Dégâts

  • Avis décès de la région MADAME Marianne FRANCIS Epouse de Monsieur André TRATSAERT décédée à Modave

    Lien permanent

    MADAME

    Marianne FRANCIS

    Epouse de Monsieur André TRATSAERT

    Née à Namur le 9 août 1962
    et décédée à Modave le 20 novembre 2020

    Madame Francis repose au funérarium Noël à Marchin, rue Fourneau, 4a, où la famille recevra les visites de 18 à 19 heures ces lundi 23 et mardi 24 novembre.

    Les funérailles civiles auront lieu le mercredi 25 novembre 2020.

    La cérémonie d'incinération au crématorium du Coeur de Wallonie à Ciney aura lieu à 8 heures et sera suivie de la remise de l'urne cinéraire à la famille.

    La levée du corps au funérarium aura lieu à 7 heures.

    Déposez vos condoléances sur: www.funeraillesnoel.be

    Source

    Funérailles Noël

    dc francis.jpg

    En mon nom et au nom de l'équipe du Blog de Nandrin , nous présentons nos plus sincères condoléances à la  famille .

     

  • Actuellement, la surdensité de sangliers est une des causes importantes de régression de nombreuses espèces

    Lien permanent
     
    La   Commune de Neupré  INFO SANGLIER
     
    La question de l'impact du sanglier sur la biodiversité est revenue à plusieurs reprises. Voici quelques informations sur le sujet.
    Eric Graitson, herpétologue chez NATAGORA:
     
    Actuellement, la surdensité de sangliers est une des causes importantes de régression de nombreuses espèces, dont la plupart des reptiles et d’autres espèces sensibles comme les oiseaux nicheurs au sol.
     
    Les espèces les plus rares sont souvent les plus impactées.”
     
    Il ajoute “Les sangliers impactent ces animaux de plusieurs façons : par prédation directe, par compétition pour les proies, mais aussi en détruisant les micro-habitats utilisés comme refuge ou site de reproduction ».
     
    « L'augmentation des densités d’ongulés sauvages depuis plusieurs décennies, en Wallonie et ailleurs en Europe, a indéniablement un impact considérable sur l’espace rural.
     
    Outre leurs impacts sur l’activité agricole et la régénération forestière, les impacts environnementaux causés par les surdensités de sangliers sont nombreux : ils perturbent les sols, mangent et détruisent une grande variété de plantes et d’animaux ».
     
    Nous devons également contribuer à ne pas augmenter la population de sangliers en suivant les conseils du SPW :
    - arrêter le nourrissage artificiel abusif ;
     
    - proscrire les dépôts sauvages ;
     
    - clôturer son jardin. La meilleure des protections !
     

    LES DÉGÂTS du sanglier dans les jardin clic ici.pdf

    http://environnement.wallonie.be/

     

    Les sangliers continuent de proliférer sur le territoire !!! clic ici  une adresse mail spécifique à la gestion de ces sangliers

    Vigilance et prudence face à l'affluence de sangliers sur Nandrin et Neupré clic ici

     

    Source environnement. Wallonie Clic ici 

  • À peine 24 heures après son installation, un des chats a déjà été vandalisé sur la place Verte de Huy

    Lien permanent

    Triste nouvelle pour les nombreuses personnes qui ont donné de leur temps, de leur énergie et de leur créativité pour mener à bien le projet des « chats customisés » de la Ville de Huy.

    Associations d’artistes, hommes politiques, agents communaux ou simples citoyens, ils sont très nombreux à s’être investis dans ce projet artistique destiné à égayer le centre-ville pendant la saison estivale.

    Une tentative de vol avortée

    Dans la nuit de lundi à mardi, à peine 24 heures après l’installation des structures, un des chats a déjà été vandalisé sur la place Verte, derrière l’hôtel de ville.

    Cet acte intervient quelques jours après après l’arrachage de certaines des fleurs colorées que la Ville a également fait installer afin de « colorer » la ville.

    Furieux et découragé, l’échevin de la culture Etienne Roba soupçonne une tentative de vol. Il est déterminé à retrouver les responsables.

    « Au départ, on pensait à une simple dégradation, puis on a constaté que les colsons qui fixaient le chat au sol ont été sectionnés. Ça a été fait proprement. C’était un des plus grands chats du projet, haut de 1,2 mètre. »

    Les malfaiteurs ne sont pas allés au bout de leur démarche puisque le chat était toujours présent mardi matin, avec une patte cassée.

    Les images des caméras sont analysées

    La place Verte dispose d’une caméra de surveillance, dont les images vont être analysées par la police afin de tenter d’identifier les responsables.

    « On s’y attendait, mais pas si tôt, » regrette l’échevin en charge du projet. « On avait renforcé les systèmes de fixation au sol. J’ai publié un message pour montrer que nous allons être attentifs.

    On est en train d’investir dans un nouveau parc de caméras de sécurité pour quadriller tout le centre-ville. On va essayer d’interpeller les auteurs. »

    Découragement des personnes investies

    Cet acte fait du mal au moral de l’échevin, mais aussi des nombreux artistes (64 candidatures) et agents communaux investis.

    « On est découragé de constater que tout ce qui est fait est détruit par les bas comportements de certains, » explique Etienne Roba.

    Outre le coût, pensées à mon service qui est évidemment découragé vu l’énergie déployée dans ce projet.

    À l’image des déchets et d’autres choses, ce sont tous ces comportements qui pourrissent la vie de la ville et qui font qu’à la fin, on ne fera plus rien. ».

    Poursuivre judiciairement les auteurs

    Le bourgmestre Christophe Collignon s’est lui aussi indigné dans un commentaire publié sur Facebook.

    « Quelques individus minent les efforts collectifs alors que le collège se démène pour rendre la ville attractive et ainsi relancer l’activité.

    C’est décourageant même si cela ne concerne qu’une minorité qui nuit à l’ensemble de la ville. Tout sera mis en œuvre pour retrouver les auteurs, en vue de les voir poursuivis judiciairement  ! ».

    Article et rédaction par Pierre Tar 

    Source

     

  • Les locataires, Isabelle et David souhaitent aujourd’hui s’exprimer et expliquent les raisons de ce saccage

    Lien permanent

    Les locataires de l’appartement saccagé à Ouffet donnent leur version des faits

    Isabelle et David, les locataires de l’appartement à Ouffet saccagé prennent aujourd’hui la parole. Ils veulent donner leur version des faits.

    La semaine dernière, Kevin Rossius le propriétaire, en colère retrouvait son bien dans un état déplorable.

    Des excréments d’animaux jonchaient le sol, le plafond et les murs, le mobilier a été démoli, la cuisine est à changer, la baignoire arrachée… « Ils vivaient avec 13 chiens, des poules, des oiseaux… », nous confiait le propriétaire qui n’avait plus reçu de loyers depuis cinq mois.

    Ce dernier avait entamé des procédures d’expulsion.

     

     

     

    Les locataires tiennent aujourd’hui à donner leur version des faits et justifier pourquoi l’appartement a été laissé dans cet état.

    « Nous habitions avec la maman de ma compagne qui devait s’occuper de verser le loyer.

    Mais elle ne le faisait pas ! Elle avait reçu un avis d’expulsion mais sans nous en parler.

    La veille de l’expulsion, elle a quitté l’appartement sans rien dire puis nous avons reçu un message dans lequel elle nous expliquait la situation.

    Le propriétaire nous a laissés jusque fin juin pour nous retourner avec ma compagne et sa fille.

    Nous avons finalement trouvé une location ailleurs et nous avons commencé à déménager fin juin… en laissant les animaux dans l’appartement à Ouffet », indique David en précisant, « lors des différents trajets pour le déménagement, les animaux étaient seuls et ils ont commis les dégâts.

    Je l’ai remarqué quand je suis revenu les rechercher », continue l’ex-locataire.

    David assure que l’appartement a toujours été tenu en bon état durant ces derniers mois.

    « Les dégâts datent du déménagement.

    Quand j’ai voulu venir nettoyer de fond en comble le jour où l’on devait partir, le propriétaire ne m’a jamais laissé entrer.

