

     

     (Port du masque obligatoire lors des déplacements.
    -Désinfection des mains obligatoire à l'entrée et aux toilettes)

    Keyaki condroz

    Route de Condroz 314/2 4550 Nandrin 
    4550 Nandrin
     
    04 367 58 88

     

  • Fabienne et Sandro ont recréé un petit coin de Toscane à Nandrin, ils organisent une Garden Party le 28 juin prochain !

    Lien permanent

    Il Cervinia à Nandrin a rouvert ses portes route du Condroz et s’est agrandi avec une belle terrasse.

    Un petit coin de Toscane à découvrir et une Garden Party sera organisée le 28 juin prochain.

    Après 27 ans passés à Liège en tenant « Il Caffettino », Sandro Giusto, le frère de l’ancien joueur du RFC Liège Moreno Giusto, a ouvert « Il Cervinia » route du Condroz à Nandrin il y a trois ans.


    Comme ses collègues restaurateurs, Sandro Giusto a subi de plein fouet la crise du coronavirus et la fermeture de son établissement durant plusieurs mois.


    « Nous en avons profité pour réaliser des travaux pendant le confinement.

    Nous avons installé une grande terrasse à l’arrière du restaurant avec deux
    tables de huit personnes en plus de notre vingtaine de tables.

    Il y a aussi une petite terrasse devant notre établissement avec quatre tables et une terrasse sur le côté avec quatre tables également, pour les amoureux par exemple », décrit Sandro Giusto.


    « Cette nouvelle grande terrasse représente un petit coin de Toscane.

    Sous le soleil estival, vous pourriez vous croire en vacances.

    Nous avons planté des oliviers, installé des parasols avec des pierrailles beiges et des palissades.

    Toutes les mesures de distanciation sociale ont bien sûr été prises », ajoutent Fabienne et Sandro Giusto.


    NOUVELLE CARTE ET FÊTE


    « Cette nouvelle grande terrasse pourra aussi être privatisée à partir de 20 personnes.

    Nous allons d’ailleurs remettre à l’honneur les soirées privatives pour les communions, les mariages, les anniversaires.

    Il y a aussi une toute nouvelle carte, affichée aux murs, avec des choix différents.

    Il y a toujours nos suggestions et désormais beaucoup plus de salades », annoncent Fabienne et Sandro.
    Et pour célébrer toutes ces innovations, « Il Cervinia » organise une grande fête, une « Garden Party » le dimanche 28 juin prochain à midi, en présence du chanteur italo-liégeois Dany Danubio.


    « Il y aura au menu de petites brochettes d’agneaux en mise en bouche (Arrosticini) puis du vrai jambon de Parme et du melon en entrée puis des cannelloni della Mamma (faits par ma maman) en plat puis des fruits frais comme dessert.

    Le tout au prix de 29 €.

    Dépêchez-vous de réserver au 085/84.34.80 car il ne reste plus beaucoup de places », prévient déjà Sandro Giusto. -


    Article et rédaction par MARC GÉRARD

    Source

     

  • Un vent nouveau, c’est ce que les clients du restaurant « Hamoir et à manger », ont pu ressentir ces dernières semaines.

    Lien permanent

    Une farine locale pour ses pizzas

    Un vent nouveau, c’est ce que les clients du restaurant « Hamoir et à manger », situé Rue du Pont 12 à Hamoir, ont pu ressentir ces dernières semaines.

    Rouvert depuis le 10 juin, l’établissement de Gianni Palatella proposait depuis un mois des plats à emporter et a changé quelque chose dans sa façon de préparer ses pizzas : il utilise désormais une farine panifiable locale.


    Cette farine provient du Moulin Meyers, bientôt racheté par le Moulin du Val-Dieu qui cherche à revenir aux fondamentaux d’avant la Première Guerre mondiale, au moment où tous les moulins réalisaient des farines pour les hommes et les animaux.


    Rien ne laissait pourtant présager que Gianni allait s’en procurer.

    C’est Nicolas, également Hamoirien, travaillant pour le Moulin de Val-Dieu et client de l’établissement, qui lui a proposé de tester cette farine pour juger de sa qualité : « Nous le connaissions, car il venait régulièrement dans notre restaurant et nous a donné un échantillon pour tester.

