Idées sorties

  • Les forêts ardennaises prises d’assaut cette année !!! le camping sauvage est strictement interdit

    Lien permanent

    Les chiffres ne trompent pas : 2020 est clairement l’année de la randonnée !
     
    Sur le territoire de la Maison du Tourisme de La Forêt de Saint-Hubert, cette activité a presque doublé par rapport à 2019 et la tendance perdure.
     
    La crise sanitaire n’y est pas étrangère.
     
    Lors des périodes de confinement, les promenades nature restent à peu près la seule activité autorisée, pour peu que cela se déroule pas trop loin de son domicile.
     
     
    Une question qui revient régulièrement à la Maison du Tourisme : puis-je faire une randonnée sur plusieurs jours malgré la chasse et le couvre-feu, qui est prolongé jusque mi-décembre au moins ?
     
    « La Forêt de Saint-Hubert abrite différents sentiers balisés qui se parcourent sur plusieurs jours.
     
    Certains d’entre eux sont équipés de zones de bivouac où il est possible d’installer sa tente dans les bois en toute légalité.
     
    Ces zones sont toujours accessibles. Cependant, nous conseillons vivement aux randonneurs de s’informer correctement auprès de nous pour connaître les modalités et les restrictions liées aux activités de chasse et, actuellement, au couvre-feu imposé en Belgique ».
     
    Il y a des règles !
     
    Voici quelques règles de base à respecter scrupuleusement lors de toute randonnée en forêt.
     
    Surtout, ne pas emprunter un sentier « fermé » par une affiche rouge (chasse) dont les dates et heures correspondent à votre promenade et ne jamais sortir des sentiers balisés.
     
    Il faut être attentif à l’heure du coucher du soleil afin de ne pas se retrouver dans le noir en pleine forêt. Si vous vous promenez avec un chien, il doit être tenu en laisse.
     
    À noter aussi que le camping sauvage est strictement interdit.
     
    Article de  L.M.
     

  • Une idée sortie ? Des balades ? toutes les infos !!!

    Lien permanent

     

    Visitez le site www.eauxetchateaux.be pour trouver les informations pour votre séjour dans notre région et pour commander les cartes IGN pour vos balades.

    127009534_3669397613082322_5117196471307958929_o.jpg

     

    127486126_3669397126415704_7081518124125622045_o.jpg

    127014032_3669397009749049_5356956822794603453_o.jpg

     

     

     

  • Tumulus ? vous avez dit Tumulus ? Une idée Sortie ?

    Lien permanent

    Tumulus ?

     
    Le mot latin tumulus (au pluriel tumuli) désigne une éminence artificielle, circulaire ou non, recouvrant une sépulture. En haut français, on emploie aussi le mot tombelle.

    Un tertre n'est fait que de terre, un tumulus est fait de terre et de pierres et, enfin, un cairn (ou galgal) est fait uniquement de pierres.

    La tombe peut être de dimensions très variables : d'un simple dépôt d'ossements brûlés jusqu'à une chambre sépulcrale très élaborée en pierre sèche et/ou en dalles, auquel cas on parlera de tumulus mégalithique (Voir Dolmen).

    Actuellement, les tumuli de terre sont rares, car l'érosion et l'action de l'homme les ont en partie effacés. Les tumuli de pierre (ou cairns) sont par contre assez bien conservés.

    Le tumulus est souvent consolidé sur son pourtour par un parement en pierre sèche, voire par des blocs plus gros ou même par des pierres levées (le péristalithe). Dans le cas des monuments les plus imposants, il peut y avoir une façade architecturée au niveau de l'entrée de la sépulture.

    Certains tumuli sont très élaborés et peuvent être structurés en parements concentriques. Ils présentent alors une élévation en gradins.

    Source info clic ici 

    Wikipédia, l'encyclopédie libre (wikipedia.org)

    Une idée sortie pas loin de chez vous ? 

    Ce tumulus se situe entre champs cultivés et espace boisé au sud-est du village Condrusien de Ramelot en direction de Terwagne.

    La chaussée romaine qui reliait Tongres et Arlon passe à environ 200 m à l'ouest.

    Le tumulus se trouve au lieu-dit Tidge dal Tombe (tige de la Tombe).

     

    Historique
    Un écriteau placé à côté du tumulus indique qu'un fragment de miroir gravé gallo-romain y a été découvert en 1909 et se trouve au musée Grand Curtius à Liège.

    Le tumulus est planté de quelques arbres dont un tilleul séculaire.

    Source info Clic ici 

    Wikipédia, l'encyclopédie libre (wikipedia.org)

     

    IMG_1420.jpg

    IMG_1423.jpg

    IMG_1426 (2).jpg

     

     

     

  • Malgré la crise sanitaire, la Cité ardente sera illuminée pour les fêtes de fin d’année.

    Lien permanent

    Liège illuminée pour les fêtes, un sapin de 15m de haut sera installé place du Marché

    À partir du vendredi 27 novembre, Liège brillera de 1000 feux avec 42 rues illuminées, 102 arbres, 6 places, sans oublier l’Hôtel de Ville et l’Office du Tourisme.

    L’ours «Binamé» retrouvera sa place traditionnelle au rond-point situé au-dessus de la place Saint-Lambert, la décoration de la passerelle de la Principauté rappellera que Liège est la « Capitale européenne de Noël », même si ce concept est quelque peu mis en sourdine cette année sans la présence des chalets du Village de Noël et de la patinoire.

    Un sapin de 15 mètres

    Nouveauté cette année, un sapin lumineux de 15 mètres trônera majestueusement sur la place du Marché, rappelant que les quartiers de Liège ont aussi leur sapin lumineux.

     

    « Cet événement populaire se veut aussi éco-responsable. Les illuminations sont toutes équipées de led, pauvres en consommation et les structures sont biodégradables ou recyclables », explique la Ville de Liège.

    C’est la société liégeoise Blachère Illuminations Belgique implantée à Herstal qui est chargée de ces installations.

    Ce spectacle féerique et gratuit égayera la ville jusqu’au 10 janvier 2021, de 7 à 9 heures et de 15 heures à minuit.

    « La Ville de Liège espère en maintenant l’esprit des fêtes de fin d’années mettre de la joie au cœur de ses concitoyens en cette année particulière », termine le collège communal.

    Source Sudinfo clic ici 

  • Non, le RailPass ne sera pas suspendu !!!

    Lien permanent

    TRAJETS GRATUITS EN TRAIN PENDANT LE CONFINEMENT
     
    Le « Hello Belgium RailPass » faisait partie des mesures annoncées pour relancer le tourisme et l’économie.
     
    Avec le confinement, la question de sa suspension peut se poser. Le bourgmestre d’Ostende, Bart Tommelein, a d’ailleurs appelé à le suspendre pour éviter les foules.
     
