Nandrin - Page 5

  • Suite à l'incendie le magasin Extra de Nandrin restera fermé pour une durée encore indéterminée.

    Lien permanent

    Suite à un incendie qui s'est déclaré cette nuit dans notre magasin Extra de Nandrin, nous vous informons qu'il restera fermé pour une durée encore indéterminée.

    Extra est à Extra (Extra Nandrin).

     

  • La tanière de Deux Ours annonce une inauguration en 3 jours les 14,15 et 16 février 2020

    Lien permanent

     Il fallait bien tout un we pour vous accueillir comme il se doit dans la tanière de Deux Ours !
    Et parce que la Saint Valentin, ça peut se fêter un autre jour, nous lui avons piqué ses dates pour l’inauguration les vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16/02 !!! 
     
    Vendredi 14/02 - de 19h. à 02h. / ENTREE GRATUITE

    Poussez la porte, et venez découvrir à quoi ressemble l’univers de Deux Ours.
    Celles et ceux qui connaissaient le lieu vont être surpris … !!!
    Nos Vinyles Jammeurs prendront leurs bacs de disques vinyles et joueront leurs meilleurs titres pendant que nous siroterons un délicieux cocktail « love Bears » (offert)
     
     Samedi 15 - 19h. / 26€ (frais e-ticket compris)

     BJ SCOTT EN TOUTE INTIMITE !

    La marraine de Deux Ours se réjouit de retrouver Vierset Barse !!!
    Bj sera la 1ère à jouer dans la salle complètement réaménagée pour vous garantir un confort et une acoustique optimalisés.
    Réservation via ce lien:
    https://frontoffice.byemisys.com/shop/DeuxOursASBL2020/bjscott15022020/fr/ticket
     
    - Dimanche 16 - 15h. à 19h. / ENTREE GRATUITE

    Ambiance musicale spéciale « Saint Valentin » comme au temps des « thés dansants ». Nos vinyles jammeurs joueront les plus grands slows crapuleux dans une ambiance tamisée et vous pourrez inviter votre promise à danser enlacés. C’est peut-être l’occasion rêvée pour conclure ou faire une demande en mariage ? Qui sait ?
    Place Georges Hubin 2 - 4577 Vierset-Barse»
     
     
    Source :  Deux Ours
     

    Lire la suite

  • Tournée Minérale, c’est reparti pour une 4e édition

    Lien permanent

    Un Belge adulte sur cinq participe chaque année à Tournée Minérale. Pendant un mois, ils disent « non » à l’alcool. En 2020, nombre de citoyens tenteront ou retenteront l’expérience.
    « Un verre de vin au dîner, une bière après le sport… Ce sont souvent des petites habitudes que nous ne remettons pas en question. Tournée Minérale permet aux participants de prendre conscience de leur consommation d’alcool et cela porte ses fruits. Les recherches de l’Université de Gans, par exemple, ont montré que 6 mois après Tournée Minérale, les participants buvaient toujours en moyenne deux verres de moins par semaine qu’avant leur participation », précise la Fondation contre le Cancer à l’initiative de cet événement. « Un mois sans alcool donne au corps une plage de répit. De nombreux participants indiquent que, pendant Tournée Minérale, ils dorment mieux, ont plus d’énergie, perdent du poids ou se sentent simplement mieux dans leur peau ». La Fondation rappelle aussi que la consommation d’alcool est associée à environ 200 affections, divers cancers et de nombreux accidents de la route.
    L’Horeca joue le jeu
    L’Loreca participera aussi à ce mois sans alcool. Des bars et restaurants mettront à jour leur carte de boissons non alcoolisées et organiseront diverses actions en lien avec Tournée Minérale.
    Par Alison Verlaet

     

    Source

  • Aie ! l'hiver trop doux, les allergiques au pollen commencent à en sentir les effets

    Lien permanent

    Les premiers grains de pollen d’aulne et de noisetier de 2020 ont été récoltés dans l’air, annonce mardi le réseau national de surveillance aérobiologique de l’Institut belge de santé Sciensano.

    Ces petites quantités de pollen lancent de fait la saison pollinique.

    Un pic de pollen a notamment été observé samedi.

    «Cela ne signifie pas nécessairement que les concentrations polliniques vont se maintenir ou continuer à augmenter», indique Lucie Hoebeke, collaboratrice scientifique du service Mycologie et Aérobiologie de Sciensano. «Les pluies rabattent le pollen au sol et mènent ainsi à une diminution des concentrations polliniques de l’air.»


    Cette saison pollinique débute avec une quinzaine de jours d’avance en raison des «températures clémentes» des derniers mois qui ont «favorisé et accéléré» le développement floral de ces arbres.

    Il est cependant encore impossible de dire si la saison 2020 sera aussi intense que celle de l’an dernier, prévient l’institut.

    «Rappelons que l’année passée, deux records absolus ont été enregistrés": justement pour l’aulne et le noisetier.

     

    Source

  • Bien vieillir... Comment votre médecin peut-il vous y aider? Petit déjeuner santé à Saint-Séverin (NANDRIN) le samedi 25 janvier 2020.

    Lien permanent

    Présentation

    Ce projet est la combinaison d'un petit déjeuner issu de produits locaux et d'une conférence sur une thématique liée à la santé.
    Ils ont lieu une fois tous les 2 mois, en tournante dans les communes associées.


    Infos pratiques

    9h : Petit déjeuner (4 euros/personne)
    10h : Conférence (gratuit)
    Si vous participez au petit déjeuner, vous êtes invités à rester pour la conférence. Vous pouvez par contre juste participer à la conférence si vous le souhaitez.
    Infos et réservations (indispensables) : Anabelle Gerard - 0474/77.51.68


    Prochaines dates

    Samedi 25 janvier 2020 à Nandrin à la salle des fêtes de Saint-Severin : "Bien vieillir... Mon médecin généraliste peut-il m'aider?"

