Nandrin - Page 3

  • Avis décès de la région Madame Patricia WATHELET de Marchin

    Lien permanent

    Madame

    Patricia WATHELET

    Née à Ougrée le 26 janvier 1959
    et décédée à Huy le 2 juin 2020.

    Domiciliée à Marchin

     

    La défunte repose au salon "Gauguin" du Centre Funéraire Dubois & Tanier, avenue de la Croix-Rouge, 2 à 4500 Huy, où la famille recevra les visites ces jeudi 4 et vendredi 5 juin 2020 de 17 heures 30 à 19 heures.

    Les funérailles civiles, suivies de la cérémonie d'incinération au crématorium du Coeur de Wallonie à Ciney, auront lieu le samedi 6 juin 2020 à 10 heures 15.

    La remise des cendres à la famille aura lieu au crématorium à 12 heures 30.

    Le jour des funérailles, levée du corps au funérarium
    à 9 heures 15.

    Vos condoléances sur : www.dubois-tanier.net

    Cet avis tient lieu de lettre de faire-part.

    Centre Funéraire Dubois & Tanier

    Source

     

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

  • École de danse du Condroz , inscription pour septembre 2020

    Lien permanent

    Rentrée le lundi 7 septembre 2020


    Depuis 2011, notre école de danse accueille les enfants à partir de 4 ans, les ados et les adultes

    Rentrée 2020 - Inscription
    Danse classique - Modern Jazz - Contemporain - Ballet Fitness - Pilates

     

    Ecole de danse du Condroz

     

    Basse voie
    4163 Tavier, Liege, Belgium

    0485 43 00 07

    https://www.ecolededanseducondroz.be/

     

  • Dès aujourd'hui 2 juin 2020 sur la RN66 OUFFET/HAMOIR totalement fermée

    Lien permanent
     
     
     

    Avis aux automobilistes circulant habituellement sur la RN66 OUFFET/HAMOIR. Celle-ci sera totalement fermée le mardi 02 juin jusqu'au jeudi 04 juin entre OUFFET et HAMOIR suite à des essais de sol et sondages par le SPW. Une déviation sera mise en place par la vallée du Néblon à partir de la place d'Ouffet vers la rue du Bout et à Hamoir par la rue du Néblon.
    Soyez patients et bonne déviation.

     
  • Un nouveau club de Basket ball pour jeunes à été créé dans dans le Condroz !!! les infos !!!

    Lien permanent

    basket.jpg

    Un nouveau club de Basket ball pour jeunes à été créé dans dans le Condroz .
    Pour les enfants de 3 à 12 ans .
    Envie de découvrir ce sport ?

    Fred Dedave

  • Une excellente fête nationale Italienne aujourd'hui 2 juin 2020 là-bas et ici ....

    Lien permanent

    La Fête de la République, ou Festa della Repubblica, est célébrée en Italie le 2 juin de chaque année.


    La journée commémore le référendum institutionnel du 2 et 3 juin 1946 qui a permis au peuple italien de décider par un suffrage universel la forme du gouvernement à adopter à la fin de la seconde guerre mondiale et la défaite du fascisme.


    Après 85 ans de monarchie, l'Italie devient république par le vote de 12.717.923 de voix contre 10.719.284 et les descendants mâles de la House of Savoy ont été exilés.


    Afin de commémorer cet évènement majeur dans l'histoire de l'Italie, une grande parade militaire est annuellement organisée à Rome, présidée par le président de la République en tant que commandant des forces armées.


    Avant l'instauration de la République italienne, la fête nationale en Italie correspondait à l'anniversaire de l'acquisition du Statuto Albertino, fêté premier samedi de juin.

    Source

     

  • Qui aurait pensé qu’une plante si jolie pouvait être si dangereuse !!! attention

    Lien permanent

    Le beau temps qui revient  amène avec lui la prolifération de la « plante la plus dangereuse » qui peut causer brûlures et cloques terrifiantes.

    Les températures vont cette semaine grimper au-dessus des 28 degrés.

    Un temps chaud qui dure depuis plusieurs semaines et qui a permis la poussée de mauvaises herbes.

    Comme la berce du Caucase, une espèce invasive très dangereuse pour la peau qui provoque d’impressionnantes cloques.


    « Chaque plante peut avoir environ 50 000 graines qui peuvent se propager extrêmement rapidement si elles ne sont pas traitées et la sève toxique est un danger », explique Keith Gallacher, directeur du centre anglais de lutte contre les mauvaises herbes, au Daily Star.

    L’homme parle de la « plante la plus dangereuse » puisqu’elle « dépouille votre peau du revêtement UV ».

    « Cela signifie que lorsque la lumière touche les zones touchées par les sucs de la plante, votre peau se boursoufle ».


    Et cela donne lieu à des photos impressionnantes d’enfants avec d’énormes cloques et cicatrices. Keith Gallacher précise que la berce du Caucase peut provoquer « la cécité et des cicatrices permanentes ».

    Il met également en garde les parents puisque la plante pousse souvent à des endroits où les enfants jouent.


    Claire Hardiwch en d’ailleurs malheureusement fait les frais.

    Cette maman a vu son bébé souffrir de douloureuses blessures lorsque son autre fille de 8 ans a placé une « jolie fleur » dans la poussette comme cadeau. En moins de 24 heures, le bébé était couvert de taches « rouges » que ses parents ont d’abord pris pour des coups de soleil.

    « Je n’avais pas la moindre idée qu’une plante pourrait faire ça à votre peau, et une plante si jolie aussi – qui aurait pensé que cela pouvait être si dangereux ?

    Je me suis sentie tellement coupable quand j’ai réalisé ce qui avait causé les brûlures de Lottie – c’est le pire cauchemar de toutes les mamans », explique Claire


    Pour rappel, la berce du Caucase est une espèce invasive que l’on retrouve aussi un peu partout en Belgique. Le site brûlures.be relate que cette plante « colonise des milieux sauvages : le long des talus de chemin de fer, des autoroutes ou des fossés, dans les terrains vagues, mais aussi dans les prairies, les lisières, les prés, sur les berges des cours d’eau, en zones fraîches et humides, etc. »


    Lorsque l’on s’y frotte, il est vivement conseillé d’éliminer la sève le plus rapidement possible, sans l’étaler, avec un papier absorbant, et de rincer la surface ayant été en contact à l’eau.

    Il faut également nettoyer ses vêtements pour éviter que le suc de la plante ne les imprègne.

    Il est également recommandé d’éviter l’exposition à la lumière de la surface touchée et tout contact avec le soleil. Et surtout, prévenir les enfants de ne pas toucher à la plante.

     

    Source

     

  • Graminées, le seuil critique quasiment atteint !!!

    Lien permanent

    Graminées: le seuil critique quasiment atteint en Luxembourg

    Chaque semaine, le Service d'Analyse des Milieux Intérieurs de la Province de Luxembourg (SAMI-Lux) publie les résultats polliniques en province de Luxembourg obtenus grâce au capteur de pollens situé à Marche-en-Famenne.

    Vendredi dernier, le seuil critique de concentration a quasiment été atteint pour les graminées, dont la saison est en train de débuter.


    Les graminées sont actuellement en fleurs. Le seuil critique de concentration (50 grains/m³) a quasiment été atteint le vendredi 22 mai, selon les résultats polliniques publiés par le Service d’Analyse des Milieux Intérieurs de la Province de Luxembourg (SAMI-Lux).


    En fonction des conditions météorologiques, les concentrations peuvent encore rapidement augmenter.

    A ce stade, de nombreuses personnes sensibilisées à ce type de pollen peuvent ressentir des symptômes d'allergie et doivent prendre leurs précautions en accord avec leur médecin traitant, souligne le SAMI-Lux.


