Nandrin - Page 5

  • Explosion du nombre de cas en province de Liège

    Lien permanent

    Le SPF Santé publique et le Centre de crise ont livré les derniers chiffres de la propagation de l’épidémie de coronavirus en Belgique. Vendredi à 16 h, on dénombrait 353 décès. Soit 64 de plus que la veille. Les décédés avaient, dans une grande majorité, plus de 65 ans. La plus jeune victime vait 30 ans, la plus vieille en avait 104.
    1.850 nouveaux cas de patients atteints par cette maladie ont été confirmés au cours des 24 dernières heures: 823 (44%) en Flandre, 875 (47%) en Wallonie, 134 (7%) à Bruxelles et 18 cas de Belges résidant à l’étranger ou dont on ne connaissait pas la résidence.
    Le 27 mars, 3.717 lits d’hôpital étaient occupés par des patients confirmés Covid-19. 789 (+99 par rapport à la veille) sont en soins intensifs. Emmanuel André a précisé vendredi qu’en tout, 2.081 lits avec assistance étaient désormais disponibles. Il resterait donc 1.292 lits inoccupés.
    Au cours des 24 dernières heures, 575 patients atteints avaient été hospitalisés et 205 personnes avaient pu quitter l’hôpital.

    Explosion du nombre de cas en province de Liège
    Sur les 9.134 cas confirmés au 27 mars à 16 h, la tranche d’âge la plus touchée était celle des 50-59 ans avec 1.652 cas, dont 846 hommes. Elle devance celle des 40-49 ans (1.504 cas dont 868 femmes).

    Suivent les 60-69 ans (1.309 cas, dont 790 hommes),

    les 70-79 ans (1.234 cas, dont 747 hommes),

    les 80-89 ans (1.070 cas, autant de femmes que d’hommes )

    , les 30-39 ans (1.048 cas, dont 644 femmes),

    les 20-29 ans (748 cas, dont 466 femmes),

    les plus de 90 ans (319 cas, dont 180 femmes),

    les 10-19 ans (122 cas, dont 64 jeunes filles)

    et les 0-9 ans (81 cas, dont 46 garçons).


    Par province, Anvers est désormais le plus touchée avec 1.226 cas confirmés.

    Suivent le Limbourg (1.181),

    le Brabant flamand (1.038),

    la Flandre-Occidentale (1.027),

    le Hainaut (1.011),

    la Flandre-Orientale (1.003),

    Bruxelles (980),

    Liège (849, soit une augmentation de 641 cas en 24 heures),

    le Brabant wallon (290),

    le Luxembourg (178)

    et Namur (168).


    Sur les 9.134 cas confirmés depuis le début, 5.475 concernaient la Flandre (60%), 2.496 cas la Wallonie (27%) et 980 cas Bruxelles (11%). Pour 183 cas (2%), on ignorait le lieu de résidence du patient.
    Le SPF a de nouveau dévoilé une carte précise, et par communes, du nombre de cas de personnes infectées par le Covid-19. Elle permet de situer les poches où on dénombre le plus d’infections. C’est toujours le cas de la ville de Mons et de la zone proche de la frontière française. Comines-Warneton, Quévy et Honnelles sont fortement touchées mais aussi Quaregnon, Boussu et Dour. Dans la province de Luxembourg, Fauvillers et Bertrix ont le plus haut taux d’infectés.
    À noter que la commune la plus sévèrement touchée, proportionnellement à son nombre d’habitants, est toujours celle d’Alken, dans le Limbourg.

     

    Rédaction de l'article Par Pierre Nizet

    Source

  • La police est passée de la phase d’information aux citoyens à la phase de verbalisation.

    Lien permanent

    Pêcher, pique-niquer… déjà plusieurs p.-v

    Restez chez vous, c’est le mot d’ordre.

    Et la police est passée de la phase d’information aux citoyens à la phase de verbalisation. Ainsi, par exemple, la police des Hauts pays, dans le Borinage a dressé 67 p.-v. en une semaine à peine.

    Ne vous sentez pas à l’abri : pêcher, pique-niquer, se rassembler est interdit.

    Quelques exemples où la note est salée pour non-respect des consignes ?
    La police est passée à l’acte au parc communal de Jemappes, qui est totalement fermé au public depuis plusieurs jours. Quatre personnes, qui étaient occupées à pêcher dans un des étangs, ont été sanctionnées par des agents de la zone de police de Mons-Quévy.

    Chaque pêcheur s’est vu infliger une amende de 400 euros. Des promeneurs et des joggeurs, également présents dans le parc, ont aussi reçu chacun une amende de 160 euros.


    Mercredi, la police de Waterloo a dû verbaliser cinq femmes.

    Les forces de l’ordre ont, dans un premier temps, surpris deux imprudentes en plein pique-nique.

    Il s’agissait d’une Waterlootoise qui avait invité une amie de Ganshoren à venir se sustenter au soleil avec elle.

    Les trois autres fautives ont été repérées sur un parking.

    Le trio, composé d’une Waterlootoise, d’une Brainoise et d’une Rixensartoise, était tranquillement occupé à déguster une pizza achetée dans un commerce à proximité. Les cinq contrevenantes ont toutes été verbalisées et ont écopé d’une amende de 250 euros.

    Sur nos routes, les contrôles sont aussi renforcés et des p.-v. sont dressés pour déplacements inutiles.

    Quelque 15.000 contrôles ont ainsi été menés sur base quotidienne mercredi et jeudi, pour respectivement 702 et 562 véhicules bloqués.


    Rédaction de l'article M.SP.

