Idées sorties

  • Tous à vélo cet été avec les 26 balades points-noeuds en province de Liège

    Lien permanent

    Tous à vélo cet été avec les 26 balades points-noeuds en province de Liège

    Il n'y a pas de doute, 2020 sera l'année du vélo. Liège Europe Métropole vous a préparé 26 balades à vélo sur tout le territoire de la province de Liège. Toutes les balades font partie du réseau points-nœuds, il est donc très facile de s'orienter.

    Pour comprendre le fonctionnement du réseau points-nœuds, cliquez ici

    Certaines balades font partie du projet "Vélo-train-paysage".

    Un concept unique pour découvrir les plus beaux paysages de la province de Liège à vélo et en train.

    Grâce au ticket vélo de la SNCB (obligatoire mais gratuit jusque fin 2020), embarquez avec votre vélo dans le train et parcourez les 5 plus belles randonnées cyclistes de la province.

     

    LA VALLÉE DE L’OURTHE ET LE CONDROZ Etc ..... 

     

    Toutes les infos clic ici 

     

  • La découverte des charmes du Condroz en Vidéo !

    Lien permanent
    Maison du Tourisme Terres-de-Meuse

    Découvrez le résultat de notre collaboration avec 

    Trekking et Voyage • Inspiration rando, voyage & outdoor

     et partez à la découverte des charmes du Condroz !

    À partager sans modération 

    (Un article suivra sur le blog de Trekking et Voyage)

    Maison du Tourisme Terres-de-Meuse
    Quai de Namur, 1 
    4500 Huy
     
    085 21 29 15

    Lire la suite

  • Découverte du Condroz... Yernée Nandrin le 2 août 2020

    Lien permanent

    Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot

    vallée du Hoyoux, 6 B (12,93 km)
    4577 Modave
     
    085 41 29 69
    Yernée Nandrin le 2 août 2020 

    condroz.jpg

     

  • Dans les idées sorties !!! La moto liégeoise mise à l’honneur au Musée de la Vie wallonne

    Lien permanent

    Vous l’ignorez peut-être mais la Cité ardente a joué un rôle majeur dans l’essor de la moto, et ce, au niveau mondial !

    Durant le 20ème siècle, le bassin liégeois abritait des dizaines d’entreprises familiales, mais aussi trois grands constructeurs emblématiques tels que Saroléa, FN et Gillet.

    Toutes les trois étaient surnommées les « demoiselles de Herstal ».

    Ces engins mythiques font entièrement partie de l’histoire de la région.

    Dès ce samedi, ces années florissantes, tant wallonnes que liégeoises, sont mises en lumière.

    Plus de 60 de ces bolides restaurés sont exposés au Musée de la Vie wallonne dans une exposition entièrement dédiée à la moto, sous toutes ses formes : « Nous voulions parler de la moto et de tout ce qu’elle dégage.

    La liberté, le sport, l’amitié, le partage.

    Ce sont toutes ces valeurs que nous voulions mettre en avant.

    Nous tenions à aller plus loin que l’image de la simple grosse moto qui vous dépasse sur l’autoroute.

    Quand l’industrie de la moto liégeoise a commencé à décliner à cause de la concurrence étrangère, notamment japonaise, le musée a commencé à regrouper ces motos.

    Il a fallu sept ans pour réaliser ce travail de restauration.

    Aujourd’hui, c’est un bel aboutissement », explique Céline Jadot, directrice du Musée de la Vie wallonne.

     

     

    Plusieurs aspects abordés

     

    Pour ce faire, l’exposition retrace toute l’histoire de la moto, notamment liégeoise.

    À commencer par les pionniers qui ont bâti l’histoire de la discipline sportive et les premiers champions.

    Mais aussi la naissance de l’époque biker et surtout des motos de légendes.

    Vous y découvrirez par exemple l’incroyable histoire du lieutenant Fabry qui, en 1925, imagine un vol direct entre la Belgique et le Congo, en passant au-dessus du Sahara.

    Ce tracé ne pouvait être réalisé que par voie terrestre.

    Assis sur sa moto Gillet Sport baptisée « tour du monde », démontée plus de 27 fois pendant son périple, il réalisa 20.000 kilomètres en dix mois. Il mit ainsi en place cette nouvelle ligne aérienne.

    Incroyable !

     

     

     

    L’expo aborde également les champions de l’époque comme les performances du « démon liégeois » François Verschaeve sur le vélodrome de Liège en 1905.

     

     

     

    L’exposition laisse aussi sa place aux communautés de biker.

    Comment ne pas citer la célèbre Harley-Davidson ?

    Véritable art de vivre, vous pourrez admirer celle du film « Easy Rider ».

    L’exposition aborde également la place occupée par les femmes dans ce monde parfois fort masculin : « On ne le sait peut-être pas mais la femme fait partie elle aussi de l’histoire de la moto.

    Des modèles et des tenues ont même été pensés exclusivement pour elles.

    Les femmes comptent d’ailleurs de grandes championnes dans la discipline ».

    La visite se termine en abordant le futur de la moto liégeoise.

    Autrefois florissante, la moto liégeoise est aujourd’hui bien moins présente dans le milieu. Mais elle reste le terrain de jeu de certains artistes isolés comme Frédéric Krugger.

    Ce Liégeois réalise des motos uniques.

    L’une d’entre elles est également à découvrir dès  samedi 4 juillet au Musée de la Vie wallonne.

     

    Article et rédaction de  et Par Stéfano Barttini

    Source

  • La nocturne des Coteaux de la Citadelle est aussi annulée pour cause de coronavirus

    Lien permanent

    « Toutes choses restant égales, on s’achemine vers une tolérance de 5000 personnes maximum pour les événements organisés à partir de septembre, dans les endroits où la distanciation sociale peut être difficilement respectée, explique Jean-Pierre Hupkens. Et c’est malheureusement le cas dans les coteaux où les passages étroits sont légions. Alors plutôt que de devoir filtrer avec des barrières Nadar 5000 personnes alors qu’il y en a 35.000 qui se présentent, on a décidé de l’annuler pour cette année. »

    Depuis un quart de siècle en effet, la nocturne des Coteaux est devenue un incontournable parmi les festivités liégeoises qui s’égrènent durant l’année. Et elle attire également de nombreux touristes venus des quatre coins du pays, mais aussi de France, d’Allemagne et des Pays-Bas. « On se voyait mal les voir arriver d’aussi loin et puis devoir rebrousser chemin parce que le quota des 5000 personnes était atteint. »

    Le fait que la doyenne des classiques ait été reportée justement à ce week-end des 3 et 4 octobre prochain n’a pas joué, nous dit-on, dans la décision.

     
    Voilà qui fera sans doute de nombreux déçus. 
     
    Article et rédaction Par Luc Gochel
     
  • L’expo Moto samedi et dimanche, Musée de la Vie wallonne

    Lien permanent

    Liège : Ouverture de l’expo Moto samedi et dimanche, Musée de la Vie wallonne

    Ce week-end, s’ouvre une toute nouvelle exposition au Musée de la Vie wallonne à Liège.

    « Moto », c’est son nom, vous fera découvrir les pionniers de la discipline et ses premiers champions.

    Vous y découvrirez également la naissance de la génération « biker » et des motos de légende.

    Réservations en ligne obligatoire via le site www.provincedeliege.be.

