Écoles

  • Tournoi de fin d'année mini foot St Martin Nandrin 21 juin 2019

    Lien permanent

    TOURNOI DE FIN D’ANNÉE
    Vendredi 21 juin 2019

    15h00 Activités sportives Matchs de foot des enfants (M2-M3-P1e-6e années) : 15h00 Élèves de St-Martin-Ste-Reine TOURNOI de foot : 17h00 Demi-finales PARENTS-ANCIENS – NC BOYS TINLOT – LA GOYA 19h00 Consolation & finale TOURNOIS de volley et de basket : À partir de 18h30
    17h30 Récital de chant par les élèves de P1 et P2
    19h30 Barbecue « brochette de volaille, saucisse et ratatouille » (RESERVATION OBLIGATOIRE) 21h30 Animation musicale avec D.J. HUGO

    Tournoi St-Martin Programme (2019)..doc

    Tournoi St-Martin Programme (2019)..pdf

  • Tournoi de fin d'année mini foot St Martin Nandrin

    Lien permanent

    TOURNOI DE FIN D’ANNÉE
    Vendredi 21 juin 2019

    15h00 Activités sportives Matchs de foot des enfants (M2-M3-P1e-6e années) : 15h00 Élèves de St-Martin-Ste-Reine TOURNOI de foot : 17h00 Demi-finales PARENTS-ANCIENS – NC BOYS TINLOT – LA GOYA 19h00 Consolation & finale TOURNOIS de volley et de basket : À partir de 18h30
    17h30 Récital de chant par les élèves de P1 et P2
    19h30 Barbecue « brochette de volaille, saucisse et ratatouille » (RESERVATION OBLIGATOIRE) 21h30 Animation musicale avec D.J. HUGO

    Tournoi St-Martin Programme (2019)..doc

    Tournoi St-Martin Programme (2019)..pdf

  • Comment occuper les élèves après les examens ? Jours blancs pour le climat ?

    Lien permanent

    Jours blancs pour le climat : les jeunes vont adorer

    C’est l’activité numéro 30 de la circulaire : le sommet des jeunes pour le climat qui se tiendra à Namur, les 26, 27 et 28 juin.

    Elle entre donc très officiellement dans la longue liste des manifestations ouvertes aux jeunes de nos écoles dans cette période, un peu floue, entre la fin des examens et le début des vacances.

    Pour les « grands »

    L’activité est ouverte aux ados de 4e, 5e et 6e secondaires qui souhaitent agir de façon concrète pour limiter le réchauffement climatique. Ce sommet sera, pour eux, l’occasion de passer à l’action. « Nous vous proposons une simulation de prise de décisions pour trouver des mesures aussi pertinentes que concrètes en faveur du climat et ce, en conditions quasiment réelles », leur promettent les organisateurs. Pendant ces trois jours, ils disposeront de la présence d’experts pour les conseiller, notamment le Professeur Damien Ernst (énergie), Xavier Miny (droit), etc.

    Afin que l’inscription soit valide (elles sont clôturées le 12 juin), les intéressés doivent l’accompagner d’une courte lettre d’intérêt reprenant leurs motivations ainsi qu’une à trois idées en faveur du climat. Idées qui seront approfondies lors du Sommet, avec l’aide des experts, et présentées devant le Parlement wallon (infos sur : lampspw.wallonie.be/dgo4/site_colloques)

    L’activité fait partie d’une circulaire d’une trentaine de pages envoyée à toutes les écoles. Y figurent une soixantaine d’autres initiatives axées autour de cinq thématiques : l’environnement et le développement durable (sensibilisation au tri des déchets, au gaspillage alimentaire, initiation à la biodiversité, etc.), la citoyenneté (déconstruction des stéréotypes, des préjugés et du racisme en classe, développement de la dimension interculturelle à l’école et du vivre ensemble, découverte du monde de l’entreprise…), la culture (découverte de courts-métrages et de films belges et internationaux, développement des arts plastiques, initiation à l’utilisation d’Internet…), le sport et les loisirs (visites de ville, excursions à vélo, jeux de rôle, etc.).

    Activités gratuites

    Rappelons que la plupart de ces activités sont gratuites ou accessibles à un faible coût. ; Et que les écoles ne sont nullement obligées de les mettre à disposition de leurs élèves.

    Ces dernières années, ce sont approximativement 6.000 jeunes qui en ont bénéficié à chaque fois.

    Article DIDIER SWYSEN

    Source 

     
  • Tournoi de fin d'année mini foot St Martin Nandrin 21 juin 2019

    Lien permanent

    TOURNOI DE FIN D’ANNÉE
    Vendredi 21 juin 2019

    15h00 Activités sportives Matchs de foot des enfants (M2-M3-P1e-6e années) : 15h00 Élèves de St-Martin-Ste-Reine TOURNOI de foot : 17h00 Demi-finales PARENTS-ANCIENS – NC BOYS TINLOT – LA GOYA 19h00 Consolation & finale TOURNOIS de volley et de basket : À partir de 18h30
    17h30 Récital de chant par les élèves de P1 et P2
    19h30 Barbecue « brochette de volaille, saucisse et ratatouille » (RESERVATION OBLIGATOIRE) 21h30 Animation musicale avec D.J. HUGO

    Tournoi St-Martin Programme (2019)..doc

    Tournoi St-Martin Programme (2019)..pdf

  • Améliorer le bien-être en milieu scolaire

    Lien permanent

    Dès la rentrée des classes 2019, la Province de Liège proposera gratuitement à toutes les écoles, tous réseaux confondus, un nouvel outil de promotion du bien-être en milieu scolaire, dénommé TipTop Kids. Un test réalisé à l’école Saint-Joseph de Belleflamme, à Grivegnée.