    Avec ma compagne, nous ne sommes pas assez fous que pour vivre dans un appartement comme ça. C’était exceptionnel !

    Nous avons eu le courant et l’eau coupés, des clôtures ont été arrachées pour nos animaux… Sur les derniers jours, des choses hasardeuses se sont déroulées. La piscine de la petite a été trouée… », poursuit David.

     

    Ils ont dû déménager.
    Ils ont dû déménager. - DR.

     

    Outre ces dégradations, l’ex-locataire souhaiter aussi préciser qu’il n’a pas volé la machine à laver. « Contrairement à ce qu’a déclaré le propriétaire, la machine à laver on lui a racheté », conclut David.

    Article et rédaction Amélie Dubois 

    Source

     

    Un appartement saccagé par les locataire à Ouffet clic ici

  • Des sentiers propres pour l'été ? Un blogueur lutte contre les déchets !!!

    Lien permanent

    Trekking et Voyage • Inspiration rando, voyage & outdoor

     

    SENTIERS PROPRES 
    En cette période de confinement, nombreuses sont les personnes à se balader dans leur région. La nature fait en effet un bien fou et redécouvrir les alentours est passionnant... Malheureusement j'ai dernièrement constaté de nombreux déchets sur les sentiers...  Ça me révolte et j'en ai marre de me sentir impuissant ! 
    J'ai donc décidé d'agir avec les moyens que j'ai tout simplement en relançant une campagne de sensibilisation et d'action (la première avait eu lieu en 2017 : https://www.trekkingetvoyage.com/mobilisation-sentiers-pro…/) afin de nettoyer nos sentiers pour l'été 
    Mais tout seul, je n'y arriverai pas, J'AI BESOIN DE TOI !
    Je t'invite donc à prévoir un sac poubelle et une paire de gants la prochaine fois que tu iras te balader. Si malheureusement tu tombes sur des déchets, ramasse ce que tu peux et fais une petite photo que tu m'enverras.
     Attention : il reste important de respecter les mesures de confinement en vigueur (pas de rassemblement, distanciation) et de prendre soin de bien se protéger (gants, masques) avant de ramasser quoi que ce soit ! Note aussi que cette campagne n'incite pas à sortir de chez soi mais plutôt d'anticiper un ramassage en cas de déchet pendant une balade près de chez soi ! En tout cas pendant la période de confinement.
     Certaines administrations communales distribuent des sacs poubelles gratuitement et acceptent même de récupérer les sacs remplis de déchets ramassés en balade (sinon une poubelle publique si elle n'est pas déjà remplie) ! 
     Je m'engage de mon côté à :
    - faire pareil lorsque je me balade près de chez moi,
    - t'envoyer un petit cadeau via mes partenaires (surprise) pour te remercier (sur le territoire belge),
    - tenir une carte des déchets ramassés pour avoir une idée du boulot effectué.
    ENSEMBLE je suis persuadé que nous pouvons rendre à la nature son plus bel appareil grâce à cette action simple et concrète Je compte sur toi pour PARTAGER le message et surtout, jouer le jeu !
     N'OUBLIE PAS D'ENVOYER TA PHOTO ici ou sur maxime@trekkingetvoyage.com
    Et si tu représentes un organisme touristique, une marque, une agence ou une société belge sensible à la nature et qui a envie de faire partie du projet en offrant quelques goodies, n'hésite pas à me contacter !

    Info de Trekking et Voyage • Inspiration rando, voyage & outdoor

    Un blogueur hutois lutte contre les déchets !!!

    Article et rédaction dans le Journal La Meuse de Huy Waremme par Ro.Ma.

     

    Avec le confinement, le nombre de promeneurs sur nos sentiers a augmenté. Ce qui entraîne à certains endroits une accumulation de déchets !


    Le blogueur hutois Maxime Alexandre, spécialisé dans les vidéos de randonnée, est inquiet face à l’état actuel de nos forêts. Il a publié une vidéo pour sensibiliser les promeneurs et propose une campagne « sentiers propres » : il appelle les marcheurs à se munir d’un sac et de gants pour ramasser les déchets trouvés lors des promenades.

    « J’ai décidé de me servir de la puissance des réseaux sociaux pour tenter une petite action citoyenne, un appel à la mobilisation », explique le Hutois qui compte plus de 30.000 « j’aime » sur sa page Facebook « Trekking et Voyage. Inspiration rando, voyage & outdoor ».

    « Si tout le monde ramasse des déchets, on pourra vraiment rendre les sentiers plus propres pour l’été », espère le randonneur.


    Des cadeaux et une carte


    Maxime Alexandre demande qu’on lui envoie les photos des déchets trouvés à l’adresse maxime@trekkingetvoyage.com.

    Il réalisera ensuite une carte afin de montrer le travail accompli.

    « Depuis ce dimanche, j’ai déjà reçu quelques photos.

    J’espère que la mayonnaise va prendre ».

    De plus, le blogueur, qui travaille avec des sponsors, va également contacter différents organismes touristiques pour obtenir des cadeaux (des « goodies ») à offrir aux participants, comme des cartes postales, des plans, etc.
    Le randonneur rappelle l’importance des mesures de confinement en vigueur.

    Il préconise l’usage de gants et de masques. « Cette campagne n’incite pas à sortir de chez soi, mais plutôt à anticiper un ramassage de déchets pendant une balade près de chez soi », assure le Hutois.


    Article et rédaction par Ro.Ma.

    Source

     

     

  • Plusieurs communes du Condroz privées d’électricité, que s’est-il passé ce samedi soir ?

    Lien permanent

    Plusieurs lecteurs nous ont alertés d’une panne de courant ce samedi soir en région.

    Celle-ci a plongé de Modave à Sprimont, en passant par Tinlot, Ouffet, Esneux, Anthisnes ou encore Poulseur, de nombreuses communes du Condroz ont été privées d’électricité cette nuit, aux alentours de 22h30.

    Mais alors, que s’est-il passé ?

    Selon nos confrères de RTL-INFO, la chute d’un arbre sur une ligne à haute-tension est à l’origine de la panne.
    Tout est rentré dans l’ordre ce dimanche matin.

    Cette nuit, une panne géante a plongé dans le noir de nombreuses communes liégeoises installées dans la région du Condroz.

    L’incident est dû aux vents violents qui touchent la Belgique depuis plusieurs semaines.

    Un poste à haute tension qui dessert toute la zone a été endommagé .

     

    Plus d’informations ici.

     Voici les explications d’un responsable de chez Elia.

  • Le panneau de la Vache à Glace à Villers le Temple victime de la tempête ?

    Lien permanent

    Le panneau de La Vache à Glace rue de la ferme de l'Abbaye à Villers le Temple a-t-il été une victime supplémentaire de nos dernières Tempêtes ? 

    Reportage photos de Loris Demarteau 

    image0.jpeg

  • Tempête Dennis on doit encore attendre l’arrivée du front froid vers 21h ou 22h sur l’axe Liège-Saint-Hubert

    Lien permanent

    Le temps est tempétueux depuis ce matin, mais en fin d’après-midi et ce soir que les rafales les plus puissantes sont attendues sur notre pays.

    Le vent souffle aux quatre coins de la Belgique depuis ce matin. Les pompiers sont en intervention un peu partout et les dégâts sont déjà considérables par endroits.
    Et pourtant, comme l’a expliqué David Dehenauw ce midi sur le plateau du RTL Info 13h, le « pire » est à venir. Si l’intensité des rafales devrait être moindre par rapport à la semaine dernière et la tempête Ciara, l’arrivée d’un front froid dans l’après-midi va renforcer le vent.
    Tempête Dennis: l'analyse météo de David Dehenauw


    Celui-ci arrivera par la côte avant de passer par le centre du pays et, en fin de soirée, traversera la région liégeoise : « On doit encore attendre l’arrivée du front froid était vers 16h ou 17h à la Côte.
    Vers 19h sur l’axe Bruxelles-Charleroi, et à 21h ou 22h sur l’axe Liège-Saint-Hubert », a expliqué le spécialiste de l’IRM à nos confrères.
    Concrètement, de fortes rafales sont attendues, mais celles-ci seront accompagnées de pluie.
    La situation se calmera ensuite : « Après, le temps se calme un petit peu avec encore des rafales entre 60 et 80 km/h, donc pas vraiment un temps calme, mais le pire sera passé après le passage du front froid tard l’après-midi et ce soir ».