  • Musées Gratuits, demain dimanche 5 juillet 2020

    Lien permanent

     Musées Gratuits, Dimanche Centre-ville

    Tous les premiers dimanches du mois, de nombreux musées du centre-ville de Liège vous ouvrent leurs portes gratuitement durant toute la journée.

    De la Cité Miroir, en passant par La Boverie, l’Aquarium Museum ou encore le Grand Curtius, voilà une occasion à ne pas manquer durant cet été.

  • Pierre-Jean Chalençon pendant plusieurs mois à Liège, le collectionneur prévoit d’y installer la plus grande exposition d’un particulier consacrée à Napoléon

    Lien permanent

    Mais que faisait Pierre-Jean Chalençon à Malmedy ?

    Avec son ami belge Fabien Bruyère, ils ont posé une pierre supplémentaire à l’édifice de sa future grande exposition napoléonienne à Liège.

    Comment le collectionneur, vedette de la télé et cet avocat fiscaliste, royaliste, de la région liégeoise se sont-ils rencontrés ? Eh bien, par l’intermédiaire… d’« Affaire conclue ».

    « J’ai découvert Pierre-Jean à la télévision et j’ai été très intrigué par le personnage.

    J’ai souhaité le rencontrer à son palais Vivienne où il organise des visites.

    J’ai d’abord été impressionné. C’est quelqu’un de particulier mais de très attachant. »

    Rapidement, ils décident d’organiser une conférence en Belgique, en octobre dernier.

    Et « par la suite, on a lancé l’idée, un petit peu folle, d’organiser une exposition à Liège sur Napoléon. »

    Cette exposition, qui se voudra la plus grande au monde sur ce thème et venant d’un particulier, devrait voir le jour en avril prochain, à Liège-Guillemins.

    « L’idée, c’est qu’on prenne 300 pièces », explique Pierre-Jean Chalençon.

    « Ce qui est beaucoup et peu parce qu’il y a quand même 2.000 mètres carrés d’exposition.

    Je veux une très belle exposition parce qu’à Liège, on est un peu dans le cœur de l’Europe francophone.

    Napoléon y est venu deux fois !

    Ce matin, je suis donc venu un peu pousser le projet.

    On est bien avancé, on a un accord de principe ».

     
    Chez Poutine en 2022

    Cette grande exposition devrait rester à Liège jusqu’à la fin de l’année 2021, avant de s’envoler un peu partout dans le monde. « J’ai des demandes au Brésil, en Polynésie, et en Russie où le président Poutine souhaiterait avoir ma collection pour 2022. »

    Article et rédaction CH.V.

    Source

  • Les instances hutoises ont marqué leur volonté d’aider financièrement les forains, en difficulté à la suite de la crise.

    Lien permanent

    Exonération et aide directe pour les forains

    Ce lundi soir à Huy, sans surprise, la question de la foire et des forains était au cœur des débats du conseil communal (même si le tumultueux dossier du survol de la centrale de Tihange a également fait l’objet de vifs échanges au Centre Nobel).

    On peut dire (avec beaucoup d’euphémisme) que l’épidémie du coronavirus a quelque peu perturbé l’organisation des festivités annuelles hutoises… Le collège s’est montré clair sur la question : les festivités du 15 août seront maintenues si la législation le permet.

    « On est favorable à l’organisation de la foire du 15 août.

    Mais on aimerait obtenir des précisions, et on est en attente d’un arrêté ministériel.

    On réagira en fonction des arrêtés », explique le bourgmestre hutois Christophe Collignon (PS).

    Deux mesures de soutien

    Pour aider les forains en difficulté, les autorités hutoises ont décidé d’exonérer à hauteur de 50% le droit de place des forains pour la foire d’août.

    Une mesure votée à l’unanimité, et qui représente 24.000 € pour les finances communales.

    Mais pourtant, du côté de Défi et d’Ecolo, on aurait voulu aller au-delà des 50%. La majorité a rappelé que Huy fait déjà plus que certaines communes à ce sujet, et que cette mesure représente déjà une aide considérable.

    Les autorités ont également exprimé leur volonté de faire un geste supplémentaire pour les forains hutois.
    « Le collège est en train de réfléchir à une aide directe pour les forains habitant sur le territoire de la Ville.
    Mais on n’a pas encore fixé le montant. Il y a 13 familles de forains sur le territoire de la ville », a indiqué Jacques Mouton (MR), échevin hutois des Marchés et de la Foire.

    Pas de foire de Statte de deux mois

    Écolo-Huy a déposé une proposition sur la table du conseil : étendre la foire de Statte du 1er septembre au 1er novembre, en cas d’annulation des festivités du 15 août. Une proposition recalée par la majorité, car, selon le mayeur, il ne sert à rien de « tirer des plans sur la comète ».

    « Les mesures actuelles me laissent penser qu’on pourra organiser la foire du 15 août. De plus, la « foire à 1€ » occasionne quand même des nuisances. Une foire de 2 mois ?

    Pour les riverains, ce ne sera pas possible », explique Jacques Mouton.

    En résumé, malgré la volonté de la majorité et de l’opposition de maintenir les festivités, il reste encore beaucoup d’interrogations pour cet été de déconfinement.

    Article et rédaction par Ro.Ma.

    Source

  • Destination Wallonie pour les Belges cet été

    Lien permanent

    Le secteur du tourisme wallon se dote d’une nouvelle marque, d’une nouvelle campagne de promotion et d’un nouvel outil à destination des opérateurs touristiques.

    « Changer d’air » est le fil rouge de cette campagne de promotion.
    Une communication innovante, positive et rassurante pour rappeler aux Belges que le tourisme et l’évasion dans leur pays ne sont pas qu’une illusion.

    Se déconnecter du confinement pour se reconnecter aux réalités naturelles et culturelles d’une Wallonie qui propose de se vider la tête et de se nourrir l’esprit avec une nouvelle signature « Destination Wallonie, tout pour s’évader ».


    « On veut apprendre au public belge à redécouvrir la Belgique et la Wallonie, nous explique Pierre Coenegrachts, Directeur général adjoint et porte-parole de Wallonie Belgique Tourisme.

    Nous avons développé cette campagne en partenariat et à la demande de la Ministre wallonne du Tourisme, Valérie De Bue. »


    « La Wallonie est malheureusement souvent méconnue.

    Le Belge est un grand voyageur en Europe.

    Il va souvent chercher ailleurs des choses qu’on a ici et souvent insoupçonnées.

    C’est un bon étonnement de redécouvrir en Wallonie des paysages, des activités ou des hébergements qui sont surprenants et bien équipés.

    Après ce confinement, on va avoir, cet été, une nouvelle clientèle belge en Belgique et en Wallonie.

    En général, 10% des Belges prennent des vacances en Belgique et en Wallonie.

    Cet été, de 35 à 40% des Belges ont l’intention de passer leurs vacances chez nous.

    Et c’est une clientèle qu’on aimerait garder à l’avenir. »


    A terme, cette campagne multi-supports, créée et réalisée avec l’aide de l’agence Hungry Minds, sera développée dans toutes les régions du pays et progressivement à l’étranger par Wallonie Belgique Tourisme. «On veut transporter le visiteur dans une vague d’émotions jusqu’à l’immerger dans ses futurs instants d’évasion, en
    famille, en couple ou entre amis ».