     

    https://sites.google.com/view/pcscondroz/nos-projets/petits-déjeuners-santé

  • Le réveil va être difficile aujourd'hui dans le zoning commercial après l'incendie de cette nuit au magasin Extra

    Lien permanent

    Le réveil va être difficile aujourd'hui dans le zoning commercial après l'incendie de cette nuit au magasin Extra le long de la N 63 route du Condroz 

    Il était début de soirée quand un important déploiement de pompiers est arrivé sur les lieux , il semblerait que le feu avait pris dans la réserve à l'arrière du bâtiment.

    Il semblerait également qu'il n'y a pas de blessé.

    Pour rappel, l’enseigne Extra est présente sur le zoning depuis octobre 2015.

    Incendie en cours dans le zoning commercial au 4 bras de Nandrin, important déploiement de pompiers clic ici

     

    Plus d'infos dans les éditions Sudinfo La Meuse Huy-Waremme

    Infos et vidéo ici 

    https://huy-waremme.lameuse.be

    Source Google Maps 

    extra.jpg

    1 extra.jpg

     

    Photos de Lydia D pour le Blog de Nandrin 

    1 inc .jpg

  • Plus d’un milliard dans les bâtiments scolaires

    Lien permanent

    Frédéric Daerden, ministre du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles, doit faire face à un déficit important. Ça ne l’empêche pas d’avoir de grands projets d’investissements, notamment dans les bâtiments scolaires. Il évalue les besoins à plus d’un milliard.
    Quand on s’est vu le 25 septembre, on parlait d’un déficit de 600 millions. Aujourd’hui, on est à 708. Comment est-ce possible ?
    Tout ça n’est pas une grande surprise, et résulte de la méthodologie adoptée à l’époque. On n’a pas voulu procéder à des coupes budgétaires et on n’a pas voulu intégrer des politiques nouvelles, si ce n’est de donner des signaux.
    Des signaux ?
    Oui. Parmi des signaux, il y avait la demande de la ministre de l’Enseignement de résorber le retard en matière de frais de déplacement des enseignants (8 millions). On a accepté ma proposition de répondre à la demande de WBE (Wallonie-Bruxelles Enseignement, NdlR) de revoir de l’ordre de 7 millions l’enveloppe pour les mettre dans les meilleures conditions pour 2020. Et il y a eu un signal au niveau du refinancement de l’enseignement supérieur, avec une première provision de 5 millions, et un autre avec une autre provision de 5 millions pour les aspects culturels.
    Mais vous dites quand même que le déficit et la dette sont maîtrisés.
    Oui. Il ne faut pas que le déficit amène la Fédération à la faillite et la rende incapable de financer ses investissements dans le futur. La dette est soutenable, je le répète.
    Mais ce déficit peut empêcher certains investissements, notamment en matière d’enseignement, non ?
    On doit le faire. Il faut le faire avec un suivi et une gestion de notre endettement qui n’hypothèque pas l’avenir. (…) Il y a des besoins criants, c’est le moment d’investir.
    Des besoins criants, par exemple dans les bâtiments scolaires. Ça, c’est un besoin très très criant.
    C’est vrai. Pour être clair, je n’en mesurais pas l’ampleur avant de prendre la charge de la matière. Depuis ma prise de fonction, j’ai été sur le terrain, j’ai été alarmé par des responsables d’établissements, par des responsables syndicaux, des préfets… Il y a un déficit d’investissements depuis plusieurs décennies. Il y a des infrastructures qui datent de plus de 30, 40, 50 ans. Ces infrastructures ne sont plus adaptées, voire ont atteint un état de délabrement inacceptable.
    Ah bon ?
    Il y a même des fermetures de locaux, alors qu’il y a un besoin de classes nouvelles. Une de mes préoccupations, c’est en effet l’enseignement, qui est l’investissement principal pour l’avenir.
    Vous parleriez de conditions de travail inacceptables dans les écoles ?
    Inacceptables, oui. À Bruxelles, mais aussi en Wallonie. (…) On va faire des visites de terrain avec la commission du parlement. Pour voir ce qui nécessite des investissements massifs, mais aussi ce qui est bien.
    Des investissements massifs ?
    Oui, ça peut aller jusqu’à une démolition-reconstruction.
    Un plan Marshall pour les bâtiments scolaires ?
    Voilà, on peut parler de ça.
    Mais alors, on parle ici de centaines de millions, voire de plus d’un milliard.
    C’est difficile à chiffrer, mais je suis convaincu que les besoins dépassent le milliard. Mais ça dépend jusqu’où on va.
    Un plan qui va s’étaler sur plusieurs années, forcément.
    J’ai envie de dire : la durée la plus courte. En 5 ans, il y a déjà moyen de faire beaucoup.
    Mais ces moyens, ils vont venir d’où ?
    Il est clair qu’avec 30 ou 40 millions par an, c’est impossible. C’est pour la petite maintenance, ça. J’ai tendance à dire que dégager des moyens, ce n’est pas le plus compliqué à faire. Les investissements qui amènent à un actif, peuvent être expliqués différemment.
    En clair, on sort ces investissements du périmètre budgétaire. Il faudra convaincre l’Europe…

    En tout cas, c’est une réalité. Il faut présenter les choses comme ça. Ce sont des investissements qui produiront des économies de fonctionnement. C’est une nécessité et on peut le faire. Ils peuvent aussi être créateurs ou sauveteurs d’emploi.

    Et les autres réseaux scolaires ?

    Il peut y avoir aussi un refinancement à la hausse. Il y a aussi une réflexion à avoir avec les réseaux d’enseignement subventionné et les autres niveaux de pouvoir.

    Entretien : Benoît Jacquemart

     

    Source

    Lire la suite

  • Avis de décès de la région Madame Jeanine Douws Compagne de Monsieur François Bertholet D'Anthisnes

    Lien permanent
     
    Madame Jeanine DOUWS Compagne de Monsieur François BERTHOLET
    Domiciliée à Anthisnes (4160)
    Née à Angleur (4031) le jeudi 12 mai 1949
    Décédée à Seraing (4100) le mardi 14 janvier 2020 à l'âge de 70 ans

    15 avis dc dows.png

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • La mucoviscidose dépistée gratuitement à la naissance

    Lien permanent

    Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté jeudi un arrêté qui ajoute la mucoviscidose au programme de dépistage gratuit proposé à tous les nouveau-nés pour déceler précocement d’éventuelles anomalies congénitales.