     

    Cela fait maintenant un mois que nous nous y sommes mis et c’est une immense satisfaction », explique Gianni.

    500 kg de farine ont d’ailleurs été commandés après cet essai positif.


    DES CLIENTS RAVIS


    Après quelques adaptations, le gérant et son beau-fils Charles sont ravis : « La pâte produite pour les pizzas est plus fine, plus malléable et réagit mieux que la farine que nous utilisions précédemment.

    Surtout, elle fermente plus et le goût est encore plus prononcé ».


    Une évolution ressentie par les clients les plus fidèles : « Ce changement de farine a été félicité par plusieurs personnes, déjà conquises par le travail réalisé par Charles, pizzaïolo depuis 2ans ».


    LE LOCAL MIS EN AVANT


    Lancé il y a 4 ans, « Hamoir et à manger » propose des plats variés mélangeant cuisine française, cuisine italienne et avec des propositions différentes en fonction des saisons.

    En hiver, le restaurant propose par exemple des potences de viande et fondues savoyardes.

    Sur sa carte, Gianni cherche surtout à proposer au maximum des aliments de nos régions.

    Une chose pas toujours aisée : « Les gens pensent que local signifie onéreux.

    Il est vrai que nous payons légèrement plus cher pour cette farine, mais la qualité est au rendez-vous.

    J’essaie de travailler avec les producteurs locaux, car les produits sont de qualité », conclut le gérant.


    Enfin, le restaurant se prépare à mettre en place une terrasse à l’avant et le chalet à l’arrière du bâtiment pour accueillir un plus grand nombre de clients. 

    Article et rédaction par M.GI.

    Source

  • Environ 200 personnes, des indépendants, réalisaient une action symbolique pour délivrer un message fort concernant leur situation.

    Lien permanent

    200 indépendants couchés sur le terrain de foot de Solières

     

     

     

     

    (David Rossomme - Event See)

    Samedi, sur le coup de 11h, environ 200 indépendants se sont rassemblés sur le terrain de foot de Solières, chemin de Perwez, pour se faire entendre. Ces travailleurs proviennent des « secteurs oubliés » : patrons de discothèques, brasseurs, le monde de l'événementiel, forains, maraichers ou encore ASBL sportives. Des personnes venant d'un peu partout (Huy, Liège, Namur, Charleroi, Bruxelles, etc.) pour délivrer un message fort : « Nous sommes indépendants et dans la m**** ». L’occasion de s’unir et de sensibiliser le monde politique à leur situation.

    Dans le respect de la distanciation sociale, les participants, soutenus notamment par l’échevin des affaires économiques de la ville de Huy Éric Dosogne, se sont tout d’abord couchés sur le ventre, pour représenter un cimetière, avant de se relever et sauter en criant « Get Up » ! Un cri du cœur et de motivation.

    Des indépendants qui veulent se relever

    À la base de cette action symbolique, plusieurs indépendants de divers horizons, dont Marc Ronveaux, gérant de deux établissements, dont la boîte de nuit « Le Moulin de Solières », à Huy, une discothèque capable d’accueillir jusqu’à 600 personnes. Il déplore un manque de considération : « Les mesures que l’on devrait respecter rendent la situation intenable (port du masque, distanciation). Nous avons des charges fixes et rouvrir ne serait pas rentable. Pour nous relever, il faudrait mettre la TVA à 6 % pendant un an, au lieu de 21%, et recevoir la même aide financière qu’en Flandre, qui est de 160 euros par jour de fermeture ». Des problèmes qui se ressentent dans d’autres domaines.

    11 mesures envoyées aux ministres

    Vincent Maillien, fondateur du groupe indépendant sur Facebook qui rassemble plus de 38.000 membres et dans le groupe de réflexion, a exprimé son soutien aux personnes en difficulté. Pour essayer de faire évoluer les choses, un front commun représenté par les indépendants du groupe réflexion a proposé toute une série de mesures, 11 en tout, qui pourraient aider les personnes à s’en sortir (voir ci-dessous).

    Des propositions économiques, fiscales, administratives et organisationnelles pour attirer l'attention des ministres : « Le but est d’éviter la faillite pour de nombreuses personnes. Nous défendons l’intérêt des indépendants, mais pas seulement. Nous souhaitons que tout le monde se sente concerné par cette lutte. Nous sommes tous dans le même bateau. Si ce versant de l’économie flanche, cela aura des répercussions sur le reste du tissu économique et social. L’union fait la force », souligne Vincent Maillien.