    DES OUTILS POUR LES OPÉRATEURS TOURISTIQUES


    Pour guider les opérateurs touristiques à travers toutes les mesures de déconfinement, une plateforme
    a été élaborée pour préparer les acteurs touristiques à accueillir les visiteurs.

    Un « guide des bonnes pratiques sanitaires » a été mis en place par le Commissariat Général au  Tourisme.

    Ce guide sera actualisé régulièrement en fonction des informations reçues et validées par le Conseil National de Sécurité.


    VISITWALLONIA.BE


    Une nouvelle adresse web visitwallonia.be a été créée à destination du public et vers laquelle converge toute l’information utile pour découvrir, organiser et, « à brève échéance », réserver ses séjours ou escapades en Wallonie.

    Elle remplacera progressivement walloniebelgiquetourisme.be.


    « C’est également sur ce site que le visiteur pourra se tenir informé de l’évolution des réouvertures et des conditions d’accès aux sites touristiques, attractions et hébergements en Wallonie pour cet été 2020. »


    Valérie De Bue, Ministre wallonne du Tourisme : « Cette campagne de promotion du Tourisme wallon est bien
    plus qu’une campagne de relance.

    C’est une nouvelle ère pour le tourisme wallon.


    Un tourisme que je souhaite plus durable, encore plus attractif et moteur de tout un éco-système. »


    NICOLAS DEWAELHEYNS

     

    Cette publication n’engage pas la rédaction SudInfo et la Blog 

  • À partir du 10 juillet 14 h, grimpez le Mur de Huy et prenez-vous en photo au sommet

    Lien permanent

    A partir du 10 juillet 14 h, grimpez le Mur et prenez-vous en photo au sommet, avec votre vélo, devant le panneau What’s your chrono ? et publiez ensuite votre photo et votre chrono sur la page Facebook Huy le Mur Chrono où le temps référence de Christophe Brandt sera indiqué. Fin septembre, un tirage au sort permettra aux plus chanceux de remporter un cadeau « Made in Huy ». Et toutes les photos seront compilées sur un grand panneau exposé au sommet du Mur à l’occasion de la prochaine Flèche Wallonne
    #huylemurchrono

    Huy le Mur chrono

  • Place aux artistes en juillet et août 2020

    Lien permanent

     

     

    Chaque samedi en juillet et en août, 4 places de Liège sont en fête (Esplanade Des Guillemins, Kiosque Parc d'Avroy, Place du Vingt-Août, Place De L'Yser).
    Découvrez musiciens, comédiens, danseurs, artistes de cirques, plasticiens, poètes qui feront de nos places leurs scènes éphémères. Des spectacles pour tous, gratuits, pour faire revivre Liège, ses artistes, sa convivialité et lui redonner les couleurs ardentes de l'été.

    Programme complet : https://www.visitezliege.be/fr/programme-complet

    Province de Liège / Théâtre de Liège / Visit Liège

    Place aux Artistes

    Public 
     · Organisé par Ville de Liège 
  • Pour obtenir le pass gratuit de douze voyages !!!

    Lien permanent

    Voyager gratuitement

    Pas de train avant 9 heures du matin en semaine

    Ceux qui, à l’annonce du superkern, espéraient voyager gratuitement en train dès le début de l’été vont devoir patienter et respecter des conditions plutôt strictes. Pour obtenir le pass gratuit de douze voyages, ils devront attendre jusqu’au début du mois d’août avant de pouvoir déposer leur demande via un formulaire en ligne. Les premiers voyages ne seront possibles que deux semaines après l’ouverture des demandes, soit pas avant le 17 août, un lundi. Faites donc une croix sur le long week-end du 15 août si vous comptiez faire une virée à la mer ou dans les Ardennes. Ce ne sera pas non plus possible pour les deux derniers week-ends des vacances. Le pass ne sera utilisable que durant la semaine, jusqu’en septembre. En semaine, on ne pourra pas monter dans un train avant 9 h du matin afin de ne pas surcharger l’heure de pointe matinale.

    pas au guichet

    Le pass est utilisable sur une période d’un semestre à raison de deux trajets par mois.

    « L’étalement de l’utilisation du pass sur 6 mois est appelé à garantir un meilleur étalement des flux de voyageurs », précise la SNCB sur son site internet.

    On pourra le demander jusqu’au 30 septembre inclus via le formulaire en ligne. Il ne sera pas possible d’effectuer la démarche auprès d’un guichet en gare.

    « Une éventuelle assistance téléphonique peut être demandée pour l’utilisation du formulaire en ligne », précise également la SNCB.

    Le passe sera nominatif. Toutes les personnes résidant en Belgique et âgées de plus de 12 ans pourront bénéficier de titre de transport.

    Rappelons qu’en dessous de cet âge, un enfant peut voyager gratuitement et sans billet s’il accompagne un parent en 1ere et 2e classe.

     

    Cette mesure de gratuité liée à la crise sanitaire du coronavirus ne concerne que la SNCB. Contacté par nos soins, le TEC indique ne pas envisager pas une telle opération.

    Par contre, il lève, à partir de ce 1er juillet, la limitation du nombre de passagers à bord des véhicules.

    Toutes les places assises et « debout » pourront être occupées. Par contre, il faudra continuer à porter le masque ou une alternative couvrant le nez et la bouche.

    Article et rédaction par Y.H.

    Source

  • Les 10 destinations qui nous font de l’œil cet été !!!

    Lien permanent

    Avec l’ouverture des frontières  en Europe, on se met à penser à nos prochaines vacances.

    Pouvoir voyager, que ce soit en voiture ou en avion.

    On a repéré, pour vous, 10 destinations qui nous font de l’œil pour cet été et qui devraient être accessibles à nos concitoyens.

    Nous en avons choisi qui misent sur les activités où la distanciation sociale sera plus facile à appliquer (à la montagne, par exemple), d’autres qui ont pris des mesures pour protéger encore davantage les vacanciers, qui ont du charme ou tout simplement qui sont géographiquement proches de nous.

    1. Le Sud-Tyrol (Italie)

    La région a travaillé, comme d’autres d’ailleurs, sur des mesures supplémentaires au niveau de l’hygiène et de la distanciation sociale dans les hôtels, restaurants, bars, chalets ou même remontées mécaniques.

    Elle a rouvert ses portes la semaine passée. Son grand atout ? C’est le large éventail de possibilités pour les activités en extérieur. Des lacs de montagne, de beaux endroits pour se baigner et des magnifiques piscines extérieures…

    On pense, par exemple, à l’incontournable Lago di Caldaro où les amateurs peuvent plonger dans la fraîcheur d’une eau bleu turquoise. À Val Gardena/Gröden, on trouve de très nombreuses possibilités pour les cyclistes : des balades décontractées pour tous dans la vallée aux circuits spectaculaires et descentes vertigineuses réservées aux vététistes.

    Sans oublier une gastronomie au top et des vins locaux de haute tenue.

    Et puis le Sud-Tyrol, c’est un mélange réussi entre les cultures italienne, autrichienne et… tyrolienne.

    2.L’Irlande

    C’est la destination qui se profile pour les amateurs de kayak et de canoë.

    C’est un petit paradis pour le paddle qui regorge de criques, de recoins cachés, d’îles secrètes et de majestueuses demeures. On y va aussi pour vivre des expériences typiques comme les jeux gaéliques ou la coupe de la tourbe.