    Cette mesure, qui vise à détecter plus rapidement cette maladie qui touche un enfant sur 3.000 en Belgique, fait suite à une décision conjointe prise l’an dernier par tous les ministres de la Santé du pays.


    À l’heure actuelle, une prise de sang (appelée test de Guthrie) est déjà proposée chez tous les nouveau-nés entre le 3e et 5e jour de vie afin de dépister une série d’anomalies et maladies invisibles au moment de la naissance. La mucoviscidose sera donc rajoutée à ce programme.


    La Fédération Wallonie-Bruxelles financera ce test précoce de la mucoviscidose (test TIR ou test de première intention). Les tests de confirmation suivants seront, eux, à charge de l’Inami (test ADN).

    5 € par enfant


    Avec un coût unitaire de 5 euros par enfant, le coût global de cette décision devrait tourner autour des 300.000 € par an pour la Fédération Wallonie-Bruxelles.


    « Une prise en charge précoce de la mucoviscidose, idéalement avant les 2 mois de l’enfant, permet de démarrer rapidement des soins spécialisés avant l’apparition des symptômes. On évite ainsi des complications et cela participe à augmenter l’espérance de vie des malades », se réjouit Bénédicte Linard, ministre de la Santé et de l’Enfance en Fédération Wallonie-Bruxelles.


    La mucoviscidose est une maladie héréditaire grave.

    Elle entraîne chez les personnes affectées une augmentation de la viscosité du mucus qui tapisse et humidifie certains de leurs organes. Moins fluide, ce mucus s’accumule généralement dans les voies respiratoires et digestives.

    L’espérance de vie des personnes atteintes tourne aujourd’hui autour de 40 à 50 ans.

     

    Source

     

  • Incendie en cours dans le zoning commercial au 4 bras de Nandrin, important déploiement de pompiers

    Lien permanent

    Important déploiement de pompiers, il semblerait que le feu ravage à l'arrière du magasin Extra , dans le zoning commercial près des 4 bras de Nandrin le long de la N 63 .

    De nombreux pompiers sur place  !!! 

    Plus d'infos demain dans les éditions Sudinfo La Meuse H-W https://huy-waremme.lameuse.be

    Photos de Lydia D pour le Blog de Nandrin 

    14 j 2.jpg

     

    extra.jpg

     

     

  • Le parquet général va en appel des sept acquittements, Soulagement de courte durée dans l'affaire Publifin

    Lien permanent

    Georges Pire (MR), André Denis (MR), Pol Guillaume (EC), Robert Botterman (PS), Pierre Stassart (PS) et les deux Ecolos, Catherine Maas et Jean-Marie Gillon avaient tous été acquittés le 19 décembre dernier par une chambre économique et financière du tribunal correctionnel de Liège présidée par trois juges.


    Soulagement de courte durée


    Un énorme « ouf » de soulagement pour les sept prévenus dans un dossier qui avait éclaté en décembre 2016. Certains des prévenus expliquaient qu’après le scandale Publifin, ils avaient été lynchés sur les réseaux sociaux mais aussi dans les commerces de leur village.

    Beaucoup faisaient, en effet, l’amalgame entre ceux qui avaient touché des jetons de présence pour des réunions auxquelles ils ne participaient pas et les sept membres du conseil d’administration.

    Ces derniers étaient renvoyés devant le tribunal car ils avaient refusé de payer une transaction pénale, au contraire des 32 autres membres des comités de secteurs qui, eux, avaient tous transigé pour quelques milliers d’euros afin d’éviter un procès en correctionnelle.


    Après les acquittements, Me Dulieu, le conseil de Georges Pire et de Pol Guillaume, ne cachait pas un certain contentement : « Il s’agit d’une décision satisfactoire, aucune infraction n’est donc reprochée à MM. Pire et Guillaume dans leur qualité d’administrateurs et pas de membres des comités de secteurs. Nous confirmons à nos clients qu’ils ont bien fait de ne pas transiger. »


    C’était sans compter sur le parquet général qui, lui, refusait de lâcher le morceau. « Nous avons pris le temps de la réflexion durant les vacances de Noël et nous avons décidé d’aller en appel », confirmait Christian De Valkeneer, le procureur général de Liège.


    Deux millions d’euros...


    Le scandale Publifin, ce sont, tout de même, deux millions d’euros qui sont partis dans la nature. Et le parquet général, lui, semble persuadé que des infractions existent.


    Par Arnaud Bisschop

     

     

    Source

  • CSC-SLFP de la zone a zone de secours Hesbaye Meuse Condroz (Hemeco) a déposé un préavis d’action qui a pris cours ce 13 janvier 2020