    Source

  • Pour soutenir les valeureux commerçants de Nandrin actuellement ouverts, Extrapharm Nandrin offre des flacons de gel hydroalcoolique

    Lien permanent

    Extrapharm Nandrin l'annonce sur Facebook 

    Pharmacie - Parapharmacie - Extrapharm - Nandrin
    En ces temps difficiles, la solidarité est plus que jamais d’actualité.
    Nous avons décidé de soutenir les valeureux commerçants de Nandrin actuellement ouverts.
    .
    Nous offrons à chacun 3 flacons de gel hydroalcoolique pour pouvoir se protéger au travail.
    Nous avons déjà déposé des gels à plusieurs d’entre-eux mais nous n’avons pas eu le temps de visiter tout le monde.
    Si vous êtes commerçant de Nandrin et actuellement ouvert, n’hésitez pas à vous manifester.
    N’hésitez pas non plus à partager l’information pour le faire savoir aux personnes concernées.
    Bon courage à tous, entraidons-nous chacun suivant nos possibilités,
    L’équipe Extrapharm
    PS: pour pouvoir satisfaire la demande avec nos possibilités, nous nous limitons aux commerçants de Nandrin qui sont actuellement ouverts et Max 100 flacons au total

    Extrapharm Nandrin

    1 extra.jpg

     

  • Certains indépendants complémentaires bénéficieront aussi d’un revenu de remplacement

    Lien permanent

    Les indépendants complémentaires assimilables à des indépendants à titre principal impactés par le Coronavirus pourront bénéficier d’un revenu de remplacement.

    Le ministre des Indépendants, Denis Ducarme a annoncé qu’il avait envoyé une circulaire interprétative dans ce sens à l’ensemble des caisses d’assurances sociales.

    Concrètement, les indépendants complémentaires qui paient des cotisations obligatoires sur la base d’un revenu annuel au moins égal à 13.993,77 euros pourront ainsi bénéficier du revenu de remplacement pour les mois de mars et avril.


    « Notre pays compte plus de 270.000 indépendants complémentaires.

    Il ne serait pas normal que ceux qui, parmi eux, cotisent autant que des indépendants à titre principal ne puissent pas eux aussi bénéficier du droit passerelle », a commenté Denis Ducarme.

    Le ministre des Indépendants a souligné que la mesure s’ajoutait aux possibilités de report et de réduction des cotisations dont peuvent bénéficier l’ensemble des indépendants complémentaires.

    D’autres mesures sont par ailleurs à l’étude, tant pour les indépendants complémentaires que pour les pensionnés actifs ou les indépendants en société.


    La Chambre a adopté la proposition de loi réformant le droit passerelle.

    Celui-ci prévoit que les indépendants à titre principal dont l’activité est interrompue ou limitée dans le cadre des mesures sanitaires indispensables arrêtées par le Conseil National de sécurité pour lutter contre la propagation du virus peuvent bénéficier d’un revenu de remplacement pour les mois de mars et avril.


    D’autres mesures de soutien aux indépendants complémentaires, qui peuvent déjà bénéficier de réduction et de report de leurs cotisations sociales, sont à l’étude.

    Source Par Belga

     

  • Coronavirus ou pas nous changeons d'heure cette nuit de samedi à dimanche 29 mars 2020

    Lien permanent

    Le passage à l'heure d'été du samedi 28 mars au dimanche 29 mars 2020

    Oui, ce week-end, vous pourrez décompter une heure de confinement. Mais pas pour faire la fête. Tout simplement parce que nous passons à l’heure d’été.

    Ce qui signifie également que nous aurons une heure de sommeil en moins. Petit rappel pour ceux qui ne s’y retrouvent jamais dans ces changements horaires. Dans la nuit de samedi à dimanche, à 2 heures du matin, il sera déjà 3 heures.

    Avant de vous coucher, vous devez donc avancer montres et réveils d’une heure. Par exemple, si vous allez au lit à 22h30, mettez votre réveil sur 23h30. Pour les grincheux («Quoi, on va dormir moins!»), la bonne nouvelle, c’est que ce changement d’heure signifie que nous nous dirigeons vers les beaux jours.
    LA DERNIÈRE FOIS?

    C’est depuis 1996 que nous avons opté pour ce système qui doit nous permettre d’économiser l’électricité.

    L’ensemble des pays de l’UE et la Suisse passent à l’heure d’été le dernier dimanche de mars et reviennent à l’heure d’hiver le dernier dimanche d’octobre.

    On s’est cependant aperçu que les économies d’énergie étaient de plus en plus limitées. Et comme, ces changements ne sont pas nécessairement ce qu’il y a de mieux pour notre horloge biologique, le système est remis en cause.
    En 2018, la Commission européenne a donc décidé de l’abolir. Une application qui devrait entrer en vigueur en 2021.

    Et chaque pays pourra choisir soit de rester en heure d’hiver, soit en heure d’été. En Belgique, nous sommes indécis: c’est du 50/50 pratiquement. Lorsqu’il était Premier ministre, Charles Michel avait notifié que notre pays s’adapterait cependant sur l’avis des Pays-Bas et du Luxembourg. C’est en avril de cette année que les États européens devaient signifier leur choix. Mais avec la crise sanitaire que nous traversons, cette problématique est bien loin des préoccupations. «Ça reste en suspens pour le moment», nous explique Marc Tarabella, député européen, qui, lui, est pour le maintien de la situation actuelle. «L’ordre du jour est fortement réduit. Nous devons encore discuter du bien-fondé de cette nouvelle mesure.» Une affaire à suivre donc comme on dit.

    Rédaction par M.PAREZ

    Mauvaise nouvelle pour les gros dormeurs : ce week-end, on passe à l’heure d’été et donc on va dormir une heure de moins.

    À 2 heures du matin, il sera en fait 3 heures (dans la nuit de samedi à dimanche).

    On perd une heure de sommeil pour gagner une heure de lumière naturelle en fin de journée.

    LA FIN EN 2021

     

     

     

     

     

    Donc la nuit du 28 au 29 cette année 2020 passage à l'heure d'été ....