    TipTop Kids associe le monde réel, et particulièrement certaines difficultés auxquelles les élèves peuvent être confrontés, aux nouvelles technologies. L’outil s’adresse aux élèves de 8 à 10 ans (classes de 3e et 4e années) et repose sur une application ludique sur tablette qui les emmène dans l’univers de Gluton et les invite à prendre part à une sorte de chasse au trésor. L’objectif est de renforcer le bien-être physique, mental et social ainsi que de prévenir différentes formes de discriminations. Au-delà de l’acquisition des bons comportements alimentaires, l’outil vise également à encourager la pratique d’une activité physique régulière, à développer l’esprit critique de ces jeunes vis-à-vis de ce qu’ils voient à la télévision, à renforcer et développer la confiance et l’estime de soi, à valoriser et développer la communication positive ; l’assertivité et l’empathie, à encourager l’expression des émotions ou encore la gestion non-violente des conflits.

    Source 

  • Aujourd'hui 18 mai 2019 Fancy-fair école communale de Nandrin implantation Saint-Séverin

    Lien permanent

    13 h : ouverture de la salle et du bar
    14 h : spectacle des enfants
    15 h 45 : stands de jeux - animations diverses - châteaux gonflables - parcours aventure - bar et petite restauration - grimage - tombola
    19 h : souper boulets sauce tomate ou lapin, frites, salade ou compote et dessert
    Après le souper : concert du groupe Parental Control (composé de parents d’élèves et de M. Ernest)

    Repas adulte (2 boulets) : 10 €
    Repas enfant (1 boulet) : 5 €
    Jeton jeu : 0,5 €
    Ticket boisson : 1,50 €


     

    Source 

  • Fancy-fair 18 mai 2019 école communale de Nandrin implantation Saint-Séverin

    Lien permanent

    13 h : ouverture de la salle et du bar
    14 h : spectacle des enfants
    15 h 45 : stands de jeux - animations diverses - châteaux gonflables - parcours aventure - bar et petite restauration - grimage - tombola
    19 h : souper boulets sauce tomate ou lapin, frites, salade ou compote et dessert
    Après le souper : concert du groupe Parental Control (composé de parents d’élèves et de M. Ernest)

    Repas adulte (2 boulets) : 10 €
    Repas enfant (1 boulet) : 5 €
    Jeton jeu : 0,5 €
    Ticket boisson : 1,50 €

    Réservations par e-mail (reservations@comitescolairests.be) ou par le talon reçu dans les mallettes avant le 6 mai.
    Paiement sur le compte BE90 0689 0073 2832 du comité scolaire avant le 10 mai.

     

    Source 

  • Fancy-fair 18 mai 2019 école communale de Nandrin implantation Saint-Séverin

    Lien permanent

    13 h : ouverture de la salle et du bar
    14 h : spectacle des enfants
    15 h 45 : stands de jeux - animations diverses - châteaux gonflables - parcours aventure - bar et petite restauration - grimage - tombola
    19 h : souper boulets sauce tomate ou lapin, frites, salade ou compote et dessert
    Après le souper : concert du groupe Parental Control (composé de parents d’élèves et de M. Ernest)

    Repas adulte (2 boulets) : 10 €
    Repas enfant (1 boulet) : 5 €
    Jeton jeu : 0,5 €
    Ticket boisson : 1,50 €

    Réservations par e-mail (reservations@comitescolairests.be) ou par le talon reçu dans les mallettes avant le 6 mai.
    Paiement sur le compte BE90 0689 0073 2832 du comité scolaire avant le 10 mai.

     

    Source 

  • Concert fin d'études samedi 4 mai 2019 Conservatoire de Huy

    Lien permanent

    Pour la première année, nos étudiants en fin d'études seront accompagnés par l'Orchestre de Chambre de Huy. Cet événement sera organisé sous forme de concert, le samedi 3 mai, à 19h, Hall du Conservatoire.

    Entrée gratuite.

    Conservatoire de Huy

     

  • Pour « qu’un élève soit égal à un élève »

    Lien permanent

    L’enseignement libre, qui scolarise un enfant sur deux en Belgique francophone, a lancé une campagne pour interpeller les élus sortants, à un mois des élections, afin que soit respecté le principe d’égalité entre tous les élèves. Pour ce faire, le réseau libre réclame un refinancement de son enseignement au même titre que celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

    A travers un petit clip vidéo, qui retrace les différences entre le parcours scolaire de David et Nathalie - deux élèves de 6e primaire dont l’un fréquente une école du réseau officiel de la Fédération Wallonie-Bruxelles tandis que l’autre est inscrit dans une école libre -, la campagne met en lumière les subventions inégalitaires entre ces deux systèmes scolaires.