    Ce 11 novembre, 4.500 voyageurs se sont rendus en train à Ostende.
     
    Une affluence « tout à faire normale » pour la SNCB qui rappelle que la situation n’avait rien de comparable avec la situation de l’été.
     
     
    Pour le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet, faire un lien entre le RailPass et l’affluence est un « mauvais procès à l’encontre du train et du Hello Belgium Rail Pass », indique son porte-parole, Benoît Ramacker.
     
    « Le ministre est étonné de la demande du bourgmestre.
     
    La situation était maîtrisée dans les trains et il n’y a pas eu d’affluence extraordinaire voire problématique.
     
    Il revient bien évidemment à chaque voyageur de se comporter de manière responsable, dans le train et à destination, selon les règles liées à la situation sanitaire. »
     
    Il n’est donc pas question de suspendre le RailPass à l’heure actuelle.
     
    Et ce, même s’il ne remplit plus sa mission de soutien du secteur touristique ou de l’économie vu les fermetures imposées par le confinement.
     
    « Il faut de tout », souligne son porte-parole.
     
    « Ici, le RailPass est un réel soutien pour les Belges.
     
    Certains vivent dans des situations plus précaires, en appartement et sans jardin. C’est peut-être ce RailPass qui leur permettra de s’évader. »
     
    Des activités en plein air
     
    Le confinement actuel n’est en effet pas le même que celui de mars puisque les déplacements sont toujours autorisés.
     
    « Il n’y a pas d’interdiction de déplacement et on encourage même les Belges à faire des activités en plein air », commente-t-il.
     
    « Aller se promener, faire du sport, c’est bon pour notre santé et notre bien-être mental.
     
    On les encourage à prendre l’air et c’est donc normal qu’ils aient profité de ces derniers jours pour aller à la côte mais aussi en Ardenne ou ailleurs… »
     
    Il rappelle également que le ministre estime que la mesure du RailPass est un « vrai succès » et qu’elle démontre que « les gens ont envie de prendre le train ».
     
    Article de par SA.B.
     
     

  • Aperçu des mesures frontalières en province de Liège avec l'Allemagne et les Pays-Bas

    Lien permanent

    Puis-je voyager dans l'euregio Meuse-Rhin ?

    Aperçu des mesures frontalières en province de Liège avec l'Allemagne et les Pays-Bas

    Le bureau Euregio Meuse-Rhin de la province de Liège a synthétisé les mesures covid liées aux frontières dans l'Euregio Meuse-Rhin, c'est-à-dire entre la province de Liège, la Rhénanie Nord Westphalie en Allemagne et le Limbourg aux Pays-Bas.

    Consultez les mesures via ce lien

    infos clic ici.pdf

     

     

     

    Source Clic ici 

    http://gouverneur.provincedeliege.be/

  • Un appel à candidatures Le Parlement de Wallonie décernera pour la quatrième fois le titre de "Passeur de Mémoire" au mois d'octobre 2021.

    Lien permanent

    Appel à candidatures - Titre de "Passeur de Mémoire"

    Le Parlement de Wallonie décernera pour la quatrième fois le titre de "Passeur de Mémoire" au mois d'octobre 2021.

    Il ouvre dès lors un appel à candidatures. Les dossiers de candidature doivent être introduits pour le 31 janvier 2021.

    Qu'est-ce qu'un "Passeur de Mémoire"?

    Un "Passeur de Mémoire" est une personne morale ou physique (association notamment) qui a effectué un travail de transmission auprès des jeunes générations, encouragé au devoir de vigilance et promu l'esprit de résistance.

    A sa manière, elle a contribué à la lutte contre le mensonge et l'oubli. Les objectifs poursuivis au travers de ces actions étaient: l'éducation à la tolérance, au respect de l'autre et à une citoyenneté active et responsable en dénonçant les dangers des idéologies haineuses, liberticides et porteuses d'exclusion.

    Le titre de "Passeur de Mémoire" sera décerné à un maximum de trois personnes (physiques ou morales) ayant joué un rôle dans la transmission de certains événements politiques et sociaux tragiques de notre histoire, principalement auprès des jeunes générations, dans une optique de promotion des valeurs démocratiques et de résistance aux idées liberticides.

    Quelles sont les conditions d'octroi de ce titre?

    Les candidatures doivent concerner des activités de transmission ayant cours ou ayant eu lieu sur le territoire wallon.

    Le titre de "Passeur de Mémoire" porte sur la transmission durable, de manière désintéressée, de certains événements politiques et sociaux tragiques de notre histoire, principalement auprès des jeunes générations, dans une optique de promotion des valeurs démocratiques, de résistance aux idées liberticides et d'une citoyenneté active et engagée dans la société actuelle.

    Une personne physique ou une personne morale, dotée ou non de la personnalité juridique, peut se voir attribuer le titre de "Passeur de Mémoire".

    Il peut s'agir d'un témoin direct de faits qualifiés comme suit: crimes de génocide, crimes contre l'humanité, crimes de guerre et faits de résistance ou mouvements ayant résisté aux régimes qui ont suscités ces crimes. Cette indication n'est cependant pas une condition nécessaire et suffisante.

    Le titre de "Passeur de Mémoire" ne peut être sollicité par le candidat mais doit faire l'objet d'une recommandation adressée par plusieurs personnes (deux au moins) auprès du Comité "Mémoire et Démocratie".

    Celles-ci ne peuvent avoir des liens familiaux avec le candidat ou être membres de la personne morale candidate au titre.

    Le titre peut être décerné à titre posthume.

    La recommandation doit présenter, d'une manière argumentée, l'implication et les motivations du candidat tant du point de vue de la démarche méthodologique que des faits et actions concrets mis en place en vue de la transmission de la Mémoire dans une perspective pédagogique.

    Quels sont les critères de sélection?

    Le caractère durable de la démarche de transmission;

    le caractère pédagogique, ainsi que la méthodologie et la didactique, de la démarche de transmission;

    le lien entre le passé et le présent afin d'inciter le citoyen à agir sur la société actuelle et future;

    l'originalité de la démarche de transmission;

    le nombre et la qualité du/des documents pérennisant la démarche de transmission;

    le caractère désintéressé et gratuit de la démarche de transmission.

    Quelles sont les modalités d'octroi du titre de "Passeur de Mémoire"?

    Les recommandations doivent être transmises au Comité "Mémoire et Démocratie" du Parlement de Wallonie par envoi recommandé entre le lundi 2 novembre 2020 et le dimanche 31 janvier 2021.