    Par ailleurs, la saison du pollen de bouleau est terminée. D'autres arbres sont encore en fleurs, tels que ceux de la famille des Pinacées.

    Il est recommandé aux personnes souffrant d'une allergie à ces pollens de suivre les conseils de leur médecin. Une brochure avec conseils est disponible sur le site de la Province de Luxembourg, où sont aussi publiés les résultats.

    Source

    La saison du rhume de foins a commencé, annonce l’Institut de santé Sciensano, qui suit de manière régulière la présence de graminées dans l’air.
    En cette période, les personnes sensibilisées au pollen de graminées risquent de développer des symptômes allergiques. Les taux de pollen sont susceptibles d’augmenter selon l’évolution des conditions météorologiques.
    La famille des graminées regroupe plus d’une centaine d’espèces comprenant des espèces fourragères (plantes sauvages que l’on retrouve dans les prairies et aux abords des sentiers) et des variétés céréalières. Leur pollen est le principal agent du rhume des foins dans notre pays, affectant au moins 1 Belge sur 6. Ce pollen est généralement disséminé dans l’air, du mois de mai jusqu’au mois d’août. C’est donc une très longue saison pollinique de près de 4 mois. Ceci s’explique par le nombre important d’espèces de graminées différentes dont les périodes de floraisons se succèdent.
    « Cette année, nous avons récolté de petites quantités de pollen de graminées dans l’air dès la fin du mois d’avril. Il est bien connu qu’en début de saison, peu de grains suffisent pour provoquer des désagréments allergiques chez les personnes fortement sensibilisées », explique Lucie Hoebeke, collaboratrice scientifique du réseau national de surveillance des pollens AirAllergy de Sciensano.

    « Actuellement, nous entrons dans la période la plus critique pour la plupart des personnes qui souffrent du rhume des foins. Cette période s’étale généralement de la mi-mai à la mi-juillet », poursuit-elle.
    Les symptômes cliniques du rhume des foins sont multiples : picotements, démangeaisons, larmoiements et rougeurs aux yeux, éternuements, nez bouché, sinus encombrés, perte d’odorat et de goût, écoulements nasaux et, dans certains cas, démangeaisons à l’arrière de la bouche et dans la gorge.
    L’évolution des concentrations de pollen dépend en grande partie des conditions météorologiques. Un temps chaud, sec et venteux favorise la dispersion du pollen dans l’air, tandis que les précipitations rabattent momentanément le pollen au sol.
    Comment savoir si vous avez une allergie ?
    Il n’y a pas de période d’incubation pour les allergies. Elles apparaissent dès que l’organisme est exposé à certaines quantités d’allergènes.
    Une allergie ne provoque ni fièvre, ni douleurs musculaires. Cependant, vous pouvez avoir le nez qui coule, de la toux, des difficultés respiratoires et de la fatigue.
    Les symptômes d’allergie apparaissent tant qu’il y a exposition à des allergènes. En cas de grippe ou de rhume, les symptômes sont plus courts.
    Que faire en cas de symptômes ?
    Les patients allergiques doivent suivre leur traitement de fond tel que recommandé par leur allergologue, et pour les asthmatiques ne surtout pas l’interrompre au risque de les fragiliser face aux infections respiratoires.
    Autres petits conseils :
    – Nettoyez votre nez avec de l’eau physiologique.
    – Portez des lunettes (de soleil) pour limiter les réactions de contact.
    – Lavez-vous et lavez vos cheveux régulièrement.
    – Utilisez des mouchoirs en papier et jetez-les après chaque utilisation.
    – Ne séchez pas votre linge à l’extérieur.
    – Si vous vous déplacez en véhicule, gardez les fenêtres fermées.
    – Évitez d’ajouter des facteurs irritants ou allergisants dans votre environnement intérieur (tabac, parfums d’intérieur, bougies, encens, produits d’entretien ou de bricolage, etc.).

    Consultez régulièrement le site internet www.airallergy.be (link is external), l’application mobile AirAllergy (Android (link is external) et iOS (link is external) et le compte Twitter @AirAllergy (link is external) pour rester informé de l’évolution de la saison pollinique en Belgique.

     

    Source

  • Modalités de l'obtention du subside aux Villes et Communes pour la réouverture des infrastructures sportives

    Lien permanent

    Modalités de l'obtention du subside aux Villes et Communes pour la réouverture des infrastructures sportives,
    - Check-list en cas d'organisation des stages de l'été...

     http://spwu.mj.am/nl2/spwu/mhg1j.html…

     

    1/ Déconfinement, soutien pour la réouverture des infrastructures sportives


    Le Ministre Jean-Luc Crucke (Ministre wallon des Infrastructures sportives) a annoncé, le 19 mai dernier, un soutien de 734 500 euros qui a pour but de permettre la reprise sécurisée des activités sportives au sein des infrastructures.


    Il est important de souligner que les bénéficiaires de cette aide sont les Villes et Communes wallonnes qui auront ensuite la responsabilité de répartir et de placer le matériel subsidié par la Wallonie au sein des infrastructures sportives sur leur territoire. L’AISF ne peut donc qu’inviter les clubs à se mettre en contact avec les autorités communales pour leur faire de leurs éventuels besoins.


    Les modalités pratiques d’obtention du subside pour la réouverture des infrastructures sportives sont disponibles

    2/ Check-list préparation des stages d'été


    Alors que se profile un très probable nouveau déconfinement pour le secteur sportif le 8 juin (CNS du 3 juin) permettant notamment d’organiser les stages d’été, nous vous proposons de découvrir une check-list des mesures qu’il conviendra certainement de prendre. L’exercice n’est pas simple puisque nous manquons encore de précisions quant aux conditions de l’organisation de ces stages. Néanmoins, le travail s’est basé sur plusieurs sources belges et étrangères et sur des connaissances de terrain au travers d’un Groupe de travail AES réunissant des gestionnaires d’infrastructures et organisateurs de stages depuis de nombreuses années.

     

    Toutes les infos clic ici 

  • Let's Sport 2020 lance les stages d'été à Nandrin

    Lien permanent

    LANCEMENT DE NOS STAGES D'ETE


     Economisez 10€ sur le stage de votre choix en vous inscrivant avant le 31 mai !


     Les stages se déroulent sur nos sites de Flône, Nandrin et Saint-Georges.


     Nous vous proposons un large éventail d'activités sportives différentes 


    NOUVEAUTE 2020 : STAGES DE SPORT & LANGUE : des groupes de niveaux sont effectués au début de la semaine, les enfants pratiquent le sport dans la langue choisie en plus de réaliser des activités d'apprentissage en anglais ou néerlendais.


     Si les mesures de confinement venaient à se durcir, l'annulation sera évidemment gratuite !


     Inscription via l'adresse lets.sport2020@gmail.com ou au 0472/44.97.54


     Prix : 100€ (-10€ avant le 31 mai)


     Pour encore plus d'informations sur les activités que nous vous proposons tout au long de l'année, nous vous invitons à aller sur notre site internet :
    https://letssport2020.wixsite.com/website

     
  • Avis de décès de la région Madame Camille GODBILLE Veuve de Monsieur Maurice MARLAIR D' Ocquier

    Lien permanent

    dcgodbilmle .png

     

    Source

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille .

     

  • La deuxième édition de la fête à Saint-Séverin en Condroz organisée par l'ASBL B+ sera postposée à septembre 2020

    Lien permanent

    Le président de l'ASBL B+, Claude Fagnoul, nous confirme la tenue de la 2ème fête à Saint-Séverin, nouvelle version.

    En effet, au vu du succès de la première édition en 2019, vous étiez nombreux à demander ce qu’il en serait cette année.