    Ainsi, l’enseignement organisé dispose de 1.620 euros pour couvrir tous les frais de fonctionnement alors que l’école libre fréquentée par Nathalie ne perçoit que 814 euros, soit 50% de moyens en moins, selon des chiffres de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Or, ces écoles doivent pourtant assurer les mêmes missions éducatives. Ces subventions couvrent tous les frais qui permettent à l’école de fonctionner, à l’exception du salaire des enseignants.

    Source 

  • PORTES OUVERTES aujourd'hui dimanche 28 avril 2019 école Libre de Nandrin

    Lien permanent

    PORTES OUVERTES dimanche 28 avril 2019
    Ste-Reine (Tinlot), 10h30-12h St-Martin (Nandrin), 15h30-17h
    https://www.saintmartinnandrin.be/ecole/

  • La ministre Schyns favorable au smartphone à l’école !

    Lien permanent

    Pas question d’imiter la France. La ministre Schyns n’entend pas interdire le GSM à l’école. Au contraire, elle encourage son utilisation, mais dans un cadre scolaire très précis, convaincue que le smartphone peut être un outil pédagogique intéressant. Les initiateurs de la start-up Wooclap ne peuvent que l’applaudir, car ils proposent de transformer les smartphones en « un outil d’apprentissage exceptionnel », disent-ils. Un atelier du salon namurois de fin avril mettra l’accent sur cette technologie.

    Un outil pour réviser

    Wooclap a lancé une plateforme permettant de créer de l’interaction lors des cours. « Nous avons dépassé le cap des 80.000 professeurs utilisateurs », se réjouit la start-up. Un exemple d’utilisation ? Le prof lance un sondage et les étudiants répondent à ses questions sur leur smartphone. Les résultats peuvent être projetés sur la présentation de l’enseignant. Si la technologie est surtout appliquée dans l’enseignement supérieur, rien n’interdit d’utiliser le smartphone dans le secondaire. En attendant, Wooclap travaille sur d’autres projets : une plateforme qui favorise la révision et pourrait remplacer le syllabus classique.

    D.SW.

    Source 

  • Les rendez-vous de l’Académie Marcel Désiron

    Lien permanent
    Les rendez-vous de l’Académie Marcel Désiron

    1. Journée des Cré-ensembles
    Mercredi 8 mai de 14h à 20h au Centre Culturel de Amay, nos apprentis musiciens sont à l’œuvre.

    2. Journée « Théâtre »
    Samedi 18 mai de 09h à 14h, les élèves des Ateliers d’Applications Créatives sont en représentation au Centre Culturel d’Amay : nos comédiens en herbe vous présentent leurs mises en scène !

    3. Concert Jazz
    Samedi 18 mai de 17h30 à 20h : participation de la section Jazz de l’Académie d’Amay au "Mithra Jazz Festival". 

    4. Evaluation instrumentale des "Qualification" et "Transition"
    Mercredi 22 mai à 18h : évaluation publique des classes d’instrument "Qualification" et "Transition", nos jeunes musiciens sont à l’œuvre à l’Académie (accès par la rue Albert 1er, grille verte).
     
     
    Entrée gratuite

    Commune d'Amay

  • Aujourd'hui jeudi 25 et vendredi 26 avril,à Namur Expo un événement consacré au secteur du numérique éducatif

    Lien permanent

    « Cela fait déjà huit ou neuf ans que nous organisons pareil événement en Norvège, en Suède ou en Finlande. C’est une première en Belgique (un autre salon devrait suivre en Flandre) », explique Hervé Hasquin, le promoteur du projet. « Il y a une réelle demande des enseignants de mieux appréhender le numérique. Nous avons planifié 96 ateliers ultra-pratiques et conférences. Et le salon sera récurrent : une date a déjà été fixée pour 2020. »

    Si SETT (School Education Transformation technology) débarque ainsi en Belgique, il ne joue pas au « loup solitaire » : le programme a été établi avec l’aide d’universitaires et d’enseignants du terrain. Il a d’ailleurs été agréé par l’institut qui accrédite les formations des enseignants en Fédération Wallonie-Bruxelles.

    Offensive numérique

    L’école numérique est plus qu’un chapitre du fameux Pacte d’excellence. Elle imprègne toute la démarche : l’école du XXIe siècle sera numérique… ou ne sera pas ! Depuis sept ans, au travers de « Digital Wallonia », la Région wallonne équipe les écoles : la « promotion 2018 » en compte 325 qui se partageront près de 7 millions d’euros d’équipements.

    Les autorités carburent, avec la création récente « d’e-classe », une vaste bibliothèque de ressources éducatives en ligne visant à épauler les enseignants dans l’élaboration de leurs cours. Le centre de compétences TechnofuturTIC vient d’inaugurer, à Charleroi, son éduLAB, un espace de formation numérique pour les profs : 1.500 d’entre eux devraient s’y familiariser chaque année aux outils numériques et collaboratifs.