    Les recommandations, de même que les documents annexes, qui seraient transmis après la date de clôture ne seront pas pris en compte;

    Le Comité "mémoire et Démocratie" reçoit les recommandations motivées et les déclare recevables ou non;

    L'asbl "Les Territoires de la Mémoire" est chargée d'instruire les dossiers déclarés recevables;

    Le jury est constitué de membres du Comité "Mémoire et Démocratie" et de représentants de l'ASBL "Les Territoires de la Mémoire";

    Le jury se réserve la possibilité de prendre contact avec les demandeurs pour préciser un élément du dossier de candidature, ce qui ne préjuge pas de la décision finale et ne porte pas préjudice à l'indépendance du jury;

    L'attribution du titre récompense au maximum trois lauréats.

    Le formulaire de recommandation peut être obtenu sur simple demande auprès du Chargé de communication & de relations publiques de votre commune 

    Contacts

    Parlement de Wallonie

    Monsieur Laurent Debeck - secrétaire administratif du Comité "Mémoire et Démocratie" - 081 25 16 93  seance.commission@parlement-wallonie.be

     

  • Une croix gammée sur la stèle en hommage aux aviateurs US ! Cet acte de vandalisme suscite l’indignation !!!

    Lien permanent

    C’est une image qui a profondément choqué et attristé les habitants.

    La stèle commémorative en hommage aux aviateurs américains abattus dans le ciel de Fraiture en décembre 1944, a été vandalisée ce samedi.

    Comme le montre la photo, le monument a vraisemblablement été tagué à l’aide d’une bombe de peinture en spray blanche, pour former une croix gammée (ou « svastika »), ultime symbole de l’idéologie nazie.

    L’inscription figurant sur la stèle est la suivante : « En hommage aux aviateurs américains abattus dans le ciel de Fraiture le 24-12-1994 ». Le symbole nazi recouvre la moitié gauche du message.

     

    Cet acte de vandalisme suscite l’indignation , d’autant qu’il concerne un monument qui rend hommage à des héros des forces alliées de la seconde guerre mondiale, tombés au combat contre l’ennemi allemand.

    Par ailleurs, la date de cet acte coïncide avec l’élection de Joe Biden à la présidence des États-Unis, ce qui pousse certains à penser que les motivations de l’auteur sont liées à l’événement de l’actualité de samedi.

    Ce n’est pas la première fois qu’un monument historique de la commune  est concerné par un acte de vandalisme, à seulement quelques jours des commémorations du 11 novembre.

     

    Le 13 novembre 2013, 4 plaques commémoratives avaient été retrouvées cassées et descellées au pied du monument de l’Association des Portes Drapeaux, rue du centre. Comme à l’époque, une plainte a été déposée suite à la dégradation de la stèle de Fraiture.

    C’est le Syndicat d’Initiative de Fraiture qui l’a déposée auprès de la police.

    Entre samedi et lundi, une personne anonyme s’est rendue sur place pour nettoyer le monument.

    Un drame de la WWII

    Située entre les villages de Fraiture et Seny, dans la rue du Tilleul, cette stèle rend hommage à l’équipage d’un brigadier B-17 (surnommé «Flying Fortress»), abattu dans le ciel de Fraiture en décembre 1944.

    Commandé par le brigadier général Frederick Castle, l’équipage était composé de 10 personnes.

    La moitié d’entre eux sont morts à cause du crash. Le monument comporte, en plus de la stèle, un panneau explicatif qui raconte en détails cet épisode dramatique de la seconde guerre mondiale.

     

    Article de P.Tar.

    Photo du Vandalisme pas SI 

    Article Complet Sudinfo Clic ici 

    Reportage de certaines photos par  Jp

    IMG_0972.JPG

    monufin.jpg

    mo,u5.jpg

    monu3.jpg

    monu6.jpg

     

  • Vous êtes à la recherche d’une belle balade à faire en famille en Province de Liège ?

    Lien permanent

    La promenade « Fermes et Châteaux » est un bel itinéraire de 9,7km entre campagnes et bois, au départ du sublime Château de Jehay jusqu’à l’Abbaye de Flône.

    Entouré de douves, le Château de Jehay en province de Liège est un rare exemple de la Renaissance mosane du milieu du XVIe siècle. Il est classé Patrimoine exceptionnel de Wallonie. Cette imposante bâtisse à l’architecture particulière, unique en Europe, est reconnaissable grâce au fameux damier qui rehausse ses murs.

     

    Toutes les infos clic ici 

     

     

  • Office et Maison du Tourisme Maison du Tourisme Terres-de-Meuse l' accueil est fermé

    Lien permanent
     
     
    Suite à la confirmation du Centre de crise, et sur base d’une communication du Cabinet de Madame la Ministre du Tourisme Valérie De Bue,
     
    tous les bureaux d’accueil des Maisons du Tourisme, des Offices communaux du Tourisme et des Syndicats d’Initiative doivent être fermés jusqu’à nouvel ordre.
     
     
    Vous pouvez cependant nous contacter :
     
     
     
    Par téléphone au 085/21 29 15, du lundi au vendredi de 9h à 16h.
     
     
    Retrouvez nos brochures et dépliants sur :
     nos sites Web « www.terres-de-meuse be »
     
     
     
    Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de la situation de notre bureau d’accueil.
    Prenez soin de vous, L’équipe du tourisme Huy.
     
     

     

  • 50 ans du décès du Général un voyage à Colombey Les Deux Eglises, dans les pas de Charles de Gaulle sur le Blog

    Lien permanent

    Charles de Gaulle , communément appelé le général de Gaulle ou parfois simplement le Général, né le  à Lille et mort le  à Colombey-les-Deux-Églises, est un militaire, résistant, homme d'État et écrivain français.

    Il y a 50 ans aujourd'hui 

    Charles de Gaulle, considéré comme un des dirigeants français les plus influents de l'histoire, est aussi un écrivain de renom.

    Il a notamment laissé des Mémoires de guerre, où il affirme s'être toujours « fait une certaine idée de la France », jugeant que « la France ne peut être la France sans la grandeur ».

     

    Source info clic ici 

     

    523477_10200756952996431_1873845756_n.jpg

    534334_10200756952556420_1060714527_n.jpg

    535015_10200756954476468_1904454099_n.jpg

    540152_10200756951996406_1353025751_n.jpg

    544740_10200756956476518_1750291077_n.jpg

    557947_10200756952156410_821406689_n.jpg

     

     

  • Les premières Journées du Matrimoine wallonnes à Liège en mars

    Lien permanent

    Les Journées du Patrimoine, tout le monde connaît. Les Journées du Matrimoine, qui ont pour objectif de mettre en valeur les créatrices et les oeuvres qu’elles ont laissées à la postérité, par contre, sont nettement moins connues. Et pour cause ! Si quelques initiatives du genre ont fleuri à travers le monde, notamment en France, en Belgique, seule Bruxelles a lancé une initiative similaire voici deux ans.

