Idées sorties

  • Jusqu’à 650 spectateurs dans la grande salle du centre culturel à Huy, La vente des abonnements sera ouverte mardi

    Lien permanent

    Un soulagement pour l'opérateur qui réduit les 270.000€ de pertes estimées 

    Bonne nouvelle pour le Centre culturel de Huy, qui pourra finalement accueillir jusqu’à 650 personnes dans sa grande salle, au lieu de la jauge de 200 initialement imposée. (La ministre de la Culture et le bourgmestre Christophe Collignon ont donné leur accord. En se limitant à 200 places, l’opérateur estimait les pertes à 270.000€.)  
    C’est une des plus grandes salles de spectacle de la région avec un total de 920 places.
     
    Pourtant, en raison des mesures sanitaires destinées à enrayer la propagation du coronavirus, la grande salle du centre culturel de Huy ne pouvait accueillir que 200 spectateurs, ce qui représentait un gouffre financier pour l’opérateur culturel.
     
     
    Fin août, un point d’interrogation géant était d’ailleurs affiché sur la façade du centre culturel, signe d’une incompréhension face à ces mesures sévères.
     
    Aujourd’hui, ces inquiétudes se dissipent partiellement suite à l’annonce du bourgmestre Christophe Collignon qui a décidé de répondre favorablement à la demande de dérogation formulée par les responsables du centre culturel afin de réduire la distanciation physique dans la salle à un siège sur deux.
     
     
    Cette décision intervient suite à un premier accord octroyé par la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Bénédicte Linard.
     
    « Comme tous les opérateurs culturels, nous avons été invités à fournir un protocole spécifique », explique Justine Dandoy, animatrice-directrice. « La ministre nous a donné son accord, mais la demande nécessitait ensuite l’accord du bourgmestre, que nous venons de recevoir. »
     
    Environ 500 spectateurs en réalité
     
    Concrètement, un siège sera laissé libre entre chaque spectateur ou chaque bulle familiale, permettant à la grande salle d’atteindre une jauge maximum théorique de 650 personnes, ce qui est plus du triple de la capacité initialement autorisée.
     
    Mais cette jauge maximum est calculée dans le cas où les bulles sont les plus larges possibles. En réalité, le nombre de spectateurs maximum devrait varier entre 450 et 500, puisque des personnes individuelles viendront aussi.
     
    Une jauge qui réduit la perte estimée à 270.000€
     
     
    Si cette nouvelle ne change en rien l’agenda prévu par le centre culturel, qui avait choisi de maintenir tous les spectacles malgré la jauge de 200 places, elle va permettre de diminuer considérablement les pertes qui auraient été engagées avec la jauge initiale.
     
    « Ça nous aide financièrement car on perdait 100.000€ cette année et 170.000€ l’année prochaine avec cette limitation. La perte sera réduite, mais on n’a pas encore les calculs précis », détaille la directrice du centre culturel.
     
    Pour l’échevin de la culture Etienne Roba, ce protocole bénéficiera à la fois au public, au centre culturel et aux artistes. « Les artistes pourront travailler dans de meilleures conditions et le centre culturel pourrait espérer ne pas finir la saison sur un déficit.
     
     
    On espère maintenant que le public sera au rendez-vous ! », conclut-il.
     
    Les ventes des abonnements seront ouvertes mardi et la saison des spectacles débutera le 7 octobre avec « Sabordage », du Collectif Mensuel.
     
     
     
    Article par Pierre Tar 
     
     
     
     

  • 200 sites où dépenser en famille un chèque de 80€

    Lien permanent

    Vous êtes également en charge du tourisme.
     
     
    En juillet, le gouvernement wallon avait annoncé son intention de continuer à soutenir le secteur.
     
    On en est où ?
     
     
    Un budget supplémentaire de 5 millions a été approuvé.
     
    Il prendra la forme d’un pass touristique d’une valeur de 80 euros accessible à chaque ménage.
     
     
    Il sera à dépenser pendant les mois d’octobre, novembre et décembre.
     
    Sur le plan de la météo, la saison n’est pas vraiment idéale.
     
     
    C’est une mesure de soutien un coup de pouce à l’arrière-saison.
     
     
    Le but est que l’argent soit dépensé assez rapidement.
     
     
    Il ne s’agit pas de thésauriser pour l’année prochaine.
     
     
    Et puis, il y a les week-ends d’octobre, le congé de la Toussaint et les vacances de Noël.
     
     
    On pourra combiner avec le pass gratuit de la SNCB qui débute lui aussi en octobre. C’est l’occasion de faire du tourisme plus urbain.
     
     
    Comment cela va fonctionner ?
     
     
    Au début du mois d’octobre, on pourra se rendre sur le site visitwallonia.be où l’on téléchargera sur son smartphone un QR code d’une valeur de 80 euros par famille.
     
    Pour ceux qui n’ont pas internet, il sera possible de se faire envoyer le bon par courrier.
     
    La somme pourra être dépensée en une seule fois sur un site ou fragmentée en plusieurs parties.
     
     
    Avec 80 €, on peut déjà passer une belle journée, quitte à ajouter 20 ou 30 € supplémentaires.
     
     
    Où ce chèque sera-t-il valable ?
     
     
    Nous avons lancé un appel en début de semaine à tous les partenaires de Wallonie CGT Tourisme. Ce jeudi à 16h30, nous avons reçu plus de 200 demandes. Parmi elles, citons l’Euro Space Center, les grottes de Han, le château de Moha et les abbayes de Villers-la-Ville et de Stavelot.
     
    Nous avons aussi beaucoup de gîtes, notamment à Profondeville, Merbes-le-Château et Lacuisine, et plusieurs hôtels. Des musées veulent également participer à l’opération, comme l’Aquascope de Virelles et le Musée des transports en commun de Wallonie.
     
    Les partenaires peuvent continuer à s’inscrire jusqu’en octobre. Le secteur culturel a besoin d’aide car il y a moins d’excursions scolaires. Tous les sites accessibles seront mentionnés sur visitwallonia.be.
     
     
    Article de YH
     

  • La grotte Notre Dame de Lourdes Pailhe Clavier reportage photos

    Lien permanent

    La grotte Notre Dame de Lourdes était la première installée en Belgique suite aux apparitions à Lourdes.

    C’est le curé Graerts qui en 1882 a mis tout en œuvre pour que la grotte de Pailhe voit le jour.

    Pailhe  (en wallon Påye) est une section de la commune belge de Clavier située en Région wallonne dans la province de Liège.

    C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

    Le village est traversé par le ruisseau d'Ossogne appelé localement ruisseau de Pailhe.

    Source

     

    Album photos Clic ici 

     

     

  • La foire à 1 euro devrait se tenir à Statte à partir du 7 octobre.

    Lien permanent

    Le Collège donne son feu vert pour le déroulement de la foire à 1 euro à Statte 

    Elle devrait se tenir à partir du 7 octobre mais son organisation doit encore être précisée 

    En dépit de la crise sanitaire, la foire à 1 euro devrait se tenir à Statte à partir du 7 octobre. Le Collège a donné son accord de principe aux forains. Elle devra se dérouler en tenant compte des restrictions sanitaires.
     