     

    3.La Tunisie

    Généralement très appréciée des Belges, elle a, elle aussi, pris de nombreuses mesures : la capacité maximale d’accueil des clients dans les hôtels a été fixée à 50 %, des thermomètres sans contact ont été installés à l’entrée des établissements touristiques tandis que le nombre de baigneurs par piscine a été fixé à une personne par trois mètres carrés de piscine, histoire de rassurer les vacanciers.

    Les touristes y apprécient le délicieux climat, la gastronomie mais aussi les belles régions et les plages, le tout à des prix très abordables.

    4.Les Ardennes belges

    Ceux qui ne souhaitent pas changer de pays trouveront ici une nature parfois époustouflante.

    On se laisse porter par la Meuse qui traverse le massif ardennais et la magnifique voie verte qui la longe mais aussi par les superbes points de vue qui la surplombent.

    De plus, ici on mange bien et on sait s’amuser… Bref, si on aime les balades en forêt ou en pleine nature, on est servi.

    5.Salon-de-Provence

     

    Les sites urbains et naturels à voir sont innombrables.

    Le pays vous propose la mer ou la montagne, la ville ou la campagne, sans oublier la gastronomie dont la réputation internationale n’est plus à faire.

    Nous, on se laisserait bien tenter par Salon-de-Provence (département des Bouches-du-Rhône, région Provence, Alpes, Côte d’Azur), une chouette ville, à 1 heure de Marseille, de Nîmes et des Saintes-Marie-de-la-Mer.

    De là, on fait un saut en Camargue ou dans les Alpilles. Si on cherche des activités et de chouettes endroits à découvrir en famille, on jette un œil sur le site (hyper bien fait) www.tourismeenfamille.com qui fait un gros focus sur cette région.

    On peut très bien y aller en voiture.

    6.La Suisse

     Cet été, on pourrait en profiter pour découvrir le pays sur le thème de l’eau.

    La Suisse compte environ 7.000 lacs, 65.000 kilomètres de cours d’eau et d’innombrables cascades.

    Ici, l’eau est toujours à portée des randonneurs.

    Qu’y a-t-il de plus beau que de randonner vers un lac, au bord d’une rivière ou même près d’un glacier ?

    7.Les Arcs

    On part randonner dans un paysage sauvage et, pourquoi pas, aux Arcs.

    On rencontre des marmottes et des bouquetins sur les hauteurs, on observe la faune alpine et on profite du grand air. Parce que Les Arcs, ce n’est pas que le ski.

    8.L’Italie

    Transats et parasols à distance, désinfection… L’Italie a rouvert ses frontières et offre ses plages aux vacanciers.

    Si toutes les stations n’ont pas encore achevé de préparer leur saison, il est clair que le pays espère que les touristes seront de retour cette année. Avec ses eaux cristallines, sa gastronomie extraordinaire et sa richesse architecturale, l’Italie croise les doigts pour un été bien meilleur que le printemps. Nous, en tout cas, on like !

    9.La Croatie

     On part, ici, à la découverte de sites classés à l’Unesco, de centaines d’îles et d’une nature étonnante et majestueuse. Vous avez aimé la série « Game of Thrones » ?

    Sachez qu’en plus de Stark, Lannister et Targayen, la Croatie constituait une des vedettes de cette histoire, dont les magnifiques cités et paysages ont été le cadre de batailles sans merci et d’intrigues pour s’emparer du trône le plus désirable du monde.

    10.La Vanoise (Savoie)

    Au cœur du premier parc national français, on se laisse tenter par le suivi des bouquetins avec un agent du parc, par un safari floral en poney ou la descente de la tyrolienne (le grand frisson sur 1.700 mètres).

    On le voit, le choix est vaste. Et n’oubliez pas que la Wallonie regorge de sites merveilleux pour les familles et que c’est peut-être l’occasion de découvrir les trésors cachés à deux pas de chez vous.

    Article et rédaction par LAURENCE BRIQUET

    Source

  • Bonnes vacances à vous !!!!! Soyez prudents !!!

    Lien permanent

    Les départs en vacances en voiture seront plus tardifs et plus étalés que les autres années en raison du coronavirus

    Selon le VAB, le trafic sur la route des vacances arrivera plus tardivement cette année, en raison de la crise sanitaire. Le pic de fréquentation est attendu autour du 18 juillet.

    «Nous partons plus en vacances en voiture mais la plupart des Belges qui prendront la route ne le feront pas avant septembre (37%)», souligne l’organisme de mobilité. Parmi ceux qui partiront durant les mois d’été, un sur quatre démarrera le 18 juillet. Ce devrait donc être le week-end le plus chargé en Belgique mais aussi dans l’Hexagone, les Français préférant partir après la Fête nationale du 14 juillet.

    Par ailleurs, les pays voisins semblent avoir la cote cette année, indique le VAB, qui constate une augmentation des ventes de badges «Bip&Go» pour passer plus rapidement les péages en France mais aussi de la vignette pour l’Allemagne. Celles pour l’Autriche et la Suisse, utiles pour voyager vers l’Italie, rencontrent moins de succès.

    Le VAB prévoit aussi deux «samedis noirs» sur les routes en France: le 1er et le 8 août.

     

    Bonnes vacances à vous Soyez prudents 

  • Dès demain 1 er juillet 2020 dans les idées sorties !!! Le Mont Mosan

    Lien permanent

    Mont Mosan L'annonce 

     

    Nous l'attendions tous avec impatience et finalement les portes du Mont Mosan ouvrirons le 1 juillet ! 

    ‼️ Nous comptons sur vous pour respecter les règles:

    · Gardez une distance de 1,5 m

    · Lavez-vous les mains régulièrement

    · Jetez vos papiers/mouchoirs dans la poubelle

    · Le port du masque est obligatoire dans les attractions/spectacles à partir de 12 ans

    · La friterie et la cafétéria du parc sont ouvertes

    Infos et réservations 

    montmosan@skynet.be ou 085 23 29 96

    Plaine de la Sarte 22 
    4500 Huy
    085 23 29 96

  • Bienvenue au Coeur du Condroz été 2020

    Lien permanent

     

    syndicat TMM juillet .jpg

    Syndicat d'Initiative "Entre Eaux & Châteaux"

    Vallée du Hoyoux, 6b - 4577 Modave (Pont de Bonne)

    085/41.29.69 - www.eauxetchateaux.be

     

  • Un pass-partout gratuit pour les habitants de la Province de Liège

    Lien permanent

    Entre autres actions réalisées par la Fédération du Tourisme pour contribuer à la bonne reprise des activités touristiques (gratuité des éléments du kit d’accessibilité, soutien financier maintenu aux organisateurs d’événements « Wallonie Destination Nature », aide à la vente en ligne…),

    voici le lancement du PASS #PROVINCEDELIEGETOURISME !

     

     

     

    Ce tout nouveau PASS vise à soutenir les acteurs du tourisme en leur amenant plus de visiteurs mais il a aussi pour objectif de les aider à faire la promotion de leur offre, tout en dynamisant le tourisme de proximité.

    En outre, il se veut être une clé pour toutes les personnes qui n’auront peut-être pas la chance de pouvoir partir à l’étranger cet été et qui souhaitent tout de même s’évader non loin de chez eux !