    Mais la capitale ne sera bientôt plus la seule ville du pays à mettre l’héritage culturel et historique féminin à l’honneur. Dès mars prochain, à moins évidemment que l’épidémie de Covid-19 ne vienne perturber la programmation, Liège organisera en effet ses premières Journées du Matrimoine, le week-end des 6 et 7, en écho à la Journée internationale des Droits des femmes.

    Si le programme de ces premières Journées du Matrimoine liégeoises n’est pas encore connu, elles devraient toutefois mettre en évidence le parcours ou les réalisations de quelques Liégeoises célèbres. Qui ne manquent pas. On citera notamment Anne-Josèphe Théroigne de Méricourt, dont le surnom, la « Belle Liégeoise », a été donné à la nouvelle passerelle, Léonie de Waha de Chestret, qui a fondé le lycée pour jeunes filles devenu aujourd’hui l’athénée Léonie de Waha ou encore Hortense Montefiore-Bischoffsheim, qui avait fait don à la Ville de Liège de dix fontaines publiques.

     
     

    « Cet événement sera aussi l’occasion de mettre en avant des édifices impressionnants comme l’ancien couvent de la communauté des Ursulines, raconter l’histoire des bénédictines au sein de l’abbaye de la Paix Notre-Dame ou encore d’aborder des questions plus modernes mêlant espace public, genre et urbanisme », promet également le collège communal liégeois.

     

    Par G.W.

     

    Article Sudinfo 

  • De chouettes idées pour sortir en famille !!!

    Lien permanent

     

    En voilà de chouettes idées pour sortir en famille et profiter du soleil

     Et plein d'autres balades sur http://www.eauxetchateaux.be/promenades

     

     

    124032081_3604286009617625_425620952810765057_o.jpg

    124118970_3604285956284297_4357048549181829096_n.jpg

    123914203_3604285999617626_3981918009599818808_o.jpg

  • Disneyland ouvre juste deux semaines… pour Noël !!!

    Lien permanent

    La magie de Disney opérera à nouveau le 19 décembre… sauf décision contraire bien évidemment.
     
    Voilà la bonne nouvelle annoncée ce week-end par le parc à thème parisien.
     
    Mais si Mickey et ses amis recevront leurs convives dans une ambiance de Noël très prisée par les visiteurs, ils refermeront les portes de leur monde magique deux semaines plus tard, soit le 3 janvier.
     
    Voilà qui a interpellé certaines internautes, car le site officiel du parc prévient : il sera « fermé du 4 janvier au 12 février inclus ». Mickey serait-il magicien au point de prévoir le début d’un nouveau confinement ?
     
    Il n’en a en tout cas pas fallu moins pour que la Toile s’enflamme et voit en ce 4 janvier la date de début d’un 3 e lockdown.
     
     
    Il n’en est pourtant rien.
     
    Après vérification, cette période d’ouverture correspond simplement à la période de congés de Noël en France et à une saison très importante pour le parc qui met le paquet pour faire rêver, à coups de jeux de lumière et de fausse neige, ses visiteurs.
     
    C’est d’ailleurs probablement la période la plus féerique à Disneyland Paris. Jusqu’à nouvel ordre et dans l’attente d’une réévaluation de la situation sanitaire en France, le parc ouvrira donc à cette occasion dès le 19 décembre. Logique.
     
    période calme
     
    Cependant, jamais Mickey et ses amis n’ont fermé leurs portes après cette période de vacances, au contraire des autres parcs à thèmes.
     
    Oui mais voilà, le contexte actuel est unique.
     
    Et à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles, apprend-on. Pour la première fois de son histoire, Disneyland Paris a donc pris la décision d’elle aussi fermer ses portes durant cette saison plus creuse, entre les vacances de Noël et de Carnaval.
     
     
    Du 4 janvier au 12 février, les personnages de Disney hiberneront, en quelque sorte.
     
    Parce qu’il y a habituellement moins de monde dans le parc entre ces dates et que la crise n’arrangera certainement rien début 2021.
     
    Disneyland Paris prend donc les devants et se cale sur le fonctionnement des parcs concurrents, la période étant généralement creuse pour le secteur touristique.
     
     
    Chez Mickey on joue la carte de la prudence, en espérant minimiser les pertes. Et en comptant sur une petite réouverture à Noël qui reste, encore, conditionnée à l’amélioration de la situation sanitaire dans les prochaines semaines.
     
     
    Article de  CH.V.
     

  • Les chemins de la mémoire !!! Le fort de la Chartreuse !!! vidéo de Caroline & Alex UN LIEU, UNE LÉGENDE

    Lien permanent

    Cet impressionnant fort a vu passé des exécutions durant la guerre

    Le fort de la Chartreuse, qui domine le quartier d'Amercœur à Liège, fut construit, entre 1817 et 1823, à l'époque du Royaume uni des Pays-Bas afin de protéger la cité.

    Historique.

    Au congrès de Vienne de 1815 l'ancienne principauté de Liège est adjugée au Royaume ..

    Fort de la Chartreuse — Wikipédia

    Voir la vidéo Clic ici 

     

  • Magnifique reportage sur le prieuré d'Amay en vidéo

    Lien permanent

    Magnifique reportage sur le prieuré d'Amay réalisé par la chaîne Youtube Un lieu, une légende.

    Avec l'apparition de Monsieur Jean-louis Matagne (historien, responsable du musée communal, guide du centre historique d'Amay) pour nous raconter le passé de ce lieu.

    On peut y découvrir aussi l'église d'Ombret et sa grotte, les Maîtres du feu, la collégiale Sainte-Ode ainsi que le vieux cimetière d'Amay

    AMAY Un autre regard ! Original et intrigant.
    Cette vidéo a été réalisée en une prise sans ‘retouches’.
    Pardon pour les lacunes dues à l’improvisation.
    L’obsolescence et l’abandon ont fait resurgir en moi les richesses diverses dont ces lieux de notre commune furent les témoins et …les acteurs.
    Durée 12'

     

    Vidéo Clic ici 

     

    Lire la suite

  • Vu la situation sanitaire, la distribution des pass VisitWallonia est reportée

    Lien permanent

    Vu la situation sanitaire, la distribution des pass VisitWallonia est reportée à 2021

    « La date de relance de cette action sera communiquée dès que les conditions le permettront », précise cette dernière.

    Les bénéficiaires de la première distribution de ce pass début octobre pourront continuer à l’utiliser en 2021 dans les conditions qui seront détaillées le moment venu, assure l’agence.

     

    Source Sudinfo

     

    Vu la situation sanitaire, la distribution des pass VisitWallonia est reportée à 2021

     
     
     
     

    Il s’agit donc de 40.000 pass Visit Wallonia, au-delà des 20.000 déjà en circulation depuis le 5 octobre, qui seront proposés en 2021 au public belge au prix de 80 euros pour se rendre chez les opérateurs touristiques wallons. « Ce qui devrait permettre d’amorcer la prochaine saison touristique », prévoit WBT.