    À savoir, pour l’instant, un public limité à 400 personnes. Une jauge qui pourrait évoluer en fonction des directives du CNS.
     
    Depuis 2012, la foire à 1 euro se déroule à Statte durant le mois d’octobre. Un événement qui attire habituellement jusqu’à 50.000 personnes. Cette année est évidemment particulière.
     
    Après les rebondissements liés à la foire du 15 août (annulée, puis autorisée suivant un protocole strict avant d’être à nouveau annulée), les forains attendent évidemment beaucoup de cet événement.
     
    Leur saison a été catastrophique : même si quelques kermesses ont été organisées dans les villages, la plupart des manèges ne sont pas sortis des garages.
     
     
    « Une réunion s’est tenue entre les forains et le Collège, commente Jacques Mouton, l’échevin des foires et Marché.
     
    Nous avons donné notre feu vert pour l’organisation de la foire à 1 euro, mais il faudra que les conditions imposées par l’arrêté ministériel soient respectées.
     
    Pour le moment, 400 personnes au maximum pourraient être rassemblées sur le site de la foire, mais ces conditions pourraient être assouplies. »
     
    400 personnes
     
    Le bourgmestre Christophe Collignon ajoute : « Un Conseil National de Sécurité devrait se dérouler aux alentours de 20 septembre. Nous avons décidé d’attendre cette date pour fixer les modalités d’organisation de la foire.
     
    Globalement, nous voulons soutenir le secteur et nous souhaitons maintenir la foire à 1 euro.
     
    Pour l’instant, nous sommes limités à un parcours fermé avec un maximum de 400 personnes sur le site, mais il ne sert à rien de déterminer toute son organisation pratique dès à présent alors que les mesures annoncées lors du CNS pourraient tout chambouler.
     
    Les trois semaines qui arrivent vont être cruciales dans la gestion de l’épidémie. »
     
    A priori, les produits de bouche seront autorisés sur le site, par contre le chapiteau qui abritait un bar et les animations musicales ne pourra pas être présent.
     
    L’espoir du Collège et des forains est que les règles soient assouplies et que la bulle de 400 personnes soit élargie. Pour pouvoir réagir et trouver la formule la plus adéquate en fonction des éventuelles nouvelles dispositions prises par le CNS, les autorités et les forains ont d’ailleurs décidé de repousser la foire à 1 euro d’une semaine : au lieu de débuter le 2 octobre, elle commencera le 7 et serait prolongée jusqu’au 7 novembre.
     
     
    Ce vendredi, Carine Schweig, la foraine hutoise qui chapeaute la foire à 1 euro restait sur la réserve.
     
    « Nous voulons retravailler bien sûr. Et nous sentons aussi que la population a envie de faire la fête, les mesures actuelles sont incohérentes, les gens en ont ras-le-bol. Après la foire à 1 euro aura-t-elle bien lieu ?
     
    Pourra-t-on enfin retravailler dans de bonnes conditions, sans protocole sanitaire trop strict ? Tant que le CNS de septembre n’aura pas eu lieu, on ne peut rien prévoir… » regrettait-elle.
     
    Article par AURÉLIE BOUCHAT
     
     

  • Entre le "Château" et le Ravel qui traverse "Modave Village" Du 8 septembre au 18 octobre 2020

    Lien permanent

    Entre le "Château" et le Ravel qui traverse "Modave Village", "quelque part au fond" est un jardin-galerie de plein air justement situé au 19 de la rue du Fond...
    En pleine nature descendante, Jeanne Fractal et Auguste Kirpan présentent leur jardin secret aux visiteurs désireux de découvrir que l'art n'est pas rien que "tendances imposées"...
    Venez vous fondre dans la nature et ré-explorer les libertés en péril : l'humour... la dérision, le persifflage bienfaisant... la beauté simple... et, surtout, la curiosité indispensable à toute existence.

    Robert Daro (ferraille) - Claudine Devillé (terre cuite) - Jeanne Fractal (mosaïques et boutons) - Dominique Franck (terre cuite) - Auguste Kirpan (ferraille et zinc) - Jean-Louis Piette (pierre, bois, cordes)...

    La limitation du nombre de visiteurs simultanés à 10/12 dans le jardin, vous offrira une expérience intime avec les œuvres ainsi qu'avec Jeanne ou Auguste en qualité de guide.

    Prévoir un masque - tenir les enfants par la main - pas d'animaux
    Ouvert aux passants les vendredis, samedis et dimanches de 10h à 18h
    Les mardis, mercredis et jeudis : uniquement sur rendez-vous au 0477 19 08 24
    Quelque Part au Fond
    19 Rue du Fond
    4577 Modave Téléphone :0477190824
    Gratuit
    Jours et heures 
    Mardi: de 10:00 à 18:00
    Mercredi: de 10:00 à 18:00
    Jeudi: de 10:00 à 18:00
    Vendredi: de 10:00 à 18:00
    Samedi: de 10:00 à 18:00
    Dimanche: de 10:00 à 18:00
     

  • Le Château de Jehay vous ouvre ses portes le 19 septembre pour participer à sa Detective Party

    Lien permanent

     


    vous ouvre ses portes le 19 septembre pour participer à sa Detective Party
    Aidé d’indices et par les résidents du château, tentez d’élucider un sombre crime 
    Accessible à toute la famille, dès 7 ans.
    Infos et réservations : https://bit.ly/35f4mMZ

     

     
    Un crime a été commis au château ! A vous de mener l'enquête... Interrogez les témoins et relevez les indices afin de résoudre cette mystérieuse affaire ! Élémentaire mon cher !
    Un parcours-spectacle au cœur des jardins.
     
    Nouvelle intrigue pour cette édition 2020...
     
    Accessible à toute la famille dès 7 ans.
     
    Début à 19h.
     
    Mesures sanitaires Covid 19. Toutes les dispositions sont mises en place pour assurer votre sécurité en toute convivialité : la "Détective Party" se déroule uniquement en extérieur, le port de masque est obligatoire et nous vous demandons de respecter les distances de sécurité, du gel désinfectant est à votre disposition.
     
    Exceptionnellement, pour cette édition 2020, il n'y aura pas de possibilité de restauration sur place
     
    Rue du Parc, n°1 4540 Amay, Belgique

     

     

  • LANCEMENT DES JOURNÉES DU PATRIMOINE La 32 e édition des Journées du Patrimoine en Wallonie se déroulera bien les 12 et 13 septembre 2020

    Lien permanent

    Valérie De Bue veut mettre en valeur le matrimoine 

    La 32 e édition des Journées du Patrimoine en Wallonie se déroulera bien les 12 et 13 septembre, même si la crise sanitaire a imposé des adaptations, comme la réservation obligatoire pour pouvoir visiter un site.
    Elle ne comportera pas moins de 265 sites à visiter en Wallonie.
     
    « C’est moins que les années précédentes où l’on tournait autour de 400 sites », précise Valérie De Bue, la ministre wallonne en charge du patrimoine, en présentant le programme de l’événement.
     
    Cette année, le thème est « Patrimoine et Nature, parcs, jardins, espaces verts et naturels ».
     
    Une bonne partie des activités se déroulant en plein air, les Journées ont pu être maintenues malgré l’épidémie de Covid-19.
     