    Quelques jours après Ciara, c’est au tour de la tempête « Dennis » de faire son passage sur la Belgique.

    Si Dennis s’annonce moins intense que Ciara , on devrait malgré tout connaître des rafales de vents atteignant les 100 km/h.

    Des premiers dégâts sont déjà observés aux quatre coins de la Belgique.

    De quoi donner du fil à retordre aux pompiers qui ont déjà procédé à de nombreuses interventions.

     

    Source

     

     

  • Hier mardi, les pompiers étaient toujours à pied d'oeuvre afin de régler la situation de la tempête Ciara

    Lien permanent

    Hier mardi 11 février 2020 fin d'après-midi, les pompiers étaient toujours en action.

    Au début du bois d'Ombret route entre Yernée et Ombret N 696, afin de faire tomber un arbre qui mettait en danger la circulation.

    Déjà une deuxième tempête du nom de Dennis est annoncée 

    11 fevr pompiers .jpg

     

     

     

  • Dégâts importants rue sur haies à Nandrin suite à la tempête Ciara en photos

    Lien permanent

    La tempêté Ciara laisse un triste paysage dans la rue sur haies de Nandrin .

    Le passage de la tempête à fait comme un couloir dans la sapinière .

    Laissent une image de désolation .

    Les photos parleront d'elle-même L'Album clic ici

     

     

  • Des hommes sur la brèche depuis le début de la tempête Ciara à Nandrin en photos

    Lien permanent

    Qu'il vente qu'il pleuve, ils sont sur tous les fronts !!!

    Le personnel du service voirie , n'a pas une minute de répit depuis le début de la tempête , Nandrin et le Condroz subit comme ailleurs les conséquences de la météo .

    D'ailleurs le Bourgmestre d'Amay à écrit un gentil message afin de remercier tous les personnes qui ont été depuis de nombreuses heures au service de tous .

     

    nan 7.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Toutes les photos Clic ici 

     

    Il est bien de les remercier 

    Voici un message de Monsieur Javaux Bourgmestre d'Amay sur les réseaux sociaux pour tous les services actifs . 

    Sic " Merci pour vos gentils messages  mais merci surtout aux femmes et aux hommes qui étaient dehors, sous la pluie et dans le vent, dans des nacelles, ou à tronçonner ou à mettre des déviations près d’endroits dangereux. Les équipes de Resa, Police, pompiers, notre service de garde travaux et environnement (j’en connais qui ont fait presque 24h  et à celles et ceux qui sont revenus en renfort ainsi qu’aux membres du Codir et Collège pour leur disponibilité...bon courage pour la suite." JMJ 

    Par Jean-Michel Javaux 

    Commune d'Amay

  • Dur réveil la tempête Ciara continue de frapper ce lundi

    Lien permanent

    Ce lundi, le temps restera très venteux avec des averses parfois accompagnées d’un coup de tonnerre et de grésil, annonce l’IRM.

    Si l’alerte est toujours de mise ce lundi, les Belges se réveillent et ne peuvent que constater les dégâts de la nuit.

    On fait le point région par région.

    Si vous avez également des photos ou vidéos de la tempête, vous pouvez nous les envoyer via notre bouton alertez-nous.

    Il était 23h et Amay était toujours avec des coupures d'électricité.

    Et vous sur le Condroz avez-vous des dégâts ?  

    10 février 2020

    8h 30 Le bois entre Ombret et Yernée semble ouvert attention un arbre était sur une partie de la route en montant 

     

     

     

  • La tempête Ciara provoque des dégâts, le point dans la région !!! toutes les infos en continu ici

    Lien permanent

    Infos mises à jour 15h 15 , 15h 45 , 16h 28 , 17h 00 ,  17h 36 , 18h 30 , 19 h 00, 20h 45 , 21 h20 

     

    T Loris .jpg

    Bois de France Villers-Le Temple par Loris Demarteau 

     

    Huy-Waremme

    Depuis 12h40, de nombreux Amaytois sont privés d’électricité suite à des dégâts occasionnés par la tempête Ciara sur les câbles haute tension. De nombreuses rues sont touchées : rue vigneux, rue du Viamont, rue roua, Rue Désiré Léga, rue Sart Wesmael, chaussée Freddy Terwagne...

    Engis et Hermalle-sous-Huy sont également concernés. RESA, le gestionnaire du réseau est averti de la situation mais ne connaît pas encore l’origine exacte du problème.

    Un arbre sur la route de Dinant N 636 la route est dégagée .

    Selon les hommes de la zone HEMECO les premiers dégâts  dès 8 h dimanche 9 février 2020 au matin

    Les appels proviennent de Clavier, Amay, Ouffet, Huy ainsi que Villers-le Bouillet.
     
    Il semblerait que la route entre Anthisnes et Ouffet serait bloquée.
     

     

    Flash info 1.jpgInfos mises à jour 15h 15  , 15h 45 , 16h 28 , 17 h 00 , 17h 36 , 19 h 00 , 20 h , 20h 45, 21h 20

     

    Il semblerait que des micro-coupures d' électricité sur Fraineux ,et les quatre bras de Nandrin 

    T  15 .jpg

     

     

     

    T 17.jpg

     

    T16.jpg

     
    Commune d'Amay

    Le point de la situation: pour le centre d'Amay, les blocs électrogènes de remplacement sont maintenant opérationnels, des problèmes basses-tension subsistent sur quelques rues, ils sont maintenant identifiés et les équipes RESA occupées sur les arbres se rendent vers la cabine pour règler au plus vite le problème. Ceci concerne les rues Paul Janson, Vigneux, Chée F.Terwagne, Albert 1er, de la Liberté, Gaston Grégoire...la situation devrait être rétablie dans les prochaines minutes. Pour Ombret, c'est un déclenchement Haute tension à Abée Scry et la panne sera vite réparée.
    Merci aux équipes sur le pont et aux employé(e)s communaux qui sont au taquet.
     
     

    Resa installe le dernier groupe et normalement tout devrait être opérationnel dans 30 minutes. Pour celles et ceux qui sont impacté(e)s depuis plus de 4h30 maintenant, merci de nous prévenir si tout est Ok dans l’heure qui vient et en cas de besoin, nous sommes réunis à la Maison Communale et vous pourrez appeler le 085.830802 dans 30 minutes. Si vous pouviez aussi vérifier chez votre voisine, votre voisin peut-être moins connecté(e) pour voir si tout est OK...merci. 

     

    Par Monsieur JMJ 

     

     

     

     

     

    Vu la force du vent, certaines voiries boisées seront fermées en fonction des besoins pour votre sécurité et celle des équipes d’intervention. Patience demain matin.. La commune fait le maximum pour gérer au mieux la situation.

     

     

     

    Mobilité: demain les écoles de l’Abbaye de Flône seront uniquement accessibles par le bas, via la chaussée Freddy Terwagne et la N617; la chaussée Romaine, la rue Kérité resteront fermées par mesure de précaution (un arbre vient d’ailleurs de se coucher au dessus de la chée Romaine). Une équipe de la police de proximité sera sur place pour aider la circulation. Merci de prendre vos dispositions et d’éviter le secteur si vous êtes en trafic de transit en privilégiant la RN90 de l’autre côté de la Meuse aux heures scolaires. Merci de votre compréhension. Par Monsieur JMJ Bourgmestre d'Amay

     

    Pour votre information, suite à la tempête Ciara de passage cet après-midi, les routes et rues suivantes sont fermées :
    - rue Fond d'Oxhe
    - rue Pont de Limet
    - rue Facqueval
    - rue Petit Modave
    En cas de soucis, n'hésitez pas à contacter le service travaux, votre échevin des travaux (Bruno Dal Molin) ou votre Bourgmestre (Eric Thomas).
    Et pour ceux qui ne l'auraient pas encore fait, si possible, rentrez vos meubles de jardin et vérifiez l'ancrage de vos trampolines...