    Prévue initialement début juillet, les événements récents liés au Covid-19 ont toutefois chamboulé les agendas.

    Ainsi, la fête de Saint-Séverin se déroulera finalement le samedi 19 septembre 2020 à la salle de Saint-Séverin, rue d’Engihoul.

    Comme l’année dernière, seront présents des jeux pour enfants, un château gonflable, des barbes à papa, des crêpes, des pains saucisses, un bar à bières spéciales, un kicker, une table de ping-pong, un terrain pétanque, ... Et, surtout, la bonne humeur !

    Bloquez donc cette date dans votre agenda conseille le président organisateur de l'ASBL B+, Claude Fagnoul.

    Affiche et détails bientôt sur le Blog Villageois Sudinfo

  • RDV ce jeudi pour décrocher votre futur Job!

    Lien permanent

    Références, premier site emploi à organiser un salon virtuel en Belgique francophone

     

    Ce jeudi 4 juin Références, précurseur, sera le premier site emploi à organiser un salon de recrutement 100% virtuel en Belgique francophone.

    Une expérience innovante, qui bien que déterminée par les circonstances particulières, en appelle d'autres à l'avenir. 

    Un concept dédié à l’efficacité Cette sixième édition du salon organisé par références constituera donc, circonstances obligent, la première en mode purement virtuel!

    Si la modalité et les moyens diffèrent, les objectifs et l’efficacité mise en œuvre pour les atteindre, restent eux, totalement similaires! Virtuelle, cette édition demeure une immanquable opportunité de trouver un emploi, soit près de chez vous, ou encore au Grand-Duché de Luxembourg.

    Vous l’aurez compris, c’est l’occasion de rencontrer des employeurs locaux et (inter)nationaux de premier plan et de discuter directement des opportunités. Que vous soyez étudiant( e), demandeur d’emploi, en réorientation professionnelle, ou tout simplement en recherche d’un éventuel nouveau défi, cet événement est fait pour vous!

    Voici un aperçu des nombreux atouts et avantages pratiques offerts par cette solution (en ces temps si particuliers): Un accès facile et intuitif · Une plateforme qui regroupe tous les stands d’un salon physique.

    Chacun d’entre eux sera dédié à une entreprise et représenté sous forme de modélisation. 

    Les visiteurs candidats / s’inscrivent et peuvent se rendre sur la page de chaque entreprise à partir de la page d’accueil qui regroupe toutes celles présentes dans ce salon virtuel.

    Découvrir l’entreprise autrement ·Chaque entreprise mettra en avant ses activités, sa culture et ses valeurs au travers de sa communication. Elles présenteront des vidéos, des jobs, et du contenu rédactionnel sur leur page dédiée.


    Une possibilité de communication directe ou différée ·

    Les entreprises ont la possibilité de connecter de nombreuses personnes de contact pour communiquer avec vous par “chat”textuel et lier ses outils visio et audio pour continuer la conversation.

    Il vous sera également possible de laisser un message (comme un e-mail) pour pouvoir vous recontacter plus tard.

    Employeurs locaux, régionaux et (inter)nationaux de 1er plan Un panel varié de sociétés de la Province de Luxembourg, wallonnes, belges, grand-ducales et internationales représentant des secteurs divers et autant de types de métiers différents, seront présentes sur la plateforme virtuelle ce jeudi.

    À NOTER Infos et inscription: RDV sur www.talentumarlon.be

    Source

  • Nouvel arrivage de fraises mercredi 3 juin 2020 à La petite bergerie de Villers le Temple Nandrin

    Lien permanent

    La petite bergerie  L'annonce

    Nouvel arrivage de fraises à partir de 14h mercredi prochain, 3 juin..

    . N'hésitez pas à passer avant 18h30 
    Et surtout n'oubliez pas de réserver au 0494/762603 ou au 0478/943367
    5€ pour 1 Ravier / 9€ pour 2 Raviers.


    Rue Manesse 2 
    4550 Villers-Le-Temple,

    Nandrin

    0494 76 26 03

     

     

  • Le magasin s'est agrandi chez Vivre Contemporain Nandrin

    Lien permanent

     

    Nous vous l’avions annoncé 
    Le magasin s'est agrandi et nous vous invitons dès à présent à venir découvrir notre tout nouvel espace GOÛT DE VIVRE et son mobilier contemporain, inspiré des dernières tendances scandinaves !
    On vous propose d’y (re)découvrir des marques telles que : FERM LIVING, HAY, MUUTO, GUBI, STRING FURNITURE, BOLIA et bien plus.
    Nous peaufinons encore l’aménagement mais les premières ambiances vous attendent déjà !

    Annonce sur le net Vivre Contemporain Nandrin


    Route du Condroz 308/3 
    4550 Nandrin

    04 372 14 72

  • Proximus continue le déploiement de sa 5G, voici les communes et régions du pays concernées

    Lien permanent

    Proximus a encore étendu son réseau 5G, du moins sa version «light». Ces dernières semaines, l’opérateur n’a toutefois ajouté que des zones en Flandre. En Wallonie, le déploiement est en effet «en attente» après les protestations de diverses autorités locales.

    Les clients se trouvant dans les centres-villes de Gand et d’Anvers, entre autres, peuvent désormais surfer sur le réseau 5G de Proximus. De plus petites communes ont aussi été ajoutées au réseau.
    Il s’agit cependant d’une version limitée de la 5G, qui utilise l’infrastructure existante. Selon Proximus, la vitesse est jusqu’à 30% supérieure à celle de la 4,5G. Pour la véritable 5G, le spectre doit encore être mis aux enchères.

     


    Lors du début du déploiement, le 1er avril dernier, plusieurs villes et communes wallonnes s’étaient montrées mécontentes d’un manque de consultation préalable. Ottignies-Louvain-la-Neuve, entre autres, avait évoqué les préoccupations des citoyens concernant les conséquences de cette technologie sur la santé.
    Voici les communes concernées:

     

    > Cliquez ici pour voir la carte en grand et déterminer si votre commune est concernée
    La 5G de Proximus a ainsi été suspendue dans la plupart des localités du sud du pays où elle avait été lancée début avril, afin de laisser la place à la consultation et à l’information. Seules quatre zones sont encore couvertes.
    L’opérateur indique vendredi que le déploiement en Wallonie est «en attente» mais qu’il a toujours l’ambition d’y poursuivre l’installation. À Bruxelles, les normes trop strictes en matière de rayonnement empêchent de toute façon tout déploiement pour le moment.

    Source

    Voici les communes concernées:

     

     

    Cliquez ici pour voir la carte en grand et déterminer si votre commune est concernée

     

  • Journées des églises ouvertes 6 et 7 juin 2020

    Lien permanent

    Malgré la crise sanitaire que nous traversons, les Journées sont maintenues en s’adaptant aux consignes sanitaires du Gouvernement. La forme évolue, mais le fond reste le même : « Offrir l’opportunité à toutes et tous, habitués ou non, de pousser la porte des superbes édifices qui constituent notre patrimoine religieux collectif ». https://openchurches.eu/fr


    Les toutes dernières consignes sanitaires validées par le Gouvernement belge seront clairement affichées à l’entrée (entrée au « compte-gouttes », nombre limité de personnes à l’intérieur, port du masque obligatoire,…). Les églises d’Ocquier, de Saint Séverin et de Terwagne participent à cet événement.

    brevesspeciales9.clic ici pdf

  • L'ensemble des recyparcs seront fermés aujourd'hui mardi 2 juin 2020

    Lien permanent

    Intradel

     

    L'ensemble des recyparcs seront fermés ce mardi 2/06 en raison du lundi 1/06 férié (Pentecôte).