    210 jours restants avant l'heure d'hiver

    hété.JPG

  • Le coronavirus aurait une durée de vie différente en fonction de la surface et de la matière sur laquelle il se trouve.

    Lien permanent

    Plastique, monnaie, bois… D’après une étude menée par le New England Journal of Medecine, le coronavirus aurait une durée de vie différente en fonction de la surface et de la matière sur laquelle il se trouve.


    Elle serait de 4 h sur du cuivre, qui compose par exemple nos pièces de monnaie. Celle-ci pourrait même être de 5 jours sur du verre ! Le Covid-19 est même détectable jusqu’à deux à trois jours sur des surfaces en plastique ou en acier inoxydable, et jusqu’à 24 heures sur du carton.

    Cela étant, la contamination dépend de « la quantité de virus présent sur la surface », soulignent les chercheurs. Quand on touche des surfaces contaminées, le risque est de porter ses mains au visage et d’être infecté par la bouche, le nez ou les yeux. Il est donc impératif de se laver les mains plusieurs fois dans la journée et à chaque contact à risque.


    Les autorités de santé s’accordent à dire que le virus ne survit pas sur les aliments. D’autant que la plupart d’entre eux seront cuits et que le virus sera ainsi tué par la chaleur. Par principe de précaution, en faisant vos courses, ne touchez pas non plus les fruits et légumes que vous n’allez pas acheter.

     

    En ce qui concerne la durée de vie du virus dans l’air, les études divergent sur le sujet. En effet, une expérience en laboratoire montre que le virus pourrait rester dans l’air jusqu’à 3h mais, pour plusieurs scientifiques, les conditions de l’étude ne correspondent pas à ce qui se passe dans la vie réelle.

    Le risque est surtout de se tenir à environ un mètre de quelqu’un qui est infecté ou de toucher des surfaces sur lesquelles sont tombées ses gouttelettes respiratoires.

    Rédaction de l'article par PG 

    Source

    1 cov temp.jpg

  • Estelle et Pietro d'Anthisnes vont régaler 100 personnes au CHU.

    Lien permanent

    Son restaurant est fermé, ce qui ne l’empêche pas d’aider les autres. Époux d’une infirmière, Pietro del Giudice a contacté l’hôpital liégeois pour tenter d’amener un peu de réconfort au personnel soignant.


    Jeudi fin d’après midi. Quand on pousse la porte de la Trattoria da Pilesya, à Anthisnes, on constate que les chaises sont disposées sur les tables. Pas le choix, le restaurant est fermé.

    Mais on retient surtout une bonne odeur qui vient des fourneaux. Avec son épouse Estelle, Pietro prépare cent lasagnes maison. Il y a quelques jours pourtant, l’homme était dépité.

    Il a dû fermer son restaurant qu’il a ouvert il y a 5 ans avec son épouse. Le couple a beaucoup investi dans ce projet, transformant une grande partie de l’habitation familiale.


    Très vite, en cette période de crise, il a été soutenu par le responsable de la grande surface locale, le Spar qui lui a proposé de vendre ses plats frais du jour. Et cela lui a redonné le sourire : « Je suis soutenu par les Anthisnois mais aussi par des personnes qui viennent de partout pour acheter mes plats.

    J’espérais en vendre 20 par jour, parfois, c’est 100 ! Je prépare trois sortes différentes par jour !

    C’est incroyable comme les gens sont compréhensifs ».


    Comme au resto


    Pietro n’oublie pas ses clients du restaurant. Plusieurs viennent du CHU, dont Éric, un ami infirmier. Pietro a été aidé, c’est dans sa nature d’aider les autres. Il a contacté l’infirmier et a proposé ses services.

    D’un commun accord, il a été décidé de préparer 100 portions, de quoi rassasier une belle équipe de médecins, infirmiers… « Je finis mes préparations puis je les emballe de manière individuelle. Et oui, ce sont les mêmes lasagnes que vous mangez au resto. Vendredi matin, j’irai les porter au CHU », sourit-il.

    « Je trouve cela normal, ce sont des personnes en première ligne. Si on ne le fait pas maintenant, on ne le fera jamais », nous dit encore le restaurateur italien qui, évidemment, pense aussi au triste bilan de personnes déjà décédées dans son pays d’origine.


    Rédaction de l'article Muriel Sparmont

    Source

  • Au moins un an avant de pouvoir revivre normalement !!!

    Lien permanent

    Marc Van Ranst pas très optimiste concernant les prochains mois à cause du coronavirus: «Au moins un an avant de pouvoir revivre normalement»

    Invité sur le plateau d’une émission de la VRT, le virologue Marc van Ranst a tenu des propos peu encourageants concernant la tournure des premiers mois.

     Selon lui, tous les festivals de l’été doivent en tout cas être annulés : « D’ici là, de nombreuses mesures auront été retirées.

    Nous en parlerons dès que le pic de l’épidémie sera derrière nous », a-t-il expliqué sur le plateau de « De Afspraak », sur la VRT.

    « Mais ces mesures seront prises petit à petit, et évidemment l’autorisation des grands événements viendra tout à la fin. Regardez Tomorrowland : en juillet, le plus dur sera passé dans notre pays… mais nous allons accueillir des festivaliers du monde entier… ».

    Et toujours d’après le virologue, les citoyens ne pourront revivre normalement que lorsqu’un vaccin contre le coronavirus aura été trouvé…

    « Il faudra attendre septembre ou octobre pour que toutes les mesures soient levées…

    Et pour réellement pouvoir revivre normalement, il faudra attendre jusqu’au vaccin.

    Et c’est pour au moins un an ».

    D’après Marc Van Ranst, une deuxième vague de coronavirus n’est même pas à exclure une fois la première passée : « Mais tout le monde sera mieux préparé, également pour les tests, par exemple.

    Mais ce que nous vivons maintenant est appelé à se répéter… »

    Source

  • Comment aider nos aînés dans le Condroz ?