     
    Il semblerait plus d'électricité sur Yernée 15 h 
     

    Le pays est placé en alerte orange du dimanche 9 février 10h00 jusqu’à lundi 10 février 23h00.

     

    Flash info 1.jpgInfos mises à jour 15h 15  , 15h 45 , 16h 28 , 17 h 00 , 17h 36 , 19 h 00 , 20 h 

     

    T14.jpg

     

    T Loris .jpg

    Bois de France Villers-le -Temple photo de Loris Demarteau 

     

    t 12.jpg

    T 13 .jpg

     

    t8.jpg

    t10.jpg

     

    T 11.jpg

    t9.jpg

     

     

     

    t5.jpg

    t6.jpg

     

    t1.jpg

    t2.jpg

    t3.jpg

    t4.jpg

     

    alerte meteo.jpg

    Source

     

     

  • Voici quelques mesures avant, pendant et après la tempête Ciara

    Lien permanent

     
    La tempête Ciara va toucher la Belgique ce dimanche. L’IRM a d’ailleurs lancé une alerte orange vent pour l’ensemble du pays. Voici les conseils des pompiers qui pourront, sans aucun doute, vous épargner de nombreux dommages
     
    Les vents violents sont des phénomènes imprévisibles qui peuvent être dévastateurs et occasionner de nombreux dégâts. Bien qu’on ne puisse pas toujours les prévoir, quelques mesures préventives peuvent vous épargner de nombreux dommages. Vous trouverez sur cette page quelques exemples de recommandations qui peuvent vous être utiles.
    Avant la tempête
    En tout temps, vérifiez qu’aucune tuile ne se détache, faites contrôler régulièrement l’état de votre cheminée, attachez la citerne à mazout et bouchez les ouvertures, placez des parafoudres aux prises : ils protègent contre les surtensions provoquées par la foudre sur le réseau d’électricité.
    À l’annonce d’une tempête, r entrez tout ce qui peut être emporté par le vent, fermez portes et fenêtres, é teignez ordinateur(s) et télévision et débranchez les appareils électriques et rentrez vos animaux domestiques.
    En cas d’alerte de tempête, informez-vous et restez à l’écoute des médias et des recommandations des autorités.
    Votre maison est maintenant en sécurité ? N’hésitez pas à apporter de l’aide à vos voisins, si nécessaire.
    Pendant la tempête
    En rase campagne, ne vous abritez jamais sous un arbre lors de grands vents. Restez à l’intérieur et ne sortez qu’en cas de nécessité.
    Si vous devez absolument sortir pendant une tempête Évitez de toucher des fils électriques au sol, car ils peuvent être sous tension.
    Si vous devez vous déplacer. Conduisez principalement sur les routes prioritaires et évitez les trajets par les bois. Ne stationnez pas votre véhicule à proximité d’arbres.
    Il se peut qu’une tempête soit accompagnée de pluies diluviennes ou d’orage, dans ce cas : Évitez de conduire sur les routes inondées.
    Rentrez dans le bâtiment le plus proche mais ne vous abritez jamais sous un arbre. Débranchez les radios et les téléviseurs et écoutez les bulletins météorologiques sur votre radio à piles ou gsm.
     
    Après la tempête
    Votre toit endommagé  ? Les services de secours pourront évaluer la nécessité de recouvrir certains toits endommagés à l’aide de bâches (solution temporaire). Ne reportez pas la réparation d’un toit endommagé, cela ne peut que vous amener des problèmes supplémentaires. Orientez-vous rapidement vers des entrepreneurs privés.
    Si la tempête a charrié des débris, informez-vous auprès de votre commune afin de savoir si un ramassage est prévu.
    Appelez le 1722 pour des interventions non urgentes des services d’incendie (chute d’arbre…). Si votre zone de secours a ouvert un e-guichet ou un numéro de téléphone, vous pouvez aussi vous y adresser directement. Gardez le numéro d’appel d’urgence 112 libre pour les personnes en danger de mort.
    Prenez au plus vite contact avec votre assureur. Il pourra répondre à toutes vos questions et vous aidera à lancer la procédure de règlement du sinistre.
    Prenez des photos des endroits endommagés : elles pourront être utiles pour la constitution de votre dossier d’assurance.
    Informez-vous après des autorités afin de savoir si le Fonds des Calamités interviendra.
     

  • Le numéro d’urgence 1722 activé aujourd'hui dimanche 17 novembre 2019

    Lien permanent

    Le Service public fédéral Intérieur a activé dimanche le numéro 1722 en prévision de la neige et neige fondante annoncées par l’Institut royal météorologique (IRM).

    Ce numéro est destiné aux interventions non urgentes « quand aucune vie n’est potentiellement en danger mais qu’une intervention des pompiers est nécessaire », rappelle le SPF Intérieur dans un communiqué.

    Lorsqu’une vie est danger, le numéro 112 reste d’application.

    L’activation du numéro 1722 est préventive. Cette activation ne présage en rien la gravité de l’avertissement et l’ampleur des dégâts éventuels.

    De la neige attendue

    Dès ce dimanche soir, des chutes de neiges sont attendues dans les hauteurs, en Province de Liège et du Luxembourg. La vigilance sera toujours de mise demain matin puisque 12 cm sont attendu en Province de Liège dès 6h. En province du Luxembourg, ce sont 10 cm de neige qui sont annoncés au-dessus de 400m par l’IRM. De la neige fondante tombera en province de Namur.

    Source

  • Des pluies intenses ont inondé la rue aux chênes à Fraineux Nandrin lundi 10 juin 2019

    Lien permanent

    Ce lundi, en début de soirée, des pluies intenses se sont abattues sur l’arrondissement Huy-Waremme. C’est principalement la Hesbaye qui a été touchée. De nombreuses rues de Waremme, Berloz, Geer, Faimes, Oreye mais aussi Saint-Georges et Verlaine ont été inondées.

    Ainsi que certain endroit dans le Condroz semble t'il 

    Photos de la rue aux chênes à Fraineux Nandrin .

     

    Avez vous été touché ? envoyer vos photos ici 

     

    Des pluies intenses ont inondé de nombreuses rues en Hesbaye clic ici

    2n.jpg

    3n.jpg

  • Le SPW Agriculture Ressources naturelles et Environnement donne quelques conseils pour se protéger contre les risques d'inondation par ruissellement et les coulées de boues?

    Lien permanent

    Se protéger contre les risques d’inondation par ruissellement et les coulées de boue

    Les journées plus chaudes du printemps et du début d’été ne sont plus très loin. Avec elles, revient le risque d’inondations boueuses lors des premiers orages survenant dans les campagnes où les champs ont été récemment semés (maïs, betterave, pomme de terre, pois, etc.). Ces inondations ne sont pas liées directement à un cours d’eau, mais aux endroits où se concentrent les eaux de pluie : à titre d’information, il y a 10.500 km d’axes de concentration du ruissellement répertoriés sur la Wallonie. L’expérience des années précédentes nous a appris qu’avec un peu de préparation, il est possible de limiter fortement l’apparition de ces phénomènes d’érosion intense, et de diminuer les dommages causés aux habitations, aux jardins et aux voiries.

    Mon terrain est-il à risque, et si oui, comment me protéger ?               

    Si vous n’avez jamais été confronté à ce problème, cela ne veut pas dire que le risque n’existe pas : en effet, ce type d’inondation est essentiellement liée à l’orage, et c’est parfois très localisé (à cent mètres près, on est inondé ou pas). Pour vérifier si votre terrain est situé sur un axe de concentration du ruissellement, il est utile de consulter la carte LIDAXES sur le Géoportail de la Wallonie (geoportail.wallonie.be/walonmap). Bien entendu, le bon sens s’applique aussi : si votre terrain est situé en contrebas d’un versant agricole cultivé, même sans axe de concentration identifié, une coulée de boue peut survenir.