    Pour la plupart des visites, il faudra obligatoirement s’inscrire au plus tard le 10 septembre via le site journeesdupatrimoine.be et choisir un créneau horaire. Un ticket renvoyé par courriel garantit la réservation.
     
    Ce vendredi, 2.500 réservations ont déjà été effectuées. « Quelques sites sont complets, comme la Fondation Folon à La Hulpe.
    Par contre, il n’y a encore personne pour d’autres endroits », précise la ministre De Bue. Le choix est varié : les 36 tilleuls de Chantemelle, le château du Saulchoir à Kain ou encore les vallons du Ry Ponet à Beyne-Heusay.
    La femme à l’honneur
    Paris, mais aussi Bruxelles, intègrent depuis quelques années les journées du « Matrimoine » dans leur politique de reconnaissance du patrimoine. Rien de tel pour l’instant en Wallonie, mais cela devrait changer en 2021.
     
    « C’est un thème qui me tient à cœur. Plus largement, j’ai une fibre pour ce qui est de la place de la femme dans la société. Dès lors, j’ai demandé à l’AWaP (l’Agence wallonne du patrimoine) de me faire des propositions à ce sujet. Un grand nombre de possibilités existe », indique Valérie De Bue. Le matrimoine évoque les biens hérités des femmes.
     
    « Attention, l’idée n’est pas de faire une fois les Journées du matrimoine, et puis plus rien par la suite. Je veux intégrer cela dans la longueur, avec des journées de sensibilisation récurrentes et une prise en considération de ce point dans la politique d’investissements », précise la ministre du Patrimoine. Elle compte d’ailleurs développer le projet dans le cadre du « Plan Genre » initié par Christie Morreale, la ministre wallonne des Droits des femmes et qui implique l’ensemble du gouvernement.
     
    Si elles se concrétisent, les Journées du matrimoine donneront un peu plus de visibilité aux femmes… elles si peu présentes aux frontons des rues
     
    . En Wallonie, 5.127 rues portent le nom d’un homme, contre 577 pour les femmes, selon un décompte effectué en 2018.
     
    Article de  YANNICK HALLET
     

  • Les chemins de la mémoire sur le Blog, Oneux Vallée de Neblon, la Croix de l’Aviateur Olivier Coco Leclercq

    Lien permanent

    Dans le hameau d'Oneux Vallée de Neblon se trouve la "Croix de l'Aviateur".

    Il s'agit d'une croix en ciment le long de la N814..

    Il a été fondé par la famille du Maj Vl. Olivier Leclercq (CO 349 Sqn) où il s'est écrasé le 16 septembre 1957 à bord du Hawker Hunter F4 ID59 (1 Wing 349 Sqn).

    Sur la croix se trouve l'inscription suivante:

    D'OLIVER LECLERCQ  PILOTE DE CHASSE COMMANDANT L'ESCADRILLE 349  16e IX 1957

    IMG_0982.JPG

    Leclercq est inhumé au cimetière de Jesus-Eik, un quartier résidentiel d'Overijse.

    Il est né à Boitsfort (17 mars 1925) et faisait partie de la 107e promotion.


    Info: Rik Verhelle, 26 octobre 2009


    Au cours de l'année 2017, un partenariat a été conclu pour déplacer la croix de son endroit assez inaccessible sur une propriété privée à un endroit où plus de passants pourraient la voir.

    L'initiative est venue d'un vieil homme de 349 Sq, Pitou Aerts, et Fernand Davin, témoin oculaire de l'accident, alors âgé de 9 ans, et du 349e Escadron de Kleine Brogel.

    Avec l'aide de la commune de Durbuy, la croix a été récupérée de son emplacement d'origine, nettoyée et sablée, après quoi un endroit plus accessible, à environ 500 m du site de l'accident, a été choisi pour remplacer la croix.

    Le 8 décembre 2017, la croix a été inaugurée à son nouvel emplacement, le long de la N814.

    Source

    Plus d'infos Clic ici 

     

    IMG_0983.JPG

    IMG_0984.JPG

  • Sorties culturelles PCS : découverte nature à Tavier le 14 septembre 2020

    Lien permanent

    Le PCS Condroz organise une nouvelle sortie culturelle :

    - 14 septembre : Découverte nature à Tavier avec un guide Natagora

    Toutes les informations en pièces jointes ou bien via https://sites.google.com/view/pcscondroz/nos-projets/sorties-culturelles-accessibles

  • Le plus beau village de Wallonie Clermont-sur-Berwinne mis à l’honneur !!!

    Lien permanent

    Cet été, vous avez vibré en suivant notre concours du Plus beau village de Wallonie.
     
    Vous avez été plus de vingt mille à participer au vote lors du premier tour.
     
    Cinq villages avaient ainsi été plébiscités et nous vous avions demandé alors d’élire votre favori parmi Clermont-sur-Berwinne, Ittre, Torgny, Thon-Samson et Landelies.
     
    Finalement, c’est le village de Clermont-sur-Berwinne qui l’avait emporté devant Torgny et Landelies.
     
    Hier, cinq représentants de Thimister-Clermont, dont le bourgmestre Lambert Demonceau ainsi que les échevins Gaston Schreurs et Alice Jacquinet sont venus chercher le trophée qu’ils mettront en évidence dans leur commune.
     
    Ils ont été félicités par Demetrio Scagliola (rédacteur en chef du groupe Sudpresse), Rodolphe Magis (rédacteur en chef adjoint) et Vincent Brossel, le directeur commercial et marketing.
     
    Ce fut l’occasion de rappeler que ce concours a mobilisé douze de nos treize éditions, Bruxelles n’ayant pas de villages !
     
    Soixante villages concouraient au départ, sous le patronage de notre ambassadeur de luxe, l’animateur Stéphane Bern.
     
    Le bourgmestre et ses concitoyens sont retournés dans le Pays de Herve avec l’équivalent de 7.500 euros en publicité dans notre journal, 5 abonnements numériques et 20 entrées au parc Astérix.
     
    Avouez que cela valait la peine de gagner !
     
     
    Article par  P. N.
     
     
     

  • À partir du 4 septembre à 16h00, toute l’Espagne sera en zone rouge, à l’exception de Ténérife.

    Lien permanent

    Toute l’Espagne, à l’exception de Tenerife, en zone rouge 

     
    Le Service public fédéral Affaires étrangères a mis à jour ce mercredi soir sa liste des codes couleurs par pays. Et une grosse décision a été prise pour la péninsule ibérique.
     
    À partir du 4 septembre à 16h00, toute l’Espagne sera en zone rouge, à l’exception de Ténérife.
     
    Mais les provinces espagnoles ne sont pas les seules régions en zone rouge, où tout voyage non-essentiel est interdit.
     
    Les Belges ne peuvent pas non plus se rendre à Andorre, dans les provinces croates de Split-Dalmatie, de Brod-Posavina (à partir du 04 septembre), de Zadar (à partir du 04/09 à 16h00) et de Šibenik-Knin, au Danemark.
     
     
    Les voyages ne sont pas non plus autorisés en Finlande, en Hongrie, en Roumanie, à Aberdeen (GB), à Paris ainsi que dans plusieurs départements français.
     