    Lien permanent

    Le front commun syndical CSC-SLFP de la zone de secours Hesbaye Meuse Condroz (Hemeco) a déposé un préavis d’action qui a pris cours ce 13 janvier pour une durée indéterminée. En cause : la modification du régime horaire et des pauses qui pourraient passer de 24 h.à 12 h
    La procédure n’en est encore qu’au stade de la concertation mais les pompiers de la zone de secours HeMeCo mettent déjà la pression. Ce lundi, la CSC et la SLFP, réunis en front commun, ont annoncé le dépôt d’un préavis d’actions. Il a pris cours ce lundi pour une période indéterminée. « Cela fait plus d’un an que les négociations bloquent sur le règlement de travail parce que l’employeur persiste à vouloir modifier les pauses du personnel. En effet, il veut lui imposer des prestations de 12 heures. Or, actuellement, à la satisfaction générale, les sapeurs-pompiers prestent des pauses de 24 heures », dénoncent ses délégués dans un communiqué de presse.
    A la demande de la SLFP, ce régime des 24 heures est testé depuis 3 ans. Pour être officialisé, il doit être inscrit dans le règlement de travail. C’est tout l’enjeu des discussions actuelles.
    En mars 2019, la CSC a organisé un référendum auprès du personnel : 87 % se sont prononcés en faveur de son maintien.
    « Nous faisons un métier difficile où nous sommes régulièrement confrontés à la misère humaine. Après la garde des 24 heures, nous avons bien besoin des 72 heures de récupération pour se remettre d’aplomb et avoir du temps avec notre famille », argumente Geoffrey Peeters, délégué SLFP.
    Avantages/inconvénients
    Le commandant de la zone, Stéphane Bouquette comprend les arguments du personnel.
    « Il y a des avantages et des inconvénients des 2 côtés. Avec un régime de 12 heures, par exemple, on peut mettre plus de personnes en journée que pendant la nuit. En revanche, avec un régime de 24 heures, il y a moins de turnover. »
    Il rappelle cependant que la pause des 24 heures est contraire à la directive européenne relative aux aménagements de travail.
    « Pour les métiers à risque, l’Europe recommande même de limiter le temps de travail à 8 heures. »
    Il ajoute qu’une circulaire du ministre de l’intérieur Jan Jambon met également en garde contre le régime des 24 heures.
    « prématuré »
    Le président de la zone, le Hutois Christophe Collignon, s’est dit étonné par ce préavis d’actions prévues dans les prochaines semaines, il l’estime prématuré.
    « Nous n’en sommes encore qu’au stade de la concertation. Pour l’instant, nous recueillons les avis des uns des autres pour se forger une opinion. Ce n’est en tout cas pas une bonne façon d’entamer le dialogue. », avance-t-il.
    Une première réunion de concertation de base (qui réunit les représentants syndicaux, l’état-major de la zone et les représentants du conseil de zone) a déjà eu lieu. Une seconde réunion est programmée dans le courant de février.

     

    Par M-Cl.G.

    Source

  • Soyez prévoyants demain mercredi, la Reine Mathilde sera à Huy,des mesures de circulation

    Lien permanent

    Ce mercredi,  la Reine Mathilde sera à Huy.

     

    Afin de garantir le bon déroulement de cet événement, des mesures de circulation particulières sont prises.


    Voici les différentes mesures qui ont été communiquées par la Ville de Huy :


    La rue des Fouarges sera barrièrée à partir du carrefour formé avec la rue des Rôtisseurs côté Point Chaud.

    Le barriérage se poursuivra sur la Grand-Place côté Littéraire et jusqu’en Mounie (à hauteur du magasin Germaine Collard).

    Le couloir formé par ce barriérage sera uniquement un couloir de passage destiné aux piétons.


    Dans toute la rue des Fouarges ainsi que dans le couloir établi Grand-Place jusqu’en Mounie, l’accès aux magasins sera interdit de 12 h 15 à 13 h.

    Durant ce laps de temps, le couloir ne pourra être utilisé que pour quitter la zone barrièrée.


    Les personnes qui désirent apercevoir leurs Majestés le Roi et la Reine pourront accéder à la Grand-Place uniquement par la rue Griange et la rue des Brasseurs.

    Il est à noter que la place Verte sera également interdite au public de 11 à 14 h.

     

    Source

  • Sa Majesté la Reine viendra comme prévu à la rencontre de Hutois demain mercredi 15 janvier 2020

    Lien permanent

    Sa Majesté la Reine viendra comme prévu à la rencontre de Hutois ce mercredi. Elle sera accompagnée par le Gouverneur de la Province


    Retenu par d'autres obligations, sa Majesté le Roi ne sera pas présent.


    La visite s’achève avec une rencontre avec la population Grand-Place vers 12h30.


    Afin de garantir le bon déroulement de cet événement, des mesures de circulation particulières sont prises. Nous portons à votre connaissance que la rue des Fouarges sera barrièrée à partir du carrefour formé avec la rue des Rôtisseurs côté Point Chaud. Le barriérage se poursuivra sur la Grand-Place côté Littéraire et jusqu’en Mounie (à hauteur du magasin Germaine Collard). Le couloir formé par ce barriérage sera uniquement un couloir de passage destiné aux piétons.
    Dans toute la rue des Fouarges ainsi que dans le couloir établi Grand-Place jusqu’en Mounie, l’accès aux magasins sera interdit de 12 h 15 à 13 h. Durant ce laps de temps, le couloir ne pourra être utilisé que pour quitter la zone barrièrée.
    Les personnes qui désirent apercevoir la Reine pourront accéder à la Grand-Place uniquement par la rue Griange et la rue des Brasseurs.
    Il est à noter que la place Verte sera également interdite au public de 11 à 14 h.

    Ville de Huy (Officiel)

    Lire la suite

  • Le Roi ne vient plus à Huy-Waremme demain mercredi 15 janvier 2020

    Lien permanent

    On vient de l’apprendre, la Roi Philippe ne viendra pas ce mercredi pour la visite royale dans l’arrondissement Huy-Waremme.

    Un empêchement de dernière minute contraint Sa Majesté à partir à l’étranger.

    Le Roi Philippe ne sera présent aux côtés de la Reine Mathilde.

     

    Toutes les infos clic ici 

  • Fermeture exceptionnelle des sites Recyparc le 23 janvier 2020

    Lien permanent

    Comme stipulé dans votre calendrier des collectes, et en raison de l’organisation d’une journée de formation destinée à l’ensemble du personnel d’Intradel, nous vous informons que les recyparcs, le Biocentre de Soumagne, le Biocentre de Lixhe ainsi que le siège administratif de l’intercommunale seront exceptionnellement fermés ce jeudi 23 janvier 2020.
    Nos sites seront ouverts normalement dès le lendemain et aux heures habituelles, de 09h00 à 12h30 et de 13h00 à 17h00.

     

    Source

  • La commune de Nandrin recherche des animateurs

    Lien permanent

    La commune de Nandrin recherche des animateurs.

    Présentation : Constitution d’une réserve d’animateurs/trices qualifiées. L’Accueil Temps Libre de Nandrin a pour objectif de contribuer à l’encadrement, l’éducation et l’épanouissement de tous les enfants de 2.5 à 12 ans sans distinction aucune, pendant la période des congés scolaires.