    Dès lors que votre terrain est soumis à un risque de ruissellement, voici quelques recommandations pour vous protéger. La première série d’actions à mener sur votre terrain et votre habitation est d’assurer le bon fonctionnement des ouvrages de collecte et d’évacuation des eaux de pluie : nettoyer les caniveaux, avaloirs, corniches et rigoles de tous les débris (feuilles mortes, banchettes, mousses,..) qui ont pu s’y accumuler durant l’hiver. La deuxième action va consister à imaginer le trajet des écoulements intenses éventuels sur le terrain, et à dégager un passage libre : aucun tas de bois, bac à fleurs, compost, sac de terreau et autre réserve de matériel pouvant faire obstacle au ruissellement (ou être emporté vers l’aval). Et en dernier lieu, il faudra protéger ce qui risque malgré tout d’être touché par les eaux, ainsi par exemple : boucher les aérations de cave et soupiraux, surélever les machines et les armoires, enlever les tapis, etc. Il est aussi malin de garder à portée de main quelques outils : pelle, râteau, brosse et raclette, pompe vide-cave, bottes et lampe de poche. La commune peut aussi vous fournir quelques sacs de sable.

    En tant qu’agriculteur, quel est mon rôle et quelle est ma responsabilité ?

    Disons-le d’emblée, la législation est peu contraignante en termes d’obligations liées à la lutte contre l’érosion et les inondations pour l’agriculteur. On peut pointer trois obligations, toutes liées à la conditionnalité des aides agricoles : interdiction de cultures sarclées sur les parcelles en pente supérieure à 10 % (sauf si implantation d’une bande enherbée de 6 mètres de large minimum en bas du champ), interdiction de cultiver/labourer/pulvériser au bord des routes (sur 1 mètre de large), interdiction de détruire les haies, bosquets, talus, etc., (sauf si autorisé par un permis d’urbanisme). A l’intérieur de ces limites, l’agriculteur est en principe libre de cultiver ce qu’il souhaite, de la manière qu’il souhaite et sur l’étendue qu’il souhaite (et dans le respect, bien entendu, d’autres législations comme le Programme de Gestion Durable de l’Azote p. ex.)

    Cette approche plutôt ouverte répond à l’objectif de laisser l’agriculteur opérer ses choix culturaux et ses pratiques agricoles de la manière la plus créative possible, pour faire face aux impératifs agronomiques et au contexte économique. Et précisément, en matière d’érosion, voici les pratiques agricoles qui offrent de bonnes garanties pour diminuer le risque d’apparition d’une coulée de boue :

    1) Limiter la longueur dans le sens de la pente sur même champ à maximum 150 mètres : plus le ruissellement peut accélérer sans rencontrer une autre culture ou un obstacle, plus il est en mesure d’arracher du sol et de provoquer une coulée de boue.

    2) Pratiquer un assolement varié : sur un même versant, l’idéal est d’avoir une mosaïque de champs alternant cultures d’hiver vs cultures de printemps et de prairies différenciés, obligeant le ruissellement à trouver différents chemins à la surface du sol, favorisant ainsi l’infiltration et diminuant l’apparition de ravines.

    3) Couvrir le sol : la présence d’une plante ou de résidus de culture (pailles, cultures intercalaires, mulch) limite la destruction des mottes de terre par les gouttes lors d’un orage.

    4) Travailler le sol de manière à créer un état de surface favorable à l’infiltration, éviter l’émiettement et travailler en bonnes conditions d’humidité : cela empêche le tassement, préserve la structure du sol, et favorise l’infiltration en profondeur.

    5) Maintenir le taux d’humus au-dessus de 3 % : une terre bien pourvue en matière organique (M.O.) stable offre jusqu’à 20 % de résistance à l’érosion en plus qu’une terre pauvre en M.O. La clé pour cela est une gestion raisonnée de la fertilisation organique (fumier, compost, …), du travail du sol et des rotations (y compris les résidus de culture).

    6) Installer des éléments de protection : de préférence naturels et permanents (comme des bandes enherbées, des haies), ou artificiels et temporaires (fascines, ballots ancrés dans le sol), ces éléments localisés peuvent offrir un ultime barrage, une ultime protection et faire la différence à l’aval entre un dommage tolérable et une petite catastrophe.

    7) Travailler le sol perpendiculairement à la pente n’est pas la solution miracle : contrairement à une idée reçue, le sens des sillons de labour ou faire des buttes perpendiculaires à la direction de l’écoulement n’a pas un effet déterminant contre l’apparition des coulées de boue en cas d’orage violent ; toutefois, cette pratique peut être un « plus » dans certains cas particuliers (pente inférieure à 3 %, relief très uniforme).

    Rappelons que le rôle de l’exploitant agricole, cultivateur ou éleveur, est aujourd’hui multiple : produire notre alimentation, mais aussi assurer une forme d’entretien des paysages. Ceci est particulièrement visible dans les communes rurales où les villages sont entourés de magnifiques étendues cultivées et pâturées. La lutte contre l’érosion est donc avant tout le défi des agriculteurs, dont les champs sont les premières surfaces à subir une dégradation lors d’un orage.

    L’action des services communaux

    Les services communaux ont un rôle à jouer à deux niveaux. D’une part, le service des travaux et des voiries assure le bon fonctionnement des ouvrages hydrauliques comme les fossés, caniveaux, avaloirs, et canalisations, par un entretien régulier. Le planning des entretiens est souvent adapté pour tenir compte de la saison des orages (de mai à septembre) ou d’une alerte « orages » de l’IRM. Ce service est aussi le premier à intervenir, en parallèle avec les services de secours et de police, lors d’événements météorologiques exceptionnels. Certaines communes disposent d’hommes et de matériel (tractopelle, camion,…) pour effectuer rapidement des travaux afin d’améliorer les écoulements.

    D’autre part, en complément avec ce travail de protection, le service de l’urbanisme ou du développement territorial assure un rôle de prévention avec une perspective à long terme, en effectuant les vérifications avant tout projet d’urbanisme sur un axe de concentration du ruissellement (comme prévu par le CoDT). Ces services sont souvent en liaison régulière avec la Cellule GISER du Service public de Wallonie pour les sites ayant été inondés sur la commune, et avec le Service technique provincial pour réaliser des aménagements anti-inondations. De nombreuses administrations communales participent également aux plans de gestion des risques d’inondations, afin de coordonner les actions avec les communes voisines, et de se maintenir parfaitement informées. La Cellule GISER édite des guides techniques pour les candidats bâtisseurs en zone soumise à un risque d’inondation par ruissellement (voir sur www.giser.be)

    Check-list INONDATION (Je suis inondé, que faire ?)

    1) Protéger

    o   Couper l’électricité si danger de court-circuit, le gaz, le chauffage.

    o   Mettre les personnes vulnérables à l’abri.

    2) Alerter

    o   Service de secours : 112 (en cas de danger de mort pompiers – ambulance) ou 1722 en cas de moins urgent (https://www.sos112.be/fr/pas-urgent)

    o   Eviter de saturer le réseau GSM (uniquement appels urgents et importants)

    3) Secourir

    o   S’équiper (bottes, gants, lampe de poche)

    o   Évacuer l’eau, racler la boue.

    o   Ecouter la radio et les réseaux sociaux officiels, suivre les consignes des autorités.

    Source 

  • L’inondation reconnue comme une calamité naturelle à Nandrin

    Lien permanent

    Le 16 mai 2018, une violente inondation avait recouvert une partie de la commune de Nandrin, principalement la place A. Botty ainsi que le champ d’Alain Henry. De nombreux riverains s’étaient retrouvés les pieds dans l’eau, à tenter de sauver leur intérieur. C’était le cas de Brice Duchêne, propriétaire de la Tour de Nandrin, un édifice médiéval implanté sur la place et transformé en habitation. L’inondation du 16 mai était sa... 6e depuis 1980 et la 2e en l’espace de dix jours. La tour s’était retrouvée noyée sous 70 centimètres d’eau ! Cuisine, buanderie, bureau, salon, salle à manger, peinture: tout a dû être remplacé. « Et je n’ai pas encore fini ». Heureusement pour lui, son assurance est intervenue partiellement, non sans mal. « Après l’inondation, j’ai reçu une lettre de renom... J’ai eu beaucoup de mal à retrouver une assurance, finalement, celle qui m’avait éjecté à l’inondation précédente a accepté de me reprendre. Mais avec une prime énorme... Car je suis « à risques ». Mais moi, je n’y suis pour rien, je ne vais quand même pas creuser un bassin d’orage sur mon terrain », peste-t-il.