     
    Les périples sont également possibles dans d’autres pays, mais sous conditions, telles que la mise sous quarantaine ou le test obligatoire : Allemagne, Chypre, Estonie, Grèce, Irlande, Islande, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie et Suisse.
     
     
    Il n’est désormais plus possible de voyager que dans six pays sans conditions.
     
    L’Autriche, la Bulgarie, la France (partiellement), l’Italie, la Pologne et le Portugal sont désormais les seuls pays figurant sur la liste verte du service public fédéral mise à jour mercredi sur son site.
     
     
    Notons que l’amélioration des chiffres du coronavirus en Belgique permet de repasser à l’orange clair sur la carte européenne de la situation du coronavirus du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). En revanche, Bruxelles reste toujours un point plus sombre.
     
     
    Article par  G.BARK.
     
     

  • Les 11, 12 et 13 septembre prochains, Liege Airport proposera The Big Summer Tour le plus grand château gonflable d’Europe

    Lien permanent

    Liege Airport accueille le plus grand château gonflable d’Europe pendant trois jours

     

    Avec un parcours de plus de 340 mètres de long et des sauts jusqu’à 5 mètres de haut, The Big est le château gonflable le plus impressionnant donné à voir en Belgique. Il sera à Liege Airport, sur le parking de l’hôtel Park’Inn, les 11, 12 et 13 septembre.

     

     

    The Big, complet, demande une superficie de 70 mètres sur 30 pour être totalement déployé. Une fois que le générateur produisant 60.000 kWh a insufflé l’air nécessaire à gonfler l’édifice, ce ne sont pas moins de 340 mètres d’un parcours aventureux qui s’offrent aux visiteurs. Et les chiffres les plus impressionnants ne s’arrêtent pas là. Entrer dans The Big, c’est s’apprêter à relever 38 épreuves différentes. Lors de l’une de celles-ci, les plus courageux n’hésiteront pas à se jeter de 5 mètres de haut dans le vide. Des wipeout acrobatiques, des toboggans, des murs d’escalade… The Big est un parc d’attractions à lui tout seul.

    Les règles édictées par le CNS évoluent constamment et offrent de plus en plus de liberté, de capacité de vie sociale. Toutefois, des mesures de sécurité sanitaires sont toujours d’application. Le secteur de l’événementiel doit donc s’y plier. Un nouveau modèle d’affaires basé sur le concept de la bulle sociale est toutefois possible : des groupes de 10 personnes maximum à intervalles réguliers sont parfaitement gérés et tracés depuis la réservation « online » jusqu’au « onsite ». « Nous espérons ainsi pouvoir atteindre un équilibre entre les mesures sanitaires et le retour à une nouvelle rentabilité », expliquent les organisateurs.

     

    En outre, « The Big » sera toujours proposé avec bornes de désinfection à base de gel hydroalcoolique. Les surfaces sont, quant à elles, désinfectées de manière régulière afin d’assurer la sécurité sanitaire de tous les visiteurs. Le système de tracing continuera à garantir la sécurité sanitaire tout en respectant la vie privée des participants d’une bulle sociale pour faire face à toute éventualité.

    Infos et réservations via le site https://thebig.socialbubble.fun

     

    Source

  • Découvrir le village de Ferrières de façon inattendue

    Lien permanent

    Septembre 2020

    Jeu de village

    Venez découvrir le village de Ferrières de façon inattendue

    En septembre le Musée du Jouet de Ferrières organise une balade champêtre de 3km avec des épreuves, des questions, des anecdotes sur le village.

     téléphone au 086 40 08 23

    https://www.museedujouet.info/

  • Sorties culturelles PCS : découverte nature à Tavier

    Lien permanent

    Le PCS Condroz organise une nouvelle sortie culturelle :

    - 14 septembre : Découverte nature à Tavier avec un guide Natagora

    Toutes les informations en pièces jointes ou bien via https://sites.google.com/view/pcscondroz/nos-projets/sorties-culturelles-accessibles

  • Le Château de Modave, les jardins sont accessibles gratuitement durant les heures d’ouverture du domaine

    Lien permanent

    Chateau de modave.jpgLe Château de Modave !!! 


    Situé sur un piton rocheux qui domine de 60 mètres la vallée du Hoyoux, ce serpentin bucolique qui ondoie à travers le Condroz hutois, le Château de Modave offre, notamment à partir de sa terrasse restaurée, une vue exceptionnelle sur la nature environnante, qui constitue une réserve naturelle de 450 hectares.


    Le saviez-vous ? Le château fut habité par de prestigieux propriétaires dont le comte de Marchin, à qui l’on doit
    l’aspect actuel des lieux, mais aussi Maximilien-Henri de ou encore les familles de Montmorency, Lamarche,... Depuis 1941, le domaine est la propriété de Vivaqua (ex-Compagnie Intercommunale Bruxelloise des Eaux).


    Edifié au Moyen Age, il a été partiellement détruit au milieu du XVIIe siècle, avant d’être restauré et doté d’une façade classique qui le transformera en une élégante demeure de plaisance, dont les jardins aménagés jadis à la française prolongent l’agrément.


    Originalité, l’une des salles du château évoque la roue hydraulique construite à Modave au XVIIe siècle et attribuée à Renkin Sualem. C’est sans doute elle qui servit de modèle à la fameuse machine de Marly, destinée à remonter les eaux de la Seine jusqu’au Château de Versailles.


    Lors de la visite, un audioguide disponible en huit langues permet à chaque visiteur de percer les secrets de plus de 25 salles de ce lieu unique, classé en 1993 « Patrimoine Majeur de Wallonie ».

    Les jardins sont accessibles gratuitement durant les heures d’ouverture du domaine.


    Port du masque obligatoire à l’intérieur du château, gel hydroalcoolique à disposition.

    Vestiaire indisponible.


    Possibilité d’acheter ses tickets sur place, mais paiement électronique souhaité.


    Adresse : Rue du Parc, 4, à Modave.


    085 41 13 69 // info@modave-castle.be
    // www.modave-castle.be

     

    Source

  • Les beaux coins du Condroz, Rallye Touristique disponible au Syndicat d'Initiative à Modave

    Lien permanent

    Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot


    Activité à faire quand bon vous semble ! 
    Appli pour smartphone disponible dès juillet.


    vallée du Hoyoux, 6 B 
    4577 Modave

    085 41 29 69

    Tourisme Modave Marchin Clavier Tinlot

     

  • Découvrir le village de Ferrières de façon inattendue

    Lien permanent

    Septembre 2020

    Jeu de village

    Venez découvrir le village de Ferrières de façon inattendue

    En septembre le Musée du Jouet de Ferrières organise une balade champêtre de 3km avec des épreuves, des questions, des anecdotes sur le village.

     téléphone au 086 40 08 23

    https://www.museedujouet.info/

  • Borgloon Destination Voyage sur le Blog Villageois en photos

    Lien permanent

    Une idée sortie pour le dernier week-end du mois d'août 2020 ? 

    De belles balades vélo !!! 

    Looz Borgloon et l'église transparente est située en Hesbaye.

    Dans les collines au sud de Looz, entre la ville et la chaussée Romaine, et peut être considérée comme de l'art paysager.