    Fonction : Notre commune recherche des animateurs/trices ponctuel(les) qualifié(e)s dans leur domaine pour imaginer, programmer et encadrer des stages à thèmes pendant les congés scolaires (vacances d’automne, de carnaval, de printemps et des plaines et stages d’été).

    Profil : Nous cherchons des personnes impliquées, de confiance, engagées, ayant une expérience en animation avec des enfants entre 2.5 et 12 ans, possédant des compétences dans un domaine spécifique en particulier. -

    Avoir minimum 16 ans -Posséder un diplôme ou un certificat à orientation sociale, pédagogique ou artistique.

    -Ou être étudiant dans des études à orientation sociale ou pédagogique. -Avoir un certificat de bonne vie et mœurs vierge -Etre dans les conditions d’emploi étudiant ou animateur article 17 (conformément à l’article 17 de l’A.R du 28 novembre 1969).

    Compétences recherchées : -Compétences et expériences en animation de groupes d’enfants

    Savoir faire et savoir être : -Imagination et créativité -Sens de l’écoute, du dialogue et esprit d’équipe -Capacité d’organisation et de planification -Gestion de groupe -Disponibilité Conditions/ offres : -Contrats d’étudiants ou article 17 (conformément à l’article 17 de l’A.R du 28 novembre 1969) à durée déterminée pendant les congés scolaires uniquement.

    Lieu de travail : Commune de Nandrin Candidatures : Veuillez présenter votre candidature (CV et lettre de motivation) uniquement par mail à cca@nandrin.be au plus tard pour le 13 mars 2020.

    Pour tout renseignement complémentaire : Céline Mignolet (coordinatrice Accueil Temps Libre) de 9h à 16h au 085/27.44.66"

  • Avis de décès de la région Monsieur Frans KEYSERS Veuf de Madame Maggy ANTOINE de Hody

    Lien permanent
    Monsieur Frans KEYSERS Veuf de Madame Maggy ANTOINE 
    Domicilié à Hody (4162)
    Né à Westmalle (2390) le vendredi 20 avril 1945
    Décédé à Seraing (4100) le lundi 13 janvier 2020 à l'âge de 74 ans

    avis dc keyser .png

     

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     
  • Badminton à Villers le Temple les horaires 2020 !!!

    Lien permanent

    Vous souhaitez vous maintenir en forme ? Vous avez entre 30 et 70 ans ?

    Rejoignez-nous pour vous délasser en jouant au B A D M I N T O N. Essai gratuit.

    Chez nous, ce n’est pas une activité de plage,  ni une compétition. C’est tout simplement  un sport de plaisir et de maintien en pleine forme.

     

    LUNDI      :  de 09h00 à 10h30

    JEUDI      :  de 09h00 à 10h30

     

    à VILLERS-le-TEMPLE : Hall des sports, rue J. Pierco (à côté de l’école).

     

    Renseignements : 0494/70.28.52

  • Présentation du budget Communal 2020 le 27 janvier 2020 à Neupré

    Lien permanent

    Le Collège communal souhaite la transparence totale et une communication complète  en faveur des Neupréens dans sa gestion des deniers publics .

    Présentation du budget 2020 par notre Échevin des Finances, Charles-André Verschueren le LUNDI 27 JANVIER à 20h au 57, Chaussée de Marche.

    Bienvenue à tous!

    Annonce la Commune de Neupré 

  • La Pizza à Papa devient le «Don Camillò» sur la route du Condroz N63 à Nandrin

    Lien permanent

    Il y a du changement sur la route du Condroz à Nandrin. Le 2 janvier, la pizzeria Pizza à Papa a laissé place à une nouvelle enseigne, Don Camillò, avec aux commandes le restaurateur Claudio D’acri (53), bien connu pour avoir été le propriétaire des restaurants La Sila I et II à Liège.
    La cuisine italienne, Claudio ça le connaît. Il possède près de 40 années d’expérience à son actif. C’est pourquoi après le décès de son frère, avec qui il travaillait, le Calabrais désirait ouvrir un restaurant en son hommage. « Avant de reprendre la Pizza à Papa, j’ai eu l’occasion d’y travailler et j’ai pu y voir le potentiel. De plus, cela me tenait à cœur d’ouvrir un restaurant portant le nom de mon frère, une façon de continuer avec lui », souligne le gérant.
    D’une capacité de 100 couverts en salle et 50 en terrasse, l’établissement possède à présent une toute nouvelle cuisine avec au menu des pizzas cuites sur pierre, des plus traditionnelles au plus atypiques, ainsi qu’un large choix de pâtes et de viandes.
    « J’utilise uniquement des ingrédients frais et toutes nos préparations sont faites maison. J’attache également une grande importance aux ingrédients de ma région avec des saucisses calabraises, mais aussi de la burrata, de la mozzarella di bufala ou encore de la crème de truffe».
    Traiteur et événements
    Avec ce nouveau restaurant, Claudio espère créer un établissement convivial et familial où l’ambiance est de mise. Dans le même ordre idée, il propose un service traiteur et privatise le restaurant pour les événements. « La cuisine c’est toute ma vie et je veux au travers de mes plats apporter de la joie et de la gourmandise et ça passe aussi par l’organisation d’événements ».
    Ouvert du lundi au dimanche de 11h45 à 14h et de 18h à 22h, et vendredi et samedi jusque 23h. Fermé le mercredi. Pour toute commande ou réservation, contactez le 04/361.12.61. Plus d’informations sur la page Facebook, Don Camillò Nandrin

    Par La.Ma

     

    Source

     

    B9722196798Z.1_20200112003225_000+GP9F99KCA.1-0.jpg

     

  • Une famille partie civile contre le Dr D. du CHRH

    Lien permanent

    En mai dernier, le CHR de Huy décidait d’interrompre sa collaboration avec le Dr D., un médecin liégeois de 62 ans qui travaillait depuis 2016 dans son service gériatrie.