    La reconnaissance de l’inondation du 16 mai comme calamité naturelle publique est un soulagement pour lui, dans la mesure où le fonds wallon intervient justement pour les dégâts non assurés ou non assurables. « C’est le cas de l’extérieur par exemple: les pavés, la terrasse, l’allée n’ont pas été couverts par l’assurance. Il faut que je regarde ce qui n’a pas été pris en charge à l’intérieur aussi. C’est bien d’avoir une opportunité de remboursement, même si cela va prendre des mois », commente-t-il.

    Le club de foot avait lui aussi été touché : sa citerne à mazout enterrée avait été inondée, de la boue s’était infiltrée dans le bâtiment et le 2e terrain synthétique avait connu des ondulations.

     

    Le champ d’Alain Henry, loué pour une plantation de patates, avait quant à lui vu 40 ares détruits. « Franchement, ça ne représente rien du tout. J’ai simplement retiré cette partie de sa location, lui a perdu quelques plants. Mais l’année 2018 a été bonne pour nous, il était très content de ses pommes de terre. Moi, je n’ai rien à réclamer », indique Alain Henry.

    2in.jpgL’administration nandrinoise, victime elle aussi des inondations (avec des remontées d’eau par le sol de 5 cm environ dans le bâtiment Musin), ne pourra pas prétendre à un remboursement, puisque ses dégâts ont été couverts par l’assurance de la commune. « Mais nous aurons du travail car nous allons collecter, monter et envoyer l’ensemble des dossiers qui nous sont soumis. Il faut que les Nandrinois qui ont été victimes de l’inondation se manifestent auprès de l’administration », souligne Michel Lemmens, le bourgmestre.

    A chaque catastrophe, la commune de Nandrin introduit un dossier de reconnaissance, mais elle n’en a bénéficié qu’à deux reprises. « La première fois remonte à 2007 lorsque l’inondation avait détruit un pont et la rue des Loups à Villers-le-Temple. Le 16 mai dernier, l’événement était hyper localisé, raison pour laquelle seule la commune de Nandrin a été reconnue, je pense. »

    Par ANNICK GOVAERS

     

    Source 

    1 LD.JPG

  • Deux nouveaux bassins d’orage à Nandrin

    Lien permanent

    Quels aménagements la commune va-t-elle entreprendre pour éviter de nouvelles inondations ?

    « Beaucoup d’eau est venue de la route du Condroz.

    Deux nouveaux bassins d’orage sont prévus : un devant le Live & Café mais de l’autre côté de la route du Condroz.

    Une ferme va y être transformée en logements et nous avons demandé une servitude de bassin d’orage, pour faire tampon.

    L’autre bassin se trouvera au niveau d’Alain Henry, mais nous attendons les plans de notre ingénieur.

    Les deux bassins coûteraient 120.000 euros, avec une participation de la DGO4 », révèle Michel Lemmens, le mayeur.

    Article de A.G.

    Source 

  • La commune de Nandrin se prépare en cas de violents orages avec des ballots de paille

    Lien permanent

    Après les dégâts provoqués par trois inondations en deux semaines et en prévision des orages annoncés, la commune de Nandrin a installé en urgence 70 ballots de paille au point creux de deux champs problématiques.

    L’un à Baimont pour protéger la place de Nandrin et ses alentours et l’autre derrière l’Aldi pour épargner les riverains de la rue Sur Haies.

    L’objectif n’est pas de bloquer l’eau mais bien la boue. 

    Ce mercredi, les ouvriers communaux nandrinois ont procédé en urgence à l’installation d’une cinquantaine de ballots de paille, au bord d’un champ à Baimont. Une vingtaine d’autres ont été placés ce jeudi matin derrière l’Aldi sur la commune de Tinlot, au bord d’un champ d’un agriculteur nandrinois. «  L’objectif n’est pas de bloquer l’eau, il faut qu’elle puisse passer bien que ralentie, mais d’empêcher les coulées de boue. A Baimont, c’est pour protéger la place de Nandrin et les habitations proches du ruisseau. Derrière l’Aldi, c’est pour protéger les riverains de la rue Sur Haies et de la place aussi  », précise Michel Lemmens, bourgmestre de Nandrin.

    Des ballots de paille pour faire barrage

    Cent ballots de paille ont été commandés en France ( «  il n’y en avait plus de disponibles en Belgique  ») pour 5.000 euros. Ils pèsent 400 kilos chacun et sont plantés avec des tiges en fer de deux centimètres d’épaisseur et deux mètres de long. Les tiges, la manutention et le prêt d’une machine plus puissante pour les placer ont coûté 5.000 euros également.

    Les ballots resteront en place pendant deux ans. Ces deux lieux jugés problématiques devraient être solutionnés à terme avec la création d’une zone d’immersion temporaire « pointée par notre ingénieur conseil ».

    «  Nous analyserons la pertinence du sytème, suggéré par la cellule GISER du SPW (qui fournit des conseils techniques pour la gestion intégrée en matière de sol, érosion, ruissellement NDLR), en espérant qu’il ne servira à rien s’il ne pleut pas. »

     

    Le numéro spécial 1722 a été activé.

    Article Complet Clic ici 

    Direct de Benjamin Carlier depuis Nandrin (JT 13h)clic ici :



    https://www.rtbf.be/auvio/detail_alerte-orage-precautions-prises-en-province-de-liege?id=2359154

    7b.jpg

  • Noyée sous 70 centimètres d’eau, c’est sans conteste le propriétaire le plus touché de la place de Nandrin.

    Lien permanent

    La Tour de Nandrin, cet édifice médiéval implanté sur la place et transformé en habitation, était en effervescence vendredi après-midi. Les pompiers et des amis de la famille Duchêne étaient à pied d’oeuvre pour sauver ce qui pouvait l’être (pas grand-chose), vider les caves inondées et nettoyer la cour et la maison. Tout le terrain était aussi retourné. Le seul à garder le moral était le chien qui sautait gaiement dans les flaques de boue. Des trombes d’eau se sont effectivement abbatues sur Nandrin ce vendredi vers 8 heures et n’ont laissé aucune chance à la Tour. «  Le ruisseau a débordé et toute l’eau de la place a dévalé dans mon allée et dans la maison... Résultat, la cave est remplie, et la cuisine, le salon, la salle à manger, le bureau, la buanderie et le garage ont été inondés. Il y a eu 60 à 70 cm d’eau  », décrit Brice Duchêne qui vit seul dans la Tour, un bâtiment que ses parents ont acheté en 1974.

     

    Un constat d’autant plus amer qu’il y a 10 jours, l’eau avait déjà dévasté sa maison. «  C’était comme aujourd’hui. Heureusement, je n’avais pas encore tout remplacé. Mais on venait à peine de sortir du nettoyage que c’est reparti pour un tour... », soupire-t-il.