    La ministre de l’Éducation, Marie-Martine Schyns (cdH) a présenté récemment la stratégie numérique de la Fédération. Fédération dont le Parlement a même voté une « prime » de 100€ à chaque enseignant pour l’aider à s’équiper (lisez : « une intervention financière forfaitaire pour l’utilisation d’un matériel informatique privé dans le cadre de la classe »). Et, dès 2019, promet la même ministre, 40 conseillers techno-pédagogiques seront déployés dans les écoles pour épauler les équipes éducatives.

    Une école sur quatre

    Les autorités se réjouissent de l’évolution des dernières années (le parc informatique des écoles a progressé de 38 % entre 2013 et 2017), mais tout cela ne fait néanmoins pas de la Wallonie et de Bruxelles, un pôle avant-gardiste en matière d’école numérique. Quelques chiffres suffisent à montrer le chemin qu’il reste à parcourir : mille écoles wallonnes ont décroché un label numérique… Sur près de 4.000 implantations. Les écoles wallonnes disposent, en moyenne, d’un ordinateur pour neuf élèves (un pour onze à Bruxelles), mais en Flandre, on en compte un pour trois élèves !

    Selon le baromètre « Éducation et numérique » 2018 de « Digital Wallonia », 35 à 40 % des enseignants seulement revendiquent des usages numériques en classe au profit des apprentissages des élèves… Alors que près de 60 % des profs ont un sentiment de compétence modérée, genre « je me débrouille ».

    C’est que tous les enseignants ne sont pas égaux devant cette transformation numérique qui impactera pourtant, à moyen terme, leur manière de donner cours.

    DIDIER SWYSEN

    Source 

  • PORTES OUVERTES dimanche 28 avril 2019 école Libre de Nandrin

    Lien permanent

    PORTES OUVERTES dimanche 28 avril 2019
    Ste-Reine (Tinlot), 10h30-12h St-Martin (Nandrin), 15h30-17h
    https://www.saintmartinnandrin.be/ecole/

  • L’école communale de Nandrin va bannir les PMC et privilégier les collations non emballées

    Lien permanent

    Les poubelles disparaissent des cours de récréation, place au « zéro déchet »

    Le 15 mars dernier, l’école communale de Nandrin organisait une journée zéro déchet. Pauline, Romane et Aurore, élèves en 5e année à Villers-le-Temple, ont constaté une nette différence dans la quantité de déchets à l’école et sont allées trouver le directeur pour lui demander de poursuivre dans cette voie. « Elles souhaitaient qu’on passe tous à la gourde et qu’on continue à diminuer la quantité de déchets », revient Yves Melin, directeur des deux implantations communales.

    Le directeur et le corps enseignant ont donc décidé d’embrayer.

    Dès la rentrée, le 23 avril, les poubelles bleues seront bannies de l’école, tous les jours. Plus possible dès lors d’apporter ses canettes, petits jus en berlingot ou bouteilles en plastique, à moins de les rapporter chez soi en fin de journée… « J’ai demandé à l’IDEN (Intercommunale de Distribution d’Eau de Nandrin, Tinlot et environs) d’équiper nos écoles de fontaines à eau », ajoute le directeur.

    En parallèle, l’école va organiser une journée zéro déchet chaque vendredi. Concrètement, cela signifie que les parents sont invités à glisser un fruit dans la mallette plutôt qu’une collation emballée. « En maternelle, c’est une habitude bien instaurée. Elle se perd malheureusement en primaire. Nous souhaitons la réinstaurer pour produire moins de déchets. » Les emballages apportés à l’école devront être rapportés chez les parents. Cela ne déplace-t-il pas le problème ? « Si, mais nous souhaitons faire prendre conscience aux parents qu’il y a moyen de donner d’autres collations aux enfants, de changer les habitudes de consommation. Nous souhaitons y aller progressivement, pour ne brusquer personne », répond le directeur.

    À la fancy-fair de l’école, les gobelets réutilisables vont faire leur apparition et les chips seront remplacées par des pâtisseries « maison ».

    L’objectif est de devenir une école zéro déchet à la rentrée de septembre.

    Par ANNICK GOVAERS

    Source 

  • L’école libre Saint-Martin, à Nandrin « zéro déchet »

    Lien permanent

    Une quantité de déchets divisée par 4 à St-Martin!

    L’école libre Saint-Martin, à Nandrin, entre pour sa part dans sa troisième année « zéro déchet ». Concrètement, les enfants reçoivent un fruit de l’école une fois par semaine, et sont invités les autres jours à apporter une collation sans emballage dans une boîte. Les gourdes sont aussi de mise, et des fontaines à eau ont été installées par le comité de parents.

    Il n’y a carrément plus de poubelle du tout à Saint-Martin, dans la cour de récréation mais aussi dans la plupart des classes. « Nous avons par contre mis des seaux à compost pour recevoir les restes de légumes et de fruits », précise le directeur, Paul Eloy. « Il reste quelques petites poubelles dans certaines classes et les sanitaires pour recevoir les mouchoirs en papier. »

    De la sorte, l’école a vu sa quantité de déchets divisée par… quatre ! «En 2011, nous en comptions 3.409,5 kg, en 2018 nous sommes tombés à 790,5 kg », chiffre le directeur.