    Pour obtenir ce PASS il y a deux conditions : être domicilié en Province de Liège et avoir plus de 18 ans. La demande doit être formulée en ligne sur www.PASSprovincedeliegetourisme.be Après vérification, le PASS est envoyé par voie postale par les services de la Fédération du Tourisme et celui-ci est valable pour tous les membres de la famille renseignés sur la carte.

    Déjà plus de 100 partenaires !

    Du côté des opérateurs touristiques, cette initiative a rapidement séduit. Les attractions notamment sont bien représentées. Citons par exemple Blegny-Mine (voir photo), Cristal Discovery à Seraing, l'Abbaye de Stavelot, l'Archéoforum et la Cité Miroir à Liège, les Châteaux de Modave, de Jehay, de Harzé et de Moha, le Préhistomuseum à Ramioul, la Maison du Parc à Botrange, le Malmundarium à Malmedy, Hexapoda à Waremme, le Domaine de Palogne à Vieuxville, Baugnez 44 Historical Museum, Source-O-Rama et le Fort Aventure à Chaudfontaine, le Musée de la Vie wallonne à Liège, le Domaine de Wégimont à Soumagne, les Grottes de Comblain, les bateaux Pays de Liège et Val Mosan, cinq forts de la région liégeoise...

     

    Certainsproducteurs n’ont pas hésité à rejoindre le PASS. Parmi eux : la brasserie de la Croix à Beyne Heusay ou encore le Belgian Owl Whisky à Fexhe-le-Haut-Clocher.

    Quelques musées plus locaux ont aussi souhaité profiter de ce boost pour développer leur notoriété : le musée de la Lessive à Spa, le Moulin de Stwerdu à Braives, le musée communal de Comblain-au-Pont, le musée Vieille Montagne à La Calamine...

    En matière d’activités à sensations, les détenteurs de notre PASS pourront même s'envoyer en l'air grâce à l'asbl « Là-haut » dans le Pays de Herve et à « Ballooning Team » à Limont, qui proposent des vols en montgolfière !

    Certains hébergements invitent à voyager avec les siens et pas trop loin : l'hôtel Neuvice à Liège, le Sleepwood Hotel à Eupen mais aussi de nombreuses chambres d’hôtes et des gîtes tels que les chambres d'hôtes "A&E Aventure" à Stoumont, "Au Calme de Hosdent" à Latinne, "Rassenfosse" à Burdinne, les gîtes "Alizé" à Tinlot, "Carpe Diem" à Ramelot.

    Rnfin, des activités sportives et ludiques comme le mini-golf, le paint-ball et le kayak apparaissent également dans les offres proposées.

    Pas de limite dans le temps !

    Une autre particularité de ce PASS est de permettre à son détenteur et aux personnes domiciliées sous le même toit que lui de bénéficier toute l’année de ces avantages et réductions.

    L’offre est, de surcroît, appelée à s’étoffer. Si l’on peut s’inscrire dès maintenant pour recevoir le PASS, il sera possible de consulter cette liste évolutive en ligne à partir du 1er juillet sur www.PASSprovincedeliegetourisme.be.

     

    article et rédaction Par Marc Gérardy

    Source

  • Location de vélos - Vtt et Vtt électriques 27 juin au 11 novembre 2020

    Lien permanent
    Prendre une bouffée d'air frais, bouger, s'évader...
    Venez découvrir la région et l'écrin de nature du Domaine de Palogne en vélo.
    Le Domaine propose à la location 180 vélos adaptés à toutes les tailles !
    Plusieurs parcours de tous niveaux sont proposés au départ du Domaine.

    Ne manquez pas de faire une pause à la Taverne et de déguster une cuisine "maison" ainsi que de goûter La Lognarde, la nouvelle bière du Domaine de Palogne !
     
    Où :Domaine de Palogne Route du Pâlogne, 6 4190 Ferrieres
    Téléphone : 086 21 24 12
    Tarif : 30€ pour 4 heures ou 40€ pour la journée
    Public : à partir de 18 ans
    Internet : http://www.palogne.be

    Photo thématique 

    Source

     

  • Visite guidée la Collégiale et son trésor la 2 août 2020

    Lien permanent

    Dans le cadre de ses balades mensuelles, l'Office du Tourisme vous invite à (re) découvrir le patrimoine et l'histoire de Huy.
    Tous les premiers dimanches du mois, partez à la découverte d'un nouveau lieu !

    Rendez-vous le dimanche 2 août pour connaître les secrets de notre grande dame !
    Divers sanctuaires se sont succédés sur l'emplacement occupé aujourd'hui par la collégiale Notre-Dame et Saint-Domitien. De l'église romane ne subsiste que la vaste crypte, entièrement restaurée et où le trésor de la collégiale est exposé. La façade principale de la massive tour occidentale de la collégiale arbore le célèbre « Rondia ».
    Le tympan, à l’entrée de la rue des Cloîtres, traditionnellement appelé « Bethléem », présente des scènes sculptées qui ont trait à la naissance de Jésus. Il est daté du milieu du XIVe siècle.

    Heure et lieu de rendez-vous : 14h à l'Office du Tourisme
    2€ par personne

    Visite guidée : la Collégiale et son trésor

    Public  · Organisé par Office du Tourisme de Huy
     
  • Dans les idées sorties le Château fort de Logne, chasse au trésor et Musée du Château Fort du 27 au 28 juin 2020

    Lien permanent

    Bienvenue au Château Fort de Logne
    Forteresse des princes – abbés de Stavelot
    Repaire des "Sangliers des Ardennes"

    Site remarquable de l'Ourthe liégeoise, le Château fort de Logne a toujours été le refuge naturel des habitants de la vallée. Perché au sommet d'un éperon rocheux creusé de cavernes, il offre une vue exceptionnelle sur la vallée et sur les crêtes de l'Ardenne.

    Le château de Logne, c'est aussi l'antre de la Gatte d'Or, un spectre étrange, gardien d'un fabuleux trésor.

    Découvrez le Château Fort, ses souterrains, le jeu de la chasse au trésor et le musée archéologique du Château Fort.


    Voir les horaires sur www.palogne.be

    Où :Domaine de Palogne à Ferrières

    Route du Pâlogne, 64190 Ferrieres

    Téléphone :086 21 20 33

    Tarif :Adulte = 6,50 € - enfant = 5 € -

    Chasse au Trésor = + 1€

    Public :à partir de 2 ans

    Internet :http://www.palogne.be

    Source

  • Le Petit Parc, le mini-zoo de Ben-Ahin, a rouvert ses portes au public voici une quinzaine de jours.

    Lien permanent

    Une louve accueillie au Petit Parc à Ben-Ahin

    Accueillir des loups, José Biava en rêvait depuis des années.

    C’est désormais chose faite.

    Il y a quatre mois, une jeune louve est arrivée au « Petit Parc », le mini-zoo implanté en bordure de la RN90, non loin de la poterie de Ben-Ahin.

    « Elle provient du parc animalier de Bouillon.

    Une de leur louve avait eu sept petits et le parc ne pouvait pas tous les garder » détaille José Biava.

    Il y a quatre mois, l’un de ces jeunes, une femelle d’un an, est arrivé à Ben-Ahin.

    « Je ne lui ai pas donné de nom, mais c’est un animal fascinant.