    Cette action a été lancée le 5 octobre dernier par les autorités régionales afin de soutenir le secteur.

  • Attention Frontières ouvertes avec la France, mais déplacements limités

    Lien permanent

    Emmanuel Macron l’a dit mercredi soir, les frontières de la France avec le reste de l’Europe resteront ouvertes.
     
    Une annonce qui a ravi les nombreux Belges qui traversent chaque jour la frontière pour aller travailler, faire leurs courses ou aller à la pharmacie.
    Mais attention car, dès ce vendredi minuit, les règles ont changé. Les Belges présents sur le territoire français doivent donc, en principe, se munir d’une attestation justifiant le motif de leur déplacement, au même titre que les Français.
     
    Ainsi, rien ne garantit que les gendarmes français seront tolérants envers des Belges qui passeraient chez eux pour se rendre en vacances durant ce congé de Toussaint, pour faire leurs courses ou quelques achats moins chers.
     
    Hormis pour les travailleurs frontaliers munis de leur attestation de déplacement obligatoire, d’une attestation de l’employeur et d’un justificatif de domicile, on se souvient que la France avait interdit les déplacements entre pays voisins lors du premier confinement.
     
    Même pour les habitants proches de la frontière, la franchir était alors interdit, même pour motif impérieux comme aller porter assistance à un proche ou assister à des funérailles. La mesure n’a été levée qu’en juin.
     
    Pas de marché de Noël
     
    « De toute façon, la France est actuellement en zone rouge, et les voyages y sont fortement déconseillés », nous indique-t-on au SPF des Affaires étrangères.
     
    Et ce, même pour quelques heures, le temps de remplir son caddie.
     
    La motivation de traverser la frontière pour assister aux marchés de Noël français n’existera pas en tout cas. En effet, après Strasbourg, les villes de Colmar et de Mulhouse ont annoncé l’annulation de leurs festivités qui devaient démarrer les 20 et 22 novembre prochains.
     
    Des décisions intervenues dans la foulée de la déclaration du Président français.
     
    Article de  L.P.
     
     
     

  • Voyages strictement déconseillés quasi partout

    Lien permanent

    Ce mercredi, le site des Affaires étrangères belges a actualisé son site sur les voyages à l’étranger.
     
    Si la Suède et la Norvège demeurent encore en orange clair ou foncé à l’exception du sud de la Suède qui vire au rouge, le reste de l’Europe ne compte plus que quelques régions affichant cette couleur.
     
    La moitié ouest de l’Allemagne est passée au rouge, synonymes de voyages strictement déconseillés par les autorités ou d’interdiction, par les autorités locales, de voyages non essentiels depuis la Belgique.
     
    En Grande-Bretagne, seuls le nord de l’Écosse et le Dorset échappent à la vague, qui désormais submerge totalement le Portugal, l’Autriche, la Bulgarie et la Lituanie.
     
    Elle n’épargne que la Calabre en Italie et trois endroits en Espagne (Lugo, Castellón et Valence).
     
    Seule la Grèce conserve sa couleur orange dans le sud de l’Europe.
     
    Avec le code orange, les autorités belges invitent à une vigilance accrue tandis que le pays de destination impose aux voyageurs venant de Belgique un test Covid et/ou une quarantaine.
     
     

  • Parcs animaliers : un seul mot d’ordre, réservez !

    Lien permanent

    Les parcs animaliers tentent de sauver leur saison comme ils peuvent.
     
    Fermés plusieurs mois en début de saison, ils sont actuellement autorisés à ouvrir.
     
    Avec un panel de restrictions : espaces couverts interdits au public, pas de restauration (même à emporter), nombre limité de visiteurs (en moyenne 30 % de la capacité normale).
     
    Mais les parcs préparent déjà les vacances de Toussaint qui seront prolongées jusqu’au 11 novembre inclus.
     
    Tout sera ouvert jusque-là avec, souvent, des animations Halloween, dans le respect des mesures de sécurité.
     
    Ce que vous pourrez faire, donc.
     
    Horaires réduits
     
     
    Côté horaires, les parcs animaliers ont dû s’adapter aux dernières mesures, comme le couvre-feu de 22 h.
     
    « Nous avons annulé nos nocturnes prévues pour Halloween », nous dit ainsi la porte-parole des Grottes de Han, Magali Nicolaï. Pairi Daiza fermera également à 19 heures plutôt que 20 heures.
     
    Mais, partout, on attend le public.
     
    « Nous prévoyons 40 personnes avec un guide dans les grottes avec un départ toutes les 10 minutes.
     
    Notre safari car circule avec évidemment un nombre réduit de personnes pour la sécurité. Mais on mise beaucoup encore sur les promenades pédestres dans notre domaine de 250 hectares », poursuit-on aux Grottes de Han.
     
    Il faut cependant réserver.
     
    « Nous sommes optimistes pour autant que de nouvelles mesures ne soient pas prises. Deux nocturnes étaient déjà complètes, cela nous donne un signe sur l’enthousiasme des visiteurs.
     
    On sait aussi que les hôtels accueillent encore des visiteurs, c’est aussi un public pour nous ».
     
     
    À Pairi Daiza, la formule resort (le combiné entrées, repas, hôtels) cartonne.
     
    « Nous avons des jours où c’est du 100 % de réservations », nous dit Claire Gilissen.
     
    « Et d’une manière générale, il reste moins de 5 % de taux d’occupation pour ces vacances de Toussaint ».
     
    On fêtera Halloween dans le parc mais, une fois encore, dans le respect des mesures.
     
    « Nous avons diminué notre capacité d’accueil par rapport aux grandes vacances, parce que nous voulons assurer la sécurité de chacun, des visiteurs et de notre personnel », poursuit la porte-parole.
     
     
    Même mot d’ordre : pour un jour, réservez ! « Le site est actualisé en direct, vous pourrez vite vérifier si c’est complet ou pas ».
     
     
    Le zoo d’Anvers et Planckendael ont également souffert du Covid-19.
     
    Outre les mesures nationales, le zoo aussi « subi » des mesures prises encore plus drastiquement à Anvers, « ville déconseillée ». « Nous ouvrons habituellement toute l’année et nous espérons recevoir du monde à la Toussaint.
     
    Nos espaces ouverts sont accessibles seul l’espace des bonobos ne peut être vu à Anvers, ni les petits singes à Planckendael », nous dit la porte-parole Ilse Segers.
     
    Réservations obligatoires aussi !
     
    « Oui, et nous avons un système de comptage, vous pouvez voir sur notre site le nombre de places disponibles. 6.000 places environ au quotidien à Planckendael et un peu moins de 4.000 pour le zoo d’Anvers ».
     
     
    Pour les amateurs d’Ardenne, le parc animalier de Bouillon est également ouvert et ce toute l’année.
     
