Humour sur le Blog

  • C’est un peu une version moderne de « L’arroseur arrosé » Le leader des anti-masques à Liège, a attrapé le Covid-19!

    Lien permanent

    Le leader des anti-masques à Liège, l’avocat Mathieu Simonis, a attrapé le Covid-19!

    L’information pourrait prêter à sourire si la santé d’un homme n’était pas en jeu.

    L’avocat liégeois Mathieu Simonis, cofondateur et administrateur du groupe Facebook « Antimasques », rebaptisé par la suite « Masque et Antimasques », a été touché par le… Covid-19.

    Il réside en plus à Thimister-Clermont, la commune la plus touchée de Belgique.

     

    Sur les deux dernières semaines, elle a enregistré 143 nouveaux cas. Thimister-Clermont ne comptant que 5.700 habitants, cela signifie que 2,517 % des Thimistériens ont été contaminés par le virus sur cette période.

    L’homme de loi a vécu une semaine difficile mais il a rapidement surmonté la maladie puisqu’il reprend ses rendez-vous, dans son cabinet liégeois.

    « Je suis, en effet, le premier témoin des interrogations des gens sur l’efficacité des mesures prises jusqu’ici.

    Comme 95 % de mes semblables, j’ai respecté toutes les recommandations en été comme en automne et, comme tous les autres, j’ai chopé le Covid-19 lorsque les courbes des contaminations augmentent partout.

    Je reconnais que j’embrasse ma fille au moins 10 fois par jour.

    Il ne faut pas être Einstein pour comprendre d’où viennent ces contaminations. »

    Le groupe « Antimasques » est né à l’été dernier, quelques semaines après l’apogée du virus.

    Très vite, l’avocat et son ami de toujours, Terry Ha Van, ont rebaptisé le groupe Facebook en un plus consensuel « Masques et Antimasques ». 500, 1.000, 5.000, 10.000, ils sont aujourd’hui plus de 15.000 membres à suivre, au quotidien, les publications des « masquosceptiques » mais aussi celles des « promasques ».

    Il faut bien avouer que sur ce groupe, la grande tendance est au scepticisme et à la remise en question.

     

    Article Par Arnaud Bisschop

     

    Source Sudinfo 

     

     

    « Le virus n’a rien changé »

    La devise du groupe est la suivante : « Sans consensus scientifique, sans élection ni commission d’enquête parlementaire, nous sommes contre la mesure arbitraire et infantilisante que constitue le port du masque obligatoire, de même que d’autres mesures liberticides actuellement mises en œuvre sur le territoire national. Nous invitons toutefois nos membres à se conformer aux consignes du conseil national de sécurité, même s’ils les trouvent stupides. »

    À la question de savoir s’il a revu sa position après avoir été lui-même touché, l’avocat réplique : « Le virus n’a rien changé à ma vision de la crise. Je n’ai jamais été complotiste. Je constate toutefois, comme simple citoyen, que l’hystérie hygiéniste se poursuit. La communication du gouvernement est lamentable : quel est le plan ? Aplanir la courbe ? Freiner la contagion ? Attendre le vaccin ? Personne ne le sait. Les services psychiatriques sont saturés depuis avril. L’AViQ a rendu un rapport il y a deux semaines où l’on signalait que 84 % des contaminations étaient dues à l’environnement familial et on est occupé à anéantir les secteurs des loisirs et de la culture. Tout cela n’est pas sérieux. C’est très inquiétant ! », conclut-il

  • Il y a plusieurs façons d’écrire «lacquement»

    Lien permanent

    Alors certains commerces ont décidé de vendre leur propre production, histoire de nous faire patienter jusqu’à l’année prochaine. Bon, je sais que pour beaucoup d’entre nous, « lacquement » est un nom difficile à écrire. Et on est beaucoup à se tromper... Nanèsse me glisse d’ailleurs à l’oreille qu’il y a plusieurs écritures officielles. Avec un « e », avec un « a », sans « c » avant le « qu ». Mais là, « lackmans » écrit ainsi, faut pas abuser du frisse pékèt hein!

     

    Faut pas abuser hein
!
    Faut pas abuser hein ! - D.R.


    Article par Par Tchantchès ;) 

    Source Sudinfo