    Pour parer au plus pressé, une petite digue était en train d’être aménagée à l’arrière du jardin, pour permettre l’évacuation des eaux vers le champ de la ferme voisine. «  Il faut qu’un bassin d’orage soit construit pour la place. »

    Pour ce qui est des bassins d’orage justement, il y en a actuellement deux à Nandrin. Celui du Péry, réceptionné en avril dernier, et celui de Saint-Séverin, tout juste mis en service jeudi. «  Ils ont bien fonctionné malgré quelques points noirs à Villers-le-Temple et Saint-Séverin (principalement dus aux eaux des champs).   L’étape suivante est d’en créer un à Petit Baimont et un autre en amont de la place -Thier des Raves et Tige Paquette. En sachant que les précédents ont pris six ans pour se faire vu la complexité du dossier, subsidié à 80%, commente Michel Lemmens. Nous allons intervenir de manière beaucoup plus rapide. »

    Photo PAR ANNICK GOVAERS

    PAR ANNICK GOVAERS article Complet avec photos clic ici 

     L'ACTU DE HUY WAREMME 

     

     

    L'album du Blog de Nandrin inondations 1 juin 2018 clic ici 

     

     

  • Nandrinois « Signalez les avaloirs toujours bouchés »

    Lien permanent

     

    Tous Ensemble et Pour Nandrin Citoyenne, les deux groupes d’opposition, ont tiré leur chapeau à l’administration et aux ouvriers communaux pour leur engagement. Eric Cop (TE) a toutefois demandé à ce que la commune revérifie les bouches d’égout car certaines d’entre elles sont toujours bouchées. Le mayeur en a profité pour encourager la population à signaler tous les endroits concernés « car nous ne pouvons être au courant de tout. » « Une entreprise est en train de nettoyer tous les filets d’eau pendant cinq jours », a ajouté l’échevine Anne De Potter.

    Marc Evrard a souligné que l’IDEN avait vidé ses cuves par mesure de précaution et non pas parce que l’eau était impropre à la consommation.

    Vincent Licata (TE) a quant à lui abordé la question de la communication en cas de crise. « Nous avons essentiellement communiqué le lendemain au sujet de la potabilité de l’eau, même s’il y a eu un flottement au niveau de l’heure où la situation était rétablie. Sur le moment même, il faut avant tout agir », a déclaré Michel Lemmens, le bourgmestre. Le site de la commune, les réseaux sociaux et le système Be-Alert ont été utilisés, a précisé le Directeur général. Le problème est que Be-Alert ne peut contacter que les habitants qui s’y sont inscrits (en l’occurrence 220 Nandrinois), un mot sera glissé dans le journal communal pour inciter la population à souscrire au système (gratuit) de Be-Alert.

    Nandrinois SMS en cas d’alerte ou de catastrophe, modernisation de l'alerte de la population en situation d'urgence clic ici

    PAR ANNICK GOVAERS

    Après les inondations à Nandrin: «Signalez les avaloirs bouchés»

     

    Inondations 1 juin 2018 à Nandrin , Villers le Temple , Saint-Séverin clic ici  en photos et vidéos

     

    Les orages ont durement frappé une nouvelle fois Nandrin , Villers le Temple ,Saint-Séverin aujourd'hui 1 juin 2018

     

     

  • Nandrinois modérez votre consommation d’eau potable

    Lien permanent

    Suite aux violents orages de ce vendredi matin, la commune de Nandrin s’est de nouveau retrouvée les pieds dans l’eau. La place de Nandrin, la place de Saint-Séverin, le bas de la Forge en particulier ont été durement touchées. Quant à l’eau courante, elle reste potable, informe le bourgmestre, mais comme le pompage de la source de captage de Marnave a été stoppé par mesure de précaution, il est recommandé aux Nandrinois de modérer leur consommation

     Vidéo Par Jean Pierre Delmelle  

     

     

     

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/inondation-1-juin-2018-nandrin/

    Vidéo de Cindy Gurnade 

     

     

  • Inondations 1 juin 2018 à Nandrin , Villers le Temple , Saint-Séverin en photos et vidéos

    Lien permanent

     L’orage qui frappe la Province de Liège depuis ce matin a particulièrement touchée la commune .  Toutes les photos clic ici 

     

    Flash info 1.jpgInfo BE ALERT

    Intempéries 1 juin 2018 - Concernant l'eau : - Pas de problème de potabilité. - Les consignes : utilisation avec parcimonie et interdiction de nettoyer au Karcher et jets d'eau Le Bourgmestre,Michel Lemmens

    La commune de Nandrin est encore fortement touchée par les pluies abondantes de ce vendredi. Les villages de Saint-Séverin, Villers-le-Temple et le centre de Nandrin sont à nouveau sous eau.

    Plusieurs routes ont été inondées

    Les orages ont durement frappé une nouvelle fois Nandrin , Villers le Temple Saint-Séverin aujourd'hui 1 juin 2018.

     

    Nandrin Suite aux pluies abondantes tombées ce vendredi matin, le captage d'eau de notre intercommunale (IDEN) a été placé en surveillance et arrêté par précaution au captage de Marnave..
    Pour éviter d'éventuels problèmes d'alimentation en soirée, il est demandé aux abonnés de limiter leur consommation d'eau jusqu'à nouvel ordre  http://www.iden-eau.be/ Secrétariat Téléphone +32 (0)4 247 20 24

    Flash info 1.jpgLe nouveau pôle communal 

    34178175_10215590267940034_1290443681660141568_n.jpg

    Le nouveau pôle communal 

     34036965_10215590267980035_1340508156924526592_n.jpg

    Des inondations sur les trois villages , coulées de boues

     

    Les places de Nandrin et de Saint-Séverin sont une fois de plus très inondées.

     Thier du Bac, Pont de Chessaine, place Félix Gonda ,place Ovide Musin ,place Arthur Botty , Rue  Engihoul, route des 4 bras ,

    Article Complet clic ici

    Flash info 1.jpg

     

    11h20.JPGFace aux inondations, les pompiers rappellent à la population l’importance d’utiliser le numéro d’appel 1722 pour les demandes d’aide non urgentes afin de réserver le 112 aux urgences vitales.

    Des conseils à la population en cas d’inondation peuvent être trouvés sur le site info-risques :
     

    Voici quelques conseils que chacun peut suivre en cas d'inondations:

    Nettoyez/dégagez vos égouts, rigoles, …

    Fabriquez une planche dans un matériau résistant à l'eau à placer devant les portes de votre maison.

    Prévoyez des matériaux étanches pour le soupirail, les fosses d'écoulement …

    Prévoyez du matériel de surélévation pour les pièces habitées des étages inférieurs et/ou pour la cave, p.ex. des briques ou des sacs de sable).

    Pensez à acheter une pompe à eau (avec un tuyau d’évacuation suffisamment long) pour pouvoir pomper les débordements.

    Prévoyez aussi des bottes, des seaux et des raclettes.
    Veillez à avoir des piles, de l'éclairage de secours et une radio à piles.

    Prévoyez toujours une réserve d’eau en bouteilles.

    Fixez les citernes à mazout et bouchez les ouvertures.

    Protégez vos papiers importants et vos objets de valeur.

    https://www.info-risques.be/…/ri…/risques-naturel/inondation

     

    Flash info 1.jpg

     

    10h.JPGInfo Nandrin 
    Intempérie 1 juin 2018 – 10h
    Nouvelle situation climatique exceptionnelle
    Suite aux pluies abondantes tombées ce vendredi matin, le captage d'eau de notre intercommunale (IDEN) a été placé en surveillance et arrêté par précaution.
    Pour éviter d'éventuels problèmes d'alimentation en soirée, il est demandé aux abonnés de limiter leur consommation d'eau jusqu'à nouvel ordre

    Nous vous remercions de votre compréhension et de votre collaboration

    (Prochaines informations à 14h30)

    L'administration communale restera fermée ce vendredi.
    Merci de votre compréhension.

     

     Vidéo Par Jean Pierre Delmelle  

     

     

     

    Vidéo Alice Jamar  la place de Nandrin clic ici 

     

    Les pompiers de la zone sont intervention sur le territoire de la commune

     

    Plus d'infos dans la journée

     

    Nous sommes de tout coeur avec toutes les personnes sinistrées

     

     

     

     

     

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/inondation-1-juin-2018-nandrin/

    Vidéo de Cindy Gurnade 

     

     

  • Les orages ont durement frappé une nouvelle fois Nandrin , Villers le Temple ,Saint-Séverin aujourd'hui 1 juin 2018

    Lien permanent

     

    Les orages ont durement frappé une nouvelle fois Nandrin , Villers le Temple Saint-Séverin aujourd'hui 1 juin 2018.