    Le concept est inscrit dans le projet d’établissement depuis 2015 mais les efforts se sont accentués au fil des années, jusqu’à bannir tout emballage. Comment ont réagi les parents ? « Au début, cela a été compliqué. Aujourd’hui, 99% des parents ont compris le principe, nos raisons, et veulent agir pour la planète. On est contents quand on voit que certains élèves qui venaient auparavant avec des « mauvaises » collations, apportent à présent des biscuits ou des petits gâteaux maison. Tous les parents n’ont évidemment pas le temps de faire eux-mêmes les collations mais beaucoup achètent différemment : ils vont chercher des gâteaux ou biscuits en grande quantité et les répartissent sur toute la semaine », félicite Paul Eloy.

    Saint-Martin récupère aussi les piles, les batteries, les bouchons, les cartouches d'imprimantes pour les recycler. Une partie des déchets génère un petit bénéfice pour l’école.

    Par A.G.

    Source 

     

  • Harcèlement en milieu scolaire proposé par le centre de jeune ASF d' Aywaille

    Lien permanent

    5 harc.jpg

    c'était  samedi 30 mars 2019 à 20h le centre de jeunes ASFd Aywaille .

    Conférence débat sur le harcèlement .

    Spectacle avec danse et la chanson de Soprano .

    Des parents et victimes ont eux un temps de parole afin d'exprimer leurs souffrances, témoignages .

    Infos et photos de Laetitia C pour le Blog 

    2har.jpg

    3harc.jpg

    4harc.jpg

    6 harc.jpg

     

     

     

  • Entre le 1er et le 4 avril 2019 Collecte des vieux GSM dans les écoles

    Lien permanent

    Dans la foulée du Grand nettoyage de printemps auquel devraient participer plus de 100.000 Wallons, les jeunes sont appelés à se mobiliser une semaine de plus entre le 1er et le 4 avril. « Tout le monde a chez soi deux ou trois téléphones portables qui traînent dans les tiroirs. Selon les estimations, cela représente entre un et deux millions d’appareils. Nous invitons les élèves à les récolter et à les ramener dans leur établissement scolaire où Récupel aura mis en place des collecteurs », annonce Carlo Di Antonio, ministre wallon de l’Environnement. L’opération est menée conjointement avec son homologue Jean-Luc Crucke, en charge du Climat et de l’Énergie.

    70 matériaux différents

    Les appareils seront tirés. Une partie sera réparée et reconditionnée pour avoir une seconde vie. Récupel a signé une convention avec une série de structures pour les remettre en état. Les GSM inutilisables sont démontés pour récupérer toutes une série de composants et les recycler. « L’opération est assez complexe. Mais cela vaut la peine », explique le ministre Di Antonio. Un smartphone comprend 70 matériaux différents dont près de 50 métaux, et pas des moindres comme le plomb, le cuivre, le nickel, l’indium ou de l’aluminium. L’or est aussi présent (notre infographie).

    « L’objectif n’est pas seulement la collecte. Il s’agit aussi de sensibiliser les jeunes à l’aspect de surconsommation. Aujourd’hui, cela va un peu trop vite dans le remplacement des GSM », note Carlo Di Antonio. « Si les jeunes veulent être proactifs en matière d’environnement, ils doivent aussi associer les discours aux actes. C’est l’occasion d’attendre un peu plus longtemps avant de répondre aux messages des publicitaires et de remplacer son smartphone par le dernier modèle », estime le ministre.

    Les matières premières des téléphones portables sont extraites en Asie du Sud-Est, en Australie, en Afrique centrale et en Amérique du Sud. Elles sont envoyées, entre autres, vers les États-Unis et l’Europe où sont fabriqués les principaux composants qui prennent à leur tour le chemin de l’Asie pour y être assemblés avant de partir à la conquête des consommateurs du monde entier. Les distances parcourues sont considérables, l’équivalent que quatre tours du monde. « L’empreinte écologique d’un smartphone est considérable », conclut Carlo Di Antonio.

    Les impacts écologiques, sociaux et sanitaires contribuent à l’épuisement des ressources, à la réduction de la biodiversité due aux rejets toxiques et à l’émission de gaz à effet de serre.

    Dans une tonne de GSM, on retrouve 300 grammes d’or. Or, pour produire 5 g d’or, il faut une tonne de minerai. « Personne ne veut supprimer l’utilisation des smartphones par les jeunes. Mais quand on aura compris comment ils sont fabriqués, on sera plus respectueux quant à leur usage » souligne de son côté le ministre Crucke.

    Le mettre en mode éco

    Au-delà de la surconsommation de ce type de produit, il s’agit aussi de repenser sur son utilisation. « On peut le mettre en mode économie d’énergie pour éviter de devoir le recharger trop souvent. Cela passe aussi par une meilleure gestion de ses messageries en envoyant des messages avec des pièces jointes moins volumineuses, en supprimant les pièces jointes une fois leur utilité obsolète ou en limitant le nombre de destinataires », détaille Jean-Luc Crucke. Il rappelle que l’envoi d’un courriel avec une pièce jointe d’un Mo génère 35 g de CO2.