    Lien permanent

    Pour voir la publication en plus grand :
    https://sites.google.com/view/pcscondroz/nos-projets/aide-ainés-confinement

    PCS Condroz

    ainées .jpg

     

     

    Lire la suite

  • Message de Be-Alert.BE aujourd'hui 27 mars 2020 !!!

    Lien permanent

    Communiqué de Madame la Première Ministre, Sophie Wilmès

    Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) élargi aux Ministres-présidents de ce vendredi 27 mars, il a été décidé que les mesures prises préalablement seront prolongées de deux semaines, jusqu’au 19 avril. Cette décision pourrait être renouvelée de deux semaines, jusqu’au 3 mai. La situation est en tout état de cause évaluée en continu. Des CNS seront convoqués régulièrement pour faire le point sur la situation.
    Pour rappel, le détail des mesures est disponible sur le site Internet www.info-coronavirus.be.
    Néanmoins, quelques précisions :

    Concernant l’activité physique en plein air, l’activité physique et les promenades restent encouragées, toujours dans le respect de la distance sociale pour le temps de l’activité. Les citoyens sont donc en dehors de leur domicile le temps de l’activité uniquement. Il est demandé de rester en mouvement pendant l’activité (pas d’installation dans les parcs, par exemple).
    Les « lockdown parties » organisées par quelques citoyens mettent en danger nos grands efforts et sont un problème récurrent qui a des conséquences sanitaires importantes, comme l’actualité nous l’a démontré. Ces fêtes restent bien entendu interdites.
    En ce qui concerne les écoles, et particulièrement leur fonctionnement pendant les vacances de Pâques :

    - La règle reste la même. La garderie des enfants dans les écoles doit pouvoir être assurée pendant cette période aussi ;
    - Si cela s’avère vraiment impossible, une autre forme de garderie peut être organisée, qui respecte les conditions suivantes :
    * Les enfants gardés ensemble jusqu’à présent devront continuer d’être pris en charge ensemble et ne pas être mélangés à d’autres enfants
    * Les enfants seront de préférence pris en charge par des personnes avec qui ils ont déjà eu des contacts dernièrement.
    Comme à chaque fois, les décisions reposent sur les recommandations des experts scientifiques fournies un peu plus tôt dans la journée.
    Les infractions sont et seront sanctionnées. De plus, nous mettrons en place à court-terme un système de perception immédiate des amendes.
    Chacun dispose d’une responsabilité individuelle et collective dans le respect de ces décisions qui, on le sait, sont difficiles. L’engagement, l’esprit de solidarité et de responsabilité de chaque Belge doivent être salués. Chacun le sait, ces mesures sont indispensables pour préserver notre santé. Le travail du personnel soignant doit aussi être mis en avant. Leur engagement au quotidien est remarquable et l’ensemble des autorités du pays met tout en œuvre pour assurer leur protection. Enfin, l’engagement de toutes les personnes qui continuent de faire fonctionner le pays au quotidien est également fondamental. Nous les remercions aussi.
    Continuez à prendre soin de vous ; continuez à prendre soin des autres.

     

     

    Pas encore inscrit ? https://www.be-alert.be/

  • En province de Liège, Nandrin est la plus touchée par le Covid-19, Le bourgmestre y voit plusieurs explications

    Lien permanent

    Pour la première fois, l’institut de santé Sciensano, dans le cadre de ses missions de surveillance, a donné un aperçu des communes les plus impactées par le coronavirus.

    Le SPF Santé a dévoilé une carte précise où on remarque que la commune la plus touchée, proportionnellement à son nombre d’habitants, en province de Liège, est celle de Nandrin.

    Le bourgmestre y voit plusieurs explications.


    Si on se base sur la couleur attribuée à la commune de Nandrin sur la carte de la Belgique fournie par le SPF, la fourchette de cas d’infections au coronavirus se situe entre 150 et 200 pour 100.000 habitants. Soit, pour les 6.000 Nandrinois, entre 9 et 12 personnes contaminées. Proportionnellement à sa population, c’est le pourcentage le plus élevé de la province de Liège.

     


    Le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens, analyse toutefois cette carte avec réserve.

    « Cela représente deux ou trois familles.

    Et il s’agit de cas avérés, donc testés positivement, quid des cas non détectés ? », s’interroge-t-il.


    Une des clés d’interprétation, selon lui, tient au nombre très important de personnel médical vivant sur le territoire nandrinois.

    « On s’en est rendu particulièrement compte quand nous avons fait le tour du personnel soignant habitant à Nandrin, pour cerner les besoins en masques.

    Il y a énormément de médecins et d’infirmiers qui vivent chez nous, qu’ils travaillent au CHU, au CHRH ou Bois de l’Abbaye ou à domicile », indique-t-il.

    Du personnel médical travaillant en première ligne et donc susceptible de contracter le virus.


    Plusieurs cas dans un home nandrinois


    Par ailleurs, la commune de Nandrin compte 6 homes sur son territoire, dont certains dédiés aux handicaps lourds. « Nous avons connaissance que l’un d’entre eux enregistre plusieurs cas avérés, mais sous contrôle. »


    Quant aux 16 cas au Centre Neurologique et de Réadaptation Fonctionnelle de Fraiture (Tinlot), « il se peut que certains d’entre eux soient domiciliés à Nandrin ».

    Michel Lemmens précise ne pas être informé de l’identité de ses citoyens malades. « Par contre, s’ils peuvent quitter l’hôpital pour se soigner à domicile, et qu’ils doivent rester confinés totalement, nous avons l’obligation en tant que commune de les ravitailler. Mais jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucune demande en ce sens ».

    Rédaction de l'article par Annick Govaers 

    Source 

  • Pharmacie JC Lion de Nandrin annonce une adaptation des horaires !!!