    L'ensemble est construit en planches horizontales d'acier Corten, reliées par des carrés soudés.

    L'œuvre repose sur un socle en béton dans le paysage de Looz.

    La forme fait référence à l'archétype de l'église d' Europe de l'Ouest.

    Situé sur un sentier de randonnée, l'église donne une impression étrange. Quand on s'en approche, il apparaît peu à peu que ce n'est pas une église.

    La construction est, par l'utilisation de planches horizontales, plus ou moins transparente, d'où le nom de l’œuvre. Cette transparence est évidente si l'on entre à l'intérieur de l’œuvre.

    Source

    Toutes les infos clic ici 

    Source :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Reading_between_the_lines

    https://www.borgloon.be/

    Fruit avec le coeur et l’âme

    Visite guidée à pied des œuvres d’art du PIT

    Ce projet artistique est unique en Flandre et bien au-delà.

    Il se déroule à l’intersection entre l’art, l’architecture et le paysage.

    Tourisme
     
    Réception touristique
    Place de la Gare 8
    (3840) Borgloon
    Belgique
     
  • Si vous avez des enfants et souhaitez trouver une idée pour les motiver à se promener, voici donc une idée lumineuse

    Lien permanent

    Au fond des grottes ou les pieds dans le ruisseau, ,nos chasseurs de trésor en herbe se sont lancés à la poursuite du premier trésor : un coffre mystérieux scellé.

    Si vous avez des enfants et souhaitez trouver une idée pour les motiver à se promener, voici donc une idée lumineuse : les inviter à découvrir le secret du trésor de la Gatte d'or.

    Il s'agit en fait d'une petite randonnée en boucle de 5km dans un site natura 2000, avec des petites grottes en partie visitable (à 4 pattes), un ruisseau et un ancien pont romain. Le paysage est très varié avec une marche en forêt qui grimpe pour commencer, un tronçon dans la campagne avant de revenir en descente vers le point de départ.

    Nos loulous ont adorés grimper sur les rochers et découvrir les abris naturels dans les grottes. Ils ont tout autant aimé jouer au ricochet sur la rivière.

    En fait, on a aussi beaucoup apprécié cette journée et on est revenu avec quelques pots de miels.

    Pour en découvrir plus, les autres photos et les détails sont ici :
    https://www.boussolemagique.com/chasse-au-tresor-solieres…/…

    avec Maison du Tourisme Terres-de-Meuse

     Province de Liège Tourisme 

    Visit Ardenne 

    Wallonie Tourisme

     

    Boussole magique

     

     

  • Promenade guidée à Amay le 30 août 2020

    Lien permanent

    L’Association du Patrimoine du pays mosan organise ce dimanche 30 août une promenade guidée sur le thème « Amay comme vous ne l’avez jamais vu ». C’est la poétesse amaytoise Béatrice Libert, 68 ans, née rue Gaston Grégoire, qui va guider le public dans les recons d’une ville qu’elle connaît sur le bout des doigts et qu’elle fera découvrir par son regard d’enfant.

    Dans son ouvrage « Une enfance au creux des mots », elle a raconté Amay comme une poétesse de talent sait le faire, elle qui a reçu plusieurs prix. ZElle a écrit « La Meuse coule en moi. Depuis l’aube. C’est mon fleuve intérieur, la matrice de mes voyages... ».

    Départ de la promenade guidée ce dimanche 30 août à 14h devant la Maison de la Poésie, place des Cloîtres, 8 à Amay. P.A.F. : 5 € par personne. Infos au 085/212915 ou au 085/212171.

    Par Marc Gérardy

    Source

  • Sorties culturelles PCS : Visite de Huy Aujourd'hui Lundi 24 août 2020

    Lien permanent

    Le PCS Condroz organise une nouvelle sortie culturelle :

    - 24 aout : Visite de Huy et de son Fort

     

    Toutes les informations en pièces jointes ou bien via https://sites.google.com/view/pcscondroz/nos-projets/sorties-culturelles-accessibles

     

  • Jemelle !!! destination Voyage sur le Blog Villageois, Lhomme à Sec, reportage photos !!!

    Lien permanent

    Un homme qui n'est plus capable de s'émerveiller a pratiquement cessé de vivre.
    Citation sur la vie d'Albert Einstein 


    Jemelle est un diminutif du mot germanique «Gamunda» qui signifie embouchure, confluent.
    En effet, le village est desservi par deux rivières : la Lhomme et la Wamme.

    La légende raconte que la fille du seigneur de Rochefort émit le souhait de baptiser tous les endroits rencontrés lors de son voyage à travers leurs terres.
    Arrivés au confluent de la Lhomme et de la Wamme, les deux augustes voyageurs remarquèrent les deux rivières «jumelles», qui coulaient joyeuses et se jetaient dans les bras l’une de l’autre.

    La fillette descendit du carrosse et, soudain, entendit monter des flots une voix harmonieuse qui disait: «Je me mêle».
    Saisie d’admiration, elle courut à son père et lui dit: «Nous l’appellerons : je me mêle». Plus tard, on l’écrivit Jememelle.
    Et, enfin, le greffier, jugeant sans doute ce mot trop long à écrire, l’abrégea.

    Depuis lors, on écrit Jemelle.

    Source

    Jemelle (en wallon Djimele) est une section et un village de la ville belge de Rochefort situés en Région wallonne dans la province de Namur.
    Arrondissement Dinant Commune Rochefort Province de Namur

    Rochefort: la Wamme et la Lhomme à sec Depuis plusieurs jours, la Wamme à Jemelle.
    Par endroits, la Lhomme est également complètement à sec.
    Cette sécheresse qui touche les deux cours d'eau de la commune de Rochefort, victime de pénuries d'eau, bien entendu avec des conséquences visibles sur la faune.


    Les deux cours d’eau qui traversent la commune de Rochefort , sont presque complètement à sec par endroit, avec des conséquences sur la faune et la flore ainsi que une diminution de la population de truites.

     

     

    Album photos clic ici 

     

    Ici  Clic

  • Les communes de Ferrières et de Hamoir ont annoncé qu’elles levaient l’interdiction de baignade dans l’Ourthe

    Lien permanent

    On peut de nouveau se baigner dans l’Ourthe à Hamoir et à Ferrières

    Depuis le 10 août, il était interdit - pour les humains comme pour les animaux - de se baigner dans l’Ourthe sur le territoire des communes de Hamoir, Ferrières, Esneux et Comblain-au-Pont. Les 4 communes avaient imposé cette interdiction d’une même voix suite à un avertissement du Centre régional de crise de Wallonie concernant la présence de cyanobactéries dans l’Ourthe, sur la portion allant d'Esneux à Ferrières.

    Semblables à des algues bleues, ces bactéries photosynthétiques sont naturellement présentes en eaux douces et sécrètent des toxines pouvant causer des troubles de la santé chez l’homme et les animaux. Les effets les plus communs sont les irritations de la peau, maux de tête, nausées et gastro-entérites. La prolifération de ces algues ayant été favorisée par les températures élevées et le faible niveau de l’eau, les communes avaient préféré miser sur la sécurité en interdisant purement et simplement la baignade dans l’Ourthe.