    Inondations 1 juin 2018 à Nandrin , Villers le Temple , Saint-Séverin clic ici en photos et vidéos

     

    Des inondations sur les trois villages , coulées de boues

     

    Les places de Nandrin et de Saint-Séverin sont une fois de plus très inondées.

     Thier du Bac, Pont de Chessaine, place Félix Gonda ,place Ovide Musin ,place Arthur Botty , Rue  Engihoul, route des 4 bras ,

     

     

    Vidéo Alice Jamar  la place de Nandrin clic ici 

     

    Les pompiers de la zone sont intervention sur le territoire de la commune

     

    Plus d'infos dans la journée

     

    Nous sommes de tout coeur avec toutes les personnes sinistrées

     

     

     

     

    Toutes les photos clic ici 

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/inondation-1-juin-2018-nandrin/

    Vidéo de Cindy Gurnade 

     

     

  • La commune de Nandrin va faire l’objet d’une demande de reconnaissance comme calamité naturelle publique auprès du Gouvernement wallon

    Lien permanent

    L'annonce sur la page Facebook de Nandrin Nandrin

    Source info Nandrin

    Orages du 16 et du 24 mai. - Fonds des calamités

    Les orages qui viennent de frapper la commune de Nandrin vont faire l’objet d’une demande de reconnaissance comme calamité naturelle publique auprès du Gouvernement wallon.
    Que faire si vous avez subi des dégâts dus à un phénomène climatique ?

    - Prenez des photos des dégâts les plus importants et conservez-les précieusement ainsi que toute pièce nécessaire à l’établissement des dégâts (devis de réparation, facture de travaux,…) ;
    - Contactez votre assurance sans attendre. Celle-ci indemnise la plupart des sinistres ordinaires via l’assurance-incendie (maisons d'habitation et leur contenu endommagés).

    ATTENTION : Depuis le 1er mars 2007, les compagnies d'assurance indemnisent la plupart des sinistres « ordinaires » (via l'assurance-incendie) : maisons d'habitation et leur contenu endommagés par des inondations, tremblements de terre, débordements ou refoulements d'égouts, glissements/affaissements de terrain (risques simples). 
    Vous ne serez donc PAS indemnisés par le Fonds des Calamités pour des dégâts qui étaient assurables.

    Si la calamité naturelle publique est reconnue par le Gouvernement wallon, nous vous en informerons sur notre site internet. Vous disposerez alors d’un délai de trois mois pour introduire un dossier auprès du fond des calamités pour les dégâts qui ne seraient pas couvert par votre assurance.

  • Intempéries inondations à Nandrin jeudi 24 mai 2018

    Lien permanent

    33143371_2049457711936674_3213309804323799040_n.jpg

    33079939_2049457695270009_6155751607725195264_n.jpg

    L'eau impropre à la consommation à Clavier, Durbuy, Ouffet et Tinlot clic ici

     

    Photos de Loris Demarteau pour le Blog de Nandrin .

    Les orages ont encore éclaté dans notre arrondissement ce jeudi.

    La place et plusieurs endroits de Nandrin ont été touchée. Les pluies abondantes ont inondée sur la place et d'autres endroits ainsi que sur Villers le Temple .

    Un beau week-end

    Vendredi, après la dissipation des nuages bas ou du brouillard, le temps sera largement ensoleillé. En cours d’après-midi, des averses seront possibles mais elles seront moins actives et moins fréquentes que ces derniers jours. Les maxima seront compris entre 24 et 27 degrés dans l’intérieur des terres et s’élèveront à près de 22 degrés à la côte et en Hautes Fagnes.

    Durant le week-end, le temps sera beau avec des maxima qui dépasseront les 25 degrés en de nombreux endroits. En soirée, un orage de chaleur ne sera pas exclu. À la mer, on perdra quelques degrés en raison de la brise de mer.

    Article complet 

     

     

  • Orages intenses à partir de la mi-journée, inondations sur le Condroz aujourd'hui 24 mai 2018

    Lien permanent

    L’avertissement aux orages de l’IRM est valable de 12h à 23h.

    Nandrin n'a pas été épargné des fortes averses .

    Ouffet les photos et vidéos prouvent une situation critique . Clic ici pour la vidéo 

    Photo clic ici 

    Photo clic ici 

    Les photos et vidéo sur le groupe :

    Ouffetois et Fiers de l’être

    Durant la soirée, il y aura encore d’intenses averses orageuses puis le risque d’orages s’estompera pour laisser place à un temps calme et sec avec des éclaircies. Toutefois, de la brume, du brouillard et des nuages bas devraient se former par la suite. Les minima se situeront entre 9 et 13 degrés.

    Un beau week-end

    Vendredi, après la dissipation des nuages bas ou du brouillard, le temps sera largement ensoleillé. En cours d’après-midi, des averses seront possibles mais elles seront moins actives et moins fréquentes que ces derniers jours. Les maxima seront compris entre 24 et 27 degrés dans l’intérieur des terres et s’élèveront à près de 22 degrés à la côte et en Hautes Fagnes.

    Durant le week-end, le temps sera beau avec des maxima qui dépasseront les 25 degrés en de nombreux endroits. En soirée, un orage de chaleur ne sera pas exclu. À la mer, on perdra quelques degrés en raison de la brise de mer.

    Article complet 

  • L'heure est au nettoyage à Nandrin

    Lien permanent

    Selon Philippe Dessers contremaître en chef à la commune de Nandrin, une semaine sera nécessaire pour tout remettre en état. «  Le nouveau bâtiment lui a été sauvé de justesse.  » La commune reçoit également aujourd’hui beaucoup d’appels d’habitants touchés par les intempéries. «  Certaines personnes nous appellent pour qu’on vienne enlever la boue dans leurs allées mais c’est d’abord priorité à l’intérêt public puis on ira donner un coup de main aux particuliers. »

    De gros orages ont touché particulièrement le Condroz ce mercredi et la commune de Nandrin n’a pas été épargnée. Après les retrait des eaux, les rues ont été par endroit totalement recouvertes de boue et certaines bâtiments ont fortement touché. «  Les rues ont été inondées de boue et de pierres, une dizaine de maisons ont été un peu noyées  » explique Philippe Dessers, .

    Les bâtiments de l’actuelle maison communale ont également bien souffert durant toute la soirée d’hier. «  Les bureaux du rez-de-chaussée ont été entièrement inondés. Il y a des dégâts sur certains meubles mais aussi sur des caisses de documents. Il y a donc quelques pertes à ce niveau-là.  »

     

    PAR MARIE LARDINOIS

     L'ACTU DE HUY WAREMME

    Article Complet et photos clic ici 

     

     

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/eveil-difficile-a-nandrin-suite-des-inondations-du-16-mai-20/

     https://nandrin.blogs.sudinfo.be/album/les-inondations-en-photos-16-mai-2018/

  • Le club de football de Templiers a aussi eu les pieds dans l’eau

    Lien permanent

    Le club de football de Templiers a aussi eu les pieds dans l’eau. Le rez-de-chaussée où se trouvent notamment les vestiaires a été inondé. « C’est la première fois que ça arrive  » raconte Louis Delrée, vice-président du club.

    Sur le terrain synthétique, par contre, il n’y a aucun dégât à déclarer, «  les plaques synthétiques ont bougé pendant les averses mais se sont remises en place.  » Pour Louis Delrée, tout serait dû à un égoût bouché situé près de l’entrée du parking.

    «  Il y a eu un défaut pendant les travaux. L’égoût est bouché depuis des lustres.  »

    Si tout n’est pas rentré dans l’ordre d’ici ce jeudi soir, il est possible que l’entrainement soit annulé.

    Le parking du club a lui aussi souffert des coulées d’eau, de pierres et de boue en creusant une profonde ornière. On retrouve notamment une quantité importante de cailloux dans le bas du parking.

    PAR MARIE LARDINOIS

     L'ACTU DE HUY WAREMME

    Article Complet et photos clic ici 

    32655359_2045810368968075_6804788764641067008_n.jpg

    32881778_2045810415634737_465803050225762304_n.jpg

    32635746_10215485236954325_8119755945057189888_n.jpg

    31649379_10215485236754320_8302340734296522752_n.jpg