    « C’est facile de dire que la responsabilité est ailleurs. Mais chacun peut agir à son niveau. Si on consomme moins, les multinationales produiront moins et donc pollueront moins », conclut Carlo Di Antonio.

    Actuellement, 35 établissements scolaires, des écoles mais aussi des universités, ont décidé de participer à l’opération Call to action de récupération des vieux GSM. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 20 mars, via le formulaire www.wallonie.be/fr/calltoaction.

    Article par YANNICK HALLET

    Source 

  • Les Jeunes Naturalistes du Condroz vous invitent à la Le samedi 20 AVRIL 2019

    Lien permanent

    Les Jeunes Naturalistes du Condroz vous invitent à la Le samedi 20 AVRIL 2019
    À FRAITURE E/C


    10h : BALADE NATURE (sur inscription) : À la découverte de la nouvelle réserve naturelle de Nandrin (La Falie – Rue des Martyrs) Créée en 2018, la réserve est située sur un coteau orienté plein sud. Sur un sol calcaire se développeront peu à peu des plantes thermophiles. Quelques mois après le déboisement du site, il sera intéressant de découvrir les espèces pionnières.
     Inscription par mail : eloypaul@gmail.com
    À 16h : VISITE DU CENTRE NATURE des classes maternelles de l’école SaintMartin de Nandrin Ateliers pour les enfants de 3 à 8 ans : jeux, constructions, activités sensorielles…


    À 16h30 : DÉMONSTRATION de TOURNAGE par Tom Leroy Jeune artisan autodidacte, Tom réalise toutes sortes d’objets en bois. Vous le verrez à l’œuvre : champignons, écuelles, toupies, bouchons, porte-clefs… Du grand art ! À 18h00 : BARBECUE (réservation obligatoire au 085/512836) À 21h00 : ANIMATION MUSICALE

    Adresse de la fête : Rue Bouhaye n°36 à Fraiture/Condroz

  • Ces 29, 30, 31 mars, le Collège Saint-Quirin est en fête !

    Lien permanent

    Ces 29, 30, 31 mars, le Collège Saint-Quirin est en fête !

    Ce vendredi 29 mars est une journée particulière pour les élèves ! 
    Voici le programme...

    MATIN
    - Petit-déjeuner en classe pour tous avec les titulaires 
    - 1e : Spectacle théâtral « Jusqu’au bout du monde… » joué par les élèves du collège
    - 2e > 6e : activités diverses au choix (atelier photos, zumba, course d’orientation, atelier cuisine, atelier création d’un système solaire, atelier d’écriture, jeux de société, blind test, grand jeu dans la ville, balade à vélo, atelier d’expériences scientifiques)

    APRES-MIDI 
    - Activités diverses au choix (karaoké, zumba, course d’orientation, bowling, atelier cuisine, jeux de société, blind test, grand jeu dans la ville, balade à vélo, installation de la salle de théâtre, atelier d’expériences scientifiques, atelier de composition florale)
    - Goûter festif

    La journée du 29 se termine par une invitation cordiale à tous (parents, familles, amis, anciens élèves, ...)
    - 16h : After Work des anciens 
    - 20h : Spectacle théâtral « Jusqu’au bout du monde… » joué par les élèves du collège

     

     
  • Pour des cours de récréation nature, Ose le vert, recrée ta cour

    Lien permanent

    Pour des cours de récréation nature « bienvenue » et conviviales dans les écoles
    maternelles et primaires de Wallonie.

    La nature, partout, par tous ! 
    Et pourquoi pas aussi à l'école ? Qu'une école soit 100% béton, 100% nature ou, plus probablement entre les deux, nous souhaitons relever ce défi avec elle. Pour plus de nature et de biodiversité ? 

    Oui mais bien plus que ça !
     
    Pour sensibiliser les enfants, les reconnecter aux cycles des saisons, apporter de la couleur et de la convivialité, développer un coin nature didactique, un support pédagogique ou encore un espace de jeu naturel, renforcer un projet pédagogique, les actions et aménagements liés aux cours de récréation ...

    Il y a 1001 raisons et manières d'apporter plus de nature à l'école. D'autant plus dans les cours de récréation que les enfants fréquentent plusieurs heures par semaine, plusieurs fois par jour durant les récrées, les temps de midi, les garderies du matin ou du soir ...

    Nous ne sommes pas les seuls à le penser ... 
    L'engouement que suscite la campagne « Ose le vert recrée ta cour » est sans précédent pour un projet d'aménagement nature et d'éducation relative à l'environnement. Pour les deux premiers appels à projets, les écoles maternelles et/ou primaires de Wallonie ont introduit un peu plus de 800 candidatures.
     