    « Un bel espace en plein air, 12 hectares et 2 km de balade. Nous proposons les dernières entrées à 16 heures.
     
    Si le temps est sec et que les mesures ne sont pas plus sévères, nous misons beaucoup sur ces vacances de Toussaint », nous dit-on.
     
    Article de  MURIEL SPARMONT
     

  • Ce n’est pas le rush à la mer du Nord !!!

    Lien permanent

    Actuellement, on peut encore réserver une nuit (ou plus) d’hôtel et combiner avec une formule restaurant au même endroit.
     
    Chouette formule, certes, mais qui a un prix.
     
    On est ainsi parfois à près plusieurs centaines d’euros par couple pour deux nuits.
     
    Surtout durant les vacances de Toussaint.
     
    De la place disponible dans les quelque 280 hôtels que compte notre Côte ?
     
    « Oui, ce n’est pas le rush », avoue Francis Bosschem, président de la fédération des hôtels à la mer du Nord.
     
    « Certains hôtels ont d’ailleurs préféré fermer.
     
    D’autres, qui n’ont pas de service de repas, ont pris un accord avec des restaurants pour bénéficier d’un service take-away et proposer des repas en chambres », poursuit le responsable.
     
    Un tricheur
     
     
    La législation est claire, seules les personnes qui dorment à l’hôtel peuvent combiner avec le restaurant de celui-ci. Pas question de juste prendre un repas.
     
    « Oui, nous avons des familles et des hommes d’affaires, notamment, qui profitent de cette formule.
     
    Des fraudeurs ?
     
    Non, très peu, les hôteliers sont vigilants et connaissent leurs clients.
     
    Mais il est vrai qu’un hôtel à la Côte a été pris en infraction.
     
    Il servait des repas à des personnes qui ne logeaient pas. Je pense qu’il y a eu amende et fermeture.
     
    Mais c’est un cas unique », conclut Francis Bosschem.
     
     
    Article de M SP 
     

  • Un prix pour le blogueur Maxime Alexandre !!!!

    Lien permanent

    Joyeuse surprise pour l’influenceur hutois Maxime Alexandre, connu comme le nouveau « Monsieur randonnée » de Belgique francophone.
     
    Son court-métrage « Belgium Wilderness » réalisé par Sébastien Pins vient de remporter le prix du meilleur « très court-métrage documentaire » au festival Bordeaux Shorts.
     
    « Je suis très content.
     
    C’est le premier prix que je reçois.
     
    Je ne m’y attendais pas », nous confie le blogueur, qui compte plus de 35.000 abonnés sur sa page Facebook « Trekking et Voyage ».
     
    Ce petit film, tourné par le réalisateur marchinois Sébastien Pins, montre des images de randonnées belgo-belges, en mettant en scène le marcheur hutois lors de ses pérégrinations locales.
     
    « Ce film met en lumière la Belgique sauvage, et la randonnée.
     
    Cette récompense montre que les autres pays sont réceptifs à nos paysages… et que la Belgique est un pays magnifique ».
     
    Le court-métrage a aussi participé à d’autres concours aux quatre coins du monde, aux États-Unis, en Inde…
     
    L’éloge du tourisme local
     
    Le blogueur, qui collabore également avec différentes maisons du tourisme, a d’ailleurs dans ses cartons le projet d’un autre documentaire.
     
    En attendant la sortie de cette deuxième réalisation, le Hutois continue à publier régulièrement des « conseils rando » sur son site www.trekkingetvoyage.com.
     
    Défenseur du « tourisme de proximité » avant sa mise à l’honneur lors du confinement, Maxime Alexandre a le vent en poupe et voit sa communauté s’agrandir quotidiennement.
     
     
    « Je n’ai pas attendu le confinement pour parler de randonnée.
     
    J’ai toujours voulu mettre en avant la Belgique, et ses petites perles qu’on ne connaît pas assez. J’espère toujours inspirer les gens et leur donner des idées d’activités ».
     
     
     
    Article de par RO MA 
     

  • Le Festival du film de comédie de Liège est annulé !!!

    Lien permanent

    Le Festival international du film de comédie de Liège 2020 est annulé !
     
    Celui-ci devait se tenir du 6 au 10 novembre prochain, mais les organisateurs ont annoncé ce lundi matin la décision fatale qui semblait inévitable au regard des proportions prises par la pandémie du Covid en province de Liège.
     
    Le Festival international du film de comédie de Liège n’aura donc pas lieu cette année.
     
    On pouvait évidemment s’y attendre et il était même plutôt surprenant que la semaine dernière encore, le FIFCL annonce la venue d’un certain Gad Elmaleh, par exemple, alors que chiffres et courbes de la pandémie de Covid sont en hausse vertigineuse en province de Liège.
     
    Finalement, quelques jours plus tard, le couperet est tombé.
     
    Les organisateurs l’ont annoncé ce lundi matin : l’événement est purement et simplement annulée.
     
    Adrien François, directeur du FIFCL, détaille : « Au vu de la situation actuelle avec le coronavirus, votre santé est notre priorité absolue. En concertation avec la Ville de Liège, nous sommes contraints d’annuler le FIFCL et nous vous donnons rendez-vous du 5 au 9 novembre 2021 ! »
     
    « Très dur d’annuler »
     
    Avant d’ajouter : « De tout cœur, nous aurons tout donné jusqu’au bout, sans relâche et avec toute la passion qui nous pousse à rêver plus grand avec et pour vous.
     
    C’est très dur d’annuler, si proche du but, tout était confirmé.
     
    L’émotion est forte, très forte, mais nous reviendrons plus fort que jamais ! »
     
    Rendez-vous donc l’an prochain pour ce festival qui a réussi, au fil des ans, à se faire un nom.
     
    Article de et par Gaspard Grosjean
     

  • La durée du pass Visit Wallonia prolongée !!! les infos ici

    Lien permanent

    Bonne nouvelle pour les ménages qui avaient obtenu les 20.000 premiers pass Visit Wallonia.
     
    Leur validité qui devait s’achever le 6 novembre a été prolongée jusqu’au 31 décembre, suite à l’évolution de la pandémie et la décision du Comité de concertation de fermer les parcs d’attractions et de limiter certaines autres activités.
     
    La distribution des 20.000 pass suivants qui était prévue ce 1 er novembre est reportée au 1 er décembre 2020, sous réserve de l’évolution sanitaire.
     
    Quant à la troisième et dernière salve qui était planifiée le 1 er décembre, aucune date n’est avancée.
     
    L’opération pourrait déborder sur 2021 car l’enveloppe totale de 5 millions d’euros est maintenue dans son intégralité en fonction de la reprise de la distribution.
     
    Pour rappel, le but, voulu par la ministre Valérie De Bue est de soutenir le secteur touristique wallon en encourageant la fréquentation des opérateurs.
     