    « Aucune analyse ne permet d’interdire »

    Ce vendredi matin, le bourgmestre de Hamoir Patrick Lecerf a annoncé que sa commune et celle de Ferrières levaient l’interdiction de baignade. Comblain-au-Pont et Esneux préfèrent quant à elles maintenir cette interdiction pour le moment.

     

    « Une analyse de l’eau est revenue négative la semaine dernière. Il n’y a donc plus rien d’objectif pour interdire la baignade », affirme le bourgmestre de Hamoir. « On nous a annoncé que d’autres tests seraient réalisés mais nous n’avons plus d’infos de la part de la Région wallonne depuis vendredi dernier. ».

    Même s’il estime que le principe de précaution qui a été appliqué était raisonnable, le mayeur de Hamoir considère qu’il n’y a plus assez d’éléments objectifs pour maintenir l’interdiction, d’autant qu’aucun cas de maladie liée à l’eau de la rivière n’a été recensé dans sa commune. « D’autre part, il a plu et la température est revenue à la normale, ce qui réduit le risque », ajoute Patrick Lecerf.

    Baignade autorisée en amont à Durbuy

    En amont du cours d’eau, dans la commune de Durbuy, l’interdiction de baignade n’a pas été prise et de nombreuses personnes ont profité de l’Ourthe ce mercredi. « Il ne faut pas interdire pour interdire, surtout si quelques centaines de mètres en amont, des centaines de personnes sont dans l’eau sans que ça ne pose de problème... », ajoute Patrick Lecerf.

    Cette levée d’interdiction ne veut pas pour autant dire qu’on peut faire n’importe quoi. Des zones de baignades officielles sont prévues par les communes et lorsqu’on s’aventure en dehors, c’est à ses risques et périls.

    Rappelons également un conseil de base prodigué par les Stewards de l’Ourthe : il faut toujours bien se laver les mains après la baignade, surtout avant de toucher de la nourriture.

     

    Article et rédaction par Pierre Tar 

    Source 

  • Les règles obligatoires à respecter pour les gens qui reviennent des zones rouges.

    Lien permanent

    DE RETOUR DE ZONE ROUGE ?  

    Sophie Wilmès a été très claire hier. Elle a rappelé les règles obligatoires à respecter pour les gens qui reviennent des zones rouges.
     
    « Depuis le 1 er août pour toutes les personnes arrivant sur le territoire belge après un séjour à l’étranger de plus de 48h, il y a l’obligation de remplir le Passenger Locator Form qui permet de savoir où le voyageur s’est rendu ».
     
     
    Elle insiste : « Toute personne revenant de zone rouge doit se faire tester et rester en quarantaine même si celle-ci ne présente pas de symptôme.
     
    Aujourd’hui, trop peu de gens respectent ces règles mises en place.
     
    Cette obligation ne doit pas être prise à la légère. Les conséquences pourraient être trop importantes ».
     
    En regardant la carte actuelle en Europe, on constate que les zones rouges ne sont certes pas légion mais il y en a quand même.
     
    Beaucoup en Espagne qui est un pays attirant énormément de touristes belges. Mais aussi en Roumanie et en Bulgarie où nous avons beaucoup de travailleurs qui sont rentrés dans leur famille, cet été, avant de revenir en Belgique.
     
    Des sanctions ?
     
    Hier, répondant à une question d’un journaliste flamand qui se demandait s’il ne fallait pas être plus sévère avec ces touristes qui « oublient » de se faire tester, Elio Di Rupo a répondu ceci : « Les gens revenant de zone rouge reçoivent un QR code pour se faire tester.
     
    Si ce n’est pas le cas, le Fédéral peut, endéans les 48 heures, envoyer un signal aux call centers qui sont chargés du tracing dans chacune des régions.
     
    Là, on fait un suivi. On contacte la personne, si elle ne répond pas, une équipe mobile se rend chez elle.
     
    Et il y a un rappel après quelques jours. C’est tout ce processus-là qui devrait permettre aux personnes de comprendre que, non seulement elles doivent se faire tester, mais qu’elles doivent rester en quarantaine, sous peine de sanctions pénales que pourrait prononcer un tribunal ».
     
    Nous avons creusé cette info. L’AViQ qui chapeaute le tracing en Wallonie nous a renvoyés vers le consortium des mutualités qui est chargé du tracing.
     
    « Nous prévenons les gens dès que nous apprenons qu’elles sont positives.
     
    Nous n’avons pas comme mission de savoir si telle ou telle personne revenue d’une zone rouge a fait ou pas son test.
     
    Cela se passe au-dessus de nous », répond son porte-parole qui nous conseille d’aller voir du côté de Sciensano qui a reçu les 500.000 formulaires remplis.
     
    « Non, il ne s’agit pas d’une de nos compétences.
     
    Vous pouvez contacter le SPF Santé publique à ce sujet », nous rétorque-t-on.
     
    Au SPF Santé publique, on nous répond… que ce sont les communautés qui sont compétentes pour ce sujet !
     
    Allô, Philippe ?
     
    Un truc de fou !
     
    Mais nous ne nous arrêtons pas là.
     
    Après quelques coups de fil vers les hautes sphères, on arrive à avoir l’information qui nous met… sur le derrière !
     
    De sources sûres, on peut affirmer aujourd’hui que les personnes revenues de zone rouge et qui n’ont pas passé le test NE SONT PAS contrôlées !
     
    « Un programme est en cours de développement pour que cette notification se fasse automatiquement si le test n’a pas été réalisé.
     
    Si ce n’est pas le cas, les services de tracing compétents seront immédiatement prévenus », nous révèle-t-on. Quand ce programme sera-t-il effectif ?
    Demain ?
    La semaine prochaine ?
    Dans un mois ?
     
    On aurait aimé poser la question au ministre Philippe De Backer qui serait chargé de l’implémentation de ce programme.
     
    Nous avons tenté plusieurs fois de joindre sa porte-parole, avec message vocal à l’appui, on attend toujours qu’elle nous rappelle !
     
     
    Article de  PIERRE NIZET
     
     

    Les Affaires étrangères mettent à jour la liste des pays autorisés: plusieurs régions de France et d’Espagne passent au rouge!

    Le ministère des Affaires étrangères a mis à jour vendredi sa liste des codes couleurs par pays

     

    Parmi les principaux changements, le département des Bouches-du-Rhône en France, la communauté autonome de Madrid, les Îles Baléares et la province d’Almería en Espagne passent en rouge, c’est-à-dire nécessitant une quarantaine obligatoire au retour ainsi qu’un test de dépistage dans le sens des retours et l’interdiction de s’y rendre dans le sens des départs.

    La communauté autonome du Pays Basque, et donc plus seulement la province de Biscaye, et la province de Burgos (communauté autonome de Castille-et-León) passent également en rouge en Espagne.

    En revanche, Leicester, au Royaume-Uni, n’est désormais plus classé en zone rouge.