    Source 
     
     

    Retrouvez la liste des écoles sélectionnées pour 
    « Ose le vert, recrée ta cour 3.0 »

    Nous avons reçu 181 dossiers de candidatures pour le volet "Ecoles Fondamentales" et 12 candidatures pour le volet "Hautes Ecoles". Le jury a sélectionné les 130 écoles fondamentales et les 5 Hautes Ecoles qui recevront une bourse (entre 1000€ et 3500 €) et seront accompagnées pour réaliser leur projet et ainsi amener plus de biodiversité de contact avec la nature et de convivialité dans les espaces extérieurs de leur école. L'accompagnement personnalisé se déroulera de septembre 2019 à novembre 2020.
     
  • Aujourd'hui 23 mars le Jogging de Saint-Martin Nandrin

    Lien permanent

    23.jpg

    Aujourd'hui 23 mars le Jogging de Saint-Martin Nandrin 

    Clic sur l'affiche 

  • Harcèlement et Cyber-harcèlement attention

    Lien permanent

     la police va former les directions des écoles

    Suite aux attentats

    Les formations AMOK sont nées suite aux attentats de novembre 2015 à Paris et à l’état d’urgence (lockdown) qui avait verrouillé Bruxelles, écoles comprises, les jours qui ont suivi. L’objectif était de savoir comment renforcer la stratégie de prévention des menaces ou intrusions offensives au sein d’une école. Une situation AMOK, « c’est toute situation où un ou plusieurs auteurs armés agressent un grand nombre de personnes, de manière souvent aléatoire, au sein d’un espace privé ou public ».

    Les directions ont ainsi reçu de bons conseils de la cellule de coordination AMOK de la police fédérale : conseils en prévention, analyse des risques, etc.

    Puisque l’expérience a été positive, Marie-Martine Schyns remet le couvert dans un autre domaine : le harcèlement et le cyber-harcèlement. Tout sauf un petit problème puisque l’on estime que 30 à 35 % des élèves ont déjà été impliqués dans de tels faits (sans savoir s’ils avaient été harceleurs, harcelés… ou les deux). Les élèves de 5e et 6e primaire, ainsi que ceux de 1re et 2e secondaire en semblent davantage victimes. Rappelez-vous cette sortie de la reine Mathilde sur le sujet : oui, le cyber-harcèlement, c’est vraiment nul !

    « Nous vous proposons de définir le phénomène de harcèlement et de cyber-harcèlement ; de vous informer sur les bonnes pratiques numériques ; de rappeler les rôles de chacun dans la problématique (police, école, équipes mobiles, parents…) ; de rappeler les actions à mener lorsqu’un cas se présente et d’exposer les ressources disponibles pour faire face à une situation de harcèlement et de cyber-harcèlement », écrit la ministre Schyns aux directions.

    Avec la police et l’UCL

    La formation sera réalisée en collaboration avec l’UCL, les équipes mobiles de l’enseignement et donc la Federal Computer Crime Unit de la police fédérale. C’est d’ailleurs son patron, Olivier Bogaert, qui informera les chefs d’établissement des bonnes pratiques numériques et des risques d’utilisation des données pour le cyber-harcèlement, alors qu’un policier de la zone de police Boraine expliquera le rôle et l’action de la police lorsqu’un cas se présente.

    Article de D.SW.

    Source 

  • Réussite le rassemblement pour le climat des élèves de Nandrin, toutes les photos et vidéos ici !!!

    Lien permanent

    L'idée au départ vient de madame Geneviève enseignante maternelle , suivie et soutenue par l'ensemble des enseignants de l'école Saint-Martin Nandrin ainsi que la direction .
    Ils ont lancé l'invitation à l'école communale de Nandrin , les deux implantations ont répondu favorablement et étaient présentes , ils sont venu en vélo de Villers le Temple et Saint-Séverin.

    un rassemblement pour le climat des élèves des établissements scolaires de Nandrin, était organisé devant l’administration communale. Les enfants ont remis une charte pour sauver la planète à Michel Lemmens le bourgmestre .

    Chants ,idées ,récitations et bonnes intentions étaient au menu de cette matinée sur la place du village .

    Le bourgmestre a lu les points de la charte devant toute l’assemblée.

    Nous allons tout faire pour vous aider à réaliser votre projet », a-t-il indiqué aux enfants. « Mais il faut que votre message soit entendu au delà Nandrin.

    Cela doit bien se passer aussi dans les autres communes. »

    Toute l'organisation était encadré par la police de Nandrin 

    Article de JP 

    Un article complet demain dans votre journal Papier  La Meuse Huy-Waremme 

    ou dans la Version Edition digitale clic ici  

    Voir l'Album photos clic ici 

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/rassemblement-pour-le-climat-avec-les-eleves-de-nandrin/

    Les vidéos et sur le Facebook Blog Villageois clic ici 

     

     

  • Aujourd'hui jeudi 28 février 2019 à Nandrin ,Rassemblement pour le climat avec les élèves !!!

    Lien permanent

     

    Comme vous l’avez appris par les médias, de nombreux étudiants et citoyens de notre pays se mobilisent chaque semaine pour le climat, conscients de la nécessité de sauver notre planète.

    À Saint-Martin, à l’initiative de quelques enseignants convaincus, nous organiserons un rassemblement pour le climat avec nos élèves le jeudi 28 février.