     
    Le pass de 80 euros par ménage est à dépenser dans plus de 600 hébergements, attractions, musées ou expositions, ainsi qu’une sélection d’autocaristes proposant des excursions en Wallonie.
     
    Article de YH 
     

  • Le 26 octobre débuteront les premiers travaux de balisage dans le Condroz Ceux-ci concernent les communes de Clavier, Ouffet et Hamoir.

    Lien permanent

     
    Le 26 octobre débuteront les premiers travaux de balisage dans le Condroz. Ceux-ci concernent les communes de Clavier, Ouffet et Hamoir. Le balisage permettra de mettre en relation les RAVeL de la ligne 126 et de l'Ourthe. Par la même occasion, le réseau points-nœuds de la province de Liège sera désormais connecté à celui de la province de Namur ! 
    Une prochaine phase de travaux concernera les communes de Blegny, Dalhem, Visé, Herve et Soumagne, ce qui permettra de finaliser la majeure partie du "réseau des Vergers". Le site de
    Blegny-Mine Officiel
    sera ainsi connecté au RAVeL de la ligne 38. Le plateau de Herve et la vallée de la Meuse seront reliés en un point supplémentaire via la vallée de la Julienne. Cette partie du réseau est destinée à évoluer dans les prochaines années compte tenu des travaux de voies vertes planifiés sur les communes de Blegny et Dalhem et de notre volonté de valoriser davantage le site de Blegny-Mine 
    D’ici la fin de l'année ou le début de l'année prochaine, toute la partie Sud du réseau VELOTOUR aura été remise à jour  Seule subsistera une tranche à l'Ouest dont la mise à jour ne pourra être envisagée que lorsque le projet de réseau points-nœuds de la province de Luxembourg sera suffisamment avancé.
     Après cela, les prochaines phases de balisages seront :
     relier le réseau de la Basse Meuse au niveau de Liers à celui de la Hesbaye au niveau de Fexhe-le-Haut-Clocher et de Wanze et celui du Condroz via notamment les RAVeL de la Meuse et de la vallée du Hoyoux,
     la suite des développements au niveau de Theux et Jalhay,
     la mise à jour du réseau VELOTOUR notamment sur les communes d'Eupen et Raeren.
    Province de Liège Tourisme
    Liège Europe Métropole ASBL
    Wallonie Tourisme
    Maison du Tourisme Terres-de-Meuse
    Maison du Tourisme Ourthe-Vesdre-Ambleve
    Maison du Tourisme du Pays De Herve
    Cantons de l’Est - Ardennes Belgique
    Visit Liège
    Maison du Tourisme du Pays de Vesdre
    Spa Tourisme
     
     
     

    Lire la suite

  • 22 % des pass Visit Wallonia ont déjà été utilisés !!!

    Lien permanent

    « En une grosse semaine et deux week-ends, 4.389 pass Visit Wallonia ont été utilisés totalement ou en partie, soit 22 % du premier lot de 20.000.
     
    À l’issue du premier week-end, nous étions à 812 pass », chiffre Olivier Daloze, de Wallonie Belgique Tourisme (WBT).
     
    D’une valeur de 80 € par ménage, le pass sous forme de QR code peut servir dans les musées, les gîtes, les parcs d’attractions, voire pour un voyage en autocar pour autant que le trajet demeure à l’intérieur des frontières de la Région.
     
    « Sept sociétés d’autocars participent », précise notre interlocuteur. Selon le bilan intermédiaire de WBT, 1 % des pass ont été dépensés, à ce stade, chez un autocariste wallon.
     
    Près de deux sur trois (61 %) ont été employés dans un établissement d’hébergement.
    Le choix est large puisque l’on a aussi bien des gîtes que de grandes chaînes d’hôtels en ville ou les Center Parks.
    Les derniers 38 % se répartissent entre les musées, les parcs d’attractions ou animaliers et d’autres activités culturelles ou ludiques.
     
    « Nous sommes satisfaits de cette proportion. Elle montre que le pass profite également aux plus petites structures », pointe Olivier Daloze. La mise n’est pas raflée par seulement quelques géants du secteur touristique.
    Toujours selon les statistiques de WTB, 30 % des 567 prestataires de services qui participent à l’opération ont déjà encaissé au moins un pass. Les week-ends sont évidemment très demandés mais le reste de la semaine a son petit succès.
     
    Ces 20.000 premiers pass doivent être utilisés au plus tard pour le 6 novembre, soit le vendredi de la semaine de Toussaint. Au-delà, ils ne seront plus valables. Une nouvelle série de 20.000 sera émise le 1 er novembre à 9 h du matin.
     
    20.000 nouveaux pass
     
    À ce stade, il n’est pas prévu de reporter la date, alors que la décision a été prise de fermer pour un mois l’Horeca. « Les gîtes et les hôtels peuvent continuer à assurer la restauration pour leurs clients » précise le cabinet de la ministre wallonne Valérie De Bue en charge du dossier.
     
    La situation pourrait toutefois être revue si les protocoles devaient être modifiés par un nouveau comité de concertation ce vendredi ou dans le courant de la semaine prochaine.
     
     
     
    Article de YANNICK HALLET
     

  • Restauration de l'aubette sur le RAVeL à Modave

    Lien permanent
     La restauration de l'ancien point d'arrêt du train (par la SRL TH Entreprise à Modave) dans le cadre du Projet Petit Patrimoine wallon. 
    Belle surprise pour les utilisateurs de plus en plus nombreux du RAVeL 126.

    Syndicat d'Initiative "Entre Eaux & Châteaux"

    Vallée du Hoyoux, 6b - 4577 Modave (Pont de Bonne)

    085/41.29.69 - www.eauxetchateaux.be

     

    Aubette Ravel avant restaurarion Modave (2).jpg

    Aubette Ravel avant restaurarion Modave (3).jpg

    Aubette Ravel restaurée Modave (1).jpg

    Aubette Ravel restaurée Modave (3).jpg

  • Le PCS Condroz organise une visite de l'expo Andy Warhol le mardi 3 novembre 2020 à Liège.

    Lien permanent

    Le PCS Condroz organise une visite de l'expo Andy Warhol le mardi 3 novembre 2020 à Liège.

     

    Infos et inscriptions : 0474 77 51 46

    Sur notre page facebook : https://www.facebook.com/pcscondroz/photos/a.850160925074957/3470711393019884/

    Sur notre site internet : https://sites.google.com/view/pcscondroz/nos-projets/sorties-culturelles-accessibles

  • Un peintre local « oublié » exposé pour la 1 re fois

    Lien permanent

    Dès le samedi 17 octobre, l’église Notre-Dame de Hamoir accueillera une exposition inédite consacrée à René Schépers (1901-1965), peintre « oublié » du patrimoine pictural local, qui marchait sur les pas du célèbre peintre impressionniste Richard Heintz (1871-1929), surnommé le « maître de Sy », réputé pour avoir ouvert la voie aux nombreux paysagistes de la vallée de l’Ourthe au 20e siècle.
     