    Pour rappel, lorsqu'un jour férié tombe un lundi, les recyparcs sont systématiquement fermés le mardi qui suit pour permettre aux transporteurs d'évacuer et de remplacer les conteneurs du samedi .
    Merci pour votre compréhension et nous vous souhaitons un agréable lundi de Pentecôte ensoleillé

     

     

    Intradel

     

  • Le Centre Régional de Crise de Wallonie invite les communes à sensibiliser la population à la période de sécheresse

    Lien permanent

    Le Centre Régional de Crise de Wallonie invite les communes à sensibiliser la population à la période de sécheresse qui touche actuellement notre pays et à l'inciter à faire un usage raisonnable de l'eau.
    Même si la situation est actuellement sous contrôle en Wallonie, elle pourrait se détériorer et nous contraindre à imposer des
    mesures de restrictions.
    Merci donc à chacun d'utiliser notre or bleu avec parcimonie.

     
  • Sécheresse ? Attention à la sécheresse de la végétation !!!

    Lien permanent

    Sécheresse: la distribution d’eau quasi normale en Wallonie, malgré des restrictions dans deux communes

    La distribution publique de l’eau se déroule quasi normalement sur tout le territoire wallon, malgré les très faibles précipitations de ces dernières semaines et une hausse générale de la consommation à la suite du confinement et du beau temps.

    Les communes de Gouvy et de Rochefort ont toutefois déjà dû prendre des arrêtés de police imposant des mesures de restriction de l’usage de l’eau pour garantir un approvisionnement suffisant à moyen terme, indique lundi le Centre régional de crise.

     

    Attention 

    Enfin, la sécheresse de la végétation favorise les départs de feux de broussailles et de forêt, qui se sont multipliés ces derniers jours, constate le Centre régional de crise, qui rappelle qu’« en forêt particulièrement, la vigilance doit rester de mise et les règles de prudence sont à respecter : ne pas fumer, ne pas jeter de déchets qui pourraient provoquer un effet de loupe, ne pas allumer de barbecues sauvages ou de feux d’artifice. »

    Temps sec, vent soutenu et du monde en forêt. Une seule recommandation : la vigilance. Merci

     

    Source

     

     

  • Voici les endroits du lidar dans le Condroz de cette semaine du 1er juin au 8 juin 2020

    Lien permanent

    Voici les endroits où sera placé le lidar dans le Condroz

    Plusieurs fois par an, le lidar est placé à de nombreux endroits dans le Condroz. Très souvent, les automobilistes qui poussent sur le champignon ne s’attendent pas à voir ce boîtier imposant et sont flashés. Voici les endroits où sera placé le lidar dans les prochaines semaines dans le Condroz : à Anthisnes, Comblain-au-Pont, Hamoir, Clavier, Ferrières, Modave, Marchin, Tinlot, Ouffet et Nandrin.


    Durant les prochaines semaines, les usagers de la route qui ont tendance à être souvent en excès de vitesse devront faire attention. En effet, le lidar qui se déplace de commune en commune va être placé dans plusieurs endroits et risquent de se surprendre les automobilistes en infraction.


    Voici les endroits où et quand le lidar sera placé dans les différentes communes :

     

     Hamoir : Grand-route du 1er juin au 8 juin 2020.

     

     Clavier : route de Givet du 8 juin au 15 juin 2020.

     

     Ferrières : route de Bastogne du 15 juin au 22 juin 2020.

     

    Modave : route de Modave du 22 juin au 29 juin 2020.

     

     Marchin : rue A Lion du 20 juillet au 27 juillet 2020.

     

     Nandrin : route de Dinant du 28 septembre au 5 octobre 2020.

     

    Tinlot : rue du Montys du 26 octobre au 2 novembre 2020.

     

    Ouffet : grand Route du 9 novembre au 16 novembre 2020.

     

    rédaction de l'article Par A.D

    Source

  • le SPF Economie a constaté une forte augmentation du nombre de signalements relatifs aux escroqueries

    Lien permanent

    Le chantage aux photos intimes a explosé pendant le confinement

    Ces dernières semaines, le SPF Economie a constaté une forte augmentation du nombre de signalements relatifs aux escroqueries par «sextorsion», ou chantage aux photos intimes.


    Selon De Zondag, en avril, le SPF Economie a reçu 4.626 déclarations de fraude, soit 154 par jour. C’est deux fois plus que l’année dernière à la même période.


    De ces signalements, 1.300 concernaient des escroqueries par sextorsion, soit 43 par jour. Selon la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V), il s’agit d’une multiplication par sept par rapport au mois précédent. «Bien que le lien avec le confinement ne soit pas établi, il va de soi que les auteurs de telles fraudes misent sur une augmentation de la consommation de contenus pornographiques lors de cette période», estime-t-elle.


    La sextorsion est punissable : il s’agit à la fois de chantage et d’escroquerie, deux infractions graves. Les escrocs font croire par mail à leurs victimes qu’ils les ont prises en photo ou filmées pendant qu’elles regardaient des sites pour adultes. Si elles ne leur versent pas l’argent ou les bitcoins qu’ils réclament, ils les menacent de diffuser les images.

     

    Source

  • Peu de changements, mais des changements tout de même en ce début de mois de juin 2020

    Lien permanent

    Enquêtes publiques, prime de 2.500 euros, début des examens, retour à l’école qui approche: voici tout ce qui change en ce 1er juin

     

    Peu de changements, mais des changements tout de même. Nous faisons le point sur les nouveautés en ce début de mois de juin.


    Retour des enquêtes publiques à Bruxelles


    Les enquêtes publiques reprendront le 1er juin en Région de Bruxelles-Capitale, moyennant le respect des règles de distanciation.
    Les procédures devront être aménagées afin de respecter les règles de distanciation sociale. La consultation du dossier dans les bureaux de l’administration communale, les explications techniques et la réclamation orale ne peuvent donc se faire que sur rendez-vous.

    Pour l’accueil du public, plusieurs mesures d’hygiène devront être respectées : respect de la distanciation sociale entre l’administré et l’agent, mise à disposition permanente d’un kit de désinfection des mains en permanence dans le local prévu pour la consultation du dossier, nettoyage du mobilier présent dans le local après chaque passage et port du masque obligatoire.


    L’indemnité wallonne de 2.500 euros peut être sollicitée dès aujourd’hui


    Dès aujourd’hui, les indépendants et entreprises de Wallonie dont l’activité économique a été fortement ralentie pendant la pandémie peuvent introduire une demande afin d’obtenir une indemnité de 2.500 euros.
    Cette indemnité compensatoire unique et forfaitaire, décidée par le gouvernement wallon, sera octroyée sous réserve d’acceptation du dossier.

     

    L’entreprise sollicitant l’aide doit avoir son siège d’exploitation en Wallonie et avoir mis la majorité de son personnel au chômage temporaire pour cas de force majeure. Une vérification ultérieure sera d’ailleurs exercée par l’administration.
    L’indépendant demandeur doit, lui, avoir bénéficié du droit passerelle complet en mars et avril (vérification sera faite avec les données de l’Inasti).
    Les demandes pourront être introduites dès le 1er juin sur https://indemnitecovid.wallonie.be.

    En principe, les décisions de paiement des demandes éligibles seront prises dans un délai d’une semaine.

    Les maternelles de retour à l’école dès demain

    Pour rappel, tous les élèves de maternelles sont invités à reprendre le chemin des classes à plein temps dès le mardi 2 juin.

    Vu le reflux de la pandémie de Covid-19 en Belgique, les risques sanitaires moindres qu’elle fait peser sur les enfants et leur faible contagiosité, les autorités ont donc décidé de permettre le retour des enfants les plus jeunes à l’école.