    Lien permanent
     
     
     
    Pharmacie JC Lion informe sur la page Facebook 

    Pour nous permettre d'assurer la continuité des soins tout au long de cette période particulière, merci de prendre connaissance de l'adaptation de nos horaires effective à partir de ce lundi 30/03.
    LUNDI - VENDREDI 9h00 – 12h30 et 14h - 18h30
    SAMEDI 9h – 12h00
    Nous vous rappelons:
    que nous faisons entrer un patient à la fois, patience donc...
    qu'il faut se désinfecter les mains en entrant (gel à disposition)
    que nous ne passons plus les cartes de ristournes, gardez les tickets
    que vous pouvez nous envoyer vos ordonnances par mail à l'adresse phcie.lion@pharmasoft.be en mentionnant un numéro de téléphone
    de privilégier les paiements par carte

    Pharmacie JC Lion

     

  • La police du Condroz est intervenue ce mercredi soir vers 20 heures à Ouffet

    Lien permanent

    Des individus fracturent 3 portes pour voler à l’Athénée d’Ouffet

    La police du Condroz est intervenue ce mercredi soir vers 20 heures à l’Athénée Royal d’Ouffet.

    L’établissement a été victime d’une tentative de vol.

    Les individus ont fracturé trois portes pour pénétrer… dans le secrétariat.
    Alors que chacun est appelé à rester au domicile pendant cette période du coronavirus, il semble que certains n’aient pas compris.


    Ce mercredi soir, aux alentours de 20h, des individus sont entrés par effraction dans l’Athénée Royal d’Ouffet.

    « Ils ont fracturé la porte des toilettes qui donnent sur la cour de récréation et une autre sur leur passage. Ils ont ensuite démoli la porte du secrétariat.

    L’alarme a alors sonné. Ils n’ont pas eu le temps de voler quoi que ce soit. Ils ont été dérangés par l’alarme. Il y avait un ordinateur sur mon bureau, ils ne l’ont pas pris », nous explique Eric Thielens, préfet de l’athénée.


    L’ouvrier de l’école, alerté s’est rapidement rendu sur place.

    « Il est arrivé et la police du Condroz a suivie. Au total, trois portes ont été abîmées. Je ne comprends pas pourquoi faire cela, il n’y a rien à voler. C’est du vandalisme ».

    Rédaction par AD 

    Photo prétexte Loris D 

    Source

  • Prolongation de 6 mois la validité des certificats verts arrivant à échéance entre le 1er mars et la fin du confinement

    Lien permanent

    A la suite de la décision de suspendre les contrôles techniques face à la propagation du coronavirus, le gouvernement wallon a décidé, ce jeudi, de prolonger de 6 mois la validité des certificats verts arrivant à échéance entre le 1er mars et la fin du confinement et donc de postposer les contrôles périodiques.
    Parallèlement, une concertation a été lancée pour envisager une réouverture partielle des centres de contrôle technique.
    Sont concernés par cette mesure les contrôles après 4 ans d’âge à dater de la première mise en circulation pour les voitures, voitures mixtes, minibus… ; les contrôles tous les ans pour les camionnettes et les camions de plus de 3,5 T ; les contrôles tous les 6 mois pour les taxis, bus, voitures auto-école, ambulances… ainsi que les contrôles tous les 3 mois pour les autobus et autocars.
    Le gouvernement régional a également décidé de postposer de 6 mois les contrôles non périodiques.

    Par contre, les certificats rouges faisant état d’une ou plusieurs défaillances techniques ne sont pas prolongés. Les véhicules dans ce cas ne peuvent plus circuler sur la voie publique.
    Parallèlement, afin d’anticiper toute prolongation de la durée du confinement, la ministre de la Sécurité Routière, Valérie De Bue (MR), a lancé une concertation avec les fédérations des contrôles techniques et transporteurs routiers ainsi qu’avec la Fédération Belge de l’Automobile et du Cycle (FEBIAC) pour rouvrir partiellement, dans les prochains jours, les stations de contrôle technique. Le service sera toutefois limité à certains véhicules utilitaires ou prioritaires.
    A la fin du confinement, l’exécutif prendra de nouvelles mesures afin de mettre en place une période transitoire « permettant à chacun, dans les capacités de fréquentation des stations de contrôles, de présenter son véhicule sans se mettre en défaut », a enfin signalé la ministre.

    Par Sudinfo avec Belga

    Source

  • Changement d'horaire au Proxy Delhaize de Nandrin

    Lien permanent

     

     

     

    Nos heures d'ouverture changent à partir de lundi 30 mars 2020
    Nous serons fermés le dimanche, sauf à Pâques !
    Comme nous serons fermés le lundi de Pâques, nous voulons tout de même pouvoir vous aider !
    La priorité pour les plus de 65 ans reste également applicable ! Tous les jours de 8h à 9h du matin !

     

    Proxy Delhaize Nandrin

    1 delhaize horr mars .png

  • Vers un report des festivals d'été ?

    Lien permanent

    Coronavirus: les festivals «probablement reportés» pour le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem

    Le ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem, a indiqué jeudi soir sur VTM que les festivals d’été ne pourraient probablement pas avoir lieu.

    Il estime avec « une probabilité certaine » qu’ils devront être reportés.

    Selon M. De Crem, le pic de l’épidémie est attendu pendant la première semaine des vacances de Pâques. aujourd'hui /vendredi, un Conseil national de sécurité se réunit une nouvelle fois.

    « Je pense que les indications montrent qu’on ne pourra pas y échapper mais la décision n’est pas encore prise », a glissé le ministre de l’Intérieur.


    Même une fois la courbe de l’épidémie « lissée », les experts estiment que le virus restera présent, a-t-il poursuivi. Les événements de masse représenteront alors un « foyer » de contamination.

    C’est le cas des festivals d’été : « nous devons apporter davantage de clarté avec le gouvernement.

    Mais j’estime sur base des informations dont nous disposons, qu’il existe une probabilité certaine qu’ils devront être reportés », a souligné Pieter De Crem.