    Intitulée « Dans la mouvance de Richard Heintz, René Schépers, peintre paysagiste au Pays d’Ourthe-Amblève », l’exposition veut mettre en lumière le travail de cet artiste méconnu et autodidacte, adepte de la peinture à l’huile, qui a passé une partie de sa vie à Hamoir, où il était chef de gare.
     
    Le projet a été mis sur pied par le Cultur’Ha, section culturelle de l’Office du tourisme, chapeautée par l’échevine Amélie Sauvage.
     
    « Même si René Schépers n’était pas un grand maître, à l’égal de Richard Heintz ou d’Albert Raty, il était un de ces nombreux petits peintres restés trop longtemps oubliés, qui contribuent à donner du contenu au vaste courant des paysagistes actifs en Condroz, Famenne et Ardenne au XXe », explique l’échevine de la culture hamoirienne.
     
    « Ses meilleures toiles sont des petites perles qui méritent d’être connues.
    René Schépers a surtout réalisé ses tableaux dans la vallée de l’Ourthe, où il a peint plusieurs dizaines de toiles consacrées aux rochers de Sy.
    Il a aussi campé la falaise du château de Logne et les rochers de la Vierge à Comblain la-Tour ».
     
     
    Outre les œuvres de René Schépers, cette exposition mettra à l’honneur et en perspective des artistes tels que Fernand Ponthier, Richard Heintz, Modeste Jean Lhomme, etc.
     
    En pratique
     
    L’expo sera accessible au public à l’église Notre-Dame de Hamoir le week-end des 17 et 18 octobre, ainsi que du 21 au 25 octobre de 13h à 18h.
     
    Une nocturne est programmée le vendredi 23 octobre jusqu’à 20h.
     
    Prix d’entrée : 2,50€.
     
    Comme il y a deux ans pour l’expo sur Ponthier, un livre sur l’œuvre de Schépers a été édité.
     
    Il sera en vente sur place.
     
    Article par Pierre Tar 
     

  • Idée sortie ? David transforme sa maison en véritable antre de l’horreur

    Lien permanent

    David transforme sa maison en véritable antre de l’horreur à Bierset! 

     

    David (38 ans) est un véritable passionné de la fête de Halloween.

    Au fil des ans, il a emmagasiné un stock incroyable de décorations en tous genres, au point qu’il en ait développé une activité complémentaire.

    Et chaque année, sa maison de Bierset se transforme en un spectacle aussi impressionnant qu’effrayant !

    Tout a commencé il y a dix ans d’ici, au départ, via l’organisation d’un « simple » souper sur le thème de Halloween, pour son club de mini-foot.

    Depuis, David Mottard, s’est découvert une véritable passion pour la fête des citrouilles !

    Sorcières, squelettes, vampires et autres morts-vivants rythment son quotidien.

    « J’étais déjà fan, à la base, des films d’horreur », introduit l’habitant de Bierset, « mais la fête de Halloween m’a plu aussi pour ce qu’elle dégageait aux États-Unis, et qui était bien plus rare chez nous.

    De fil en aiguille, j’ai commencé à acheter du matériel, sur internet et dans des magasins spécialisés.

    Avec un voisin, quand j’habitais Herstal à l’époque, on s’était amusé à décorer nos fenêtres, puis l’étage, la façade…

    Je me suis vraiment pris au jeu, cherchant à toujours faire mieux, plus grand, plus impressionnant, plus beau », sourit-il.

    Au point que David Mottard finit par être contacté à droite à gauche pour du prêt de décorations -bénévolement- dans des écoles, des salles et autres organisations.

    « Je me suis rendu compte que c’était devenu une réelle passion. Au-delà de l’argent que je mets de côté un peu chaque mois pour investir dans du nouveau matériel, je me suis mis à fabriquer moi-même de véritables décors », détaille-t-il.

    Comme un « Black Pearl » hanté de 7 sur 4 mètres, le navire de « Pirates des Caraïbes », ou encore le décor de « Ça », du nom de ce film d’épouvante au clown terrifiant, adapté du roman de Stefen King.

    « J’ai commencé par la création d’un cimetière aussi, que je peaufine davantage chaque année, avec des pierres tombales, des revenants, des squelettes… ou encore une chambre d’enfants hantées par des clowns, comme l’an dernier. »

    Aujourd’hui, David Mottard possède 26 « animatorix », du nom de ces mannequins animés qui bougent, parlent et s’illuminent. Mais aussi près de 2.000 pièces d’éléments de décoration en tous genres stockés dans toute sa cave et un garage qu’il loue spécifiquement à cet effet.

    « Je pense qu’il doit y en avoir pour plus de 10.000 euros d’investissements », reconnaît-il.

    « Je ne suis pas un grand sorteur, je ne pars pas spécialement en vacances, c’est mon petit plaisir à moi. »

    avec sa fille de trois ans

    Un plaisir soutenu par son épouse mais qu’il partage aussi avec sa petite fille de trois ans, qui l’aide bien volontiers au montage. « On ne lui a jamais présenté les monstres comme tels.

    Elle n’a pas peur, elle est habituée », sourit le Grâcieux-Hollognois. Un père de famille qui, d’ailleurs, est policier en région liégeoise dans sa vie professionnelle.

    Mais qui s’est aussi lancé, en complémentaire depuis un an, dans cette activité événementielle.

    « Dans mon quotidien, on voit souvent des gens quand ça ne va pas.

    Ici, avec cette activité, on met du sourire aux lèvres des personnes, on leur apporte de l’imaginaire et ça me plaît !

    Le reste de l’année, j’ai aussi lancé des formules pour les anniversaires, plus joyeuses je vous rassure !

    Nous avons perdu notre fils l’an dernier et cette épreuve m’a poussé à me lancer, à me dire que la vie peut être trop courte, qu’il faut en profiter un maximum. »

    Cette année encore, David Mottard passera la veille de Halloween à préparer sa maison.

    « Cela me prend des dizaines d’heures mais, quand je m’y prenais trop tôt, il y avait malheureusement des vols et du vandalisme », précise-t-il.

    Et il espère pouvoir encore faire profiter le public de son imagination terrifiante. « C’est un plaisir que les gens puissent venir voir ma décoration.

    L’an dernier, il y a bien eu près de 200 personnes et c’était vraiment chouette, c’est une forme de récompense pour moi.

    Développer encore tout ça, c’est un véritable rêve », a-t-il conclu.

    Pour observer un décor sensationnel le soir du 31 octobre, c’est sur « Dash Events » sur Facebook, ou chez David, que cela se passera…

    Dash Events

    Par Emilie Depoorter

    Source Sudinfo