    Après plus de deux mois de confinement, cet isolement commençait en effet à peser considérablement sur leur bien-être psychologique, selon l’avis unanime du monde pédiatrique.


    Concrètement, tous les enfants des maternelles pourront retrouver leur instituteur/trice à partir du mardi 2 juin.
    Pour des raisons pédagogiques et sociales, ni les enfants ni leurs enseignants ne devront porter de masque. Par contre, celui-ci sera recommandé entre adultes (entre enseignants et entre parents et enseignants). Le respect des distances de sécurité (1,5 mètre) ne sera pas nécessaire dans les classes maternelles.


    Nouveau rédacteur en chef pour De Tijd


    La rédaction du quotidien flamand De Tijd change de direction. À partir de ce 1er juin, Peter De Grote succède à Stephanie De Smedt comme rédacteur en chef. Isabel Albers devient rédactrice en chef du groupe et définira davantage les lignes journalistiques.


    Peter De Groote était jusqu’à présent rédacteur en chef adjoint. Stephanie De Smedt était rédactrice en chef depuis 2016. Elle ne quitte pas le quotidien.


    Attention aux photos des centrales nucléaires


    Selon LegalWorld, il est interdit, dès aujourd’hui de prendre ou de publier des photos de centrales nucléaires belges ou de sites sensibles. À moins d’avoir une autorisation du ministre de l’Intérieur, vous risquez désormais une peine d’emprisonnement de huit jours à un an et une amende de 26 à 100 euros.
    En Serbie, retour du foot avec spectateurs


    Le championnat de football en Serbie a repris ce week-end, et à partir de ce lundi 1er juin, même les spectateurs sont autorisés à assister aux rencontres.


    Si samedi et dimanche, les parties se sont jouées sans public, dès aujourd’hui, les supporters peuvent en effet venir au stade à condition de respecter la distance sociale d’un mètre.


    Début des examens de la VUB… au Cinquantenaire et au Mont des Arts
    Les examens des étudiants de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) qui débutent aujourd’hui se déroulent en partie au centre de congrès Square, situé au Mont des Arts, et dans le Musée Art & Histoire du Cinquantenaire.
    Pour garantir une distance physique maximale pendant la session, la VUB a prévu des espaces supplémentaires, notamment dans des salles de sport sur ses campus à Etterbeek et à Jette. Mais l’université cherchait aussi de la place en dehors de son campus.

     

    Ces espaces, facilement accessibles en transports en commun et dont la réouverture n’est pas prévue avant le 30 juin, seront investis lorsque les étudiants sont nombreux et que d’autres formes d’évaluation sont exclues, par exemple pour tester des compétences complexes. Les locaux seront désinfectés après chaque examen.
    Bonne nouvelle pour les employés de la CP 200
    Sur son site internet, l’Echo rappelle que 1er juin rime avec versement de la prime brut de 250 euros pour les employés de la CP 200.
    Indexé, le montant de cette prime devrait avoisiner les 263 euros, mais peut évidemment varier, notamment à cause des mesures liées à la crise du coronavirus.

    Source

     

    Et à Nandrin 

    agenda juin .jpg

  • l'ex-Diable rouge Philippe Garot de Nandrin cherche un club pour...rejouer au football !!! annonce la RTBF

    Lien permanent

    L'ex-défenseur du Standard, de Beveren et du RWDW, Philippe Garot, qui ne fait absolument pas son âge, a répondu à une interview de Pierre Capart de la RTBF .

     

    Il gère le club de tennis à Nandrin, il n’attend plus que l’appel d’un club de provinciales pour effectuer un come-back .

     

    Interview clic ici 

     

    Source info RTBF 

    Article complet clic ici 

     

     

     

  • Magasins , pharmacies , Les grandes surfaces ? Aujourd'hui Lundi de Pentecôte?

    Lien permanent

    Lundi de Pentecôte: voici les magasins ouverts

     

    Comme lors de chaque jour férié, certaines enseignes ferment leurs portes alors que d’autres les laissent ouvertes.

    Il n’est donc pas toujours facile de savoir quelles grandes surfaces et établissements sont ouverts en ce lundi de Pentecôte. Sudinfo vous file un coup de pouce.

    Comme d’habitude lors des jours fériés, les banques seront fermées, tout comme les bureaux de Bpost. Certains points Poste resteront tout de même accessibles dans les magasins de proximité qui ouvrent leurs portes ce lundi. Car seuls ces supermarchés indépendants ou franchisés risquent d’ouvrir durant cette journée de portes closes.
    En fonction des gérants...


    Ainsi, si les magasins Delhaize sont fermés, la plupart des AD et Proxy ainsi que certains Shop&Go seront accessibles ce lundi, surtout en matinée.

    L’enseigne propose ainsi de découvrir la liste des magasins ouverts sur son site internet ici.

     


    Même principe chez Carrefour où les principaux hypermarchés et supermarchés resteront fermés.

    Par contre, la plupart des magasins franchisés Carrefour Market ou Carrefour Express, en fonction du désir des gérants, permettront des achats ce lundi.

    Découvrez ces magasins ouverts exceptionnellement sur le site de l’enseigne ici pour les Carrefour Market ou ici pour les Carrefour Express.


    Les grandes surfaces Colruyt resteront portes closes ce lundi, tous comme les enseignes Okay.

    Par contre, certains magasins Spar indépendants pourraient être ouverts, selon la volonté des gérants, les horaires étant disponibles ici.

    Chez Match et Cora, les hypermarchés et supermarchés seront fermés mais les magasins habituellement ouverts le dimanche pourraient l’être en ce lundi de Pentecôte.

    Les magasins Aldi, Macro et Lidl seront fermés, contrairement aux Intermarché Contact et Super qui pourraient être ouverts, selon la volonté des chefs d’entreprise indépendants.
    Ikea, c’est non
    Concernant les autres grandes enseignes, les magasins Ikea resteront fermés durant toute la journée. La majorité des centres commerciaux de Wallonie et de Bruxelles resteront également portes closes.


    Enfin, les pharmacies seront également fermées, comme lors de chaque jour férié.

    Il faudra donc se tourner vers les pharmacies de garde en cas de besoin.

     

    Source

  • Attention si vous roulez toujours avec vos pneus hiver!

    Lien permanent

    Depuis l’assouplissement des mesures prises contre le coronavirus, ce sont principalement les usagers professionnels qui se sont rendus dans une centrale de pneus pour permuter leurs pneumatiques.
    Traxio et Federtyre ont observé que de nombreux particuliers roulent toujours avec des pneus hiver. Ils lancent par conséquent un appel pour qu’ils les fassent remplacer par des pneus été sans tarder.


    Non seulement les températures restent estivales mais les automobilistes parcourent de nouveau des distances plus longues. À l’approche des grandes vacances, et le retour de déplacements plus nombreux en Belgique mais probablement également à l’étranger, il est indispensable que les véhicules soient équipés de pneus été.


    Non seulement les pneus hiver s’usent plus vite que les pneus été mais leurs performances diminuent à des températures de plus de 7 ºC et a fortiori lorsque la météo est estivale ; la distance de freinage surtout s’en trouve sensiblement augmentée.

    Circuler avec des pneus hiver en été est légal mais a un impact négatif sur le comportement du véhicule et sur la sécurité routière. Les gens n’ont généralement pas conscience du problème : il est par conséquent indispensable d’adapter son style de conduite et de permuter le plus rapidement possible les pneus hiver avec des pneus été.
    Maintenant, il est vrai que les garagistes sont u peu débordés mais ne tardez pas à prendre rendez-vous pour espérer avoir une voiture en ordre de marche surtout si vous envisagez de partir à l’étranger.