    Tous les élèves des classes maternelles et primaires participeront, accompagnés de leurs enseignants. Les élèves de l’école communale sont invités à se joindre à nous.

    Les parents et sympathisants de l’école sont également les bienvenus à cette marche.

    Le départ de celle-ci est prévu à 11h sur la place de Nandrin.

    Cet événement se déroulera dans le centre du village.

    Nous nous réunirons ensuite devant le bâtiment de l’administration communale.

    Textes, poésies, chants sont prévus ainsi que la remise d’une charte au bourgmestre de notre commune, Michel Lemmens.

    En espérant que vous soutiendrez cette action, nous nous réjouissons de vous compter parmi nous ce jour-là.

    L’équipe enseignante 

    JP

  • Rassemblement pour le climat avec les élèves le jeudi 28 février 2019 à Nandrin !!!

    Lien permanent

     

    Comme vous l’avez appris par les médias, de nombreux étudiants et citoyens de notre pays se mobilisent chaque semaine pour le climat, conscients de la nécessité de sauver notre planète.

    À Saint-Martin, à l’initiative de quelques enseignants convaincus, nous organiserons un rassemblement pour le climat avec nos élèves le jeudi 28 février.

    Tous les élèves des classes maternelles et primaires participeront, accompagnés de leurs enseignants. Les élèves de l’école communale sont invités à se joindre à nous.

    Les parents et sympathisants de l’école sont également les bienvenus à cette marche.

    Le départ de celle-ci est prévu à 11h sur la place de Nandrin.

    Cet événement se déroulera dans le centre du village.

    Nous nous réunirons ensuite devant le bâtiment de l’administration communale.

    Textes, poésies, chants sont prévus ainsi que la remise d’une charte au bourgmestre de notre commune, Michel Lemmens.

    En espérant que vous soutiendrez cette action, nous nous réjouissons de vous compter parmi nous ce jour-là.

    L’équipe enseignante 

    JP

  • Attention dès aujourd'hui Lundi !!! voici la procédure à Suivre

    Lien permanent

    C’est ce lundi que débute en Fédération Wallonie-Bruxelles la traditionnelle procédure d’inscription en première année d’enseignement secondaire, que plus de 50.000 élèves rejoindront en septembre prochain.

    Les parents concernés ont reçu ces dernières semaines le formulaire unique d’inscription (FUI) à cet effet.

    Ils ont jusqu’au 1er mars pour le déposer dans l’école de leur premier choix. Durant ces trois semaines, la chronologie des dépôts n’a aucune importance. Un formulaire déposé dès ce 11 février ne sera donc pas avantagé par rapport à un autre remis le 1er mars.

    Sur ce formulaire, les parents sont invités à indiquer leur première préférence d’école pour la rentrée 2019, ainsi que leurs choix suivants si l’école convoitée devait être complète. Ils peuvent y indiquer jusqu’à dix écoles de leur choix.

    Nouveauté cette année : seul le 1er choix doit obligatoirement figurer sur le FUI déposé. Les choix subsidiaires peuvent, eux, être encodés (et ainsi modifiés plus facilement jusqu’au 1er mars) via une application spécialement développée par l’administration de l’enseignement.

    Cette application leur permettra aussi de suivre l’évolution en ligne de leur position en liste d’attente. Ils devraient aussi obtenir par ce biais une réponse plus rapide de la Commission interréseaux des inscriptions (CIRI).

    Au terme de cette période de trois semaines, un classement des demandes sera réalisé pour les écoles où les demandes d’inscription sont supérieures à 102 % du nombre de places disponibles.

    L’attribution des places dans les écoles les plus convoitées est réalisée sur base d’une série de critères, géographiques notamment, tels que la distance domicile-école, la distance entre l’école convoitée et l’école primaire fréquentée, etc.

    Les écoles sont de leur côté tenues de réserver un quota de places au profit d’élèves moins favorisés, dits à « indice socio-économique faible » (ISEF).

    Introduite en 2010, cette procédure d’inscription a permis d’objectiver pour tous la procédure, mais non sans écueil. L’an dernier, le nombre d’enfants n’ayant pas trouvé de place dans l’établissement de leur choix -les « sans école », comme ils ont été rebaptisés- n’avait jamais été aussi important.

    Pour la rentrée prochaine, la situation devrait être toutefois moins tendue. Quatre nouvelles écoles secondaires ouvriront en effet leurs portes à Bruxelles (Evere, Anderlecht, Forest et Haren), ce qui devrait permettre de faire diminuer la tension liée à la démographie, particulièrement forte dans la capitale.

    Les modalités actuelles pour la procédure d’inscription sont depuis des années au centre des critiques des associations de parents, mais aucun consensus politique ne s’est jamais dégagé au cours de la législature qui s’achève pour la modifier.

    Il y a un an, devant les divergences persistantes entre PS et cdH sur la question, le gouvernement avait finalement décidé de renvoyer la patate chaude au Parlement. Mais à quelques mois des élections, et faute de consensus entre partis, personne ne s’est hasardé à rouvrir un dossier aussi sensible.

    Infos : www.inscription.cfwb.be

    Source Belga et SI