    Par Sudinfo avec Belga

    Source

  • Comment bien gérer son stress durant le Covid-19? Réponses ici

    Lien permanent

    La situation exceptionnelle que nous vivons actuellement peut être source de stress chez certaines personnes.

    Comment bien gérer son stress durant le Covid-19?

    90806148_641062843107406_7629860069626085376_n.jpg

  • Le Proxy Delhaize de Nandrin l'annonce

    Lien permanent

    Le Proxy Delhaize de Nandrin l'annonce 

    Afin de laisser souffler notre équipe qui le mérite, nous avons décidé de fermer le dimanche à partir du 5 avril 2020

    Proxy Delhaize Nandrin

     

  • Le Chat Lait Nandrin ouvert samedi 28 mars 2020 vos commandes aujourd'hui vendredi avant 15 h

    Lien permanent

     

    Le Chat Lait l'annonce sur la page Facebook 

    Toujours fidèle au poste samedi matin de 9h30 à 12h30! 
    Comme la semaine dernière, et toujours afin de limiter le temps d’attente entre 2 clients, vous pouvez passer commande pour vos yaourts, riz, crèmes dessert, maquée et petit frais mais aussi pour le fromage à pâte dure (nature, ail des ours et épices italiennes), jusque vendredi 27 mars  15h.

    Rue du Halleux 
    4550 Nandrin

    0494 88 16 94

     

     

    Le Chat Lait

     

  • Et pourquoi pas ? ramasser les déchets lors des courtes sorties !!!

    Lien permanent

    Le grand nettoyage de printemps organisé par Be WaPP a été reporté suite à la crise sanitaire. Cependant, il y a quelques jours, le bourgmestre de Hamoir, Patrick Lecerf, a lancé sur son profil Facebook une initiative citoyenne : ramasser les déchets lors des courtes sorties.


    « On a proposé cela car les riverains sont nombreux à sillonner les chemins et sentiers de la commune. Avec le confinement, beaucoup ne savent plus quoi faire pour s’occuper.

    De ce fait, pourquoi ne pas se munir d'un sac poubelle et rendre notre commune plus propre lorsqu’on sort prendre l’air ? », souligne le bourgmestre.

    « À la sortie de l’hiver, les accotements regorgent de déchets et même si nous agissons de notre côté, nous ne sommes pas contre l’aide citoyenne ».


    Toutefois, Patrick Lecerf tient à rappeler les règles en vigueur suite au confinement. « Il ne faut pas en profiter pour se rassembler.

    Il faut agir avec prudence. Soyez précautionneux en utilisant des gants et des pinces. Il est important de lutter pour l’environnement mais en prenant les mesures nécessaires pour se protéger, ainsi que les autres ».


    Pour des gants ou des pinces, vous pouvez vous adresser au service travaux de la commune de Hamoir via le 086/21.99.47. Une fois votre sac rempli, celui-ci doit être déposé près d’une poubelle publique avec un ruban et signaler l’emplacement du sac aux agents communaux.

    Cette idée est également réalisable dans d'autres communes !!!

    Rédaction Par LaMa |

    Source

     

  • Passer ses vacances en Belgique, un acte citoyen

    Lien permanent

    On continue à promouvoir le tourisme en Wallonie.Vous avez loué un gîte en cette période de confinement ? Vous recevrez un bon valable jusqu’en janvier 2022 ! Les vacances, c’est aussi chez nous !
    Tous les secteurs souffrent, le tourisme aussi. Pourtant, à la fédération Wallonie Belgique Tourisme, on continue à promouvoir le tourisme dans notre beau pays. Le site est actualisé tous les jours et on se prépare à accueillir les touristes. « Nous proposons dès aujourd’hui au public, sur nos sites web et plateformes sociales, les meilleures offres et recommandations afin de préparer la période post-confinement en Wallonie. En totale solidarité avec les autorités et nos partenaires touristiques, nous attendons avec impatience de pouvoir vous annoncer un retour à la normale afin de poursuivre à nouveau la promotion de notre belle Wallonie, placée en 2020 et 2021 sous la thématique ‘Destination Nature’ » ! », nous dit-on.
    Car d’années en années, le tourisme se porte toujours mieux en Belgique : « La promotion se fait aussi à l’étranger où nous comptons une dizaine de bureaux un peu partout, à Milan, Paris, Cologne, Amsterdam », nous dit Pierre Coenegrachts, directeur adjoint de Wallonie Belgique Tourisme.
    Et le Belge aime aussi la Belgique, comme le prouvent les statistiques 2018 : ainsi, on compte 20.755.601 nuitées de Belges chez nous (hôtels, gîtes, appartements de vacances…), c’est 6,4 % de plus qu’en 2017.

    En Ardenne, actuellement, il est interdit de louer un gîte. « L’interdiction est en vigueur jusqu’au 5 avril et jusqu’au 20 avril à Waimes, par arrêté du bourgmestre », nous dit Joris Vandendooren, responsable marketing et communication chez Ardennes Étape. « Mais nous sommes prêts et les locations sont d’ailleurs toujours ouvertes », précise-t-il. On peut, chez Ardennes Étape, trouver son bonheur parmi plus de 2.000 locations en tous genres.
    Un bon jusqu’en 2022
    « Nous respectons à la lettre les mesures prises par les autorités mais les locations se poursuivent. Si une personne a réservé pendant la période de confinement, elle ne sera pas remboursée mais bénéficiera d’un bon valable jusqu’en janvier 2022 et je dois vous avouer que la nouvelle est bien accueillie. Tout le monde accepte de postposer sans être remboursé. »
    Dans le tourisme, on ne tire pas de plan sur la comète mais on espère vraiment que les voyageurs vont revenir en masse dès le mois de juillet. « Oui, nous sommes optimistes », explique-t-on encore chez Ardennes Étape. « On se dit que, cette année, le Belge va préférer voyager en Belgique après cette période difficile. Et on se réjouit pour toute l’activité locale. Pour notre Horeca, évidemment. Ça oui, on se dit que ce sera une belle année malgré un début difficile. Venir en Ardenne, voyager en Belgique, ce sera en 2020, un acte citoyen ! »
    Rédaction par Muriel Sparmont

    Source 

  • Comment « faire ses Pâques » cette année ?