    La rupture était liée à un problème de confiance, a expliqué Me Mercier, conseil de l’hôpital : il y avait une procédure interne, au sein de l’établissement, pour gérer les sédations de fin de vie, qui permettent d’endormir le patient mourant pour diminuer les souffrances de l’agonie.

    Il fallait notamment ne pas entamer de procédure de sédation le week-end, ce que le Dr D. estimait inapproprié étant donné qu’on ne choisit pas quand on agonise. Il avait entamé plusieurs sédations sur un même week-end, une collègue l’avait dénoncé c’est alors que la direction l’avait licencié.


    Neuf inculpations


    L’enquête se déroule dans la discrétion. Même si le taux de décès en gériatrie au CHR de Huy n’aurait pas présenté d’anomalies durant la période où le médecin liégeois officiait, les enquêteurs épluchent les dossiers des centaines de patients qui ont été soignés par le Dr D. Jusqu’à présent, il y a d’abord eu quatre inculpations juste avant l’été, puis cinq autres à la fin de l’année. Les neuf patients avaient entre 85 et 95 ans.


    Jusque-là, malgré les auditions dont elles ont fait l’objet, les familles concernées n’ont pas déposé plainte. Mais la famille d’un dixième patient, une dame de 76 ans, a fait cette démarche tout récemment. « Les enfants de cette dame ont eu le sentiment qu’on leur forçait la main. »


    Par LWs

     

    Source

  • Vous souhaitez devenir ouvrier en parcs et jardins ? Centre de Formation et d’Insertion Socioprofessionnelle Adapté

    Lien permanent

    Centre de Formation et d’Insertion Socioprofessionnelle Adapté Rue Vert Vinâve, 60 4041 Vottem

    Avoir 18 ans
    Bonne condition physique
    Avoir une admissibilité AVIQ ou une autorisation INAMI
    Vous souhaitez devenir ouvrier en parcs et jardins?
    Contactez-nous au 04/227.51.76 pour vous inscrire : entrée permanente indemnités de formation/participation aux frais de déplacement et de garderie

     

  • Près de 60 éoliennes à Huy-Waremme, Nandrin 0

    Lien permanent

    Les éoliennes se multiplient à un rythme effréné. Pour y voir plus clair, voici le nombre d’éoliennes par commune à Huy-Waremme. Certaines localités en ont beaucoup. D’autres n’en ont aucune. Bilan et perspectives.


    Les éoliennes poussent comme des champignons selon certains… Ou comme des mauvaises herbes selon d’autres ! Mais il est parfois difficile d’avoir une idée objective du nombre d’éoliennes dans notre arrondissement. Nous avons donc décidé de faire le point pour connaître le nombre exact d’éoliennes par commune à Huy-Waremme.


    Selon nos calculs et les chiffres donnés par les bourgmestres et leurs administrations, il y a actuellement 58 éoliennes dressées dans notre arrondissement. Un chiffre qui n’est pas insignifiant. Il y aurait en effet plus de 300 éoliennes en Wallonie. Les mâts de Huy-Waremme représentent donc une belle part du total wallon.


    Selon nos calculs sur base des documents du SPW, les éoliennes de notre arrondissement représenteraient une puissance nette développable de 183,7595 MW. « Cela correspond à une consommation d’environ 100.000 ménages », explique Damien Ernst, spécialiste de l’énergie et professeur à l’ULiège. Mais face aux 3.000 MW de la centrale nucléaire de Tihange, les performances de nos moulins semblent bien faibles…


    Communes sans éoliennes


    Toutefois, derrière ce total se trouve une réalité véritablement fragmentée. Les éoliennes sont en effet réparties de manière inégale sur notre territoire. Ainsi, de nombreuses communes ne possèdent aucune éolienne. C’est notamment le cas d’Oreye, de Braives, de Burdinne, de Remicourt, de Fexhe-le-Haut-Clocher, de Faimes de St-Georges…


    La proximité avec l’aéroport de Bierset ou une zone militaire empêche beaucoup de communes d’installer des mâts. « Avec le survol des avions et le couloir militaire, nous ne pouvons pas avoir d’éoliennes et on le regrette amèrement », explique ainsi le bourgmestre de Saint-Georges, Francis Dejon.


    Parfois, il s’agit surtout d’une question de localisation. Ainsi, il n’y a aucune éolienne à Marchin. « Il n’y a pas non plus de lieu réellement identifié comme intéressant sur les cartes des vents », précise Éric Lomba, bourgmestre de Marchin.


    D’autres communes abritent cependant de véritables « parcs éoliens ». 17 éoliennes sont situées sur le territoire de Villers-le-Bouillet. Sur la commune de Hannut, on retrouve 11 mâts. Sur Berloz, on peut en compter 6.


    Projets complexes


    De nombreux projets sont encore en cours dans notre région. Mais il est extrêmement difficile de faire une cartographie détaillée des projets éoliens. Les procédures sont en effet très longues et semées de multiples recours qui peuvent faire capoter tout le projet…


    On peut donc voir des projets du côté de Tinlot, de Wanze, de Wasseiges… Chaque commune a ainsi sa stratégie et ses propres perspectives. Par exemple, Thomas Courtois, bourgmestre de Wasseiges, aborde les différents projets sous l’angle de la raison : « Je n’ai pas dit qu’on veut absolument en avoir. Mais je préfère qu’elles soient chez moi plutôt que juste à la frontière ».


    Certaines communes sont également critiques face à ces projets. Le bourgmestre de Burdinne, Frédéric Bertrand, voudrait notamment un véritable plan global : « On n’est pas du tout contre l’éolien, mais il faut une réflexion globale sur l’installation des éoliennes ».


    Par Romain Masquelier

     

    Source

     

    eolienne.JPG

  • Les mutuelles multiplient les avertissements, elle l'annonce comme une épidémie nationale.

    Lien permanent

    Les mutuelles multiplient les avertissements : il ne faut jamais communiquer d’informations bancaires. Malheureusement, parfois certains tombent tout de même dans le panneau. Il faut dire que les escrocs ont le don pour trouver les mots pour convaincre leur victime.
    Et cela marche !
     