     

    Source

  • Pourquoi aller à Banneux le lundi de la Pentecôte ?

    Lien permanent

    Pourquoi aller à Banneux le lundi de la Pentecôte ?

    Avant de partir à Banneux, dans notre coeur, dans notre tête, si nous nous rappelions le lien indéfectible entre Marie et la Pentecôte…
    Pour cela, nous pouvons ouvrir les liens suivants (et bien d’autres encore si nous cherchons un peu…)
    Marie à la Pentecôte, une des fêtes les plus authentiquement mariale...
    Marie, mère de l'Eglise... (le Pèlerin)
    Nous pouvons aussi nous plonger dans la « Neuvaine de Pentecôte » réalisée par Ignace, notre séminariste en stage, et envoyée, en son temps, avec les « Brèves spéciales n° 8 ».
    Pour ne pas chercher, voici le lien sur le site « Cathocondroz »


    "Neuvaine de Pentecôte 2020"

    Neuvaine Pentecôte 2020.pdf

    Banneux 2020[1256] clic ici .pdf

     

     

    Du 15 janvier au 2 mars 1933, la Vierge Marie est apparue huit
    fois à une fillette de 11 ans, Mariette Béco.
    Le message qu’elle lui a laissé est toujours d’actualité.
    Chaque année, des centaines de milliers de pèlerins,
    viennent, seuls ou en groupe, notamment lors de Triduums de
    malades, confier à Notre-Dame leurs pauvretés, leurs
    souffrances, leurs peines, leurs recherches. Ils viennent se confier
    à la Mère du Sauveur, et dire leur confiance et leur espérance en
    Celui qui est la Source de toute grâce, Jésus-Christ.
    Aujourd’hui encore… »
    La suite sur le « site officiel » de BANNEUX. Vous pourrez y découvrir
    les actualités, la façon dont le « déconfinement » s’organise, quantité
    d’infos intéressantes, des textes de réflexion, des prières et méditations…
    « WIKIPEDIA », l’incontournable encyclopédie en ligne (à prendre parfois « avec
    des pincettes » ; il ne semble pas que ce soit le cas ici…) consacre aussi des pages au
    village et au sanctuaire :

    « WIKIPEDIA », l’incontournable encyclopédie en ligne (à prendre parfois « avec des pincettes » ; il ne semble pas que ce soit le cas ici…) consacre aussi des pages au village et au sanctuaire :

    Wikipedia - Banneux

    Wikipedia - Notre-Dame de Banneux

     

    Banneux 2020[1256].pdf

     

    Lire la suite

  • Le Tour de Wallonie du 16 au 19 août 2020

    Lien permanent

    L’Union cycliste internationale a donné son feu vert à Luc Fontaine, responsable du calendrier belge à la Fédération. Le TRW sera donc déplacé d’un mois mais réduit à quatre étapes, a priori toutes télévisées.


    Initialement prévu du 18 au 22 juillet et reporté en raison du Covid-19, le VOO-Tour de Wallonie avait proposé plusieurs dates, dont celles du 19 au 23 août, libérées par le report des championnats de Belgique d’Anzegem. Après avoir consulté les différents acteurs, l’administrateur-délégué Christophe Brandt et le coordinateur de la commission route pour « Belgian Cycling », Luc Fontaine ont trouvé un créneau entre le 16 et le 19 août, soit quatre étapes plutôt que cinq.

    Cette période permettrait aux concurrents d’y préparer le Tour de France et/ou les championnats d’Europe (si ces derniers se disputent). Cette solution permet également aux organisateurs de ne pas être en concurrence potentielle avec Milan-Sanremo qui s’obstine à demander un report au 22 août plutôt que de se disputer le 8.

    Le détail des étapes, qui seront en principe télévisées, sera communiqué ultérieurement.

    « C’est une belle période, à l’approche de différentes épreuves, dont le Tour de France bien évidemment », estime Christophe Brandt, qui se bat depuis le début de la pandémie pour maintenir son épreuve, alors que les annulations continuent de tomber, la dernière en date étant le GP de Zottegem.


    une option pour le futur ?


    Sans anticiper sur l’événement, ce déplacement d’un mois par rapport au calendrier initial pourrait être intéressant a posteriori, à la fois sur le plan sportif et populaire.

    En frontal depuis plusieurs années avec les deux dernières étapes du Tour, le Tour de Wallonie, qui appartient aux compétitions des « Proséries » depuis 2020 pourrait puiser dans cette expérience l’éventualité d’un changement de dates pour le futur.


    Les quatre étapes ne sont pas encore connues définitivement dès lors que plusieurs communes qui avaient posé leur candidature ne sont plus intéressées par l’événement parce qu’il se déroulera en août et non plus en juillet. Des détails… importants, certes, mais une fois les dates fixées, l’organisateur va désormais pouvoir sonder les équipes intéressées par l’épreuve.

    Cette situation pourrait déboucher sur de jolies surprises à l’échelon du plateau proposé, a fortiori avec un direct télé toujours plus alléchant pour les partenaires, plus encore en cette période plutôt délicate pour les opérations marketing…


    Article de S.TH.

    Source

  • Vous n’y comprenez plus rien ? Tout change dans les écoles! Nous répondons aux questions que vous vous posez !!!

    Lien permanent

    Tout change dans les écoles

    Nous répondons aux questions que vous vous posez. No stress…

     

    Toute une série de mesures qui ont présidé à la réouverture des écoles changent diamétralement, dix jours après leur entrée en vigueur et parfois même deux ou trois jours après que vous ayez remis votre enfant à l’école.

    C’est stressant ? Vous pensez perdre pied ?

    Rassurez-vous : nous comprenons parfaitement votre sentiment. C’est une angoisse plus que naturelle, alors que nous vivons une crise inédite pour la plupart d’entre nous où nous naviguons un peu dans l’inconnu.

    Nous avons résumé ces angoisses en quinze questions et nous espérons y apporter des réponses qui vous permettront de regagner une certaine sérénité. Bonne lecture… Et courage !

    Prenez bien soin de vous, de vos enfants et des autres.

    Puisque tous les élèves du primaire rentrent, vais-je être obligé de mettre mon enfant à l’école sous peine d’avoir des ennuis ? Je risque de perdre mes allocations familiales ?
    Pas de panique, la liberté vous est toujours laissée… Et il n’y a aucun risque de perte d’allocations familiales ! Les directions seront, certes, chargées de répertorier les demi-jours d’absence pour monitorer la situation et établir le contact avec les familles concernées. Mais ces demi-jours ne devront pas être signalés. Des modalités devront être mises en place pour éviter de préjudicier ces enfants dans leur parcours scolaire.
    Cela change-t-il quelque chose pour les examens ? Va-t-on à nouveau les rendre obligatoires ?
    Non, absolument pas ! Les nouvelles règles ne changent rien aux examens qui restent bien annulés (CEB, CE1D, CESS, sessions classiques d’examens…). La réussite scolaire dépendra toujours de la décision du conseil de classe et la concertation avec les parents reste totalement d’actualité. Rappelons que le redoublement restera très limité cette année.
    Est-ce que le directeur de l’école de mon enfant peut décider de ne pas faire reprendre les cours aux enfants de 3e primaire, par exemple ?
    Il est recommandé que les classes maternelles (à partir du 2 juin) et de l’enseignement primaire ordinaire et spécialisé (à partir du 8 juin) puissent reprendre les leçons. La ministre de l’Education, Caroline Désir, insiste auprès des directions sur les bienfaits de cette reprise pour les enfants. Toutefois, les pouvoirs organisateurs, sur base de leurs réalités locales et contraintes propres, peuvent choisir de différer ou d’adapter cette nouvelle étape de reprise des leçons. Il leur appartient, le cas échéant, de fixer le moment exact de la reprise des leçons et le temps d’enseignement adapté à leurs possibilités. La décision du pouvoir organisateur devra faire l’objet d’une communication claire aux parents, le plus rapidement possible. L’école qui ne reprend pas les leçons à temps plein est tenue de maintenir une garderie pendant le temps scolaire chaque jour de la semaine.
    Les maternelles rentrent dès mardi prochain, les primaires dès le lundi 8 juin. Que se passe-t-il réellement pour les secondaires ?