    Lien permanent

    Les évêques de Belgique autorisent les fidèles à reporter leur confession pascale à une date ultérieure.
    Ou, comme l’a récemment déclaré le Pape François au vu des circonstances exceptionnelles de cette année :
    Oui, il est possible de recevoir le pardon de Dieu sans prêtre. Si tu ne trouves pas de prêtre pour te confesser, parle avec Dieu, il est ton Père, et dis-lui la vérité : ‘Seigneur, j’ai commis le mal en ceci, en cela, …” Demande-lui pardon de tout ton coeur avec l’acte de contrition et promets-lui : “Je me confesserai plus tard, mais pardonne-moi maintenant”. Et tu reviendras immédiatement dans la grâce de Dieu.
    Comment célébrer Pâques sans confession ni communion, ou ‘faire ses Pâques’ cette année ? En faisant ce qui est possible : prier à la maison, seul ou en famille ; lire et méditer les lectures et les prières prévues pour la Semaine Sainte ; suivre une célébration liturgique à la radio, à la télévision ou en livestream.
    Les évêques de Belgique (23 mars 2020)

    Brèves numéro spécial n°2.pdf

  • Nandrin est la plus touchée par le Covid-19, il y a plusieurs explications

    Lien permanent

    Pour la première fois, l’institut de santé Sciensano, dans le cadre de ses missions de surveillance, a donné un aperçu des communes les plus impactées par le coronavirus.

    Le SPF Santé a dévoilé une carte précise où on remarque que la commune la plus touchée, proportionnellement à son nombre d’habitants, en province de Liège, est celle de Nandrin.

    Le bourgmestre y voit plusieurs explications toutes les infos clic ici 

     

    Clic ici 

  • Soutenons nos indépendants Achetez plutôt sur les sites.be

    Lien permanent

    Les commerces fermés du nord et du sud du pays ont décidé de jouer la solidarité : ils demandent aux Belges d’acheter prioritairement sur les sites.be pour survivre et pour soutenir l’économie nationale.


    « Si vous achetez sur les sites.be, vous permettez aux commerces qui souffrent actuellement en raison de leur fermeture de garder quelque peu la tête hors de l’eau.

    Mais vous soutenez également l’économie du pays puisque nous payons la TVA, des taxes, des locations mais aussi des salaires qui font tourner notre économie. Notre activité en ligne assurera des rentrées financières à l’État qui en aura bien besoin puisqu’il va devoir soutenir à grands frais les petits commerces et, d’une manière générale, toute l’économie pour éviter le naufrage de celle-ci. »

    Ce message, c’est celui de Charles-Henri de Maleissye, directeur général de Fnac-Vandenborre Belgique. Il a cosigné une lettre adressée aux consommateurs belges par 25 patrons d’entreprises belges qui invitent la population à consommer belge, y compris pour le commerce en ligne.

    Parce que les achats au départ de sites étrangers ne permettront pas d’engranger les mêmes recettes pour l’État belge en cette période difficile.


    La santé avant les affaires


    Depuis l’entrée en vigueur des premières mesures, expliquent ces 25 patrons, « de nombreux commerçants, sans tenir compte de l’impact financier ont décidé de mettre la sécurité de leurs collaborateurs et de la société au centre de leurs préoccupations en fermant proactivement leurs magasins.

    Non pas parce que c’était facile, mais parce que c’était juste. 2020 sera une année perdue pour tous les détaillants, quelle que soit leur taille. Mais malgré la certitude des pertes accumulées, nous continuons à servir les consommateurs belges.

    Nos boutiques en ligne resteront ouvertes pendant les prochaines semaines et nous mettrons tout en place pour répondre au maximum à vos attentes. »

    Les patrons, au nom de tous les commerçants du pays, appellent à acheter belge et à consommer belge ! Pas parce que c’est facile, pas parce que c’est moins cher mais parce que c’est indispensable pour l’avenir du commerce belge et de l’économie du pays.


    Un avant et un après


    « Qu’on le veuille ou non, il y aura un avant et un après coronavirus », précise Charles-Henri de Maleissye. « Demain, chaque citoyen réfléchira à sa façon de vivre, de consommer, de traiter la planète et même de traiter ses proches. »

    Rédaction Par Michel Royer

    Source

  • Dur aussi pour les foodtrucks

    Lien permanent

    On retrouve Jonathan, au poste, comme tous les mardis au rond-point de Hody (Anthisnes). Toutes les mesures de précaution sont prises. Masque, gants, si vous payez avec Bancontact, on vous propose une lingette pour faire votre code.
    Depuis un an, le Sprimontois s’est lancé dans cette nouvelle aventure. Il propose des spécialités de poulets dans son foodtruck : « Je trouvais que c’était un beau produit à exploiter à condition de proposer de la marchandise de qualité », nous dit-il. Outre le poulet classique ou fermier, on trouve encore son vol-au-vent maison, sa compote, sa mousse au chocolat : « On mise sur les bons produits avec de bons ingrédients ». Simple mais efficace.
    Le manque de passage
    Jeune indépendant, il ne baisse pas les bras. Oui, il continue à être aux services des clients dans plusieurs communes de la région : « J’ai la chance d’avoir des clients vraiment sympas et fidèles » nous dit-il, « mais c’est vrai, les temps sont durs ». Jonathan comprend la situation évidemment et respecte le confinement mais pour lui, c’est un réel manque à gagner. Les week-ends, Jonathan propose ses services pour l’événementiel. Mais là, toutes les manifestations sont annulées : « On souffre également beaucoup du manque de passage. À Dolembreux, par exemple, nous sommes en bordure d’une route fort fréquentée. Mais il n’y a plus personne. Les gens font du télétravail, ne sortent plus ».
    Pour le moment, il veut tenir bon. Il a acheté son foodtruck, il y a juste un an, c’est tout un investissement. « La semaine dernière, c’était la première du confinement. Les pertes n’étaient pas dramatiques mais j’en ai tout de même souffert. Qu’en sera-t-il cette semaine et les suivantes ? Je vous avoue que je suis inquiet. L’espoir était que tout rentre dans l’ordre le 5 avril. Mais j’en doute de plus en plus », nous dit-il.