    La police parle des escroqueries à la mutuelle comme d’une « épidémie nationale » ! La province de Luxembourg n’est malheureusement pas épargnée. Une habitante de Léglise a accepté de témoigner. Les escrocs ont vidé son compte courant et celui de sa fille de 17 ans…

    Isabelle a un souci de santé. Elle dépend donc de sa mutuelle. En octobre dernier, l’habitante de Léglise reçoit un appel. Un coup de téléphone salé puisqu’il va lui coûter près de 2.200 euros. « Je me suis fait avoir comme une andouille », explique Isabelle. L’habitante de Léglise a pourtant des circonstances atténuantes et elle avait le profil idéal pour tomber dans le piège des escrocs. Voici pourquoi.

    Suite à ses ennuis de santé, Isabelle attend de l’argent de la mutuelle.
     
    « J’ai eu un accident de vie privée (sic). Je reçois un coup de téléphone. J’ai l’habitude des démarcheurs téléphoniques. Souvent, ils écorchent mon nom et je raccroche de suite. Ici, je tombe sur une personne qui s’exprime dans un français impeccable. Cette personne me dit savoir que j’attends des remboursements et que je suis à la mutualité socialiste. » L’interlocuteur obtient alors sa confiance. Isabelle risque de longtemps regretter d’avoir accordé sa confiance.
     

    « J’attendais vraiment des remboursements de la mutualité socialiste. Je vais donc suivre les instructions de mon interlocuteur et je vais raccrocher. »

    Quelques jours plus tard, la fille d’Isabelle, mineure au moment des faits, va rentrer à la maison en demandant à sa maman des explications sur des mouvements sur son compte. « Vu son âge, j’avais accès à son compte. Elle me demande pourquoi j’ai retiré ses 168 euros.
    Je lui réponds que je n’ai pas touché à son argent. Je me suis même vexée. J’ai ensuite été voir sur mon compte et je me suis rendu compte que ses 168 euros avaient disparu et que mon compte courant, et ses 2.050 euros, avait également été vidé. »
     
    Isabelle se tracasse et elle se demande pourquoi ces montants ont été transférés sur un compte londonien… « Mon mari fait parfois des achats en ligne. Je lui ai demandé, mais ce n’était pas lui.
     
    J’ai donc décidé de porter plainte. En expliquant l’histoire du coup de téléphone, les policiers m’ont dit que c’était une arnaque. Par deux fois, j’ai fait la bêtise d’utiliser mon Digipass. Je sais pourtant bien qu’on ne doit pas le faire, mais j’étais en totale confiance… »
     

    Aussi incroyable que cela puisse paraître, Isabelle va recevoir un mois après cette histoire le même coup de téléphone. « Une personne qui se prétend de la mutuelle me téléphone pour un remboursement. Cette personne n’a pas la même voix que le monsieur que j’avais eu la dernière fois. Je lui dis qu’ils m’ont déjà arnaquée une fois et je ne tomberais pas une seconde fois dans le panneau.
     
    Il prétend vouloir me rembourser l’argent de la première arnaque. Je lui explique avoir déposé plainte et il raccroche. Le numéro venait de Bruxelles. » Isabelle s’en veut terriblement. « Je me suis fait avoir. Je pense que je ne verrai plus jamais cet argent. »

    Du côté de la police, on nous confirme qu’Isabelle n’est pas la seule victime. Le pays entier est touché par cette arnaque à grande échelle.
    V
    «Les arnaques? Il y en a tous les mois!»

    La mutualité chrétienne et la mutualité socialiste multiplient les avertissements tant sur lnternet que sur leurs différents canaux de communication. Malheureusement, les arnaques continuent.
     
    « C’est simple, j’ai le sentiment que cela arrive tous les mois. Une plainte a d’ailleurs été déposée par notre mutuelle au parquet de Namur », explique Bruno Deblander, directeur de la communication pour la mutualité socialiste.

    Du côté du principal « concurrent », le son de cloche est pratiquement le même. « Un client de Namur est venu nous expliquer s’être fait soutirer 6.000 euros », explique Joëlle Delvaux, du pôle presse de la mutualité chrétienne. « La technique est pratiquement toujours la même.
     
    Quelqu’un vous téléphone et prétend faire un remboursement.
     
    On répète pourtant de ne jamais communiquer d’informations bancaires.
     
    Nos conseillers ont toutes les infos nécessaires et ne demanderont jamais ces informations là par téléphone. Je sais qu’il y a des vagues d’escroquerie en fonction des périodes.
     
    On a remis un avertissement sur notre site web après avoir été au courant de nouveaux cas. On ne sait pas tout, car des victimes ont honte d’avoir été piégées. »
     
    Par N.D

  • Trois quarts des chercheurs d’emploi ne reçoivent pas de réponse à leur candidature

    Lien permanent

    Le processus de recrutement est un vrai parcours du combattant pour les demandeurs d’emploi: trois sur quatre ne reçoivent pas de réponse à leur candidature en temps voulu, selon une enquête menée par le site d’emploi Stepstone publiée ce lundi. Toutefois, le parcours d’embauche devient de plus en plus court, d’après les données récoltées durant plus de quatre années.

    Un quart de l’échantillon a obtenu une réponse dans les 45 jours

    En d’autres termes, seules 24,1% des personnes interrogées ont obtenu une réponse dans les 45 premiers jours suivant leur candidature (75,9% des sondés n’en ont donc pas obtenu au cours de ces premières semaines cruciales). 2% des candidatures ont découlé sur une proposition d’emploi D’autres résultats montrent que sur la période 2018/ 2019, 6,4% des sondés ont reçu une invitation pour un entretien. En outre, la candidature a abouti à une proposition d’emploi pour 2%


    des répondants, et celle-ci a été acceptée par 1,4% d’entre eux.


    Le taux d’obtention d’un entretien a légèrement augmenté Autre tendance notable, le parcours d’embauche devient de plus en plus court.