    Elle mange 3 à 4 kilos de viande par jour. Elle est craintive mais on dirait qu’elle commence à s’habituer à moi. Quand je passe devant l’enclos en voiture, elle me suit. »

    Pour accueillir sa louve, José Biava a aménagé un vaste enclos de 2.500 m2, entouré d’une clôture à gros gibier et renforcé d’une paillasse de fer enterrée à 1 mètre de profondeur.

    « J’avais fait la demande à la Région Wallonne et j’ai reçu toutes les autorisations.

    Au sein de ce grand enclos, je peux accueillir des loups supplémentaires et je devrais d’ailleurs prochainement recevoir deux mâles en provenance d’un parc en Auvergne.

    Leur arrivée est imminente, elle a été retardée par la crise du coronavirus.

    Avec cette meute, j’espère bien avoir de petits louveteaux. »

    Ce mardi, Natuur en Bos a rapporté sur Twitter que le couple de loups sauvages Noëlla et August avaient donné naissance à quatre louveteaux en Flandre.

    S’il est fan des loups, José Biava s’inquiète un peu de savoir ces animaux en liberté : « J’ai peur pour eux. C’est un animal craintif qui n’attaquera jamais un homme, mais je redoute que certains humains s’en prennent à eux et les tuent » glisse-t-il.

    Le Petit Parc a rouvert ses portes et sa brasserie aux visiteurs le 9 juin dernier.

    « Depuis la rouverture, nous avons décidé de fixer le prix d’entrée du parc à 3 euros, afin de pouvoir couvrir une partie de nos frais » précise José Biava.

    Le Hutois a profité de la période de confinement et de l’arrêt forcé de son activité de chauffagiste pour réaliser de nouveaux aménagements.

    Trois ouistitis

    « J’ai aménagé un nouvel espace pour les écureuils, ils sont six venus d’Europe du nord. »

    Le Petit Parc accueille également trois nouveaux ouistitis venus de Brive dans le sud de la France. Hébergés dans une cabane chauffée, ils bondissent vers les visiteurs pour les détailler avec malice…

    Outre ces nouveaux venus, le Petit Parc héberge toujours deux lynx, un cerf siska, des Falabella (les plus petits chevaux du monde), des rapaces ou des grues cendrées.

    « Pour satisfaire aux exigences de Natura 2000, j’ai dû déménager l’enclos des lynx vers l’avant du parc. On dirait qu’ils se plaisent bien à cet endroit, ils sont plus souvent à l’extérieur » sourit José Biava, qui espère encore agrandir sa ménagerie au cours des mois à venir : « J’ai plein de projets en tête ! » conclut-il.

    Article et rédaction par Aurélie Bouchat

    Source

  • Dans les idées sorties le château de Modave

    Lien permanent

    Cap sur le château de Modave pour découvrir ce lieu enchanteur et sa vingtaine de salles richement meublé et décoré.
    Réservation obligatoire.
    Toutes les infos : https://bit.ly/chateau-modave
     WBT - JP Remy
    #VisitWallonia #terresdemeuse

    Maison du Tourisme Terres-de-Meuse

  • Vous ne partez pas en vacance à l’étranger cet été mais vous avez besoin de vous évader ?

    Lien permanent

    Nos bons plans pour passer une nuit dans un logement insolite de Huy-Waremme

    Trouver l’évasion et le dépaysement le temps d’une nuit ou d’un séjour dans un logement insolite de l’arrondissement Huy-Waremme ? C’est possible. Par contre, il ne faudra pas tarder à réserver. Crise sanitaire oblige, de nombreux citoyens choisissent de ne pas partir en vacance à l’étranger cet été et se ruent sur les logements originaux de la région. La Meuse vous a préparé une liste non-exhaustive des hébergements insolites à Huy-Waremme.

    1. Échapper à l’agitation du quotidien en s’isolant dans l’Abarolodge, à Cras-Avernas (Hannut). En forme de cube, ce logement passif est composé à 99% de matériaux écologiques et locaux, dont la paille de Hesbaye. Avec une superficie de 44m², il peut accueillir de 4 à 6 personnes avec tout le confort moderne. Situé au milieu d’un champ, ce logement éloigné du vacarme de la ville permet de trouver la paix en admirant la nature toute proche. Il vient d’obtenir le label Bienvenue Vélo. Prix : 120€/ nuit. Contact : 0494 66 68 96.

     

    L’Abarolodge offre un contact privilégié avec la nature.
    L’Abarolodge offre un contact privilégié avec la nature. - DR

     

     

    2. Passer la nuit dans une bulle sous les étoiles à Antheit (Wanze). Idéal pour un couple d’amoureux, le concept de Sleep in a Bubble est de passer la nuit dans une bulle gonflable, partiellement transparente, conçue pour s’endormir sous la voûte céleste tout en offrant confort et romantisme. Le logement est équipé d’un lit deux personnes, de chauffage et d’éclairage. Une toilette sèche est mise à disposition. La bulle se trouve sur une terrasse en haut d’une prairie et offre une vue sur la vallée de la Mehaigne. Il est possible de se faire livrer un plat traiteur dans la bulle le soir et le déjeuner bio vous est apporté à l’heure désirée. Prix : 160€/ nuit. Contact : 0473 47 58 59.

    3. Dormir dans un ancien moulin à vent du 19e à Pousset (Remicourt). Idéal pour les familles, le gîte de la Ferme au Moulin est un logement circulaire atypique avec des lits suspendus et une chambre pour enfants dans un esprit cabane. 4 personnes peuvent y séjourner et admirer la vue sur les prairies des chevaux et les cultures de la ferme, dont les produits bio sont en vente à 35m. Prix : 315 € le week-end ou le midweek et 7€ de charges / jour. Contact : 0498 38 12 49.

     

    L’ancien moulin à vent transformé en gîte à Pousset.
    L’ancien moulin à vent transformé en gîte à Pousset. - DR

     

    4. Opter pour un concept unique et novateur : la chambre d’hôte mobile (Braives). D’une superficie de 7 m², cette maisonnette en bois contient un lit 2 personnes, une toilette et un évier avec un réservoir d’eau. Mais surtout, elle peut être installée partout ! Solution originale pour disposer d’une chambre supplémentaire quand vous recevez des amis... ou pourquoi pas pour dormir sur place après une soirée arrosée. Aux allures de contes de fées, la cabane en bois est tractée par un 4x4 et peut être installée en une quinzaine de minutes. Seule condition ? Avoir un raccordement électrique pour faire fonctionner les lampes et la prise de courant. Prix : 150€ / WE

     

    Un gîte transportable... À vous de choisir son emplacement 
!
    Un gîte transportable... À vous de choisir son emplacement ! - R.M.

     

    5. Une nuit concept dans un manoir aux chambres thématiques ou dans une roulotte à My (Ferrières). La réputation insolite du Manoir D’Ange n’est plus à démontrer. Ce gîte de charme situé dans un vieux château-ferme propose 3 suites uniques : La Chaumière aux Fées, La Suite d’Atlantide ou La Suite du Maharadja. Il est également possible de dormir dans la roulotte d’Algéria ou dans le chalet dans la forêt, équipé d’un sauna. Moyennant une tarif plus élevé, vous pouvez vous offrir la formule Nuit de Rêve (un chemin de bougies vers la suite, une arrivée sans rencontrer personne, un repas 4 services déjà en place …). Prix : de 109 à 199 €/ nuit.