    Rédaction par Muriel Sparmont

    Source

  • Les drapeaux noir jaune rouge aux fenêtres !!!

    Lien permanent

    Vous les avez peut-être vus apparaître ces derniers jours aux fenêtres des maisons: les drapeaux aux couleurs nationales fleurissent dans certains villages, dans certains quartiers et certaines villes.

    Rien à voir avec le report de l’Euro 2020 ou avec une quelconque prouesse des Diables rouges… même si la plupart d’entre eux datent de la dernière coupe du monde de foot et font référence à notre équipe nationale.

    «Dans notre quartier, nous avons lancé cela pour montrer notre reconnaissance au personnel médical qui travaille et s’expose en première ligne face à l’épidémie de coronavirus», nous explique un habitant de Sart-Bernard, un petit village de la commune d’Assesse, à 15 km de Namur. Depuis quelques jours, d’autres communes et quartiers ont embrayé.

    Un geste sympa qui s’ajoute aux applaudissements quotidiens de 20h.

    Avec le nombre de drapeaux visibles, l’effet est parfois saisissant. On se croirait presque dans un pays qui clame haut et fort son unité.

    Étonnante Belgique, unie pour le coup face à un ennemi invisible sans rapport avec les traditionnels séparatistes…Rédaction de l'article par M.R.

    Source

  • Les tentations vosgiennes produits du terroir vosgien alsacien et jurassien livrent gratuitement sur Nandrin, Fraiture et Tinlot

    Lien permanent

    Les tentations vosgiennes produits du terroir vosgien alsacien et jurassien livrent gratuitement sur Nandrin, fraiture (village) et Tinlot (village)

    Nos produits vont des fromages, aux saucissons secs, en passant par les miels, les confitures, les plats prépares en bocaux (cassoulet, petits salés aux lentilles, choucroute, baeckeoffe), les boissons non alcoolisées limonades, jus de fruits, sirops et alcoolisées (bières, vins d'Alsace, crémant, eaux de vie liqueurs, vins de fruits et de fleurs) Chaque jour, nous proposons des plats préparés fait maison qui varient selon les jours (quiche au lard, aux légume, au thon, tourte, feuillantine, tarte a la tomate, pâté gaumais, chaussons aux poireaux, ..) Nous sommes ouvert du mardi au samedi et nous livrons donc ces jours la.

    Plus d'info sur notre page FB

    https://www.facebook.com/lestentationsvosgiennes/

    et sur notre site web

    www.lestentationsvosgiennes.be

    Pour passer commande :

    soit par mail a magali.char@orange.fr soit via la page FB

    ou par téléphone 0465887670 et 042234687

  • Dans la province de Liège, c’est la commune de Nandrin qui a le plus haut taux d’infectés

    Lien permanent

    Sudinfo l'annonce aujourd'hui 26 mars 2020 dans un article !!!

    Pour la première fois, l’institut de santé Sciensano, dans le cadre de ses missions de surveillance, a donné un aperçu des communes les plus touchées

    Pour la première fois depuis le début de la crise, le SPF a dévoilé une carte précise, et par communes, du nombre de cas de personnes infectées par le Covid-19.

    Elle permet de situer les poches où on dénombre le plus d’infections. C’est surtout le cas de la ville de Mons et de la zone proche de la frontière française. Comines-Warneton, Quévy et Honnelles sont fortement touchés mais aussi Quaregnon, Boussu et Dour.

    Dans la province de Luxembourg, Fauvillers et Bertrix ont le plus haut taux d’infectés.

    Dans la province de Liège, c’est la commune de Nandrin.

    Dans celle de Namur, il s’agit de Havelange.

     

     

    Toutes les infos et carte plus (+podcast) clic ici 

     

    Infos et explications du Bourgmestre clic ici 

    1 nan.jpg

  • Nandrin drive Fermier pour vos commandes en ligne !!!

    Lien permanent


    Allez au plus simple :
    Nous avons étendu nos horaires pour accueillir un maximum de monde dans les conditions les plus respectueuses des consignes.
    Nous vous conseillons vivement d'opter, dès votre commande en ligne, pour les points de retrait "NANDRIN DRIVE FERMIER".
    Vous aurez alors l'assurance que votre commande vous y attendra sagement.

     
     

     

  • Des garderies aussi pendant les vacances !!!

    Lien permanent

    Les écoles ne sont pas fermées puisque l’on y organise des garderies pour les enfants du personnel soignant ou des secteurs de la sécurité, tous métiers essentiels dans la gestion de la crise.

    Ou pour les enfants qui devraient, sinon, être gardés par les grands-parents.
    Mais que se passera-t-il pendant les vacances de Pâques ?

    Ces parents-là devront-ils soudain se débrouiller ?

    « C’est à juste titre que ces parents resteront demandeurs de solutions de garde pour leurs enfants. Nous nous préparons pour leur proposer des pistes, en concertation avec les différents niveaux de pouvoirs.

    Mais c’est le Conseil national de sécurité qui décidera. À nous ensuite de mettre ça en œuvre », répond le cabinet de la ministre Désir.
    Rédaction par D.SW.

    Source