    Pour le secondaire, les règles des circulaires précédentes restent d’application : priorité à la rentrée des élèves de 6e, puis de 2e secondaire, ainsi que ceux jugés en difficulté (quelle que soit leur année) par le personnel enseignant. Pour le reste, il appartient aux directions de voir ce qu’ils ont la possibilité de réaliser. En secondaire, la taille des groupes-classes ne peut être portée que de 10 à maximum 14 élèves.

    Il n’y a que quelques jours que mon enfant est revenu à l’école et on relâche déjà les mesures de sécurité. Est-ce bien sérieux ? Ne prend-on pas trop de risques ?

    L’évolution est surprenante. Mais les règles appliquées depuis le 18 mai ont été décidées le 24 avril et les experts indiquent qu’en un peu plus d’un mois, des changements majeurs sont intervenus dans la connaissance et la gestion de l’épidémie. Cela dit, la règle de distanciation sociale reste un point d’attention essentiel pour éviter la circulation du Covid 19. Elle doit être respectée autant que possible entre les membres du personnel, entre eux et les parents ou entre les membres du personnel et les élèves de primaire. Les horaires d’arrivée et de départ des groupes d’élèves doivent être aménagés de façon à limiter autant que possible les regroupements. Les activités en plein air sont encouragées. Les locaux doivent être aérés autant que possible, etc.

    Quelques jours d’école peuvent-ils vraiment apporter quelque chose à mon enfant ?

    Oui, c’est très important pour renouer le lien social avec l’école, les enseignants, les amis… La non-scolarisation a un impact non négligeable sur le développement général, mental et social des enfants et de leurs familles. Les experts reconnaissent l’importance d’équilibrer le risque épidémiologique avec les besoins de santé mentale, de bien-être et d’apprentissage de tous les enfants.

     

    J’entends que le port du masque n’est plus obligatoire en primaire. Cela concerne-t-il aussi mon enfant qui a 12 ans et est en 6e ?


    Le port du masque n’est plus conseillé pour les élèves, ni dans le maternel, ni dans le primaire. Dans le maternel, il n’est plus conseillé aux membres du personnel dans les contacts avec les enfants, mais fortement recommandé pour les contacts entre adultes (enseignants, parents…). Dans le primaire, le port du masque est fortement recommandé pour tout membre du personnel se déplaçant parmi les élèves (surtout si la distance sociale de 1,5 mètre ne peut être respectée), lors de tout contact avec des adultes. Ou en classe, lorsque l’enseignant parle à voix haute (en raison du risque plus élevé de projection de gouttelettes).

    La distanciation physique est abolie entre élèves. Les autres gestes de sécurité ou sanitaires sautent également ?

    Non, très loin de là ! La distanciation physique reste d’application (autant que possible) entre les adultes (enseignants, parents, etc.) et entre les membres du personnel et les élèves de primaire. Les horaires d’arrivée et de départ des groupes d’élèves doivent être aménagés de façon à limiter les regroupements. Les activités en plein air sont encouragées. Les locaux doivent être aérés autant que possible. Tous les élèves et les membres du personnel doivent se laver les mains (eau et savon ou gel hydro-alcoolique) en entrant dans l’école, en entrant en classe (après la récréation), après être allé aux toilettes, après avoir toussé ou éternué, après avoir utilisé un distributeur et avant de quitter l’école. Toutes les écoles doivent être équipées en savon, gel hydro-alcoolique et serviettes en papier. L’accès aux toilettes doit être organisé de manière à éviter autant que possible les regroupements. Des affiches doivent être placardées pour rappeler de tirer la chasse d’eau et de respecter l’hygiène. Le groupe classe (maternel ou primaire) est considéré comme une bulle de contact. Sa taille peut être supérieure à 20 élèves. Quand la bulle est constituée, tout doit être mis en œuvre pour la maintenir jusqu’à la fin de l’année scolaire. Pendant la récréation, les élèves jouent le plus possible par bulle de contact.

    Mon enfant va-t-il apprendre de la nouvelle matière ou simplement revoir ce qu’il a déjà vu ?

    Oui, ce sera possible lorsqu’il sera en classe. Cela reste interdit à distance. Les jours où votre enfant sera à la maison, il pourra recevoir du travail, mais seulement de l’approfondissement de ce qu’il aura vu en classe.

    Du travail à distance continuera-t-il d’être fourni aux élèves dont les parents refuseraient un retour en classe ?

    Du travail pourra leur être fourni par l’école. La ministre fait confiance aux communautés éducatives pour organiser cela… Sans que les enseignants doivent doubler leur travail (en présentiel + à distance). De toute manière, les enseignants seront bienveillants par rapport aux enfants qui ne reviendraient pas en juin : la nouvelle matière qui aurait été manquée pourra être revue en septembre.

    Les enfants sont-ils vraiment peu atteints par le virus ? Vu qu’ils ne sont pas dépistés, les chiffres ne sont-ils pas faussés ?

    Les études montrent que les enfants semblent moins touchés par le virus et semblent également moins contagieux. L’évolution des connaissances épidémiologiques et sanitaires montre que les enfants de 0 à 12 sont beaucoup moins à risque. Les expériences d’autres pays où les écoles maternelles et primaires ont été rouvertes (Danemark, etc.) n’ont pas relancé de manière significative le virus. Cependant, une attention particulière a été accordée à la constitution de bulles de contact et à l’hygiène.

    Comment cela va-t-il se passer pour les entrées et sorties de l’école ? Des mesures de distanciation seront-elles toujours d’actualité ?

    Les horaires d’arrivée et de départ des groupes d’élèves doivent être aménagés de façon à limiter autant que possible les regroupements. Les parents veilleront à garder la distance physique en attendant les enfants et, comme au supermarché, ce sera plus simple si un seul parent vient chercher l’enfant.

    Si les enfants sont si peu contagieux, puis-je envoyer mes parents aller chercher leurs petits-enfants ?

    Peuvent-ils les garder après l’école ?

    Cela n’est pas une bonne idée. Les personnes plus âgées forment toujours un groupe à risques : elles sont d’ailleurs les principales victimes de cette pandémie. Même si l’on a un peu relâché les relations sociales, il y a deux semaines, la prudence reste bonne conseillère vis-à-vis des seniors.

    Les classes continueront-elles à être suffisamment nettoyées ?

    Vu les évolutions du contexte épidémiologique et des recommandations des experts, l’adaptation du protocole de nettoyage en vigueur est envisagée. Une nouvelle version de celui-ci devrait être diffusée très rapidement. Les classes devront néanmoins être nettoyées (bancs, équipement, tout ce qui peut être touché à la main) après chaque journée d’école ou chaque changement de groupe.

    S’il y avait un cas de Covid-19 dans l’école, serais-je prévenu ?