     

    La roulotte art déco du Manoir d’Ange vous plonge dans la vie de bohème.
    La roulotte art déco du Manoir d’Ange vous plonge dans la vie de bohème. - DR

    Photo , Article et rédaction  Par Pierre Ta 

    Source

  • Office du Tourisme et Maison du Tourisme de Huy a déménagé !!!

    Lien permanent

    Maison du Tourisme Terres-de-Meuse

    Vous informe 

    Pour info, le bureau d'accueil touristique de Huy - Office du Tourisme et Maison du Tourisme - a déménagé à 200m derrière la Collégiale, rue du Pont n°7 à Huy pour cause de travaux et ce, pour au moins 1 an.
    Le numéro de téléphone reste le même: 085 21 29 15

    Maison du Tourisme Terres-de-Meuse

  • Domaine de Palogne - Descente de l'Ourthe du 27 au 28 juin 2020

    Lien permanent

    Au départ de la Ferme de Palogne, le Domaine vous propose une descente de l'Ourthe en kayak parfaitement adaptée aux familles et aux groupes, dans la plus jolie partie de la vallée de l’Ourthe.

    Nos bus vous emmènent à l'embarcadère de départ … À l’arrivée, les douches, les vestiaires et toute l’infrastructure du Domaine vous accueillent pour poursuivre une journée de détente parfaitement réussie.

    Le Domaine de Palogne, situé en pleine nature au pied du château fort de Logne, propose aussi de nombreuses activités : plaine de jeux (gratuite), promenades pédestres, mini-golf, fauconnerie et Vtt, Dégustation de spécialités et plats "maison" à la Taverne (086 21 24 25)

    Du 27 au 28 juin 2020

    Samedi: de 10h00 à 16h00
    Dimanche: de 10h00 à 16h00

     

    Où :Domaine de Palogne

    Route du Pâlogne, 64190 Vieuxville

    Téléphone : 086 /21 24 12

    Tarif :kayak 8 km - 14€ / personne en kayak

    duoPublic :à partir de 5 ans

    Internet :http://www.palogne.be

    Source

     

  • Depuis 2002, l’opération « Jardins en pays de Liège » rend accessibles divers jardins privés de la région

    Lien permanent

    Deux fois moins de visiteurs au «jardin de partage» à Amay

    L’opération Jardins en pays de Liège aurait dû débuter cette année le 9 mai.

    L’objectif : collecter des fonds pour l’ASBL « Enfants d'un même Père » via l’ouverture de jardins privés.

    Cette association accueille des enfants en situation de handicap. Elle héberge et suit médicalement une quinzaine d’enfants.

     

     

     

    Mais voilà, crise sanitaire oblige, le premier espace vert ouvrait seulement ce week-end.

    Il s’agissait du « jardin de partage » à Amay.

    Une surface de 1.100m² dont Marie-Paule Delabye (65) s’occupe depuis les années nonante, suivi par son mari quelques années après. Un jardin essentiellement composé de plantes vivaces et de rosiers.

    « Ce sont des plantes faciles à gérer qui repoussent chaque année », indique-t-elle. « Elles sont également bon marché. »

     
     

    Une passion qui lui vient de sa mère.

    « Son jardin était cependant dans un esprit plus ordonné », sourit-elle.

    Elle conçoit en effet le sien comme un « fouillis organisé. Il faut accepter une propreté relative », enchaîne son mari, Georges Delabye (69).

    « Un jardin ne doit pas être un musée. »

     

    Le jardin est divisé en différents enclos créés au fil du temps.

    On trouve dans leur jardin une terrasse, une fontaine naturelle ou encore une cabane faite de palettes.

    Les visiteurs ont pu également découvrir une petite serre, un espace de compost ou encore des bacs en guise de potagers.

    Voilà 13 ans que le jardin de partage participe à l’opération des jardins en pays de Liège. En temps normal, plus de 200 personnes visitent son jardin.

    Ce week-end pourtant, seulement une centaine de curieux se sont déplacés pour voir l’espace vert amaytois, soit deux fois moins que d’habitude. « Cette année, il était nécessaire de s’inscrire pour venir dans notre jardin », indique Georges Delabye.

    « Le jardin est pourtant suffisamment grand pour garder les distances de sécurité. »

    Des milliers d’ € de perte

    La perte pour l’ASBL se chiffre en plusieurs milliers d’euros. « L’annulation de la fête des plantes, le 7 juin à Neupré, qui brasse 2.200 personnes, nous a fortement impacté », déplore Jean-Pierre Faasbender, bénévole de l’association.

    Le jardin de partage sera à nouveau accessible le 30 août.

    Plus d’informations à l’adresse lejardindupartage@live.be.

    Article rédaction et photos Par Jérôme Guisse

     

    Source

  • Ne dites plus « Monastère » mais bien « Zone 51 »

    Lien permanent

    L’ex-Monastère complètement transformé à Nandrin: «Zone 51» offre un nouvel espace

     

    Ne dites plus « Monastère » mais bien « Zone 51 » pour la discothèque de Saint-Séverin. Une discothèque devenue propriété du Delhaize voisin mais qui sera désormais exploitée par José Brumenil.

    Ce chef de chantier a toujours été indépendant. « C’est un vieux rêve de 30 ans qui se concrétise ! J’ai toujours dit que je terminerai ma carrière dans un restaurant ou une brasserie. L’opportunité s’est présentée pour cette discothèque et je l’ai saisie. J’ai repris la société le 25 juin dernier et j’ai organisé une inauguration le 12 mars dernier. Puis, le lendemain, le 13 mars, j’ai appris que je devais fermer suite à l’épidémie du coronavirus ! Depuis lors je n’ai plus eu la moindre rentrée alors que les charges continuent », avoue José Brumenil.

    Zone 51

    « L’idée de ce nom est venue à un repas de Noël. Elle a été lancée par ma belle-soeur qui a proposé Zone 51 qui est une zone mystérieuse au Névada (Etats-Unis) où l’armée américaine disposerait d’une base secrète pour tester des appareils expérimentaux. J’ai gardé ce nom pour le côté mystérieux », avoue José Brumenil.

     

    « Nous avons entrepris de gros travaux. Nous avons abattu les énormes colonnes sur la piste de danse, ce qui nous a permis de gagner beaucoup de place. De chaque côté du dj, il y a une estrade en bois. En entrant dans la discothèque, le public disposera toujours d’un vestiare et de toilettes directement sur la gauche. Puis il y aura un espace V.I.P. composé de l’estrade en bois prolongée d’une passerelle vers un autre espace à côté du dj. Le petit podium sera déplacé en face, devant la seconde estrade en bois qui sera un bar à cocktails. L’espace compris entre ce nouveau bar à cocktails et le bar traditionnel, derrière lequel se trouve une chambre froide et la réserve d’alcools, sera fermé puis ouvert s’il y a trop de monde dans la discothèque », détaille José Brumenil.