    Une situation d’urgence

    Le club de foot de Solières offrait donc pour l’occasion ses installations. Son directeur général, David Camerini, était présent pour représenter les ASBL sportives : « Il n’y a plus de rentrées financières depuis plus de 3 mois et aucun événement ne sera organisé prochainement. Les mesures actuelles sont stériles et j’espère que des solutions viables seront prises prochainement ».

    Les 200 indépendants souhaitent que leur message soit entendu par les ministres et les présidents de partis et que ces derniers prennent conscience de l’urgence de la situation.

    Les 11 propositions

    1. TVA à 6% sur les alcools afin de pouvoir relancer les activités ;

    2. Avenant à la loi sur le « droit passerelle » alloué durant la crise afin qu’il ne soit pas taxé et éligible à tous les indépendants ;

    3. Exonération de la taxe sur les sociétés ;

    4. Retour aux heures normales d’ouverture et d’accès au bar ;

    5. Allongement du report des crédits d’investissements ;

    6. Prime supplémentaire adaptée à la période de fermeture (« Ceux qui ouvriront en septembre auront connu 6 mois de fermeture ») ;

    7. Une aide de 160 euros / jour comme en Flandre ;

    8. Mise à jour des informations, décisions gouvernementales et régionales en temps réel ;

    9. Sensibiliser la Sabam, la Rémunération Equitable, l’AFSCA,... sur le fait de créditer leurs factures au prorata des fermetures ;

    10. Revoir et adapter le système forfaitaire de taxation des fûts de bières ;

    11. Ne réclamer la TVA due qu’après paiement de la facture par le client.

    Article et rédaction Par Maxime Gilles

    Source

    (David Rossomme - Event See)

  • Attention les dernières heures pour vos réservations Brunch fête des pères chez Saveurs et Traditions à Nandrin

    Lien permanent

    Miche ronde et confiture de fruits
    Pain perdu, couque Suisse et beurre
    Terrine de saumon fromage blanc aux herbes
    Tomate farcie aux crevettes grises et aneth
    Galantine de volaille aux légumes croquants
    Boeuf braisé au romarin
    Boulettes napolitaine et coulis de tomates
    Quenelle de mousse de canard et pain d’épices
    Carré de porc laqué chou chinois aigre doux
    Le trio de fromages affinés de chez Caseus à Neupré
    - Petite Fleur Fines Herbes
    - Abbaye du Père Saintois
    - Chèvre Speculoos
    Sirop de Liège et cûtes peûres petits pains
    Assortiment de pâtisseries
    - Profiteroles
    - Carré aux abricots
    - Javanais
    Le brunch est fourni à partir de 2 couverts
    25 euros à emporter au magasin entre 8h30 et 9h30
    27 euros livré entre 9h00 et 12h00
    Réservation au 085/232464 ou 0495/151539 de 8h30 à 18h00 du mardi au samedi


    Date limite des réservations le 11/06/2020
    Votre traiteur
    Philippe Bomersomme

    2sav.jpg

     

    Saveurs et Traditions

     

    saveurs 8 mai.jpg

  • Dès aujourd'hui lundi 8 juin 2020 au Don Camilló à Nandrin

    Lien permanent

     

    Don Camilló

    Route du Condroz  304

    Nandrin 4550

    0494 94 21 74

     

    Don Camilló

     

     

     

    Lire la suite

  • Attention dernière ligne droite pour vos réservations Brunch fête des pères chez Saveurs et Traditions à Nandrin

    Lien permanent

    Miche ronde et confiture de fruits
    Pain perdu, couque Suisse et beurre
    Terrine de saumon fromage blanc aux herbes
    Tomate farcie aux crevettes grises et aneth
    Galantine de volaille aux légumes croquants
    Boeuf braisé au romarin
    Boulettes napolitaine et coulis de tomates
    Quenelle de mousse de canard et pain d’épices
    Carré de porc laqué chou chinois aigre doux
    Le trio de fromages affinés de chez Caseus à Neupré
    - Petite Fleur Fines Herbes
    - Abbaye du Père Saintois
    - Chèvre Speculoos
    Sirop de Liège et cûtes peûres petits pains
    Assortiment de pâtisseries
    - Profiteroles
    - Carré aux abricots
    - Javanais
    Le brunch est fourni à partir de 2 couverts
    25 euros à emporter au magasin entre 8h30 et 9h30
    27 euros livré entre 9h00 et 12h00
    Réservation au 085/232464 ou 0495/151539 de 8h30 à 18h00 du mardi au samedi