    Les Affaires étrangères, qui reprennent les informations du SPF Santé publique et du groupe d’experts Celeval, ont aussi apporté des changements importants en zone orange, zones pour lesquelles il est recommandé de faire un test de dépistage au retour ainsi que de rester en quarantaine. Ainsi plusieurs îles françaises (Guadeloupe ; Martinique ; La Réunion ; Mayotte et Saint Martin) font leur apparition. C’est également le cas pour les départements français d’Eure-et-Loir, d’Indre-et-Loire, de Maine-et-Loire, du Finistère, de l’Isère, des Hautes-Alpes, de la Haute-Saône, de l’Oise, du Haut-Rhin, de l’Aube, de la Marne, de la Gironde, des Pyrénées-Atlantiques et de la Creuse.

    L’orange s’étend aussi encore davantage en Espagne. Sont désormais concernés Fuerteventura, la Grande Canarie, Lanzarote (communauté autonome des îles Canaries), Grenade et Jaén (communauté autonome d’Andalousie).

    Parmi les autres changements, la Grèce dans son ensemble a été ajoutée.

    La liste complète se trouve sur le site des Affaires étrangères à l’adresse suivante : https ://diplomatie.belgium.be/fr

     

    Source

  • Trekking et Voyage recherche un(e) stagiaire

    Lien permanent

    Trekking et Voyage • Inspiration rando, voyage & outdoor

    En tant que blogueur et créateur de contenu digital en plein développement, j’ai décidé d’offrir la possibilité à de futurs professionnels de m’accompagner avec mon équipe dans la réalisation de mes prochains projets. Si tu es étudiant(e) en communication et/ou marketing, cela pourrait bien t’intéresser…

    Dans le cadre de la réalisation de divers projets majoritairement en lien avec la promotion de la Belgique mais aussi d’autres destinations dans le monde, je suis à la recherche d’un(e) stagiaire dynamique et motivé(e) afin d’intégrer mon équipe. Ce stage est offert dans le cadre d’une formation et n’est pas rémunéré (voir avantages ci-dessous).

    Qui sommes-nous ?

    Trekking et Voyage est avant tout un blog rando, voyage et outdoor né de l’initiative d’un passionné de randonnée et de voyages. L’entreprise belge (représentée par le blogueur Maxime Alexandre) crée du contenu (web, photos, vidéos) depuis 2014 sur le site internet www.trekkingetvoyage.com et les réseaux sociaux associées. Au fil des années, Trekking et Voyage est devenu une référence en matière d’inspiration randonnée, voyage et outdoor en Belgique mais aussi sur la toile francophone. Retrouve tout mon parcours ici.

    En pleine expansion, l’entreprise cherche à renforcer provisoirement son équipe avec un ou plusieurs stagiaires dans le cadre de divers projets visant à faire la promotion de la Belgique (reportages web, photo et vidéo, film documentaire) ou de destinations plus éloignées.

    Maxime Alexandre

     

     

  • Itinérance d'un poète à vélo !!!!

    Lien permanent

    Un conteur sur la route de Waremme à Comblain 

    Benoit Morren est un conteur de 53 ans – souvent qualifié de troubadour – originaire de Haneffe, dans la commune de Donceel. Connu sous le pseudo « Robin des Pommes », cela fait dix ans qu’il propose des spectacles contés dans un univers contemporain, décalé et poétique.
     
    « Depuis le début, ma démarche est militante car j’aime aborder des questions philosophiques et politiques, » explique-t-il. « J’invite le public à se questionner de manière légère et humoristique sur le sens de la vie. »
     
     
    77 km À vélo avec sa guitare
     
     
    Dimanche, Benoît Morren a enfourché son deux-roues pour se lancer dans une « itinérance vélo-poétique ».
     
    Pendant une semaine, il sera sur la route, muni de sa guitare et d’une tente, et il partagera ses histoires dans différentes communes de Huy-Waremme.
     
     
    Son initiative est inspirée de la marche des philosophes, organisée en Gaume depuis plusieurs années par la troupe des Chemins de Terre.
     
    Le concept consiste à jouer un spectacle en tournée, à pied, dans une région précise.
     
    « Quand j’ai lu dans le journal qu’ils invitaient les gens à reprendre leur concept, je les ai contacté et ils m’ont donné le feu vert.
     
     
    J’ai ensuite contacté les centres culturels de la région ainsi que mon réseau personnel afin de trouver des habitants prêts à m’accueillir. »
     
    nuits en tente chez des amis
     
    Jusqu’au samedi 22 août, le troubadour donnera 8 spectacles dont le premier a eu lieu à Waremme ce dimanche, sur un banc public du parc des Maïeurs.
     
    « J’étais programmé dans le cadre d’un événement qui a été annulé.
     
    Je voulais maintenir mon spectacle donc je suis allé jouer pour les badauds. Même chose pour l’étape à Comblain, où j’irai m’installer sur un banc public. »
     
    Deux représentations sont également prévues à Haneffe, trois à Engis et une à Comblain-au-Pont.
     
    « J’installerai ma tente dans des jardins d’amis et je me rendrai sur les lieux des spectacles à vélo. Certaines représentations auront lieu chez l’habitant. »
     
    L’artiste propose deux formules : La première, destinée aux enfants, s’intitule « Fabricoles en culotte courte ». La seconde, pour les adultes, s’appelle « Itinérance d’un poète post-Covid ».
     
    Chaque spectacle comprend 4 histoires.
     
    « Ma démarche est consciente, je ne veux pas passer pour un hurluberlu.
     
    Ce concept d’itinérance vise à sensibiliser aux difficultés de la culture, mais c’est aussi un bon moyen d’engager des débats citoyens. L’art vivant est un outil pour recommencer à parler, même si nos opinions divergent.
     
    Il est important de ressentir nos émotions et nos humanités dans cette période difficile. »
     
     
    L’horaire des spectacles est disponible sur la page Facebook de Robin des Pommes.
     
    Les réservations se font via Facebook ou au 0491/71.62.92.
    Le prix est libre.
    Un chapeau sera déposé.
     
     
     
    Article de Pierre Tar 
     
     
     
     
     

  • Une balade à travers l’histoire et la mémoire au Fort de Huy

    Lien permanent

     

    Un spectacle issu des textes du livre « Tout le monde le sait », de Nathalie Boutiau, paru en 2019 : « Le livre se base sur des faits réels et des témoignages de victimes d’atrocités. Le tout est englobé dans un périple de deux étudiants en journalisme se rendant sur des lieux de guerres », rapporte Didier Colemans, membre fondateur de l’association « Les amis du Fort de Huy », organisatrice de l’événement.

    Mise en perspective de la cruauté

    Durant 4 années, entre 1940 et 1944, le Fort de Huy a été occupé par les soldats allemands. 7.000 prisonniers furent internés. Cette balade est donc l’occasion de rappeler l’enfer vécu par de nombreuses personnes : «Philippe Dejaive, le guide, évoquera les souvenirs liés à la vie vécue par ces prisonniers et il sera accompagné par un comédien, Didier Bormans, qui lira des passages du livre de Nathalie Boutiau (également présente). Une violoniste Maritsa Ney ajoutera une touche musicale à ce moment intimiste ».

     

    7 lieux, comme les cachots, seront visités par le groupe : « Un lien pourra se faire avec ce qu’ont vécu les victimes du livre. L’ouvrage apporte une réflexion plus générale sur l’homme et sa capacité à faire le mal, mais également sur sa force à créer des liens », ajoute Didier Colemans.