    Brasserie avec terrasse

    « Tous les écrans LED ont été remis en état ainsi que tous les luminaires et les caméras de surveillance qui nous permettront de contrôler le parking mis à la disposition de nos clients.Nous conservons la cuisine que nous agrandissons et nous aurons un accès direct entre la cuisine et la future brasserie avec sa terrasse pour le personnel », ajoute José Brumenil. Car à côté de la discothèque, il n’y aura plus de « Club » comme auparavant mais bien une brasserie avec 55 places et un comptoir. « Il y aura aussi deux bingos et deux slots (machines de jeux). Il y aura une grande baie vitrée à l’entrée de la brasserie et une porte vitrée ainsi qu’une terrasse extérieure pour 80 personnes. La clôture extérieure actuelle sera enlevée et des plantations seront installées. Il y aura aussi un petit salon pour les apéros. Cette brasserie sera ouverte en semaine dès 9h et proposera une petite restauration », précise encore le patron.

    « En 2021, j’installerai un espace « Beach » à l’entrée gauche du site, à côté de la discothèque, avec terrasse en bois, bar en bois, transats et sable », ajoute José Brumenil

    Réouverture en septembre

    José Brumenil espère ouvrir la « Zone 51 » en septembre prochain. « L’entrée à la discothèque sera interdite aux moins de 21 ans. Et toute sortie sera définitive. Il y aura trois gardes de sécurité. Au départ, nous serons quatre personnes pour faire tourner la brasserie et la discothèque puis on verra si cela fonctionne avant de procéder à d’autres engagements. La commune de Nandrin a accepté d’abolir la taxe sur les discothèques. Il y aura une soirée à thème tous les vendredi et samedi (latino, Rnb, ...) et une fois par mois, nous inviterons une grosse pointure du monde de la nuit. Au total, c’est un investissement de 150.000 euros grâce à l’aide de partenaires tels Bofferding, la Brasserie Makart et Red Bull », conclut José Brumenil.

    Article rédaction et photo Par Marc Gérardy

    Source

  • Dans les idées sorties, Hamoir Parcours d'énigmes inspiré de l'univers Harry Potter du 11 juillet au 31 août 2020

    Lien permanent

    Office du Tourisme De Hamoir

    Pour cet été, nous vous concoctons un parcours d'énigmes inspiré de l'univers Harry Potter!

    Il sera accessible du 11 juillet au 31 août 

    Attention, la journée de lancement du 11 juillet est sous inscription et payante car à la clé vous pouvez gagner un panier de marchandising d'une valeur de 150€.

    Les places pour la journée d'inscriptions sont limitées 

    https://www.weezevent.com/parcours-univers-harry-potter

     

    hamoir 11 juill.jpg

     

  • La Roseraie à Modave, prend un nouveau départ !!!

    Lien permanent

    Nouveau départ pour «La Roseraie», à Modave, avec des chalets haut perchés

    Avec sa haute toque et son regard perçant, Vincent Trignon règne sur la Roseraie à Modave depuis 38 ans. Une adresse haut de gamme appréciée par les gastronomes.

    À 69 ans, il se devait cependant de penser à sa succession. C’est sa fille, Marie Trignon-Whymark qui prend le relais. Même si elle a grandi au milieu des casseroles de cuivre, elle n’était pas prédestinée à diriger l’établissement. Après des études de langues, elle s’est installée en Angleterre où elle a épousé un Anglais et a travaillé dans le secteur de l’événementiel.

    Voici trois ans, son père lui a proposé de lui passer le témoin. « Je lui ai dit, si je reviens, il faut que je sache cuisiner, se souvient Marie. J’ai suivi des cours de cuisine intensives et j’ai fait des stages dans des grandes maisons. Chez Ducasse à Londres notamment (3 étoiles au Michelin) et je me suis rendu compte que mon père cuisinait très bien…, même si chez Ducasse c’est plus rapide car ils ont eu une brigade » sourit-elle. Les débuts père-fille en cuisine ont parfois été tendus « il ne me laissait rien faire » se rappelle Marie et puis le duo s’est accordé. « Un peu avant la fin de l’année, elle m’a proposé ses suggestions. Je n’ai rien dit, mais je l’ai lui offert des fleurs. C’était parfait ! Je suis rassuré » glisse Vincent. Côté cuisine, la transition se fait dans la même lignée « Je veux la même qualité dans l’assiette » insiste Marie.

    Pour le reste, elle chamboule tout et offre un nouveau départ à « La Roseraie ». Depuis quelques semaines, les travaux de rénovation du restaurant sont lancés : « Au départ, nous comptions les entamer en juillet, mais nous avons décidé de profiter du confinement et de la fermeture obligatoire pour démarrer un peu plus tôt, même si ce n’était pas facile de mobiliser rapidement tous les corps de métier. » Le chantier se poursuivra en juillet et août. La cuisine va être agrandie côté jardin et sera en partie ouverte pour permettre l’accueil des clients. Les quatre chambres vont aussi être complètement rénovées. La rénovation du bâtiment doit s’achever à la fin de l’été. La rouverture est prévue pour le 5 septembre.

    En parallèle « La Roseraie » va agrandir son offre d’hébergement en implantant à la lisière du bois voisin quatre chalets hors norme. Ils seront perchés à une dizaine de mètres de haut et construits avec un bardage de verre. « Ce sera quelque chose d’inédit en Belgique. Une expérience cocoon au cœur de la nature » promet Maxime Faniel, l’un des architectes. Les quatre premiers chalets devraient être prêts pour la fin de l’année. À terme une dizaine de modules viendront compléter l’offre.


     

    Marie Trignon-Whymark voulait accroître l’offre d’hébergement de la Roseraie : « Il y a une forte demande dans la région. Après un bon repas, les clients souhaitent rester sur place et vivre un moment de détente complet. »

    Outre la rénovation des chambres du restaurant, la Modavienne a donc imaginé, en collaboration avec le bureau AN office de Huy, des chalets perchés à une dizaine de mètres du sol. « On sort de la cabane dans les bois, insiste Maxime Faniel, architecte.

    Bardage en verre

    Il s’agit de ‘shelter’, des petites cellules de standing perchées à 8 voire dix mètres du sol et intégrées dans la nature. Le concept est assez unique. Les chalets seront recouverts d’un bardage de verre, pas toujours transparent, mais qui reflétera la nature. Ils évoqueront un peu la belle serre, déjà implantée dans le parc du château. » AN office est composé de trois jeunes architectes : Florence Jacques, Arnaud Defrancesco et Maxime Faniel, issus de l’ULiège « Nous travaillons sur la requalification du domaine de la Roseraie depuis deux ans. C’est notre premier gros projet commun, notre bébé ! » conclut Maxime Faniel.

     

    Marie Trignon-Whymark fourmille d’idées pour développer « La Roseraie ». Elle avait ainsi imaginé d’adjoindre à l’hôtel-restaurant un spa à la romaine ! « Comme nous nous trouvons à côté de l’oppidum romain, nous avions imaginé un spa enterré qui rappelle les thermes utilisés par les Romains » détaille-t-elle.

    Budget oblige, cette phase du projet a été mise de côté pour l’instant mais n’est pas oubliée pour autant. « Nous allons voir comment notre projet se développe.

    Notre priorité reste l’assiette, en second nous aurons donc le logement avec les chalets et en troisième lieu nous voudrions développer l’axe détente avec ce spa. » Maxime Faniel ajoute : « Nous avons conçu la rénovation du restaurant et les chalets de manière à pouvoir intégrer dans cet ensemble et par la suite le futur spa. »

    Article et rédaction par A.BT

    Source