    Date limite des réservations le 11/06/2020
    Votre traiteur
    Philippe Bomersomme

    2sav.jpg

     

    Saveurs et Traditions

     

    saveurs 8 mai.jpg

  • Un cadeau original , action fête des pères à La vache à glace de Villers le Temple Nandrin

    Lien permanent
    La vache à glace Villers-Le-Temple

    Source La vache à glace

    Rue de la ferme de l'abbaye 10, 4550 Villers-Le-Temple

  • Réouverture de la La Charbonnade de la Botte Neupré ce mercredi 10 juin 2020

    Lien permanent

    Réouverture de la La Charbonnade de la Botte Neupré ce mercredi 10 juin 2020


    Réservez dès à présent au 04 263 53 13


    Ouverture dans le respect du guide des bonnes pratiques sanitaires 


    La Charbonnade Loncin sera temporairement fermée pour rénovation, mais nous nous ferons un plaisir de vous accueillir dans notre restaurant de Neupré.

    La Charbonnade de la Botte Neupré

    Route du Condroz 121 
    4121 Neuville-En-Condroz,
    Liege, Belgium
     
     
    04 263 53 13

  • Pascal Ligotti s’apprête à rouvrir son établissement l’apéro café lundi à Nandrin,

    Lien permanent

    Nandrin:«Fermer à 1h, j’espère que la règle va être vite abrogée»

    Pascal Ligotti s’apprête à rouvrir son établissement à Nandrin, « l’apéro café » lundi.

    Une réouverture autorisée mais avec des conditions sanitaires particulières avec entre autres, la fermeture à 1h du matin. Une décision qui inquiète le gérant qui espère que cette mesure ne va pas être d’application trop longtemps.


    Pascal Ligotti est en plein dans ses préparatifs.

    En effet, suite à l’annonce du conseil national de sécurité, les cafés et restaurants peuvent rouvrir dès lundi. Une décision qui était attendue depuis de nombreuses semaines par le secteur de l’horeca.


    Pascal Ligotti a repris l’établissement de l’apéro café, situé sur la route du Condroz à Nandrin en juin dernier. Comme bon nombre de cafetiers, rouvrir son café est une bonne nouvelle.

    Mais pour ces réouvertures, des conditions sanitaires strictes doivent être évidemment respectées : la distance d’un mètre 50, la fermeture à une heure du matin maximum.


    « En étant implanté dans le Condroz, les jeunes viennent tous les week-ends. Avant, les soirées se terminaient à 5 ou 6 heures du matin.

    Je comprends qu’il faut adopter des mesures strictes mais j’espère que la règle sera abrogée rapidement. Je suis tout de même rassuré que ce ne soit pas minuit, comme on avait annoncé avant le conseil national », souligne-t-il.

    Pascal Ligotti agence actuellement son café pour répondre aux normes sanitaires.

    « J’essaie de mettre un maximum de tables hautes pour distancier les clients entre eux.

    Je vais essayer d’enlever les jeux d’argent pour faire de la place.

    Et je compte miser sur ma terrasse en espérant que le soleil soit au rendez-vous.

    Il faut s’adapter, on n’a pas le choix ! Il n’y aura évidemment aucun tabouret au comptoir », ajoute le gérant.

    Ces agencements font perdre de la clientèle à Pascal.

    « Cela représente une fameuse perte pour nous. Habituellement, on pouvait accueillir jusqu’à une quarantaine de personnes à l’intérieur de l’établissement. Désormais, ce sera environ 20 personnes à l’intérieur.

    La convivialité va en prendre un coup. Mais il faut faire avec », termine Pascal Ligotti.