    Une association qui a récemment vu le jour

    À la base du projet, une association qui a vu le jour il y a environ 3 mois : « Les amis du Fort de Huy ». Une dizaine de membres ont créé un groupe de réflexion afin de développer un travail éducatif et de citoyenneté : « Nous sommes engagés dans la défense et la valorisation du patrimoine historique. Nous souhaitons organiser des activités culturelles et pédagogiques par l’intermédiaire de visites guidées ou de manifestations. De plus, ce travail de mémoire est l’occasion d’encourager l’implication de tous et de mettre en garde sur ce qu’il se passe actuellement. L’objectif est de partir du passé pour éclairer le présent et préparer le futur, en invitant les citoyens à s’engager dans la construction démocratique ».

    Le spectacle « Voyage au cœur de la mémoire » se déroulera ce samedi de 16h à 17h, avec le départ sur le parvis du Fort de Huy. L’accès est gratuit et vu l’espace dans chaque salle ou lieu, il n’y a pas de limitation concernant le nombre de participants. Le port du masque sera évidemment obligatoire.

     

    Article et rédaction de Maxime Gilles

    Source

  • Le conseil de l’expert : zappez l’Espagne !

    Lien permanent

    Le Celeval n’y va pas par quatre chemins quand il s’agit de donner un avis sur l’une des destinations préférées des touristes belges, l’Espagne. « L’incidence augmente davantage presque partout, plus de territoires passent à l’orange et au rouge et les mesures ne sont pas suffisamment fortes partout. Il y a donc une grande inquiétude concernant l’Espagne. »

    Pourtant, chaque année, plus d’un million de Belges se rendent dans ce pays. L’avis de Steven Van Gucht est tranché : « Je déconseille d’aller en Espagne pour le moment ». Le risque d’en revenir avec le Covid-19 serait trop grand. « Dans de nombreuses régions d’Espagne, il est assez haut. Particulièrement dans le nord du pays : la province d’Aragon, la Catalogne, le Pays basque… mais aussi Madrid où le taux est presque le double de Bruxelles. La situation est vraiment délicate. C’est le cas aussi des îles Baléares. Je sais que c’est une destination très importante pour les Belges mais l’Espagne est l’un des pays les plus touchés d’Europe, avec la Roumanie. » Le sud est juste un peu mieux. « C’est le cas de l’Andalousie ou de la région de Valence mais la situation peut vite changer. Pour le moment, elle est comparable à la Flandre ». Seules les Canaries échappent à ce constat.

    Quid des personnes qui ont un appartement ou une maison en Espagne ? « Si elles restent chez elles, pas de problème. Mais si elles vont au café, au restaurant, danser, ce n’est pas la même chose ». Ce qui pose problème, aussi, ce sont les règles qui ne sont pas identiques au niveau européen. « Je suis pour le fait qu’on ait rouvert les frontières mais il n’est pas normal qu’on puisse aller dans les boîtes de nuit en Espagne, ou à Saint-Tropez ».

    Article et rédaction PIERRE NIZET

    Source

  • Il filme le Condroz depuis une montgolfière! des photos et info!!!

    Lien permanent

    Le Hutois Maxime Alexandre est l’auteur d’un blog sur le voyage et il a été invité à tester le vol en montgolfière proposé par la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse. Une expérience mémorable.

    Pour l’été 2020, la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse voulait marquer les esprits avec une nouvelle attraction hors-du-commun. C’est ainsi qu’en juillet et en août, les premiers voyages en montgolfière au dessus de l’arrondissement Huy-Waremme ont eu lieu.

    Le Hutois Maxime Alexandre fait partie des premiers chanceux à avoir pu goûter à cette expérience unique. Auteur du blog « Trekking et Voyage », ce passionné d’aventures est suivi par plus de 30.000 personnes sur Facebook, 18.000 sur Instagram et 20.000 sur son site web. Même s’il n’apprécie guère l'appellation « influenceur », il reconnaît que son but est de partager ses découvertes pour inspirer d’autres personnes et les inviter à en profiter aussi, comme ici avec la montgolfière.

    « Quand la Maison du Tourisme m’a proposé de survoler les terres que je fréquente depuis ma plus tendre enfance, de voir la nature du Condroz depuis le ciel, j’ai immédiatement accepté », se souvient-il. « On a décollé du château de Modave le 22 juillet avec mon vidéaste pour une heure de vol. J’ai adoré l’expérience et on va lui offrir une belle visibilité. »

    Lumières magnifiques et impression de léviter

    Aidé par la météo radieuse du jour du vol, Maxime Alexandre se souvient en avoir pris plein la figure dans les 30 secondes qui ont suivi le décollage. « On s’est très vite retrouvé à une centaine de mètres d’altitude et j’ai pu profiter des lumières magnifiques du coucher de soleil sur le domaine et la réserve naturelle. On quitte le sol tout doucement, en ayant l’impression de léviter. C’est lent et doux, mis à part le léger choc de l’atterrissage. »

    Pendant une heure, le ballon transporte sa quinzaine de passagers - séparés dans des boxes en osier de 3-4 personnes - avant d'atterrir et de ramener les voyageurs au point de départ à l’aide d’un car. Certes inoubliable, l’expérience vous coûtera tout de même 120€, un bon plan selon l’expert en voyages.

    Quid du vertige ?

    Même s’il souffre de plus en plus du vertige avec l’âge - notamment en escaladant l’escalier en colimaçon de la collégiale de Huy -, Maxime Alexandre affirme qu’il n’a ressenti aucun vertige dans la nacelle. « C’est très doux et on est stable. Le pilote maitrise parfaitement sa montgolfière comme s’il conduisait un caddy de supermarché. »

    En tout cas, les lumières du soleil couchant, les troupeaux et la nature vus d’en haut confèrent au voyage son lot de sensations uniques, « un luxe », d’après l’influenceur. Malheureusement, le dernier vol programmé aura lieu en septembre et affiche complet.

    Plus d’infos : www.terres-de-meuse.be/vol-en-montgolfiere

    Blog de Maxime : www.trekkingetvoyage.com

    Article et rédaction Pierre Tar 

    Source

    Vol en montgolfière avec la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse et Montgolfiere.be qui proposent ce type d'expérience absolument géniale à vivre sur le territoire !!!

     

    Les photos de Maxime clic ici 

     

    A la recherche d'une aventure inoubliable en montgolfière  ?

    Dans le cadre de l'année à thème, Wallonie Destination Nature 2020, la Maison du Tourisme vous propose de découvrir les charmes de notre territoire vus d'en haut.

    S'envoler pour une heure de balade au gré du vent, c'est découvrir des paysages à couper le souffle, visiter de manière inédite des sites architecturaux exceptionnels, mais aussi comprendre l'évolution de notre nature tout en effleurant la cîme des arbres.

    Au départ d'un site d'exception, accompagné d'un guide local et passionné, embarquez pour cette expérience inoubliable.

    A l'atterrissage, pour vous remettre de vos émotions, un petit drink de produits locaux est prévu au milieu des champs. Le retour sur le terrain de décollage sera assuré par une navette organisée par la Maison du Tourisme.

     

    Toutes les infos clic ici