    Les écoles doivent avoir un protocole prédéfini et un référent médical identifié pour agir rapidement si des enfants ou des employés tombent malades. Des plans et des procédures doivent être mis en place en étroite collaboration avec les autorités de santé publique. Si un élève présente des signes de contamination à l’école, ses parents seront immédiatement contactés. En attendant qu’un parent vienne le chercher, l’enfant doit être isolé dans un espace prévu à cet effet. Ce local doit être équipé d’un thermomètre digital à distance si possible, de gants et de masques pour la personne accompagnant les élèves pendant qu’ils attendent les parents. L’espace doit être grand et idéalement bien ventilé. L’enfant et ses contacts doivent être testés. Les enfants ou le personnel présentant des signes cliniques doivent rester à la maison. 

    Moins la pression de Weyts que des pédiatres

    Ben Weyts - Photo News
    Le ministre flamand de l’Enseignement est vu comme le grand initiateur de ces nouvelles phases de la rentrée scolaire qui correspondent au calendrier qu’il avait présenté, à la différence que Ben Weyts souhaitait la réouverture de toutes les primaires dès le 2 juin.


    Interrogée sur la pression que son collègue aurait mise, la ministre francophone de l’Éducation, Caroline Désir, a assuré que l’élément déclencheur était la carte blanche des pédiatres réclamant une réouverture plus large des écoles pour prendre en considération la santé et les droits fondamentaux des enfants. La pression de Weyts n’est arrivée qu’ensuite, dit-elle.


    Il y a une semaine, 269 pédiatres affirmaient « qu’il n’y a aucune raison médicale valable pour exclure plus longtemps les enfants de la collectivité. Ils ne sont pas les super-transmetteurs présumés comme dans la grippe (…) Les enfants sont très peu infectés et quand ils le sont, ils sont peu malades dans la très grande majorité des cas (…) Le confinement creuse les inégalités avec un risque accru de négligence, maltraitance et manque de surveillance pouvant résulter en une hausse des accidents domestiques. On constate plus de troubles du sommeil, d’anxiété pouvant être préjudiciables pour l’enfant et son développement », disaient-ils encore.

    Retrouver la sérénité, insuffler la confiance

    Vincent Rocher
    La poursuite de la rentrée scolaire est une bonne nouvelle pour les parents et les enfants qui n’ont rien à gagner dans un confinement scolaire de six mois, jusqu’à la rentrée de septembre.
    Qui s’y opposerait, alors que les pédiatres ont anéanti les obstacles sanitaires ? Cela permet d’ailleurs de minimiser la pression du monde économique qui veut voir plus de parents au travail (et donc moins à la maison avec leurs enfants) ou politique, puisque la Flandre adopte cette tactique, au risque d’ajouter de la confusion au chaos de cette crise.
    Directeurs et enseignants se sentent instrumentalisés et ne cachent pas leur mécontentement. Ont-ils tort ? Non. Il n’est pas simple d’expliquer ce revirement soudain et sans concertation. Bien sûr que ce virus inconnu, cette crise inédite oblige à naviguer (en partie) à vue. Avec son lot de décisions forcément contestables par les uns ou les autres, la critique est toujours facile et abondante. Le calme, la sérénité a une importance primordiale en pareil cas. Cela nourrit la confiance. Plus ou moins. La manière dont nos politiques travaillent depuis peu est l’exact contre-pied. Comment expliquer à un enfant qu’il doit porter un masque ou respecter une distance de sécurité cette semaine à l’école, que cela ne sera plus le cas la semaine prochaine ? Parce que l’évolution du virus a changé la donne en quelques jours ? Cela ne constitue pas une explication suffisante et la ministre de l’Éducation le sait ; c’est sans doute ce qui motive Caroline Désir à ne pas rendre obligatoire le retour à l’école. École, ou parent, chacun fera comme il veut. Pour la confiance, on repassera !

     UN DOSSIER DE DIDIER SWYSEN

    Source

     

     

    Lire la suite

  • Beauraing, Ouffet, Waimes, Sint-Laureins, Oud-Turnhout que le nombre de nouveaux cas a été le plus élevé proportionnellement au nombre total de cas recensés depuis le début de l’épidémie

    Lien permanent

    Tous les jours nous publions sur notre site, avec les données fournies par Sciensano, le tableau et la carte des cas cumulés de coronavirus dans chaque commune du Royaume depuis le début de l’épidémie.

    Mais alors que la Belgique a débuté depuis bientôt 3 semaines la phase 1B de son déconfinement progressif, nous faisons aujourd’hui le point sur les nouveaux cas détectés dans chaque commune depuis cette date, à savoir le 11 mai, afin de voir où le Covid-19 circule le plus depuis la réouverture des magasins.

    Depuis le 11 mai, date du début de la phase 1B du déconfinement en Belgique et de la réouverture des magasins, on a détecté 4737 nouveaux cas de Covid-19 (jusqu’au 29 mai inclus), alors que la Belgique en est, au moment d’écrire ces lignes, à 58.186 cas officiels depuis le début de l’épidémie de coronavirus. La réouverture des magasins était une étape importante dans le déconfinement du pays et elle était appréhendée avec une certaine crainte.
    Une phase qui, au final, s’est bien déroulée, comme s’accordent à le dire tous les observateurs. Mais si le nombre de nouvelles contaminations est en diminution constante, même depuis le début du déconfinement (le 4 mai), et que tous les chiffres sont au vert, cela ne veut pas dire que le Covid-19 ne circule plus du tout chez nous.

    Sint-Laureins, Oud-Turnhout, Beauraing, Ouffet, Waimes…


    Ainsi, dans le premier graphique, on observe que c’est à Anvers, Mouscron, Ostende, Charleroi, Namur, Bruges et Bruxelles que l’on a détecté le plus de cas depuis le 11 mai.

    Mais on remarque dans le second graphique que c’est notamment dans les communes de Sint-Laureins (Saint-Laurent), Oud-Turnhout (Vieux-Turnhout), Koekelare, Beauraing, Ouffet ou Waimes que le nombre de nouveaux cas a été le plus élevé proportionnellement au nombre total de cas recensés dans ces communes depuis le début de l’épidémie.

     

    Article complet et cartes clic ici 

    31 mai en pour cent b.jpg

    31 mai en pour cent opuffet.jpg

    31 mai en pour cent .jpg

    31 mai en pour cent opuffet b.jpg

     

  • Le Vlan de retour dans votre boîte aux lettres!

    Lien permanent

    Les journaux Vlan retrouveront le chemin de votre boîte aux lettres dès le 3 juin prochain.

    Après avoir cessé ses activités à la mi-mars, le groupe Vlan Media avait fait basculer son offre dans le 100% numérique en proposant une édition uniquement digitale début avril.

    Le retour de la version papier des journaux en Wallonie et à Bruxelles est prévu pour la distribution à domicile, mais aussi dans le réseau de près de 2.000 présentoirs que compte le groupe Vlan Media, qui rappelle que le journal digital restera bien évidemment toujours consultable sur internet en vous rendant sur vlan.be/journal.

    Directement touché par la crise du coronavirus et le confinement qui en a découlé, le commerce local a été au cœur des réflexions de Vlan Media.

    La reprise d’activité du groupe a été pensée de manière à soutenir les commerçants locaux en leur proposant des promotions telles que des parutions offertes ou encore des formats doublés.


    SOUTENIR LE COMMERCE LOCAL

    Pendant le confinement déjà, Vlan a marqué sa volonté de rester proche des commerces locaux en les mettant àl’honneur au sein de ses éditions digitales. La reprise de la version papier s’inscrit donc logiquement dans la continuité de ce qui a été entrepris.

    D’après une étude réalisée par Vlan, le confinement a incité beaucoup de consommateurs à modifier leurs habitudes. Et certaines persisteront: 86% des répondants ont affirmé qu’ils continueraient d’acheter local!

    Leader de la presse régionale gratuite, Vlan est lu par plus de 1,6 million de personnes chaque semaine, rappelle le groupe.

    Source