    Article et rédaction par Amelie Dubois 

    Source

  • Le restaurant claviérois n’a pas survécu à la crise du covid, Le chef Thibaut Laffut dépose le bilan

    Lien permanent

    Clavier: fragilisé par le covid, le Cap des Trois Provinces ferme

    Depuis le début de la crise, cafés, restaurants, bars sont en grande souffrance. Restés fermés durant de longues semaines, ils pourront rouvrir à partir du 8 juin, sous conditions strictes.

    Mais ces trois mois d’inactivité risquent bien de provoquer une déferlante de faillites.

    Le Cap des Trois Provinces, situé à Clavier en fait partie.


    Selon une étude menée par l’expert en données d’entreprises Graydon, une entreprise horeca sur deux se trouve au bord de l’asphyxie.

    Les annonces de non-réouverture pour les restaurants se multiplient en Belgique. En effet, durant près de trois mois, l’horeca est resté porte close.

    Malgré la réouverture annoncée pour le 8 juin de l’horeca, avec des conditions strictes à respecter, certains restaurateurs ne pourront pas subvenir à leurs frais à long terme et déposent le bilan.

    Pas de vente à emporter


    C’est le cas du Cap des Trois Provinces à Clavier, ouvert en 2012.

    Thibault Laffut, le patron a pris les devants et a annoncé la « non-réouverture » de son établissement.


    « Le 13 mars, on a appris qu’on devait fermer. Cela a été compliqué car on avait fait toutes nos commandes. On s’est dit qu’on allait rebondir ; de nombreux restaurateurs se sont lancés dans la vente à emporter.

    Pour moi, ce n’était pas facile, je suis situé dans un petit village du Condroz et je ne peux pas bénéficier du take-away. Le traiteur aurait été difficile pour les livraisons », explique Thibault Laffut.

    Trois loyers de retard
    Sans rentrées financières depuis lors, le patron s’est remis en question.


    « Au départ, il n’était pas question de ne pas rouvrir.

    Mais plus le temps passait, cela devenait vraiment long. Depuis quinze jours, je me suis dit que cela commençait à faire beaucoup.

    On a trois loyers de retard. Il y a des frais fixes, des charges… Même si le gouvernement a reporté certains frais, il faudra les payer un moment donné », ajoute-t-il.

     

    Attristé par cette annonce, Thibault Laffut ne voyait pas d’autre échappatoire.


    « Le restaurant tournait correctement.

    Au total, j’avais la possibilité d’accueillir 50 couverts à l’intérieur et 20 sur la terrasse.

    Avec les mesures annoncées ce mercredi, j’aurais pu mettre huit personnes dehors et 21 à l’intérieur.

    J’aurais retiré le côté convivial mais surtout, cela n’aurait pas été rentable. Et j’allais peut-être me mettre la corde au cou, ce qui n’est pas le but.

    On ne sait pas vers quoi on va et je n’ai pas envie de vivre avec ça.

    Je n’ai pas envie d’investir de l’argent, de fond propre sans savoir si ça va aller.

    C’est m’endetter pour rien. Je voulais rester sur une note positive et ne rien devoir aux fournisseurs. Je voulais avoir le respect de tout le monde ».


    Pincement au coeur


    Avant d’annoncer sur les réseaux sociaux qu’il fermait, Thibault Laffut avait tout de même encore un infime espoir. « Jusqu’au dernier moment, j’ai espéré que les mesures soient moins strictes. Sans la crise du coronavirus, le restaurant serait toujours là. », précise le patron.


    Dans la foulée du conseil national de sécurité, Thibault Laffut a prévenu sa clientèle.

    « J’ai évidemment un pincement au cœur. Un restaurant c’est beaucoup de sacrifices même si ça reste une passion. Il y a eu de la joie, du bonheur.

    Le fait de fermer provoque un ascenseur émotionnel, je suis passé par toutes les phases.

    Ce confinement nous avait donnés du temps pour réfléchir sur le futur de notre restaurant et je vous avoue que cela n’est pas facile de prendre cette décision et que c’est mûrement réfléchi. Nous avons calculé toutes les options possibles, pour la sauvegarde de notre activité ». Et il ajoute.

    « Les gens sont très compréhensifs et me disent que c’est très courageux. Je commençais déjà à recevoir des demandes de réservations ».


    Thibault Laffut travaille actuellement sur un nouveau projet… qui devrait être bientôt dévoilé d’ici quelques semaines.

    Article et rédaction Par Amélie Dubois

    Source