    Alors qu’en 2016, un candidat devait envoyer 20 mails pour obtenir un entretien, ce chiffre est descendu à 16. Près de 54.000 personnes ont répondu à l’enquête qui s’est déroulée de janvier 2015 à avril 2019, précise Stepstone qui encourage «les entreprises à donner un feedback cohérent et transparent» tout au long de la procédure de recrutement.

    Source

     

  • Venez saluer nos souverains, ce mercredi 15 janvier 2020 sur la Grand-Place à Huy !

    Lien permanent

     

    La page Facebook Ville de Huy (Officiel) l'annonce !!!

     

    Venez saluer nos souverains, ce mercredi Grand-Place!
    Leurs Majestés le Roi et la Reine se déplacent en Province de Liège ce mercredi 15 janvier 2020
    La visite s’achève avec une rencontre avec la population à Huy, Grand-Place vers 12h30.


    Afin de garantir le bon déroulement de cet événement, des mesures de circulation particulières sont prises.

    Nous portons à votre connaissance que la rue des Fouarges sera barrièrée à partir du carrefour formé avec la rue des Rôtisseurs côté Point Chaud.

    Le barriérage se poursuivra sur la Grand-Place côté Littéraire et jusqu’en Mounie (à hauteur du magasin Germaine Collard). Le couloir formé par ce barriérage sera uniquement un couloir de passage destiné aux piétons.


    Dans toute la rue des Fouarges ainsi que dans le couloir établi Grand-Place jusqu’en Mounie, l’accès aux magasins sera interdit de 12 h 15 à 13 h.

    Durant ce laps de temps, le couloir ne pourra être utilisé que pour quitter la zone barrièrée.


    Les personnes qui désirent apercevoir leurs Majestés le Roi et la Reine pourront accéder à la Grand-Place uniquement par la rue Griange et la rue des Brasseurs.


    Il est à noter que la place Verte sera également interdite au public de 11 à 14 h.

  • Ne m'appelez plus !!! Appels intempestifs: des amendes enfin dressées

    Lien permanent

    « Un jour, ils m’ont appelé pour m’annoncer que j’étais l’heureuse gagnante d’un cadeau. Mon numéro avait été tiré au sort, et je pouvais venir chercher une tablette gratuitement, sans obligation d’achat », raconte Anne-France, une habitante de Momignies.

    « Mais je ne me suis jamais inscrite à aucun concours ou quoi que ce soit, cela m’a paru directement suspect. »


    Pour Anne-France, comme d’autres habitants de l’Entre-Sambre-et-Meuse contactés par l’entreprise « Meubles confort », c’est le début d’un calvaire.

    « Ils ont continué d’appeler. En semaine, le week-end, à 8 heures du matin ou à 8 heures du soir, ça n’arrête jamais. Voilà plusieurs semaines que cela dure. Si j’avais reçu une tablette gratuite pour chaque appel, j’aurais pu ouvrir un magasin ! »


    Rappelons que ces appels intempestifs sont évidemment illégaux. Depuis mai 2014, toute personne qui ne souhaite plus recevoir des appels commerciaux peut demander l’enregistrement de son numéro sur la liste « Ne m’appelez plus ».

    Les entreprises qui ne respectent pas cette liste encourent des poursuites pénales. Et théoriquement, les amendes qu’ils encourent peuvent atteindre 80.000 euros.


    Et la ministre de l’Économie, Nathalie Muylle, dans une réponse à une question adressée par la députée sp.a Mélissa Depraetere, a précisé que l’inspection économique avait effectué des contrôles contre ces entreprises qui nous harcèlent et même dressé des sanctions.


    21 transactions


    « L’inspection économique a procédé à un total de 242 contrôles concernant les appels non sollicités depuis 2016 », a-t-elle ainsi expliqué.

    « 13 procès-verbaux d’avertissement en 57 procès-verbaux ont été dressés. 21 de ces procès-verbaux ont donné lieu au paiement d’une transaction, dont le montant moyen atteint 2.020 euros ».


    La ministre a également précisé que 8.035 plaintes avaient déjà été déposées auprès des services du SPF Économie pour des appels intempestifs en 2019.

    Un chiffre supérieur aux 6.866 plaintes de 2018 alors qu’il ne reprend pas encore l’année complète.


    Actuellement, il y a plus de 1,4 million de numéros qui sont inscrits sur la liste « ne m’appelez plus ».

    Inscrire son numéro sur la liste est gratuit… et peut permettre d’avoir la paix !
    Par G.BARK.

    Pour s’inscrire sur la liste :www.dncm.be

     

    Source

  • Appel aux amateurs de peinture, dessin et photos !!!

    Lien permanent

    URGENT

    Aux amateurs de peinture, dessin et photos.
    Pour aider Yvette, à la préparation de l’exposition* Art au Village* nous cherchons deux bénévoles pour faire partie du comité, la prochaine expo aura lieu le 22 et 23 févier 2020 à Saint Séverin
    Prendre contact avec Yvette Gresse tél : Tél: 04.371.55.11 après 17 heures.
    Merci encore. 

     

    20190215_203412.jpg

  • Photos archives de 2015 souper du Sporting Club Cycliste Nandrinois à Saint- Séverin Nandrin

    Lien permanent

    Une grande dose d'émotion en cette année 2015, car cette soirée de souper n'était pas une soirée comme toutes les autres !!!!!

    Après un nombre d'années incalculable, le président André leclère passait la main, à un nouveau président, Benoît Ramelot deviennait le président et était entouré d'une équipe dynamique, des projets, des nouveautés, etc.... sont au programme de cette année 2015 .

    Le blog souhaitait bonne route à cette nouvelle équipe qui se composait de André Leclère président d'honneur ,Benoît Ramelot président ,André Ringlet vice-président, secrétaire Yvon Lecerf ,Andrée Paulus trésorière.

    Voici en souvenir , également en hommage à André Leclère parti rejoindre les étoiles

    Les photos de cette manifestation de l'année 2015 clic ici  

     

    Les photos clic ici 

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/sporting-club-cycliste-nandrinois-2015-a-saint-severin-nandr/

     

    Voir l'album photos clic ici